Vitesse ascensionnelle de Jésus

Aller en bas

Vitesse ascensionnelle de Jésus Empty Vitesse ascensionnelle de Jésus

Message par _Florent51 le Dim 31 Aoû 2008 - 16:37

Suite au débat ébouriffant sur la scientificité possible de la virginité de Marie rire , plusieurs questions hautement scientifiques se sont faites jour sur un autre problème particulièrement épineux pour les physiciens : comment Jésus est-il monté au ciel? ont demandé certains intervenants. Avec vêtement ou en tenue d'Adam?

Ces interrogations débouchent inévitablement sur le problème de fond de savoir quel moyen Jésus utilisait pour monter au ciel, et à quelle vitesse. Jésus dirigeait-il lui-même la vitesse et la direction de son ascension au moyen de quelques procédés ingénieux (une petite télécommande?) ou bien n'utilisait-il que la force de sa pensée? Dans ce dernier cas, la direction du mouvement ascensionnel était-elle toujours garantie, par exemple en présence de grand vent en altitude ou lors d'une bourasque au décollage? Si Jésus était immatériel lors de son envol le problème est évidemment différent du cas où l'on soutiend qu'il était matériel, ce que tendent à démontrer les passages où son corps entre en interférence physique avec des objets ou des personnes. S'il était immatériel le miracle est en effet à moitié miraculeux : en gros il est aussi facile de le faire décoller que de diriger un projecteur avec une image vers le haut, il n'y a qu'une illusion de décollage, mais c'est un peu du chiqué.
S'il s'agit vraiment d'un décollage physique par contre toutes les questions citées se posent et beaucoup d'autres : où était situé le propulseur? Jésus a-t-il dépassé l'atmosphère terrestre ou s'est-il arrêté au Village dans les nuages? Dans les deux cas le problème n'est pas le même : la puissance nécessaire pour obtenir une vitesse de libération de l'atmosphère terrestre est très supérieure à celle qui est simplement nécessaire pour échapper temporairement à la gravité, comme le fait un sauteur en hauteur. Ce qui surprend d'ailleurs dans le cas de Jésus c'est que le texte de référence ne semble pas faire état d'une vitesse très grande au décollage, contredisant l'hypothèse d'une libération de l'atmosophère terrestre. Cependant si Jésus a commencé lentement puis a, petit à petit, augmenté sa vitesse où trouvait-il l'augmentation d'énergie? A-t-il été ravitaillé en vol? A-t-il profité pendant un moment de courant ascensionnels favorables, comme les utilisent par exemple les planeurs ou les parapentes, avant de lacher les gaz?
Enfin des questions d'ordre plus général se posent : suivait-il un plein de vol, exigeant par exemple de partir d'un endroit privilégié, comme le font les navettes en partant de l'équateur, ou bien pouvait-il se permettre (ce qui pose toujours le problème de l'énergie embarquée) de décoller de n'importe où puis de changer de direction ensuite, comme le font les avions pour se mettre progressivement dans le bon angle en accord avec la destination souhaitée? Dans ce cas l'ascension de Jésus n'était pas verticale comme celle des fusées ou des navettes spatiales, mais pourrait être assimilée à celle d'un avion avec décollage verticale (en admettant qu'il est exclu que Jésus ait pris son élan pour décoller, par exemple en augmentant progressivement sa vitesse sur une distance d'environ 500 mètres comme un avion, mais il semble que les textes en auraient fait l'observation, on peut donc privilégier l'hypothèse d'un décollage verticale très couteux en énergie mais souvent préférable en l'absence d'ailes, qui elles n'ont plus n'ont pas été signalées dans les textes de référence).
Toutes ces questions sont bien connues en aéronautique mais rarement traitées par les théologiens. Elles sont pourtant légitimes, encore une fois dans l'hypothèse d'un Jésus physique, car si l'on reprend les discussions précédentes sur l'habillement de Jésus au moment du décollage on voit les problèmes redoutables que ça pose, sachant que nu ou même légèrement vêtu, la température extérieure à une altitude de 30000 pieds est en moyenne de -45 degrés farenheit! De la même manière la raréfaction de l'oxygène avec l'altitude pose le problème d'un équipement spécial, par exemple habilement dissimulé dans un sac, mais les textes de référence là encore ne mentionnent pas ce sac, pourtant volumineux si l'on imagine y placer une doudoune et des bouteilles d'oxygène. De plus, alourdi d'un tel équipement, le problème de l'énergie au décollage se trouve redoublé, à moins que l'on imagine qu'un tel sac puisse précisément servir à dissimuler une énergie importante stockée sous une forme ou sous une autre, et qui pourrait servir de recharge à un moment ou à un autre du vol. Mais en l'absence de témoignage sur ce sac, dont il y a peu de chance qu'ils se fassent jour dans les années à venir, il faut donc conserver l'hypothèse d'un décollage "à sec", avec une charge utile au décollage réduite au strict minimum, et par voie de conséquence une sécurité minimale en l'absence d'instruments de bord même rudimentaires, rendant l'équilibre et la stabilité de l'ensemble périlleuse, la phase de décollage étant hélas, comme l'ont montré les tragiques événements de l'avionique civile, la plus délicate.
A partir de là, pour éviter l'éventualité tragique d'un crash, qui aurait été du plus mauvais effet sur les disciples, peut-on envisager que Jésus ait procédé à des essais avant de se lancer? Dans ce cas ne pourrait-on pas trouver dans les chroniques de l'époque des témoignages laïcs de ces essais, si l'on envisage par exemple qu'ils ont été menés dans la banlieue proche de Jérusalem? Peut-être du fameux Mont des Oliviers qui constitue, par sa situation de promontoire dominant la région, un lieu idéal de décollage pour quelqu'un ne disposant que d'une faible marge en matière d'énergie disponible au décollage?
Toutes ces questions restent largement non traitées par les croyants, et il me semble qu'il est temps d'essayer d'y répondre, ne serait-ce que pour essayer de crédibiliser un témoignage passionant dans l'histoire, car anticipant de plusieurs siècles sur les premiers modèles d'ailes volantes imaginées par Léonard de Vinci et, de manière concrète, sur les premiers essais des frêres Wright, dont on sait qu'il leur a fallu de nombreuses tentatives avant d'obtenir un décollage relativement stable, dans des conditions de vent très faible, par vue dégagée et avec une hygrométrie elle aussi minimale (ce qui exclue par exemple, indice historique intéressant concernant l'ascension de Jésus, un décollage au moment d'une saison pluvieuse et venteuse, à corréler aux données disponibles sur l'hygrométrie moyenne en palestine à cette époque).

_Florent51
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1525
Date d'inscription : 05/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Vitesse ascensionnelle de Jésus Empty Re: Vitesse ascensionnelle de Jésus

Message par Invité le Mer 10 Sep 2008 - 18:15

C'est pas mal comme sujet, dis-moi. Et selon toi, le premier être qui est venu coloniser la planète terre rotait-il ? Si oui, pètait-il également ? Sinon, pètait-il à tout le moins ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Vitesse ascensionnelle de Jésus Empty Re: Vitesse ascensionnelle de Jésus

Message par _Florent51 le Mer 10 Sep 2008 - 21:49

Thiébault a écrit:C'est pas mal comme sujet, dis-moi. Et selon toi, le premier être qui est venu coloniser la planète terre rotait-il ? Si oui, pètait-il également ? Sinon, pètait-il à tout le moins ?
Tes questions sont intéressantes. D'autant plus qu'elles concernent tout à fait la personne de Jésus lui-même et viennent admirablement compléter mes interrogations à son sujet : rotait-il et/ou pétait-il? Un rot ou un pet divin exhalent-ils une odeur particulière? Tu fais bien d'attirer l'attention sur ce genre de questions trop souvent non traitées par les croyants.

_Florent51
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1525
Date d'inscription : 05/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Vitesse ascensionnelle de Jésus Empty Re: Vitesse ascensionnelle de Jésus

Message par Invité le Dim 14 Sep 2008 - 20:22

Florent51 a écrit:
Thiébault a écrit:C'est pas mal comme sujet, dis-moi. Et selon toi, le premier être qui est venu coloniser la planète terre rotait-il ? Si oui, pètait-il également ? Sinon, pètait-il à tout le moins ?
Tes questions sont intéressantes. D'autant plus qu'elles concernent tout à fait la personne de Jésus lui-même et viennent admirablement compléter mes interrogations à son sujet : rotait-il et/ou pétait-il? Un rot ou un pet divin exhalent-ils une odeur particulière? Tu fais bien d'attirer l'attention sur ce genre de questions trop souvent non traitées par les croyants.

Eh bien, étant donné que Paul dit de Lui qu'il est devenu semblable à un homme et reconnu à son aspect comme un homme (Ph 2,7), et aussi parce que je ne suis pas docète, je postule que oui ! Et surtout, l'odeur était celle d'un homme puisqu'il s'est anéanti pour venir en humanité parmi les hommes.

Mais dis-moi, maintenant que tu as tes réponses à tes questions, tu vas peut-être m'aider. Peux-tu me dire où se cache Higgs et son boson et ce qu'il en est de l'origine de la vie ? J'ai entendu des guignols raconter que la terre et l'univers sont dus à un big bang et que l'homme est la conséquence d'une évolution lente à partir d'un protozoaire arrivé on ne sait comment...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Vitesse ascensionnelle de Jésus Empty Re: Vitesse ascensionnelle de Jésus

Message par bernard1933 le Dim 14 Sep 2008 - 21:40

Mais, Florent, comment oses-tu poser des questions aussi pertinentes? Mahomet aussi a décollé et Alexandre le Grand et d'autres encore! Moi, ce qui m'intéresse surtout, c'est de savoir où ils ont atterri ( le mot est mal choisi ) et ce qu'ils font maintenant, car ils ne sont pas morts! Je soupçonne Jésus de combiner des apparitions à Lourdes ou à Fatima, Mahomet d'exciter les Chiites et les Sunnites et Alexandre le Grand de vouloir reconquérir
la Perse!
bernard1933
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Vitesse ascensionnelle de Jésus Empty Re: Vitesse ascensionnelle de Jésus

Message par Invité le Lun 15 Sep 2008 - 20:26

Tu es agréable à lire, Bernard. La légèreté de tes sarcasmes me pousse à comprendre que tu as encore moins d'arguments que ceux qui usent de sarcasmes plus caustiques. Te contenterais-tu de ne pas croire parce que cela fait bien, parce que c'est à la mode de nos jours ? Est-ce donc une façon pour toi de te fondre dans la masse ?

Tu refuses quelque chose qui te dépasse. Mais cette notion dépasse tout le monde, y compris les croyants, voire surtout les croyants qui, par humilité, acceptent la vérité qui est l'existence de Dieu.

Le jour où tu auras les réponses à mes questions, ou l'un de tes coreligionnaires d'ailleurs, j'accepterai l'idée que vous puissiez avoir raison. Mais pour le moment, tu comprendras que je considère les gens de ta croyance comme de grands guignols. Non pas pour ce qu'ils croient, chacun est libre, mais plutôt par leur façon de considérer ceux qui ne croient pas de la même façon qu'eux. Et le pire, c'est qu'ils exigent des croyants ce qu'ils sont incapables de faire eux-mêmes : prouver qu'ils ont raison.

Alors voici mes questions, Bernard. Tu constateras qu'elles sont toutes simples :

1. Quelle est l'origine de la vie ?
2. Quel a été le processus du big bang ?

Certain que ni toi ni tes coreligionnaires ne sauront répondre de manière pertinente, efficace et directe à ces questions, je m'en vais vaquer à des occupations bien moins belliqueuses que celle de parler avec un ignorant (synonyme du mot "athée").

Bien le bonsoir chez toi,

Thiébault

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Vitesse ascensionnelle de Jésus Empty Re: Vitesse ascensionnelle de Jésus

Message par _Florent51 le Lun 15 Sep 2008 - 21:55

Thiébault a écrit:
1. Quelle est l'origine de la vie ?
2. Quel a été le processus du big bang ?
Tes questions sont fort intéressantes mais quel est le rapport avec le décollage de Jésus? Et de plus quel est le rapport entre ces questions scientifiques et la défense ou non du christianisme? Le fait que les scientifiques ne puissent pas -aujourd'hui mais peut-être pas demain- aller dans la description du big bang au-delà du mur de Planck prouverait-il en quoi que ce soit la véracité du christianisme ou son contraire? Première nouvelle.
Bref il me semble qu'il ne faut pas répondre à la question : "qu'est-ce qu'a fait et dit cette personne?" par la question : "pouvez-vous d'abord m'expliquer la structure de l'univers?". C'est un peu gros!
Mais comme manière de faire franchement c'est tordant, et tu as quand même grâce à ça ta place dans ce fil, rassures-toi! rire

_Florent51
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1525
Date d'inscription : 05/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Vitesse ascensionnelle de Jésus Empty Re: Vitesse ascensionnelle de Jésus

Message par bernard1933 le Lun 15 Sep 2008 - 22:10

Tu as l'esprit tellement ouvert sur le monde de la science, Thiébault, que tu vas me fournir toi-même les réponses à tes propres questions,qui ne correspondent d'ailleurs pas du tout au sujet. On était dans l'aéronautisme!
bernard1933
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum