Les religions à l'épreuve des faits.

Aller en bas

Les religions à l'épreuve des faits. Empty Les religions à l'épreuve des faits.

Message par _bradou le Lun 1 Sep 2008 - 13:31

Qu’est-ce qu’une religion, sinon un corps de règles de conduite individuelle et sociale ? Que peut bien ambitionner une religion sinon améliorer l’individu et la société ?
Une société qui fait du Livre, Bible, Coran…. son livre de chevet, dont le nombre des lieux du culte par rapport à la population est le plus élevé, dont le taux de fréquentation des lieux du culte est le plus fort, bref dont la religiosité est très marquée, ne devrait-elle pas se distinguer des autres sociétés par le sens de la responsabilité, la moralité, l’humanité, la civilité et le civisme de ses membres ? La matière ne manquant pas, s’est-on jamais soucié de faire une étude comparative en ce sens pour en tirer les enseignements qu’il faut ? C’est beaucoup plus intéressant, plus édifiant et plus facile que de s’interroger sur les « causes premières » et les « fins dernières ». Que font donc les sociologues ?
S’il n’en est rien, ou si une telle société est pire que les sociétés où la religion est snobée ou totalement inconnue, que faut-il en penser ? N’est-ce pas l’échec consommé de ce qui est censé être un système d’éducation civique conçu par Dieu, donc normalement parfait ? On ne pourrait même pas invoquer la culture de la communauté pour expliquer cet échec, car dans les sociétés religieuses, la religion est non seulement le facteur prédominant mais aussi celui qui configure toute la culture du groupe. Comment expliquer cet échec, car c’en est évidemment un, flagrant, et, surtout, qu’attend-on pour en tirer l’enseignement qu’il faut. Qu’attend-on pour demander aux autorités religieuses du monde entier de présenter leur bilan et leur rapport moral ? C’est pourtant pas compliqué !!!
_bradou
_bradou
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 5099
Localisation : fixe.
Identité métaphysique : terre-à-terre.
Humeur : têtu.
Date d'inscription : 15/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Les religions à l'épreuve des faits. Empty Re: Les religions à l'épreuve des faits.

Message par FramFrasson le Lun 1 Sep 2008 - 13:46

Que peut bien ambitionner une religion sinon améliorer l’individu et la société ?
La religion est, littéralement, un lien avec Dieu.
Elle n'a pas d'autre ambition, a priori, que de découvrir Dieu.
Certaines religions ont également un code social mais pas toutes (l'Islam est par exemple beaucoup plus codifié socialement que le christianisme).
S’il n’en est rien, ou si une telle société est pire que les sociétés où la religion est snobée ou totalement inconnue, que faut-il en penser ?
Sociétés où la religion est rejetée : Régimes communistes (albanie, cuba, chine, urss, etc), Allemagne nazie, Régime de la Terreur en France.
Le travail de sociologie va être vite fait pour déterminer si ces brillants systèmes sont meilleurs que les autres...
Comment expliquer cet échec, car c’en est évidemment un, flagrant
"evidemment" ?? Il manque "juste" dans ton raisonnement la preuve qu'une société sans religion est meilleure...
Qu’attend-on pour demander aux autorités religieuses du monde entier de présenter leur bilan et leur rapport moral ?
Tu veux demander des comptes à des gens qui n'ont pas le pouvoir civil ?
Moi je trouve plus logique de demander des comptes à Sarkozy qu'à benoit XVI, pas toi ?
FramFrasson
FramFrasson
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 472
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Variable
Date d'inscription : 10/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Les religions à l'épreuve des faits. Empty Re: Les religions à l'épreuve des faits.

Message par _bradou le Lun 1 Sep 2008 - 14:26

[quote="FramFrasson"]

La religion est, littéralement, un lien avec Dieu.
Elle n'a pas d'autre ambition, a priori, que de découvrir Dieu.

Si la religion est un lien avec Dieu, il n’en demeure pas moins qu’elle dicte des règles de conduite qui devraient donner des résultats observables. Les desseins de Dieu sont indiscutablement de parfaire l’homme…

Sociétés où la religion est rejetée : Régimes communistes (albanie, cuba, chine, urss, etc), Allemagne nazie, Régime de la Terreur en France.
Le travail de sociologie va être vite fait pour déterminer si ces brillants systèmes sont meilleurs que les autres...
Dans les régimes communistes, nazi, etc.….ce qui est insupportable et détestable c’est le caractère despotique du pouvoir politique, cela n’a rien à voir avec le comportement du peuple. Veux-tu dire que les peuples des ex républiques de l’Est sont moins « policés » ?

"evidemment" ?? Il manque "juste" dans ton raisonnement la preuve qu'une société sans religion est meilleure...
Je n’ai pas la preuve, mais je le pense, je suis même convaincu, qu’une société sans religion est meilleure

Tu veux demander des comptes à des gens qui n'ont pas le pouvoir civil ?
Moi je trouve plus logique de demander des comptes à Sarkozy qu'à benoit XVI, pas toi ?

Quand je dis qu’il faut demander aux autorités religieuses de présenter leur bilan etc., c’est une parabole….ça se voit pas ?
_bradou
_bradou
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 5099
Localisation : fixe.
Identité métaphysique : terre-à-terre.
Humeur : têtu.
Date d'inscription : 15/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Les religions à l'épreuve des faits. Empty Re: Les religions à l'épreuve des faits.

Message par ElBilqîs le Lun 1 Sep 2008 - 14:53

bradou a écrit:
Qu’est-ce qu’une religion, sinon un corps de règles de conduite individuelle et sociale ?
un lien entre nous et le Créateur (ou les Dieux)
Que peut bien ambitionner une religion sinon améliorer l’individu et la société ?
créer des liens, comme le fait le renard avec le Petit Prince de St Exupéry
Une société qui fait du Livre, Bible, Coran…. son livre de chevet,
ça ne concerne pas toutes les religions, même pas toutes les religions dites "monothéistes":
il n'y a pas le nouveau testament sur toutes les tables de nuit des cathos, encore moins dans les chambres d'hôtel de France pourtant considéré par certains comme plus chrétien que laïque
dont le nombre des lieux du culte par rapport à la population est le plus élevé, dont le taux de fréquentation des lieux du culte est le plus fort, bref dont la religiosité est très marquée, ne devrait-elle pas se distinguer des autres sociétés par le sens de la responsabilité, la moralité, l’humanité, la civilité et le civisme de ses membres ?

tu parles de l'Islam, là? ou de l'hindouisme? je ne comprends pas
La matière ne manquant pas, s’est-on jamais soucié de faire une étude comparative en ce sens pour en tirer les enseignements qu’il faut ? C’est beaucoup plus intéressant, plus édifiant et plus facile que de s’interroger sur les « causes premières » et les « fins dernières ». Que font donc les sociologues ?
ah oui, c'est vrai, tu crois qu'ils ne se sont jamais penchés sur la question?
S’il n’en est rien, ou si une telle société est pire que les sociétés où la religion est snobée ou totalement inconnue, que faut-il en penser ? N’est-ce pas l’échec consommé de ce qui est censé être un système d’éducation civique conçu par Dieu, donc normalement parfait ?

je ne pense pas que l'on puisse généraliser à ce point
d'autant que je ne pense pas que la religion soit un système d’éducation civique conçu par Dieu,
On ne pourrait même pas invoquer la culture de la communauté pour expliquer cet échec, car dans les sociétés religieuses, la religion est non seulement le facteur prédominant mais aussi celui qui configure toute la culture du groupe. Comment expliquer cet échec, car c’en est évidemment un, flagrant, et, surtout, qu’attend-on pour en tirer l’enseignement qu’il faut.
moi pas comprendre! où veux-tu en venir? tu parles de l'Islam intégriste de certains pays musulmans?
ou d'autre chose?
Qu’attend-on pour demander aux autorités religieuses du monde entier de présenter leur bilan et leur rapport moral ? C’est pourtant pas compliqué !!!

il y en a sûrement de faits, mais ils ne parviennent pas jusqu'à ton désert! (mais rassure-toi, si cela doit!, pas non plus jusqu'à ma boîte aux lettres!)
ElBilqîs
ElBilqîs
Aka Peace & Love

Féminin Nombre de messages : 4073
Localisation : là haut dans les étoiles
Identité métaphysique : qu'importe
Humeur : douce et calme
Date d'inscription : 12/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Les religions à l'épreuve des faits. Empty Re: Les religions à l'épreuve des faits.

Message par Lugh le Lun 1 Sep 2008 - 20:04

Une société qui fait du Livre, Bible, Coran…. son livre de chevet, dont le nombre des lieux du culte par rapport à la population est le plus élevé, dont le taux de fréquentation des lieux du culte est le plus fort, bref dont la religiosité est très marquée, ne devrait-elle pas se distinguer des autres sociétés par le sens de la responsabilité, la moralité, l’humanité, la civilité et le civisme de ses membres ?
Ce passage est intéressant puisqu'on passe de religion à religiosité. Autrement dit comment pouvez-vous quantifier la Foi d'une société? Sur quels critères vous basez-vous pour savoir s'il s'agit d'une façade ou de vrais convertis?
Quel exemple de société pourriez-vous nous donner qui répondrait à des critères de foi sincère?

D'autre part, comment quantifier vous l'humanisme, la moralité, le civisme d'une société ? sur quels critères?
Lugh
Lugh
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 358
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Variable
Date d'inscription : 21/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Les religions à l'épreuve des faits. Empty Re: Les religions à l'épreuve des faits.

Message par _bradou le Mar 2 Sep 2008 - 12:53

[quote="Lugh"]

Ce passage est intéressant puisqu'on passe de religion à religiosité. Autrement dit comment pouvez-vous quantifier la Foi d'une société?

Je n'ai pas parlé de foi d'une société, mais d'addiction d'une société à la religion et je l'ai quantifiée en avançant 2 taux. Je vous entends bien vous préfereriez qu'on parle de foi et non d'addiction, mais je ne crois pas que cela soit nécessaire. Si les gens se donnent la peine et le temps de pratiquer une religion, la meme motivation doit aussi en tout logique les inciter à en respecter les commandements moraux.
Sur quels critères vous basez-vous pour savoir s'il s'agit d'une façade ou de vrais convertis?

Je n'ai aucune raison de douter de leur foi sachant qu'eux-memes ne peuvent avoir aucune raison à se donner tant de peine juste pour jouer la comédie, à moins de douter de leur équilibre psychique.

Quel exemple de société pourriez-vous nous donner qui répondrait à des critères de foi sincère?

J'ai expliqué plus haut pourquoi il ne faut pas substituer la foi à la pratique.
D'autre part, comment quantifier vous l'humanisme, la moralité, le civisme d'une société ? sur quels critères?

Ca peut s'apprécier, tout le monde sait distinguer une société où "il fait bien et bon vivre". Mais c'est quantifiable aussi. La police de tous les pays le fait et l'instrument peut etre affiné
_bradou
_bradou
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 5099
Localisation : fixe.
Identité métaphysique : terre-à-terre.
Humeur : têtu.
Date d'inscription : 15/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Les religions à l'épreuve des faits. Empty Re: Les religions à l'épreuve des faits.

Message par _bradou le Mar 2 Sep 2008 - 13:11

Elbilqis, pour comprendre il ne suffit pas de lire et d'etre intelligent(e), il faut aussi y mettre du coeur, une sorte de foi, un minimum d'empathie à l'égard de celui qui écrit. Sans çà, ça ne marche pas. Ce n'est pas moi qui le dis, je ne fais que répéter un lieu commun. Allez, un petit effort!
_bradou
_bradou
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 5099
Localisation : fixe.
Identité métaphysique : terre-à-terre.
Humeur : têtu.
Date d'inscription : 15/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum