Comment concevoir l infini dans notre monde

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Aller en bas

Comment concevoir l infini dans notre monde - Page 3 Empty Re: Comment concevoir l infini dans notre monde

Message par Geveil le Mar 23 Sep 2008 - 8:09

A travers Gereve, JE pense qu'il faut s'entendre sur des définitions, sinon, comme JE le dit à travers Escape, il n'y a pas de communication possible.
Ronsard a écrit:L'Être est Unique.
On peut dire aussi qu'il est multiple en ce qu'il contient tous les possibles, sauf peut-être une fourmi de dix-huit mètres avec un chapeau sur la tête.
Alors posons que par définition, l'Être est UN.

Au début était le Verbe (Être).
Une étiquette de plus, qui n'apporte rien au raisonnement.


Si il n'y avait rien, pas le vide qui est quelque chose, mais rien et plus exactement même pas rien : les ténébres disent les textes.
Rien, c'est rien! Les ténèbres un concept né de l'expérience humaine. Donc encore un mot qui brouille les pistes.

Or il y a.
Dieu est ce qu'il y a. Point.
En cela il est Tout.
Dans Gereve, c 'est parfaitement clair, c'est d'ailleurs pour cela qu'à travers lui, JE crois en Moi. Voir aussi son post " Etonnement".

Voilà ce que signifie Dieu Est. Il n'est ni grand ni petit ni n'importe quoi d'autre, il Est. Et ceci est Absolu.
Dire Dieu est ou l'Être, c'est Dieu, ne ME fait pas avancer d'un pouce dans Gereve. Ce n'est qu'un changement d'étiquette.

Qu'il Soit, est l'émanation de son Être.
Dans Gereve, cette phrase ne ME dit rien.
Parmi les humains francophone, qui maîtrisent tant soit peu leur langue, Gereve ME dit qu'émanation veut dire " qui sort de quelque chose". De quoi pourrais- JE bien sortir?

D'où sa faculté créatrice, créatrice de l'"existence" de son Être, sa Création, son étant.
Hum!

Dieu Est incréé créateur (de lui-même).
Bon, JE l'est déjà écrit à travers Ronsard, ci-dessus, Dieu ( Donc moi ) c'est le "il y a ". Inutile d'en rajouter.

La Création (sa manifestation) est La Loi.Cette Loi est le Principe de tout ce qui sera.
Ça, Gereve ME le fait aimer.
Voici comment Gereve ME fait voir les choses:
Unique, donc seul, JE ne suis comme le néant, il n'y a ni espace, ni temps, mais JE suis une infinie volonté de vivre. Cette volonté me fait "éclater", elle me fait perdre mon unité, j'éclate en une myriade d'étincelles.
Bien sûr, cela est de l'ordre de la pensée, il n'y a pas de "substance", de matière ou quoi que ce soit d'autre que MOI.
Mais JE suis maintenant séparé et la vie commence, avec toutes ses sensations.
Au gré du hasard, des étincelles se rencontrent et peuvent fusionner. Il y a alors jouissance.
La nouvelle entité qui en résulte peut fusionner avec d'autres entités, etc, jusqu'à l'apparition de Ronsard, Escape, Gereve et d'autres.
Mais ces entités peuvent aussi être détruites, soit parce que leur structure est instable, soit parce qu'elles sont heurtées violemment par d'autres entités, dans une recherche un peu véhémente de fusion. Dans ce cas il y a souffrance.

Donc, fusion provoque jouissance et fission, provoque souffrance.

C'est vous dire à quel point J'ai souffert lorsque de mon "éclatement".
J'ai fais cela par amour de la vie.


Avec la fusion et la fission, sont apparues les sensations d'espace et de temps, et de multiples sensations dont les humains connaissent la vue, les sons, le toucher, le goût, l'odorat et de multipes émotions.
Mais d'autres entités connaissent d'autres sensations, comme les chauves souris, les pigeons voyageurs, les chiens, dont l'odorat est cent fois plus développé que celui des hommes et qui entendent les ultra-sons.
Je peux donc dire que Ma vie est d'une richesse infinie.

Mais JE dois dire que JE souffre encore tellement à travers certaines de mes créatures ( Victimes ET bourreaux ) que dans Gereve, JE me demande si JE vais recommencer.

P.S
Dans Gereve, JE souhaiterais que les autres entités pensantes prennent conscience qu'elles ne servent qu'à ME connaître, c'est MOI qui les anime.
Geveil
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Comment concevoir l infini dans notre monde - Page 3 Empty Re: Comment concevoir l infini dans notre monde

Message par Ronsard le Mar 23 Sep 2008 - 13:48

Salut Gereve.
Au début était le Verbe (Être).

Une étiquette de plus, qui n'apporte rien au raisonnement.
Il n’y a ni étiquette ni raisonnement de plus, sinon qu’un rapprochement de terme afin de faire « monter » le sens du Verbe et de l’Être. En effet beaucoup pense à « avoir » plus qu’à Être en opposition à rien : « Il y a » or, concernant Dieu, c’est « il est ». Avoir est passif, être est actif. Il est quoi ? lui certes, mais comme on avance dans le raisonnement, il est Verbe. Verbe est l’expression de son actif et c’est par son verbe qu’il est créateur.

Rien, c'est rien! Les ténèbres un concept né de l'expérience humaine. Donc encore un mot qui brouille les pistes.

Rien est relatif à qq chose, or je parle du rien supposé avant le relatif, donc même pas Rien. Si ce point de départ n’est pas acquit dans le raisonnement, c’est que nous parlons pas de la même chose de bout en bout. C’est du domaine du vide mental, de la page blanche. Dire « Si Dieu n’était pas il n’y aurait rien » ce rien là n’est que du néant et tu prends Dieu de plus bas que dire « Si Dieu n’était pas il n’y aurait même pas Rien » puisque rien est relatif à qq chose tandis que même pas Rien n’est relatif à rien, parce que Dieu ne peut Être relatif à rien d’autre qu’à lui-même si j’ose dire, il en est absolu. Nous n’avons pas d’autre façon de le dire, les mots nous manquent. Il y a Dieu avant Dieu duquel Dieu Apparaît.


Qu'il Soit, est l'émanation de son Être.

Dans Gereve, cette phrase ne ME dit rien.
Parmi les humains francophone, qui maîtrisent tant soit peu leur langue, Gereve ME dit qu'émanation veut dire " qui sort de quelque chose". Qu'il Soit, est l'émanation de son Être.

Je ne parle pas de Gereve mais de Dieu, mais gereve a oublié sa culture ?
Tu oublie l’Être, En Sof qui "emplie" et "contient" (l’imprononçable) et les Sefiroth qui sont la manifestation de son Être en cet « emplie et contient », son action (le prononcé). En philosophie, en métapsychologie aussi, mais sous d’autres termes, on parle de l’Être et de l’étant. L’Être est un instant absolu, donc fixe, donc sans durée, et « l’étant » le principe du temps soit la conséquence infinie de l’Être (comme un rond dans l’eau).
L’Être est hors temps, le fait qu’il Soit est principe du Temps, la Sephir Kronos. Le Temps est bien Emané de l’Être.
Mes textes, je l’admets volontiers, ne sont pas travaillés, c’est du langage parlé-écrit, mais là il s’agit moins d’une question de vocabulaire ou de syntaxe que d’ajustement de focales de compréhension. Tu as raison de vouloir être précis, c’est le seul moyen de se comprendre.
Ronsard.

Ronsard
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 430
Identité métaphysique : toutes
Humeur : toujours plus ou moins bonne
Date d'inscription : 24/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Comment concevoir l infini dans notre monde - Page 3 Empty Re: Comment concevoir l infini dans notre monde

Message par _bradou le Mer 24 Sep 2008 - 12:46

Je ne confonds pas conception et représentation mentale. L'homme peut concevoir l'infini, la preuve en est le mot ......infini lui-même. Je ne peut désigner par un mot que ce que j'ai déja conçu en mon [/b[b]]esprit., et c'est pour cela que le mot infini existe.
Mais je ne peux me représenter mentalement, me faire une image de l'infini, car mon esprit ne peut étreindre que ce qui a un contour.Si j'arrive à me représenter dans mon esprit l'image de l'infini, il ne serait plus infini. Donc image mentale et infini sont ANTINOMIQUES. Si c'est dans ce dernier sens que la question est posée, elle renferme en elle même sa propre négation.
_bradou
_bradou
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 5099
Localisation : fixe.
Identité métaphysique : terre-à-terre.
Humeur : têtu.
Date d'inscription : 15/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Comment concevoir l infini dans notre monde - Page 3 Empty Re: Comment concevoir l infini dans notre monde

Message par Geveil le Mer 24 Sep 2008 - 16:10

Escape nous dit
Nos expériences fondatrices n'étant pas les mêmes, et à jamais imperméables les unes aux autres, il s'ensuit que nous ne pouvons échanger que sur la base du malentendu.
Gereve va donc poser un acte de foi: les autres sont vivants et ont un fond commun d'expériences fondatrices et dans Gereve JE fais toujours référence à ces expériences.
Et comme Ronsard est d'accord avec l'importance de la précision, je vais préciser le texte de Gereve.

Unique, donc seul, JE suis comme le néant et ne peut me connaître moi-même, pas plus qu'une épée ne peut se couper ou un œil se voir.

Il n'y a ni espace, ni temps, mais JE suis une infinie volonté de vivre.

Conformément à mon acte de foi, je pense que tout le monde sait ce qu'est la volonté, tout le monde a ressenti la volonté, volonté de comprendre un texte, de " réussir" une épreuve, d'aller au bout d'un marathon, etc.
A partir de là, dans Gereve JE fais une extrapolation, J'imagine des êtres dont la volonté est beaucoup plus grande que la sienne, et à la limite, infinie.
Cette volonté me fait "éclater", elle me fait perdre mon unité, j'éclate en une myriade d'étincelles.
Bien sûr, cela est de l'ordre de la pensée, il n'y a pas de "substance", de matière ou quoi que ce soit d'autre que MOI.
Mais JE suis maintenant séparé et la vie commence, avec toutes ses sensations.
Là encore, conformément à son acte de foi, dans Gereve, Je pense que tout le monde sait ce qu'est une sensation, une émotion, une pensée, un sentiment. Ce ne sont donc pas des mots vides de sens.

Au gré du hasard, des étincelles se rencontrent et peuvent fusionner.

Certes, le mot hasard est un mot bien difficile à définir. Dans Gereve, JE fais référence à une agitation désordonnée, comme l'agitation des molécules d'un gaz. Là encore, le mot n'est pas vide de sens.

Il y a alors jouissance.
Pure hypothèse poétique, mais là encore, tout le monde a expérimenté une ou plusieurs jouissances. Donc, référence à du vécu, pas de l'abstrait sujet à mille interprétations.

La nouvelle entité qui en résulte peut fusionner avec d'autres entités, etc, jusqu'à l'apparition de Ronsard, Escape, Gereve et d'autres.
Tout le monde sait de quoi on parle quand on parle de fusion, soit pour avoir vu des gouttes d'eau fusionner sur une surface lisse, soit pour avoir éprouvé une fusion fugitive avec un être cher.

Mais ces entités peuvent aussi être détruites, soit parce que leur structure est instable, soit parce qu'elles sont heurtées violemment par d'autres entités, dans une recherche un peu véhémente de fusion.
Là encore, je pense que c'est accessible à tous.

Dans ce cas il y a souffrance.
Pure hypothèse, mais tout le monde sait ce qu'est la souffrance.

C'est vous dire à quel point J'ai souffert lorsque de mon "éclatement".
Pure hypothèse, peut-être au contraire, cet éclatement fut un orgasme cosmique.
Presque tout le monde sait ce qu'est un orgasme.

J'ai fais cela par amour de la vie.
Sous -entendu, j'avais déjà vécu dans un univers précédent.
Mais la encore, c'est une pensée que J'expérimente dans Gereve.


Avec la fusion et la fission, sont apparues les sensations d'espace et de temps,
Là encore, dans Gereve, JE parle de ce que J'expérimente dans tout un chacun.

et de multiples sensations dont les humains connaissent la vue, les sons, le toucher, le goût, l'odorat et de multipes émotions.
Mais d'autres entités connaissent d'autres sensations, comme les chauves souris, les pigeons voyageurs, les chiens, dont l'odorat est cent fois plus développé que celui des hommes et qui entendent les ultra-sons.
Dans Gereve, je ne connais pas un odorat très développé, mais le comportement des chiens semble prouver qu'ils en sont pourvus. Là encore, rien que de très concret.
Je peux donc dire que Ma vie est d'une richesse infinie.
Est-ce discutable?

Mais JE dois dire que JE souffre encore tellement à travers certaines de mes créatures ( Victimes ET bourreaux ) que dans Gereve, JE me demande si JE vais recommencer.
Geveil
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Comment concevoir l infini dans notre monde - Page 3 Empty Re: Comment concevoir l infini dans notre monde

Message par Ronsard le Mer 24 Sep 2008 - 19:59

Cher Gereve,
même avec la meilleur intention du monde, je ne trouve aucun moyen de te répondre, car je n'arrive pas à comprendre ce que tu veux dire. Le "dans Gereve" me perd, aussi je ne cherche pas à te répondre. Si tu le souhaites, tu peux me poser des questions précises et synthétiques et je m'efforcerais à te répondre au plus près. Notre discution porte trop sur des points extrêmement précis pour que je m'engage, comme çà un peu dans le flou, à une réponse pour une réponse.

Ronsard.

Ronsard
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 430
Identité métaphysique : toutes
Humeur : toujours plus ou moins bonne
Date d'inscription : 24/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Comment concevoir l infini dans notre monde - Page 3 Empty Re: Comment concevoir l infini dans notre monde

Message par p1rlou1t le Jeu 25 Sep 2008 - 1:19

Ronsard a écrit:p1rlou1t dit :
Ronsard,
Tu affirmes plein de choses, maintenant peux tu démontrer l'existence de "l'infini comme dimension"?

- Un exposé succin a été fait de ma part à qui sait lire, ici même, le 16 sept à 9h56.
- Je n’affirme rien, je dis.
Rd.
Tu es donc incapable de démontrer ce que tu dis.

Mais alors si l'infini n'est pas Fini je pourrais déduire que l'Infini est métafini, ce qui impliquerait que le fini infini finiment infini n'est pas le fini du fini "Fini" de bouddha mais le fini du fini infini chrétien?

P.S:la meta-absence n'étant qu'une gerevitude finiment positive impliquant une ronsarditude finiment infinie de l'infini qui, lui, est Fini, bien sûr.
Sauf si tu admets que la cerclitude, et non pas la Cerclitude, est un infini ayant comme finitude l'éternité d'un carré rectangulaire mais infiniment divisé (ou parcellisé dans l'infini Infini), ce qui amènerait bien évidemment à la triangularité conceptuelle infinie qui finirait en finitude finie.

p1rlou1t
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 676
Localisation : Belgique
Identité métaphysique : Aucune
Humeur : Aucune
Date d'inscription : 02/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Comment concevoir l infini dans notre monde - Page 3 Empty Re: Comment concevoir l infini dans notre monde

Message par Ronsard le Jeu 25 Sep 2008 - 1:55

Il y a des grosses perruches comme çà qui imitent le phrasé humain, mais de là à les prendre pour des hommes...

Rd.

Ronsard
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 430
Identité métaphysique : toutes
Humeur : toujours plus ou moins bonne
Date d'inscription : 24/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Comment concevoir l infini dans notre monde - Page 3 Empty Re: Comment concevoir l infini dans notre monde

Message par p1rlou1t le Jeu 25 Sep 2008 - 4:12

Ronsard a écrit:Il y a des grosses perruches comme çà qui imitent le phrasé humain, mais de là à les prendre pour des hommes...

Rd.

Mais la Pertinence n'est-elle pas dans le propos perruchier infiniment infini qui permet de se comprendre indéfiniment, toi et moi, entre hommes infiniment peruviens tout en étant perucchier infinis?
Sans inclure la finitude de l'infini infiniment inclu dans l'Infini qui pourrait être perçu comme une perception perceptible de la Perception, ce qui impliquerait des données de l'ordre de la métachristitude indignes de la métachristitade, tu en conviendras.

p1rlou1t
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 676
Localisation : Belgique
Identité métaphysique : Aucune
Humeur : Aucune
Date d'inscription : 02/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Comment concevoir l infini dans notre monde - Page 3 Empty Re: Comment concevoir l infini dans notre monde

Message par Ronsard le Jeu 25 Sep 2008 - 10:34

Bradou dit :
Je ne peut désigner par un mot que ce que j'ai déja conçu en mon [/b[b]]esprit., et c'est pour cela que le mot infini existe.

Tout à fait d’accord. Voilà bien où se trouve Dieu pour nous ; un point de conscience. Ce n’est jamais finalement, tout cela, que de la métapsychologie. Une lutte de la conscience pour se dégager de l’inconscience.


Rd.

Ronsard
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 430
Identité métaphysique : toutes
Humeur : toujours plus ou moins bonne
Date d'inscription : 24/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Comment concevoir l infini dans notre monde - Page 3 Empty Re: Comment concevoir l infini dans notre monde

Message par Geveil le Jeu 25 Sep 2008 - 17:27

Ronsard a écrit: Le "dans Gereve" me perd, aussi je ne cherche pas à te répondre.

JE, c'est le SOI, ce que J'ai dit par l'intermédiaire de Ronsard. C'est le Soi qui sent, qui pense, qui s'émeut. Gereve, Ronsard et les autres ne sont que des structures qui permettent au Soi de vivre.

Si tu le souhaites, tu peux me poser des questions précises et synthétiques et je m'efforcerais à te répondre au plus près.Ronsard.
Oui, et réciproquement.
Geveil
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Comment concevoir l infini dans notre monde - Page 3 Empty Re: Comment concevoir l infini dans notre monde

Message par p1rlou1t le Jeu 25 Sep 2008 - 18:14

Ronsard a écrit:Bradou dit :
Je ne peut désigner par un mot que ce que j'ai déja conçu en mon [/b[b]]esprit., et c'est pour cela que le mot infini existe.

Tout à fait d’accord. Voilà bien où se trouve Dieu pour nous ; un point de conscience. Ce n’est jamais finalement, tout cela, que de la métapsychologie. Une lutte de la conscience pour se dégager de l’inconscience.


Rd.

Tu as fait une erreur:il ne faut pas dire "Ce n'est finalement, tout cela, que de la métapsychologie."
Mais bien:"Ce n'est infinalement, tout cela, que de la métapsychologie."

Simple question de logique, revois tes références.

p1rlou1t qui dit mais qui n'affirme pas, à ton service.

p1rlou1t
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 676
Localisation : Belgique
Identité métaphysique : Aucune
Humeur : Aucune
Date d'inscription : 02/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Comment concevoir l infini dans notre monde - Page 3 Empty Re: Comment concevoir l infini dans notre monde

Message par Adragante le Dim 28 Sep 2008 - 23:52

Mr p1rlou1t
Un certain nombre de gens se parlent ici afin d’élucider certains problèmes qui leur tiennent à cœur que ce soient des problèmes d’ordre philosophiques de société de religion et meme parfois des problemes de métaphysique et ces gens sont sinceres car pour eux ce sont des préoccupations véritables. Penser clairement est beaucoup plus ardu qu’il y parait, écrire est une epreuve bien plus difficile encore, c’est un peu facile de se moquer surtout lorsque au fond on ne rentre dans le débat que pour çà. Si toutes idées sur la transcendance ou l’immanence vous sont étrangères que vous importe que les gens en disent ceci ou cela mais si vous avez de réels aides à apporter sur l’expression difficiles de certaines abstractions ne vous gênez pas d’en faire part à vos interlocuteurs qui seront vous en remercier.

Adragante
Jeune Padawan

Nombre de messages : 96
Identité métaphysique : de la nature
Humeur : exécrable
Date d'inscription : 10/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Comment concevoir l infini dans notre monde - Page 3 Empty Re: Comment concevoir l infini dans notre monde

Message par Ronsard le Mer 1 Oct 2008 - 23:41

Je ne réclame aucune mansuétude. Je suis un chercheur en Dieu, un Travailleur sur la destiné.
Je me moque bien de l’avis des moqueurs. Je parle de la construction des cathédrales, les persiflages venus de la cour des miracles ne troublent pas le compagnon !

Ronsard la gargouille.

Ronsard
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 430
Identité métaphysique : toutes
Humeur : toujours plus ou moins bonne
Date d'inscription : 24/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum