A quoi sert la métaphysique?

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

A quoi sert la métaphysique? - Page 2 Empty Re: A quoi sert la métaphysique?

Message par Invité le Mer 12 Nov 2008 - 20:55

一人 a écrit:un formidable Koan : « Où va l’étron quand on tire la chasse ? »
il se meurt dans les eaux inférieures
de nos pires angoisses

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

A quoi sert la métaphysique? - Page 2 Empty Re: A quoi sert la métaphysique?

Message par Ilibade le Mer 12 Nov 2008 - 21:34

Vous avez écrit :
L’Homme est un pont entre le Ciel et la Terre. Energétiquement le ciel est Yang et la terre Yin.
Or le Ciel contenant des éléments yin et yang et la terre comprenant aussi des éléments yin et yang, on peut se poser la question de savoir quelle est la différence entre le ciel et la terre. Car je suis bien d'accord que l'homme soit un pont entre ciel et terre, toutefois, lorsqu'il est dans cet état, il est à la fois yin et yang de façon égale. Et cette considération pourrait bien appuyer vos développements ultérieurs. Aussi, sur le plan énergétique, comme sous tout autre point de vue, il faudrait dire que le ciel est à prédominance yang et la terre à prédominance yin. Et cela est applicable non seulement à l'ordre énergétique, mais à toute autre critère d'observation.

Tous ces cas ne se sont retrouvés que dans le premier groupe, aucuns dans le second !
Ceux-ci, de part leur travail sur l’enracinement étaient parvenu à équilibrer les énergies déployées, alors que les autres se sont laissé submerger, par leur manque de travail sur le corps.
Cela démontre que si on délaisse un pôle au détriment de l’autre, l’équilibre est rompu.
Cette expérience n'a de valeur que dans le domaine psychique, et je ne suis pas certain que l'équilibre du second groupe, apte à maîtriser certaines énergies en fasse cependant un groupe en état d'épanouissement métaphysique. Les arts martiaux, par l'exercice d'un contrôle du corps, permettent à leur adeptes de fournir de façon exaltée des performances dans certaines utilisations du corps. Cela doit s'accompagner aussi d'une maîtrise des émotions et d'une certaine pureté intentionnelle. Mais en quoi cela a un rapport avec la métaphysique ? On ne quitte pas là la créature contingente et limitée.

C'est un peu comme dans les spiritualités. Il y a des voies qui commencent par mettre à l'épreuve les aspirations du psychisme. Cette mise en discipline des sens physiques et émotionnels va purifier l'être sur le plan de ses énergies, de la façon de mener ses actions, de vivre au sein d'une collectivité, et de corriger ainsi les éléments perturbateurs de sa nature inférieure. Mais quel rapport cela a-t-il à la métaphysique ? Tout au plus, cela va apporter un meilleur karma et améliorer la quiétude de l'existence.

mais celui de celui qui se croit détenir la Vérité devient encore plus orgueilleux et présomptueux.
Et bien, dans la mesure où la Vérité est intérieure à chaque objet ou être individualisé, est-ce que certaines formes d'exposition n'émanent pas cependant d'égos savants ? Supposons qu'un être ait fait l'expérience de cette Vérité, ne va-t-il pas paraître savant auprès des autres, ou pensez-vous qu'il sera seulement orgueilleux et présomptueux, comme ce Jésus qui s'est pris pour Dieu lui même et qui a été sévèrement condamné pour blasphème, orgueil, présomption ? Etait-il un égo savant, ou un égo présomptueux ?

L’intello doit s’intéresser au travail manuel, qu’il considère bien souvent comme dévalorisant, comme le manuel doit s’intéresser au travail intellectuel, qu’il pense à tort ne pas pouvoir appréhender, ceci afin de combler leurs carences et devenir « complets ».
En somme, vous faites de la métaphysique avec des clichés de la vie contemporaine, et vous pensez que cette dualité entre l'intello et le mano est de nature à me caractériser ? Je pense que vous devriez abandonner ce point de vue de la dualité sensible. Lorsque nous parlons de métaphysique, ce n'est pas seulement une simple spéculation d'intello, mais une discipline qui m'a certainement entraîné dans ma vie à planter bien plus de clous que vous ne pourriez l'envisager. Pour devenir complet, l'homme doit se vider. Et c'est cela qu'on appelle le détachement du monde.

vous ne devez pas beaucoup fréquenter vos semblables il me semble.
Vous voulez dire que mes semblables ne me fréquentent pas suffisamment ? Sont-ce mes semblables ? Et bien, les sages en effet vivaient isolés dans les forêts, ce qui leur permettaient, à leur époque d'être bien vus par tout le monde, dès lors qu'ils ne fréquentaient personne. Aujourd'hui, les gens militent pour une vie tapageuse et d'union militante, dont les états , les églises, les communautés, les associations, les institutions représentent en mode factice un littéral contre-emploi de l'union mystique. Fréquenter peu de gens, cela revient à avoir des fréquentations de qualité. Et dans ce domaine, comme dans beaucoup d'autres, c'est la qualité qui compte et non la quantité. Et puis, ne dit-on pas "Loin des yeux, près du coeur" ?


Ilibade
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1098
Date d'inscription : 04/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

A quoi sert la métaphysique? - Page 2 Empty Re: A quoi sert la métaphysique?

Message par Geveil le Mer 12 Nov 2008 - 22:50

Bonsoir Hitori,

Tes textes laissent percer un certain agacement qui nuit à la sérénité du débat
Hitori a écrit:Ai-je écrit « SEULEMENT ? Non !! Alors votre question n’a pas de sens !

Bon, allez puisqu’il faut mettre les points sur les I et les barres sur les T, allons y.

Bien sûr ! Se torcher après avoir déféqué.

Oui, l’ego est par nature prétentieux et vaniteux, mais celui de celui qui se croit détenir la Vérité devient encore plus orgueilleux et présomptueux.

De celui que vous voulez ! l’un ou l’autre, peu importe.


Et bien Comme dab, vous restez dans l’absolu et à l’évidence, vous ne devez pas beaucoup fréquenter vos semblables il me semble. Descendez un peu de votre tour d’ivoire ..........


J'ose penser que tu as suffisamment travaillé sur toi-même pour savoir que la colère est une réaction à la peur.
De quoi as-tu peur?
Geveil
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

A quoi sert la métaphysique? - Page 2 Empty Re: A quoi sert la métaphysique?

Message par Invité le Mer 12 Nov 2008 - 22:59

Ilibade :
Or le Ciel contenant des éléments yin et yang et la terre comprenant aussi des éléments yin et yang, on peut se poser la question de savoir quelle est la différence entre le ciel et la terre. Car je suis bien d'accord que l'homme soit un pont entre ciel et terre, toutefois, lorsqu'il est dans cet état, il est à la fois yin et yang de façon égale. Et cette considération pourrait bien appuyer vos développements ultérieurs. Aussi, sur le plan énergétique, comme sous tout autre point de vue, il faudrait dire que le ciel est à prédominance yang et la terre à prédominance yin. Et cela est applicable non seulement à l'ordre énergétique, mais à toute autre critère d'observation.
Lorsqu’on désigne un élément Yin ou Yang, c’est de sa prédominance que l’on parle. Mais il est bien évident que les deux énergies se retrouvent incluses dans l’élément.

Lorsque l’on dit que l’homme est Yang c’est par rapport à la femme qui est Yin, mais cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas de Yin en l’homme. De la même façon, qu’il y a des femmes plus Yang que d’autres et on pourra cataloguer ces femmes là de Yang. Mais par rapport aux hommes, ont dira toujours qu’elles sont Yin.

Dire que l’homme est en équilibre des énergies Yin/Yang lorsqu’il est relié au ciel et à la terre est inexact, car cela voudrait dire qu’il soit devenu androgyne. Peut-être l’êtes vous, mais la plupart des hommes sont sexués et de fait leur énergie Yang prédomine.


Cette expérience n'a de valeur que dans le domaine psychique, et je ne suis pas certain que l'équilibre du second groupe, apte à maîtriser certaines énergies en fasse cependant un groupe en état d'épanouissement métaphysique. Les arts martiaux, par l'exercice d'un contrôle du corps, permettent à leur adeptes de fournir de façon exaltée des performances dans certaines utilisations du corps. Cela doit s'accompagner aussi d'une maîtrise des émotions et d'une certaine pureté intentionnelle. Mais en quoi cela a un rapport avec la métaphysique ? On ne quitte pas là la créature contingente et limitée.
Mon exemple répondait à votre questionnement : « A quoi ressemblaient-ils ? » et ne se cantonne nullement au domaine psychique, car c’est par leur manque de travail sur le corps
que ces personnes ont eu ces problèmes.

Que vous le vouliez ou non, c’est la créature contingente et limitée qui se sert de la métaphysique, pas l’inverse.

C'est un peu comme dans les spiritualités. Il y a des voies qui commencent par mettre à l'épreuve les aspirations du psychisme. Cette mise en discipline des sens physiques et émotionnels va purifier l'être sur le plan de ses énergies, de la façon de mener ses actions, de vivre au sein d'une collectivité, et de corriger ainsi les éléments perturbateurs de sa nature inférieure. Mais quel rapport cela a-t-il à la métaphysique ? Tout au plus, cela va apporter un meilleur karma et améliorer la quiétude de l'existence.
Et alors, où est le problème du moment que l’être s’éveille ?

Et bien, dans la mesure où la Vérité est intérieure à chaque objet ou être individualisé, est-ce que certaines formes d'exposition n'émanent pas cependant d'égos savants ? Supposons qu'un être ait fait l'expérience de cette Vérité, ne va-t-il pas paraître savant auprès des autres, ou pensez-vous qu'il sera seulement orgueilleux et présomptueux, comme ce Jésus qui s'est pris pour Dieu lui même et qui a été sévèrement condamné pour blasphème, orgueil, présomption ? Etait-il un égo savant, ou un égo présomptueux ?
Tout ce que je peux dire, c’est que la majorité des soit disant « connaissant », que j’ai rencontré étaient imbus d’eux-mêmes et manquaient singulièrement d’humilité.

Personnellement, je ne pense pas qu’avoir atteint un certain niveau de connaissance aille obligatoirement avec une autosuffisance manifeste.

En somme, vous faites de la métaphysique avec des clichés de la vie contemporaine, et vous pensez que cette dualité entre l'intello et le mano est de nature à me caractériser ? Je pense que vous devriez abandonner ce point de vue de la dualité sensible. Lorsque nous parlons de métaphysique, ce n'est pas seulement une simple spéculation d'intello, mais une discipline qui m'a certainement entraîné dans ma vie à planter bien plus de clous que vous ne pourriez l'envisager. Pour devenir complet, l'homme doit se vider. Et c'est cela qu'on appelle le détachement du monde.
Mais je ne prétends pas faire de métaphysique mon cher, tout au plus je converse avec vous, ce qui n’est pas désagréable au demeurant, car si je n’apprécie que peu votre air hautain, de celui « qui sait », votre compagnie ne m’est pas totalement désagréable.

Mais ne prenez pas les généralités dites sur mes posts comme une attaque personnelle. Je ne vous connais pas et je me garderais bien de porter un jugement à votre encontre. Je critiques certains passages que vous écrivez, nuance !

Vous voulez dire que mes semblables ne me fréquentent pas suffisamment ? Sont-ce mes semblables ? Et bien, les sages en effet vivaient isolés dans les forêts, ce qui leur permettaient, à leur époque d'être bien vus par tout le monde, dès lors qu'ils ne fréquentaient personne. Aujourd'hui, les gens militent pour une vie tapageuse et d'union militante, dont les états , les églises, les communautés, les associations, les institutions représentent en mode factice un littéral contre-emploi de l'union mystique. Fréquenter peu de gens, cela revient à avoir des fréquentations de qualité. Et dans ce domaine, comme dans beaucoup d'autres, c'est la qualité qui compte et non la quantité. Et puis, ne dit-on pas "Loin des yeux, près du coeur" ?
Voyez vous, moi je pense l’inverse. C’est dans le vacarme et la fureur que l’initié peut s’accomplir.

Mais ce que vous dites me touche, car en me fréquentant vous m’assimilez à quelqu’un de qualité. Venant de vous, je ne peux que m’en réjouir.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

A quoi sert la métaphysique? - Page 2 Empty Re: A quoi sert la métaphysique?

Message par Invité le Mer 12 Nov 2008 - 23:14

Gereve :
Bonsoir Hitori,
Tes textes laissent percer un certain agacement qui nuit à la sérénité du débat
Salut Gereve,

Ah bon !! Tu trouves ?

Pour ma part, je ne pense pas, tout au plus une certaine pugnacité, je te l’accorde, mais de l’agacement, vraiment, que tu en vois, m’étonne.

J'ose penser que tu as suffisamment travaillé sur toi-même pour savoir que la colère est une réaction à la peur.
De quoi as-tu peur?
Mais de rien, je t’assure ! Mais là, tu montes d’un cran, après l’agacement, tu me parles de colère. Mes posts sont si durs que ça ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

A quoi sert la métaphysique? - Page 2 Empty Re: A quoi sert la métaphysique?

Message par Geveil le Mer 12 Nov 2008 - 23:26

Celui que tu viens de m'envoyer est tout à fait calme et je dirais même amical.

Mais vois-tu, à défaut d'avoir travaillé sur mon corps ( J'ai abandonné après queques séances de yoga, ça faisait trop mal :mal: )j'ai beaucoup travaillé sur ma psychée et j'ai acquis un certain talent pour déceler les émotions de mes semblables; au demeurant, ce n'est pas très difficile, il n'y en a que quatre:
- la tristesse
- la peur
- la colère
- la joie

Un soir, au cours d'un dîner avec des copains, une dame s'en est pris à son mari avec une violence inouïe, cela nous a bien sûr mis très mal à l'aise. Pour tenter de la calmer je lui ai demandé:" pourquoi es-tu en colère?"
- Mais je ne suis pas en colère" m'a-t-elle répondu toute rouge et en criant.
Certes, ton agacement n'atteint pas ce niveau, mais relis les morceaux choisis que j'ai extrait de tes textes. Je pense que tu verras qu'ils ne sont pas très bienveillants.
Geveil
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

A quoi sert la métaphysique? - Page 2 Empty Re: A quoi sert la métaphysique?

Message par Invité le Mer 12 Nov 2008 - 23:52

Gereve :
Certes, ton agacement n'atteint pas ce niveau, mais relis les morceaux choisis que j'ai extrait de tes textes. Je pense que tu verras qu'ils ne sont pas très bienveillants.
Gereve, je ne doute pas de tes capacités pour déceler les émotions de tes semblables, mais tu n’es pas très objectif en sortant mes phrases de leur contexte.

Relis mieux les posts auxquels je réponds et tu verras que remis dans leur contexte, ils perdent beaucoup de leur soit disant virulence.

Pour le Koan scatologique, c’était…..de l’humouuuuuur !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

A quoi sert la métaphysique? - Page 2 Empty Re: A quoi sert la métaphysique?

Message par Geveil le Jeu 13 Nov 2008 - 0:40

A voui, le contexte adoucit les mœurs, c'est comme la musique.

Bon, pour ne choisir qu'une phrase:
Et bien Comme dab, vous restez dans l’absolu et à l’évidence, vous ne devez pas beaucoup fréquenter vos semblables il me semble. Descendez un peu de votre tour d’ivoire ..........
je la trouve agressive.

Mais je m'arrête là, nous ne sommes pas en psychanalyse.
Geveil
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

A quoi sert la métaphysique? - Page 2 Empty Re: A quoi sert la métaphysique?

Message par Ilibade le Jeu 13 Nov 2008 - 2:32

Dire que l’homme est en équilibre des énergies Yin/Yang lorsqu’il est relié au ciel et à la terre est inexact, car cela voudrait dire qu’il soit devenu androgyne. Peut-être l’êtes vous, mais la plupart des hommes sont sexués et de fait leur énergie Yang prédomine.
Je pense que vous êtes la victime d'un mauvais farceur. Car l'être humain est bien entendu androgyne. La sexualisation du corps, n'est qu'un choix qui s'est opéré lorsque l'âme universelle s'est éclatée. Alors certaines âmes individuelles ont porté la tendance yang et d'autre la tendance yin. Mais en réalité, les anatomistes démontrent que deux sexes existent dans chaque corps. L'un des sexes est développé et l'autre dans un état régressé. L'homme mâle a bien des glandes mammaires en vestige et l'homme femelle un pénis miniature. Je l'ai vérifié moi-même. Aussi, lorsque l'homme sert de pont, il est nécessairement mâle et femelle. Le mâle et le femelle doivent s'unir EN UNE SEULE CHAIR. (et non en deux chairs comme vous le pensiez).

et ne se cantonne nullement au domaine psychique, car c’est par leur manque de travail sur le corps que ces personnes ont eu ces problèmes.
Pourtant, les manifestations que vous avez décrites sont bien d'ordre psychique. Je cite :
Lors d’exercices assez « pointus », où les énergies étaient libérées, nous avons assisté à des comportements assez étranges de la part de certains. Des crises de larmes avec forces cris, des gesticulations bizarres et même des accès d’angoisse difficile à canaliser.

c’est la créature contingente et limitée qui se sert de la métaphysique, pas l’inverse.
Cela, c'est difficile à affirmer. La métaphysique étant l'étude des principes universels, ces principes président naturellement à toute réalité contingente. Et donc, il me semble que la relation de l'être contingent à la métaphysique est en full duplex.

Et alors, où est le problème du moment que l’être s’éveille ?
L'être éveillé psychique est-il l'être éveillé spirituel ? Les techniques de purification ont pour but de faciliter la voie spirituelle, mais elles ne sont pas indispensables. La spiritualité est une voie au-delà de toute considération individuelle, et donc psychique ou corporelle. C'est un exercice de la raison et de l'intention. C'est aussi un exercice de l'attention. On peut raisonner sur le monde, mais aussi en dehors du monde. Les lois de la nature se révèlent à l'observation, mais leur explication est rationnelle.

c’est que la majorité des soit disant « connaissant », que j’ai rencontré étaient imbus d’eux-mêmes et manquaient singulièrement d’humilité.
L'humilité que le spirituel doit cultiver, ce n'est pas celle envers les hommes, mais plutôt celle envers Dieu. Et donc, si un sage doit transmettre un enseignement, c'est assez normal que la controverse soit intense. Jésus a contré les pharisiens de façon sévère, et non comme un doux agneau. Aussi, il est utile de ne jamais se fier aux apparences.

car si je n’apprécie que peu votre air hautain
quel air hautain ? Il n'y a pas autre chose dans mes posts que les éléments qui me paraissent nécessaires dans la réponse que je formule à chacun, et je réponds à vos posts avec le même état d'esprit qu'aux posts des autres, en tenant compte toutefois que les lecteurs sont multiples.

Voyez vous, moi je pense l’inverse. C’est dans le vacarme et la fureur que l’initié peut s’accomplir.
Oui, mais ce n'est pas ce que nous savons des spirituels, car à toutes les époques, il y a eu vacarme et fureur, et curieusement, les initiés se sont toujours mis à l'écart ou dans l'ombre.

car en me fréquentant vous m’assimilez à quelqu’un de qualité.
Je ne savais pas que je vous fréquentais. Tout au plus, je fréquente ce forum. Mais pour moi, vous êtes comme tous les autres, de qualité et de quantité. Je ne fais pas de catégorie sur les gens. Cela ne veut pas dire que je n'en fais pas de leurs propos.

Toutefois, sur un thème centré sur la métaphysique, j'avais bien noté que vous nous parliez d'autre chose.

Ilibade
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1098
Date d'inscription : 04/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

A quoi sert la métaphysique? - Page 2 Empty Re: A quoi sert la métaphysique?

Message par Invité le Jeu 13 Nov 2008 - 6:56

Je pense que vous êtes la victime d'un mauvais farceur. Car l'être humain est bien entendu androgyne. La sexualisation du corps, n'est qu'un choix qui s'est opéré lorsque l'âme universelle s'est éclatée. Alors certaines âmes individuelles ont porté la tendance yang et d'autre la tendance yin. Mais en réalité, les anatomistes démontrent que deux sexes existent dans chaque corps. L'un des sexes est développé et l'autre dans un état régressé. L'homme mâle a bien des glandes mammaires en vestige et l'homme femelle un pénis miniature. Je l'ai vérifié moi-même. Aussi, lorsque l'homme sert de pont, il est nécessairement mâle et femelle. Le mâle et le femelle doivent s'unir EN UNE SEULE CHAIR. (et non en deux chairs comme vous le pensiez).
il est de fait une partie de l'humanité se retrouvant mâle ou yang et alors qu'une autre est femelle, yin.
l'androginie serait donc une sorte de paradis perdu, un état primordial ou foetal.
les réalités anatomiques sités qui ont aussi leurs équivalents psychiques ne sont là que pour nous le rappeler.

A quoi sert la métaphysique? - Page 2 Images11 on voit en effet un yin miniature dans le yang et réciproquement.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

A quoi sert la métaphysique? - Page 2 Empty Re: A quoi sert la métaphysique?

Message par Invité le Jeu 13 Nov 2008 - 16:42

Ilibade :
Je pense que vous êtes la victime d'un mauvais farceur. Car l'être humain est bien entendu androgyne. La sexualisation du corps, n'est qu'un choix qui s'est opéré lorsque l'âme universelle s'est éclatée. Alors certaines âmes individuelles ont porté la tendance yang et d'autre la tendance yin. Mais en réalité, les anatomistes démontrent que deux sexes existent dans chaque corps. L'un des sexes est développé et l'autre dans un état régressé. L'homme mâle a bien des glandes mammaires en vestige et l'homme femelle un pénis miniature. Je l'ai vérifié moi-même. Aussi, lorsque l'homme sert de pont, il est nécessairement mâle et femelle. Le mâle et le femelle doivent s'unir EN UNE SEULE CHAIR. (et non en deux chairs comme vous le pensiez).
Restons si vous le vouliez bien sur notre état actuel, c'est-à-dire en tant qu’être incarné.
Que voyons nous ? Que les hommes et les femmes, tout en ayant les deux sexes en eux, sont HOMME et FEMME, l’homme a le sexe mâle prédominant et la femme c’est le sexe femelle.

Que le travail de l’adepte soit de réunir son Anima et son Animus en son athanor intérieur, ne va pas le rendre androgyne pour autant. Il restera mâle ou femelle, tel que la Vie l’a façonné.

La seule façon d’équilibrer les énergies, c’est de créer l’entité HF dans l’union fusionnelle des deux sexes. C’est la fusion Yin/Yang dans le Tao.

Mais restons pragmatiques, Si les sexes n’auraient pas l’importance qu’ils ont, nous serions de véritables androgynes.

Cela, c'est difficile à affirmer. La métaphysique étant l'étude des principes universels, ces principes président naturellement à toute réalité contingente. Et donc, il me semble que la relation de l'être contingent à la métaphysique est en full duplex.
Bon là, vous nous refaites le coup de la poule et de l’œuf. Pour moi, il y a ce que nous vivons, ce que nous expérimentons, ça, c’est ce que nous pouvons toucher du doigt, le reste est plus sujet à caution. Jusqu’à preuve du contraire, la métaphysique n’est qu’un concept inventé par l’homme. Ce n’est pas la métaphysique qui a créé l’homme.

L'être éveillé psychique est-il l'être éveillé spirituel ? Les techniques de purification ont pour but de faciliter la voie spirituelle, mais elles ne sont pas indispensables. La spiritualité est une voie au-delà de toute considération individuelle, et donc psychique ou corporelle. C'est un exercice de la raison et de l'intention. C'est aussi un exercice de l'attention. On peut raisonner sur le monde, mais aussi en dehors du monde. Les lois de la nature se révèlent à l'observation, mais leur explication est rationnelle.
Oui, mais ô combien plus rationnelle.

L'humilité que le spirituel doit cultiver, ce n'est pas celle envers les hommes, mais plutôt celle envers Dieu. Et donc, si un sage doit transmettre un enseignement, c'est assez normal que la controverse soit intense. Jésus a contré les pharisiens de façon sévère, et non comme un doux agneau. Aussi, il est utile de ne jamais se fier aux apparences.
Pour moi, l’humilité de l’adepte doit aller de pair avec ses connaissances, croître avec elles.
Se croire supérieur en s’appuyant sur un savoir personnel, montre qu’il a encore pas mal de chemin à parcourir.

Oui, mais ce n'est pas ce que nous savons des spirituels, car à toutes les époques, il y a eu vacarme et fureur, et curieusement, les initiés se sont toujours mis à l'écart ou dans l'ombre.
Oui, cela était valable pour les temps d’obscurantisme du passé, mais n’a plus aucune raison d’être à notre époque où l’ouverture est manifeste. Cela me rappelle l’écriture des médecins actuels qui se sentent obligé d’avoir une écriture incompréhensible parce que leurs prédécesseurs cachaient leur ignorance dans leur écriture indéchiffrable.

Je ne savais pas que je vous fréquentais. Tout au plus, je fréquente ce forum. Mais pour moi, vous êtes comme tous les autres, de qualité et de quantité. Je ne fais pas de catégorie sur les gens. Cela ne veut pas dire que je n'en fais pas de leurs propos.
J’essayais en l’occurrence d’insérer un trait d’humour, pensant qu’il n’était pas incompatible de manier des concepts abscons en gardant un certain recul, mais à l’évidence, l’étude de la métaphysique pour certains à un effet botoxique sur leurs zygomatiques.

Toutefois, sur un thème centré sur la métaphysique, j'avais bien noté que vous nous parliez d'autre chose.
Pour moi la métaphysique n’est pas coupé du reste. Ses implications dans la vie de tous les jours sont au contraire à prendre en compte. S’isoler dans un système de pensée dématérialisé, n’a pas beaucoup d’intérêt à mes yeux.

Mais votre démarche à mon encontre me laisse dubitatif, car si mes propos sont à côté de la plaque, d’après vos dires, comment se fait-il que vous veniez m’interpeller sur les posts où je m’exprime ?


Dernière édition par Hitori le Jeu 13 Nov 2008 - 20:19, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

A quoi sert la métaphysique? - Page 2 Empty Re: A quoi sert la métaphysique?

Message par Invité le Jeu 13 Nov 2008 - 17:30

Ilibade :
Les arts martiaux, par l'exercice d'un contrôle du corps, permettent à leur adeptes de fournir de façon exaltée des performances dans certaines utilisations du corps. Cela doit s'accompagner aussi d'une maîtrise des émotions et d'une certaine pureté intentionnelle. Mais en quoi cela a un rapport avec la métaphysique ? On ne quitte pas là la créature contingente et limitée.
Et non ! Les performances dont vous parlez ne viennent pas d’un contrôle du corps, ou du moins cela n’est pas la raison primordiale. Ce qui fait que les pratiquants puissent développer des capacités hors normes vient de l’utilisation de l’énergie. Le Ki en japonais (Qi en chinois).

Ce « travail » aura comme corollaire de purifier les différentes couches psycho somatiques en débloquant les vortex énergétiques, ce qui permettra au mental discursif d’avoir une vision claire et débarrassée des scorie émotionnelles.

C’est par un travail sur cette énergie que l’adepte va dépasser l’état de créature contingente et limitée et parvenir à équilibrer ses énergies intrinsèques pour leurs permettre de s’insérer dans le ballet cosmique, dans la danse de Shiva.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

A quoi sert la métaphysique? - Page 2 Empty Re: A quoi sert la métaphysique?

Message par Invité le Jeu 13 Nov 2008 - 20:13

Ilibade :
Pour mémoire ! Il y a des expressions si pleines de saveur.
Pour mémoire : St Luc chapitre 6/41

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

A quoi sert la métaphysique? - Page 2 Empty Re: A quoi sert la métaphysique?

Message par Fabule le Jeu 13 Nov 2008 - 20:55

Gereve : il n'y en a que quatre (émotions) :
- la tristesse
- la peur
- la colère
- la joie
Je ne suis pas d'accord avec ça, vu que je n'arrive pas y intégrer la souffrance, l'affection, l'étonnement et sans doute d'autres !
ilibade :
L'être éveillé psychique est-il l'être éveillé spirituel ?
Pas clair comme question !
Ilibade : La spiritualité est une voie au-delà de toute considération individuelle, et donc psychique ou corporelle.Où intrinséquement liées !

Ilibade : L'humilité que le spirituel doit cultiver, ce n'est pas celle envers les hommes, mais plutôt celle envers Dieu. Je pense que c'est les deux
Hitori : La seule façon d’équilibrer les énergies, c’est de créer l’entité HF dans l’union fusionnelle des deux sexes. Un peu précipité à mon goût comme propos, pourquoi ne serait-ce pas d'élever son opposé physique pour équilibrer ? Soit développer pour un homme sont côté yin et vice versa pour trouver l'équilibre ?
Hitori : Pour moi, l’humilité de l’adepte doit être inversement proportionnelle à ses connaissances.
Je suis d'accord avec ça !
Hitori : Ce qui fait que les pratiquants puissent développer des capacités hors normes vient de l’utilisation de l’énergie. Le Ki en japonais (Qi en chinois).
Tiens sur le 炁 (10 mn)

Qu'en penser ?

Fabule
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1023
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : syncrétique concordiste
Humeur : Oui bien sûr, plusieurs et en plus tout le temps !
Date d'inscription : 17/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

A quoi sert la métaphysique? - Page 2 Empty Re: A quoi sert la métaphysique?

Message par Invité le Jeu 13 Nov 2008 - 21:33

Fabule :
Un peu précipité à mon goût comme propos, pourquoi ne serait-ce pas d'élever son opposé physique pour équilibrer ? Soit développer pour un homme sont côté yin et vice versa pour trouver l'équilibre ?
Salut Fabule,

Il fallait lire juste au dessus, car voici ce que j’écrivais :
« Que le travail de l’adepte soit de réunir son Anima et son Animus en son athanor intérieur, ne va pas le rendre androgyne pour autant. Il restera mâle ou femelle, tel que la Vie l’a façonné ». Wink

Qu'en penser ?
Ben, je suis toujours prudent face à des démonstration de ce type. Certains, pour vouloir démontrer à tout prix, usent de procédés à la limite de la malhonnêteté sans compter les cas d’auto sujétion des disciples. Ayant personnellement été témoin de supercheries, je prends cela avec la plus grande réserve.

Ceci étant dit, dans ma pratique personnelle, il est indéniable que les effet de l’énergie sont probants. Je l’expérimente tous les jours. Le travail de l’énergie permet de réaliser ce que certains considèrent comme des prouesses, alors que ce n’est que la mise en application de principes universels.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

A quoi sert la métaphysique? - Page 2 Empty Re: A quoi sert la métaphysique?

Message par Fabule le Jeu 13 Nov 2008 - 22:26

Hitori : Il fallait lire juste au dessus, car voici ce que j’écrivais :
« Que le travail de l’adepte soit de réunir son Anima et son Animus en son athanor intérieur, ne va pas le rendre androgyne pour autant. Il restera mâle ou femelle, tel que la Vie l’a façonné ». Wink
A quoi sert la métaphysique? - Page 2 Assome-etoilesA quoi sert la métaphysique? - Page 2 0113
Ouch ! touché tu m'as eu !
Je me suis laissé avoir par cet athanor que je ne connaissais pas, je ne maîtrise pas l'alchimie et je n'avais pas vérifié ce terme ! :crabe:
Hitori : Ben, je suis toujours prudent face à des démonstrations de ce type.
Idem !
Hitori : Le travail de l’énergie permet de réaliser ce que certains considèrent comme des prouesses, alors que ce n’est que la mise en application de principes universels.
Je le conçois bien de la sorte !

Ps : t'as vu j'aquiesce maintenant !! :rj:

Fabule
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1023
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : syncrétique concordiste
Humeur : Oui bien sûr, plusieurs et en plus tout le temps !
Date d'inscription : 17/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

A quoi sert la métaphysique? - Page 2 Empty Re: A quoi sert la métaphysique?

Message par Invité le Ven 14 Nov 2008 - 14:46

Fabule :
Ps : t'as vu j'aquiesce maintenant !!
Oui, j’ai vu ! Mais j’espère que tu n’acquiesces pas pour me faire plaisir, vu que nous sommes copains, maintenant ? lechebotte

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

A quoi sert la métaphysique? - Page 2 Empty Re: A quoi sert la métaphysique?

Message par Geveil le Ven 14 Nov 2008 - 15:08

Fabule a écrit:
Gereve : il n'y en a que quatre fondamentale(émotions) :
- la tristesse
- la peur
- la colère
- la joie
Je ne suis pas d'accord avec ça, vu que je n'arrive pas y intégrer la souffrance, l'affection, l'étonnement et sans doute d'autres !
Pourquoi commences-tu ta phrase par " je ne suis pas d'accord". Cette question est pour toi, je n'y veux surtout pas de réponse.

La souffrance morale, l'envie, la jalousie, l'étonnement sont considéres par certains comme des émotions ( Voir "émotions" par un moteur de recherche) , je les considère comme des ressentis, déclinés des émotions fondamentales,
la haine, l'amour, sont pour moi des sentiments, mais la haine est souvent la déclinaison de la peur et l'amour celle de la joie.
La souffrance physique est une sensation,
Bref, dans l'état actuel de mes connaissances, j'aime bien cette classification. Voir:

http://www.koubida.fr/Fiches_se_realiser_sagesse_maturite_Connaissez-vous-les-4-emotions-de-base-et-leur-impact-sur-votre-bien-etre19Mai2008.htm
Geveil
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

A quoi sert la métaphysique? - Page 2 Empty Re: A quoi sert la métaphysique?

Message par Fabule le Ven 14 Nov 2008 - 23:37

Je fais juste part de mon avis, mais elles sont au nombre de 6 c'est ce que dit ton lien :
"J'ai eu l'occasion d'assister récemment à une conférence de Robert Zuili, coach d'entreprise, qui retient parmi les 6 émotions de base 4 qui sont plus présentes et fréquentes dans notre vie:
• La joie
• La tristesse
• La colère
• La peur. "

Le dégoût et la surprise seraient les deux manquantes .
En effet je parlais sans doute de ce qui est considéré comme émotions secondaires ou mixtes ! Désolé de t'avoir heurté !
Je respecte ton avis, qui est interressant, d'autant plus si ta perception est si sensible !

Hitori :
Oui, j’ai vu ! Mais j’espère que tu n’acquiesces pas pour me faire plaisir,
Non c'est sincère, dumoins à ce sujet !vu que nous sommes copains, maintenant ? Oui mais ne me relance pas sur les premiers posts que nous avons eu ensemble
:itchy: :kiss:

Wink

Houlala toutes ces émotions me font perdre le fil !

Fabule
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1023
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : syncrétique concordiste
Humeur : Oui bien sûr, plusieurs et en plus tout le temps !
Date d'inscription : 17/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

A quoi sert la métaphysique? - Page 2 Empty Re: A quoi sert la métaphysique?

Message par Geveil le Sam 15 Nov 2008 - 10:26

Merci Fabule, pour le coup tu m'apprends quelque chose
Fabule a écrit:
Le dégoût et la surprise seraient les deux manquantes .
En effet, j'ai beau entrer en moi-même, je n'arrive pas à rattacher ces deux" émotions" aux quatre autres.
Le dégoût, je n'y vois pas de la peur, évidemment pas de la tristesse ni colère. Ce serait donc une émotion de base ?
Mais ne serait-ce pas plutôt de l'ordre des sensations?
Exemples: la luminosité est une sensation, qui peut, éventuellement provoquer de la joie, émotion.
La suavité d'une voix est une sensation qui peut éventuellement provoquer de la joie.
De même, l'odeur de putréfaction peut ne rien provoquer ou au contraire du dégoût, donc tu aurais raison, le dégoût serait une émotion.
La surpriseLà encore, impossible de rattacher la surprise aux autres émotions, c'en serait donc bien une à part entière ?
Ou une sensation qui peut éventuellement provoquer de la peur, de la joie ?
Mais si je fais le même raisonnement que ci-dessus, je constate que la surprise est provoquée par un ensemble de sensations inattendues, ce serait donc bien une émotion de base, puisque je ne la vois pas comme une déclinaison des quatre autres.

A moins que la surprise, le dégoût ne soient des sentiments, comme la haine, l'amour, la jalousie, etc.

A creuser, dans un autre fil, peut-être ?

Ceci dit, non, je n'ai pas été heurté, mais attristé, car je ressens la locution " je ne suis pas d'accord " comme une fermeture, un refus . Mais peut-être suis-je trop sensible.
Dans tous les cas, j'apprécie le ton amical de tes messages.
Geveil
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

A quoi sert la métaphysique? - Page 2 Empty Re: A quoi sert la métaphysique?

Message par Fabule le Sam 15 Nov 2008 - 18:15

Gereve : A moins que la surprise, le dégoût ne soient des sentiments, comme la haine, l'amour, la jalousie, etc.

A creuser, dans un autre fil, peut-être ?
En effet !
À moins de considérer les émotions et les sentiments comme métaphysiques !

Fabule
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1023
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : syncrétique concordiste
Humeur : Oui bien sûr, plusieurs et en plus tout le temps !
Date d'inscription : 17/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum