Ronds et mordants

Aller en bas

Ronds et mordants Empty Ronds et mordants

Message par Geveil le Sam 22 Nov 2008 - 11:02

Ce matin, de nombreux enfants sont devant leur TV et regardent des Disney dont les animaux sont tout ronds et tout mignons.
Je propose aux réalisateurs de WD le scénario suivant:

Nous sommes dans la maison de Renardo. Tout le monde est à table et mange du "lapin chasseur".
A la fin du repas, Renardo dit " Bon, c'était bien bon, maintenant , il faut aller chasser".
Aller, viens, Renardino. Et le plus grand de ses enfants l'accompagne.

Nous sommes maintenant dans le terrier de maître Lapinos. Tout le monde est à table, et il y a beaucoup de monde à table, chez lapinos, Pompon lapine et tous les enfants qui parlent, rient et se dispustent un peu, par ci par là." Bon, c'est bien beau tout ça, mais maintenant il faut que j'aille cueiller du thym et du romarin." dit Lapinos en s'essuyant la bouche avec une belle serviette en lin. Et le voilà sorti.

Non loin de là, tout beaux tout ronds, attendent Renardo et Renardino.

Lapinos trouve un champ de romarin et tout à sa cueillette, ne voit pas Renardo et son fils approcher. Trop tard, Renardo, tout rond tout mignon lui saute dessus, le prend à la gorge.Lapinos, ses grands yeux dilaté par l'épouvante lui crie " Pitié, j'ai une grande famille à nourrir". Mais Renardo, tout rond tout beau serre un peu plus, le sang gicle, et avec son fils, ils dévorent Lapinos dont les entrailles s'étalent au soleil, où l'on voit de beaux papillons s'ébattrent et se faire attrapper par de jolis oiseaux qui les avalent; on voit les ailes battrent encore alors que le thorax disparaît dans le bec des jolis oiseaux, tout mignons.
"Si on allait se faire une poule , " dit Renardo, son joli museau plein de sang
- D'accord" répond renardino, son petit museau mignon plein de sang.

Plan général sur un poulailler. Zoom avant. Gros plan sur une poule toute ronde toute mignonne, qui papote avec ses copines. Elle attrappe un ver, tout rond, tout mignon, qui ouvre sa petite bouche et se tortille dans le bec de la poule, puis disparaît.

Retour sur Renardo et son filston, qui tousse. " Tu as pris froid?" dit Renardo,
- viens, on rentre!

A la maison, Renardino, tout rond tout mignon, est dans son joli petit lit et il a l'air très malade. Gros plan à l'intérieur de ses poumons, où l'on voit des microbes tout rond tout mignon, dévorer les cellules des poumons de Renardino.
Renardino meurt en criant " Je ne veux pas mourir, je ne veux pas mourir"
Maman Renardine pleure beaucoup, et puis n'y pense plus, il y a la vaisselle à faire.

Etc, etc........
Geveil
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Ronds et mordants Empty Re: Ronds et mordants

Message par Invité le Sam 22 Nov 2008 - 11:44

Trop philosophique pour moi ça. On dirait un film français.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Ronds et mordants Empty Re: Ronds et mordants

Message par Invité le Sam 22 Nov 2008 - 11:47

Cela ne se fera jamais, Gereve.

Il est certaines choses qui sont rigoureusement impossibles, plus impossibles encore que Barack Obama communiste ou un pape noir.

En fait, écrire une histoire à succès qui serait odieusement amorale (je ne dis pas seulement immorale, mais bien amorale), ou encore créer une émission pour les enfants qui aurait pour effet de les dégoûter de la vie, ce seraient des atteintes très graves au cosmos, je pense que cela n'arrivera jamais.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Ronds et mordants Empty Re: Ronds et mordants

Message par Geveil le Sam 22 Nov 2008 - 11:53

Escape a écrit:ce seraient des atteintes très graves au cosmos, je pense que cela n'arrivera jamais.

C'est exactement pour cela que j'ai écrit ce scénario :mal:
Geveil
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Ronds et mordants Empty Re: Ronds et mordants

Message par ElBilqîs le Jeu 27 Nov 2008 - 14:14

et pourtant, cela existe, non pas chez disney, bien sûr,
mais, je ne sais pas si ça existe encore, il y avait il y a quelques années une collection de livres pour enfants qui s'appelait "le sourire qui mord"
et les sujets y étaient traités sans petits oiseaux de toutes les couleurs, crois moi!

j'ai beaucoup aimé ces livres, mais je dois reconnaître qu'ils n'étaient pas les préférés de mes enfants, pourtant très lecteurs!
ElBilqîs
ElBilqîs
Aka Peace & Love

Féminin Nombre de messages : 4073
Localisation : là haut dans les étoiles
Identité métaphysique : qu'importe
Humeur : douce et calme
Date d'inscription : 12/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Ronds et mordants Empty Re: Ronds et mordants

Message par Geveil le Ven 28 Nov 2008 - 11:23

La question est: les enfants peuvent-ils être mis face à la réalité du monde, est-ce mauvais pour eux et pour le cosmos, comme le dit Escape ?
Geveil
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Ronds et mordants Empty Re: Ronds et mordants

Message par SEPTOUR le Ven 28 Nov 2008 - 14:18

Ce scenario depeint rondement et mignonement des scénes de la vie...la vraie.
Le meme scenario pourrait nous montrer la vie, la vraie d'hommes et d'animaux. On y verrait les horreurs des abattoirs, des poulaillers industriels aux cages trop étroites, ou des animaux trop nourris et trop lourds ne peuvent plus marcher, attendant drogués et ébettés l'heure de la mort. On pourrait aussi y voir, dans un autre scenario, des enfants , le ventre ballonné, couverts de mouches, couchés a méme le sol ou tantot il seront inhumés........rondement, mignonement.

SEPTOUR
Maître du Relatif et de l'Absolu

Nombre de messages : 1851
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Ronds et mordants Empty Re: Ronds et mordants

Message par Geveil le Ven 28 Nov 2008 - 15:14

Absolument, Septour, la question est: serait-ce une bonne chose de montrer ça à des enfants de moins de 12 ans, disons.
Geveil
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Ronds et mordants Empty Re: Ronds et mordants

Message par Imala le Ven 28 Nov 2008 - 18:42

gereve a écrit:Absolument, Septour, la question est: serait-ce une bonne chose de montrer ça à des enfants de moins de 12 ans, disons.

Non. Ce n'est pas parce que c'est la triste et horrible réalité qu'il faut qu'il en ait connaissance à un âge où il leur serait impossible de la porter.

Pourquoi le ferait-on d'ailleurs, si ce n'est pour des raisons tordues, et qui aurait bien plus à voir avec la pédagogie noire (je te fais comme on m'a fait) que par réel soucis pédagogique ?

Elever un enfant de façon à l'aider à faire face à la réalité sans lui cacher la merde au chat, oui, mais pas besoin de lui mettre le nez dedans !

Imala
Imala
Imala
Maître du Relatif et de l'Absolu

Féminin Nombre de messages : 1239
Localisation : Près des étoiles
Identité métaphysique : Gnostique
Humeur : Tranquille
Date d'inscription : 21/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Ronds et mordants Empty Re: Ronds et mordants

Message par SEPTOUR le Ven 28 Nov 2008 - 19:35

Non, pour sur, pas a de jeunes enfants comme le dit IMALA.
Cependant, il serait bon qu'assez tot, a l'adolescence peut étre, qu'ils sachent de quoi est faite la vie dans laquelle ils vont s'aventurer.


Dernière édition par SEPTOUR le Sam 29 Nov 2008 - 12:35, édité 1 fois

SEPTOUR
Maître du Relatif et de l'Absolu

Nombre de messages : 1851
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Ronds et mordants Empty Re: Ronds et mordants

Message par Invité le Ven 28 Nov 2008 - 20:21

Je pense que des enfants de moins de 12 ans seraient capables d'affronter une pareille réalité, cependant cela ne se fera jamais, et ce n'est pas à cause des enfants eux-mêmes, mais de leurs parents.

En effet, un enfant de moins de 12 ans qui verrait le dessin animé << rond et mordant >> de Gereve serait un peu sous le choc, puis cela le ferait mûrir dans l'instant, et il en sortirait grandi.

CEPENDANT, aussitôt, dans le monde qui est le nôtre, un adulte référent, le parent, le tuteur ou l'instituteur se récrierait, hurlerait en levant les bras au ciel : << Mais qu'avez-vous fait, malheureux !! LE PAUVRE PETIT !! Il va être TRAUMATISE !! >>

Et de fait, l'enfant serait alors traumatisé, mais pas du fait du dessin animé, non, mais de la réaction émotionnelle négative de l'adulte.

Que fait ce dernier, en effet, sinon passer un message émotionnel extrêmement négatif, qui est de dramatiser à outrance ce qui est juste "la cruelle réalité", et passer le message, très parasite et très négatif, que voir les choses en face est mal ??

Donc, au final, Gereve, ton projet est irréalisable en pratique, non pas du fait de l'immaturité des enfants, mais du fait de l'immaturité de leurs parents.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Ronds et mordants Empty Re: Ronds et mordants

Message par Imala le Ven 28 Nov 2008 - 21:08

dramatiser à outrance ce qui est juste "la cruelle réalité


Pas besoin de rajouter outrance à dramatique. La cruelle réalité est dramatique, et y réagir c'est faire preuve de santé.
Vouloir en protéger autant que faire se peut ses enfants, c'est participer à ce qui est du domaine du vivant.
C'est se souvenir de ce que cela m'a fait, lorsque enfant, par exemple, j'ai tout à coup su que ce que l'on me servait dans l'assiette, c'est ce qui était si doux à ma paume lorsque je le caressais : cette douleur si impuissante à se dire, et c'est compatir !

La cruelle réalité avant que de faire mal à nos enfants, nous a fait mal à nous, et selon que l'on nous en ait donné les moyens ou non, nous saurons aider ou non nos enfants à y faire face sans les blesser irrémédiablement dans ce qui fait leur colonne vertébrale au niveau psychique, et ainsi leur permettre, autant que faire se peut, de porter ce que la vie leur réservera .

Ne pas réagir devant la cruelle réalité c'est pour le pire, la plus sûre manière d'en faire des psychopates, et pour le moins des inadaptés.

Il est d'ailleurs avéré aujourd'hui, que les enfants confrontés journellement à la violence télévisuelle manque de plus en plus et singulièrement d'empathie.

Simple fait divers paru dans les journeaux il y a quelques mois : deux jeunes mettent le feu aux vêtements d'un mandiant qui dort sur un banc : commentaire de celui qui a bouté l'allumette : je voulais voir ce que cela faisait !

Imala
Imala
Imala
Maître du Relatif et de l'Absolu

Féminin Nombre de messages : 1239
Localisation : Près des étoiles
Identité métaphysique : Gnostique
Humeur : Tranquille
Date d'inscription : 21/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Ronds et mordants Empty Re: Ronds et mordants

Message par Invité le Ven 28 Nov 2008 - 21:14

La violence télévisuelle est le contraire, me semble-t-il de l'approche de Gereve.

Elle décrit le mal en le posant comme nécessité non intériorisable.

Tandis que les bonhommes ronds et mordants qui souffrent atrocement de Gereve contiennent un enseignement, pareil à celui d'une doctrine religieuse.

Il y a une différence entre faire des films où la violence est présentée comme un fait aveugle, contre lequel on ne peut rien, "allant de soi",... et les dessins animés de Gereve qui présentent certes le mal comme un fait primitif du monde, mais qui poussent en fait l'enfant à la révolte et au désir d'établir la justice en ce monde !

Le choix de notre type de société, c'est d'élever les enfants dans du coton, de leur cacher que la réalité est cruelle (alors que les petits moudjahidins par exemple, savent dès l'âge de 8 ans que certaines réalités se règlent à la Kalachnikov). Oh, que ce que je dis est atroce. Mais tout choix de société est contestable par principe, et la démocratie le considère bien ainsi.

Pourquoi ne pas révéler aux enfants que la réalité est cruelle, NON PAS A LA MANIERE DE LA CRUAUTE TELEVISUELLE, QUI EST NIHILISTE, mais à la manière de dessin animé éducatif conçus pour faire passer ce message d'une manière qui "construise" ?

MA REPONSE : on ne le fait pas parce qu'on considère que ce serait mal. Et on considère que c'est mal parce que les adultes qui en décident sont eux-mêmes immatures et incapables de vouloir admettre A CHAQUE SECONDE DE CHAQUE MINUTE DE CHAQUE HEURE DE LEUR VIE, que la vie est ESSENTIELLEMENT CRUELLE.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Ronds et mordants Empty Re: Ronds et mordants

Message par ElBilqîs le Ven 28 Nov 2008 - 21:23

moi, je pense qu'on se trompe complètement et qu'un enfant de 4 ou 5 ans est beaucoup moins "innocent" qu'on voudrait qu'il soit.
je rejoins Escape dans son analyse et je vais même beaucoup plus loin.
les enfants vivant à la campagne, ou au moins entourés d'animaux, sont confrontés au "drame" de la perte d'un être cher (chien ou chat le plus souvent, mais aussi, le cochon qu'on égorge, ou le cheval qu'il faut abattre (pas forcément sous leurs yeux quand même)
et pour eux , la mort fait partie de la vie.
on voit encore quelques familles où les grands parents continuent à vivre dans la ferme qu'ils ont laissé à leur fils, et les enfants sont confrontés "naturellement" à la vieillesse et à la mort de leurs aïeux.
aujourd'hui, on veut tout aseptiser, élever les enfants dans du coton, ne pas les laisser se confronter aux difficultés de la vie, et on en fait des assistés.

je me souviens d'un film (peut-être un peu gnan- gnan au gré de certains) qui m'avait bien plus justement parce qu'il mettait l'enfant devant les réalités de la vie,crûment, mais sans vraiment le traumatiser. (Le grand Chemin)

aujourd'hui, je ne sais pas si ce sont les parents ou la société qui "préservent" ainsi les petits en les considérant comme des "petites choses si fragiles" jusqu'à 12 parfois 14 ans.

on n'ose même plus laisser un enfant aller seul à l'école!
autrefois, dans le village où je passais mes vacances, des petites filles de 5ou 6 ans allaient seules à l'école à vélo, roulant tranquillement sur les 3 ou 4 km qui séparait leur domicile de l'école, elles ne craignaient pas de se faire enlever ou renverser!...

aujourd'hui on a peur de tout! mes voisins s'enferment à double ou triple tour, ont une alarme et tout et tout!
résultat, ils ont été cambriolés au moins 2 fois!
chez nous tout est toujours ouvert!
résultat, nous avons reçu un jour la "visite" d'un pauvre hère qui devait avoir envie de se réchauffer ou de faire la causette! il est entré et nous a bien sûr un peu surpris, mais, il n'a fait de mal à personne, et est reparti gentiment!

apprendre aux enfants les dangers de la vie, ce n'est pas leur montrer des "horreurs" mais des choses de tous les jours.
et tomber, se blesser, apprendre que tout ne leur est pas dû, qu'il faut faire des efforts pour réussir, qu'on va mourir un jour ,sont des choses de tous les jours.
dont il faut parler, quand l'occasion se présente. -simplement- en fonction de ce qu'ils sont capables de comprendre.

enfin, c'est ma façon de voir.
ElBilqîs
ElBilqîs
Aka Peace & Love

Féminin Nombre de messages : 4073
Localisation : là haut dans les étoiles
Identité métaphysique : qu'importe
Humeur : douce et calme
Date d'inscription : 12/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Ronds et mordants Empty Re: Ronds et mordants

Message par Invité le Ven 28 Nov 2008 - 21:29

Voilà, ElBilqis a bien parlé.

Les gars de la campagne, élevés à la dure, sont dans la vraie vie.

Les citadins sont des chiffes molles idéalistes, élevées dans le coton et immatures jusqu'à 16 ans, parfois même jusqu'à 30...

En plus, si on regarde bien les grands maître spirituels comme Jésus ou Bouddha, en comparaison de qui l'homme du commun n'est qu'un enfant, n'ont rien fait pour nous épargner les vérités qui choquent ou la propagande par le traumatisme.

Jésus disait à ses disciples qu'il leur faudrait porter leur croix, souffrir le martyr, et que celui qui voudrait garder sa vie la perdrait.

Et il s'est fait déchiqueter et crucifier en public, ET IL Y AVAIT DES ENFANTS POUR ASSISTER AU SPECTACLE CE JOUR-LA.

Croyez-vous que ce spectacle leur ait vraiment fait du mal ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Ronds et mordants Empty Re: Ronds et mordants

Message par ElBilqîs le Ven 28 Nov 2008 - 21:35

Et on considère que c'est mal parce que les adultes qui en décident sont eux-mêmes immatures et incapables de vouloir admettre A CHAQUE SECONDE DE CHAQUE MINUTE DE CHAQUE HEURE DE LEUR VIE, que la vie est ESSENTIELLEMENT CRUELLE.

je ne sais pas si la vie est "cruelle" ou si c'est notre façon de vivre qui nous la fait considérer comme cela.
la Vie en soi ne peut être cruelle, elle est . et à la fin de la vie il y a la mort. entre les deux, il y a moi, qui "ressens" combien elle est "cruelle" avec moi ou combien elle est "douce" à d'autres moments, mais c'est toujours mon ressenti, ma sensibilité qui me fait penser ça!
je peux avoir vécu des moments terribles, avoir été le témoin d'un meurtre, ou victime de violences, ou auteur de ces mêmes violences... mais mettre dans la balance tous les petits bonheurs que j'ai vécu et finalement trouvé que la vie est belle, que même si la vie ne vaut rien, rien ne vaut la vie.
ElBilqîs
ElBilqîs
Aka Peace & Love

Féminin Nombre de messages : 4073
Localisation : là haut dans les étoiles
Identité métaphysique : qu'importe
Humeur : douce et calme
Date d'inscription : 12/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Ronds et mordants Empty Re: Ronds et mordants

Message par Invité le Ven 28 Nov 2008 - 21:42

Tout à fait, ElBi...

Mais en fait, quand je dis que la vie est essentiellement cruelle, cela ne veut pas dire qu'elle ne puisse pas être autre chose en même temps, formidablement belle par exemple.

Les deux ne s'excluent pas.

Donc, il se peut que la vie soit formidablement belle (c'est bien mon opinion), il n'empêche qu'une vérité importante du monde (et aussi du christianisme originel et du bouddhisme), c'est que la vie est essentiellement cruelle.

Ne nous voilons pas la face, acceptons-le, et faisons-en même un slogan à se répéter à chaque seconde de notre existence (en même temps que "la vie est formidablement belle")...

La vie est un dragon qui nous dévore, il nous déchire les entrailles avec une cruauté incroyable, en même temps c'est un très beau dragon, on a plaisir à voir ses écailles dorées et sa transcendance, la vie est belle, vive la vie, et si c'était à refaire, je le referais...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Ronds et mordants Empty Re: Ronds et mordants

Message par Invité le Ven 28 Nov 2008 - 21:43

Chaque âge a la faculté d’intégrer des données spécifiques. Si un très jeune enfant à la capacité de recevoir des « images » féroces et sauvages, comme quelque chose de « naturel », a-t-il pour autant la capacité de les traiter et surtout quel impacts vont-elles avoir sur son psychisme en formation. C’est pourquoi je pense qu’il faut laisser la candeur de l’enfance aux enfants. Ils ont tout le temps de comprendre la « cruauté » du monde.

En grandissant, petit à petit, ils vont découvrir que le monde n’est pas celui tout « blanc bleu » de leur enfance, mais que c’est au contraire une foire d’empoigne. Néanmoins, cela ce fera graduellement, au fur et à mesure de leur capacité d’analyse.

A part de les imprégner d’informations hard dès leur plus jeune âge, je ne vois pas ce que cela leur apporterait de positif dans leur vie d’adultes, d’être confronté à la cruauté et à la violence très tôt. Je me demande même si cela ne risque pas de les marquer à vie.

Laissons les croire au père Noël tant qu’ils le peuvent. Ce que je découvre dans le regard des enfants devant le sapin, le matin de Noël, me réconcilie avec la vie, si tant est que je sois fâché avec elle.

Bon, cela n’est que mon ressenti, car je ne suis pas spécialiste en la matière, mais c’est ce que je pense.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Ronds et mordants Empty Re: Ronds et mordants

Message par ElBilqîs le Ven 28 Nov 2008 - 21:48

Les gars de la campagne, élevés à la dure, sont dans la vraie vie.
pourquoi élevés à la dure?
je n'ai jamais dit ça!
ouverts à la vraie vie, c'est tout!
trop facile de dire que c'est dur!
mais, peut-être ai-je élevé mes enfants "à la dure" parce qu'ils n'étaient pas "pourris gâtés" comme leurs petits copains? parce qu'ils savaient avoir envie de quelque chose avant de peut-être l'obtenir ?
chacun son point de vue!
cesse donc de m'agresser !
S'il y avait des parents qui trouvaient normal de montrer à leurs enfants la crucifixion de Jésus Christ ou, plus tard, l'échafaud de Marie Antoinette ou encore de nos jours, de faire du voyeurisme lors d'un accident de la route, ce ne sont pas forcément des parents modèles ou indignes.
une fois de plus, chacun son truc
je ne prétends pas avoir la Voie!


Dernière édition par ElBilqîs le Ven 28 Nov 2008 - 21:50, édité 1 fois
ElBilqîs
ElBilqîs
Aka Peace & Love

Féminin Nombre de messages : 4073
Localisation : là haut dans les étoiles
Identité métaphysique : qu'importe
Humeur : douce et calme
Date d'inscription : 12/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Ronds et mordants Empty Re: Ronds et mordants

Message par Invité le Ven 28 Nov 2008 - 21:49

Hitori a écrit:En grandissant, petit à petit, ils vont découvrir que le monde n’est pas celui tout « blanc bleu » de leur enfance, mais que c’est au contraire une foire d’empoigne. Néanmoins, cela ce fera graduellement, au fur et à mesure de leur capacité d’analyse.

Dans le monde, certains enfants ne le découvrent pas graduellement, mais d'un coup, et très jeunes, et ils n'ont pas l'air morts dans leur tête pour autant. On ne parle pas de se faire violer ou des choses comme ça, mais simplement d'être confronté très jeune à la violence et à l'injustice.

L'Occident mou du bide part du principe que "il faut pas", mais ça sort d'où cette pusillanimité ?

Hitori a écrit:Laissons les croire au père Noël tant qu’ils le peuvent. Ce que je découvre dans le regard des enfants devant le sapin, le matin de Noël, me réconcilie avec la vie, si tant est que je sois fâché avec elle.

C'est marrant, ce que je lis là-dedans, c'est qu'il est bon que les enfants croient au père Noël, parce que cela te rassérène toi.

Autrement dit, au fond de toi, tu aimerais bien y croire, et les voir y croire te permet d'y croire par procuration...

C'est un peu ce genre de réaction que j'appelle "immaturité des adultes", même si, au sens propre Hitori n'est pas un adulte immature, mais juste quelqu'un qui aimerait que son rêve contamine la réalité...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Ronds et mordants Empty Re: Ronds et mordants

Message par Invité le Ven 28 Nov 2008 - 22:07

Escape :
C'est un peu ce genre de réaction que j'appelle "immaturité des adultes", même si, au sens propre Hitori n'est pas un adulte immature, mais juste quelqu'un qui aimerait que son rêve contamine la réalité...
Oui, oui, Escape, c’est tout à fait cela : « Que mon rêve contamine la réalité ». Quoi de plus beau que d’avoir des rêves ? J’espère que tu as les tiens ? Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Ronds et mordants Empty Re: Ronds et mordants

Message par Invité le Ven 28 Nov 2008 - 22:10

Hitori a écrit:Oui, oui, Escape, c’est tout à fait cela : « Que mon rêve contamine la réalité ». Quoi de plus beau que d’avoir des rêves ? J’espère que tu as les tiens ? Wink

Oui, oui, mon cher Hitori, moi aussi j'ai mes rêves.

D'ailleurs l'un d'eux est que l'humanité devienne enfin consciente d'elle-même et accepte comme une évidence que la vie est essentiellement cruelle, quitte à rêver un peu moins dans la demi-heure qui suit...

Ensuite, elle se ressaisira très vite, dira : << Bon, hé bien, faisons avec, et puisque c'est comme ça, travaillons à rendre le monde meilleur ! >>.

Et plein de nouveaux rêves pourront voir le jour.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Ronds et mordants Empty Re: Ronds et mordants

Message par Imala le Ven 28 Nov 2008 - 22:23

Elbiqîs a écrit :
moi, je pense qu'on se trompe complètement et qu'un enfant de 4 ou 5 ans est beaucoup moins "innocent" qu'on voudrait qu'il soit.

Innocent je ne sais pas, mais sensible, oui, je le crois. Et lorsque blessé dans sa sensibilité il s’entend dire que ce n’est rien, que c’est ainsi, que c’est normal parce que c’est la vie, il apprend quelque chose qui est de l’ordre de la mort. Pour survivre, il met à distance ce qui lui fait mal, et en perdant de sa sensibilité, il perd également un peu de sa capacité à s’émouvoir devant tout ce qui est beau.


les enfants vivant à la campagne, ou au moins entourés d'animaux, sont confrontés au "drame" de la perte d'un être cher (chien ou chat le plus souvent, mais aussi, le cochon qu'on égorge, ou le cheval qu'il faut abattre (pas forcément sous leurs yeux quand même)
et pour eux , la mort fait partie de la vie.

Oui, et pour autant que les animaux qui sont abattus soient aimés et bien soignés, il apprend du même coup que l’animal n’est pas un objet, et que même faisant partie de la vie, donner la mort n’est jamais quelque chose d’anodin.

on voit encore quelques familles où les grands parents continuent à vivre dans la ferme qu'ils ont laissé à leur fils, et les enfants sont confrontés "naturellement" à la vieillesse et à la mort de leurs aïeux.

Oui, et ça c’est un vrai bien.

aujourd'hui, on veut tout aseptiser, élever les enfants dans du coton, ne pas les laisser se confronter aux difficultés de la vie, et on en fait des assistés.

A mon avis, il y a beaucoup plus d’enfants qui vivent dans une réalité difficile que le contraire : divorce, familles monoparentales, familles déracinées, échec scolaire…

je me souviens d'un film (peut-être un peu gnan- gnan au gré de certains) qui m'avait bien plus justement parce qu'il mettait l'enfant devant les réalités de la vie,crûment, mais sans vraiment le traumatiser. (Le grand Chemin) C’était un beau film, mais un film seulement…

aujourd'hui, je ne sais pas si ce sont les parents ou la société qui "préservent" ainsi les petits en les considérant comme des "petites choses si fragiles" jusqu'à 12 parfois 14 ans.

… Des réponses, et non des moindres, dans les livres d’Alice Miller par exemple : "L’enfant sous terreur", ou : "C’est pour ton bien", ou encore : "Ta vie sauvée enfin !"

on n'ose même plus laisser un enfant aller seul à l'école!
autrefois, dans le village où je passais mes vacances, des petites filles de 5ou 6 ans allaient seules à l'école à vélo, roulant tranquillement sur les 3 ou 4 km qui séparait leur domicile de l'école, elles ne craignaient pas de se faire enlever ou renverser!...

Non, mais aujourd’hui il faut bien convenir que ce n’est plus de l’ordre des craintes seulement, mais de la réalité.

aujourd'hui on a peur de tout! mes voisins s'enferment à double ou triple tour, ont une alarme et tout et tout!
résultat, ils ont été cambriolés au moins 2 fois!

Ce qui nous fait peur, nous arrive. Oui, c’est un mécanisme bien connu. Quoi qu’il en soit, on ne peut nier que ce soit aussi une réalité.

chez nous tout est toujours ouvert!

Ne le dis pas trop fort ! :D

résultat, nous avons reçu un jour la "visite" d'un pauvre hère qui devait avoir envie de se réchauffer ou de faire la causette! il est entré et nous a bien sûr un peu surpris, mais, il n'a fait de mal à personne, et est reparti gentiment!

C’est une chance !
Il aurait tout aussi pu être celui que l’on envoie en avant-garde… 😓

apprendre aux enfants les dangers de la vie, ce n'est pas leur montrer des "horreurs" mais des choses de tous les jours.
et tomber, se blesser, apprendre que tout ne leur est pas dû, qu'il faut faire des efforts pour réussir, qu'on va mourir un jour ,sont des choses de tous les jours.
dont il faut parler, quand l'occasion se présente. -simplement- en fonction de ce qu'ils sont capables de comprendre.

Oui. Absolument !

Hitori a écrit :
Chaque âge a la faculté d’intégrer des données spécifiques. Si un très jeune enfant à la capacité de recevoir des « images » féroces et sauvages, comme quelque chose de « naturel », a-t-il pour autant la capacité de les traiter et surtout quel impacts vont-elles avoir sur son psychisme en formation. C’est pourquoi je pense qu’il faut laisser la candeur de l’enfance aux enfants. Ils ont tout le temps de comprendre la « cruauté » du monde.

En grandissant, petit à petit, ils vont découvrir que le monde n’est pas celui tout « blanc bleu » de leur enfance, mais que c’est au contraire une foire d’empoigne. Néanmoins, cela ce fera graduellement, au fur et à mesure de leur capacité d’analyse.

A part de les imprégner d’informations hard dès leur plus jeune âge, je ne vois pas ce que cela leur apporterait de positif dans leur vie d’adultes, d’être confronté à la cruauté et à la violence très tôt. Je me demande même si cela ne risque pas de les marquer à vie.

Laissons les croire au père Noël tant qu’ils le peuvent. Ce que je découvre dans le regard des enfants devant le sapin, le matin de Noël, me réconcilie avec la vie, si tant est que je sois fâché avec elle.

Je suis en complet accord avec ceci !

Escape a écrit :
Ensuite, elle se ressaisira très vite, dira : << Bon, hé bien, faisons avec, et puisque c'est comme ça, travaillons à rendre le monde meilleur ! >>.

Et plein de nouveaux rêves pourront voir le jour.

On peut toujours... rêver ! :rj:

Imala
Imala
Imala
Maître du Relatif et de l'Absolu

Féminin Nombre de messages : 1239
Localisation : Près des étoiles
Identité métaphysique : Gnostique
Humeur : Tranquille
Date d'inscription : 21/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Ronds et mordants Empty Re: Ronds et mordants

Message par Geveil le Ven 28 Nov 2008 - 23:39

Je suis d'accord avec tout le monde et je crois que la solution est dans la mesure, aux deux sens du terme, la mesure au sens d'équilibre et la mesure au sens de métrage.

Mon scénario est très provocateur et je constate qu'il a fait réagir de façon très positive.
Alors quelle est la réalité ?
Certes, Renardo mange UN lapin, mais pendant ce temps, des centaines et des centaines broutent le thym et le romarin tranquillement, il y en a même qui font les chauds lapins avec madame Lapina.
De même, en ce moment même, quelque part dans le monde, quelques hommes se font assassiner, etc.

Mais il y en a des milliards qui dorment tranquillement ou vaquent à leurs activités, il y en a même quelques dizaines de millions qui font zizi panpan.

Alors, je relève trois choses qui me paraissent essentielles dans ce qui précède, l'une, de Imala:
Ce qui nous fait peur, nous arrive.
l'autre de Hitori,
ne cachons pas la réalité à nos enfants, mais allons y progressivement.
et enfin celle d'Escape:
Croyons à un monde meilleur, et il le deviendra
D'autres choses importantes ( S'il y a quelque chose d'important en ce monde ) ont été écrites, mais je ne peux pas tout relever. La référence que fait Elbi aux enfants élevés à la campagne est très parlante, moi-même je vis à la campagne et le fait est que les enfants, sont très tôt confrontés à la vie ( Reproduction sexuelle) et à la mort ( Egorgement des poules, des lapins ou du cochon ).
Cela n'en fait pas pour autant des criminels insensibles, comme ceux qui ont mis le feu à un mendiant.
Cependant, si les parents, quoique que devant être des exécuteurs , font preuve de respect pour leurs animaux, les enfants ne perdront pas leur sensibilité.
Si par contre les parents se montrent brutaux les enfants perdront leur sensibilité et deviendront brutaux à leur tour. ( Pas toujours, il y a des gens plus ou moins doués pour l'empathie, comme d'autres pour la musique ).

Par contre, ce qui me paraît extrêmement grave ( Pour autant que quelque chose puisse être grave en ce monde ) c'est la part que font les média aux horreurs, tout ça pour jouer sur les émotions négatives et faire de l'audimat, donc du fric.

Sus aux média, que tous ceux qui connaissent un homme de média le prenne entre quatrezyeux et lui disent ses quatre vérités, mais gentiment, et tâchent de lui faire retrouver sa sensibilité.
Geveil
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Ronds et mordants Empty Re: Ronds et mordants

Message par SEPTOUR le Sam 29 Nov 2008 - 12:45

D'accord avec ESCAPE.
De ttes facons, l'enfant des sa naissance est en apprentissageS/experienceS. Dependant des circonstances, il pourra faire ttes les experiences possibles et imaginables, celles ci sont des possibilités inscrites dans le ''grand livres des possibilités'' qui peuvent arriver dans ce qu'on appele LA VIE.

SEPTOUR
Maître du Relatif et de l'Absolu

Nombre de messages : 1851
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum