Le Tawhid

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Le Tawhid Empty Le Tawhid

Message par Calice le Jeu 27 Nov 2008 - 13:33

Ilibade a écrit:
Il y a donc deux visions très différentes: celle que vous défendez venant des adeptes de Bardet, et celle que défend le judaïsme, la kabbale et les textes du NT appuyés des disciplines scientifiques.

Il y a en effet 2 thèses et celle de Bardet est la plus plausible dans la lignée de la Tradition primordiale .Elle explique pourquoi le Nom se prononçait avant Siméon et qu'ensuite le Nom ne fut plus entendu « comme il est écrit », donc plus compris et que la lumière (symbole de la connaissance ) s'éteignit preuve qu'il n'y avait plus de connaissance dans le Temple après Siméon , dernier dépositaire du secret .
Siméon n'a trouvé personne digne de recevoir le secret du Nom donc de transmettre la Tradition car tous les écrits parlant de cette époque montrent bien qu'il y a un avant et un après Siméon ,une coupure qui marque le passage de la fin de la tradition hébraïque (donc du vrai message issu de la Tradition Primordiale) vers un système judaïque déconnecté de la Source , instauré par des rabbins ignorants du secret du Nom.
Et c'est pour cette raison que les juifs n'ont pas reconnu leur Messie, ils ont tordus le sens Ecritures parce que leurs rabbins avaient perdus leur Tradition .
De cela provient les faits que jusqu'à nos jours le système judaïque qui en découla ,en passant par le Zohar , le Talmud aussi élaborés et intelligents , logique soit-il , n'a pas été forgé dans la lignée de la Tradition , c'est un système qui n'a rien de spirituel (il ne faut pas confondre spirituel et occulte) et même qui rend les gens athé .C'est pourquoi il y a beaucoup de juifs et surtout d'intellectuels juifs athés .Le système juif est déconnecté de la Source , de même que le christianisme exotérique qui a perdu sa tradition ésotérique.

Le redressement viendra de l'ésotérisme de l'islam ( c'est le message de R Guénon ) qui seul est resté dans la lignée traditionnelle avec des maîtres comme Ibn Arabi.
Non qu'il y ait une religion supérieure à une autre , car elle se rejoignent toutes au centre , il n'y a pas contradiction dans les Ecritures et c'est comme cela qu'on reconnait les interprétations fausses , car elles ne sont pas universelles -Même le bouddhisme est issu de la tradition primordiale et à un niveau très élevé les maitres évoquent Dieu , la non croyance en Dieu étant un enseignement réservés à la masse profane - et il ne peut y avoir contradiction au niveau métaphysique entre les enseignements des différentes religions.
Le vrai sens de la Thora s'éclaire avec le message du Coran dévoilé , car il n'y a qu'une seule religion , c'est cela énoncer le tawhid métaphysique l'Unicité .

Je défends donc la thèse du Tawhid et non celle du judaïsme et de la fausse kabballe .

Calice
Maître du Temps

Féminin Nombre de messages : 529
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : spirituelle
Humeur : Harmonieuse
Date d'inscription : 11/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le Tawhid Empty Re: Le Tawhid

Message par Invité le Jeu 27 Nov 2008 - 14:27

....

Les musulmans rejettent le christianisme parce que pour eux le seul seigneur c'est Dieu.La trinité n'en parlons pas...
les juifs exactement pareil...

Les juifs n'ont pas acceptés leur messie parcequ'il a avaient perdu blablabla ?ils ne pourraient pas l'accepter aujourd'hui le messie ?Sinon connaissant le message de Jésus on accède à rien sans le sens du nom ??

l'idée c'est que si Jésus avait été reconnu comme le messie par des juifs garce au fait qu'il auraient gardés leurs traditions il aurait eut comme une fécondation ?Et il y aurait eut réalisation de quelque chose dans ce cas là seulement ?

Parceque sinon, si tu dit que sa parole se trouve dans les évangiles, et que il se suffit de devenir chrétien pour être sauvé et blablabla je ne comprend pas.

La signification du nom oui et alors ?Quand on accepté le christianisme on rejette la bible selon les juifs.Qui dit pour ce qui est de l'unicité divine en grois la même chose que le judaïsme d'aujourd'hui...

En définitif un juif d'aujourd'hui pour retrouver la source devrait se convertir à l'islam et puis quand il a retrouver la source il doit lire les évangiles...oui c'est à creuser.

Pour les chrétiens c'est plus simple il suffit d'aller à l'islam et après il entendront clairement le messie évangélique.

Pourquoi pas.

....

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le Tawhid Empty Re: Le Tawhid

Message par Calice le Jeu 27 Nov 2008 - 16:37

Qwatybaal a écrit:
Les musulmans rejettent le christianisme parce que pour eux le seul seigneur c'est Dieu.La trinité n'en parlons pas...
les juifs exactement pareil...

Dans l'éxotérisme seulement .La trinité c'est justement le Nom de Dieu , donc elle existe dans toutes les religions , mais de façon voilée chez les juifs et les musulmans.Les kabbalistes juifs connaissent bien la trinité ainsi que les ésotéristes musulmans.Le temps n'est plus à s'attacher aux croyances exotériques mais à redécouvrir les enseignements ésotéristes.

Qwatybaal a écrit:
Les juifs n'ont pas acceptés leur messie parcequ'il a avaient perdu blablabla ?ils ne pourraient pas l'accepter aujourd'hui le messie ?

Si ils retrouvent leur Tradition seulement , Jésus est venu pour les juifs et les juifs ne l'ont pas reconnu , parce que leurs rabbins n'avaient plus la clé , ils se sont perdus dans le légalisme , dans la lettre (même chose pour l'islam exotérique aujourd'hui ) , alors que Jésus est venu en raviver l'esprit.

Qwatybaal a écrit:
Sinon connaissant le message de Jésus on accède à rien sans le sens du nom ??

Si , seulement cette perte du Nom est le signe de la perte de la Tradition pour les juifs .Si les rabbins n'avaient pas perdus le Nom ils auraient écoutés Jésus , Jésus étaient venus pour eux .


Qwatybaal a écrit:
l'idée c'est que si Jésus avait été reconnu comme le messie par des juifs garce au fait qu'il auraient gardés leurs traditions il aurait eut comme une fécondation ?Et il y aurait eut réalisation de quelque chose dans ce cas là seulement ?

Oui alors au lieu de ca pour retomber sur leurs pattes ils ont inventés un autre Messie qui n'aurait pas été Jésus , mais plus ou moins virtuel.

Qwatybaal a écrit:
Parceque sinon, si tu dit que sa parole se trouve dans les évangiles, et que il se suffit de devenir chrétien pour être sauvé et blablabla je ne comprend pas.

Non l'adhésion à une religion exotérique importe peu pour être sauvé .

Qwatybaal a écrit:
La signification du nom oui et alors ?Quand on accepté le christianisme on rejette la bible selon les juifs.Qui dit pour ce qui est de l'unicité divine en grois la même chose que le judaïsme d'aujourd'hui...

Non le tawhid , l'unicité divine est un principe universel et se retrouve à la base de toutes les religions .

Qwatybaal a écrit:
En définitif un juif d'aujourd'hui pour retrouver la source devrait se convertir à l'islam et puis quand il a retrouver la source il doit lire les évangiles...oui c'est à creuser.


Non il doit retrouver le vrai sens de la Thora , et certains commencent à le faire mais ils sont isolés , il n'y a encore pas d'école qui enseigne .

Qwatybaal a écrit:
Pour les chrétiens c'est plus simple il suffit d'aller à l'islam et après il entendront clairement le messie évangélique.

Même pas , chacun dans sa religion peut accéder au message car la Vérité est dans toutes les religions , il n'est pas besoin de conversion puisqu'il n'existe qu'une seule religion , mais juste de re-découvrir la vérité dans sa religion , qui a été voilée et que les hommes ont cachés .L'islam exotérique est autant dans l'erreur que le christianisme exotériques ou le judaïsme , les savants exotériques de l'islam se trompent tout autant que les rabbins juifs.



....

Calice
Maître du Temps

Féminin Nombre de messages : 529
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : spirituelle
Humeur : Harmonieuse
Date d'inscription : 11/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le Tawhid Empty Re: Le Tawhid

Message par YOD le Jeu 27 Nov 2008 - 16:57

Calice a écrit:Le redressement viendra de l'ésotérisme de l'islam ( c'est le message de R Guénon ) qui seul est resté dans la lignée traditionnelle avec des maîtres comme Ibn Arabi.

Est-ce que l'ésotérisme est possible avec l'islam ?

Comment expliques-tu ce verset ?

3-7 C'est Lui qui a fait descendre sur toi le Livre: il s'y trouve des versets sans équivoque, qui sont la base du Livre, et d'autres versets qui peuvent prêter à d'interprétations diverses. Les gens, donc, qui ont au cœur une inclination vers l'égarement, mettent l'accent sur les versets à équivoque cherchant la dissension en essayant de leur trouver une interprétation, alors que nul n'en connaît l'interprétation, à part Allah. Mais ceux qui sont bien enracinés dans la science disent: "Nous y croyons: tout est de la part de notre Seigneur!" Mais, seuls les doués d'intelligence s'en rappellent.

Ce verset nous dit que les versets qui ne peuvent pas être compris de façon littérale (versets qui peuvent prêter à d'interprétations diverses), nul n'en connaît l'interprétation, à part Allah et ceux qui essayent de les interpréter (donc l'ésotérisme notamment) ont au cœur une inclination vers l'égarement c'est pour cela que le Coran nous dit que ceux qui sont bien enracinés dans la science disent: "Nous y croyons: tout est de la part de notre Seigneur!", C'est à dire qu'ils les gobent tout cru sans essayer de leur trouver une interprétation.

D'autres disent que ces versets ne doivent pas être interprétés parce qu'il y a dans le Coran d'autres versets sans équivoques qui traitent du même sujet et donc doivent primer sur les versets a équivoque

C'est très bien expliqué sur ce lien :
http://www.maison-islam.com/article.php?id=383

Pas étonnant que l'ésotérisme en islam n'a jamais pu s'imposer (contrairement chez toutes les autres religion) et que ceux qui le pratiquent (certaine branche du soufisme notamment) sont accusés d'hérésie

YOD
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2232
Date d'inscription : 25/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le Tawhid Empty Re: Le Tawhid

Message par YOD le Jeu 27 Nov 2008 - 17:09

Calice a écrit:Jésus est venu pour les juifs

Non Jésus c'est pour toute l'humanité, d'ailleurs c'est comme ça que ça s'est réalisé. St Paul a été guidé par le Saint Esprit pour ça. D'ailleurs si tu as remarqué, il n y a pas un seul humain sur cette terre qui n'est pas lié de façon permanente au Christ, c'est le Christ qui sépare l'histoire des hommes en un avant JC et en un après JC et ceci de façon universelle et jusqu'à la fin des temps. Par notre date de naissance, notre identité donc est liée au nom du Christ même quand on n'est pas Chrétien, ça aucun homme sur la terre ne réussira a le faire

les commandements apportés par le Christ en nombre de deux, sont universelles

Tu aimeras l'Eternel, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, et de tous tes forces"
Le second "commandement" étant :
"Tu aimeras ton prochain comme toi-même !"


les commandements de la religons juives sont impraticables (exemple : Tu ne te feras point d'image) ceux de l'islam associent Mahomet a Allah et incorporent les gesticulations du hadj, de la prière et le ramadan


Dernière édition par YOD le Jeu 27 Nov 2008 - 17:21, édité 6 fois

YOD
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2232
Date d'inscription : 25/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le Tawhid Empty Re: Le Tawhid

Message par Invité le Jeu 27 Nov 2008 - 17:49

YOD a écrit:
Calice a écrit:Jésus est venu pour les juifs

Non Jésus c'est pour toute l'humanité, d'ailleurs c'est comme ça que ça s'est réalisé.

Jésus est venu sur la terre d'Israël pour le peuple d'Israël. son rôle était de parler aux juifs.
ensuite sa parole a été portée aux nations par les apôtres et surtout Paul.


D'ailleurs si tu as remarqué, il n y a pas un seul humain sur cette terre qui n'est pas lié de façon permanente au Christ, c'est le Christ qui sépare l'histoire des hommes en un avant JC et en un après JC et ceci de façon universelle et jusqu'à la fin des temps. Par notre date de naissance, notre identité donc est liée au nom du Christ même quand on n'est pas Chrétien, ça aucun homme sur la terre ne réussira a le faire

il s'agit là de la culture occidentale imposée au reste du monde, ce n'est pas tout à fait la même chose.

les commandements de la religon juives sont impraticables (exemple : Tu ne te feras point d'image) ceux de l'islam associent Mahomet a Allah et incorporent les gesticulations du hadj, de la prière et le ramadan
la Loi juive est pratiquée depuis 3500 ans et aucun musulman n'associe Muhammad à Allah ni ne gesticule quand il prie.
Le second "commandement" étant :
"Tu aimeras ton prochain comme toi-même !"
et bien cela commence par le respect de l'autre.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le Tawhid Empty Re: Le Tawhid

Message par YOD le Jeu 27 Nov 2008 - 18:35

Jésus est venu sur la terre d'Israël pour le peuple d'Israël. son rôle était de parler aux juifs.
ensuite sa parole a été portée aux nations par les apôtres et surtout Paul.

Moi je préfère croire les évangiles :

Mt 28:18- S'avançant, Jésus leur dit ces paroles : " Tout pouvoir m'a été donné au ciel et sur la terre.
Mt 28:19- Allez donc, de toutes les nations faites des disciples, les baptisant au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit,
Mt 28:20- et leur apprenant à observer tout ce que je vous ai prescrit. Et voici que je suis avec vous pour toujours jusqu'à la fin du monde. "

il s'agit là de la culture occidentale imposée au reste du monde, ce n'est pas tout à fait la même chose.

Oui mais les faits sont là et ils sont tétus, dans la culture occidentale qui est aussi gréco romaine, le Chrsit n'est pas le seul personnage qui aurait pu marqué l'Histoire des hommes et être incorporé dans notre date de naissance. Même ceux qui ne croient pas a l'historicité du Christ sont obligés d'utiliser le nom du Christ quand ils parlent de l'Histoire, n'est- ce pas formidable ?

aucun musulman n'associe Muhammad à Allah ni ne gesticule quand il prie

Bien sur que oui, la chahada, il y a bien Mohamet écrit en toute lettre, donc il associe sa personne a Allah. Dans le baptème Chrétien, ce n'est pas la personne de Jésus qui est associé, c'est le fils de Dieu, donc le Verbe de Dieu

Et puis bien sûr qu'ils gesticulent quand ils prient, et tournent autour d'un cube maçonné en faisant des signes a la pierre noire et en essayant de l'aprocher pour l'embrasser, c'est mahomet qui leur a enseigné ça et ça fait parti des cinq piliers de l'islam

la Loi juive est pratiquée depuis 3500

les juifs sont bien obligés d'utiliser des images, qu'est-ce qu'un dessin (nos avatars par exemple) ou même une photographie si ce n'est une reproduction par les hommes de ce que Dieu à créé ? Donc les dix commandement ne sont pas universels, c'est bien les commandements du Christ qui sont de nature universelle

et bien cela commence par le respect de l'autre.

Il n y a aucun irrespect de témoigner de sa Foi. D'ailleurs le Coran lui-même n'est qu'une suite de verset ou la critique de l'autre est quasi permanente.

YOD
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2232
Date d'inscription : 25/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le Tawhid Empty Re: Le Tawhid

Message par Calice le Jeu 27 Nov 2008 - 22:00

YOD a écrit:
Est-ce que l'ésotérisme est possible avec l'islam ?

C’est une évidence , le verset cité ne concernent que les savants qui croient trouver une interprétation alors qu’il n’ont pas accès au sens profond parce que seul Allah sait .


« Le Coran a une apparence extérieure et une profondeur cachée, un sens exotérique et un sens ésotérique ; à son tour, ce sens ésotérique recèle un sens ésotérique (cette profondeur a une profondeur, à l’image des Sphères célestes emboîtées les unes dans les autres) ; ainsi de suite, jusqu’à sept sens exotériques (sept profondeurs de profondeur cachée). »

(Cf. Henry Corbin, Histoire de la philosophie islamique, Paris, Gallimard, 1968,)

La distinction entre les quatre sens de l’Ecriture est bien connue et se retrouve également en Occident .Pour l’Imâm Ja’far al-Sâdiq :

« Le livre de Dieu comprend quatre choses : l’expression, l’allusion, les sens subtils (latâ’if), les réalités spirituelles (haqâ’iq). L’expression est
pour le commun ; l’allusion pour l’élite ; les sens subtils pour les Amis de Dieu ; les réalités spirituelles pour les Prophètes.
»


(Cf. Jean Canteins, La Voie des lettres, Paris, Albin Michel, 1981, pp. 75-76, et H. Corbin, op. cit., pp. 19-20. )

Selon un autre enseignement du Prophète :

« Aucun verset du Coran n’est descendu sans comporter un ‘ dos’ (zahr, c’est-à-dire un extérieur, zâhir) et un ‘ ventre’ (batn, c’est-à-dire un intérieur, bâtin) ; toute lettre a une ‘ limite’ (hadd), et toute ‘limite’ a un ‘ haut-lieu’ (muttala’). »

Dans la préface de son commentaire du Coran, al-Qâshâni cite ce hadith et ajoute :

« Or je compris que le ‘dos’ est l’explication exotérique (tafsîr) et le ‘ventre’ l’interprétation ésotérique (ta’wîl), la ‘limite’ le lieu où cessent les compréhensions du sens verbal, et le ‘haut-lieu’ celui où l’on monte pour s’élever à la contemplation du Roi Très-Savant. »

(Tome I, p. 4 de l’édition citée, et Etudes traditionnelles, 1963, pp. 77-78. )


Le terme désignant généralement l’interprétation ésotérique du Coran est le mot ta’wîl .Le tawîl ne s’oppose pas au tafsîr ; il se situe simplement sur un autre plan que ce dernier. Le tafsîr est le commentaire du Coran selon le point de vue exotérique et les moyens traditionnels en usage : recours à la grammaire, au hadith, aux circonstances entourant la révélation de tel verset, etc… Il s’agit donc en principe de l’explication du texte selon son sens littéral ; toutefois, le terme tafsîr est susceptible de désigner parfois des commentaires moraux, allégoriques ou même métaphysiques dont la portée dépasse le niveau, d’ailleurs indispensable, d’étude du sens obvie.
Mais le mot qui désigne l’interprétation du Coran selon le point de vue ésotérique et initiatique est tawîl, nom d’action du verbe awwala, qui signifie ‘faire revenir à l’origine’ et est apparenté au mot awwal, ‘premier’. Al-Awwal est d’ailleurs un Nom divin, selon le verset :



« Il est le Premier (al-Awwal) et le Dernier (al-Akhir), l’Extérieur (al-Zâhir) et l’Intérieur (al-Bâtin). Il est informé de toute chose (LVII , 3). »

Par analogie avec ces couples de Noms divins, il est donc permis de dire que le tawîl est le passage du zâhir au bâtin, de l’apparent au caché, de l’exotérique à l’ésotérique. Le tawîl se présente donc comme un corrélatif du tanzîl, qui est inversément le passage de l’intérieur à l’extérieur :

« Le mot ta’wîl forme avec le mot tanzîl un couple de termes et de notions complémentaires et contrastantes. Tanzîl désigne en propre la religion positive, la lettre de la Révélation dictée par l’Ange au Prophète. C’est faire descendre cette Révélation depuis le monde supérieur. Tawîl, c’est inversement faire revenir, reconduire à l’origine, par conséquent revenir au sens vrai et originel d’un écrit. »
(Cf. H. Corbin, op. cit., p. 27. Un célèbre commentaire du Coran dû à Baydawî s’intitule : Les Lumières de la Révélation et les secrets du ta’wîl (anwâr al-tanzîl wa asrâr al-tawîl).


Le mot tawil apparaît exactement dix-sept fois dans le Coran ( III, 7 deux fois ; IV, 59 ; VII,53 deux fois ; X, 39 ; XII, 6 ; XII, 21 ; XII, 36 ; XII, 37 ; XII, 44 ; XII, 45 ; XII, 100 ; XII, 101 ; XVII, 35 ; XVIII, 78 ; XVIII, 82.)
et ce certainement pas un hasard.

La nature ésotérique du tawîl est mise en évidence dans le verset (III, 7):

« C’est Lui qui a fait descendre sur toi le Livre. Certains versets en sont fixés (muhkamât) ; ceux-là sont la Mère du Livre (umm al-kitâb). D’autres sont ambigus (mutashâbihât). Ceux qui dans leurs coeurs penchent vers l’erreur s’attachent à ce qui est ambigu ; ils recherchent la discorde et ils recherchent son interprétation (ta’wîl) ; mais nul n’en connaît l’interprétation (ta’wîl), sinon Dieu. Et ceux qui sont enracinés dans la Science disent : Nous y croyons. Tout vient de notre Seigneur. Mais seuls s’en souviennent les hommes doués d’intelligence. » (III, 7)

Or, on peut également lire :

« …nul n’en connaît l’interprétation, sinon Dieu et ceux qui sont enracinés dans la Science. Ils disent… »

C’est cette deuxième lecture que font les commentateurs qui, sans avoir pour cela la prétention de se ranger parmi les « enracinés dans la Science », ont du moins le désir – pur de toute intention de discorde – de parvenir à l’intelligence du ta’wîl véritable ( Cf. J. Canteins, op. cit., p. 55. )


Ce verset est donc une sorte de miroir où chacun peut lire son intention propre : les tenants de l’exotérisme, s’en tiendront au premier sens ; tandis que ceux qui recherchent la Science adopteront tout naturellement la seconde lecture.

Quant à ceux qui ne croient pas :
« Ils traitent de mensonge ce dont ils n’embrassent pas la science et dont l’explication (tawîl) ne leur est pas encore parvenue. » (X, 39)

« Nous sommes venus à eux avec un Livre et Nous le leur avons expliqué (faççalnâhu) selon une science. C’est une direction et une miséricorde pour ceux qui croient. Qu’attendent-ils sinon son interprétation (ta’wîl) ? Le jour où viendra son interprétation (ta’wîl) ceux qui l’avaient oublié diront : Les Envoyés de notre Seigneur sont déjà venus avec la vérité. » (VII, 52-53)

Il y a donc :-

-ceux qui sont privés de la foi et pour qui le coran , et a fortiori son tawîl, (sens ésotérique ) restent fermés

- ceux qui croient en Dieu, en ses Envoyés et en ses Livres, mais s’en tiennent à la lettre de la Révélation, estimant que Dieu seul détient le secret de son interprétation

- ceux enfin qui, en vertu d’une lecture tout aussi traditionnelle du verset (III, 7) considèrent qu’il est légitime – indispensable même à qui est engagé sur le chemin de la réalisation spirituelle – de méditer sur les sens ésotériques du Coran.


Le sens ésotérique n’est naturellement pas accessible à l’homme par ses propres forces ou ses propres efforts . Une influence spirituelle, appelée baraka est nécessaire pour que l’esprit s’ouvre à son sens intérieur. Cette influence spirituelle est généralement transmise par l’initiation au sens le plus courant du terme, c’est-à-dire de maître à disciple ou peut être enseignée directement par Dieu.


Le tawîl du Coran n’est d’ailleurs que le symbole d’un tawîl plus général qui peut s’appliquer à tout objet ou événement du monde manifesté : le mot ayât qui désigne les versets du Coran a également la signification de « signes ». Pour qui vit selon l’esprit, tout dans l’univers est signe demandant à être décrypté car symbole d’une Réalité qu’il exprime dans son ordre.
Outre le ta’wîl par excellence qui est le sens ésotérique du coran , on pourra donc parler de tawîl dès il est question de la reconduction d’un symbole à la réalité qu’il symbolise.
C’est ainsi qu’il faut comprendre ce mot de la sourate de Joseph, où il apparaît à plusieurs reprises. Joseph, , a reçu de Dieu le don du tawîl des événements et du tawîl des songes :

« Seigneur, tu m’as donné un certain pouvoir et tu m’as enseigné l’interprétation (ta’wîl) des événements. Créateur des cieux et de la terre, tu es mon protecteur dans ce monde et dans l’autre. Fais-moi mourir soumis à toi et accorde-moi une place parmi les purs. » (XII, 101)

l’interprétation donnée par Joseph, et qui consiste en la prédiction d’événements à venir, n’exclut pas une autre interprétation, ésotérique, de ces mêmes rêves, suggérée d’ailleurs par l’insistance avec laquelle le terme ta’wîl est utilisé en la circonstance.

Ce mot apparaît enfin à deux reprises dans un passage de la sourate de la Caverne, où est relatée la rencontre de Moïse avec un mystérieux personnage dont le nom n’est pas précisé dans le Coran, mais en lequel la tradition reconnaît al-Khidr, l’un des quatre prophètes que n’a pas atteint la mort corporelle . Ce personnage est « l’un de Nos serviteurs auquel Nous avons accordé une miséricorde venant de Nous et à qui Nous avons enseigné une science de chez Nous » (XVIII, 65).
Moïse, malgré sa qualité de prophète, demande à pouvoir bénéficier de son enseignement :
« Moïse lui dit : Puis-je te suivre afin que tu m’enseignes ce qui t’a été enseigné concernant la direction juste ?

Il dit : Tu ne pourras pas être patient avec moi. Comment serais-tu patient au sujet de ce que tu ne comprends pas ? » (XVIII, 66-68 )

Moïse ayant promis de ne pas poser de questions, l’inconnu accepte sa compagnie ; mais celui-ci commet diverses actions étranges que Moïse ne comprend pas et dont il se scandalise (car allant à l’encontre des règles exotériques) . Finalement, Moïse ayant enfreint sa promesse à trois reprises, le mystérieux personnage se sépare de lui :

« Ceci est la séparation entre moi et toi : je vais te donner l’explication (tawîl) de ce que tu n’as pu endurer avec patience. » (XVIII, 78 )

Après avoir expliqué chacun de ses actes, le personnage dit encore :

« Je n’ai pas fait cela de ma propre initiative. Voilà l’explication de ce que tu n’as pu endurer avec patience. » (XVIII, 82)

Les explications données à Moïse consistent à montrer que des actes en apparence blâmables (au sens exotérique ) sont en réalité les meilleurs possibles Le Khidr est l’initiateur et le maître spirituel des solitaires dont l’initiation, voire la progression spirituelle, ne peut s’effectuer, pour une raison ou pour une autre, par le moyen d’intermédiaires humains. Etant donné les rapports étroits qui unissent donc al-Khidr avec la fonction initiatrice, il paraît remarquable que ce soit précisément le mot ta’wîl qui soit employé dans le Coran pour désigner l’interprétation donnée par al-Khidr à Moïse ; cela montre qu’une science particulière est nécessaire pour accéder au ta’wîl, science dont le dispensateur par excellence est justement al-Khidr (initiateur ).

L’arabe (de même que l’hébreu) est une langue sacrée ce qui veut dire que chaque lettre de l’alphabet – et aussi chaque mot ou groupe de mots – possède un symbolisme propre qui en est véritablement constitutif. Ce symbolisme revêt trois aspects différents et complémentaires : spatial, lié à la forme graphique de la lettre ; sonore, qui apparaît surtout lors de la récitation orale , numérique enfin, en rapport avec la signification de la lettre, chacune des 28 lettres de l’alphabet étant en correspondance avec un nombre, suivant un symbolisme également en usage dans la kabbale hébraïque.
Il s’ensuit qu’un seul verset – l’exemple le plus connu est celui du verset qui ouvre la première sourate du Coran – un seul mot parfois, peut donner lieu à des commentaires approfondis et d’ailleurs généralement difficiles à traduire, car justement fondés sur des particularités symboliques propres à la langue.
Un autre cas qui mérite d’être mentionné est celui des « sigles » coraniques, groupes de lettres que l’on rencontre en tête de certaines sourates ; et auxquelles le ta’wîl doit s’appliquer de manière d’autant plus évidente qu’il n’y a, dans leur cas, aucun sens littéral qui vienne les expliquer.




Sources : . Jean Canteins, La Voie des lettres,
Charles-André Gilis, Remarques complémentaires sur Om et le symbolisme polaire, Etudes traditionnelles, 1975, pp. 101 sq. est la Science des Lettres... »
Ibn ‘Arabî, Futûhât, t. I, p. 168.
Henry Corbin, Histoire de la philosophie islamique,

Calice
Maître du Temps

Féminin Nombre de messages : 529
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : spirituelle
Humeur : Harmonieuse
Date d'inscription : 11/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le Tawhid Empty Re: Le Tawhid

Message par Calice le Jeu 27 Nov 2008 - 22:20

YOD a écrit:

Non Jésus c'est pour toute l'humanité, d'ailleurs c'est comme ça que ça s'est réalisé.

Oui mais il était le Messie attendu par les juifs et qui ne l'ont pas reconnu.

YOD a écrit:
D'ailleurs si tu as remarqué, il n y a pas un seul humain sur cette terre qui n'est pas lié de façon permanente au Christ, c'est le Christ qui sépare l'histoire des hommes en un avant JC et en un après JC et ceci de façon universelle et jusqu'à la fin des temps.

Oui mais il ne faut pas confondre Christ et Jésus .Christ est un principe qui s'est incarné dans Jésus .

Jean IX, 5 : « Tant que je suis dans le monde , je suis la Lumière du monde » tant que je suis signifie que d’autres ont pu ou pourront aussi endosser ce qualificatif quand Jésus ne sera plus de ce monde « Celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres ,mais aura la Lumière qui conduit à la Vie » Jean VIII, 12 . celui qui arrivera après moi aura aussi la Lumière.


« En vérité , en vérité , je vous le dis , avant qu’Abraham existât , je suis » Jean VIII, 58
« Je suis l’alpha et l’oméga , le premier et le dernier , le principe et la fin »Apoc XXII, 13 Jésus parle là de sa fonction Christique de Lumière du monde qui n’est pas juste liée à son incarnation temporelle dans le corps de Jésus .


Muhammad : « Je suis le premier des Prophètes crée et le dernier Envoyé , je fus Prophète alors qu’Adam était encore entre l’eau et l’argile » Mohammed aussi fait allusion ici a sa fonction christique , qui n’est pas que liée à son incarnation temporelle.

NB : ce qu’adore les croyants à travers Jésus et Mohamed c’est le Christ (Verbe divin) donc le même principe , ce ne sont pas les hommes de chair. C’est donc que la fonction Christique du Verbe de Dieu a été assumée à la fois par Jésus et Mohammad et beaucoup d’autres prophètes .

. Et Muhammad : « Les Prophètes sont frères de par leur origine :ils sont nés de mères différentes ,mais leur religion est la même .Plus que tout autre , je me réclame de Jésus , fils de Marie , car il n’y a entre nous aucun prophète. »
Mohammed affirme encore ici être de la même lignée spirituelle que Jésus .

Calice
Maître du Temps

Féminin Nombre de messages : 529
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : spirituelle
Humeur : Harmonieuse
Date d'inscription : 11/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le Tawhid Empty Re: Le Tawhid

Message par YOD le Jeu 27 Nov 2008 - 22:23

C’est une évidence , le verset cité ne concernent que les savants qui croient trouver une interprétation alors qu’il n’ont pas accès au sens profond parce que seul Allah sait .

Seul Allah sait, ça nous fait une belle jambe !

Alors si seul Allah sait comment peux-tu parler d'ésotérisme quand il s'agit de l'Islam ? Si seul Allah sait comment l'on peut interpréter esotériquement le Coran ? Il faut avoir au cœur une inclination vers l'égarement comme le dit le Coran ?

Pas la peine de me citer le zâhir et le batîn ou je ne sais quoi, le Coran dit lui-même qu'il ne faut prendre en considération que les versets sans équivoque, cela veut tous simplement dire que le Coran n'admet qu'une lecture littérale et donc le sens littéral

YOD
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2232
Date d'inscription : 25/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le Tawhid Empty Re: Le Tawhid

Message par Calice le Jeu 27 Nov 2008 - 22:38

YOD a écrit:[

Alors si seul Allah sait comment peux-tu parler d'ésotérisme quand il s'agit de l'Islam ? Si seul Allah sait comment l'on peut interpréter esotériquement le Coran ? Il faut avoir au cœur une inclination vers l'égarement comme le dit le Coran ?

Pas la peine de me citer le zâhir et le batîn ou je ne sais quoi, le Coran dit lui-même qu'il ne faut prendre en considération que les versets sans équivoque, cela veut tous simplement dire que le Coran n'admet qu'une lecture littérale et donc le sens littéral

Le Coran est très explicite quand au zâhir et au batîn ,mais seuls ceux qui sont doués de science peuvent comprendre le sens caché .Et c'est Dieu qui donne cette science , ce n'est même pas l'étude .C'est pourquoi il met en garde les "savants" de tout bord contre leurs interprétations .Et c'est ce que l'on voit exactement dans l'islam exotérique .Il est faut de dire que le Coran n'admet qu'une lecture littérale , car tout prouve le contraire .
Le Coran est descendu comme le Christ pour l'humanité toute entière , il est le Verbe comme Jésus est le Verbe .Il va falloir se familiariser avec cette idée là :bientôt les séparations entre les religions n'auront plus de sens , de raison d'être car le tawhid sera connu :une seule religion .S'accrocher à sa religion est un attachement égotique qui cré des dissentions , des séparations illusoires .Pour les ésotéristes toutes les religions se rejoignent .A l'avènement du tawhid , quand il sera connu (comme une évidence) ce sont les représentants de l'islam exotériques qui seront les plus virulents et qui lutteront contre son avènement , car ils perdront alors toutes prérogatives ,toutes leurs règles et leurs lois seront obsolètes .
Parmi les mystiques soufis certains sont tous comme les mystiques chrétiens très attachés au Christ .Il ne faut pas voir dans le Coran l'ennemi , c'est l'islam actuel exotérique qui est dans l'erreur , mais le véritable islam est universel .

Calice
Maître du Temps

Féminin Nombre de messages : 529
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : spirituelle
Humeur : Harmonieuse
Date d'inscription : 11/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le Tawhid Empty Re: Le Tawhid

Message par Invité le Ven 28 Nov 2008 - 0:34

Ce qui change tout avec ce verset 7 c'est de savoir ce qu'est le livre, le "al kitab" dont il est question dans le coran.En plus,c'est ici le mum al kitab c'est à dire le livre mère (des autres livres, ou de tous les livres).En tout cas ça ne peut pas être le livre qu'on appelle aujourd'hui le coran.

Au début de cette sourate le verset 3 parle du livre , de la thorah et de l'évangile.De la manière dont c'est souvent traduit on voit que les musulmans ont besoin de faire coller l'idée que le livre c'est le coran actuel , mais c'est hautement contestable.
Comme le montre la traduction/interprétation si différente qu'a cité Calice du verset 7, avant de parler d'un texte si on a qu'une traduction, il faut avoir à l'esprit qu'elle n'est pas forcément "bonne".
Maintenant si on pense/accepte que l'alkitab c'est aussi les écrits de la bible juive et des évangiles, les versets dont il est questions ne sont plus ceux du coran !!Il n'est donc pas question d'interprètes du coran mais d'interprètes de l'écriture.Dans ce cadre qui est par exemple un homme qui fait ce qui est dénoncé dans ce verset ?
Et bien selon moi c'est ce que fait Yod en le citant dans ce topic...Au lieu de prendre les versets du coran qui sont clairement compatible avec sa vision de Dieu, il utilise les versets dont il ne comprend pas le sens et s'attache à ça pour dénoncer, calomnier et se corrompre lui même et les autres.Hier d'ailleurs fabule a trouvé rapidement des versets coraniques de pardon...est ce que ce n'était pas en réponse à YOD ??

.....


PS : J'avais cité ce verset à notre ami humble avis,musulman dénonciateur de la bible et de ces versets ridicules sur notre beau forum, en demandant si ça n'était pas un blasphême à la lecture bien interprété de ce magnifique verset...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le Tawhid Empty Re: Le Tawhid

Message par YOD le Ven 28 Nov 2008 - 10:04

Le Coran est très explicite quand au zâhir et au batîn ,mais seuls ceux qui sont doués de science peuvent comprendre le sens caché .


Pas du tout, le coran dit " nul n'en connaît l'interprétation, à part Allah", c'est éxcusif et nulle part dans le verset il dit que ceux qui sont doués de science peuvent comprendre le sens caché, il dit seulement que ceux qui sont enracinés dans la science disent: "Nous y croyons: tout est de la part de notre Seigneur!" Mais, seuls les doués d'intelligence s'en rappellent.

Et il se rappelle de quoi le doué d'intelligence ? la réponse est donnée dans le même verset : Les gens, donc, qui ont au cœur une inclination vers l'égarement, mettent l'accent sur les versets à équivoque cherchant la dissension en essayant de leur trouver une interprétation

prononcé cette phrase c'est rédhibitoire pour la pratique de l'ésotérisme

Donc le Coran n'accepte pas l'ésotérisme et c'est bien pour cela que l'ésotérisme dans l'islam ne s'est jamais imposé et ceux qui le pratiquent sont accusé d'hérésie dans les meilleurs des cas. Le texte coranique n'est pas en leur faveur, il est en faveur de ceux qui ont une lecture littérale du coran

Et même si tu avais raison, comment savoir si une personne est douée de science, c'est marqué sur son front ? lol ! je te signale quand même que nous sommes dans l'ésotérisme, pas dans les sciences exactes, il n y a donc aucun moyen de savoir si la personne qui fait de l'ésotérisme a raison ou pas

Un texte qui a de plus en plus besoin d'un sens caché c'est qu'il a des problèmes avec son sens évident


Dernière édition par YOD le Ven 28 Nov 2008 - 10:30, édité 3 fois

YOD
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2232
Date d'inscription : 25/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le Tawhid Empty Re: Le Tawhid

Message par YOD le Ven 28 Nov 2008 - 10:21

Qwatybaal a écrit:il utilise les versets dont il ne comprend pas le sens et s'attache à ça pour dénoncer, calomnier et se corrompre lui même et les autres

lol ! quel magnifique diagnostic de la situation ! On se croirait dans un tribunal théologique, lol !

Pourtant ce n'est pas moi qui affirme sans aucune preuve objective :

calice a écrit:C'est pourquoi il y a beaucoup de juifs et surtout d'intellectuels juifs athés .Le système juif est déconnecté de la Source , de même que le christianisme exotérique qui a perdu sa tradition ésotérique.

Alors comme ça on se permet de critiquer les autres mais on n'accepte pas la critique ?

YOD
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2232
Date d'inscription : 25/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le Tawhid Empty Re: Le Tawhid

Message par Invité le Ven 28 Nov 2008 - 11:06

Calice a écrit:
Le Coran est descendu comme le Christ pour l'humanité toute entière , il est le Verbe comme Jésus est le Verbe .Il va falloir se familiariser avec cette idée là :bientôt les séparations entre les religions n'auront plus de sens , de raison d'être car le tawhid sera connu :une seule religion .S'accrocher à sa religion est un attachement égotique qui crée des dissentions , des séparations illusoires .
vraissemblablement certains en épprouvent encore le besoin. comme des petits enfants qui croient qu'en rabaissant l'autre ils seront élevés.
mais comme tu le dis, une nouvelle ère se prépare ; et elle est déjà amorcée.

Pour les ésotéristes toutes les religions se rejoignent .
mais pour les esotéristes, mystiques ou autres spiritualistes seulement. certaines personnes sont garantes de ce savoir depuis la nuit des temps. aujourd'hui, l'humanité prend conscience à son rythme.
on voit des résistances et elles se durciront de chaque côté au fur et à mesure que l'unité approchera. mais on voit aussi un élan véritable, les tours d'ivoire chancellent qui seront bientôt à terre.
le tawhid est inévitable.

Parmi les mystiques soufis certains sont tous comme les mystiques chrétiens très attachés au Christ .Il ne faut pas voir dans le Coran l'ennemi , c'est l'islam actuel exotérique qui est dans l'erreur , mais le véritable islam est universel .
bien sûr. mais il faudra encore un peu de temps pour que ce soit admis. à l'heure actuelle, comme l'occident se délecte à casser du sucre sur le dos de l'Islam, il n'a pas envie de voir la réalité soufie qui est l'Islam vivant et universel. et comme l'Islam actuel est embourbé dans la lettre, il rejette le tassawwuf.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le Tawhid Empty Re: Le Tawhid

Message par Calice le Ven 28 Nov 2008 - 14:32

YOD a écrit:
calice a écrit:C'est pourquoi il y a beaucoup de juifs et surtout d'intellectuels juifs athés .Le système juif est déconnecté de la Source , de même que le christianisme exotérique qui a perdu sa tradition ésotérique.

Alors comme ça on se permet de critiquer les autres mais on n'accepte pas la critique ?

De quelle critique parle tu ? Dire que le christianisme a perdu son ésotérisme n'est pas une critique c'est une réalité ,même que certains ne savent même pas qu'il y avait un ésotérisme chrétien et en quoi il consiste , ne voient que par l'exotérisme .Mais tout cela va changer c'est obligé , l'ouverture est inévitable pour les 3 religions .
Et j'accepte tout à fait la contradiction , je dirais même que les résistances sont inévitables , et chacun s'accrochent à ses vieux schémas mais le tawhid est en marche .

Quant à l'ésotérisme tu peux le nier malgré toutes les preuves , les auteurs , il y a des vérités qui dérangent et nous le comprenons bien , et comme tu le soulignes c'est bien l'islam exotérique majoritaire qui le critique le plus violemment .Il est toujours dur d'abandonner ses illusions , son pouvoir .

Calice
Maître du Temps

Féminin Nombre de messages : 529
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : spirituelle
Humeur : Harmonieuse
Date d'inscription : 11/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le Tawhid Empty Re: Le Tawhid

Message par Calice le Ven 28 Nov 2008 - 16:32

zelda a écrit: à l'heure actuelle, comme l'occident se délecte à casser du sucre sur le dos de l'Islam, il n'a pas envie de voir la réalité soufie qui est l'Islam vivant et universel. et comme l'Islam actuel est embourbé dans la lettre, il rejette le tassawwuf.

Tout à fait Zelda et le Tawhid est en marche , et il viendra aussi des croyants de base qui n'ont finalement rien à faire des dogmes érigés par les chefs religieux et qui séparent les religions .Il m'arrive de parler avec des musulmans qui ne rejettent pas la trinité , qui accueillent tout le monde dans les mosquées etc .
Nous avons amorcé une époque ou tout sera révélé et ou on s'apercevra bientôt que les religions exotériques sont comme des coques vides qui n'ont plus aucune légitimité , aussi bien chez les uns que chez les autres .
Apocalypse= révélation dans la douleur , celà risque d'être douloureux pour ceux qui qui n'ont pas pris le train en marche .

Calice
Maître du Temps

Féminin Nombre de messages : 529
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : spirituelle
Humeur : Harmonieuse
Date d'inscription : 11/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le Tawhid Empty Re: Le Tawhid

Message par Invité le Ven 28 Nov 2008 - 21:18

YOD a écrit:

Moi je préfère croire les évangiles

et bien relie les.

Bien sur que oui, la chahada, il y a bien Mohamet écrit en toute lettre, donc il associe sa personne a Allah.
Ashhadu an lâ ilâha illâ Llâhu wa anna Muhammadan rasûlu Llâhi
soit :
J'atteste qu'il n'y a pas d'autre divinité que Dieu et que Mohammed est Son Envoyé

le nom du Prophète est écrit en toutes lettres et prononcé dans la Chahâda. dire qu'il est Son envoyé , est-ce là associer Muhammad à Dieu ?

Il n y a aucun irrespect de témoigner de sa Foi.
quand elle ne se base pas sur une construction intérieure mais sur le dénigrement de l'autre, si. d'ailleurs je ne suis pas certain qu'on puisse encore parler de Foi dans ces cas là.
jusque là, mis à part critiquer l'Islam et les musulmans avec véhémence, Yod n'a pas apporté grand chose.
D'ailleurs le Coran lui-même n'est qu'une suite de verset ou la critique de l'autre est quasi permanente.
en voici quelques exemples :
«Ne rendez pas le mal pour le bien» (Coran IV,2)
«La récompense d'un mal est un mal identique. Cependant quiconque efface et réforme a sa rétribution auprès de Dieu» (XLII, 40)
«Bonne et mauvaise œuvre ne seront pas égales. Repousse celle-ci par ce qui est meilleur…»
«Rare perfection qu'atteignent seulement ceux qui sont patients, ceux qui ont reçu un immense don»
«Assurément, quelque incitation du démon t'animera quand tu seras offensé; cherche alors refuge en Dieu, car Il est l'Audient et l'Omniscient»
(XLI, 34-36)
«Ceux…qui dans le feu de la colère savent pardonner» (XLII, 38)
«Ceux qui refoulent leur colère et qui pardonnent aux gens. Et Dieu aime les gens de bien» (III, 134)
«Celui qui est patient et sait pardonner témoigne d'une heureuse maîtrise de soi-même» (XLII, 43)
«Dis à ceux qui croient de pardonner à ceux qui n'espèrent pas voir arriver le règne de Dieu …» (XLV, 14)
«Pardonne de la belle manière» (XV, 85)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le Tawhid Empty Re: Le Tawhid

Message par YOD le Ven 28 Nov 2008 - 21:22

Dire que le christianisme a perdu son ésotérisme n'est pas une critique c'est une réalité

Le Christianisme n'est que esotérisme dans le texte et sont fondeur se dit ne pas appartenir a ce monde, comment veux-tu qu'il se perde ?

chacun s'accrochent à ses vieux schémas mais le tawhid est en marche

Si je comprends bien le tawhid c'est la conception de Dieu par l'Islam et tu veux qu'elle soit adoptée par toutes les religions n'est-ce pas ? L'uniforme pour tout le monde, lol !

Moi je prévois bien autre chose, c'est que la religion deviendra une affaire personnelle, strictement personnelle et restera diverse et variée

YOD
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2232
Date d'inscription : 25/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le Tawhid Empty Re: Le Tawhid

Message par Calice le Ven 28 Nov 2008 - 23:17

YOD a écrit:
Le Christianisme n'est que esotérisme dans le texte et sont fondeur se dit ne pas appartenir a ce monde, comment veux-tu qu'il se perde ?

L'ésotérisme est par nature caché car non accessible au plus grand nombre il s'est perdu chez les chrétiens après les RC et les Templiers .La religion catholique ne peut être qualifiée d'ésotérique , même chose pour les protestants .La liturgie est vidée de son sens profond , les prêtres reçoivent un enseignement qui n'a rien d' initiatique, des églises nouvelles se construisent n'importe et de n'importe quelle façon (elle sont le plus souvent hideuses ) bien loin des champs telluriques , des règles anciennes de la Connaissance qui présidait à la construction des batiments surtout sacrés .Il n'y a plus d'énergie , plus de spiritualité dans ces églises .



YOD a écrit:
Si je comprends bien le tawhid c'est la conception de Dieu par l'Islam et tu veux qu'elle soit adoptée par toutes les religions n'est-ce pas ? L'uniforme pour tout le monde, lol !
Le tawhid est la doctrine de l'unité principielle (Dieu est Un , c'est le monothéisme ) c'est une notion universelle présente au coeur de toutes les révélations traditionnelles elle n'est nullement propre à l'islam au sens historique du terme .Celui-ci se distingue des autres religions non par la doctrine du tawhid mais uniquement par le fait qu'il proclame de manière explicite l'universalité du tawhid .
Le tawhid c'est l'affirmation de l'Unité par toutes les traditions :de l'hindouisme à l'islam .Si il n'y a qu'un seul Principe il n'y a qu'une seule religion dont découlent les différentes révélations qui se sont succédées dans l'espace et le temps .Toutes les religions dans leur diversité n'en sont qu'Une .Et si cela a été oublié c'est que la spiritualité a été perdue au profit des dogmes véhiculés par les religions exotériques.Le rôle de R Guénon en Occident est d'avoir affirmé le tawhid réintroduit cette notion perdue de l'unité de toutes les religions dans l'élite occidentale .Il est venu effectuer un redressement en Occident .
YOD a écrit:
Moi je prévois bien autre chose, c'est que la religion deviendra une affaire personnelle, strictement personnelle et restera diverse et variée
[b]

C'est un peu ca , il n'y aura plus d'intermédiaires pour dire aux uns et aux autres ce qu'ils doivent faire , mais la conscience spirituelle aura évolué et les gens percevront mieux la Réalité.

Calice
Maître du Temps

Féminin Nombre de messages : 529
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : spirituelle
Humeur : Harmonieuse
Date d'inscription : 11/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le Tawhid Empty Re: Le Tawhid

Message par Ronsard le Sam 29 Nov 2008 - 0:48

Notre histoire ressemble à l’histoire d’une fleur.
Les Penseurs disent qu’au départ il y a un point d’unité abstrait, qu’il s’ouvre en quatre directions concrètes chacune se vivant comme la seule, puis chacune ayant fait le tour de sa question, toutes fusionnent en une au reflet exact de l’origine. C’est le cycle complet de l’expérience de la conscience, l’histoire d’une Entité Terre. Alors le point d’origine c’est le Père, tandis que le point réfléchi c’est le Fils accompli. Et c’est ainsi que l’on parle du retour du Christ, le Tawhid. Mais moi, en moine de chez nous, je le nomme Eglise de Jean.

Ronsard.

Ronsard
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 430
Identité métaphysique : toutes
Humeur : toujours plus ou moins bonne
Date d'inscription : 24/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le Tawhid Empty Re: Le Tawhid

Message par Ilibade le Dim 30 Nov 2008 - 18:23

Calice a écrit:Il y a en effet 2 thèses et celle de Bardet est la plus plausible dans la lignée de la Tradition primordiale
Prenons quelques extraits de Bardet.

Extrait 1, clefs de la recherche fondamentale, JG Bardet a écrit:Les nombres sont des quantités dis-crètes, séparées. La Création toute entière, commandée par des nombres, ordonnée suivant des nombres sera dis-continue. Ce qu'on avait oublié jusqu'à la découverte des quanta. Et ce qui a permis de croire au mythe de l'Evolution.
Il y a ici plusieurs confusions. Tout d'abord, il existe des nombres dits "réels", qui, au contraire de la Création, ne sont pas tous possesseurs de la caractéristique de dis-crétion que Bardet semble vouloir généraliser comme vérité unique. Dans ces nombres réels, certains sont même irrationnels et on ne peut pas connaître exactement leur état. C'est l'exemple du nombre PI, dont la caractéristique majeure est qu'il ne résulte d'aucune construction mathématique. C'est une quantité spéciale dont la nature est justement non proportionnée, non algébrique, non discrète. PI était déjà connu ainsi par la Tradition des Anciens. Il existe aussi des nombres dits imaginaires et dont la nature est de ne pas correspondre à des réalités du monde visible, bien que leur emploi soit aujourd'hui considéré comme indispensable à établir les lois de la nature, notamment en électromagnétisme et en mécanique. Enfin, il me faut citer le Zéro, dont la caractéristique est également de n'être pas un nombre par absence de toute vertu quantitative, bien que par l'imagination, on en soit venu au 19° siècle à lui reconnaître un statut de nombre, tant il était indispensable à l'arithmétique la plus élémentaire. Ce zéro est devenu nombre à cause du besoin d'écrire et de dire les choses dans un but de clarté et d'entendement, et si on ne l'avait pas fait, on n'aurait jamais pu disposer d'une quelconque valeur de notre connaissance. Et donc, le non-Nombre s'invite dans la Création tout autant que le non-Nom.

Quant à l'évolution, elle n'est plus aujourd'hui mise en doute au regard de l'Univers : évolution des noyaux atomiques, des atomes, des molécules, des macromolécules, des organites cellulaires, etc... Aussi, le "MYTHE" que voit Bardet, est une réalité aussi bien scientifique que mystique. Même nos Anciens connaissaient l'Evolution. C'est d'ailleurs eux qui ont dégagé les notions si essentielles de règne, catégorie, genre et espèce que l'on retrouve chez les physiologistes de l'Antiquité.

Extrait2 a écrit:L'alternance pair-impair reproduit donc l'alternance inachevé-achevé qui caractérise l'action cyclique révélée par l'Ecriture, "1" étant lui, par définition, l'Achevé total, le Super Achevé.
Ici, Bardet ne connaît pas la notion métaphysique de l'éternité. Il confond l'éternité et la perpétuité, la seconde étant cyclique et donc temporelle. Or l'ésotérisme ne voit pas l'éternité comme le "1", mais comme le 10. Si Dieu est infini, où se trouve donc la notion d'Achevé ? Cette notion d'Achevé n'est-elle pas plutôt en rapport avec ce qui a une limite et qui est donc du domaine du fini ? Ce qui est infini peut-il se manifester dans une Création de façon "achevée" ? Ou bien est-ce que cela ne peut se manifester que de façon à tendre vers l'Infini, l'Infini, tout comme le zéro, étant une asymptote que l'on ne peut pas envisager d'atteindre par des valeurs dis-crètes ou dis-continues ? Bardet s'oppose ici à la vision de Leibniz à laquelle adhérait sensiblement René Guénon. L'Infini n'a aucune sorte de comparaison possible avec ce qui est limité soit de façon achevée, soit de façon inachevée.
Extrait 3 a écrit:
Les mots hébreux confirment :
hA Y Sh pour l'homme = 32 hA Sh H pour la femme = 27
Selon le texte, 'homme est אישׁ et la femme est אשּׁה et donc l'homme est noté A I iSh et la femme A iSha H où le constat essentiel est la disparition du IOD de l'homme et son remplacement par le HE de la femme. Dans la mesure ou la femme est tirée de l'homme (Gn 2,23), on aurait alors l'inachevé qui viendrait de l'achevé selon son raisonnement. Or il y a plusieurs remarques à faire :

1- Le TOUT est nécessairement la combinaison éternelle de toutes choses : achevées, inachevées et aussi ce qui est en-dehors de cette antithèse et qui n'a nul commencement, ni fin, ni mouvement d'achèvement ou de commencement.
2- Que ce soit l'Homme ou la Femme, les deux ont ALEPH comme principe, car les deux mots commencent par ALEPH. L'Homme est bâti ensuite comme la manifestation du IOD puis le Shin de la séparation, alors que la femme procède de la séparation d'abord SHIN suivi du mouvement HE.
3- Le NOM SACRE provient alors de l'union de l'HOMME et de la FEMME, mais sans aucun regard au principe ALEPH. Le IOD immuable va rencontrer le HE du mouvement, donnant IH, mais dans un HE futur. Ce HE futur s'inverse en HE du passé par le WAV et l'on obtient IHWH qui est l'état du NOM sacré résultant de l'union de l'HOMME et de la FEMME, mais dans un état où passé et futur sont en opposition.
4- Si l'on considère le mot Josué ou IeHoShOUaH ou IH Sh WH, ici le SHIN maintient la séparation entre homme et femme, puisque les deux HE sont manifestes de chaque côté du SHIN.
5- Si on considère le mot Jésus, il provient de l'hébreu IeShOUaH ou IShWH, on peut l'écrire I Sh WH, et dans cette expression, le HE étant rendu unique, le SHIN est un opérateur de complémentarité et de fusion entre le IOD et le WH.
6- les nombres impairs de la guématrie sont dits actifs là où les nombres pairs sont passifs. Ils sont tout autant les uns et les autres limités. Il n'y a donc qu'une notion très relative d'achèvement ou d'inachèvement.
7- IHWH est par principe de construction un symbole du Temps et de l'inachèvement, où son état au passé explique ce qui a été créé (IHoWaH) et ce qui est en cours d'achèvement (IeHeWeH) est au futur.
8- Le SHIN est à la fois point de séparation ou point de réunion, car sa position est de symétriser les deux pôles de la Création et donc, il se trouve au milieu.
9- Le Wav est un opérateur de renversement ou d'inversion. Lorsqu'il est placé en début de mot, il en inverse le sens. Ainsi, une action au futur devient au passé si le mot débute par Wav. De même, une action d'accroissement devient une diminution dans le même cas. Lorsque le Wav est placé au milieu d'un mot, il renverse l'effet de la première syllabe en l'ajoutant dans la seconde, ce qui peut la renforcer ou l'amoindrir selon le cas. Dans le cas du tétragramme, le Wav inverse le passé du dernier Hé en futur du premier Hé. Comme le passé est lié à l'étendue spatiale, le futur est non spatial ou non étendu. C'est bien le sens de la Création qui part de la terre, domaine spatial, temporel, quantitatif et formel, vers un état non spatial, éternel, qualitatif et spirituel.
10- In fine de cette évolution, le IOD rencontre le HE au milieu SHIN. L'immuable rencontre le mobile, le Un rencontre le multiple, le masculin le féminin, etc....

Extrait 4 a écrit:Vous avez donc, à la base de la Création, l'entrelacs des discontinuités (aspect : corpusculaire) compensées par des rebouclages successifs (aspect ondulatoire). Ces complémentarités implicitement contenues dans la structure numérale vont se retrouver en toute la Création, puisque cette dernière est mesurée et pesée par le Nombre. Le parallélisme de la poésie hébraïque traduira ce mouvement de balancier.
Le problème est que, se baser sur la théorie des quantas de cette façon-là, en occultant le fondement de cette théorie qui est de l'ordre du paradoxe, c'est se moquer du monde. Autant, on peut m'accuser de voir vraiment un sens à ce fondement paradoxal, autant il n'est pas licite de l'ignorer pour développer un point de vue manichéen de la Création. Car dans la Création, il n'y a pas que du numérique, mais aussi un grande dose d'analogique qui tient essentiellement au mode de fonctionnement du mental humain. Justement, toute la théorie des quantas tente de montrer comment ce que nous percevons est conditionnel au point d'interférer dans la réalité observée. Cette part de notre intention, ou de l'esprit qui anime notre existence et notre quête, influe sur nos observations qui apparaissent comme relevant d'un déterminisme, là où sans volonté de notre part, le phénomène serait inexistant.

Extrait 5 a écrit:L'exemple-type est celui de Gottfried W. Leibniz. Cet esprit puissant, animé des meilleures intentions, malgré sa théologie optimiste et ses investigations de Rose-Croix, s'est doublement trompé. Il présuppose la continuité de la matière : "la nature ne fait pas de saut". Il amorce l'évolutionnisme par son calcul différentiel en lequel l'infiniment petit n'est qu'une grandeur non déterminée, relative, essentiellement variable, tout à l'opposé des "quanta" bien définis.
Est-ce nécessaire de commenter cela ? Sans le calcul différentiel, M. Bardet aurait-il pu être ingénieur en urbanisme ?

Quel dommage que la tradition juive n'ait pas connu Bardet au 4° siècle avant JC, en cette époque où la tradition n'était pas encore perdue, car cela aurait certainement évité de traduire IHWH par le mot grec kurios plutôt que par le mot theos qui désigne exactement Dieu et que Bardet attribue sans relâche à IHWH. En ce sens, Bardet est en conformité avec le judaïsme exotérique, mais il se montre assez éloigné de toute notion de paradoxe qui est justement la marque scripturaire de l'IHWH-Elohim, cet IHWH assis à la droite d'Elohim père, et qui fait l'objet de la tradition juive, chrétienne et de la métaphysique la plus universelle. Ici nous pointons à un niveau très au-dessus du point de vue de Bardet. Ainsi, le nombre PI n'apparaît pas un nombre de la Création. Vraisemblablement, ce nombre PI était vu par les Anciens comme purement un nombre de Dieu, impossible à dénombrer, purement transcendantal. Et c'est en adhérant à cette tradition que les mathématiciens plus récents ont appelé nombres transcendantaux les nombres qui relevaient de cette caractéristique de n'être pas construits par une logique créative. Il est d'ailleurs curieux qu'un architecte et urbaniste n'ait pas adhéré à cette même tradition, au point de considérer qu'en dehors des nombres discrets naturels, tout le reste est du domaine de la "fable mathématique" à laquelle il associe Pythagore en l'accusant d'avoir inversé le sexe des nombres.


Dernière édition par Ilibade le Dim 30 Nov 2008 - 18:31, édité 3 fois

Ilibade
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1098
Date d'inscription : 04/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le Tawhid Empty Re: Le Tawhid

Message par Ilibade le Dim 30 Nov 2008 - 18:24

Calice a écrit:Elle explique pourquoi le Nom se prononçait avant Siméon et qu'ensuite le Nom ne fut plus entendu « comme il est écrit »
Ici, il y a encore une maldonne. Bien avant le grand-prêtre Siméon, il avait été décidé d'adjoindre à l'écriture un mot, adonaï, afin de permettre la prononciation du tétragramme dans les circonstances où ce mot est imprononçable. Or le mot IHWH a bien une prononciation au passé ou au futur, mais comme l'hébreu est dépourvu de présent, on ne sait pas déduire le présent éternel de ce qui n'est que ponctuellement du "PASSANT", point d'inversion du futur au passé ou du passé au futur et encore moins le prononcer comme l'action d'être éternellement. Et de ce fait, il n'existe aucune manière de prononcer IHWH en lui donnant un sens présent. Et donc, dans les manifestations liturgiques, où la Présence est invoquée, il faut disposer d'une astuce pour évoquer la Présence dans l'évocation du principe éternel et présent IHWH-Elohim. Cela a donné AdonaÏ IHWH -Elohim sur le plan de l'écrit, mais autorisait une prononciation combinant les voyelles d'adonaï et les consonnes d'IHWH.

Avant cette mesure, bien antérieure à Siméon, on n'usait pas de l'oral et on transmettait l'écrit, de sorte que les spécialistes du Livre étaient des Scribes. La prononciation de cette écriture ressemblait étrangement à la façon que nous avons aujourd'hui de lire les formules mathématiques. Mais comme la prononciation de l'hébreu est aussi interprétation, il n'était pas possible de prononcer certaines notions de l'écriture.

Siméon n'a trouvé personne digne de recevoir le secret du Nom
Mais Dieu a trouvé cependant légitime que la Création se poursuive. Et donc, ce qui apparaît comme essentiel, c'est que les principes métaphysiques soient applicables sans discontinuité quelle que soit la dignité que Siméon trouvera chez les hommes. Ce qui se transmet d'homme à homme, c'est-à-dire le secret, est en réalité l'incapacité de comprendre ou d'entendre le niveau transcendant des choses. Mais ce niveau transcendant étant au-delà de toute entité créée, chaque homme peut donc par son travail, la soupçonner en lui-même. Cela implique que la tradition juive est au-delà de tout état juif et non-juif.

Et c'est pour cette raison que les juifs n'ont pas reconnu leur Messie
...
Jésus est venu pour les juifs et les juifs ne l'ont pas reconnu
...
Si les rabbins n'avaient pas perdus le Nom ils auraient écoutés Jésus
...
Les kabbalistes juifs connaissent bien la trinité ainsi que les ésotéristes musulmans.
C'est curieux qu'il y ait encore des kabbalistes juifs qui connaissent bien la trinité alors même que plus aucun d'entre eux ne soit conforme à la Tradition puisqu'ils en ont perdu les clés. Je cite :
De cela provient les faits que jusqu'à nos jours le système judaïque qui en découla ,en passant par le Zohar , le Talmud aussi élaborés et intelligents , logique soit-il , n'a pas été forgé dans la lignée de la Tradition , c'est un système qui n'a rien de spirituel (il ne faut pas confondre spirituel et occulte) et même qui rend les gens athé .C'est pourquoi il y a beaucoup de juifs et surtout d'intellectuels juifs athés .Le système juif est déconnecté de la Source , de même que le christianisme exotérique qui a perdu sa tradition ésotérique.
Pourtant, il y a bien trace du Messie dans le Talmud, dans le Zohar, et à ma connaissance, le judaïsme est toujours vivant et croyant en Dieu. Dire que les Juifs sont devenus athées est un scoop qui peut vous rendre célèbre, mais aussi vous vaudra 5 à 10 ans de prison et jusqu'à 20000 dollars d'amende si vous mettez les pieds en Israêl. Beaucoup d'affirmations et peu de démonstration. C'est un peu comme votre notion de fausse kabbale, qui vous vient directement des conceptions de Bardet. Même Guénon n'a jamais été jusque là.

Le redressement viendra de l'ésotérisme de l'islam ( c'est le message de R Guénon )
Non ! Le message de René Guénon consiste dans l'interprétation qu'il fait de la situation très matérialiste du monde moderne, qu'il critique, ainsi que la science et tout ce qui va avec. Or pour Guénon, la solution serait de provoquer en Occident une résurgence de la métaphysique orientale, en faisant observer que pour lui, l'Islam est d'origine orientale, ce qui est très discutable, puisque, comme vous le savez certainement, les fils d'Abraham, sont donc fils d'une racine hébraïque Eber qui désigne l'Ouest. Et donc, la tradition musulmane est une tradition de l'Ouest et non de l'Orient. C'est d'ailleurs assez incontestable que cette tradition musulmane se répand aujourd'hui vers l'Est comme une épidémie, alors que l'Orient devait selon Guénon résister au maximum contre l'Occident. Les faits, il faut bien le dire, vont à l'encontre des prévisions de Guénon. Ensuite, ce qu'on doit faire remarquer, c'est que l'occident évolue selon les possibilités qui sont les siennes et qui participent de l'harmonie universelle tout autant que l'orient à d'autres époques. Ainsi, c'est un des signes des temps bien visibles que l'Occident se soit mis à conquérir le monde entier. Et face à cette situation, la nature seule apportera le rappel à l'ordre et à l'écologie. Aussi, notre époque actuelle a toute sa raison d'être, et c'est avoir manqué de sens métaphysique que d'avoir voulu tordre le cou à une évolution écrite depuis des millénaires.

Non le tawhid , l'unicité divine est un principe universel et se retrouve à la base de toutes les religions .
Ceci est malheureusement inexact. Car ce qui est universel, c'est seulement le principe qui est à la fois unique et multiple. Aussi, Dieu est à la fois principe d'unicité et de multiplicité. L'unicité d'Allah est la réponse élohiste à la promesse d'IHWH, l'Unique qu'il a faite à Abraham, en faisant de lui le Père de la multiplicité. Et la situation de notre monde d'aujourd'hui est exactement explicable par le schéma métaphysique que j'ai donné, et nullement par le Tawhid. Le Tawhid n'a de raison que dans l'Islam, mais pas chez les Juifs, car les Juifs sont déjà émanés de l'Unique et la promesse est tournée vers le Multiple. Par contre, en Islam, le Multiple se tourne vers l'Unique. Et c'est pour cela qu'il convient d'avoir une vision plus fine des choses que celle d'un dogmatisme nouveau même ésotérisant qui n'explique rien de la dynamique du monde actuel.

Ainsi, dans le judaïsme de Moïse, IHWH promet à Abraham le principe Elohim multiple, et dans l'Islam, inversement, Allah est perçu comme Unique par une collectivité multiple. Au milieu, se trouve le principe IHWH-Elohim, point réellement d'union entre les deux sens et qui est considéré comme le point d'Adam, celui du Christ. C'est aussi en Islam le point de l'Identité suprême où l'Homme devient universel. Il n'y a donc pas une tradition religieuse qui a plus raison que les autres, mais un schéma qui explique comment évolue l'écologie existentielle, cette équilibre naturel qui n'existerait pas sans cette opposition naturelle entre Juifs et non Juifs. Evidemment, si cette opposition ne trouve pas un terrain d'accalmie et continue sa course tendue, alors la nature procèdera à un équilibrage forcé. Mais ce n'est pas en prenant partie pour l'un des deux courants que l'on procède réellement à une tentative d'accalmie. Bien au contraire.

Ilibade
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1098
Date d'inscription : 04/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le Tawhid Empty Re: Le Tawhid

Message par Calice le Mer 3 Déc 2008 - 17:06

Ilibade a écrit: Aussi, le "MYTHE" que voit Bardet, est une réalité aussi bien scientifique que mystique.

En défendant le mythe de l'évolution vous vous classez plutôt parmi les scientifiques rationalistes et non dans une optique spirituelle .
Si l'évolution est un mythe c'est parce qu'il n'y a pas de saut d'une espèce à une autre , si l'on ne peut nier la phylogénèse , il y a un autre constituant d'un organisme qui au delà du physique est son identité propre et dont on ne peut prédire l'évolution ni même l'origine.

La théorie de l'évolution dit que l'homme descend du singe et ceci est faux du point de vue traditionnel :il n'y a pas de saut du singe à l'homme ou pour le dire autrement la qualité d'être humain ne provient pas d'une évolution du singe, il n'y a pas de chainon manquant . Mais ceci est un autre sujet (ouvrez un post sur l'évolution si vous voulez ! ) .
Si vous essayez de discréditer Bardet il va falloir trouver autre chose . Il n'est d'ailleurs pas difficile de trouver des inexactitudes dans sa pensée , il y en a dans ses livres comme chez pratiquement tous les auteurs .Par exemple il a tort sur l'islam , sa vision de l'islam est fausse , ce qui n'empêche pas qu'il a eu une illumination pour QBLH et que son livre :

« QBLH de joie kabbale de mort »
est excellent pour l'interprétation de la Thora même si il contient quelques erreurs (à part les inexactitudes sur l'islam il s'inscrit tout à fait dans la lignée traditionnelle , même si tout le monde en prend pour son grade ).Il est normal qu'il y ait quelques erreurs dans un livre , ce qui n'enlève rien à la qualité de l'ensemble, de même qu'il y a des erreurs chez les Pythagoriciens et chez Platon .
Chercher la petite bête pour descendre l'auteur ne rime à rien .Un auteur peut se tromper pour une chose et avoir raison pour une autre et cela ne le discrédite pas pour autant.

Ilibade a écrit:
Tout d'abord, il existe des nombres dits "réels", qui, au contraire de la Création, ne sont pas tous possesseurs de la caractéristique de dis-crétion que Bardet semble vouloir généraliser comme vérité unique.

Il souligne que les signes hébraïques sont à la fois lettres et nombres .
L'erreur fondamentale de la gnose kabbalisée a été d'utiliser les nombres grecs pour les lettres hébraïques :c'est cette mixture qu'à dénoncer Bardet et qui en fausse le sens.
Les signes-doubles hébraïques constituent 3 novaires de puissance décroissante , alors que les chiffres grecs croissent de 1 à 9.
Alors que les lettres hébraïques sacrées décroissent en s'éloignant de l'Unité (elles sont de puissance moindre ) c'est l'inverse chez les grecs rationalistes :les chiffres cardinaux l'emporte sur l'ordre .
Il y a unité duelle absolue entre les lettres hébraïques et leur valeur numérale et ordinale.Par contre il y a dualité dans la kabbale entre les lettres hébraïques et les chiffres grecs.

En fait la tradition véritable est QBLH c'est la connaissance de la grammaire hébraïque sacrée alors que la fausse kabbale appelée tout simplement kabbale est née d'une perte de la Tradition.Il y a d'ailleurs plusieurs kabbales , qui prétendent toutes être l'interprétation véritable de la Thora et leur dénominateur commun est l'utilisation de l'occulte.Plusieurs rabbins la dénoncent même, comme Heinrich Graetz "elle ne repose en réalité que sur l'erreur" etc et T Reinach "la kabbale comme un poison subtil se glisse dans les veines du judaïsme et l'affecte tout entier ", Bardet n'est pas le seul a critiquer.

Si la Création est ordonnée suivant de nombres dis-continus.C'est parce que Dieu est le Continu par excellence l'Unique continu (le circulus du tétragramme) et que le but du Dieu Amour est de relier par du continu tous les intervalles des discontinus .Car la Création est dis-continue.


Ilibade a écrit:
Ce zéro est devenu nombre à cause du besoin d'écrire et de dire les choses dans un but de clarté et d'entendement, et si on ne l'avait pas fait, on n'aurait jamais pu disposer d'une quelconque valeur de notre connaissance. Et donc, le non-Nombre s'invite dans la Création tout autant que le non-Nom
Il n'y a pas de rapport de conséquence entre le début de la phrase et la conclusion (le "donc" est superflu) et il y a de plus un dualisme dans l'opposition non-Nombre et Nombre en sous-entendu !

Qu'appelez -vous la Création ? Si c'est le monde manifesté conditionné il est du domaine de l'Etre , qui n'est pas infini .Alors que le zéro métaphysique est un aspect du Non -Etre donc un aspect de l'Infini .
Il faudrait d'abord définir de quoi vous parlez quand vous parlez du zéro :car le zéro métaphyisique n'est pas la même chose que le zéro mathématique.
Dire que le "non-Nombre s'invite à la Création " est un non sens (d'ailleurs quentendez vous par non Nombre ) car ils ne sont pas sur le même plan , il faut songer à la transcendance .La vérité est que la Création est issue du zéro métaphysique car c'est le zéro qui contient l'unité.

Citation Bardet

L'alternance pair-impair reproduit donc l'alternance inachevé-achevé qui caractérise l'action cyclique révélée par l'Ecriture, "1" étant lui, par définition, l'Achevé total, le Super Achevé.

Ilibade a écrit:
Ici, Bardet ne connaît pas la notion métaphysique de l'éternité. Il confond l'éternité et la perpétuité, la seconde étant cyclique et donc temporelle.


A priori la phrase est sortie de son contexte Bardet ne fait pas ici de métaphysique mais explique que les lettres hébraïques dans les mots peuvent être achevées ou inachevées selon leur place, la lettre finale étant achevée donc à gauche .



Ilibade a écrit:
Or l'ésotérisme ne voit pas l'éternité comme le "1", mais comme le 10. Si Dieu est infini, où se trouve donc la notion d'Achevé ?


L'Infini n'est pas le 1 en effet mais le zéro .L'achevé étant bien entendu du domaine du fini donc de la création .Les lettres-nombres représentant la Création il n'y a pas incompatibilité à parler d'inachevé et d'achevé dans l'ordre de la Création.
Il ne faut pas oublier que les nombres représentent la formation de l'indéfini à partir du fini , car le fini contient en puissance l'indéfini (comme l'achevé contient l'inachevé) , dont les limites même si elles échappent à nos moyens de mesures ne sont pas supprimées.


Ilibade a écrit:
on aurait alors l'inachevé qui viendrait de l'achevé selon son raisonnement.


Cf paragraphe précédent :ce n'est pas l'inachevé qui viendrait de l'achevé mais l'achevé qui contient en puissance l'inachevé.L'hébreu oppose l'inaccompli à l'accompli par des préfixes et des suffixes .Mais les rabbis avaient complètement perdu le sens des inachevés\achevés .
Or chaque achèvement est le début d'un nouvel inachèvement qui à son tour s'achèvera .
Le temps est dis-continu et le déroulement des verbes hébraïques traduit ce goutte à goutte , à chaque goutte de temps nous sommes dans le crée , entre les gouttes dans l'Incrée.

Ilibade a écrit:
Le NOM SACRE provient alors de l'union de l'HOMME et de la FEMME,


ceci est une vision "humaine" toute profane ,inspirée de la kabbale (mais ce n'est pas QBLH la Connaissance ) , il n'y a pas de sexologie dans le Nom de Dieu , même si tout allant par 2 le principe féminin et le principe masculin sont présents . Il ne s'agit pas de l'Homme et de la Femme de même qu'Adan et Eve ne sont pas des personnes de chair dans la Génèse et ne symbolisent pas des personnes de chair (donc l'union de l'homme et de la femme), mais les principe féminin et masculin en chacun de nous .

La sexologie est terrestre et profane, les âmes n'ont pas de sexe et ceci montre bien encore une fois l'infection par les idées profanes et occultes de la kabbale car la sexologie appartient à la vision inférieure.

Le Tétragramme contient le couple duel Père et Fils , le principe féminin et le principe masculin étant représenté mais en filigrane , ce n'est pas le message , le message est la Trinité :le Père envoyant le Fils sauver l'humanité par l'énergie de l'Esprit Saint .Le Père spirant son Amour vers le Fils qui lui même spire son Amour vers le Père et permet à l'humanité de remonter .Nous sommes actuellement en période descendante .

Dieu est Trine en 4 modalités , les 4 lettres exprimant l'Unique opération des 3 personnes ad intra dans l'Incrée , signant 4 dans le Crée , ad extra.

La Bible est essentiellement trinitaire mais la signification de chacun des 4 paramètres étant perdus , Jésus vient sauver "ce qui était perdu " concluant sa venue par la formule baptismale en 4 mots : Père , Fils et Saint -Esprit , les deux derniers mots devant être reliés par un trait d'union pour compter ensemble tout en étant double :on a 3 en 4 (et 4 donne 10 =Unité:tétraktys de Pythagore ).
Et ceci a plus d'intérêt que de savoir que le Nom de Dieu est formé des noms de la femme et de l'homme .

Ilibade a écrit:
IHWH est par principe de construction un symbole du Temps et de l'inachèvement,

Ca nous fait une belle jambe !

L'axe du temps est vertical (et non pas horizontal) ; il permet le retour au Père Céleste.Le temps réel est à sens unique et toujours positif , il accumule et achève .
Le temps dis-continu est comme une suite de gouttes d'instant et entre 2 gouttes il n'y a point de temps , il y a l'Eternité incréee préexistante .

Non Dieu n'a pas donné à Moïse le tétragramme pour emberlificoter les hommes mais pour prophétiser la venue du Messie , et c'est cela qui reste en travers de la gorge des rabbis , qui préfèrent parler de Temps et d'inachèvement , pendant ce temps la vie passe et ils attendent toujours leur Messie....
Pour ce qui traite des mots Josué en Jésus c'est encore une mixture traitant de l'homme et de la femme :pensez-vous que que Dieu n'ait pas d'autres chats à fouetter et d'autres choses plus importantes à apprendre à l'humanité que de s'attarder si longuement et hermétiquement (dans le mauvais sens du terme) sur l'homme et la femme , c'est à dire la dualité .Le principe féminin et masculin sont fait pour s'unir on le sait mais pas besoin d'écrire des traités entiers compliqués pour l'apprendre , à moins d'être obsédé .La sexologie n'a rien de métaphysique elle est toute profane.

Le couple du tétragramme est duel et non dual , alors que l'Homme et la Femme sont du domaine de la dualité .

Dans l'islam le principe féminin de la Trinité est Marie qui est à la fois la fille du Père , la mère du Fils et l'épouse de l'Esprit Saint , et cette vision éclaire concrètement .

Ilibade a écrit:
ustement, toute la théorie des quantas tente de montrer comment ce que nous percevons est conditionnel au point d'interférer dans la réalité observée. Cette part de notre intention, ou de l'esprit qui anime notre existence et notre quête, influe sur nos observations qui apparaissent comme relevant d'un déterminisme, là où sans volonté de notre part, le phénomène serait inexistant.

Et pourtant le réel existe même si nous ne l'observons pas .Le fait qu'il y ait effectivement interférence entre le sujet et l'objet ne veut pas dire que l'objet n'existe pas sans la volonté du sujet .
Ce qui été observé est l'influence du sujet sur l'objet , de là à dire que sans le sujet , l'objet n'existerait pas , est un pas qu'on ne saurait franchir , nous n'en savons rien.
Il y aussi des cas ou l'objet n'est pas perçu avec les perceptions habituelles , ce n'est pas parce qu'on ne le voit pas qu'il n'existe pas.

Ilibade a écrit:
cet IHWH assis à la droite d'Elohim père, et qui fait l'objet de la tradition juive, chrétienne et de la métaphysique la plus universelle.

Et qu'est ce que ca peut bien nous faire que que YHWH soit assis à la droite d'Elohim ?

Sans application concrète , la clé de la Thora est lettre morte et Dieu aura parlé pour rien et le Nom de Dieu a bien une compréhension concrète et applicable pour enseigner les hommes et leur montrer le chemin.Et c'est pour ca que les kabbaliste sont dans l'occulte et non dans le spirituel :leur connaissance qui n'est que de la magie qui n'a pas cessé d'être pratiquée depuis Salomon et ne leur sert qu' à manipuler .Les rabbins kabbalistes rebelles à YHWH ont mis l'étude au-dessus de la prière , l'intelligence au dessus de l'amour et "se vantant d'être sage , ils sont devenus fous " (Romains) .


L'Esprit R W cH nombre 34 et la Chair B Sh R :43


Et l'Etre YHY 25 est une racine de l'Esprit , elle-même racine de la Chair et d'après St Thomas:"l'Esprit est la moins immatérielles des personens divines " celle qui peut former la Chair à partir d'elle-même , celle qui peut s'incarner , préparant ainsi ce "chair " ou la 2ième personne le Fils s'incarnera.

Il y a comme une transubstantation de l'ESprit en la Chair.La Chair est donc Fils de l'ESprit



Ilibade a écrit:
t de ce fait, il n'existe aucune manière de prononcer IHWH en lui donnant un sens présent....
Mais comme la prononciation de l'hébreu est aussi interprétation, il n'était pas possible de prononcer certaines notions de l'écriture.

Si cela été possible avant il est bien dit qu'avant Siméon le Nom se prononçait , et même après la destruction du temple il se prononçait mais pas à haute voix Jéhovah car il n'en savaient plus la signification trinitaire avec les 2 natures du fils .
Pour répondre à une question que vous avez posé plus loin: les kabbaliste connaissent la trinité mais sous une autre forme , ils mettent Hé pour le Fils par exemple , c'est donc une interprétation fausse qui dénature les 2 natures du Fils :humaine (Wav )et divine (Shin).


Ilibade a écrit:
Pourtant, il y a bien trace du Messie dans le Talmud, dans le Zohar, et à ma connaissance, le judaïsme est toujours vivant et croyant en Dieu.

Oui mais il ne reconnaissent pas le Jésus historique comme le Messie , d'ailleurs vous-même avez avoué que vous ne croiez pas au Jésus historique mais à une influence messianique non incarné , or la Trinité est véritablement l'incarnation du Messie et quand on a perdu le sens du Nom cela devient lettre morte .



Ilibade a écrit:
Non ! Le message de René Guénon consiste dans l'interprétation qu'il fait de la situation très matérialiste du monde moderne,

Seulement en apparence , en profondeur Guénon est venu redire la vérité du Tawhid et l'islam étant la dernière révélation c'est pour cela qu'il a un rôle à jouer .Ce n'est pas question de défendre sa chapelle mais de reconnaitre la Vérité et le Coran étant la dernière révélation il vient peaufiner ce qui a été dit avant lui.
Les faits vont bien dans les prévisions de Guénon et c'est par l'islam ésotérique que s'effectuera le redressement , mais non l'islam majoritaire actuel et cela est la vision traditionnelle .

Ilibade a écrit:
Ainsi, c'est un des signes des temps bien visibles que l'Occident se soit mis à conquérir le monde entier.

C'est un signe bien visible que l'Occident est en pleine crise et que les valeurs matérialistes domineront jusqu'à l'effondrement du système et cela était bien prévu.

Calice
Maître du Temps

Féminin Nombre de messages : 529
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : spirituelle
Humeur : Harmonieuse
Date d'inscription : 11/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le Tawhid Empty Re: Le Tawhid

Message par Calice le Mer 3 Déc 2008 - 17:12

Ilibade a écrit:
Ceci est malheureusement inexact. Car ce qui est universel, c'est seulement le principe qui est à la fois unique et multiple.

cela n'est pas inexact comme vous l'affirmez :le Tawhid ou Unicité divine , ou monothéisme , est bien une doctrine énoncée dans toutes les religions c'est en cela qu'il est universel et je vois pas pourquoi vous seriez si malheureux du contraire ?

Quand au Principe il est toujours Unique , c'est "La ilaha illa Allah " Il n'y a de Réalité que la seule Réalité ".
Le Principe ne peut pas être multiple , ca serait nier L'Unicité divine , par contre du Principe unique émane des formes multiples .

Ilibade a écrit:
cette équilibre naturel qui n'existerait pas sans cette opposition naturelle entre Juifs et non Juifs.
Il n'y a pas de race juive , le peuple juif représente toute l'humanité et ses tribulations sont celles de toute l'humanité , il n'y a pas actuellement de distinction à faire , ceux qui font des distinctions comme si les juifs avaient un travail spécial a effectuer pour guider les autres font le lit de l'anti-sémitisme .


Ilibade a écrit:
Mais ce n'est pas en prenant partie pour l'un des deux courants que l'on procède réellement à une tentative d'accalmie. Bien au contraire.

Les 2 courants dont vous parlez étant dans l'exotérisme sont tous les 2 dans l'erreur donc il s'agit effectivement de ne pas prendre parti mais de trouver la 3ième voie celle de l'islam universel , qui est l'unique religion depuis le début :l'alpha rejoint l'Omega.

Calice
Maître du Temps

Féminin Nombre de messages : 529
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : spirituelle
Humeur : Harmonieuse
Date d'inscription : 11/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum