Mourir ?

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Mourir ? Empty Mourir ?

Message par Imala le Jeu 27 Nov 2008 - 21:11

Je vais mourir.

Comment c’est : mourir ? C’est quoi : mourir ?
Et de quoi vais-je mourir ?
De vieillesse ? Dans mon lit ?
De maladie ? Lentement, douloureusement ?
Dans un accident ?

Pourquoi faut-il mourir de quelque chose ? D’ailleurs, pourquoi faut-il mourir ?

Qu’est-ce que c’est bête la vie finalement ! Naître, souffrir (ne me dites pas le contraire : on souffre tout le temps, peu ou prou, mais de toute façon) et puis mourir !

Oh, bien sûr, entre-deux, il y a quelques beaux et bons moments, mais tous tellement hypothéqués par cette échéance : mourir ! Et avant : vieillir !!!

C’est terrible lorsqu’on y pense ! Cela n’a pas de sens !

Dans ce contexte, c’est quoi la vie ? N’est-elle pas absurde la vie ?

Réussirais-je à mourir… vivante ?
Parfois, le plus souvent, je pense que non. Je n’y réussirais pas.
Malgré ma foi, je n’ai pas l’âme assez forte.
Et d’autre fois, je me dis que oui… mais c’est plus pour me rassurer, je crois.

…Combien doivent-ils mieux se sentir tous ceux qui réalisent une œuvre. Quelle qu’elle soit. Ils ne sont pas seulement nés. A travers elle, ils se sont, d’une certaine façon accouchés d’eux-mêmes ! Ils ont réussis à se dire

Je vais mourir.
Moi.
Pas le voisin. Bien qu’aussi le voisin, un jour. Mais moi.
Et je n’en reviens pas.

Le plus redoutable dans ce constat, c’est de savoir que ce chemin vers mon mourir, est un chemin de solitude : personne ne peut réellement me tenir la main, quand bien même on me la tiendrait au moment fatidique.
Quand bien même on me la tiendrait tout au long du chemin qui m’en rapproche.

Personne ne peut venir avec moi sur ce chemin. C’est le mien, j’y marche seule, et c’est effrayant.

Imala
Imala
Imala
Maître du Relatif et de l'Absolu

Féminin Nombre de messages : 1239
Localisation : Près des étoiles
Identité métaphysique : Gnostique
Humeur : Tranquille
Date d'inscription : 21/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Mourir ? Empty Re: Mourir ?

Message par ElBilqîs le Jeu 27 Nov 2008 - 23:17

je ne sais pas répondre comme un philosophe, je ne suis pas philosophe!
mais mourir, c'est quelque chose à quoi je ne peux échapper.
alors, je l'accepte!
ça ne veux pas dire que je me résigne!
ça ne veut pas dire que je n'ai pas lutter de toutes mes forces pour ne pas mourir quand je pensais que "je pouvais encore être utile "
ça ne veut pas dire que je n'ai pas cherché à la rencontrer avant l'heure dans un moment de déprime!
ça ne veut pas dire que j'accepte l'idée de la souffrance avant la mort!

mais je sais que, malgré tout l'amour de mon Ange, de mes enfants et de tous mes amis, il faudra bien que j'affronte ça toute seule, "ça" l'heure de ma mort.
mais je ne refuserais pas que mon Ange me tienne la main, si c'est possible, jusqu'à la dernière petite goutte de vie!

et si ce n'est pas, je suis sûre que j'aurai "la trouille de ma vie" ou plutôt "la trouille de ma mort" au moment fatal!

et pourtant? que crains-je? l'enfer? je n'y crois pas trop.
ce que je crains, c'est l'inconnu! je ne suis pas si folle aventurière que je ne redoute ce qui se passe de l'autre côté de la vie!
alors, en attendant, je me dis "je ne suis pas si pressée"!
ElBilqîs
ElBilqîs
Aka Peace & Love

Féminin Nombre de messages : 4073
Localisation : là haut dans les étoiles
Identité métaphysique : qu'importe
Humeur : douce et calme
Date d'inscription : 12/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Mourir ? Empty Re: Mourir ?

Message par SEPTOUR le Ven 28 Nov 2008 - 0:00

Mourir? ou renaitre?
Chaque soir en nous endormant, NOUS MOURONS!
Et oui, le phénoméne est le méme, la seule difference est que nous savons que nous revenons.
Nous sombrons petit a petit dans une torpeur ou le corps devient insensible, il n'y a plus que le moi, petite etincelle de vie, qui va elle aussi s'estomper. L'ame alors se detache, rattachée au corps par un mince cordon, elle va rejoindre le monde d'ou elle est venue pour qq heures. Puis une horloge interne rappele la vie au corps qui etait laissé sous la garde de l'esprit et c'est l'eveil.
Dans la mort le scenario est le méme, a la difference que nous savons que nous mourons, c'est a dire que nous laissons ce vieux corps pour ne plus y revenir. En fait la mort est une renaissance dans le monde de l'absolu, notre véritable maison.
Qu'y a t'il de l'autre coté de la vie? LA VIE, ENCORE LA VIE, TJRS LA VIE, mais dans un monde ou tout est possible.

SEPTOUR
Maître du Relatif et de l'Absolu

Nombre de messages : 1851
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Mourir ? Empty Re: Mourir ?

Message par Magnus le Ven 28 Nov 2008 - 1:26

La mort est le scandale des scandales.

Se rend-on compte de l'illogisme absurde et cruel qu'est la mort ?
Le paradoxe de venir à la vie pour s'en aller, après si peu de temps, vers la mort, est insoutenable.

Certes, le néant, absence de bonheur mais aussi absence de malheur, n'a rien d'effrayant; de plus, l'homme dans le néant est totalement inconscient de cette double absence, comme s'il était à jamais sous anesthésie générale.

Néanmoins, vivre pour aboutir au néant, être pour aboutir au non-être, relève, je l'ai dit, de l'absurde, de la cruauté, de l'illogisme, du non-sens, de l'incohérence.

Aussi, je rejoins Septour dans son image de "maison" :
Septour a écrit:La mort est une renaissance dans le monde de l'absolu, notre véritable maison.
Nous quittons une maison pour nous rendre dans une autre maison.
Cela n'est bien sûr ni démontrable ni prouvable ni vérifiable.
Mais au moins c'est logique.

Il est vérifiable qu'il ne reste plus rien d'un défunt que quelques os ou quelques cendres.
Cela constitue une preuve. Mais une preuve de quoi ? De l'illogisme de la mort.

Si je veux trouver une logique de la mort, il est préférable que j'accepte l'improuvable.

Non pas l'accepter comme étant une vérité, mais comme étant une intuition née d'un raisonnement d'espérance.

Il vaut mieux à mon sens se placer sous une logique d'espérance totalement indémontrable, que sous le signe démontrable d'un illogisme absurde et cruel.

Et puis d'ailleurs : que démontre cette constatation froide qu'il ne reste plus rien d'un défunt ?
Seulement que nous, vivants ici, nous ne le voyons plus.

Quand le dernier des mystères sera dévoilé, il n'est pas impossible que nous découvrions alors que chacun d'entre nous est éternel, vivant depuis toujours et pour toujours.

_________________
Avec Dieu, ce qu'il y a de terrible, c'est qu'on ne sait jamais si ce n'est pas un coup du diable...
(Jean Anouilh)

*****************
Salut Invité. Mourir ? 000410Si tu n'y as pas encore participé, je t'invite ici à un sondage sur la dépénalisation de l'euthanasie.
Pour visiter notre site interactif, clique sur le bouton web de mon profil ou sur la page d'accueil.
Magnus
Magnus
Aka Tipik St Pie d'House

Masculin Nombre de messages : 24481
Localisation : Tribu des Trévires en alliance avec la Tribu des Vulgenties
Identité métaphysique : Atypique
Humeur : Lunatique
Date d'inscription : 27/03/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Mourir ? Empty Re: Mourir ?

Message par Invité le Ven 28 Nov 2008 - 2:58

Pourquoi aimons nous les fleurs et la verdure ?Dans les jardins et les cimetières il y a des fleurs , de la verdure et des pierres/prières.

Mourir ? Alkhan01

Y a t'il des jardins dans les cimetières ou bien on sait très bien que les jardins sont des cimetières de toute manière ?Est ce qu'on doit detester pour autant les jardins où ne repose pas de mort mais où meurt/vivent des fleurs ?Pourquoi met on des pierres dans des jardins fleuris où des fleurs dans des vases en pierre ?Des fleurs qu'on coupe de leur verdure pour mettre sur les pierres tombales.On veut être éternelle, indestructible comme une pierre géante(?).On veut être comme la pierre qui est le sol/socle(?)mais on ne veut pas retourner au sol qui est la terre (?)Nous sommes comme la verdure et les fleurs fragiles et mortels.Mais pourquoi ce goût pour les fleurs qui sont comme nous si fragiles et pourqui on engraisse pour elle la terre ?Pourquoi ne pas juste aimer les pierres ?Ou bien des croix d'acier mais elles il est vrai (malheuresement ?) rouilles...
Pas de croix de bois dans les cimetières, elles sont en terre on ne les voient pas (?)

Mourir ? Temple_daitokuji_jardin_zen

Jardin de pierres enclos pas la verdure.
Mais nul enclos de pierre pour la nature.
Que celui qui l'y met.

Mourir ? Desert


Dernière édition par Qwatybaal le Ven 28 Nov 2008 - 12:08, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Mourir ? Empty Re: Mourir ?

Message par bernard1933 le Ven 28 Nov 2008 - 11:24

Imala, tu as le don de parler d'un sujet effrayant avec beaucoup de poésie et j'y suis très sensible!
La mort? Je pense qu'on la voit différemment selon que l'on est jeune ou vieux. Personnellement, je la vois proche, l'horloge tourne...et ça ne m'effraie pas. Je crains la souffrance et surtout la déchéance, ce "mourir à petit feu" si horrible et qu'on entretient si savamment dans les maisons de retraite, souvent pour de basses raisons financières. Demandez à la Générale de Santé...Quand la mort intervient, nous n'avons plus conscience, alors pourquoi s'inquiéter? Et l'après? Pour moi, plus rien! Et plus de mémoire pour regretter les bons moments...et les mauvais! Et même plus de cauchemars! C'est mieux qu'un simple sommeil ! Je rejoindrai ce grand Tout, cette Réalité dans laquelle je me dissoudrai comme la goutte d'eau dans l'océan! Ce que je crains? Beaucoup plus la mort de mon épagneul ( il a déjà 6 ans, c'est affreux!)
que la mienne! Là, oui, je souffrirai! Mais ma propre mort me laisse indifférent. Sur la balance, le plateau des peines a été plus lourd que celui des plaisirs, même ceux,
chères soeurs, que vous m'avez donnés...! Alors, je dirai: ciao!
bernard1933
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Mourir ? Empty Re: Mourir ?

Message par SEPTOUR le Ven 28 Nov 2008 - 12:30

C' est drole, mais j'ai eu bien plus de bons moments que de mauvais, ma vie est agréable, je suis un homme heureux, vraiment heureux. Peut étre est ce parce que j'ai presque tjrs mené ma vie suivant ma volonté en accord avec moi méme. je ne fais que rarement des concessions et de ce fait n'entretiens aucune rancoeur. Je suis donc moi méme et non le produit d'un milieu.???

SEPTOUR
Maître du Relatif et de l'Absolu

Nombre de messages : 1851
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Mourir ? Empty Re: Mourir ?

Message par Geveil le Ven 28 Nov 2008 - 15:45

Imala, j'espère que ce n'est pas pour bientôt.
La peur de la mort me poursuit depuis mon plus jeune âge, et elle m'a empêché de vivre.

La seule façon de vaincre la mort est je le sais maintenant, mais trop tard, est de vivre intensément et d'aimer. ( J'ai fait quelques tentatives en ce sens récemment, mais sans succès :sady: )

Magnus,Nous quittons une maison pour nous rendre dans une autre maison.
Cela n'est bien sûr ni démontrable ni prouvable ni vérifiable.
Mais au moins c'est logique.
Non, ce n'est pas logique, mais rassurant.

Chaque soir en nous endormant, NOUS MOURONS!
Et oui, le phénoméne est le méme, la seule difference est que nous savons que nous revenons. Septour

Et non, Septour, la mort n'est pas un sommeil éternel, le sommeil est le sommeil de quelqu'un. Mais à la mort, il n'y a plus personne dans le corps qui commence à se décomposer. Les seuls êtres vivants qui subsisteront encore quelque temps sont les cellules.

La mort est l'anéantissement de la conscience.
Naître, c'est sortir du néant
mourir, y retourner,
c'est en quelque sorte "céder la place", car tant que je suis vivant, j'occupe tout l'univers, et je suis de toutes façons, Imala, SEUL, car en aucune façon je n'accède à la vie des autres.
Dans l'instant qui suivra l'anéantissement de la conscience qui se désigne par Gereve, quelque part un nouvel être naîtra. Si c'est un humain il dira un jour " je", "I" , "Ich" ou autre chose et occupera tout l'univers. Mais "je" sera toujours "je" et ce qui affole le "je" de Gereve, c'est que l'humanité prépare un enfer, c'est déjà commencé.
Et dans l'instant qui suivra l'anéantissement de Gereve, "je" réapparaîtra ailleurs, et pourvu que ce ne soit pas une petite fille thaïlandaise qu'on met sur le trottoir, ou un petit garçon mexicain dont on vend les organes.

Comme tu le dis, Imala,
Qu’est-ce que c’est bête la vie finalement ! Naître, souffrir (ne me
dites pas le contraire : on souffre tout le temps, peu ou prou, mais de
toute façon) et puis mourir !
Schopenhauer s'en était déjà aperçu !

Il faut donc tout faire pour qu'elle soit le plus agréable possible et comme le dit Septour:
je suis un homme heureux, vraiment heureux. Peut étre est ce parce que
j'ai presque tjrs mené ma vie suivant ma volonté en accord avec moi
méme
. je ne fais que rarement des concessions et de ce fait
n'entretiens aucune rancoeur.

Bravo, Septour, c'est ce qu'il fallait faire.
Geveil
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Mourir ? Empty Re: Mourir ?

Message par SEPTOUR le Ven 28 Nov 2008 - 19:51

mourir et sombrer dans le sommeil EST LE MÉME PHÉNOMÉNE.
et, COMME JE LE FAIT REMARQUER, la vie (l'ame)se detache mais en restant reliée au corps par un lien appelé cordon d'argent.
Dans la mort, l'ame SE SEPARE, rompt le lien, d'avec corps, c'est pour l'essentiel la seule difference, peut étre peut on ajouter qu'avant la mort nous sentons, nous savons que la séparation est proche.

SEPTOUR
Maître du Relatif et de l'Absolu

Nombre de messages : 1851
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Mourir ? Empty Re: Mourir ?

Message par Imala le Ven 28 Nov 2008 - 20:39

@ Elbiqîs,

mourir, c'est quelque chose à quoi je ne peux échapper.
alors, je l'accepte!

Oui, c’est aussi ce que je me disais, mais le fait est que j’en parlais comme si cela ne devait pas vraiment m’arriver... C'était "bon" pour les autres...
Je savais que personne n’y échappe, mais je n’y croyais pas vraiment. Je parlais de ma mort, et de la mort en général, de manière légère. Et puis m'est venu cette conscience : je n'avais pas "toute la vie devant moi"...

Aujourd’hui, ce qui me fait peur plus que tout, c’est cette si profonde et radicale solitude à cet instant précis.


@ Septour

Chaque soir en nous endormant, NOUS MOURONS!
Et oui, le phénoméne est le méme, la seule difference est que nous savons que nous revenons.

Je ne crois pas cela. Lorsque nous dormons nous rêvons, et ainsi symbolisons les solutions aux problèmes qui se présentent au quotidien, de manière à pouvoir continuer à marcher au plus près de soi lorsque nous ne dormons plus. Nous ne mourrons pas, nous refaisons nos forces, nous donnons à notre subconscient l'opportunité de se dire. D'autre part, le corps ne devient pas insensible, il suffit que tu ais des douleurs rumathismales par exemple, pour très vite t’en rendre compte !!!

Qu'y a t'il de l'autre coté de la vie? LA VIE, ENCORE LA VIE, TJRS LA VIE, mais dans un monde ou tout est possible.

Oui, cela je le crois, mais plutôt que possible, je dirais : autre.
La vie, encore la vie, toujours la vie mais autrement… Comment ? Je ne sais pas.

Peut étre est ce parce que j'ai presque tjrs mené ma vie suivant ma volonté en accord avec moi méme

Je crois que c’est le secret de la sagesse et de la paix. J’en suis heureuse pour toi.

Je suis donc moi méme et non le produit d'un milieu.???

Cela pourrait faire un excellent sujet pour un autre fil. Je crois que l’on ne peut être soi-même sans avoir intégré et ratifié le milieu d’où l’on vient afin de le pacifier, ou de se pacifier par rapport à lui.

@ Magnus,

La mort est le scandale des scandales.

Oui, 100% d’accord avec toi Magnus.
Il m’est d’ailleurs à ce sujet arrivé une histoire bizarre : dans mon jardin devant un parterre de pâquerettes, ce printemps… il fallait passer la tondeuse, et c’est arrivé là : une impression d’assombrissement… toutes ces pâquerettes avec leurs petites têtes levées vers le soleil… je pouvais presque entendre leur chant à la vie… mais il fallait passer la tondeuse…

Bécasse me disais-je ! Arrête ça tout de suite. Ce ne sont que des pâquerettes ! Allez quoi, t’as pas toute la journée !
Je l’ai passée cette fichue tondeuse… en pleurant !

Bécasse va ! Peut-être ! mais avec le temps, l'impression que j'ai ressentis sur le moment ne s'est jamais effacée, et lorsque j'y repense, l'envie de pleurer n'est pas loin... Comme une immense, une si totale... impuissance !

Le paradoxe de venir à la vie pour s'en aller, après si peu de temps, vers la mort, est insoutenable.
Néanmoins, vivre pour aboutir au néant, être pour aboutir au non-être, relève, je l'ai dit, de l'absurde, de la cruauté, de l'illogisme, du non-sens, de l'incohérence.

Oui, tu décris ici complètement ce que je ressens.

Non pas l'accepter comme étant une vérité, mais comme étant une intuition née d'un raisonnement d'espérance.

Oui.

Quand le dernier des mystères sera dévoilé, il n'est pas impossible que nous découvrions alors que chacun d'entre nous est éternel, vivant depuis toujours et pour toujours.

Cette phrase résonne en moi comme un petit carillon léger au fond d’un bois : tu entends le son, tu te demandes d’où il vient, et tu cherches à te diriger vers lui pour voir ce qui résonne si joliment…

@ Qwatybaal,

des pierres/prières… Pourquoi ne pas juste aimer les pierres ?

Et bien là, tu m’as ouvert un chemin, Qwatybaal !

Des pierres/prières ! C’est magnifique !!

Il y a vraiment ici une dimension d’éternité, et tu viens de me la faire toucher du doigt.

J’ai toujours envié les moulins à prières que l’on rencontre beaucoup au Tibet, et que l’on fait tourner d’une main presque négligente mais tellement emplie d’espoir ; ou encore, les rubans de soie sur lesquelles sont écrites tes prières et que tu attaches aux branches des arbres… le vent les fait danser, et tu imagines tes espoirs ou tes intentions s’élever jusqu’au ciel…
Mais voilà qu’il y a aussi les pierres/prières ! Il suffit juste de savoir qu’elles sont là….

Jardin de pierres enclos pas la verdure.
Mais nul enclos de pierre pour la nature.
Que celui qui l'y met.

C’est très beau. Ainsi que tes photos... Comme une parabole de cet ailleurs autrement Merci Qwatybaal.

@ Bernard,

Imala, tu as le don de parler d'un sujet effrayant avec beaucoup de poésie et j'y suis très sensible!

Je suis touchée que tu me le dise, merci Bernard.

Je pense qu'on la voit différemment selon que l'on est jeune ou vieux.

Oui, je le pense aussi

Sur la balance, le plateau des peines a été plus lourd que celui des plaisirs

Oui, il en est si souvent ainsi, hélas !
Et lorsque je pense par exemple aux enfants des rues (Roumanie, Russie, Brésil) qui n’ont pour tout horizon que ses dures lois, et qui finissent par en mourir, je me dis que c’est de la folie ! Naître pour ne connaître de la vie que ce qui en fait un enfer…

Aberrant !

Alors, je dirai: ciao!

Et le monde perdra ce qu’il y a d’unique en toi, ton mystère… C’est précisément là que ce situe le scandale dont parle Magnus…

@ Gereve,

Imala, j'espère que ce n'est pas pour bientôt.

Je ne sais pas, par contre je sais que je marche consciemment en sa compagnie, et l’enjeu pour moi, et de le faire en étant vivante.

La peur de la mort me poursuit depuis mon plus jeune âge, et elle m'a empêché de vivre.


J’en suis vraiment désolée Crying or Very sad pour toi.

La seule façon de vaincre la mort est je le sais maintenant, mais trop tard, est de vivre intensément et d'aimer.

Je ne suis pas d’accord. Il n’est jamais trop tard pour "bien" faire.
Je connais un grand homme, décédé hélas aujourd’hui, mais qui s’est marié pour la troisième fois alors qu’il avait 83 ans !!! Les quelques années qui lui restait et qui ont suivi ce troisième mariage, ont été très riches, et lui-même est resté un homme lumineux jusqu’à la fin.

tant que je suis vivant, j'occupe tout l'univers, et je suis de toutes façons, Imala, SEUL, car en aucune façon je n'accède à la vie des autres.

Oui, c’est exact. Mais tu ne l’es jamais si radicalement qu’à l’heure de mourir…

Et dans l'instant qui suivra l'anéantissement de Gereve, "je" réapparaîtra ailleurs, et pourvu que ce ne soit pas une petite fille thaïlandaise qu'on met sur le trottoir, ou un petit garçon mexicain dont on vend les organes.

La réincarnation ? Je n’y crois pas.

Il faut donc tout faire pour qu'elle soit le plus agréable possible

Oui, la rendre agréable à soi, et surtout aux autres, puisqu’ils vont aussi mourir !

C’est peut-être la seule chose qui donne vraiment du sens à la vie.

Imala
Imala
Imala
Maître du Relatif et de l'Absolu

Féminin Nombre de messages : 1239
Localisation : Près des étoiles
Identité métaphysique : Gnostique
Humeur : Tranquille
Date d'inscription : 21/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Mourir ? Empty Re: Mourir ?

Message par Invité le Ven 28 Nov 2008 - 21:02

@ Imala,

Imala a écrit:
Gereve a écrit:Et dans l'instant qui suivra l'anéantissement de Gereve, "je" réapparaîtra ailleurs, et pourvu que ce ne soit pas une petite fille thaïlandaise qu'on met sur le trottoir, ou un petit garçon mexicain dont on vend les organes.

La réincarnation ? Je n’y crois pas.

Et pourquoi ne pas y croire ? A force d'y réfléchir, je me suis rendu compte que non seulement cela tenait la route scientifiquement parlant, mais même, d'un point de vue métaphysique, que cela a le statut de l'évidence.

Oui, la mort est un scandale, mais c'est justement la preuve que ça n'existe pas. En effet, à bien y réfléchir, qu'est-ce qui est le plus imaginable des deux : - qu'une chose qui ait un jour été passe à ne plus être du tout ? ou qu'une chose qui ait un jour été soit toujours, mais éventuellement de manières différentes ?

Donnons un exemple. Une feuille de papier. Je la brûle, elle devient cendres. La matière de la feuille de papier n'a pas disparu. La feuille est devenue cendres, mais c'est toujours le même être. Si elle avait une conscience, elle ne le vivrait pas comme une disparition (puisqu'elle est encore, quoique sous forme différente), mais comme un changement d'état.

Plus tard, ces cendres s'agrègent à de la terre qui nourrit des plantes et notamment une graine. A nouveau, la nature de l'être a changé, mais la carrière de cet être est continue dans le temps.

Je suis convaincu qu'on ne meurt jamais... c'est totalement impossible...

Cela dit, il est inutile de me dire que j'ai cette croyance pour me rassurer. C'est totalement faux, cette croyance ne me rassure pas le moins du monde, elle m'effraie au contraire, car la vie suivante, il y a de fortes chances qu'elle soit tout à fait atroce.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Mourir ? Empty Re: Mourir ?

Message par Imala le Ven 28 Nov 2008 - 21:26

... Un texte dans la Bible dit : j'ai mis dans leur coeur la pensée de l'Eternité... Je crois que c'est pour cette raison que nous commençons tous par ne pas croire à notre mort...

Quand à moi, si je crois à un ailleurs autrement, je ne crois pas à un changement de la nature de l'être. Je resterais, ou plutôt je serais enfin JE unifié. Moi.

Ici, maintenant, comme ça je vais mourir, mais JE ailleurs autrement vivra vraiment... D'où l'importance pour moi de mourir vivante.

Cela dit, il est inutile de me dire que j'ai cette croyance pour me rassurer

Il est de ton droit le plus strict d'avoir tes croyances, et quand bien même elles te rassureraient ou te terrifieraient, tu es le seul à pouvoir faire quelque chose de ce qui te rassureraient ou terrifieraient de façon à ce que cela te serve, plutôt que tu ne les serves...

Imala
Imala
Imala
Maître du Relatif et de l'Absolu

Féminin Nombre de messages : 1239
Localisation : Près des étoiles
Identité métaphysique : Gnostique
Humeur : Tranquille
Date d'inscription : 21/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Mourir ? Empty Re: Mourir ?

Message par Invité le Ven 28 Nov 2008 - 21:38

A propos vous avez remarqué que le néant est quelque chose d'insaisissable ?

On peut avoir l'idée du néant, mais on ne peut pas avoir le néant.

On peut montrer zéro bonbon ou bien écrire le chiffre "zéro" ou imaginer du vide, mais ce n'est toujours pas le vide lui-même.

Le vide, le néant, c'est rien, absolument rien, donc cela n'a rien à voir avec quoi que ce soit. Il est donc impossible de l'appréhender de quelque manière que ce soit, car si on l'appréhendait, ce serait par le biais de quelque chose, et en ce cas, ce ne serait plus le vide, mais une certaine idée du vide exprimée selon le point de vue de cette chose.

Qu'une chose qui ait été puisse, je ne dis pas changer, je ne dis pas s'amenuir, je ne dis pas disparaître, mais passer de ETRE à NON-ETRE, absolument, je ne dis pas que c'est impossible dans les faits, mais je dis que cela est impossible à conceptualiser.

L'idée que tout dure éternellement est plus facile à conceptualiser.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Mourir ? Empty Re: Mourir ?

Message par Magnus le Ven 28 Nov 2008 - 22:30

Escape a écrit:(....)Je suis convaincu qu'on ne meurt jamais... c'est totalement impossible...(...)
Cela dit, il est inutile de me dire que j'ai cette croyance pour me rassurer. C'est totalement faux, cette croyance ne me rassure pas le moins du monde, elle m'effraie au contraire, car la vie suivante, il y a de fortes chances qu'elle soit tout à fait atroce.
Bien sûr que c'est effrayant, la réincarnation, à moins d'imaginer que nous allions de vies meilleures en vies meilleures jusqu'à atteindre une sorte de bonheur total et éternel. Ceci étant, chaque vie meilleure comportera quand même son lot de souffrances et se terminera par la vieillesse, la souffrance, l'agonie... .

La mort ne serait qu'un très bref passage vers une autre vie, ---car une seconde avant ta mort, tu n'es pas encore mort; et une seconde après ta mort, tu n'es déjà plus mort.

L'interrogation ne porterait alors plus ---quoique....--- sur le pourquoi de la mort, mais sur le pourquoi de ces vies successives, des ces espèces de changements d'identité ---mais au final en vue de quoi ?
J'ai l'impression que ces questions se heurtent à un véritable mur.
Ou plutôt, en y réfléchissant et en écrivant ceci, j'ai l'impression d'avoir devant moi un énorme mur absolument infranchissable.

_________________
Avec Dieu, ce qu'il y a de terrible, c'est qu'on ne sait jamais si ce n'est pas un coup du diable...
(Jean Anouilh)

*****************
Salut Invité. Mourir ? 000410Si tu n'y as pas encore participé, je t'invite ici à un sondage sur la dépénalisation de l'euthanasie.
Pour visiter notre site interactif, clique sur le bouton web de mon profil ou sur la page d'accueil.
Magnus
Magnus
Aka Tipik St Pie d'House

Masculin Nombre de messages : 24481
Localisation : Tribu des Trévires en alliance avec la Tribu des Vulgenties
Identité métaphysique : Atypique
Humeur : Lunatique
Date d'inscription : 27/03/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Mourir ? Empty Re: Mourir ?

Message par ElBilqîs le Ven 28 Nov 2008 - 22:37

Magnus a écrit:
La mort ne serait qu'un très bref passage vers une autre vie, ---car une seconde avant ta mort, tu n'es pas encore mort; et une seconde après ta mort, tu n'es déjà plus mort.
mais que signifie une seconde quand on est mort?
déjà quand on dort!
ne t'est-il jamais arrivé de t'endormir et de te réveiller en sursaut une minute plus tard et de voir à ton réveil qu'une heure-ou deux- ou dix avaient passé?
ou le contraire?
ElBilqîs
ElBilqîs
Aka Peace & Love

Féminin Nombre de messages : 4073
Localisation : là haut dans les étoiles
Identité métaphysique : qu'importe
Humeur : douce et calme
Date d'inscription : 12/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Mourir ? Empty Re: Mourir ?

Message par Geveil le Ven 28 Nov 2008 - 23:45

SEPTOUR a écrit:mourir et sombrer dans le sommeil EST LE MÉME PHÉNOMÉNE.
et, COMME JE LE FAIT REMARQUER, la vie (l'ame)se detache mais en restant reliée au corps par un lien appelé cordon d'argent.
Dans la mort, l'ame SE SEPARE, rompt le lien, d'avec corps, c'est pour l'essentiel la seule difference, peut étre peut on ajouter qu'avant la mort nous sentons, nous savons que la séparation est proche.
Est-ce que l'âme a un état civil, un nom, un prénom, un numéro de sécu, un sexe?
Geveil
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Mourir ? Empty Re: Mourir ?

Message par Magnus le Ven 28 Nov 2008 - 23:48

ElBilqîs a écrit:
Magnus a écrit:
La mort ne serait qu'un très bref passage vers une autre vie, ---car une seconde avant ta mort, tu n'es pas encore mort; et une seconde après ta mort, tu n'es déjà plus mort.
mais que signifie une seconde quand on est mort?
déjà quand on dort!
ne t'est-il jamais arrivé de t'endormir et de te réveiller en sursaut une minute plus tard et de voir à ton réveil qu'une heure-ou deux- ou dix avaient passé?
ou le contraire?
C'était une phrase de prêtre, croyant à la résurrection immédiate, destinée à apaiser ceux qui ont peur de la mort. "N'ayez pas peur de la mort, puisqu'une seconde avant votre mort vous ne serez pas encore mort, et une seconde après vous ne serez déjà plus mort", autrement dit elle n'existe pas vraiment, elle n'est qu'un passage, très rapide, entre cette vie-ci et l'Au-Delà.
Mais c'est vrai que, toujours dans cette optique, la seconde d'après peut être d'une durée ---d'un sommeil--- d'un milliard d'années avec résurrection "au Jugement dernier".
Je pense que le mérite des religions, peut-être le seul, est d'apaiser face à la mort, ou plutôt : à l'après-mort. La nôtre et celle de ceux que nous aimons. L'idée de retrouvailles au paradis est très réconfortante, aussi bien pour ceux qui partent que pour ceux qui restent.

_________________
Avec Dieu, ce qu'il y a de terrible, c'est qu'on ne sait jamais si ce n'est pas un coup du diable...
(Jean Anouilh)

*****************
Salut Invité. Mourir ? 000410Si tu n'y as pas encore participé, je t'invite ici à un sondage sur la dépénalisation de l'euthanasie.
Pour visiter notre site interactif, clique sur le bouton web de mon profil ou sur la page d'accueil.
Magnus
Magnus
Aka Tipik St Pie d'House

Masculin Nombre de messages : 24481
Localisation : Tribu des Trévires en alliance avec la Tribu des Vulgenties
Identité métaphysique : Atypique
Humeur : Lunatique
Date d'inscription : 27/03/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Mourir ? Empty Re: Mourir ?

Message par Magnus le Ven 28 Nov 2008 - 23:58

Escape a écrit:Qu'une chose qui ait été puisse, je ne dis pas changer, je ne dis pas s'amenuir, je ne dis pas disparaître, mais passer de ETRE à NON-ETRE, absolument, je ne dis pas que c'est impossible dans les faits, mais je dis que cela est impossible à conceptualiser.

L'idée que tout dure éternellement est plus facile à conceptualiser.

...Et nous vivons comme si nous étions éternels, comme si tout pouvait durer.
Il est très difficile de se faire à l'idée de l'éphémère.
Seuls quelques ascètes, dans leurs couvents... .

_________________
Avec Dieu, ce qu'il y a de terrible, c'est qu'on ne sait jamais si ce n'est pas un coup du diable...
(Jean Anouilh)

*****************
Salut Invité. Mourir ? 000410Si tu n'y as pas encore participé, je t'invite ici à un sondage sur la dépénalisation de l'euthanasie.
Pour visiter notre site interactif, clique sur le bouton web de mon profil ou sur la page d'accueil.
Magnus
Magnus
Aka Tipik St Pie d'House

Masculin Nombre de messages : 24481
Localisation : Tribu des Trévires en alliance avec la Tribu des Vulgenties
Identité métaphysique : Atypique
Humeur : Lunatique
Date d'inscription : 27/03/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Mourir ? Empty Re: Mourir ?

Message par Geveil le Sam 29 Nov 2008 - 0:06

Qu'y a t'il de l'autre coté de la vie? LA VIE, ENCORE LA VIE, TJRS LA VIE, mais dans un monde ou tout est possible.
C'est exactement ce que je dis, avec mes mots.

@ Magnus,

La mort est le scandale des scandales.
Oui, 100% d’accord avec toi Magnus.
Moi aussi
Il m’est d’ailleurs à ce sujet arrivé une histoire bizarre: dans mon jardin devant un parterre de pâquerettes, ce printemps… il fallait passer la tondeuse, et c’est arrivé là : une impression d’assombrissement… toutes ces pâquerettes avec leurs petites têtes levées vers le soleil… je pouvais presque entendre leur chant à la vie… mais il fallait passer la tondeuse…

Bécasse me disais-je ! Arrête ça tout de suite. Ce ne sont que des pâquerettes ! Allez quoi, t’as pas toute la journée !
Je l’ai passée cette fichue tondeuse… en pleurant !
Bécasse va ! Peut-être ! mais avec le temps, l'impression que j'ai
ressentis sur le moment ne s'est jamais effacée, et lorsque j'y
repense, l'envie de pleurer n'est pas loin... Comme une immense, une si
totale... impuissance !
Merci de cette confidence, Imala.
Il m'est arrivé, il y a longtemps, une chose aussi bizarre. J'étais avec une très chère amie, nous entendions chanter une cigale, tout près. Tout à coup, je la vis, sur un tronc à quelques mètres. Mon amie n'avait jamais vu de cigale; je pointais du doigt vers le tronc
- Non, me dit-elle, je ne la vois pas.
Alors, je ramassai une pierre et la lançait en direction de la cigale, sans intention de la toucher; mais la pierre toucha la cigale. Elle ne la tua pas, mais la cigale s'envola. J'eu l'impression d'avoir dérangé quelque chose dans l'univers et que j'en serais malheureux jusqu'à la fin de mes jours.

Quand le dernier des mystères sera dévoilé, il n'est pas impossible que nous découvrions alors que chacun d'entre nous est éternel, vivant depuis toujours et pour toujours.
C'est croire que la nature nous accorde bien de l'importance!




@ Gereve,



tant que je suis vivant, j'occupe tout l'univers, et je suis de toutes façons, Imala, SEUL, car en aucune façon je n'accède à la vie des autres.

Oui, c’est exact. Mais tu ne l’es jamais si radicalement qu’à l’heure de mourir…

La réincarnation ? Je n’y crois pas.
Il ne s'agit pas de réincarnation, qui suppose l'existence d'une âme qui irait de corps en corps. Il s'agit de laisser la place.


Oui, la rendre agréable à soi, et surtout aux autres, puisqu’ils vont aussi mourir !
C’est peut-être la seule chose qui donne vraiment du sens à la vie.

Imala
Là, je pense que tu te plantes. Occupes-toi donc de toi, mais en harmonie avec l'univers, ne fais pas de la charité un devoir, c'est la pire des choses.
Geveil
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Mourir ? Empty Re: Mourir ?

Message par Magnus le Sam 29 Nov 2008 - 1:05

gereve a écrit:
Magnus a écrit:Quand le dernier des mystères sera dévoilé, il n'est pas impossible que nous découvrions alors que chacun d'entre nous est éternel, vivant depuis toujours et pour toujours.
C'est croire que la nature nous accorde bien de l'importance!
Soit. Mais si la nature nous accorde si peu d'importance, quel est le monstrueux imbécile qui l'a créée ?
Personne, sans doute. Nous sommes le fruit de la nécessité et du hasard.
Un hasard digne de l'injustice du Loto ou de l'EuroMillion !

_________________
Avec Dieu, ce qu'il y a de terrible, c'est qu'on ne sait jamais si ce n'est pas un coup du diable...
(Jean Anouilh)

*****************
Salut Invité. Mourir ? 000410Si tu n'y as pas encore participé, je t'invite ici à un sondage sur la dépénalisation de l'euthanasie.
Pour visiter notre site interactif, clique sur le bouton web de mon profil ou sur la page d'accueil.
Magnus
Magnus
Aka Tipik St Pie d'House

Masculin Nombre de messages : 24481
Localisation : Tribu des Trévires en alliance avec la Tribu des Vulgenties
Identité métaphysique : Atypique
Humeur : Lunatique
Date d'inscription : 27/03/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Mourir ? Empty Re: Mourir ?

Message par Geveil le Sam 29 Nov 2008 - 1:30

Magnus a écrit:
Soit. Mais si la nature nous accorde si peu d'importance, quel est le monstrueux imbécile qui l'a créée ?
Personne, sans doute. Nous sommes le fruit de la nécessité et du hasard.
Un hasard digne de l'injustice du Loto ou de l'EuroMillion !
Le hasard et la nécessité? Deux mots que l'on met là pour ne pas blasphémer. Je ne dirais pas que c'est un monstreux imbéciles qui est à l'origine du monde, mais un monstre d'égoïsme.
Mais nous, hommes, devons prendre pitié de ce monstre, car en créant, Il a pris le risque de disparaître à jamais, sa création pouvant n'avoir aucun avenir.
Geveil
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Mourir ? Empty Re: Mourir ?

Message par SEPTOUR le Sam 29 Nov 2008 - 2:20

l'ame n'a pas de sexe, pas de personnalité particuliere(dans un corps je suis different de mon voisin et celui ci de son voisin, etc, etc.) ttes les ames sont semblables, égales....c'est ce qu'on appele DIEU. Nous sommes a l'origine de tout ce qui est et n'est pas, nous avons créé l'univers et tout ce qu'il contient, tout.
La mort, nous l'avons decidé, mais c'est un processus reversible et méme évitable, mais alors il faut vivre dans un corps, une prison pour l'ame qui n'y vient que pour experimenter ce qu'elle sait conceptuellement, mais qu'elle doit connaitre experientiellement. trop long a tout expliquer...

SEPTOUR
Maître du Relatif et de l'Absolu

Nombre de messages : 1851
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Mourir ? Empty Re: Mourir ?

Message par bernard1933 le Sam 29 Nov 2008 - 10:34

Pour ma part, je ne pense pas que les religions soient un remède contre l'angoisse de la mort. Pour ma part, elle me fait beaucoup moins peur maintenant qu'avant, quand je croyais au Jugement! Et pourtant, je la vois qui se marre de l'autre côté de la haie de ma maison et qui me dit: " Attends un peu, j'arrive...!" Je m'endormirai , et puis, terminé! Mes protons continueront leur danse, durée
estimée ( 10 puissance 40 secondes, un sacré bail! ).
Je me retrouverai métaux, métalloïdes...Mes fumées feront le tour du monde... Exaltant tout ça! Je plaisante, mais je crois que mon être profond, corps et conscience,
continueront à faire partie intimement de cette Réalité
ultime et éternelle, que rien ne m'interdit d'appeler Dieu!
Pour moi la conscience se dissout comme le corps
mais rejoindra cette Conscience globale qui anime l'ensemble du Cosmos. Je pense que nous avons tort de séparer esprit et corps ( et je ne parle pas de l'âme, ce cadeau Bonux que Dieu n'aurait fait qu'aux hommes...).
Pour moi, l'esprit imprègne consubstantiellement la matière ( tiens, voilà que j'utilise un terme théologique...).
Par contre, j'ai une "frousse bleue" de la déchéance, de l'invalidité , et de ces mouroirs modernes si chers à nos
financiers... Ca gagne, les vieux, quand on les parque...
bernard1933
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Mourir ? Empty Re: Mourir ?

Message par Geveil le Sam 29 Nov 2008 - 11:06

SEPTOUR a écrit:ttes les ames sont semblables, égales....c'est ce qu'on appele DIEU.
Je comprends parfaitement, Septour, je suis arrivé aux mêmes conclusions que toi.
La mort, nous l'avons decidé, mais c'est un processus reversible et méme évitable, mais alors il faut vivre dans un corps, une prison pour l'ame qui n'y vient que pour experimenter ce qu'elle sait conceptuellement, mais qu'elle doit connaitre experientiellement. trop long a tout expliquer...
Toujours d'accord. Mais.......
l'ame n'a pas de sexe, pas de personnalité particuliere(dans un corps
je suis different de mon voisin et celui ci de son voisin, etc, etc.)
donc, la mort est bien l'anéantissement des créatures de Dieu. Tes remarques corroborent ce que j'écrivai par ailleurs: La nature, ou Dieu pour toi, n'en a rien à cirer de ses créatures. Dieu n'a créé le monde que pour s'expérimenter, comme tu dis, finalement, tout revient à Lui, toujours, et c'est ce qui explique ma réponse à Magnus, Dieu est un monstre d' égoïsme.
Geveil
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Mourir ? Empty Re: Mourir ?

Message par Geveil le Sam 29 Nov 2008 - 11:23

Pour moi, l'esprit imprègne consubstantiellement la matière ( tiens, voilà que j'utilise un terme théologique...).
Sur ce point , nous sommes presque totalement d'accord, presque, parce que je vais plus loin et affirme " La matière EST esprit "

bernard1933 a écrit:
Je me retrouverai métaux, métalloïdes...Mes fumées feront le tour du monde... Exaltant tout ça! Je plaisante, mais je crois que mon être profond, corps et conscience,
continueront à faire partie intimement de cette Réalité
ultime et éternelle, que rien ne m'interdit d'appeler Dieu!
Pour moi la conscience se dissout comme le corps
mais rejoindra cette Conscience globale qui anime l'ensemble du Cosmos.
C'est en effet une croyance....si c'était vrai, je serais comme toi rassuré, à savoir que dans les 10*-40 secondes qui suivraient ma perte de conscience gereve, c'est la conscience universelle qui prendrait le relai.
Hélas, je crois ( Moi aussi j'ai des croyances ) que je pourrais effectivement me retrouver métal, proton, ou spermatozoïde, mais aussi futur bébé maltraité, et c'est cela qui me fait peur.
Geveil
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum