JOUTE N°12 - "FAUT-IL SE PASSER DE JUGER ?"

Aller en bas

QUI VOUS A CONVAINCU LE PLUS : ESCAPE OU GEREVE ?

JOUTE N°12 - "FAUT-IL SE PASSER DE JUGER ?" Vote_lcap0%JOUTE N°12 - "FAUT-IL SE PASSER DE JUGER ?" Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
JOUTE N°12 - "FAUT-IL SE PASSER DE JUGER ?" Vote_lcap0%JOUTE N°12 - "FAUT-IL SE PASSER DE JUGER ?" Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 0
 

JOUTE N°12 - "FAUT-IL SE PASSER DE JUGER ?" Empty JOUTE N°12 - "FAUT-IL SE PASSER DE JUGER ?"

Message par Invité Dim 30 Nov 2008 - 13:29

Spoiler:
NB : Escape et Gereve ayant renoncé à poursuivre cette joute, il n'y a ni vaincu ni vainqueur.

JOUTE N°12 - "FAUT-IL SE PASSER DE JUGER ?" Joutes13

Joute entre Escape et Gereve


ENTREE :

Confrontés aux affaires de la vie, nous "jugeons" naturellement, et les faits, et les personnes.

Par "juger" j'entends au fond "qualifier" moralement, et pas seulement moralement.

Le problème est le suivant : si nous sommes philosophes, nous nous rendons compte, en sondant l'aspect ultime des choses, que rien n'est qualifiable en soi, donc en qualifiant les choses, et a fortiori en les jugeant, nous commettons une faute.

Il faudrait ne pas juger, ne pas qualifier, ce qui est l'état du Tao.

D'un autre côté, certaines choses, et notamment l'injustice, attendent désespérément que nous les jugions, et il semblerait peu moral de dire que nous ne devons pas qualifier les choses injustes d'injustes.

A moins que cela ne serve à rien ?

QUESTION : faut-il se passer de juger ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

JOUTE N°12 - "FAUT-IL SE PASSER DE JUGER ?" Empty Re: JOUTE N°12 - "FAUT-IL SE PASSER DE JUGER ?"

Message par Geveil Dim 30 Nov 2008 - 15:26

Oui !
Mais on se fait tellement plaisir en traitant certains autres de cons!

La question serait donc, non pas " faut-il se passer de juger ?" mais
" Par quoi remplacer le jugement d'autrui pour éprouver autant de plaisir ?"
Mais laissons cela pour plus tard.

Autre approche:
Quand je vois " il faut" , me vient tout de suite à l'esprit " dans quel but?" car je rejette catégoriquement les "ll faut" conformistes.



Exemple:
pour faire cuire une pomme de terre, il faut faire bouillir de l'eau
est-elle une proposition vraie?
Non, car il y a d'autres façons de cuire une pdt.

Bien sûr, on peut tout de suite se poser la question: " Faut-il rejeter tous les "il faut" conformistes ?

Mais c'est un autre sujet, alors tenons-nous en à la question: faut-il se garder de juger ?

De plus, il me semble important de distinguer entre "juger autrui, en tant que personne" et "juger ses actes".

Et bien, mon cher Escape, conformément à ce qui précède, je te demande: dans quel but ?
Geveil
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

JOUTE N°12 - "FAUT-IL SE PASSER DE JUGER ?" Empty Re: JOUTE N°12 - "FAUT-IL SE PASSER DE JUGER ?"

Message par Invité Dim 30 Nov 2008 - 16:27

On peut effectivement se demander dans quel but nous qualifions les choses. C'est à dessein que j'emploie cette expression vague << qualifier les choses >>, pour dire à la fois << juger quelqu'un >>, << juger un fait >>, << juger une situation >>, ou même, de manière extrêmement générale, << accoler un adjectif à une situation >>.

Prenons volontairement de la hauteur pour étudier cette question, et considérons que le noeud du problème réside dans notre penchant à qualifier d'un adjectif (ou de l'équivalent d'un adjectif) une chose, quelle qu'elle soit.

A bien y réfléchir, on se rend compte que rien n'est "qualifiable", car le langage est un empire de l'être humain. C'est sa façon de catégoriser le monde... Par exemple, je vois des petits chats et des grands chats, mais au fond la ligne de démarcation que j'établis est personnelle, et le monde se passe bien de cette catégorisation, il se contente d'être !

Alors, pourquoi catégorisons-nous ? Mon idée est que, en accolant un adjectif à une chose ou à une situation, cela nous permet de la traiter << d'un bloc >>, comme un élément d'un vaste ensemble qui mérite toujours le même traitement. C'est-à-dire que nous catégorisons les choses afin de pouvoir traiter ces mêmes choses de manière automatique.

J'ai essayé de condenser cette thèse sur cette page : // ---> Sur la grossièreté des adjectifs //. Je t'invite à en prendre connaissance.

La question un peu provocante qu'on pourrait poser est : << Serait-il donc possible de se passer tout à fait de ces catégorisations ? A quoi ressemblerait alors l'existence ? >>

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

JOUTE N°12 - "FAUT-IL SE PASSER DE JUGER ?" Empty Re: JOUTE N°12 - "FAUT-IL SE PASSER DE JUGER ?"

Message par Geveil Lun 1 Déc 2008 - 10:16

A bien y réfléchir, on se rend compte que rien n'est "qualifiable", car le langage est un empire de l'être humain. C'est sa façon de catégoriser le monde... Par exemple, je vois des petits chats et des grands chats, mais au fond la ligne de démarcation que j'établis est personnelle, et le monde se passe bien de cette catégorisation, il se contente d'être !
Oui, nous retrouvons là la sorite du tas de blé, il n'y a pas de frontière nette entre des chats petits et des grands chats, pas plus qu'entre des petits tchats et des grands.


Alors, pourquoi catégorisons-nous ? Mon idée est que, en accolant un adjectif à une chose ou à une situation, cela nous permet de la traiter << d'un bloc >>, comme un élément d'un vaste ensemble qui mérite toujours le même traitement. C'est-à-dire que nous catégorisons les choses afin de pouvoir traiter ces mêmes choses de manière automatique.
Aurais-tu l'obligeance de reformuler, je ne comprends pas bien. Pour que je comprenne , il faut me donner des exemples et des contre-exemples.


La question un peu provocante qu'on pourrait poser est : << Serait-il donc possible de se passer tout à fait de ces catégorisations ? A quoi ressemblerait alors l'existence ? >>
Beeennnn, vas-y, dis le !!!
Geveil
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

JOUTE N°12 - "FAUT-IL SE PASSER DE JUGER ?" Empty Re: JOUTE N°12 - "FAUT-IL SE PASSER DE JUGER ?"

Message par Invité Mer 3 Déc 2008 - 12:34

Une série d'exemples qui viennent illustrer mon propos se trouvent sur la page suivante :
// ---> Sur la grossièreté des adjectifs //
ainsi que sur les deux ou trois pages reliées à cette page.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum