A qui s'adresse un échange ?

5 participants

Aller en bas

A qui s'adresse un échange ? Empty A qui s'adresse un échange ?

Message par Invité Ven 9 Jan 2009 - 16:21

On pourrait estimer, dans le cas d'un échange entre deux forumeurs, que les discours échangés s'adressent effectivement au partenaire de discussion. Cependant, j'ai quelques raisons de penser que la réalité est plus subtile.

Il est exact que l'autre dans la discussion est celui auquel sont dédiés nos efforts, mais ce n'est pas celui qui en bénéficiera, la plupart du temps. Une telle coïncidence n'arrive en fait que dans un seul cas : celui, lumineux, d'une discussion claire et non passionnée, où les deux intervenants usent de leur capacité à distinguer et à se distinguer.

Dans le cas nettement plus fréquent d'une discussion passionnée, le moteur de la discussion n'est plus le plaisir de faire un bout de chemin ensemble (sans but, ajouterais-je), mais c'est une partie de belote. Les participants de ce forum diront peut-être que, même alors, "on fait un bout de chemin ensemble", mais je pense que c'est une vision erronée. Sans doute n'ont-ils pas connu assez d'exemples de discussion réelle et enrichissante, ou peut-être leurs critères sont-ils désespérement trop bas, mais un "bout de chemin ensemble", s'il passe par la confrontation, ne passe pas par l'affrontement.

Lorsque nous nous adressons à un partenaire passionné, le dialogue n'en est pas véritablement un, et j'en viens même à la pensée qu'il faudrait immédiatement détruire tous les textes de cette nature, pour ne plus laisser sur le site que 0,1% d'interactions, et tout le reste : silence. Mais, sans en venir jusque là, reconnaissons que ces discussions à cheveux tirés et à artillerie lourde ne sont pas à l'honneur de ceux qui se commettent en elles...

Or, dans une telle discussion, bien que nous adressions nos arguments à l'interlocuteur, il est assez clair, dans l'écrasante majorité des cas, que lesdits arguments glissent sur lui comme l'eau sur l'écaille du poisson. Donc, pour qui donc écrivons-nous ? Car, je ne saurais croire que nous cherchions à perdre notre temps, ou alors c'est que nous sommes encore plus idiots que je ne croyais...

Il est bien clair que nous écrivons pour quelqu'un, et que l'interlocuteur n'est que le prétexte de notre faconde. Mais pour qui écrivons-nous ?

Je pense que nous écrivons pour le "public". Comme je l'ai dit, l'interlocuteur donné n'est que prétexte. L'adresse est au public, c'est-à-dire, à tous les autres. Dans une discussion sur la religion, par exemple, nous pourrions bien ne jamais convaincre les croyants, toujours prêcher les athées en convaincus, -- si bien que le seul intérêt de la discussion est d'adresser ceux qui ne sont ni croyants ni athées, mais bien une sorte de troisième gelée entre les deux, et susceptibles de se faire une opinion du fait de notre spectacle.

A un niveau plus élaboré, ceci démontre encore que le véritable moteur de nos interventions sur un forum de ce type n'est absolument pas le désir de partage ni le goût des rapports humains, mais la vanité, car ce que nous cherchons tous, c'est d'avoir un public qui nous lit et qui nous apprécie. De plus, nous sommes heureux que nos messages abondent dans les forums, nous sommes outrés qu'on nous les ôte ou qu'on nous comprenne mal, comme si notre parole était quelque chose de sacré. Ce sont bien là des effets de la vanité.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

A qui s'adresse un échange ? Empty Re: A qui s'adresse un échange ?

Message par SEPTOUR Ven 9 Jan 2009 - 16:49

Pour eviter tte confrontation, je ne m'adresse a personne en particulier, la plupart du temps. Si qq me repond, alors je m'adresse a cette personne en prenant soin de rester poli dans la méme mesure qu'elle.
Apres 5 années passées a discuter j'essaie d'éviter les querelles, QUI DE TTES FACONS NE MENENT A RIEN, car il est impossible de convaincre qq qui a deja sa propre vérité.

SEPTOUR
Maître du Relatif et de l'Absolu

Nombre de messages : 1851
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

A qui s'adresse un échange ? Empty Re: A qui s'adresse un échange ?

Message par Geveil Ven 9 Jan 2009 - 16:55

bravo
Que je suis vain à espérer que ma pensée pourrait enrichir celle d'un autre. Mais écrire sur ce forum est un passe temps agréable. Et puis, de temps en temps, une fois sur cent,il y a quelqu'un pour écrire: bravo gereve! Il est vrai qu'écrivent cela ceux qui sont à priori d'accord avec moi. J'attends encore le jour où un contradicteur saura dire: " Oui, effectivement, vu comme ça, je suis reviens sur mes propos."
Geveil
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

A qui s'adresse un échange ? Empty Re: A qui s'adresse un échange ?

Message par Geveil Ven 9 Jan 2009 - 16:56

Oui, SEPTOUR, cela s'applique bien à toi dans les discussions sur Israël.
Geveil
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

A qui s'adresse un échange ? Empty Re: A qui s'adresse un échange ?

Message par bernard1933 Ven 9 Jan 2009 - 18:01

Gerève, je pense un peu différemment. Tout d'abord, je ne mets aucune vanité à exposer mes idées ; je pense que j'ai passé l'âge de plaire...Mais j'ai du plaisir à écrire et à partager des opinions, et surtout à découvrir des choses que je ne connaissais pas ou que j'avais oubliées.
Et je trouve que ce forum est particulièrement riche .
Bien sûr, nous espérons tous avoir plusieurs interlocuteurs ; le débat n'en est que plus riche et il aura l'avantage de s'élargir . Et je ne pense pas que nous cherchions l'affrontement, même si parfois nous débattons avec PEPS ( avec un S !). Me suis-je fâché quand, un jour, tu m'as traité gentiment de raciste ? J'ai
souri dans la barbe que je n'ai pas ! J'ai traité un jour un malotru de pittbull ! Pour moi, ce n'était pas une injure !
Le pittbull a du PEPS ! Jamais je n'aurais dit " sale chien "! J'aime bien te lire, crois - moi ! Et j'aime bien les Auvergnats !
bernard1933
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

A qui s'adresse un échange ? Empty Re: A qui s'adresse un échange ?

Message par Magnus Ven 9 Jan 2009 - 18:08

Ces échanges sont un excellent laboratoire d'observation psychologique.
Le comportement des internautes est souvent intéressant à observer.

_________________
Avec Dieu, ce qu'il y a de terrible, c'est qu'on ne sait jamais si ce n'est pas un coup du diable...
(Jean Anouilh)

*****************
Magnus
Magnus
Aka Tipik St Pie d'House

Masculin Nombre de messages : 30055
Localisation : Tribu des Trévires en alliance avec la Tribu des Vulgenties
Identité métaphysique : Atypique
Humeur : Lunatique
Date d'inscription : 27/03/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

A qui s'adresse un échange ? Empty Re: A qui s'adresse un échange ?

Message par JPG Sam 10 Jan 2009 - 3:34

Escape a écrit:On pourrait estimer, dans le cas d'un échange entre deux forumeurs, que les discours échangés s'adressent effectivement au partenaire de discussion. Cependant, j'ai quelques raisons de penser que la réalité est plus subtile.
Pour certains, il n'y a que l'interlocuteur et ceux qui interviennent, comme autour d'une table ronde ou une discussion de salon. Mais d'autres, pour une réalité plus subtile, vous confirmeront leur propre motivation.

Escape a écrit:Il est exact que l'autre dans la discussion est celui auquel sont dédiés nos efforts, mais ce n'est pas celui qui en bénéficiera, la plupart du temps. Une telle coïncidence n'arrive en fait que dans un seul cas : celui, lumineux, d'une discussion claire et non passionnée, où les deux intervenants usent de leur capacité à distinguer et à se distinguer.
Pas nécessairement, il y a quelques fois ou les belligérants émotifs, après la poussière retombée, chacun de leur côté, réfléchissent à l'échange qu'ils ont eut et se rallies à l'autre ou trouve un terrain d'entente. Et, où ceux qui ont une discussion calme et sereine ne s'entendent jamais.

Escape a écrit:Dans le cas nettement plus fréquent d'une discussion passionnée, le moteur de la discussion n'est plus le plaisir de faire un bout de chemin ensemble (sans but, ajouterais-je), mais c'est une partie de belote. Les participants de ce forum diront peut-être que, même alors, "on fait un bout de chemin ensemble", mais je pense que c'est une vision erronée. Sans doute n'ont-ils pas connu assez d'exemples de discussion réelle et enrichissante, ou peut-être leurs critères sont-ils désespérement trop bas, mais un "bout de chemin ensemble", s'il passe par la confrontation, ne passe pas par l'affrontement.
Si qui n'est pas prêt à l'affrontement, qu'il ne confronte pas. Attention Escape, dès l'instant ou quelqu'un s'affiche devant un autre; il n'a d'autre choix que de l'approuver, ou, de le confronter ce qui inévitablement dans ce cas conduira à l'affrontement.

Escape a écrit:Lorsque nous nous adressons à un partenaire passionné, le dialogue n'en est pas véritablement un, et j'en viens même à la pensée qu'il faudrait immédiatement détruire tous les textes de cette nature, pour ne plus laisser sur le site que 0,1% d'interactions, et tout le reste : silence. Mais, sans en venir jusque là, reconnaissons que ces discussions à cheveux tirés et à artillerie lourde ne sont pas à l'honneur de ceux qui se commettent en elles...
Parlez-vous d'engueulade argumenté ou d'un concours d'insulte à la volée. Car dans des colères justes sortent de belles vérités, de grande découverte de l'âme qui s'exprime. Ignorez-vous qu'il y a une satisfaction dans le fait d'invectiver l'autre. Ne se vente-t-on pas en disant : "il m'a contrarié, mais as-tu vus comment je l'ai insulté?".
Escape a écrit:Or, dans une telle discussion, bien que nous adressions nos arguments à l'interlocuteur, il est assez clair, dans l'écrasante majorité des cas, que lesdits arguments glissent sur lui comme l'eau sur l'écaille du poisson. Donc, pour qui donc écrivons-nous ? Car, je ne saurais croire que nous cherchions à perdre notre temps, ou alors c'est que nous sommes encore plus idiots que je ne croyais...
Je ne crois pas que les intervenants ignorent que ceci pourrait être lu par d'autre personne dans deux cent ans.

Escape a écrit:Il est bien clair que nous écrivons pour quelqu'un, et que l'interlocuteur n'est que le prétexte de notre faconde. Mais pour qui écrivons-nous ?
L'interlocuteur n'est surement pas le prétexte mais une occasion de nous préciser; car avant d'écrire, celui qui communique croit avoir quelque chose à dire. Quelle meilleur façon de nous préciser qu'en nous exposant aux autres? Comme dit Gereve : "l'épée ne peut se connaître elle même" fin de citation. C'est par le contacte avec une autre épée qu'elle peut se définir. Le verbe est l'épée de l'esprit.

Escape a écrit:Je pense que nous écrivons pour le "public". Comme je l'ai dit, l'interlocuteur donné n'est que prétexte. L'adresse est au public, c'est-à-dire, à tous les autres. Dans une discussion sur la religion, par exemple, nous pourrions bien ne jamais convaincre les croyants, toujours prêcher les athées en convaincus, -- si bien que le seul intérêt de la discussion est d'adresser ceux qui ne sont ni croyants ni athées, mais bien une sorte de troisième gelée entre les deux, et susceptibles de se faire une opinion du fait de notre spectacle.
Encore une fois, je ne crois pas que tous les intervenants est le souci du lectorat.

Escape a écrit:A un niveau plus élaboré, ceci démontre encore que le véritable moteur de nos interventions sur un forum de ce type n'est absolument pas le désir de partage ni le goût des rapports humains, mais la vanité, car ce que nous cherchons tous, c'est d'avoir un public qui nous lit et qui nous apprécie. De plus, nous sommes heureux que nos messages abondent dans les forums, nous sommes outrés qu'on nous les ôte ou qu'on nous comprenne mal, comme si notre parole était quelque chose de sacré. Ce sont bien là des effets de la vanité.

Il est très prétentieux et vaniteux de parler pour tous.

Le PRÉDICATEUR

connu sous le nom de

L’ECCLÉSIASTE a écrit:

1 Les paroles du Prédicateur, fils de David, roi à Jérusalem.

2 Vanité des vanités, dit le Prédicateur ; vanité des vanités ! Tout est vanité.

3 Quel profit a l’homme de tout son labeur dont il se tourmente sous le soleil ?

JP



JPG
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 764
Localisation : QC
Identité métaphysique : Pas de ce monde!
Humeur : La mienne
Date d'inscription : 10/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

A qui s'adresse un échange ? Empty Re: A qui s'adresse un échange ?

Message par Invité Sam 10 Jan 2009 - 12:35

N'écrivons-pas aussi pour nous-même?
Chez l'humain règne l'incertitude. A travers des débats passionnés n'essayons-nous pas de prouver à nous-même que l'on a raison?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

A qui s'adresse un échange ? Empty Re: A qui s'adresse un échange ?

Message par Invité Mer 14 Jan 2009 - 10:33

Miphum a écrit:N'écrivons-pas aussi pour nous-même?
Chez l'humain règne l'incertitude. A travers des débats passionnés n'essayons-nous pas de prouver à nous-même que l'on a raison?

Oui, je trouve que ce que tu dis est très juste. Je pense (enfin c'est souvent comme ça pour moi) qu'on écrit aussi beaucoup pour soi-même. Quelqu'un a d'ailleurs fait un fil de discussion à ce sujet. Personnellement, c'est quelque chose dont j'essaye (avec un peu/beaucoup de difficultés) de me défaire. En fait, on apprend des choses sur soi-même en voyant les réactions des autres, et aussi nos propres réactions. C'est peut-être même plus intéressant et enrichissant que le débat lui-même !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

A qui s'adresse un échange ? Empty Re: A qui s'adresse un échange ?

Message par Geveil Mer 14 Jan 2009 - 10:47

En fait, on apprend des choses sur soi-même en voyant les réactions des autres, et aussi nos propres réactions. C'est peut-être même plus intéressant et enrichissant que le débat lui-même !
Tout à fait Siva! T'ai-je appris quelque chose sur toi-même en écrivant ces quatres mots? rire
Geveil
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

A qui s'adresse un échange ? Empty Re: A qui s'adresse un échange ?

Message par SEPTOUR Mer 14 Jan 2009 - 11:55

Tout a fait juste MIPHUM.

SEPTOUR
Maître du Relatif et de l'Absolu

Nombre de messages : 1851
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

A qui s'adresse un échange ? Empty Re: A qui s'adresse un échange ?

Message par Invité Mer 14 Jan 2009 - 12:26

Bonjour Gereve

Pas ces quatre mots là, mais, oui, tu m'a appris sur moi-même et mon mauvais caractère dans un autre fil ! rire

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum