A l'origine dieu n'était qu'un mot comme un autre

Aller en bas

A l'origine dieu n'était qu'un mot comme un autre Empty A l'origine dieu n'était qu'un mot comme un autre

Message par pascal le Mer 4 Fév 2009 - 20:20

L’origine de toute cette histoire sont des hommes il y a 5000 ans, quand ils ont compris le fonctionnement de l’existence ils l’ont exposé avec des étapes, ils ont choisi douze étapes inspirées des douze mois de l’année comme image qu’ils ont fait correspondre avec le principe cyclique de la vie.
Exemple simplifié, étape 1, étape 2,……étape 12. A l’étape 1, il y a rien mais tout est bien présent, le Big-Bang. Etape 2 les eaux primordiales. Etape trois séparations des eaux. Etapes 4 la terre…….Etape 12 dernière transformation avant le retour à l’étape 1, genre de momification, ont remet tout en boite et, Big-Crunch et re-Big-Bang.
La transcription de tous ceci est, dieu 1, dieu 2, dieu 3 dieu 4…..dieu 12.
Puis plus tard d’autres hommes après réflexions ont dit voilà, ont dirait que l’étape 1 soit dieu 1 Big-Bang, créer les autres étapes, ce doit être le créateur, c’est ainsi que l’étape 1 est devenue le dieu unique créateur.
Dans l’ancienne Egypte il s’agit d’Atoum et Odin dans la mythologie Nordique.
Ainsi dieu voulait dire étape, passage, devenir. Nous sommes toujours présents dans chacune de ces étapes, certaines étapes justes avec l’esprit et d’autres l’esprit avec son corps, qu’ils avaient décrit par exemple avec les Elfs dans la mythologie Nordique, le Ka, Ba, l’Akh en Egypte.

pascal
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 289
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

A l'origine dieu n'était qu'un mot comme un autre Empty Re: A l'origine dieu n'était qu'un mot comme un autre

Message par Leleu le Jeu 5 Fév 2009 - 0:25

Puis plus tard d’autres hommes après réflexions ont dit voilà, ont dirait que l’étape 1 soit dieu 1 Big-Bang, créer les autres étapes, ce doit être le créateur, c’est ainsi que l’étape 1 est devenue le dieu unique créateur.
Voulez-vous dire que le tout, soit avant 1 ou contenant de 12, serait donc l’imprononçable ? L’imprononçable ne serait donc pas créateur si je suis votre définition de Dieu. Alors comment 1 arrive ?
Pour le reste cela me semble juste, le petit est comme le grand. Une société traditionnelle a pour définition (en tout cas pour moi) de se référer au soleil et à la lune. Un tour complet, ce que l’on nomme un an, avec comme division le cycle de la lune durant cette année soit… pas exactement 12. Le cycle de la lune est aléatoire, il faut plusieurs années pour que la lune face un tour exact, soit un cycle solaire qui serait pour nous invisible si la lune nous le disait pas par son cycle complet.
Vous faites partir ce calendrier depuis 5000 pourquoi cette époque ? 4500 Abram(Abraham), je cherche un point historique, mais j’ai pourtant l’impression qu’il est plus vieux. La première civilisation solaire aurait selon moi, 7000 ans, soit bien avant Abram qui veut dire (Ab) venant de Ram, le premier, symbole du bélier, et Ra ou soleil, mais peut-être avez-vous une bonne raison de partir de seulement
-5000. Durant Sumer ? mais Sumer dura environ 1000 ans !!!
Leleu
Leleu
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1538
Localisation : Jura
Identité métaphysique : chercheur
Humeur : sociable
Date d'inscription : 16/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

A l'origine dieu n'était qu'un mot comme un autre Empty Re: A l'origine dieu n'était qu'un mot comme un autre

Message par boubou le Jeu 5 Fév 2009 - 1:30

Dieu n'est de toute façon qu'un mot. une coquille que l'on rempli du sens que l'on veut ou plutot que l'on peut. Pour les dates je reverrais aussi la chose,...

Par contre limiter l'évolution de la spiritualité humaine à uen erreur de sémantique; la relation de l'humanité au divin, au mystère de la vie doit être a mon avis un peu plus subtil qu'une hsitoire d'étape mal comprise.

Mais il y a de spoints à creuser, je pense, dans votre idée.

Bien à vous.

boubou
Jeune Padawan

Masculin Nombre de messages : 83
Localisation : in the room
Identité métaphysique : le fils à son père
Humeur : ça déménage
Date d'inscription : 04/02/2009

http://www.cercle-histoire-et-spiritualite.net/le.forum/portal.p

Revenir en haut Aller en bas

A l'origine dieu n'était qu'un mot comme un autre Empty Re: A l'origine dieu n'était qu'un mot comme un autre

Message par pascal le Ven 6 Fév 2009 - 0:30

la première étape vient de l'étape 12 puisque c'est cyclique, tracer un cercle, ni commencement ni fin voila tout. Dans l'évangile de Thomas, les apôtres demandent à Jésus, d'où venons -nous, il répond, là ou nous allons est là d'où nous venons. Pourquoi 5000 ans, parceque la mythologie d'Héliopolis doit daté de 5000 ans juste avant les métaux, ceci à cause de certaines descriptions, mais ma foi peut être un peu plus tôt aussi, ce n'est pas important. Le commencement de tout ceci n'est que la description de la nature et des cultures autour du Nil qui de fil en aiguille s'est transformé avec le temps, ce pourquoi elle sont à double tranchants, mais malgré tout, la transformation de cette histoire simple au départ pour devenir un exposé de la vie éternelle ainsi qu'une prophétie n'est pas si bête que ça.

pascal
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 289
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

A l'origine dieu n'était qu'un mot comme un autre Empty Re: A l'origine dieu n'était qu'un mot comme un autre

Message par Leleu le Ven 6 Fév 2009 - 10:26

Bonjour Pascal.
D’accord vous mettez l’Être dans les 12 comme étant le 1. C’est une vision. Je ne suis pas certain que l’Être soit un état, tandis que 12 sont 12 états de l’Être, autrement dit une orange comportant 12 quartiers. Je ne tiens pas à couper les cheveux en 4 mais il faut être précis pour se comprendre. Si dans votre orobouros 12 est la source de 1, c’est bien parce que la dynamique égocentrique de l’Être ramène tout à lui. Autrement dit si le cercle se divise bien en 12 pour autant il ne faut pas oublier le point central qui est la vibration initiale, la pointe sèche du compas de laquelle se point se manifeste en 12éme de son tout. Alors il faut pas se tromper et rajouter 1 à 12, mais comprendre que le point représente 0 (zéro) est se situe avant, pendant et après 12, il est perpétuel tandis que les 12 sont du Temps de infini à fini décliné de l’absolu du point. C’est ce que la religion chrétienne, je crois, nomme Saint-Esprit, la perpétuité de l’infini au travers du fini.
D’où que dans son application temporelle le temps devenu dates soit important. Je sais bien qu’à l’époque de la civilisation du Nil le temps était long, mais entre 5000 et 7000 je ne suis pas à la même hauteur dans le cône, et puis il ne faut pas oublier que les nordiques étaient passés au régime solaire également. Certains pensent même avant les égyptiens.
« Le soleil a été vénéré comme une déité par toutes sortes de peuples. Cependant, il est clair que ce n’était pas seulement comme une puissance bénéfique, mais aussi comme une puissance redoutée et destructrice, que ce corps céleste était adoré dans les pays chauds. Ainsi dans l’ancienne Egypte le dieu soleil Râ (ou Amon-Râ) était représenté par un homme portant un disque solaire sur sa tête, qui était surmontée par le serpent Uræus. Le reptile symbolisant l’effet foudroyant du soleil a souvent été utilisé au Proche-Orient. Très différente était la situation en Europe Centrale et du Nord, où une quantité suffisante de rayonnement solaire était essentielle pour le mûrissement des moissons. Ici le soleil fut adoré comme une puissance bénéfique dès que l’agriculture devint la ressource principale pendant la période néolithique (+/ – 4000 – 2000 avant J.C.). Dr. Frans J. Lo »
Mais probablement que votre thèse ne repose pas directement sur uniquement le culte solaire mais sur le monothéisme qui en découle. Si il est à peu prés évident que le culte solaire soit généralement adopté par l’humanité dés environ – 5000 avant JC par contre le monothéisme apparaît certainement « officiellement » plus tard, peut-être votre approximation de – 3000. Vous parlez d’un point précis dans l’histoire que vous nommez la mythologie d'Héliopolis dont vous dites sur un autre forum qu’il n’y a pas de référence la relatant. Sauf que vous en soyez le seul dépositaire il doit bien y avoir moyen d’en être instruit ?
Comme cette « prophétie n'est vraiement pas si bête que ça », ce serait judicieux de bien situer et comprendre sa source.
Amicalement.
Leleu
Leleu
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1538
Localisation : Jura
Identité métaphysique : chercheur
Humeur : sociable
Date d'inscription : 16/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

A l'origine dieu n'était qu'un mot comme un autre Empty Re: A l'origine dieu n'était qu'un mot comme un autre

Message par pascal le Ven 6 Fév 2009 - 11:53

je pense que les mythologies des quatre coins de la planète se sont construite au même moment, les hommes ont tous réfléchis de la même façon. Au commencement les mythologies ne sont que le descriptif de la nature décrit en 12 étapes, il y avait vu depuis longtemps que le cycle d'une année se déroule sur 12 lunes. Dans ces histoires le soleil marque le temps. Le serpent dans la mythologie d'Egypte est pour imager le Nil, bénéfique et dévastateur lorsque les crues du Nil sont violente, aussi quand le Nil se rempli d'eau il devient bénéfique mais quelque mois plut tard lorsque le Nil s'assèche les cultures risque de manquer d'eau, il faut donc combattre se manque d'eau qu'est le Nil à cette période, il faut donc combattre le serpent. Seth combat e serpent et Seth n'est rien d'autre que la blé ou l'orge peu importe. Dans cette histoire les personnages dans cette ordre Osiris Isis Seth Nephtys Horus et Anubis représente les cultures et leurs évolution.

pascal
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 289
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

A l'origine dieu n'était qu'un mot comme un autre Empty Re: A l'origine dieu n'était qu'un mot comme un autre

Message par boubou le Ven 6 Fév 2009 - 22:50

Des pistes intérressantes sont soulevées, mais je pens equil ya besoin de creusés tout ça et d'affiner. Nottemment ne pas se limiter à une seule mythologie, la connaissance nepeut se limiter à un seul endroit et à une seule période, ce serait comme enfermer la vie das un espace temps restreint.

dieu ne peut etre cantonné à un étpae il est commele suggère leleu le point et le cercle en entier ou bien lorange en entier

je vous conseillerais de tourner votre regard vers les étoiles pascal, cela permet davori une visionplsu globale.

Les égyptiens ont écrits c'est pour cela quon leur attribue beaucoup de chose. Mais avant que les pyramides soient construites des structures comme stonehendge on été érigées qui prouvent que leurs batisseurs avaint des connaissances en astronomie et des cycles solaires et lunaires approfondies.

Dans toutes les mythologies du monde il y a des points très intéressants qui prouvent que la mythologie au delà de compte exotérique véhiculent des connaissances ésotériques.

dieu ne peut etre cantonné à un étpae il est commele suggère leleu le point et le cercle en entier ou bien lorange en entier.

Pour le serpent il y a des visions trés intérressantes de celui ci dans la mythologie amérindienne, le serpent est un symbole majeur que l'on enpeut réduire à la simple image d'un fleuve.

Vos concluez les hommes ont tous pensez de la meme façon ce qui peut être en effet une explication des points communs des diverses mythologies et des diverses traditions mais il peut y avoir d'autres hypothèses. Cette question est un vrai débat très intéressant qui demanderait bien de dévelloppements que l'on ne peut réduire à une simple assertion.

boubou
Jeune Padawan

Masculin Nombre de messages : 83
Localisation : in the room
Identité métaphysique : le fils à son père
Humeur : ça déménage
Date d'inscription : 04/02/2009

http://www.cercle-histoire-et-spiritualite.net/le.forum/portal.p

Revenir en haut Aller en bas

A l'origine dieu n'était qu'un mot comme un autre Empty Re: A l'origine dieu n'était qu'un mot comme un autre

Message par pascal le Ven 6 Fév 2009 - 23:39

Je suis d'accord, les autres mythologies existent et sont aussi intéressantes, plus particulièrement la mythologie Nordique. Pourquoi je parle de celle d'Héliopolis, et bien pour deux raisons, parceque c'est celle qui est à l'origine de la bible puis elle est la plus facile à comprendre si je l'expliquais, ce que d'ailleurs je vais certainement faire. Il faut savoir que toutes les mythologies sont construite en rapport avec la nature mais elles sont conçus pour aussi exposer le cycle de la vie entière. Les mythologies ne sont pas des mythe. Mais il vaut mieux travailler sur une seule à la foi pour ne pas compliquer les choses et avancer. Et de toute façon, une foi comprise une mythologie, alors du fait vous pouvez aussi comprendre les autres.

pascal
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 289
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

A l'origine dieu n'était qu'un mot comme un autre Empty Re: A l'origine dieu n'était qu'un mot comme un autre

Message par Invité le Lun 16 Fév 2009 - 20:01

pascal a écrit:je pense que les mythologies des quatre coins de la planète se sont construite au même moment, les hommes ont tous réfléchis de la même façon.

Bonjour Pascal,

J'ai parcouru un peu tes textes et tes réponses, et ce que tu écris me fait penser à la notion d'insconscient collectif et d'archétypes de C.G. Jung. C'est en travaillant avec des malades qu'il a échafaudé cette théorie, car dans les rêves, les fantasmes ou les obsessions revenaient justement des morceaux, bribes ou pans de mythes (et même pourquoi pas mythe de Pan -excuse-moi, pas pu m'en empêcher)

Donc, c'est vrai que quand on te lit, on a l'impression que tu ressors des idées qui ne sont pas du tout nouvelles et on peut se demander pourquoi, et même te snober et te prendre pour un idiot illuminé. Cependant, je n'ai peut-être pas bien compris, mais il me semble que tu essayes de nous dire quelque chose qui est ton interprétation : en gros, les hommes du temps d'Héliopolis auraient imaginé toute ces histoires imagées, en même temps que d'autres peuples à l'autre bout de la terre, d'ailleurs (puisqu'on retrouve un peu partout les mêmes archétypes) dans un but précis. D'après ce que je comprends, ce but serait de permettre aux hommes d'autres époques, qui seraient tombés dans l'oubli de leur origine et de leur nature, de pouvoir retrouver la vérité à travers ces histoires. Et j'ai cru lire aussi qu'à un moment donné, toutes les consciences humaines sur terre se connecteraient... C'est ça ? Donc, en fait, ta lecture de la Bible n'est pas du tout religieuse. Tu en fait une explication un peu "au pied de la lettre". La Bible serait un peu comme un guide du survivant perdu. Mais, et Dieu, dans tout ça ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

A l'origine dieu n'était qu'un mot comme un autre Empty Re: A l'origine dieu n'était qu'un mot comme un autre

Message par pascal le Lun 16 Fév 2009 - 21:13

attention, quand j'ai parlé de ce qui serait un plan entre esprits d'aujourd'hui et d'hier pour retrouver ce principe de vie cyclique, ce n'est là que mon idée comme je pourrais dire aussi que c'est peut être nous même quand nous étions que des esprits qui avons forcés une sorte de primate à évoluer, ce qui fait que le tout n'est pas que du hasard. Maintenant quand j'explique la bible et mythologie, c'est autre chose, c'est une traduction qui tient parfaitement la route et qui est écrite, je n'invente pas la bible et mythologie, je l'explique. Qui a les yeux qui veulent bien voir voient, et qui à les oreilles qui veulent bien entendre, entendent. Quand à un dieu, ceux qui y tiennent peuvent en parler comme le créateur de ce cycle. Pour ma part, j'ai expliqué l'origine du mot dieu avec les mythologie, dieu= étape, mais ce terme existe maintenant pour nommer un créateur, et bien soit, et je dirais nous sommes les créateurs, comme ici sur terre et bien après nous avons aussi un rôle à jouer.

pascal
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 289
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

A l'origine dieu n'était qu'un mot comme un autre Empty Re: A l'origine dieu n'était qu'un mot comme un autre

Message par boubou le Lun 16 Fév 2009 - 23:37

l'origine du mot dieu vient de la racine indo européenne: dei wo qui veut dire lumière du ciel. mme racine que^l'on retrouve dans diurne. Donc ce mot à la base n'a pas été créé pour dénommer une étape mais plutot ce qui permet de voir et de vivre car sans lumière pas de vie. Mais ausis la lumière est l'ensemble de toutes les couleurs, mais est invinsible. Donc on pourrait dire que dieu c'est l'invisible qui permet de voir et contient tout. J'aime bien ton explication sur les étapes mais je pense qu'on ne peut pas y voir la dedans l'origine du mot dieu ni meme du concept de dieu, je pense que c 'est un peu plus complexe que ça et que ceux qui ont inventé ce mot on voulu dire autre chose.

boubou
Jeune Padawan

Masculin Nombre de messages : 83
Localisation : in the room
Identité métaphysique : le fils à son père
Humeur : ça déménage
Date d'inscription : 04/02/2009

http://www.cercle-histoire-et-spiritualite.net/le.forum/portal.p

Revenir en haut Aller en bas

A l'origine dieu n'était qu'un mot comme un autre Empty Re: A l'origine dieu n'était qu'un mot comme un autre

Message par pascal le Mar 17 Fév 2009 - 0:50

et bien je dirais deux choses, associer dieu à la lumière, c'est comme ils ont associer la naissance de Jésus avec une lumière, li mon info sur le rocher et la lumière quelque sujet message plus en avant. Et en second, il ont bien établi des histoires où tous les personnages sont appelé dieu.

pascal
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 289
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum