L'écologie et société de consommation.

Aller en bas

L'écologie et société de consommation. Empty L'écologie et société de consommation.

Message par Invité le Mar 24 Fév 2009 - 18:45

Magnus ayant lancé un fil de discussion sur la société de consommation, je me suis posée la question sur l'écologie qui nous est présentée depuis un peu moins d'une dizaine d'année comme la priorité absolue.
Théoriquement, société de consommation et écologie, préservation de l'environnement, développement durable, économies d'énergie, etc... ne devraient pas faire bon ménage. On pourrait donc affirmer que nous sommes entrain de sortir de la société de consommation. Ceci d'autant plus que la crise réfrène forcément la frénésie de consommation. Je me demande tout de même si cette écologie n'a pas un effet pervers qui nous pousserait à consommer -et donc acheter- davantage. Je prends un exemple tout simple : depuis que les supermarchés ne distribuent plus de sacs en plastique aux caisses, j'achète beaucoup plus de sacs poubelles (avant, je me servais de ces petits sacs pour mettre mes déchets). Un autre exemple : le papier recyclé qui a coût énergétique important (beaucoup d'eau et d'énergie pour chauffer l'eau) et nécessite l'utilisation de produits non écologiques tels que le chlore et autres réactifs pour blanchir et traiter le papier. Les voitures électriques, qui utilisent des batteries avec métaux lourds ; sans parler du "carburant vert" (éthanol), qui a été en fait une grosse arnaque ayant poussé à la déforestation des forêts tropicales et a contribué à la crise alimentaire dans beaucoup de pays pauvres.

Mon impression est que "l'écologie" telle qu'elle est utilisée dans la publicité, dans les media est surtout un très bel alibi pour continuer à faire la même chose, mais qu'en fait les pouvoirs publics n'en ont pas grand chose à faire...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'écologie et société de consommation. Empty Re: L'écologie et société de consommation.

Message par Fabule le Mar 24 Fév 2009 - 19:19

La réponse au changement climatique si réponse il y a, n'est pas l'écologie qui est dans le cadre de la société de consommation, mais la sobriété, ou le fait de se contenter de nos besoins (qui sont somme toute faibles) !!
Autant dire que c'est utopique !!!
Des exemples de "transitions" sont en vigueur en Angleterre dans le Devonshire par exemple mais si rares qu'insignifiants.
Un autre fil a été lancé il y a quelque temps et n'avait pas rencontré un engouement formidable et reprends un peu le thème !
ICI

Fabule
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1023
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : syncrétique concordiste
Humeur : Oui bien sûr, plusieurs et en plus tout le temps !
Date d'inscription : 17/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

L'écologie et société de consommation. Empty Re: L'écologie et société de consommation.

Message par SEPTOUR le Mar 24 Fév 2009 - 19:36

Nous sommes lancées sur un train fou qui file a une allure démentielle et qui n'a pas de freins!! Depuis le 18ieme siècle la vie n'a pas cessée de s'accélérer et les déchets de s'amonceler. Toute la surface de la planète est polluée, y compris les océans et les pôles.
Et on ne peut pas ralentir le train fou de la consommation, le résultat serait un désastre planétaire avec chômage, misère, guerres, banditisme et terrorisme. Pour arrêter cette erreur hurlante il faudra passer par des catastrophes qui tueront des millions de gens, alors a bout de force le genre humain acceptera les sacrifices du changement, mais pas avant. Entre temps on nous mentira, on nous rassurera par de beaux discours, les gouvernements multiplierons les ''cataplasmes sur jambes de bois'', mais tout continuera comme avant...avec écrans de fumée.

SEPTOUR
Maître du Relatif et de l'Absolu

Nombre de messages : 1851
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

L'écologie et société de consommation. Empty Re: L'écologie et société de consommation.

Message par Invité le Mar 24 Fév 2009 - 19:37

Je ne pose pas exactement la même question ; ce n'est pas l'environnement qui est au centre de ma question mais l'utilisation qui en est faite comme alternative à une véritable réflexion de société. Tu comprends ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'écologie et société de consommation. Empty Re: L'écologie et société de consommation.

Message par Dragoon le Mar 24 Fév 2009 - 20:06

En achetant des produis toujours plus ecolos, on trouve le moyen de grossir nos poubelle :

Fini les bouteilles en verre:
-> on jette des volumes considérable de bouteilles plastiques tous les jours
Le plastic reste une matière quasi non biodégradable

Les véhicules électriques:
-> recharger les batteries impliquent des couts enegetiques
-> notons la durée de vie des batteries et le nombre de charges limitées.
Que fait on du plomb (ou autres métaux lourds) des batteries en fin de vie?

Les voitures toujours plus écolos:
-> de plus en plus d'électronique (puces comportant des métaux lourds et poluants, les écrans LCD au mercure...)
sont elles vraiment aussi recyclables qu'on le dit ?

Que deviennent les réfrigérateurs soit-disant recyclés?
J'avais vu sur France 2 un reportage où la filière de recyclage est du tout ou n'importe quoi...

Bref nous vivons sur nos poubelles et on le paie cher

La société "Total": il vous le fait payer la mode écolo... mais fait-il des efforts en rapport à ce qu'il vous fait payer?

Dragoon
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 304
Date d'inscription : 07/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

L'écologie et société de consommation. Empty Le fascisme écolo...

Message par Dragoon le Mer 25 Fév 2009 - 9:04

Arfff... Vieil article, mais toujours d'actualité... et puis que je trouve à la fois marrant (ou presque) et réaliste (désespérément réaliste!)

CHRONIQUE DE RÉSISTANCE :
LE FASCISME ÉCOLOGIQUE ET L'ÉTAT MONDIAL EN DEVENIR
par Marc Grunert


Article publié sur :
L'écologie et société de consommation. TitreJohnH
Edito No 102 (Montréal, le 13 avril 2002)


Autre article du même genre publié sur "Droit à la vie" de juin 2007 : Le réchauffement de l'écolo-fascisme


Bon, là je ne vais pas être tres écolo :
je vais tourner 1 à 2 h en voiture à consommer du G.O. pour rien ou presque, faut bien que la jeune pousse apprenne à conduire...

Dragoon
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 304
Date d'inscription : 07/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

L'écologie et société de consommation. Empty Re: L'écologie et société de consommation.

Message par Invité le Mer 25 Fév 2009 - 18:19

J'ai pu accéder au premier article : encore un tenant de la théorie du complot ? Si j'ai bien compris, Chirac, Clinton, les écolos et les syndicalistes marxistes collaborent instaurer un gouvernement mondial en inventant un ennemi commun ? Euh.... Suspect Et les francs-maçons dans tout ça ? Et le groupe Bilderberg ? explo

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'écologie et société de consommation. Empty Re: L'écologie et société de consommation.

Message par Invité le Mer 25 Fév 2009 - 18:31

Voui, voui... l'une des "sources" de cet article est un "hoax" :
http://www.museumofhoaxes.com/hoax/Hoaxipedia/Report_From_Iron_Mountain/

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'écologie et société de consommation. Empty Re: L'écologie et société de consommation.

Message par Invité le Jeu 9 Avr 2009 - 10:09

C'est sûr que c'est un peu n'importe quoi la montagne de fer.

Par contre c'est vrai que le totalitarisme écolo est de plus en plus énervant.

Moi j'ai changé la plupart de mes ampoules par des ampoules basse consommation (qui coûtent hyper cher et ne durent pas dix ans en fait) et c'est hyper emmerdant. J'aurais mieux fait de lire ce qui suit. (texte d e Marcel Boiteux)
Spoiler:
22/01/08
TENDANCES… dans le numéro du 26 mars 2009 de Valeurs Actuelles
Ecologie. Petit guide des idées fausses en matière d’éclairage
Faut-il changer l’ampoule ?
Par Marcel Boiteux, de l’Institut*
Incandescence ou faible consommation ? Les spécialistes devraient y réfléchir à deux fois avant de trancher
A vis ou à baïonnette, claires ou perlées, incandescentes ou fluorescentes : le marché des ampoules électriques est immense. Le voici menacé : il est question d’interdire progressivement les lampes à incandescence – lesquelles ont certes le mérite d’être bon marché, mais le défaut d’avoir un très mauvais rendement. Avec une ampoule « à basse consommation », on peut, dit-on, être éclairé tout autant en consommant quatre ou cinq fois moins d’énergie. En contrepartie, ces ampoules coûtent certes quatre ou cinq fois plus cher, mais elles fonctionnent beaucoup plus longtemps – à condition, bien sûr, de ne pas les manipuler constamment, car c’est la succession des extinctions-allumages qui les use surtout.
Sans attendre que les autorités européennes rendent obligatoires les nouvelles ampoules, certaines grandes entreprises ont déjà remplacé toutes les ampoules de leurs bureaux et annexes. Problème : ces lampes doivent « chauffer » un certain temps avant de donner tout l’éclat de leur puissance. D’où des conséquences inattendues. Les couloirs sombres et peu usités, que l’on éclairait seulement pour passer, restent allumés du matin au soir : les nouvelles ampoules ne commencent réellement à éclairer qu’au moment où l’on en sort ... Même obligation pour les WC, dorénavant allumés en permanence alors qu’autrefois, sauf négligence coupable, chacun en éteignait les parties communes et particulières en sortant.
Mais c’est tout à fait normal, rétorque un grand spécialiste des économies d’énergie : « ces ampoules ne doivent pas être constamment manipulées, et vos voisins d’étage ont tout à fait raison de ne pas les éteindre tout le temps ». Mais alors, si ces ampoules consomment cinq fois moins mais fonctionnent dix fois plus, où est le gain (hors celui des professionnels de l’éclairage) ? C’est vrai, dit notre spécialiste, c’est vrai, mais ces ampoules ont quand même le grand mérite « intrinsèque » d’économiser l’énergie ...
Là, on change de registre, passant de celui de la logique à celui de la religion, avec ses rites et ses devoirs. Que l’on n’économise pas d’électricité, peut-être. C’est l’intention qui compte. Ne serait-il pas plus raisonnable, pourtant, d’étoffer un peu le nouveau catéchisme et de décréter que, jusqu’à nouvel ordre, l’utilisation des ampoules à basse consommation, qui ont de grands mérites, est néanmoins un péché et doit être interdite pour tous usages intermittents, couloirs, cages d’escaliers, WC et minuteries ?
Il est vrai que si l’on accepte cette exception, il n’est plus possible d’interdire les ampoules à incandescence comme on le prévoit à Bruxelles, et maintenant à Paris. Serait-ce si grave ? Certes, une ampoule à incandescence « perd » 95 % de l’énergie électrique qui l’alimente. Mais elle la perd en chaleur ! Elle réchauffe la pièce pour 95 %, et ne l’éclaire que pour 5 % de sa consommation. Cette contribution au réchauffement de l’atmosphère n’est pas si mal venue l’hiver, et même en demi-saison, où l’on chauffe un peu (de sorte que l’éclairage devrait suffire !). Mais l’été ? Il fait encore jour le soir et l’on n’allume plus ...
Quand la chaleur de la pièce est réglée par thermostat, le résultat est tout à fait clair : avec une ampoule à incandescence, le thermostat est moins souvent sollicité qu’avec une ampoule à basse consommation, et on économise du chauffage. Sans thermostat, le réglage est sans doute moins fin mais le phénomène reste le même : ce que l’on perd en lumière est regagné en chaleur. C’est donc seulement quand le réchauffement est fâcheux, ou seulement inutile, que l’ampoule à basse consommation prend son intérêt (pour autant qu’il ne s’agisse pas d’usages intermittents) : éclairages extérieurs, éclairage d’été dans une pièce climatisée, éclairage durable de pièces volontairement non chauffées, etc. Quant aux grands magasins et bureaux modernes, et aux futures maisons « à énergie zéro », il faut faire le bilan entre ce que la lampe à incandescence économise à l’achat et fait gagner en chauffage l’hiver, et ce qu’elle fait perdre en climatisation l’été.
L’utilisation des ampoules à basse consommation requiert donc l’emploi parallèle d’un peu de matière grise. Ces ampoules ont déjà un large domaine d’utilité réelle et donc un marché naturel qui leur assure un bel avenir. Mais, en l’état actuel des techniques, on ne peut les prescrire, et a fortiori interdire les autres, sans avoir réfléchi aux effets secondaires des usages intermittents, et à ce qu’est l’énergie« perdue » de la lampe à incandescence. Sauf à penser que nos contemporains sont si bêtes et indisciplinés qu’il faut leur imposer une règle très simple, serait-elle simpliste et contre-productive. Au prétexte que si on n’y gagne rien, si même on y perd, ça va quand-même dans le bon sens ...
Faut-il souligner, au surplus, qu’au plan de l’écologie, c’est l’effet de serre qui importe en matière énergétique, pas l’économie d’énergie en elle-même, qui ne se justifie que comme moyen et comme symbole d’un mode de vie plus sobre (et là il y a à faire !) : le monde aura manqué de bien d’autres ressources rares, eau, terre arable, phosphore et autres substances limitées, avant de manquer vraiment d’énergie. Or les ampoules à basse consommation sont notamment plus chères que leurs soeurs à incandescence parce qu’elles contiennent des substances rares et dont les déchets toxiques devront être gérés avec attention.
De sorte que si, contre toute raison, les prédicateurs de l’ampoule à basse consommation réussissent à propager leur foi au point de mener prématurément au bûcher toutes nos bonnes vieilles ampoules d’autrefois, il se peut que, dans l’avenir, un génial inventeur découvre un jour, pour un nombre notable d’usages, un type d’ampoule miraculeux, très bon marché, pratiquement sans déchet, et qui, en plus, chauffe les appartements l’hiver : la lampe à incandescence ! Mais peut-être, entre temps, aura-t-on trouvé encore mieux ?
* Normalien, agrégé de mathématiques, président d’honneur d’EDF, ancien président de l’Institut des hautes études scientifiques et de l’Institut Pasteur

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'écologie et société de consommation. Empty Re: L'écologie et société de consommation.

Message par Invité le Jeu 9 Avr 2009 - 10:20

Il y a deux aspects à cette question. Il est quand même évident que l'écologie devrait être une priorité absolue.

Mais il est tout aussi évident que ce filon est utilisé par beaucoup pour vendre encore plus, et que des produits présentés comme écologique ne le sont pas. Mais ça, c'est du mensonge, de l'arnaque, de la publicité mensongère, mais PAS de l'écologie !

C'est comme ceux qui sont contre le "bio" sous prétexte qu'il y a beaucoup de faux bio.
Ce sont deux problèmes différents.

Il y a aussi souvent, chez les écolos sincères, des erreurs grossières dans l'etimation de l'impact environnemental des mesures qu'ils préconisent.

Il y a aussi les exagérations mensongères des écolos extrémistes pour soutenir leur postulats (ex; exagérer l'impact anthropique sur le climat)

Et il y a aussi les erreurs du début qui seront corrigées par la suite: donc une invention sensée être écolo qui se révèle avoir des "effets secondaires" désastreux, mais qu'on arrive à corriger par la suite.

Le problème est donc très complexe, mais il n'en reste pas moins que l'écologie et la juste gestion des ressources de la planète devraient être une priorité absolue.

Un point de vue intéressant à ne pas à prendre 100% à la lettre non plus ! C'est "un point de vue intéressant":
http://fr.wikipedia.org/wiki/L'Écologiste_sceptique

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'écologie et société de consommation. Empty Re: L'écologie et société de consommation.

Message par bernard1933 le Jeu 9 Avr 2009 - 17:33

Caillou, je partage ton avis sur les ampoules basse consommation. Elles durent beaucoup moins longtemps que promis et je ne crois pas à l'intensité lumineuse annoncée . Il serait intéressant que nous partagions nos points de vue.
bernard1933
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

L'écologie et société de consommation. Empty Re: L'écologie et société de consommation.

Message par Leleu le Jeu 9 Avr 2009 - 19:31

Dragoon,

Merci pour vos communications, mais attention un fascisme peut en cacher un autre !
Votre article du « Québécois libre » fait référence élogieuse à Pascal Bernardin or :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Pascal_Bernardin
et « lectures française » :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Lectures_fran%C3%A7aises
Evidemment ces gens sont extrêmement intelligents, dans notre monde d’idiots, ils n’ont pas de mal à sembler fins, mais pour autant il vaut mieux ne pas trop les suivre sans comprendre.
Il n’empêche qu’ils ont raison, sauf quand c’est eux qui le dise ! Le problème c’est que personne d’autre qu’eux n’analyse la situation mondiale actuelle avec autant d’acuité ! Il faudrait vraiment se poser la question du pourquoi.
Leleu
Leleu
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1538
Localisation : Jura
Identité métaphysique : chercheur
Humeur : sociable
Date d'inscription : 16/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

L'écologie et société de consommation. Empty Re: L'écologie et société de consommation.

Message par Invité le Jeu 9 Avr 2009 - 21:04

Leleu a écrit:Dragoon,

Merci pour vos communications, mais attention un fascisme peut en cacher un autre !
Le problème c’est que personne d’autre qu’eux n’analyse la situation mondiale actuelle avec autant d’acuité ! Il faudrait vraiment se poser la question du pourquoi.

Bonne question, Leleu, vous avez des éléments de réponse, des suggestions ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'écologie et société de consommation. Empty Re: L'écologie et société de consommation.

Message par Invité le Ven 10 Avr 2009 - 2:02

bernard1933 a écrit:Caillou, je partage ton avis sur les ampoules basse consommation. Elles durent beaucoup moins longtemps que promis et je ne crois pas à l'intensité lumineuse annoncée . Il serait intéressant que nous partagions nos points de vue.

Ben je craque je crois que je vais me racheter des halogènes de 500W parce que j'y vois vraiment rien dans mon salon et la salle de bain c'est l'enfer, ça éclaire quand j'ai rangé ma brosse à dent :cri:

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'écologie et société de consommation. Empty Re: L'écologie et société de consommation.

Message par Invité le Ven 10 Avr 2009 - 2:10

leela a écrit:Il y a deux aspects à cette question. Il est quand même évident que l'écologie devrait être une priorité absolue.

Mais il est tout aussi évident que ce filon est utilisé par beaucoup pour vendre encore plus, et que des produits présentés comme écologique ne le sont pas. Mais ça, c'est du mensonge, de l'arnaque, de la publicité mensongère, mais PAS de l'écologie !

C'est comme ceux qui sont contre le "bio" sous prétexte qu'il y a beaucoup de faux bio.
Ce sont deux problèmes différents.

Il y a aussi souvent, chez les écolos sincères, des erreurs grossières dans l'etimation de l'impact environnemental des mesures qu'ils préconisent.

Il y a aussi les exagérations mensongères des écolos extrémistes pour soutenir leur postulats (ex; exagérer l'impact anthropique sur le climat)

Et il y a aussi les erreurs du début qui seront corrigées par la suite: donc une invention sensée être écolo qui se révèle avoir des "effets secondaires" désastreux, mais qu'on arrive à corriger par la suite.

Le problème est donc très complexe, mais il n'en reste pas moins que l'écologie et la juste gestion des ressources de la planète devraient être une priorité absolue.

Un point de vue intéressant à ne pas à prendre 100% à la lettre non plus ! C'est "un point de vue intéressant":
http://fr.wikipedia.org/wiki/L'Écologiste_sceptique

Je connais bien Bjørn Lomborg j'en ai parlé quelque part dans ce forum je crois ; je me suis tapé son gros bouquin (offert par par ma belle soeur chercheuse à l'INRA, écologiste convaincue) très intéressant. J'ai lu aussi Claude Allègre. Bon dans tout ça il faut garder une juste mesure.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'écologie et société de consommation. Empty Re: L'écologie et société de consommation.

Message par Invité le Ven 10 Avr 2009 - 6:52

Les ampoules basse consommation ne sot destinées qu'aux lieux où elles doivent rester allumée longtemps. C'est un non-sens de les mettre ailleurs. Je me demande aussi si elles ne consomment pas plus au démarrage, comme un néon ?
Chez nous aussi, elles n'ont pas tenu le coup bien longtemps, on est revenu aux traditionnelles.
Mais la technologie dans ce domaine évolue: il faut se tenir au courant.

Un de mes fistons a donc fait des études dans ce domaine (bio-ingénieur, spécialité environnement) et l'autre va construire des maisons passives, et étudie tout cela de fort près pour faire les bons choix. Aussi bien entourée, j'en apprend beaucoup ! Mais je me limite à ce qui m'est utile, donc finalement je n'y connais pas grand'chose !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'écologie et société de consommation. Empty Re: L'écologie et société de consommation.

Message par Invité le Ven 10 Avr 2009 - 15:01

les maisons passives, ça c'est cool.
mais il faut pouvoir se payer une maison déjà.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'écologie et société de consommation. Empty Re: L'écologie et société de consommation.

Message par Magnus le Ven 10 Avr 2009 - 15:47

Je vais prendre un cas que je connais :

°Ampoules basse consommation dans :

1. Le salon.
Si tu entres dans le salon rien que pour feuilleter en vitesse les programmes T.V., tu n'y vois clair qu'à la troisième page et ensuite quand tu quittes le salon, tu dois normalement laisser les lumières ouvertes.
2. La salle à manger.
Faut pas qu'un repas soit consommé en dix minutes !
2b: Toujours dans la salle à manger, une lampe de chevet au-dessus du secrétaire.
Si tu ouvres le secrétaire rien que pour aller chercher un timbre.. .
3. Dans les toilettes.
a: au plafond.
Si t'y vas rien que pour uriner... .
b: par contre, près de l'évier et du miroir : ampoules "normales".
Faire gaffe à ne pas se tromper d'interrupteur.
4. Dans le vestibule du rez-de-chaussée : ampoules normales.
5. Dans le couloir du 1er étage : ampoule dite économique. Or, ce n'est qu'un lieu de passage.
6. Dans la cuisine : lampes hallogènes.
Si tu passes de la cuisine au salon et du salon dans la cuisine, tu dois chaque fois réfléchir :
car si tu quittes la cuisine tu dois fermer les lampes, mais si tu quittes le salon, tu dois les laisser allumées. Un vrai casse-tête !
7. Au plafond du bureau : lampe ordinaire. OK.
Sur le bureau lui-même : lampe halogène. OK.
Plus loin dans le bureau : une "normale". OK.
Près d'un fauteuil : autre lampe halogène. OK.
A un mur du bureau : lampe de fond, à basse consommation. OK puisqu'elle reste allumée pratiquement tout le temps.
C'est le seul endroit correctement pensé.
8. Chambre 1 à l'étage. Une halogène et une normale.
9. Chambre 2. Deux halogènes dans la pièce et une "économique" (basse consommation) au plafond.
10. Chambre 3. Une normale, une halogène, une basse consommation...
11. J'oubliais : dans le salon, deux hallogènes en plus.
12. Couloir menant au wc : une normale.
13. Lumière sur la terrasse : ampoule normale.
14. Lumière sur le perron : ampoule économique !
Or la lumière sur le perron ne sert qu'à éclairer les visiteurs le temps qu'ils entrent ou qu'ils sortent.
15. Deuxième salle de bain : une normale au plafond, une basse consommation au-dessus de l'évier.
16. Deuxième pièce de séjour : une normale au plafond, une halogène dans la pièce, une basse consommation sur un meuble.

Bref, c'est une maison de fous ! (luminairement parlant).

Et tout ça pourquoi ?
Pour faire quelques petites économies sur la note d'électricité.

Au total, la note cependant n'a pas changée, au contraire, mais cette augmentation a été mise sur la hausse du tarif électrique général.

_________________
Avec Dieu, ce qu'il y a de terrible, c'est qu'on ne sait jamais si ce n'est pas un coup du diable...
(Jean Anouilh)

*****************
Magnus
Magnus
Aka Tipik St Pie d'House

Masculin Nombre de messages : 24929
Localisation : Tribu des Trévires en alliance avec la Tribu des Vulgenties
Identité métaphysique : Atypique
Humeur : Lunatique
Date d'inscription : 27/03/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

L'écologie et société de consommation. Empty Re: L'écologie et société de consommation.

Message par Fabule le Mer 22 Avr 2009 - 11:06

Si on prend la question de l'écologie, il faut absolument tenir compte de la réduction de la consommation ou décroissance. Cela ne crée pas forcément du chômage, le démentélement des productions énergivores et polluantes permet de créer énormément d'emploi dans un premier temps, et ensuite des projets politiques comme le revenu universel (http://fr.wikipedia.org/wiki/Allocation_universelle) est une solution éventuelle qui ne demande qu'à faire ses preuves. Si quelqu'un a d'autres idées ....

Quand au niveau des ampoules, il est certain que les habitats n'ayant pas été prévus pour un apport maximum d'ensoleillement necessite un éclairage artificiel. Les ampoules basses consommations ne sont pas une solution, si ce n'est les leds, il y a aussi les méthodes ancestrales, bougies, lampe à huile etc, décoration claire (murs blancs)....
En fait nous voyons bien que la réduction de consommation dérange la plupart des politiques et économistes, qui par conséquent se servent en effet de l'écologie pour booster l'économie, c'est un non sens pour moi. Ils n'ont qu'un mot à la bouche : "la croissance". Le fameux toujours plus !!!

Quant aux maisons passives, si elles reviennent en effet à un coût largement supérieur aux maisons "traditionnelles" en bétons parpaings, placo, isolations moyennes voire mauvaises etc .... Il existe des procédés permettant de construire des habitats bio climatiques à moindre coût (récupérations (d'eau, recyclage matériaux, gravats, bois, verre etc), conceptions du bâti, surface habitable modéré et juste, chaux au lieu de béton (moins d'energie grise à la production)....... EDF va tirer la gueule, TOTAL, Lafarge aussi etc, donc il ne faut pas .....????

La question majeure quant à l'habitat est la réhabilitation, rénovation et tout ce qui concerne le parc existant. Et là encore il y a des solutions mais elles ne sont pas forcément capitalistiquement correctes, coût très élevé, des centaines de millier de logements à traiter etc.....

Alors même si certaines de ces mesures paraissent coûter très cher, ne vaut il pas mieux "aggraver" les dettes d'État pour nous donner les moyens de changer les choses, plutôt que d'attendre les fléaux cités par
Septour ???

C'est terrible mais j'ai toujours cette impression de me répéter.

Fabule
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1023
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : syncrétique concordiste
Humeur : Oui bien sûr, plusieurs et en plus tout le temps !
Date d'inscription : 17/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

L'écologie et société de consommation. Empty Re: L'écologie et société de consommation.

Message par Millenium le Sam 14 Avr 2012 - 14:38

Une île flottante de déchets 3 fois comme la France va être exploré dans le pacifique.

http://www.rtbf.be/info/societe/detail_le-continent-de-plastique-du-pacifique-va-etre-explore?id=7747650
Millenium
Millenium
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1975
Localisation : Ardenne Belge
Identité métaphysique : chercheur
Humeur : Motivé
Date d'inscription : 17/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

L'écologie et société de consommation. Empty Re: L'écologie et société de consommation.

Message par Ling le Sam 14 Avr 2012 - 14:45

Qui jette les déchets dans la nature: les individus ou la société?

Ling
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 21694
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 09/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

L'écologie et société de consommation. Empty Re: L'écologie et société de consommation.

Message par Millenium le Lun 16 Avr 2012 - 3:27

Stirica a écrit:Qui jette les déchets dans la nature: les individus ou la société?

Les deux mon commandant. admiration explo

Voici 30 minutes d'opinions à contre courants pour sortir de notre pensée unique schizophrène.



Millenium
Millenium
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1975
Localisation : Ardenne Belge
Identité métaphysique : chercheur
Humeur : Motivé
Date d'inscription : 17/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

L'écologie et société de consommation. Empty Re: L'écologie et société de consommation.

Message par Ling le Lun 16 Avr 2012 - 6:18

Millenium a écrit:
Stirica a écrit:Qui jette les déchets dans la nature: les individus ou la société?

Les deux mon commandant. admiration explo

N'est-il pas temps de responsabiliser les individus, soldat? admiration explo

Ling
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 21694
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 09/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum