Eloge de la xénophobie.

Page 3 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Aller en bas

Eloge de la xénophobie. - Page 3 Empty Re: Eloge de la xénophobie.

Message par Bulle le Dim 29 Mar 2009 - 16:16

Refuser de parler sereinement du problème
De quel problème Jayram ? Vous faites des anticipations, une fiction : la France n'est pas actuellement en danger que je sache. Si ?
Qu'est-ce que la culture souche et l'immigration incontrolée ont à voir avec l'hostilité aux autres cultures ?
Il y a une politique d'immigration en France oui ou non ?

Et encore une fois où est la notion de dictature prolétarienne dans le fait de dénoncer le racisme ?

_________________
Hello Invité !  Le Eloge de la xénophobie. - Page 3 Quizzv10 du 01 octobre 2019 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
Bulle
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 44885
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Eloge de la xénophobie. - Page 3 Empty Re: Eloge de la xénophobie.

Message par Geveil le Dim 29 Mar 2009 - 16:30

Bulle, tu deviens méchante et c'est dommage, car hormis ton idéologie sous-jaçante, qui te pousse à cette xénophobie des idées, je te trouve très sympathique et dans d'autres sujets, j'aime bien tes interventions. En particulier, je souscris à ta profession de foi: " Le positif engendre du positif".
Alors, te rends tu compte que tu deviens insultante quand tu traites les miennes de puantes et de pétainiste ?
Tu prends des détails pour alimenter ta haine, comme par exemple ma remarque à Loubna, qui m'a énervé parce que, comme toi, je ne suis pas parfait et qu'il y a des choses que je ne supporte pas, en particulier qu'on utilise le mot racisme à toutes les sauces, ce que tu fais d'ailleurs à mon égard, alors que j'ai pris la peine de dire que pour moi que s'il existe des différences entre ethnies , il n'y a lieu de dire que telle ou telle est supérieure à telle autre.
Maintenant, je persiste et signe, j'aime la France de mon enfance et je ne supporte pas de la voir se diluer. Jayram a parfaitement compris ce que je veux dire, lui.
L'autre détail que tu prends pour me prendre à partie, c'est l'exemple que j'ai pris de la cynophilie. Tu dis que je pousse un peu en me référant aux chiens pour parler des mes sentiments à l'égard des hommes. Admettons que ce soit maladroit, mais si vraiment tu penses que j'assimile les hommes à des chiens.... c'est que tu cherches........ la petite bête.
Ça fait longtemps que ça couvait, tu m'as toujours considéré comme orgueilleux et suffisant. Alors, si tu tiens vraiment à me haïr, je n'y peux rien. Je penses qu'il se passe exactement ce que j'ai dit dans un autre fil: une projection.

C'est dommage, car encore une fois, Jipé et toi vous m'êtes sympatiques. Mais vous me faites penser à mon beau frère, lui aussi très sympathique, mais qui se moque et tourne en dérision les gens qui ne pensent pas comme lui, au point d'en devenir violent, si bien que j'évite toute discussion avec lui.

Ceci dit, il y a suffisamment de gens sur terre capables de m'apprécier, à commencer dans ce forum.

Tiens, encore un coup de gueule: Magnus a vérouillé une discussion qui tournait au vinaigre, " C'est à Londres". A cause de qui ?


Dernière édition par Gereve le Dim 29 Mar 2009 - 17:00, édité 1 fois
Geveil
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Eloge de la xénophobie. - Page 3 Empty Re: Eloge de la xénophobie.

Message par Invité le Dim 29 Mar 2009 - 16:45

C'est une métaphore. Cela n'a rien à voir avec le prolétariat bien sûr mais avec une forme de pensée unique.

J'ai expliqué le rapport qu'il y a entre un nombre d'étrangers croissant qui ne cherchent même plus à s'adapter à la culture de leur pays d'accueil et la montée de la xénophobie. Ca me parait évident.

Pourquoi les derniers arrivants ne cherchent ils plus à s'adapter ? parce qu'ils trouvent aujourd'hui en arrivant en France des ilots de communautarisme qui n'existaient pas il y a 20 ans et donc ne cherchent plus à faire l'effort.

Maintenant je ne dis pas qu'il y a danger immédiat, mais il y a des voyants qui clignottent qu'il ne faut pas ignorer, comme des revendications communautaristes d'un côté, auxquelles répondent des revendications identitaires de l'autre. Il faut se projeter dans l'avenir, c'est le boulot du gouvernement.

On peut parler du communautarisme. Est-ce une solution ? La France a toujours opté pour l'intégration, mais aujourd'hui ce système montre ses limites.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Eloge de la xénophobie. - Page 3 Empty Re: Eloge de la xénophobie.

Message par bernard1933 le Dim 29 Mar 2009 - 16:56

Je ne pense pas que la France est sur le point d'être envahie par des gens qui n'ont pas la même peau que nous. Et, de toute façon ,pour moi, les mélanges sont bénéfiques . Oui, je crains pour la culture française, mais je ne mets pas en cause les étrangers. Demandez à vos petits-enfants combien ils font de dictées ou de rédactions, combien de récitations ils apprennent! Regardez le bac: les fautes d'orthographe
ou de syntaxe , rien à cirer ! On ne les prend plus en compte ! Ecoutez les medias, quel langage parfois ( exemple Europe 1 ce midi ) !
Et notre président... Et dans quelle langue s'exprime-t-on dans les conférences ou les conseils d'administration des grands groupes ?
Oui, ça chauffe parfois dans le 93 . Mais qui est allé cherché dans les années 1970 de la main d'oeuvre au Maroc et ailleurs ? Eh oui, ils ont fait des enfants...Et si Loubna ou d'autres font parfois quelques fautes,je leur pardonne ! Je ne sais pas lire ni écrire un mot d'arabe !
bernard1933
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Eloge de la xénophobie. - Page 3 Empty Re: Eloge de la xénophobie.

Message par Bulle le Dim 29 Mar 2009 - 16:58

Jayrâm a dit : Pourquoi les derniers arrivants ne cherchent ils plus à s'adapter ? parce qu'ils trouvent aujourd'hui en arrivant en France des ilots de communautarisme qui n'existaient pas il y a 20 ans et donc ne cherchent plus à faire l'effort.
Gros problème en effet Jayrâm, nous sommes tout à fait d'accord. Il y a défaut ou refus d'adaptation parce que ce n'est pas si facile que cela de s'intégrer à une autre culture. Parce que les conditions, les structures etc font défaut.
Pour autant cela ne mérite pas de diaboliser une culture. Ni de faire l'Eloge de la xenophobie.

_________________
Hello Invité !  Le Eloge de la xénophobie. - Page 3 Quizzv10 du 01 octobre 2019 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
Bulle
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 44885
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Eloge de la xénophobie. - Page 3 Empty Re: Eloge de la xénophobie.

Message par Geveil le Dim 29 Mar 2009 - 17:13

bernard1933 a écrit:Et si Loubna ou d'autres font parfois quelques fautes,je leur pardonne !
Ça veut dire quoi, ça, Bernard, "je leur pardonne !"? Tu te prends pour dieu ?
Et bien moi je ne leur pardonne pas. Il y a des tas de moyens d'écrire correctement quand on le veut. Exemple, Caladine ne s'est jamais offusqué de ce je lui signale certaines fautes, et m'a même demandé de lui expliquer comment les éviter.
Alors, excuse moi, mais il faut arrêter avec ces " Oh, les pauvres !" qui sont, d'une certaine façon les traces d'un esprit colonialiste, ou disons, paternaliste.

Ceci dit, je t'écris dans le calme et sans colère, contrairement à l'état dans lequel j'étais quand j'ai répondu à Bulle.
Geveil
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Eloge de la xénophobie. - Page 3 Empty Re: Eloge de la xénophobie.

Message par Invité le Dim 29 Mar 2009 - 17:25

Ce n'est pas une question de couleur. J'ai connu un africain qui s'est installé après la guerre par amour de la France, il parlait même le provençal avé l'accent que tu ne voyais plus sa couleur. Tout dépend de l'envie et du degré d'intégration, j'admet que pour les derniers arrivants ce n'est pas facile, mais avec l'envie de s'intégrer, on devrait surmonter les problèmes. Vois comme il y a une envie de devenir américain rire pourquoi ça ne marcherait pas en France ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Eloge de la xénophobie. - Page 3 Empty Re: Eloge de la xénophobie.

Message par Tibouc le Dim 29 Mar 2009 - 18:25

Questions :
Qu'est-ce que ça veut dire "s'intégrer" ?
Faut-il que les nouveaux arrivants boivent du vin, mangent du camembert et écoute Jhonny Halliday pour qu'ils soient considérer comme intégrés à la culture française ? :ptdr:
Intégration doit-il rimer avec acculturation ?
Ne pouvons-nous pas accepter les immigrants avec leur culture et leurs richesses ?

Et dernière chose : Pourquoi ne pas accepter le verlans, les anglicismes etc ? C'est le propre d'une langue que d'évoluer.
Tibouc
Tibouc
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4585
Localisation : Pas de ce Monde
Identité métaphysique : Mystique Humaniste
Humeur : Chevalier Solitaire
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Eloge de la xénophobie. - Page 3 Empty Re: Eloge de la xénophobie.

Message par Invité le Dim 29 Mar 2009 - 19:18

Oh ! Oh ! Je vois que ça chauffe, là... oserais-je parler ? :ploc:

Cher Tibouc,

Encore une fois on ne vas pas être d'accord... Non, s'intégrer ne veut pas dire boire du vin et manger du camembert. Par contre, quand tu vas dans certains quartiers, si ta copine est obligée de raser les murs dans le cas où elle porterait un minijupe....Bon... c'est elle qui voit, hein ? Peut-être bien qu'en restant sagement dans nos quartiers bien tranquilles, effectivement, on peu se payer le luxe d'être pour le communautarisme, et le non respect de certaines règles reconnues ailleurs...

Tiens, pour te faire rire. Il y a quelques années, un copain d' Algérie m'a demandé de venir avec lui visiter un appartement (ça faisait plus sérieux). Donc, on sort du métro à Barbès. Il ne connaissait pas le quartier, mais la première chose qu'à dit mon copain c'est "Mais c'est plein de b***** ici"!" :golri: (Bon, il a quand même pris l'appartement, faut dire que dans le 16ème, il aurait eu du mal...)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Eloge de la xénophobie. - Page 3 Empty Re: Eloge de la xénophobie.

Message par Invité le Dim 29 Mar 2009 - 19:28

Questions :
Qu'est-ce que ça veut dire "s'intégrer" ?
Faut-il que les nouveaux arrivants boivent du vin, mangent du camembert et écoute Jhonny Halliday pour qu'ils soient considérer comme intégrés à la culture française ?



Tu oublies le béret et la baguette de pain.

C'est au minimum d'apprendre à découvrir et aimer sa culture et de la partager si on compte y rester.

C'est ce que je fais quand je vais à l'étranger, je n'exige pas du vin rouge et du camembert, car je passerais pour un sale blaireau.

C'est tout simplement du respect et les gens du pays sont en principe toujours reconnaissants de voir que l'on fait l'effort de s'adapter à leur culture.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Eloge de la xénophobie. - Page 3 Empty Re: Eloge de la xénophobie.

Message par Tibouc le Dim 29 Mar 2009 - 19:32

Vous n'avez pas répondu à la question principale :
Que veut dire s'intégrer ?
Qu'est-ce que ça signifie en pratique ?
Tibouc
Tibouc
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4585
Localisation : Pas de ce Monde
Identité métaphysique : Mystique Humaniste
Humeur : Chevalier Solitaire
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Eloge de la xénophobie. - Page 3 Empty Re: Eloge de la xénophobie.

Message par Bulle le Dim 29 Mar 2009 - 19:35

Jayrâm : Vois comme il y a une envie de devenir américain pourquoi ça ne marcherait pas en France ?
Je pense qu'entre l'envie d'être parfaitement intégré et la réalité de l'intégration, il y a bien bien des illusions qui se perdent en route...
Un peu comme ceux qui partaient en Amérique pour trouver de l'or quoi pour faire vite...


Dernière édition par Bulle le Dim 29 Mar 2009 - 19:41, édité 1 fois

_________________
Hello Invité !  Le Eloge de la xénophobie. - Page 3 Quizzv10 du 01 octobre 2019 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
Bulle
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 44885
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Eloge de la xénophobie. - Page 3 Empty Re: Eloge de la xénophobie.

Message par Invité le Dim 29 Mar 2009 - 19:40

c'est malheureux, c'est contraire à nos "valeurs", mais c'est naturel et ça a toujours assuré l'équilibre écologique (par exemple : contrôle des naissances, donc pas trop de prédateurs en trop grand nombre pour un écosystème donné).

Siva : s'il y un racisme à faire, oui, c'est bien entre les hommes et les animaux. La seule comparaison à faire est effectivement sur le rapport de domination, et oui, l'homme domine les autres espèces. Et ta référence à l'équilibre écologique harmonieux des animaux est une douce illusion. Comme tu le rappelles toi-même toutes les espèces animales luttent pour préserver leurs gènes et le font tout d'abord en se multipliant le plus possible.
J'ai bien compris maintenant que tu ne parlais pas d'une supériorité de l'animal sur l'homme, mais tu est quand même admirative de l'équilibre écologique ("pas trop de prédateurs"). Mais cet équilibre écologique idyllique est une vue de l'esprit : il est continuellement en train de se recomposer dans cette lutte acharnée ou le moindre changement des conditions déchainent des massacres et des disparitions d'espèce au rprofit d'autres. Quand cet équilibre existe, ce n'est jamais par la "volonté" ou le "choix" des animaux qui ne peuvent se réfréner qu'instinctivement sous la contrainte de la sélection naturelle (un trop grand prélèvement sur la proie entrâine leur disparition.
Vouloir que l'homme calque son attitude sur le pseudo équilibre écologique impliquerait de demander à retourner à nos instincts et d'abandonner la stratégie humaine qui a été justement de savoir inhiber ses instincts, ce qui lui a permis de "gagner" cette compétition naturelle.
Donc bien sûr cette stratégie a ses revers commme la barbarie justement, qui ne peut être qu'humaine, où la société perd le contrôle et où l'homme perd le sens des valeurs humaines pour ne satisfaire que ses instincts les plus animaux.
Il est donc impossible de comparer les valeurs humaines de l'ordre de la morale, du bien et du mal avec les celles des animaux pour la bonne raison qu'il n'en ont pas et le seul contrôle naturel accepté est l'élimination (ou le statue de proie "stockée"). Les exemples de barbarie humaines que tu cites ne peuvent faire oublier que la société humaine, contrairement aux animaux, donne sa chance aux plus faibles et ne les éliminent pas systématiquement, que la vie de chaque individu est globalement en augmentation alors qu'elle est constante dans la nature, que l'homme a déjà réussi à poser le pied en dehors de sa planète ce qui laisse des espoirs pour le futur de la vie, que si l'homme détruit des espèces il en protège également (car la volonté des animaux est exactement de faire disparaitre les autres espèces en concurrence avec elles, et au moins quelques dizaines d'espèces disparaissent "naturellement" chaque année sans que l'homme n'en soit la caus)e.

Par contre il est tout à fait justifié de proposer des stratégies sociales ressemblant à celle de la nature mais en donnant d'autres justifications que seulement "dans la nature c'est comme ça".

Gerève :
Je suis complètement d'accord avec Bulle sur le fond du sujet et aussi sur ta façon de discuter. Jusque là j'ai essayé de relèver le moins possible, mais tu abuses des sous entendus et des mises en rapport faciles (par exemple celle que je t'ai mentionnée sur la mise en rapport d'un début de discussion sur les intégristes islamistes avec l'invasion asiatique du 13ème). Je ne cautionne pas le vocabulaire employé par Bulle à ton égard mais tu ne peux t'empêcher de faire pire.

Ça veut dire quoi, ça, Bernard, "je leur pardonne !"? Tu te prends pour dieu ?
Et bien moi je ne leur pardonne pas.
Et ta façon de s'adresser à chacun, ben oui, on dirait bien que tu te prends pour Dieu, mais celui qui ne pardonne pas.

Bref sur le fond il s'avère il me semble que tu es réellement bien xénophobe et tu te berces sur l'illusion statique d'une culture française supérieure assaillie par les vilains étrangers incultes qui ne parle même pas bien français. Tu justifies ta position en disant que c'est instinctif et que cela au fond a une fonction sociale de protection du groupe, (les deux étant infondés). Personnellement je ne me définirais jamais en faisant référence à mes instincts mais à la façon donc je les combats ou alors c'est que je ne réussis pas à combattre une part d'animalité en moi, ce qui est grave. Si j'ai très certainement quelque part un instinct a priori de méfiance et de refus de la différence j'essayerai plutôt de me définir par ce que j'essaye d'être, à savoir ne pas avoir d'a priori envers un étranger, même s'il n'a pas la même couleur, la même langue, la même religion ou la même culture.


Dernière édition par Caillou le Dim 29 Mar 2009 - 19:43, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Eloge de la xénophobie. - Page 3 Empty Re: Eloge de la xénophobie.

Message par Invité le Dim 29 Mar 2009 - 19:41

Je suis d'accord avec toi, Jayram. Mais il me semble qu'au départ, Gereve faisait allusion aux Aisatiques... Est-ce qu'il te semble qu'en général il ne font pas l'effort de s'adapter ? Moi, je trouve que si, mais c'est peut-être une impression. Ils gardent leurs langues, leurs religions, leurs coutumes, mais sans vouloir les imposer aux autres. Parmi les élèves que j'ai eus, je n'ai jamais vu un Asiatique me traiter de "raciste" parce qu'il avait eu une mauvaise note ou parce que je lui disais de se taire pendant mes cours. Il me semble que c'est lié à la religion, car je ne vois pas d'autres raisons, même le "passif" de la colonisation (on a bien colonisé l'Indochine, non ?). Ils sont plus tolérants et ouverts, donc nous sommes plus tolérants et ouverts, ça paraît logique. Et puis, ils n'ont pas été "utilisés" à des fins démagogique par une certaine gauche caviar (MRAP and Co, dont on a d'ailleurs parlé dans un autre fil de discussion "Le Crif interdit le PCF)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Eloge de la xénophobie. - Page 3 Empty Re: Eloge de la xénophobie.

Message par Invité le Dim 29 Mar 2009 - 20:15

Caillou a écrit:
Siva : s'il y un racisme à faire, oui, c'est bien entre les hommes et les animaux. La seule comparaison à faire est effectivement sur le rapport de domination, et oui, l'homme domine les autres espèces. Et ta référence à l'équilibre écologique harmonieux des animaux est une douce illusion. Comme tu le rappelles toi-même toutes les espèces animales luttent pour préserver leurs gènes et le font tout d'abord en se multipliant le plus possible.
C'est intéressant ce que tu écris, Caillou. D'abord, je vois que tu comprends un peu mieux ma pensée. Euh... par contre, je ne vois pas pourquoi faire du "racisme" envers les animaux (enfin, du "spécisme"). Oui, nous dominons les autres espèces, c'est un fait. C'est justement la principale raison pour laquelle nous devrions nous sentir plus responsables (ne pas les utiliser pour n'importe quoi, puisque NOUS avons une MORALE). Par contre, la douce illusion de l'équilibre écologique... je ne sais pas si c'est une illusion. Il est de fait que partout où l'homme moderne est passé, il a détruit un équilibre. Dire qu'il était harmonieux, cet équilibre, c'est un pas que je n'ai pas fait... J'ai simplement dit que "ça marchait".

J'ai bien compris maintenant que tu ne parlais pas d'une supériorité de l'animal sur l'homme, mais tu est quand même admirative de l'équilibre écologique ("pas trop de prédateurs"). Mais cet équilibre écologique idyllique est une vue de l'esprit : il est continuellement en train de se recomposer dans cette lutte acharnée ou le moindre changement des conditions déchainent des massacres et des disparitions d'espèce au rprofit d'autres.
Les prédateurs, c'était un exemple. Un équilibre qui se recompose sans cesse avec destruction d'espèces, c'est naturel. Les changements de conditions peuvent être dues aux conditions climatiques, et aussi à l'homme. Je n'admire pas l'aquilibre écologique, d'ailleurs je ne suis pas "écolo", mais je soutiens seulement que puisque nous sommes si SUPERIEURS, et puisque nous avons une MORALE, nous aurions pu depuis longtemps prendre conscience de ce que cela implique : pas de pillage...


Vouloir que l'homme calque son attitude sur le pseudo équilibre écologique impliquerait de demander à retourner à nos instincts et d'abandonner la stratégie humaine qui a été justement de savoir inhiber ses instincts, ce qui lui a permis de "gagner" cette compétition naturelle.
Tu interprètes mes propos, j'ai déjà dit que je ne posais pas les animaux en modèle : ce serait du Birgitte-Bardotisme, non ? :snif:

Donc bien sûr cette stratégie a ses revers commme la barbarie justement, qui ne peut être qu'humaine, où la société perd le contrôle et où l'homme perd le sens des valeurs humaines pour ne satisfaire que ses instincts les plus animaux.

C'est là que je ne te suis pas : j'ai une idée très différente des autres sur la nature des "valeurs morales humaines". Je pense qu'elles sont très relatives, et que la "morale" n'est en fait qu'un moyen qu'on les puissants, les dominants humains, pour contrôler les faibles. Au fond, dans ses fables, La Fontaine exprimait très bien ça en se servant justement d'animaux. Tu dis
que les valeurs humaines empêchent les hommes de satisfaire leurs instincts les plus bestiaux. Je ne suis pas d'accord : les horreurs dont sont capables les hommes ne relèvent pas d'instinct bestiaux, c'est un abus de langage, car cela va au-delà... Pour te faire comprendre : as-tu jamais entendu parler d'un animal qui violerait un petit de 3 semaines pour satisfaire son "instinct" ? Par contre, les hommes en sont capables : on a vu des viols perprétrés sur des bébés de 6 mois.... Donc, l' homme pour moi, est supérieur aux animaux, bien sûr, mais dans tous les sens du terme : il est aussi supérieur dans sa capacité de faire le mal. Peut-être est-ce justement parce qu'il est "moral" ? Parce qu'il conçoit le bien et le mal ?


Il est donc impossible de comparer les valeurs humaines de l'ordre de la morale, du bien et du mal avec les celles des animaux pour la bonne raison qu'il n'en ont pas et le seul contrôle naturel accepté est l'élimination (ou le statue de proie "stockée"). Les exemples de barbarie humaines que tu cites ne peuvent faire oublier que la société humaine, contrairement aux animaux, donne sa chance aux plus faibles et ne les éliminent pas systématiquement, que la vie de chaque individu est globalement en augmentation alors qu'elle est constante dans la nature, que l'homme a déjà réussi à poser le pied en dehors de sa planète ce qui laisse des espoirs pour le futur de la vie, que si l'homme détruit des espèces il en protège également (car la volonté des animaux est exactement de faire disparaitre les autres espèces en concurrence avec elles, et au moins quelques dizaines d'espèces disparaissent "naturellement" chaque année sans que l'homme n'en soit la cause).

Pour ce qui est souligné : si tu ne regardes que ce que tu vois à côté de toi, c'est vrai. Si tu regardes plus loin, l'ensemble de la planète, c'est faux. D'un côté, on donne leur chance aux plus faibles dans les pays riches. Mais, paradoxe, dans les pays pauvres, on condamne même les sujets qui pourraient être de bons atouts pour l'humanité : tout une population d'enfants qui n'on pas la chance d'être économiquement "forts".Mais je ne comparais pas. Je remettais en cause l'idée de "supériorité" qui permet de nier notre responsabilité. D'ailleurs, il y a des cultures où l'on reconnaît la valeur de la vie animale -des cultures aussi évoluées que notre occident... Mais tu es optimiste, tant mieux...

Par contre il est tout à fait justifié de proposer des stratégies sociales ressemblant à celle de la nature mais en donnant d'autres justifications que seulement "dans la nature c'est comme ça".
Mais ça se fait déjà, Caillou. Par exemple, tu ne le sais pas, mais on s'est inspiré des fourmis et de leur analyse comportementale pour gérer les passages des foules dans les stades (ce n'est qu'un exemple)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Eloge de la xénophobie. - Page 3 Empty Re: Eloge de la xénophobie.

Message par Invité le Dim 29 Mar 2009 - 20:19

Bon, alors, Gereve a perdu son procès en xénophobie ?
Quand est-ce qu'on le pend ? rire

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Eloge de la xénophobie. - Page 3 Empty Re: Eloge de la xénophobie.

Message par Invité le Dim 29 Mar 2009 - 20:21

Siva
Je suis d'accord avec toi, Jayram. Mais il me semble qu'au départ, Gereve faisait allusion aux Aisatiques... Est-ce qu'il te semble qu'en général il ne font pas l'effort de s'adapter ? Moi, je trouve que si, mais c'est peut-être une impression. Ils gardent leurs langues, leurs religions, leurs coutumes, mais sans vouloir les imposer aux autres. Parmi les élèves que j'ai eus, je n'ai jamais vu un Asiatique me traiter de "raciste" parce qu'il avait eu une mauvaise note ou parce que je lui disais de se taire pendant mes cours. Il me semble que c'est lié à la religion, car je ne vois pas d'autres raisons, même le "passif" de la colonisation (on a bien colonisé l'Indochine, non ?). Ils sont plus tolérants et ouverts, donc nous sommes plus tolérants et ouverts, ça paraît logique. Et puis, ils n'ont pas été "utilisés" à des fins démagogique par une certaine gauche caviar (MRAP and Co, dont on a d'ailleurs parlé dans un autre fil de discussion "Le Crif interdit le PCF)

Oui, je suis d'accord avec toi. Dans ma région, je n'ai jamais entendu de griefs contre les asiatiques qui sont bien accceptés. Ce qu'il en est à Paris, je ne sais pas.

Malgré la guerre d'Indochine, il n'y a plus de rancoeur, la page est tournée, ce qui n'est pas encore le cas avec l'Algérie.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Eloge de la xénophobie. - Page 3 Empty Re: Eloge de la xénophobie.

Message par Invité le Dim 29 Mar 2009 - 20:29

Siva a écrit:Bon, alors, Gereve a perdu son procès en xénophobie ?
Quand est-ce qu'on le pend ? rire

En fait, je ne pense pas que Gereve soit un xenophobe ou un raciste. Je pense qu'il a été maladroit avec le titre de son fil "éloge de la xenophobie", ou bien qu'au contraire il a été très adroit pour attirer la controverse. Peut-être qu'il a évoqué l'idée du "péril jaune", mais est-ce qu'il y croit vraiment ? Dis, Gereve, tu crois au péril jaune ? Allez, dis-le ! Tu pense que c'est à cause des petits chinois du 13ème qu'on va perdre notre belle culture et se mettre à parler verlan ? :ptdr:

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Eloge de la xénophobie. - Page 3 Empty Re: Eloge de la xénophobie.

Message par Invité le Dim 29 Mar 2009 - 21:27

Oui, d'ailleurs il dit bien dans son texte qu'il n'approuve pas la xénophobie, il ne fait que l'expliquer. Le mot "éloge" n'est pas adapté ici.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Eloge de la xénophobie. - Page 3 Empty Re: Eloge de la xénophobie.

Message par Invité le Dim 29 Mar 2009 - 22:16

pppffh je viens de te répondre Siva, et j'ai tout perdu mon post. M'énerve !

De toutes façons nous étions hors sujet ...
Rappelle moi où étaient les topic concernés existant
A+

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Eloge de la xénophobie. - Page 3 Empty Re: Eloge de la xénophobie.

Message par Geveil le Dim 29 Mar 2009 - 22:38

Siva a écrit: Dis, Gereve, tu crois au péril jaune ? Allez, dis-le ! Tu pense que c'est à cause des petits chinois du 13ème qu'on va perdre notre belle culture et se mettre à parler verlan ? :ptdr:
Siva, tu as très bien compris ma pensée. Je ne suis effectivement pas xénophobe par la raison, mais je dois l'être par instinct, comme je l'expliquais. Il va sans dire que l'instinct ne justifie pas le fait, mais l'explique.
Je ne pense pas que ce soit les petits chinois du 13è qui vont faire perdre notre belle culture, puisque, comme tu le dis, les élèves asiatiques sont très attentifs et assimilent très bien notre culture. Et je pense que la leur va enrichir la nôtre, d'ailleurs il n'est qu'à voir le nombre de référence qu'on fait dans ce forum aux spiritualités orientales. Sans parler des restaurants :)-
Il y a aussi des mariages mixtes. Bref, même si les asiatiques couvraient petit à petit la France entière, ça me serait égal, après tout, la France d'aujourd'hui n'est plus celle de François 1er.

Caillou a écrit:Et ta façon de s'adresser à chacun, ben oui, on dirait bien que tu te prends pour Dieu, mais celui qui ne pardonne pas.
Comment veux-tu que je m'adresse à chacun, c'est ça que tu aimerais lechebotte ?

Personnellement je ne me définirais jamais en faisant référence à mes instincts mais à la façon donc je les combats ou alors c'est que je ne réussis pas à combattre une part d'animalité en moi, ce qui est grave. Si j'ai très certainement quelque part un instinct a priori de méfiance et de refus de la différence j'essayerai plutôt de me définir par ce que j'essaye d'être, à savoir ne pas avoir d'a priori envers un étranger, même s'il n'a pas la même couleur, la même langue, la même religion ou la même culture.
Et oui, c'est bien comme ça que se définit un être humain.
Seulement, pour combattre, ou du moins gérer son animalité, encore faut-il la reconnaître.

Le seul point sur lequel nous ne sommes fondamentalement pas d'accord, c'est que tu refuses la notion de fonctionnalité à, disons non pas la xénophobie puisque ce mot te donne des boutons, mais à la méfiance de l'autre et à son rejet instinctif.
Tu dis que c'est non fondé. Bon, je suis prêt à lire tes arguments, car jusqu'ici tu t'es contenté de le dire, en faisant une vague référence au fait que le fonctionnalisme est dépassé.
Geveil
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Eloge de la xénophobie. - Page 3 Empty Re: Eloge de la xénophobie.

Message par Bulle le Lun 30 Mar 2009 - 8:55

Gerêve a dit : Je ne suis effectivement pas xénophobe par la raison, mais je dois l'être par instinct, comme je l'expliquais. Il va sans dire que l'instinct ne justifie pas le fait, mais l'explique.
(...)
Comment veux-tu que je m'adresse à chacun, c'est ça que tu aimerais ?
L'instinct de conservation n'a encore une fois rien à voir avec la xénophobie. L'instinct de conservation ne distingue pas la race de celui qui représente un danger, et ne voit pas dans une race un danger plus que dans une autre. C'est l'action dangereuse qui est en cause et non pas la couleur de peau ou la religion de celui qui la fait. Et il n'y a pas de généralisation du geste d'une personne à l'ensemble de la race présente sur le territoire.
Ce n'est pas parce qu'un arabe a volé le sac à main d'une petite vieille, ce n'est pas parce qu'un quartier est habité par des arabes délinquants que tous les arabes présents en France sont des voleurs et des délinquants.
Et ce n'est pas parce qu'il y a des arabes et des chinois en France que la France va voir Notre Dame de Paris transformée en mosquée ou en temple boudiste, ni qu'ils brûleront la BNF...
Que tu sois xenophobe, c'est ton problème mais évite de dire ou de vouloir prouver que ceux qui ne le sont pas sont des hypocrites.
Quant à faire en faire l'éloge en se fondant sur l'affirmation que "Nous sommes tous racistes et xénophobes! Tous les êtres vivants sont racistes et xénophobes" là franchement c'est le comble et c'est très malsain...

_________________
Hello Invité !  Le Eloge de la xénophobie. - Page 3 Quizzv10 du 01 octobre 2019 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
Bulle
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 44885
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Eloge de la xénophobie. - Page 3 Empty Re: Eloge de la xénophobie.

Message par Invité le Lun 30 Mar 2009 - 9:28

Miphum a écrit:Oui, d'ailleurs il dit bien dans son texte qu'il n'approuve pas la xénophobie, il ne fait que l'expliquer. Le mot "éloge" n'est pas adapté ici.

100 % d'accord avec toi, Miphum. Je pense que Bulle et Caillou font un procès en hérésie à Gereve.
Donc, si le Tribunal de la Sainte Inquisition le décide, ce n'est pas le pendre, le terme est également inadapté. Il faudra le ... .:brulé:

PS : j'ai un gros frêne qui est tombé chez moi, c'est du très bon bois. :ric:

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Eloge de la xénophobie. - Page 3 Empty Re: Eloge de la xénophobie.

Message par Invité le Lun 30 Mar 2009 - 9:40

Caillou a écrit:pppffh je viens de te répondre Siva, et j'ai tout perdu mon post. M'énerve !

De toutes façons nous étions hors sujet ...
Rappelle moi où étaient les topic concernés existant
A+

Je te comprends, Caillou ! Ce que je fais, quand c'est un long post avec citations et références, c'est que j'utilise le bloc notes.

C'est juste, nous étions hors sujet, mais la discussion était vraiment intéressante. Si tu veux bien, on pourrait continuer là ou j'ai posté dans "philosophie". Il y a trois fils :
1° Les animaux sont-ils bêtes ? https://www.forum-metaphysique.com/philosophie-f46/les-animaux-sont-ils-betes-t2961.htm
A lire en premier si tu veux voir comment je pose le problème d'ensemble.
Les deux autres : https://www.forum-metaphysique.com/philosophie-f46/les-animaux-point-de-vue-moral-t2963.htm
https://www.forum-metaphysique.com/philosophie-f46/les-animaux-point-de-vue-philosophique-t2962.htm
A bientôt !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Eloge de la xénophobie. - Page 3 Empty Re: Eloge de la xénophobie.

Message par Geveil le Lun 30 Mar 2009 - 12:09

A propos des propos de Bulle, (qui au demeurant s'adresse à moi alors que j'ai des propos puants, sans doute qu'elle porte un masque), comme quoi la peur de l'étranger, et même la haine de l'étranger n'existe pas dans la nature, j'ai sans doute oublié de relater un épisode du livre " L'oiseau bariolé " dont j'ai oublié l'auteur. Ça se passe en Pologne, où un divertissement des gamins consiste à attraper une colombe, toute blanche, à la peindre de toutes les couleurs et à la relâcher. La pauvre bête va bien sûr rejoindre ses congénères et......... se fait mettre en pièces.
Alors je dis que je me trompe peut-être, que cet épisode est peut-être une pure invention romanesque, mais je dis aussi qu'avant d'affirmer avec la certitude d'un spécialiste que le racisme n'est pas un instinct , il faudrait interroger de vrais spécialistes, ce que je n'ai pas fait je le reconnais.

Pour ce qui est des propos de Bulle, je le dis pour tout le monde, puisqu'elle me reproche je ne sais quelle duplicité entre mes message publics et mes mp, j'aimerais bien qu'elle s'excuse pour avoir utilisé l'adjectif "puant"; par ailleurs, je déteste l'expression " c'est ton problème", façon de dire qu'elle n'en a pas, et refuse le dialogue .
Je dois dire que le genre humain ne cessera jamais de me surprendre, en effet, considérant ce que nous a confié Bulle dans je ne sais plus quel message sur le fait qu'elle a du se déconstruire et se reconstruire, et que ça a été difficile, je pensai qu'elle avait atteint effectivement un haut degré de connaissance de soi, ce qui la rendrait très tolérante.
Considérant aussi ses propos sur le positif qui engendre le positif, je pensais que nous étions sur la même longueur d'onde.
Hélas, je constate qu'elle n'a pas du aller au bout du chemin, ou qu'elle s'est reconstruite avec un vrai ciment, qui lui a fait perdre toute souplesse. Elle et Jipé me font penser à ces amants du très beau film ' Les visiteurs du soir " que le diable, rageant de ne pouvoir atteindre leur amour, a transformé en statues de pierres. Mais à la fin du film, on entend toujours battre un cœur dans les statues. Et c'est exactement ça, Bulle et JP sont des statues mais ils ont un cœur qui bat, heureusement.


Dernière édition par Gereve le Lun 30 Mar 2009 - 14:29, édité 1 fois
Geveil
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum