Au commencement Dieu créa les cieux et la terre.

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Aller en bas

Au commencement Dieu créa les cieux et la terre. Empty Au commencement Dieu créa les cieux et la terre.

Message par bereshit le Jeu 7 Mai 2009 - 16:53

En hébreu Bereshit bara Elohim et hashamayim ve'et ha'arets.
28 lettres en hébreu et 7 mots.
Voulez vous que je développe un peu cette phrase ?
Si on s’accorde en général sur le sens général de la phrase dans toute sa partie droite, par contre le premier mot B R A S Y T formé des 6 lettres suivantes, Beth rech aleph shin yod teth, est particulièrement intraduisible. Traduit en général par « Au commencement », il est aussi traduit par « dans ou par le principe », la lettre B étant en hébreu la préposition dans, avec, à cause et BRA, les 3 premières lettres, voulant dire dans le sens le plus général, créer ou produire. Le problème est encore plus complexe encore car ce premier mot comporte en son centre le mot feu avec A S et aux deux extrêmes le mot alliance avec les lettres B R Y T. Je ne peux m’étendre plus avant. Mais sachons que si tout le monde a fort bien compris que c’est bien ce premier mot qui semble déterminer tout le reste et que c’est par lui que va se développer la parole de Dieu, le souffle divin créateur, la traduction « par le principe est bien plus intéressante » sur le plan métaphysique et épistémologique.

Aleph et Shin, voila le feu au centre du mot.

Dans ce mot, le feu est au centre du mot alliance parce que toute vraie alliance qu'elle soit avec Dieu ou transposé à notre niveau existentiel peut être une pure relation dévorante et vivante. Ceci est l'Amour :coeur: . Dans ce premier mot s'exprime déjà en implicite l'alliance de Dieu pour l'homme, sa création, sa créature qu'il a voulu capable de s'intéresser à LUI. La preuve en est puisque c'est Lui qui nous fait découvrir ces mots contenus à l'intérieur à partir du moment où nous penchons avec Amour sur le texte donné par Dieu.
Je pense que lorsque on étudie un texte on ne doit jamais aller à celui ci d'une façon froide et impersonnelle, en pur technicien ou de la langue ou des mots mais s'impliquer dans la relation de recherche, ECOUTE de La Parole. C'est en ce sens qu’on peut à ce compte là parler de révélation pour le Bereshit : mais ceci est vrai alors pour toute recherche si nous sentons passer l'Esprit au delà de la lettre mais par elle.
...... :soldat: pour la suite, on attendra. Il y a de quoi s'etonner je vous l'assure. Nous irons jusqu'à 666 :frh: s'il le faut.
bereshit
bereshit
Sorti de l'oeuf

Masculin Nombre de messages : 16
Localisation : toulouse
Identité métaphysique : chercheur
Humeur : sombre
Date d'inscription : 07/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Au commencement Dieu créa les cieux et la terre. Empty Re: Au commencement Dieu créa les cieux et la terre.

Message par Geveil le Ven 8 Mai 2009 - 11:27

Passionnant!
J'ajoute que le beith, première lettre de Be reshit à une forme de fer à cheval ouvert vers la gauche, or, en hébreu, on lit de droite à gauche.
Spoiler:
(Si quelqu'un sait comment faire apparaître les lettres hébraïques sur ce forum, qu'il nous l'explique )
Geveil
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Au commencement Dieu créa les cieux et la terre. Empty Re: Au commencement Dieu créa les cieux et la terre.

Message par SEPTOUR le Ven 8 Mai 2009 - 11:35

Oui, tres interessant. Je suis pret a vous suivre pas a pas.

SEPTOUR
Maître du Relatif et de l'Absolu

Nombre de messages : 1851
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Au commencement Dieu créa les cieux et la terre. Empty Re: Au commencement Dieu créa les cieux et la terre.

Message par Invité le Ven 8 Mai 2009 - 15:40

בראשית ברא

Ca marche gereve non ?

J'avais déjà mis une citation dans ma signature et caladine aussi.

Ce que dit l'ami bereishit est intéressant néanmoins des esh אש il y en a plein les mots de la bible.

Par contre si enlève les points voyelles et qu'on fait joujou comme beret on peut lire ברא שית ברא

Si on choisit de lire le premier BR' par bara comme le deuxième BR' qu'on traduit traditionnellement par "créa" ou "il créa" on a donc : " créa ? , créa Elohim les cieux et la terre.Le mot à la place du ? c'est shit שית.

Alors qui peut nous dire si ce mot existe en hébreu biblique ? Et si oui comment on le traduit qu'on voit si la phrase garde un sens ?

Si vous ne le pouvez pas moi qui le peux je veux qu'on me paye ce dico dont à parlé Leela !

Vous m'envoyez 6.6.6 euros sur mon compte paypal.

Hihi.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Au commencement Dieu créa les cieux et la terre. Empty Re: Au commencement Dieu créa les cieux et la terre.

Message par Geveil le Ven 8 Mai 2009 - 16:46

Dans mon dico Hébreu-Français, j'ai trouvé le mot שית traduit par " poser, mettre, placer" et le même, comme substantif traduit par " vêtement, manteau" enfin plus bas encore, par "base, fondement, fondations ".
Geveil
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Au commencement Dieu créa les cieux et la terre. Empty Re: Au commencement Dieu créa les cieux et la terre.

Message par Invité le Ven 8 Mai 2009 - 16:59

En hébreu biblique j'ai "épines ", ou "vêtement" moi !

Tu as aussi vêtement et c'est à ça que je pensais.

Créa un vêtement Elohim , créa les cieux et la terre.Dans mon idée je voyais bien une relation entre un vêtement fait de 6 fils et les 6 yom (ou 7) de la création.

mais l'idée d'épine fonctionne aussi si on considère qu'une sorte d'épine coupe en deux ..cieux et terre.

Ce qui m'amuse c'est que je vais jusqu'à faire trouvé un rapport entre shit et shit en anglais.L'idée du caca des animaux qui recouvre la terre comme un vêtement peut venir à l'esprit..

Razz

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Au commencement Dieu créa les cieux et la terre. Empty Re: Au commencement Dieu créa les cieux et la terre.

Message par Bulle le Ven 8 Mai 2009 - 16:59

Hello Bereschit !
Bereschit a dit : Je pense que lorsque on étudie un texte on ne doit jamais aller à celui ci d'une façon froide et impersonnelle, en pur technicien ou de la langue ou des mots

Pourtant c'est en abordant un texte d'une façon « froide et impersonnelle » que l'on peut tenter d'avoir l'objectivité nécessaire à son étude.
Dans le cas contraire il s'agira plutôt de l'interprétation d'un texte et non pas de son étude.

_________________
Hello Invité !  Le Au commencement Dieu créa les cieux et la terre. Quizzj10du 01 septembre 2019 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
Bulle
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 44691
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Au commencement Dieu créa les cieux et la terre. Empty Re: Au commencement Dieu créa les cieux et la terre.

Message par SEPTOUR le Ven 8 Mai 2009 - 17:41

Bien dit, ma foi!

SEPTOUR
Maître du Relatif et de l'Absolu

Nombre de messages : 1851
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Au commencement Dieu créa les cieux et la terre. Empty Re: Au commencement Dieu créa les cieux et la terre.

Message par bereshit le Sam 9 Mai 2009 - 7:44

Bonjour tout le monde :hey: .

Gereve, tu dis « Le beith, première lettre de Be reshit à une forme de fer à cheval ouvert vers la gauche, or, en hébreu, on lit de droite à gauche ».
Le fait que l’ouverture du beth soit du coté du texte signifie en toute vraisemblance que un avant un commencement est impossible à exprimer. Il ne peut rien y avoir. Ceci est conforme aux acquis de la science qui ne peut absolument rien dire au delà du temps de Planck, l’espace en tant que référentiel n’existant pas encore.

Attention, je ne cherche nullement a vouloir faire accorder les acquis de la science avec la religion. A chacun son point de vue. Pour moi, si Dieu a quelque chose à nous dire, croyez vous sincèrement que ce serait le plus important de parler des particules fondamentales à l’extrême ? Si il y a concordance, et bien tant mieux pour moi, c’est une question de choix personnel.

Je voudrais faire une remarque que peu d'auteurs signalent. Les deux premières lettres B et R du premier mot de la Thorah c'est le mot BR qui veut dire PUR ou GRAIN. C'est pas beau ??? Vérifiez avec n’importe quel dictionnaire de la bible hébraïque.
Ceci signifie qu’en ces deux lettres, BR, est en POTENTIALITE tout ce qui va suivre et que cette puissance est pure. C’est une interprétation valable.
Il est naturel également de traduire Bereshit par commencement puisque les trois premières lettres veulent dire créer. Mais le commencement de quoi ? Un commencement est en fait un changement d’état, l’apparition de quelque chose de nouveau.
Le « début » de deux choses non contradictoires.
1) Le début de l'Univers, la singularité du Big bang.sur le plan scientifique.
2) Le début de l'alliance de feu sur le plan de la didactique car comme le dit mon auteur préféré, quand on lit une lettre on commence par le commencement et non par la nouvelle Jérusalem ou l’Apocalypse. La Bible ne serait-elle pas une lettre envoyée à l’Adam ? Ce qui veut dire qu'il faut commencer par le plus simple et ne pas chercher à saisir le ou les langages de Dieu avant d'avoir compris comment Il s'exprime et quel est sa méthode pour nous amener à LUI par INTERSUBJECTIVITE.

Ce que dit Gereve et Qwatybaal est intéressant par rapport à cette notion d’intersubjectivité. Effectivement le mot SYT veut dire épine. (Je ne me base que sur le dictionnaire de la bible hébraïque). Mais c’est là par exemple qu’il y a des choix à faire par intersubjectivité car on ne voit pas trop ce que peut signifier le mot épine dans le contexte de la création.

(Je constate que la science donne de plus en plus d'importance à ce terme d'intersubjectivité et que l’objectivité absolue, séparation de l’objet et du sujet est totalement dépassée. On étudie des relations entre des « objets supposés comme tels mais non définissables à l’extrême, l’en soi n’existant pas. C’est pour cette raison que les protocoles d’expérience sont extrêmement complexes).

C'est à ce niveau-là que se rejoignent science et religion). Dieu a Lui aussi son protocole d'accord et il pourrait dire « Que serais-je sans ma création et sans vous ?
Je le résume. Je ne suis rien, Dieu est tout. C'est le premier sine qua non.
Il est partout ce protocole dans la Bible, en premier, l'humilité. Je ne pense pas que nous puissions aller plus loin si nous n’acceptons pas au moins un instant ce sine qua non.
.
Ce point numéro 2 est en général oublié par beaucoup d'auteurs, surtout ce mot d’intersubjectivité.

Bulle, nous ne nous rejoignons pas sur cette façon d’aborder la texte. Ce n’est pas grave.

Alors pour moi, petite remarque. A quoi s’intéresser en premier ? A critiquer le texte sans chercher à le comprendre et à s’épanouir dans son EGO ? Démarche totalement négative qui ne sert à rien. Une critique ne peut se construire qu’à partir d’une connaissance. Savez vous comment se nomme orgueil en hébreu ? Et quel est son nombre ? Je vous le dirai prochainement.

Alors intéressons nous à Dieu d’abord. J’apprends son nom, il se nomme YHWH. Mais il est aussi dans cette première phrase sous la dénomination Elohim, cinq lettre, ALHYM.
La terminaison YM est en hébreu un pluriel et ce pluriel est considéré par les juifs comme un pluriel de majesté.

Mais comme je suis curieux et que je sais qu’en hébreu chaque lettre est aussi un nombre et bien je vais tout simplement dans un premier temps additionner la valeur ordinale des lettres par réflexe millénaire. Il faut savoir que dans toutes les langues anciennes les lettres ont été utilisées pour exprimer les nombres aussi.
Sur le plan numérique il faut chercher pendant longtemps pour savoir quel est le mode de calcul le plus simple, celui qui pourrait être issu du divin et qui n’aurait rien à voir avec quelque choix purement humain car si Dieu a quelque chose à nous dire, Il peut s’exprimer aussi par la mathématique.
Il existe plus de 60 numérologies possibles ! Cf Georges Ifrah, histoire universelle des chiffres. Je ne pense pas que la numérologie hébraïque qui est issue du monde grec soit garante d’universalité et puisse être choix du divin. Il doit y avoir une autre façon de raisonner.

L’ordre des 22 consonnes est donné en acrostiche dans la Thorah qui au départ était écrite en continue, sans finales et sans points etc.

YHVH = 10 + 5 + 6 + 5 = 26. Le total de la première phrase Bereshit bara Elohim et hashamayim ve'et ha'arets. = 298. Le total du premier mot = 76. Le reste de la phrase = 222.
Ce nombre est très connu de tous les kabbalistes ou numérologues de la Thorah.
J’en reste là pour l’instant.
Je vous laisse vérifier si vous le voulez.

Amicalement
bereshit
bereshit
Sorti de l'oeuf

Masculin Nombre de messages : 16
Localisation : toulouse
Identité métaphysique : chercheur
Humeur : sombre
Date d'inscription : 07/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Au commencement Dieu créa les cieux et la terre. Empty Re: Au commencement Dieu créa les cieux et la terre.

Message par Invité le Sam 9 Mai 2009 - 8:32


Votre dialogue est passionnant. Cela fait longtemps que cette approche m'attirait mais cela me semblait inaccessible, sauf des bribes ici et là. J'ai essayé de lire Annick de Souzenelle mais cela me dépassait...

Je vous lis avec grand intérê
t !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Au commencement Dieu créa les cieux et la terre. Empty Re: Au commencement Dieu créa les cieux et la terre.

Message par Bulle le Sam 9 Mai 2009 - 9:03

Bereshit a dit : Il est naturel également de traduire Bereshit par commencement puisque les trois premières lettres veulent dire créer.
Il est surtout naturel de commencer un livre censé raconter la création du monde par « Au commencement ».
Un commencement est en fait un changement d’état, l’apparition de quelque chose de nouveau.
Par définition si le commencement est bien « l'apparition de quelque chose de nouveau » il n'est pas un changement d'état, puisque le changement d'état est une évolution, une mutation.
Effectivement le mot SYT veut dire épine. (Je ne me base que sur le dictionnaire de la bible hébraïque). Mais c’est là par exemple qu’il y a des choix à faire par intersubjectivité car on ne voit pas trop ce que peut signifier le mot épine dans le contexte de la création.
Au contraire, le symbolisme de l'épine ne dénote pas le contexte. L'épine peut parfaitement signifier la difficulté, l'obstacle, ou encore une barrière de défense. Ce qu'il faudra dépasser en quelque sorte pour que la "graine" pousse...
Juste pour montrer qu'en cherchant bien on peut trouver des tas d'interprétations subjectives, arrangeantes etc...
Mais c'est aussi ce qui fait l'universalité d'une oeuvre : chacun peut y trouver ce qu'il y cherche. Par opposition à un "roman de gare" où on aura beau chercher, il n'y a quasiment rien à trouver...
A quoi s’intéresser en premier ? A critiquer le texte sans chercher à le comprendre et à s’épanouir dans son EGO ? Démarche totalement négative qui ne sert à rien. Une critique ne peut se construire qu’à partir d’une connaissance.
Il semble au contraire, que c'est dans publiant sa propre interprétation d'un texte et entend vantant les mérites et l'originalité qu'il y a une propension à développer son ego. Comme par exemple on peut le remarquer par l'analyse froide et un personnel d'une contribution : « je voudrais faire une remarque que peu d'auteurs signalent », - « si la concordance est bien tant mieux pour moi, c'est une question de choix personnel ».
Je trouve par ailleurs fort péjoratif et dénué de fondement l'insinuation qu'un critique de texte soit dépourvu de connaissances...
Mais tu as le droit de te placer à un niveau supérieur, bien entendu !
Fais attention quand même, à moins qu'il ne s'agisse d'un sens kabbalistique du mot humilité ! croule de rire

_________________
Hello Invité !  Le Au commencement Dieu créa les cieux et la terre. Quizzj10du 01 septembre 2019 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
Bulle
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 44691
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Au commencement Dieu créa les cieux et la terre. Empty Re: Au commencement Dieu créa les cieux et la terre.

Message par YOD le Sam 9 Mai 2009 - 9:19

bereshit a écrit:

YHVH = 10 + 5 + 6 + 5 = 26. Le total de la première phrase Bereshit bara Elohim et hashamayim ve'et ha'arets. = 298. Le total du premier mot = 76. Le reste de la phrase = 222.
Ce nombre est très connu de tous les kabbalistes ou numérologues de la Thorah.
J’en reste là pour l’instant.
Je vous laisse vérifier si vous le voulez.

Amicalement

Oui et le nombre 26 et le seul nombre qui se trouve entre un carré (25=5x5) et un cubique (27= 3x3x3) ce qui fait dire a Pierre Fermat : Le nombre 26 est un nb unique dans tout l'univers

Mais bon, on dérive inexorablement vers le concordisme (= la science du coucou) là, lol ! Il ne faut pas oublier que le système de Ptolémée ou la terre etait mise au centre de l'univers (le géocentrisme) a été érigé en dogme par l'église ce qui a coûté la vie à Copernic et Giordano Bruno tout a fait chrétiens (le premier chanoine et l'autre théologien) et pour finir avec un Gallilée jurant sur les évangiles (qui ne parlent jamais du comment est fait le monde, ni comment il s'est fait) qu'il ne disait que des bêtises

bereshit a écrit:Attention, je ne cherche nullement a vouloir faire accorder les acquis de la science avec la religion.
Je préfère de loin ça.... pourquoi la Torah commence par ce mot "Bereshit" qui veut dire "au commencement de…" sans indiquer le nom qu'il complète ?

YOD
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2232
Date d'inscription : 25/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Au commencement Dieu créa les cieux et la terre. Empty Re: Au commencement Dieu créa les cieux et la terre.

Message par Invité le Sam 9 Mai 2009 - 21:42

bereshit a écrit:Gereve, tu dis « Le beith, première lettre de Be reshit à une forme de fer à cheval ouvert vers la gauche, or, en hébreu, on lit de droite à gauche ».
Le fait que l’ouverture du beth soit du coté du texte signifie en toute vraisemblance que un avant un commencement est impossible à exprimer.
A remarquer tout de même que le beth sert aussi d'équivalent au B et... au V en français.

bereshit a écrit:Je voudrais faire une remarque que peu d'auteurs signalent. Les deux premières lettres B et R du premier mot de la Thorah c'est le mot BR qui veut dire PUR ou GRAIN. C'est pas beau ??? Vérifiez avec n’importe quel dictionnaire de la bible hébraïque.
Ceci signifie qu’en ces deux lettres, BR, est en POTENTIALITE tout ce qui va suivre et que cette puissance est pure. C’est une interprétation valable.
Grain oui, mais aussi blé , épis et campagne à ce que je vois..
En tant qu'adjectif, "Bar" peut aussi signifier élu ou choisit.
Et puis "Bar" qui est un mot araméen est aussi utilisé dans la bible à coté de "Ben" pour dire "fils".
A signaler une légende qui existe qui voudrait que père se dirait abba en hébreu.Mais en hébreu père ce dit Av.
Abba c'est en araméen et le mot n'est pas dans les mots araméens présent dans la bible.
bereshit a écrit:Il est naturel également de traduire Beréshit par commencement puisque les trois premières lettres veulent dire créer.
Dans la lecture classique l'idée de commencement, de départ ,vient du -reshit et pas des trois consonnes dans la traduction actuelle.Resh-aleph-shin ראש sont une racine triconsonantique qui indique l'idée de premier, de tête, de sommet et de début.
Rosh = tête, sommet par exemple.
Roshashana (rosh-ha-shana) est la fête juive du nouvel an, la fête du commencement d'une année.C'est pour ça que chouraqui traduit beréshit par en tête par exemple.En-tête = Be-réshit.

En gen 1:1 il y a Be-réshit בְּרֵאשִׁית mais ensuite on a réshit seul en gen 10:10 רֵאשִׁית puis Ve-réshit en Gen 49:3 et mé-réshit dès Nombres 15:21
Qui sont traduit par commencement, ou prémices aussi selon le contexte.

Voir ici > http://www.mechon-mamre.org/f/ft/ft0110.htm

bereshit a écrit:La Bible ne serait-elle pas une lettre envoyée à l’Adam ?
Dire l'Adam c'est une moitié de bonne chose je trouve.Dire l'adam c'est parfait.Juste ma vision bien entendu.

bereshit a écrit:Ce que dit Gereve et Qwatybaal est intéressant par rapport à cette notion d’intersubjectivité. Effectivement le mot SYT veut dire épine. (Je ne me base que sur le dictionnaire de la bible hébraïque).
Quel dico as tu ?On traduit bien aussi shit par vêtement et c'est indiqué dans le sander & trenel et dans le reymond.
Voir en psaumes 73:6 et en proverbes 7:10

Il y a aussi un shit qui s'écrit sans le yod en daniel 3:1.
שִׁת on le traduit par 6...

bereshit a écrit:Alors intéressons nous à Dieu d’abord. J’apprends son nom, il se nomme YHWH. Mais il est aussi dans cette première phrase sous la dénomination Elohim, cinq lettre, ALHYM.
Et les deux mots lié l'un après l'autre.יהוה אלהים

Wink

Ps : pour bien voir les points voyelles dans les mots hébreux il faut grossir un peu parfois donc Ctrl + mollette de souris.En trop petit certains points se collent et semblent former autre chose.


Dernière édition par Qwatybaal le Dim 10 Mai 2009 - 8:28, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Au commencement Dieu créa les cieux et la terre. Empty Re: Au commencement Dieu créa les cieux et la terre.

Message par _Spin le Dim 10 Mai 2009 - 0:08

Bonjour,

YOD a écrit:Oui et le nombre 26 et le seul nombre qui se trouve entre un carré (25=5x5) et un cubique (27= 3x3x3) ce qui fait dire a Pierre Fermat : Le nombre 26 est un nb unique dans tout l'univers
Houlà ! Mais c'est que nous sommes au moins deux sur ce forum à habiter le département 26 (Drôme) ! Nous sommes sauvés ! :D

26 dans le Yi King (dont je parlerai un jour) c'est le "Pouvoir d'apprivoisement du Grand".

Et depuis Mendeleiev l'élément 26, c'est le fer.

à+

_Spin
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 9507
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Au commencement Dieu créa les cieux et la terre. Empty Re: Au commencement Dieu créa les cieux et la terre.

Message par SEPTOUR le Dim 10 Mai 2009 - 1:02

Je me pose la question: pq DIEU nous parlerait il avec un langage hermétique que la plupart des gens ne comprennent pas?
Alors que les émotions et les sentiments(en plus des mots) sont a la portée de tous?
Ne faites vous pas fausse route en cherchant DIEU dans le tres compliqué?
Cependant je trouve ce langage plein de mysteres et tres attirant, je vai continuer a essayer de vous suivre.

SEPTOUR
Maître du Relatif et de l'Absolu

Nombre de messages : 1851
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Au commencement Dieu créa les cieux et la terre. Empty Re: Au commencement Dieu créa les cieux et la terre.

Message par Invité le Dim 10 Mai 2009 - 5:34

SEPTOUR a écrit:Je me pose la question: pq DIEU nous parlerait il avec un langage hermétique que la plupart des gens ne comprennent pas?
Alors que les émotions et les sentiments(en plus des mots) sont a la portée de tous?
Ne faites vous pas fausse route en cherchant DIEU dans le tres compliqué?
Cependant je trouve ce langage plein de mysteres et tres attirant, je vai continuer a essayer de vous suivre.
Il y a un fil là dessus, mais je pense qu'il y a deux volets pour la réponse à cette question. D'abord la lecture au premier ou second degré: littérale ou imagée, qui, en effet, devrait être accessible à tous. Puis les autres niveaux de lectures: troisième, voire quatrième, réservés aux seuls initiés. Ce n'est évidemment pas Dieu qui écrit, mais des humains en contact avec les lois de la Vie, et l'écriture d'un texte à ce niveau relève de l'"inspiration" comme celle des grands artistes: ils écrivent, mais c'est comme si leur main était guidée. Celui qui comprends les lois de la Vie possède un pouvoir sur les autres, il maîtrise en quelques sortes la Vie, et il est évident que ce pouvoir n'est pas à mettre entre toutes les mains. On peut retrouver des lois de la Vie partout, il faut juste apprendre à les lire, et pour cela les nombres sont la clef finale, c'est ce qu'enseigne la Kabale juive, entre autres. Les noms de Allah et la numérologie arabe vont dans le même sens, ainsi que la numérologie chinoise et cette de notre tradition initiatique. Mais on peut aussi apprendre ces lois en observant la nature par exemple.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Au commencement Dieu créa les cieux et la terre. Empty Re: Au commencement Dieu créa les cieux et la terre.

Message par SEPTOUR le Dim 10 Mai 2009 - 11:51

LEELA
Si nous sommes des parties de DIEU, ttes égales entre elles originelement mais differenciées par l'incarnation (qui fait de nous des étres inégaux) et que, en tant que parties du divin nous connaissons déja tout, ce langage n'est pas utile. Il faut chercher pour se rappeller, avoir la volonté de passer de nombreuses années a redecouvrir ce savoir. la sagesse viendra avant d'atteindre ce dernier. Quant au pouvoir sur autrui, il est sans interet arrivé a un certain niveau.

SEPTOUR
Maître du Relatif et de l'Absolu

Nombre de messages : 1851
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Au commencement Dieu créa les cieux et la terre. Empty Re: Au commencement Dieu créa les cieux et la terre.

Message par Bulle le Dim 10 Mai 2009 - 15:11

Spin a dit :
département 26 (Drôme) ! Nous sommes sauvés
Et pour les deux qui habitent les Alpes Maritimes ça marche aussi ? :flower:
Leela a écrit
mais des humains en contact avec les lois de la Vie
On naît, on vit et on meurt ! J'ai bon là ?

_________________
Hello Invité !  Le Au commencement Dieu créa les cieux et la terre. Quizzj10du 01 septembre 2019 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
Bulle
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 44691
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Au commencement Dieu créa les cieux et la terre. Empty Re: Au commencement Dieu créa les cieux et la terre.

Message par bereshit le Dim 10 Mai 2009 - 16:41

Et alors je reviens sur cette valeur de 222 qui peut paraître bizarrrrrrre avec cette répétition du deux. Seulement quand on a quelques notions de mathématiques et bien on dit 222 = 26 en base trois !!!!!!!!! :whistle: Tiens, du trinitaire qui passe par là ? C’est un possible.

Connaissez vous LUPASCO et sa logique du contradictoire basée sur le tiers inclus ? Ceci n’est q’une parenthèse mais qui pourrait avoir une importance dans ce cadre car il a développé une trialectique ou la table de vérité est à trois termes et non à quatre comme dans notre logique.

Mais attention il y a beaucoup mieux !!!!!!
S’il y a une démarche mathématique à faire en passant par la base trois, alors il ne faut plus additionner. En effet pour écrire que 222 = 26 nous devons faire la transformation suivante. 2x3+2x3+2, ceci en continu sur une calculatrice et en ignorant les parenthèses, ce qui ne change pas le résulltat. Nous pouvons faire strictement la même chose en base dix avec le nombre par exemple 777 en faisant 7x10+7x10+7 = 777. Dans cette deuxième équation, le multiplicateur 10 remplace le 3, c’est tout :compris: . Lémec se demande pourquoi j'ai choisi ce nombre.
Et quid de 76, « le poids du Bereshit » ?
Je crois qu’à ce niveau il serait intéressant de mieux observer la valeur de ces 6 lettres-nombres, BRASIT ou 2 20 1 21 10 22.

Nous allons y arriver à ce commencement !

Ceci dit je réponds un peu à tout le monde.

Yod.
pourquoi la Torah commence par ce mot "Bereshit" qui veut dire "au commencement de…" sans indiquer le nom qu'il complète ?
Mais d’une part tout le monde ne traduit pas par au commencement, et surtout parce qu’il est tout à fait naturel d’écrire par exemple, au commencement je crée. Le ou les objets de ce commencement sont à droite de la phrase, dans l’ordre du réalisé ou du futur si vous voulez.

Bulle
Par définition si le commencement est bien « l'apparition de quelque chose de nouveau » il n'est pas un changement d'état, puisque le changement d'état est une évolution, une mutation.
Quand d’une multitude d’états possibles un seul se réalise, c’est bien quelque chose de nouveau. Etre ou ne pas être, l’univers n’avait que ce choix en équiprobabilité. Il a donc été tout en n’étant pas, tout est relatif. La singularité du bing bang est un changement d’état et le début d’une évolution. Et de toute façon, à ce niveau, on ne peut guère jouer avec les mots, notre langage commun perdant toute sa valeur de re-présentation par rapport à un phénomène où toute notre logique est mise en défaut.

Au contraire, le symbolisme de l'épine ne dénote pas le contexte. L'épine peut parfaitement signifier la difficulté, l'obstacle, ou encore une barrière de défense. Ce qu'il faudra dépasser en quelque sorte pour que la "graine" pousse...
Je suis parfaitement d’accord. C’est une interprétation tout à fait valable. D’où l’on voit que les sens se superposent sans se contredire, c’est là que l’on peut dire qu’il y a un vrai.
Mais que faites vous du Aleph entre BR et SIT ? Car on ne peut pas non plus pour donner sens à un mot le découper et oublier une lettre. Rien ne doit être retranché. En exemple le fameux code Drosnin qui ne retient que des groupes de lettres dans une séquence et qui est une fumisterie mathématique.

C'est en abordant un texte d'une façon « froide et impersonnelle » que l'on peut tenter d'avoir l'objectivité nécessaire à son étude.
Dans le cas contraire il s'agira plutôt de l'interprétation d'un texte et non pas de son étude.

Il me semble qu’il est tout d’abord nécessaire de faire une étude et puis après d’interpréter les résultats. Toute démarche de connaissance est sur ce modèle, c’est une expérience. L’objectivité n’est pas. Nous sommes en intersubjectivité.

chacun peut y trouver ce qu'il y cherche.
Je ne pense pas que ce soit tout à fait comme ceci qu’il faille s’exprimer. Je l’ai dit plus haut, j’ai un sine qua non au départ et comme tant d’autres je cherche Dieu. Et ce que je vais trouver ou révéler c’est au moins trois êtres. Et celui l’auteur du texte, et moi même et Dieu qu’en fait j’ai mis en premier. Savez-vous que le mot Moïse est dans cette première phrase ? Un heureux hasard d’après moi. Personne ne l’a cherché ce mot, il saute aux yeux et peut être signifiant.
Alors l’argument archi connu de l’auberge espagnole ne tient pas.

Je trouve par ailleurs fort péjoratif et dénué de fondement l'insinuation qu'un critique de texte soit dépourvu de connaissances...
Mais tu as le droit de te placer à un niveau supérieur, bien entendu !

Vous ne m’avez pas bien lu, j’ai parlé de « je ne suis rien « d’humilité, d’orgueil…..
Je n’entrerai pas dans votre jeu de critique de la personne. Rappel de la charte. On peut s'attaquer aux opinions, pas aux auteurs des opinions.
Leela.
J’ai lu Annick de Souzenelle mais je ne la suis pas au niveau de ses interprétations à partir de la guématrie classique.
Oui il y a toujours plusieurs niveaux de lecture possibles. Mais il y a un mot que je n’aime pas c’est ce terme d’initié, oh là là il y a là un égo qui passe bien souvent. Chacun a sa propre expérience et il peut la communiquer, mais se dire initié est un orgueil évident. :dwiuz:

Septour
Pourquoi DIEU nous parlerait il avec un langage hermétique que la plupart des gens ne comprennent pas?
Je ne peux que dire par rapport à ma propre expérience. Ce n’est pas Dieu qui parle, c’est chacun qui à partir des ses propres possibilités va être en dialogue avec le divin et qui va ensuite retranscrire une part de vérité qui exprimera et Dieu et lui même. C’est l’intersubjectivité.

Qwatybaal, merci pour toutes ces précisions, je garde, mais vous comprenez bien qu’on ne peut pas ici développer toutes les possibilités de traduction de ce seul mot.
Oui, je comprends pour l’adm, et de plus je ne sais pas si il mérite une majuscule lol. Et puis mon dico c’est le plus simple qui soit, c’est la Marchand Ennery.

C’est marrant, j’ai fait mes études à Valence en venant de 07 lol! .
bereshit
bereshit
Sorti de l'oeuf

Masculin Nombre de messages : 16
Localisation : toulouse
Identité métaphysique : chercheur
Humeur : sombre
Date d'inscription : 07/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Au commencement Dieu créa les cieux et la terre. Empty Re: Au commencement Dieu créa les cieux et la terre.

Message par bernard1933 le Dim 10 Mai 2009 - 17:02

Bereshit, avec tes recherches sur le sens des chiffres et des lettres, tu vas tous nous "filer" une humeur sombre !
J'ai lu "La kabbale" de Gershom Scholem et " La Bible, le code secret"
de Drosnin. De belles spéculations, un résultat bien aléatoire, comme dans le jeu de dés...Bref , "mieux vaut cultiver son jardin", disait Candide...et garder une rate dilatée,comme dans la chanson ! Avec mon esprit d'idiot du village, je ne crois en rien de tout ça ! Mais bon courage quand même ! Amitiés !
bernard1933
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Au commencement Dieu créa les cieux et la terre. Empty Re: Au commencement Dieu créa les cieux et la terre.

Message par Bulle le Dim 10 Mai 2009 - 19:24

Bonjour Bereshit !
Bereshit a dit :
Et de toute façon, à ce niveau, on ne peut guère jouer avec les mots, notre langage commun perdant toute sa valeur de re-présentation par rapport à un phénomène où toute notre logique est mise en défaut
Mais c'est pourtant bien à un jeu sémantique que tu te livres, jouant jusqu'à modifier les notions couvertes par les mots. Quant au phénomène dont tu parles, et il n'a rien à voir avec la logique, puisqu'il est du pur domaine de la croyance.

Il me semble qu’il est tout d’abord nécessaire de faire une étude et puis après d’interpréter les résultats. Toute démarche de connaissance est sur ce modèle, c’est une expérience. L’objectivité n’pas. Nous sommes en intersubjectivité.
Donc il faut bien avoir une démarche froide et impersonnelle d'un texte dans un premier temps. Ensuite seulement, se dégageront ce que l'on peut appeler des degrés d'accréditation. Ils pourront être une opinion (avec ses insuffisances aussi bien subjectivement qu'objectivement), la foi (suffisante subjectivement mais insuffisante objectivement), le savoir qu'il lui sera suffisant subjectivement et objectivement.

Alors l’argument archi connu de l’auberge espagnole ne tient pas.
Amha, il tient. Il tient dans la mesure même où tu interprètes une fiction. Dieu faisant partie du domaine de la foi, donc de la croyance et non pas du domaine du savoir puisqu'il n'y a pas de preuves de l'existence de Dieu.
Tu trouves dans les textes des réponses à tes recherches ; et moi je trouve des réponses aux miennes. Ce qui fait la force de ce texte, son universalité, c'est qu'il parle de l'humain et donc que tout humain peut y trouver ce qu'il recherche.

Je n’entrerai pas dans votre jeu de critique de la personne. Rappel de la charte. On peut s'attaquer aux opinions, pas aux auteurs des opinions.
Mais c'est bien ton opinion sur les autres manières d'aborder un texte que je commente,
Cf le contexte dans le spoiler
Spoiler:

A quoi s’intéresser en premier ? A critiquer le texte sans chercher à le comprendre et à s’épanouir dans son EGO ? Démarche totalement négative qui ne sert à rien. Une critique ne peut se construire qu’à partir d’une connaissance.
Ce à quoi j’ai répondu :
Il semble au contraire, que c'est en publiant sa propre interprétation d'un texte et en en vantant les mérites et l'originalité qu'il y a une propension à développer son ego. Comme par exemple on peut le remarquer par l'analyse froide et impersonnelle d'une contribution : « je voudrais faire une remarque que peu d'auteurs signalent », - « si la concordance est bien tant mieux pour moi, c'est une question de choix personnel ».
Je trouve par ailleurs fort péjoratif et dénué de fondement l'insinuation qu'un critique de texte soit dépourvu de connaissances...
Mais tu as le droit de te placer à un niveau supérieur, bien entendu !
Fais attention quand même, à moins qu'il ne s'agisse d'un sens kabbalistique du mot humilité !

Je la trouve condescendante et péjorative. Mais c'est vrai, je n'aurais peut-être pas du répondre de manière… condescendante et péjorative.

_________________
Hello Invité !  Le Au commencement Dieu créa les cieux et la terre. Quizzj10du 01 septembre 2019 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
Bulle
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 44691
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Au commencement Dieu créa les cieux et la terre. Empty Re: Au commencement Dieu créa les cieux et la terre.

Message par YOD le Dim 10 Mai 2009 - 22:13

bernard1933 a écrit:Bref , "mieux vaut cultiver son jardin", disait Candide...

Ah ! parce que comme candide tu crois que tout le monde a un jadin ?


mieux vaut lire un polar suédois, c'est les meilleurs et c'est pas cher

YOD
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2232
Date d'inscription : 25/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Au commencement Dieu créa les cieux et la terre. Empty Re: Au commencement Dieu créa les cieux et la terre.

Message par Geveil le Dim 10 Mai 2009 - 23:01

Pour ceux qui auraient oublié leurs notions de numération , j'explique:
En base 10, on fait des paquets de dix, par exemple dix allumettes, et on nomme ce paquet une dizaine, par exemple, le nombre 12 veut dire " un paquet de dix et deux unités".
Quand on a dix paquets de 10 , on fait un colis qu'on nomme centaines. Par exemple 322 signifie trois colis de cent, deux paquets de dix et deux unités. 332=3x100+2x10+2
En base 3, on fait des paquets de trois allumettes. Dès qu'on a trois allumettes, on en fait un paquet, si bien qu'on ne voit plus d'allumettes isolées, les unités.
Dès qu'on a trois paquets de trois, on fait un colis de trois paquets. On a donc sous les yeux un colis, zéro paquet et zéro unité, ce qui s'écrit 100.
Si on revient en base dix,un colis en base trois contient donc 3x3= 9 unités ( en base dix).

Le nombre 222 en base trois signifie donc deux colis, soit 18 + deux paquets, soit 6+ deux unités, soit 2= 26 en base dix.
Geveil
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Au commencement Dieu créa les cieux et la terre. Empty Re: Au commencement Dieu créa les cieux et la terre.

Message par Leleu le Dim 10 Mai 2009 - 23:38

Bonsoir Berechit
Intersubjectivité ! C’est très scientiste non, cette appellation ? Sauf si c’est moi qui n’en comprends pas vraiment le sens, je trouve que « effet de miroir » voir
« comparaison » est plus approprié. J’en prends pour preuve : "Un commencement est en fait un changement d’état, l’apparition de quelque chose de nouveau".
Leleu
Leleu
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1538
Localisation : Jura
Identité métaphysique : chercheur
Humeur : sociable
Date d'inscription : 16/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Au commencement Dieu créa les cieux et la terre. Empty Re: Au commencement Dieu créa les cieux et la terre.

Message par Invité le Lun 11 Mai 2009 - 15:25

Qwatybaal a écrit:
bereshit a écrit:Alors intéressons nous à Dieu d’abord. J’apprends son nom, il se nomme YHWH. Mais il est aussi dans cette première phrase sous la dénomination Elohim, cinq lettre, ALHYM.
Et les deux mots lié l'un après l'autre.יהוה אלהים

Et aussi YAH et EL ...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum