parler de dieu, c'est tout

Aller en bas

parler de dieu, c'est tout Empty parler de dieu, c'est tout

Message par chantal aurore le Mar 18 Aoû 2009 - 13:02

j'écris des textes, en fait les mots arrivent si vite que je n'ai que le temps de les écrire, je voudrai vous les faire partager, et pouvoir en discuter mais je ne sais pas ou les mettre ailleurs
j'ai écrit celui ci avant ma NDE

REFLEXIONS AIGRES-DOUCES


Ai-je encore quelque chose à espérer ?
Dois-je encore attendre
Je recherche la vérité
Mais je ne sais pas m’y prendre
Je continue d’y rêver
Les mots viennent tous seuls
J’ai envie d’aborder
une plage plus sereine
Où j’aurais l’éternité
Pour me reposer de ma peine
J’ai envie de partager
Ce que je crois être encore un secret
Je rêve de dévoiler un infini suprême
Le temps n’existe pas nous l’avons inventé
Chaque instant de notre vie
N’est qu’un présent qui se poursuit
Forte de cette évidence
L’éternité ne me fait plus peur
Ma peur n’est engendrée
Que par le malheur l’incompréhension, l’égoïsme
Qui règne autour de moi
Ils comprennent, puis ils oublient
Cela ne les intéresse pas et pourtant s’ils savaient
Qui ils sont, et combien Ils ont toujours été aimés
Ils ne voient pas plus loin que le bout de leur nez
Chacun a son morceau de puzzle à la main
Ils refusent des les assembler
Et pourtant s’ils essayaient !
La science, les religions la philosophie
S’ils réfléchissaient ensemble
Pour une fois, s’ils écoutaient
Ils comprendraient pourquoi ils ont été crées
Ils ont donné de toi un visage sévère, un air absent
Ils pensent que tu es indifférent
Ou que tu n’existe pas Ou que tu punis
Ils ignorent que tu vis a travers eux et eux en toi
Ils se disputent sans cesse te tiraillant entre eux
Tu les aimes tous et pas plus l’un que l’autre
Ils sont à ton image
Mais ils n’ont pas encore percés
Les secrets du bien et du mal
Ils ont pourtant tout autour d’eux, à leur disposition
Il leur suffit d’écouter
Et s’ils veulent te voir
Il leur suffit de se regarder
Ce qu’ils ne savent pas
Ce qui leur fait peur
C’est que l’amour est au-dessus de tout
Dans l’amour, il n’y a plus ni bien ni mal
Mais cet amour là
Exige quelques petits renoncements
Auxquels ils ne sont pas encore prêts
Ni mortification, ni flagellation
Simplement savoir se renoncer
Parce que l’on aime
Parce que l’on est aimé
C’est facile et pourtant
Ils se trouvent toutes les raisons pour se défiler
Ils se chamaillent encore comme des petits enfants
-« C’est pas moi, c’est lui qui a commencé ! »
et cela ne se termine jamais
Ils veulent la justice, ils parlent de paix
la justice telle qu’ils la voient ne peut pas exister
si l’on accepte pas les différences entre nous.
On est très vite classé
Riche ou pauvre, beau ou laid,
jeune ou vieux, homme ou femme
Peau claire ou peau foncée
Et j’en passe !
Et par-dessus tout cela
viennent se greffer les idéologies
Qu’on le veuille ou pas, on y est toujours soumis
Ne serait-ce que par habitude
Et si on essayait de chercher ensemble ?
Et si l’on s’apercevait qu’on est tous solidaires ?
Et si on laissait à l’autre le temps de comprendre ?
Et si l’autre écoutait
au lieu de rester enfermé dans sa pensée
Inutile de parcourir la terre,
sous nos yeux déjà l’humanité se débat
Il y a de grandes causes
Il y a de grands débats mais qui sont réservés
à une minorité qui pense pour nous,
on nous donne des jeux nous distraire à tout prix,
que l’on ne pense plus et qu’on les laisse en paix
profiter de leurs pouvoirs
Ou de ce qu’ils ont amassé
Il faut pourtant leur rappeler
qu’ils repartiront comme ils sont arrivés,
Comme ils sont sortis
nu et dépendant du ventre de leur mère
Ils n’emporteront rien de ce qui fait leur vie ici
Sauf ce qu’ils auront appris
Peut-être alors sauront-ils enfin
Que ce qu’ils voulaient tant ne leur sert plus à rien !
Ils sont donc condamnés ?
Non, il n’y a ni bien ni mal,
l’amour est bien au-delà
Ils se sont fait du mal à eux même
par rapport à leur éternité.
Alors ils reviennent une nouvelle fois, pour essayer
Ils choisissent leur voie,
Ils étaient libres et ils le restent
Combien de fois tout cela,
autant que cela sera nécessaire
Nous avons pour cela l’éternité toute entière
Du moins tant que la terre
supportera leurs erreurs
Du moins tant qu’ils n’auront pas trafiqué
Des règles qu’ils n’avaient pas comprises
Et, se prenant pour Dieu
Sans même avoir chercher pourquoi
S’arrêtant au matériel
en rejetant le spirituel
Sans même avoir chercher vraiment
l’essence de la vie, le but de toute chose,
ce qu’est vraiment l’énergie
Ils croient tout savoir,
ils pensent tout avoir compris
Ils haussent les épaules,
ils ne sont que des brebis
Et se jettent tous ensemble
dans ce qu’ils croient être la vie
Ils modifient les lois sans même chercher
pourquoi il y a des lois !
Pourtant, tu ne les condamnes pas !
Et ils devront subir
les conséquences de leurs choix
La vrai loi, la seule justice c’est cela
Ils te répondront :
« Mais nous ne savions pas ! »
Et pourtant tu avais dit :
« cherche et tu trouveras »
Mais ils n’ont pas cherché
en dehors de ce qui les intéressaient
Peut être que s’ils comprennent
l’interdépendance de chaque chose
De chaque pensée, de chaque action
Peut être que s’ils voient
qu’ils ne font du mal qu’a eux-mêmes
Et que s’ils continuent sur cette voie
Ils créaient l’enfer, non pas punis par toi
Mais poussés par eux-mêmes,
hypothéquant le futur
Compromettant aussi
l’avenir de leurs enfants
Et pourtant, s’ils le veulent tous,
Nous pourrions aujourd’hui,
avec toute la technologie
Installer ce dont on parlait autrefois,
« le paradis terrestre »
L’homme peut le reconstruire
Il suffit pour cela
qu’il cesse enfin de ne penser qu’à lui
Qu’il se tourne vers l’autre
Qu’il prenne un nourrisson dans ses bras
Et qu’il demande simplement
« père, aide-moi ! »

chantal aurore
Jeune Padawan

Féminin Nombre de messages : 77
Localisation : nice france
Identité métaphysique : je cherche la connaissance
Humeur : facile à vivre
Date d'inscription : 09/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

parler de dieu, c'est tout Empty Re: parler de dieu, c'est tout

Message par Invité le Mar 18 Aoû 2009 - 13:33

le "ils " me gêne dans la lecture.
en lisant ton texte que "je" m'approprie, je me sens exclue de ce "ils" , dont je fais partie.
C'est mon ressenti, bien sûr.

Sinon, je partage pas mal d'idées
Je recherche la vérité
Mais je ne sais pas m’y prendre

Si nous savions nous y prendre, nous n'aurions plus le désir de chercher!

Et si l’autre écoutait
au lieu de rester enfermé dans sa pensée

et réciproquement! C'est si difficile de s'ouvrir à l'autre.

on nous donne des jeux nous distraire à tout prix,
ou plus exactement, distraire notre attention.

.... je ne veux pas reprendre tout ligne par ligne, mais ton message me paraît refléter une certaine tristesse du devenir de l'homme: laisser-aller, "moutonnisme" désespérance.
jusqu'aux dernières lignes dans lesquelles respire ton propre espoir : tout n'est pas perdu, Chantal-Aurore, il y a encore des gens sur terre (même des athées) qui savent dire, d'une façon ou d'une autre : "Mon Dieu, viens à mon secours"
c'est parfois dans le regard de l'autre, que l'on trouve ce secours.
Ce regard qui te dit simplement "oui, tu es quelqu'un d'important", qui te rappelle que tu n'es pas sur terre uniquement pour attendre l'heure de ta mort en mangeant, buvant, aimant, et satisfaisant tes besoins "naturels"
copains

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

parler de dieu, c'est tout Empty Re: parler de dieu, c'est tout

Message par chantal aurore le Mar 18 Aoû 2009 - 14:06

pardon pour le "ils"
je ne suis qu'un etre humain comme les autres,
en fait dans le ils, moi aussi j'étais incluse
j'étais à l'époque assez pessimiste je le reconnais, mais depuis j'ai fait une NDE dont j'ai déjà parlé sauf que je n'ai pas dit une chose
c'était bel et bien mon heure et je voulais partir, j'avais l'impression de retourner à la maison, là d'ou je venais
mais la voix a insisté
elle m'a dit que la vérité allait se répandre et que la planète serait sauvée
et c'est seulement pour cela que j'ai accepté de rester
merci de ta réponse
chantal aurore

chantal aurore
Jeune Padawan

Féminin Nombre de messages : 77
Localisation : nice france
Identité métaphysique : je cherche la connaissance
Humeur : facile à vivre
Date d'inscription : 09/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

parler de dieu, c'est tout Empty Re: parler de dieu, c'est tout

Message par Invité le Mar 18 Aoû 2009 - 14:13

Mais non, je n'ai pas à te pardonner! Tu as le droit de t'exprimer comme tu le veux! (il ne manquerait plus que ça!) Je t'ai seulement dit mon ressenti!
Je n'ai pas vu ton message sur ta nde, il est difficile de voir tous les messages, même en s'y efforçant! Mais, rassure-toi, nul n'est tenu de se dévoiler totalement!
Tu voulais partir? sans doute. Mais, non, ce n'était pas ton heure, sinon tu ne serais pas là pour en parler! :bras:

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

parler de dieu, c'est tout Empty Re: parler de dieu, c'est tout

Message par bernard1933 le Mar 18 Aoû 2009 - 17:06

Très joli, Chantal . Je constate que tu n'es pas désespérée puisque tu as
entrevu qu' un au-delà éventuel n'est pas celui qu' on t'a enseigné !
Le péché, même tout gros tout gros, n' empêche pas d'entrer dans le
" Royaume des Cieux !" Je m' en pourlèche les babines !
bernard1933
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum