les sacrements de l'Église

Page 1 sur 6 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Aller en bas

les sacrements de l'Église Empty les sacrements de l'Église

Message par Invité le Dim 23 Aoû 2009 - 21:06

Les sacrements de l'Église catholique font partie intégrante de la religion, s'il est vrai que le sacrement de l'ordre ne concerne pas beaucoup de gens, que le sacrement de "pénitence" ou "réconciliation" comme il s'appelle dorénavant semble avoir (presque) disparu, et que celui, si important de la "confirmation" des voeux du baptême, devienne de plus en plus rare, au fur et à mesure que l'on en retarde la date
(Ce que je comprends fort bien, car ceux qui prennent cet engagement à 15, 16 ou 18 ans, on ne peut pas dire qu'ils le font contraints et forcés)
Les quatre autres ont encore aux yeux des catholiques pas forcément très pratiquants, une dimension à la fois humaine et divine.
Le baptême, parce qu'il est la marque de l'accueil de l'enfant dans la grande famille chrétienne
Le mariage, pas seulement pour la jolie robe, parce qu'il est le signe qu'on espère, avec la grâce de Dieu, qu'il durera toujours.
La communion, parce que comme son nom l'indique, elle est le signe de "retrouvailles" autour du Christ, un partage du repas comme au moment de la Cène.
Et, pour certains, le sacrement des malades, qui aident ceux qui se rapprochent de leur fin, à se préparer "en douceur".

Ce ne sont ni des placebo, ni des récompenses pour "qui a été bien sage"!

C'est pourquoi il m'est très difficile d'accepter le rejet de l'Église de tous ceux qui à un moment ou un autre se sont trompés et ont été contraints de divorcer.
Oh! bien sûr, vous, les bons chrétiens, direz, rien n'empêche de se "séparer" simplement!
Et surtout, rien ne vous oblige à vous remarier

Sinon, vous êtes bannis!
Tant pis si vous continuez à avoir la Foi.
D'ailleurs, personne ne vous dira rien si vous avez divorcé (civilement) avant votre mariage religieux!

Drôle de situation, drôle de religion.

Mais rassurez-vous, tel prêtre acceptera de vous donner la communion, "en cachette"!
Celle là, je l'ai vécue, et elle n'est jamais passée!

Bon, bien sûr, la Foi, ce n'est pas exclusivement les sacrements!
Mais ça en fait partie, et particulièrement lors d'évènements familiaux très forts!

Qu'en pensez-vous?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

les sacrements de l'Église Empty Re: les sacrements de l'Église

Message par libremax le Dim 23 Aoû 2009 - 22:11

Chère Myrrha,
pour l'Eglise, les sacrements sont des dons de Dieu extrêmement riches, des évènements inédits qui marquent les personnes à des degrés très variés, avec des conséquences incomparables les unes par rapport aux autres.
La question des sacrements est donc très, complexe.
Sur quoi porte votre "qu'en pensez-vous?"
Sur les sacrements en général?
Sur chaque sacrement en particulier?
Sur la foi où on vous a proposé l'Eucharistie en cachette? dubitatif
libremax
libremax
Aka Taulique

Masculin Nombre de messages : 5035
Identité métaphysique : catholique
Humeur : bonne, tiens!
Date d'inscription : 26/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

les sacrements de l'Église Empty Re: les sacrements de l'Église

Message par Invité le Dim 23 Aoû 2009 - 22:42

Sur le tout!
Bien que la fois (avec un s, le lapsus est intéressant tout de même!) en question, j'ai trouvé ça tellement nul que j'ai demandé au prêtre si le mot communion avait un sens pour lui!
Peut-être qu'en employant "eucharistie", il pouvait s'en sortir par une pirouette, mais, bôf! En vrai, ça fait si longtemps, que je crois que ça n'a plus vraiment d'importance.

Mes blessures "religieuses" je les ai pansées peu à peu, sans doute surtout parce que quelqu'un qui m'aimait beaucoup n'a pas cessé de prier pour moi jusqu'au jour de sa mort, et surtout de me répéter que Dieu m'aime, telle que je suis.

Certains penseront que c'est une béquille, ou un placebo, mais peu m'importe, c'est vraiment important pour moi de savoir que sur terre, il y avait au moins une personne qui croyait encore que je valais plus que "rien du tout"

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

les sacrements de l'Église Empty Re: les sacrements de l'Église

Message par libremax le Dim 23 Aoû 2009 - 23:44

Chère Myrrha,
Il y a quelqu'un pour qui à coup sûr vous valez infiniment, c'est Jésus.
A l'évidence, vous étiez très attachée aux sacrements, jusqu'à ce qu'un évènement dans votre vie amène l'Eglise à vous les refuser.

Le chrétien ou la chrétienne ne sont pas liés au sacrement, ni Dieu. Les sacrements sont des dons gratuits, comme l'amour. Ils ont seulement la particularité d'être donné à certaines occasions: On ne marie pas un bébé, on ne baptise pas un curé. Ils sont donnés dans certaines circonstances, et il arrive que ces circonstances n'y soient pas, c'est tout.

Ca ne veut pas dire qu'on est damné. Ca ne veut pas dire qu'on est exclu de l'Eglise. Ca ne veut pas dire que la relation avec Dieu et avec les frères est coupée. On ne peut même pas dire que la communion soit totalement impossible.( Je ne veux pas parler de ce qu'on vous a proposé de faire un jour "en cachette", j'avoue que je ne comprends pas cette proposition: votre réaction a été tout à fait juste, me semble-t-il, et la proposition totalement déplacée. A priori, un remariage par exemple coupe net le droit à l'Eucharistie, qu'elle soit "en cachette" ou non. Je doute d'alleurs que la "communion en cachette" ait un quelconque sens. ) Nous communions déjà au Christ lorsque nous nous rassemblons en son nom, lorsque nous écoutons Sa Parole, et bien sûr lorsque nous prions.
Vous avez déjà communié au corps du Christ. Toutes les Eucharisties auxquelles vous avez participé n'ont pas été effacées, elles peuvent avoir un sens pour vous. Ainsi en va-t-il de votre baptême, de votre confirmation : vous n'êtes pas "excommuniée".

Le réel souci est que nombre de chrétiens, clergé largement compris, ne réalisent pas toujours la largesse des dons de la Grâce de l'Esprit. Le danger est de faire des sacrements une limite à la charité. Ou bien de s'y habituer. Dans les deux cas ils perdent de leur valeur, et la personne humaine en perd tout autant.
libremax
libremax
Aka Taulique

Masculin Nombre de messages : 5035
Identité métaphysique : catholique
Humeur : bonne, tiens!
Date d'inscription : 26/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

les sacrements de l'Église Empty Re: les sacrements de l'Église

Message par Invité le Lun 24 Aoû 2009 - 0:16

Merci tout d'abord de partager mon point de vue sur cette "proposition malhonnête". En fait, la blessure ne s'est jamais cicatrisée, d'en reparler, j'en pleure encore.
D'autant que tous les enfants rassemblés autour non de moi, bien sûr, mais du christ, pour leur préparation à la profession de foi n'ont pas compris pourquoi le prêtre me refusait la communion dans un moment aussi "fort" de ... communion.

Cette histoire m'a longtemps éloignée du Christ et surtout de l'église et de ses représentants qui me semblaient ne pas savoir ce que signifiait l'Amour du Christ.

De nombreuses années ont passé, j'ai rencontré d'autres croyants, de toutes obédiences, et j'ai cherché à comprendre ce qu'était leur chemin de lumière; je me suis plus ou moins éloignée de la religion et de ses manifestations, mais je n'ai jamais réussi à perdre tout à fait la Foi, même quand je disais "je me fous de toutes ces croyances", la foi de Sr M me retenait de tout rejeter.
Aujourd'hui, je lutte pour m'y retrouver, je sais que ma religion n'a plus grand chose à voir avec celle de mon enfance.
Mais ce que je crois, c'est marqué au fer rouge dans mon coeur, et c'est indélébile.

Je me suis longtemps posé cette (terrible) question: Dois-je attendre avec impatience (voire souhaiter) la mort de mon ex?
Serais-je libre après ça?

Je sais qu'il est malade, aujourd'hui, mais je ne souhaite plus sa mort depuis bien longtemps... Si Dieu lui a pardonné, de quel droit ne le ferais-je pas aussi. Après tout, je suis toujours vivante! Et je connais même des instants de bonheur inoubliables, bien plus intéressants à garder dans ma mémoire-qui-flanche! I love you

Pardon, je n'ai pas pour habitude de me livrer ainsi. Pourtant, je voudrais juste dire que quelles que soient les souffrances physiques ou morales que l'on a pu subir, Dieu (ou la Nature, pour ceux qui refusent de croire en Lui) nous a fait assez forts pour y résister et retrouver la joie de vivre et la beauté du monde.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

les sacrements de l'Église Empty Re: les sacrements de l'Église

Message par _Spin le Lun 24 Aoû 2009 - 9:47

Bonjour,

Myrrha a écrit:C'est pourquoi il m'est très difficile d'accepter le rejet de l'Église de tous ceux qui à un moment ou un autre se sont trompés et ont été contraints de divorcer.
On m'a même cité le cas d'une femme, divorcée mais pas remariée (donc en règle, la séparation est admise par l'Eglise...) à qui le prêtre, à la messe, devant tout le monde, a refusé la communion !

Tous les prêtres ne sont pas comme ça. Globalement, ils sont plus découragés qu'autre chose par le déclin global mais parfois ça se traduit par une sorte de "repli identitaire" sur les règles les plus rigides... il y en a aussi qui relancent les malheureuses veuves de leur paroisse pour les inciter à faire dire des messes pour raccourcir le purgatoire de leur défunt... à tant la messe (enfin, ça, ça date peut-être, mais je l'ai connu).

à+

_Spin
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 9507
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

les sacrements de l'Église Empty Re: les sacrements de l'Église

Message par bernard1933 le Lun 24 Aoû 2009 - 11:17

Le catéchisme dit , art.1129 : " L' Eglise affirme que pour les croyants les sacrements de la Nouvelle Alliance sont nécessaires au salut ".
art. 1257 : " Le baptême est nécessaire pour le salut...L' Eglise ne connait pas d' autre moyen que le Baptême pour assurer l' entrée dans la béatitude éternelle ..."
Je pourrais continuer ! Ce n'est pas plus violent que le Coran, tout ça ?
Ce n' est pas de la dictature absolue ? Le baptême, sinon au four !
Les musulmans, les juifs, les bouddhistes , les affreux athées, ces
couillons d' agnostiques, une seule direction, la poêle à frire !
Il faudrait peut - être un jour ouvrir les yeux...
bernard1933
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

les sacrements de l'Église Empty Re: les sacrements de l'Église

Message par Invité le Lun 24 Aoû 2009 - 11:22

L' Eglise ne connait pas d' autre moyen que le Baptême pour assurer l' entrée dans la béatitude éternelle ..."
c'est écrit noir sur blanc!
Ce n'est pas parce qu'elle ne connaît pas d'autres moyens qu'il n'en existe pas. Et, où as-tu lu que sans baptême, on va au four?
Dictature, non, Dans la mesure où chacun fait son choix. Mais si pour certains la contrainte sociale est un critère de choix.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

les sacrements de l'Église Empty Re: les sacrements de l'Église

Message par _Spin le Lun 24 Aoû 2009 - 11:29

bernard1933 a écrit:Le catéchisme dit , art.1129 : " L' Eglise affirme que pour les croyants les sacrements de la Nouvelle Alliance sont nécessaires au salut ".
art. 1257 : " Le baptême est nécessaire pour le salut...L' Eglise ne connait pas d' autre moyen que le Baptême pour assurer l' entrée dans la béatitude éternelle ..."
Je pourrais continuer ! Ce n'est pas plus violent que le Coran, tout ça ?
Tu tires sur une ambulance, là, c'est de plus en plus discrédité (ces textes ne sont d'ailleurs pas si péremptoires que ça et ne parlent pas d'enfer) on le soutient de moins en moins, et principalement pour les veuves naïves à qui on peut extorquer des messes, donc du blé, pour leurs défunts. Il y a plus menaçant et plus urgent à dénoncer...

à+


Dernière édition par Spin le Mar 25 Aoû 2009 - 10:29, édité 1 fois

_Spin
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 9507
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

les sacrements de l'Église Empty Re: les sacrements de l'Église

Message par libremax le Lun 24 Aoû 2009 - 11:37

N'oublions pas que Bernard est un vieux farceur et ne peut s'empêcher de faire de la désinformation. Juste un peu au-dessous de ce qu'il a cité, l'Eglise ajoute:
1260 " Puisque le Christ est mort pour tous, et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’être associé(s) au mystère pascal " (GS 22 ; cf. LG 16 ; AG 7). Tout homme qui, ignorant l’Évangile du Christ et son Église, cherche la vérité et fait la volonté de Dieu selon qu’il la connaît, peut être sauvé. On peut supposer que de telles personnes auraient désiré explicitement le Baptême si elles en avaient connu la nécessité.
C'est à dire que Dieu n'est pas prisonnier du baptême.
L'Eglise avoue ne pas connaître d'autre moyen. Elle se contente donc d'appliquer celui-là, et laisse à l'Esprit toute liberté d'inspirer les Hommes.

Oui, il faudrait, peut-être un jour ouvrir les yeux, cher Bernard!
libremax
libremax
Aka Taulique

Masculin Nombre de messages : 5035
Identité métaphysique : catholique
Humeur : bonne, tiens!
Date d'inscription : 26/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

les sacrements de l'Église Empty Re: les sacrements de l'Église

Message par libremax le Lun 24 Aoû 2009 - 12:19

Myrrha a écrit:
Je me suis longtemps posé cette (terrible) question: Dois-je attendre avec impatience (voire souhaiter) la mort de mon ex?
Serais-je libre après ça?

Chère Myrrha, votre question m'a marqué:
Quand vous vous demandiez si vous seriez "libre après ça", de quoi pensiez-vous être libre?
De communier?
Mais à quoi vous servait de communier?
Est-on prisonnier lorsqu'on ne communie pas?

N'est-il pas dommage de réduire la communion à la seule Eucharisite?
libremax
libremax
Aka Taulique

Masculin Nombre de messages : 5035
Identité métaphysique : catholique
Humeur : bonne, tiens!
Date d'inscription : 26/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

les sacrements de l'Église Empty Re: les sacrements de l'Église

Message par Invité le Lun 24 Aoû 2009 - 13:10

libremax a écrit:
Myrrha a écrit:
Je me suis longtemps posé cette (terrible) question: Dois-je attendre avec impatience (voire souhaiter) la mort de mon ex?
Serais-je libre après ça?

Chère Myrrha, votre question m'a marqué:
Quand vous vous demandiez si vous seriez "libre après ça", de quoi pensiez-vous être libre?
De communier?
Mais à quoi vous servait de communier?
Est-on prisonnier lorsqu'on ne communie pas?

N'est-il pas dommage de réduire la communion à la seule Eucharisite?
ma réponse est plus complexe!
Libre d'abord de me remarier à l'église, c'est à dire devant Dieu.
Libérée aussi, de cette "honte" ou de ce péché qui a consisté à choisir entre le divorce et la perte définitive de mes enfants, ou plus exactement, la perte de leur mère pour mes enfants.
libre de vivre ma foi devant les chrétiens sans que plane ce doute "est-ce que je suis désormais "hors" de l'église ou non?
libre de vivre la communion comme quelque chose de plus fort qu'une simple rencontre,
de me sentir "invitée au repas du Seigneur" et non pas tolérée (genre "tu peux venir, mais juste pour nous regarder manger!")

Non, je ne réduis pas la communion à la simpleeucharistie. Je pense seulement que c'est indissociable!
j'espère me tromper, mais j'ai le sentiment que beaucoup de gens communient (= prennent l'hostie) sans réfléchir à ce qu'ils font.
Je ne le fais pas souvent, mais quand je le fais -car ça m'arrive, malgré l'interdit- c'est toujours parce que je me sens invitée à partager quelque chose, en communion avec toutes les personnes présentes.

Je suis sans doute ringarde, j'ai des idées bizarre, mais ce que je fais, c'est toujours sincère, c'est pourquoi je dis souvent que je suis sûre que Dieu me pardonne mon audace, mon manque de respect des dogmes et des obligations. La religion ne peut tenir compte de tous les individus et de ce qu'ils vivent. Elle est écrite pour "la masse" or, nous ne sommes que des cas particuliers.

Voilà.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

les sacrements de l'Église Empty Re: les sacrements de l'Église

Message par libremax le Lun 24 Aoû 2009 - 16:49

Chère Myrrha,
je ne connais pas les détails de votre histoire, alors je risque d'écrire des mots qui vous blessent. Ne les prenez pas pour quelque chose d'absolu; les circonstances changent énormément la réalité.

Vous accrochez votre foi à l'infinie miséricorde de Dieu, à son pardon sans limite, et vous avez raison. Mais vous confondez Dieu et Ses sacrements, c'est une voie dangereuse. Je veux dire par là, non pas que vous limitez la spiritualité aux sacrements, mais que vous voyez ceux-ci comme un puits sans fond, dont on pourrait bénéficier sans modération, et sans limite, comme l'est la miséricorde de Dieu.
Vous n'êtes pas fautive. Notre civilisation, de toute façon, a assimilé les sacrements à des rites folkloriques: célébration de la naissance, célébration de l'amour, union communautaire, entrée dans l'âge adulte, etc. On pourrait penser que la philosophie "tolérante" du christianisme pourrait les transcender et les transposer sur le plan spirituel, sans en retirer la souplesse.

Mais les sacrements ne sont pas cela.
Ils sont liés intimement à l'incarnation du Christ. Pour les chrétiens, Dieu s'est fait homme, une fois pour toutes, il y a 2000 ans, et pour l'éternité. C'est un engagement suprême de Dieu envers l'Homme. Cela l'a conduit à l'échec: la mort. Et les sacrements sont des engagements qui participent à celui de Dieu: c'est pour cela que l'Eglise les considère comme indéfectibles, et le mariage est loin d'être le seul. Ils ne sont pas seulement faits pour nous consoler, nous soutenir ou nous féliciter. Ils sont aussi des instants où Dieu s'engage avec l'Humanité, et où la personne s'implique, de tout son être, dans la Grâce de Dieu.

Vous voudriez vous remarier à l'Eglise. Mais vous l'avez déjà fait. Je vais ici être blessant peut-être, mais il se trouve que le mariage chrétien n'est pas une "union devant Dieu", malgré les apparences. Il est une union avec Dieu. Les mariés se donnent l'un à l'autre et se donnent à Dieu, pour vivre ensemble, pour concrétiser ce que Dieu fait avec l'Humanité: la communion. C'est un engagement.

Ce n'est pas vous, à vous lire, qui avez piétiné votre mariage, c'est l'autre. Ce n'est pas Dieu non plus.
Chère Myrrha, le mariage est un acte de foi. Non pas la foi dans le sentiment que l'on va porter au conjoint, ni même vraiment la foi dans la qualité perpétuelle de celui-ci, mais la foi absolue en Dieu à qui on se donne totalement, au risque de son bonheur, au risque de sa vie, "pour le meilleur et pour le pire", si j'ose dire.
Vous n'êtes évidemment pas coupable des griefs que peut vous avoir causés votre conjoint aujourd'hui malade. Vous n' êtes pas coupable non plus de vous êtes séparée de lui s'il le fallait, ni d'avoir construit autre chose pour vivre. L'Eglise vous demande seulement d'assumer votre engagement, en respectant les sacrements, qui sont les actes visibles de l'Alliance de Dieu avec son peuple. Le sacrement dépasse notre personne. Les recevoir, c'est se rattacher à l'Eglise, corps du Christ.

Tout ce que je vous écris vous semble peut-être farfelu, tiré par les cheveux, déconnecté de la réalité de la vie. Mais je suis absolument convaincu que notre société se trompe lourdement sur ce qu'est le mariage à l'église, et le résultat ce sont ces situations dramatiques où les chrétiens ne comprennent plus l'Eglise et son discours d'amour et de charité qui semble barré par sa doctrine sur le mariage.
Et pourtant celle-ci n'a jamais changé. Elle a un sens que l'on a oublié, c'est celui du témoignage (en grec on disait "martyre"). Tant pis si elle est incompatible avec cette époque.
Les divorciés, remariés ou non, ont un témoignage à donner à leur temps.
libremax
libremax
Aka Taulique

Masculin Nombre de messages : 5035
Identité métaphysique : catholique
Humeur : bonne, tiens!
Date d'inscription : 26/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

les sacrements de l'Église Empty Re: les sacrements de l'Église

Message par Invité le Lun 24 Aoû 2009 - 20:32

Je n'ai pas tout lu, chère Myrrha, mais ceci m'a sauté aux yeux:
mais peu m'importe, c'est vraiment important pour moi de savoir que sur terre, il y avait au moins une personne qui croyait encore que je valais plus que "rien du tout"
. Je dirais que s'il n'y a qu'une personne qui doit croire en toi, c'est avant tout: toi!
Si tu ne crois pas en toi, et si tu ne t'aimes pas, il ne faut pas s'attendre à ce que les autres le fassent. J'ai mis 10 ans pour le comprendre: cela va contre l'éducation masochiste qu'on a eue, où il ne fallait pas être fier de soi, ni "s'écouter", mais qui glorifie "le sacrifice pour les autres".

Tu as encore du nettoyage à faire, mais il n'est jamais trop tard !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

les sacrements de l'Église Empty Re: les sacrements de l'Église

Message par Invité le Lun 24 Aoû 2009 - 23:51

@ Libremax-qui-a-le-don-pour-mettre-les-pieds-dans-le-plat-
libremax a écrit:Chère Myrrha, le mariage est un acte de foi. Non pas la foi dans le sentiment que l'on va porter au conjoint, ni même vraiment la foi dans la qualité perpétuelle de celui-ci, mais la foi absolue en Dieu à qui on se donne totalement, au risque de son bonheur, au risque de sa vie, "pour le meilleur et pour le pire", si j'ose dire.

Je n'ai jamais dit que je n'avais rien à me reprocher. On a toujours une part de responsabilité. Mais j'ai refusé de faire une demande d'annulation, par respect pour mes enfants.
Cela dit, à vous lire, je conclus que vous êtes de ceux qui pensent que pour le meilleur et pour le pire doit être pris au pied de la lettre.
C'est bien.
Alors, effectivement, nous n'avons plus grand chose à nous dire. Car je n'ai pas accepté d'aller jusqu'au bout du "au risque de ma vie". Considérant que mes 3 enfants encore très très jeunes à l'époque, avaient besoin de vivre encore, et avec une mère vivante elle aussi.

Bon, tout ceci est une vieille histoire, j'ai tourné la page et mes enfants aussi. Ils sont aujourd'hui adultes et eux mêmes parents, et ne regrettent pas (et comprennent très bien) que j'ai décidé de me battre et de vivre.

point final.

je n'ai jamais dit que Dieu avait piétiné mon mariage.
J'ai seulement dit que j'avais fait une erreur. Peut-être aurais-je dû l'assumer jusqu'à la mort? mais à 25 ans, vous connaissez beaucoup de mamans qui ont envie de mourir?

Vos mots ne me blessent pas, ils n'ont fait que faire ressortir ma colère.
Mais ça ne fait rien, j'ai appris à dépasser ça, depuis longtemps, et aujourd'hui, j'ai appris que j'ai manqué une occasion de me taire.

Oubliez tout ce que je vous ai dit, ou considérez que c'était le délire d'une femme parmi tant d'autres, qui a choisi de fuir la violence conjugale.

Aujourd'hui, malgré tout, malgré vos propos, certainement sincères, mais vraiment maladroits, je vis dans une certaine sérénité, j'ai trouvé d'autres repaires. Et je garde ma (bonne ou mauvaise) foi en Dieu.

Au fait, je n'ai jamais douté que le mariage était un acte de foi.
Je n'ai jamais douté non plus que je n'étais pas faite pour mourir à 25 ans. Et je ne dramatise pas.

Le bonheur, ça se mérite, la paix aussi. Et je crois que j'ai mérité les deux.

Aujourd'hui, je n'ai plus peur de mourir. Même si ça doit être en état de péché mortel!
Ce que j'ai vécu, pendant ces quelques années difficiles, m'a tellement appris, qu'aujourd'hui, je sais profiter de la plus petite touche de bonheur. Et je m'efforce d'en faire profiter ceux que j'aime...et même les autres.

Cette fois, c'est tout.
sans rancune

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

les sacrements de l'Église Empty Re: les sacrements de l'Église

Message par Invité le Lun 24 Aoû 2009 - 23:58

leela a écrit:
Si tu ne crois pas en toi, et si tu ne t'aimes pas, il ne faut pas s'attendre à ce que les autres le fassent. J'ai mis 10 ans pour le comprendre: cela va contre l'éducation masochiste qu'on a eue, où il ne fallait pas être fier de soi, ni "s'écouter", mais qui glorifie "le sacrifice pour les autres".

Tu as encore du nettoyage à faire, mais il n'est jamais trop tard !

J'ai appris à m'aimer et à me respecter, avec le temps! Mais savoir qu'il y avait quelque part en France, une religieuse que j'aimais et qui priait pour moi, et qui ne pensait pas que j'avais fait de mauvais choix dans ma vie c'était primordial pour moi, même plus de 30 ans après.
Ne te fais pas de soucis pour moi, je me sens zen!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

les sacrements de l'Église Empty Re: les sacrements de l'Église

Message par libremax le Mar 25 Aoû 2009 - 10:28

Mon Dieu chère Myrrha, je me suis débrouillé pour vous donner l'impression que vous aviez eu tort d'avoir fait ce que vous aviez fait, alors que j'avais pensé tout faire pour faire le contraire.

Lorsque j'ai parlé du "meilleur et pour le pire" ce n'était pas pour dire qu'il ne fallait pas songer à protéger vos enfants, ce n'était pas pour dire qu'il ne fallait pas quitter votre mari, et ce n'était même pas pour dire qu'il ne fallait pas refaire votre vie, si c'est ce que vous avez fait.

Je ne vous parlais pas du passé, chère Myrrha, mais du présent.
Vous dites que vous avez refusé de faire une demande d'annulation: c'est un peu dans le même esprit que j'ai écrit tout cela : dans l'idée qu'on peut assumer pleinement ce qui s'est passé, et c'est ce qui semble être votre cas.

A aucun moment, aucun, je n'ai sous-entendu que vous "n'auriez pas dû", que vous étiez condamnable, ou que vous étiez en tort.
J'ai juste tenté d'avoir un regard un peu plus large, et chercher comment parler de ce qui se passait pour vous, au niveau des sacrements, encore une fois.
J'ai tenté de vous expliquer, chère Myrrha, contrairement à ce que vous disiez dans votre premier post, que lorsqu'on est divorcé et remarié, on n'est pas banni. Que l'impossibilité de recevoir les sacrements s'expliquait, et c'est tout. Mais que ça ne faisait pas de vous une coupable, bien au contraire.
libremax
libremax
Aka Taulique

Masculin Nombre de messages : 5035
Identité métaphysique : catholique
Humeur : bonne, tiens!
Date d'inscription : 26/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

les sacrements de l'Église Empty Re: les sacrements de l'Église

Message par Jipé le Mar 25 Aoû 2009 - 11:37

Libremax:
mais la foi absolue en Dieu à qui on se donne totalement, au risque de son bonheur, au risque de sa vie, "pour le meilleur et pour le pire", si j'ose dire.
ça tu vois libremax, c'est dégueulasse et j'emploie ce terme en toute conscience!
C'est essayer de culpabiliser une personne qui a déjà du mal à s'en remettre de toute évidence.
Myrrha à fait ce qu'elle a pu et comme elle a pu et personne n'a subit à sa place, donc la morale d'un "cureton" est complètement déplacée et puante par conséquent.

Edit: l'explication par les sacrements revient à mes yeux à un double langage et ne passe pas avec moi...


Dernière édition par Jipé le Mar 25 Aoû 2009 - 11:46, édité 2 fois
Jipé
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 26939
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2019: Heureux comme en 2018 !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

les sacrements de l'Église Empty Re: les sacrements de l'Église

Message par libremax le Mar 25 Aoû 2009 - 11:44

Cher Jipé,
Je n'essaie de culpabiliser personne et je n'essaie pas de culpabiliser Myrrha. Ce que j'ai écrit peut être mal compris, ça je veux bien le croire. Je voulais juste dire par là que le mariage ne garantissait pas d'être heureux, et pourtant qu'il avait une valeur, une valeur que Myrrha, si je l'ai bien comprise, comprend très bien elle aussi.

J'ai beau l'écrire, le réécrire, le répéter encore, personne ne veut le lire:
Myrrha n'est coupable de rien, personne ici ne le pense.
libremax
libremax
Aka Taulique

Masculin Nombre de messages : 5035
Identité métaphysique : catholique
Humeur : bonne, tiens!
Date d'inscription : 26/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

les sacrements de l'Église Empty Re: les sacrements de l'Église

Message par Jipé le Mar 25 Aoû 2009 - 11:53

libremax:
J'ai beau l'écrire, le réécrire, le répéter encore, personne ne veut le lire:
Détrompe-toi, tout le monde sait lire et le doute ne peut venir que de ce que tu as écrit.

Ps: inutile de mettre "cher" devant mon pseudo, je n'en ai pas besoin, merci Wink
Jipé
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 26939
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2019: Heureux comme en 2018 !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

les sacrements de l'Église Empty Re: les sacrements de l'Église

Message par Lugh le Mar 25 Aoû 2009 - 11:58


Myrrha à fait ce qu'elle a pu et comme elle a pu et personne n'a subit à sa place, donc la morale d'un "cureton" est complètement déplacée et puante par conséquent.
En même temps, si elle poste sur ce forum "catholique", c'est peut-être pour avoir une explication de ce refus de l'Eglise de lui administrer d'autres sacrements. Explications qu'essaye à tout le moins de donner Libremax et qui valent bien votre jugement de valeur pour le moins ridicule.
Lugh
Lugh
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 358
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Variable
Date d'inscription : 21/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

les sacrements de l'Église Empty Re: les sacrements de l'Église

Message par bernard1933 le Mar 25 Aoû 2009 - 15:26

Libremax parle en toute bonne foi et je ne mets pas en doute son honnêteté.Mais il est programmé, conditionné comme nous le sommes tous et il n'a pas encore " viré sa cuti" ! Il y a quelques dizaines
d' années, j' aurais parlé comme lui ! Il ne rappelle que la doctrine de
l' Eglise qui, elle, n'a pas bougé ! Quelques petits frémissements hypocrites pour retarder la fuite des brebis.
Extraits du catéchisme :
" Le lien matrimonial...ne peut jamais être dissous....Il n'est pas au pouvoir de l' Eglise de se prononcer contre cette disposition de la sagesse divine " ( Rien que ça! )
" Ils ne sont pas libres de contacter une nouvelle union ."
" Quiconque ...en épouse un ou une autre commet un adultère..."
" Dès lors, ils ne peuvent pas accéder à la communion eucharistique.."
" La réconciliation par le sacrement de pénitence ne peut être accordée
qu' à ceux qui se sont repentis d' avoir violé le signe de l' alliance et de la fidélité au Christ, et se sont engagés à vivre dans une continence complète."
" Pour qu' un péché soit mortel, trois conditions sont ensemble requises:
Est péché mortel tout péché qui a pour objet une matière grave, et qui est commis en pleine conscience et de propos délibéré ."
Après en avoir délibéré, la Cour divine condamne la sieure Myhrra
au gril pour l' éternité !
Console-toi, Myrrha, tu n' y seras pas seule ! Tous les hommes seront
à tes pieds pour t' épargner au mieux l' intensité trop forte des UV et autres rayons diaboliques...
bernard1933
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

les sacrements de l'Église Empty Re: les sacrements de l'Église

Message par libremax le Mar 25 Aoû 2009 - 15:41

Cher Bernard, dis que je suis conditionné, critique la rigidité de l'Eglise, ce n'est pas un problème (à part qu'on est ici dans la section catho), mais ne ments pas.
La doctrine catholique ne dit pas que se remarier condamne quiconque au "gril éternel". C'est faux.
libremax
libremax
Aka Taulique

Masculin Nombre de messages : 5035
Identité métaphysique : catholique
Humeur : bonne, tiens!
Date d'inscription : 26/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

les sacrements de l'Église Empty Re: les sacrements de l'Église

Message par Invité le Mar 25 Aoû 2009 - 17:10

Bon, j'ai pris un peu de recul, lu et relu les messages de libremax,
et les autres aussi.
donc voici mes réponses à chacun d'entre vous!
@ Jipé, merci, mais je ne demande pas de compassion. J'ai déjà , je crois eu l'occasion de dire que dans la vie, il ne faut jamais rien regretter.
Tout ce qui ne fait pas mourir fait grandir!
Et puis, si je n'avais pas désiré entendre le point de vue de quelques catholiques (qui ne sont pas à mes yeux des curetons) je n'aurais rien écrit! Même si je me suis éloignée de la religion, j'en garde un grand respect.... Et j'ai vraiment besoin de comprendre.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

les sacrements de l'Église Empty Re: les sacrements de l'Église

Message par Invité le Mar 25 Aoû 2009 - 17:16

@ Lugh,
En même temps, si elle poste sur ce forum "catholique", c'est peut-être pour avoir une explication de ce refus de l'Eglise de lui administrer d'autres sacrements. Explications qu'essaye à tout le moins de donner Libremax et qui valent bien votre jugement de valeur pour le moins ridicule.
Je suis entièrement d'accord sur la première partie de votre message.
Mais je reconnais à Jipé le droit de porter un jugement, puisque c'est le principe de ce forum de laisser chacun s'exprimer librement!

Je vous serais très reconnaissante de me donner votre point de vue, s'il diverge un tant soit peu de celui de libremax qui ne me "satisfait" pas (je ne trouve pas le mot exact, il est évident que ce n'est pas celui-là) pleinement.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 6 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum