Don total ? Débat sur l'euthanasie.

Page 8 sur 11 Précédent  1, 2, 3 ... 7, 8, 9, 10, 11  Suivant

Aller en bas

Don total ? Débat sur l'euthanasie. - Page 8 Empty Re: Don total ? Débat sur l'euthanasie.

Message par JPG le Ven 20 Nov 2009 - 19:22

Magnus a écrit:
JPG a écrit:Mais Magnus, le libre choix nous l'avons déjà; chez-soi dans notre retraite fermé; avec notre ami qui voudra bien nous rendre ce service. Pourquoi donner un pouvoir supplémentaire à l'état?
Sans une loi qui lui donne l'autorisation d'exercer cet acte, l'ami en question ne peut pas rendre ce service sans être condamné, d'autant plus qu'il n'a pas le matériel adéquat ni la formation pour un bon dosage.
(je ne comprends donc pas ton intervention, JPG.)
Je tenterai alors d'étoffer un peu plus mes observations et ma réflexion.

Pardon pour la longueur.

L'envahissement de nos droits et libertés par l'état, Magnus, ne vous inquiète-t-il pas? Plus l'état légifère, plus nous approchons de la doctrine fasciste de Mussolini : " ... tout par l'état, rien hors de l'état, rien contre l'état.". C'est pratiquement incestueux tout ces gouverne-mamans qui se mette la main dans les culottes de leurs citoyens pour s'amuser avec leur intimité. Et chaque groupe de pression qui crie, à l'état, de statuer sur quelques volontés individuelles, n'ont qu'un seul but; conformer les autres à leur doctrine, augmentant ainsi leur domination par l'état interposé sur la liberté individuelle. Mère indigne, que ces groupe de pression, ils n'acceptent pas que les enfants matures de la société, est la liberté de choisir ce qui est bon pour eux. C'est un détournement de l'appareil étatique, qui doit être au service d'une société composé d'individu libre, au profit des doctrines sectaire.

Je fais une différence entre : "le droit de faire" et "la liberté de faire"; autoriser et dépénaliser. Avoir le droit, implique une capacité d'imposer sa volonté. De même qu'autoriser implique une action d'autorité.
Dans le cadre d'une liberté ou d'un acte dépénalisé, ça demeure un choix discutable.

Sous la gouverne d'un droit constitutionnel ou d'une loi autorisant. Qu'arrive-t-il le jour où quelqu'un veut être euthanasié et qu'il ne trouve personne pour accepter de l'aider? Il utilise la loi afin de forcer quelqu'un à l'aider? Il pointe quelqu'un au hasard et lui fait un procès pour qu'un juge le force à le faire?
Forcément, vient la culture de la délivrance du mal être par la mort? Cela devrait donner à des discussion intéressante entre voisin. Quoique! Les exemples de discussion ne manque pas ici sur le forum.

Il y a toute sorte de conséquence à cultiver socialement le droit de mourir pour cause de désespoir. Une fois que le principe est accepté, ensuite ça se cultive et ça s'entretient et ça se propage et cela devient la norme. Or, la vie, la mort, d'un individu membre d'un groupe social, ne peut être laissé au législateur ou aux administrateurs de la loi à cause de leur faillibilité. Seul l'autorité suprême de ce groupe peut disposé de ce droit moral. Et dans le cas des sociétés démocratiques, l'autorité suprême, ce sont les constitutions. À ce que je sache, c'est une liberté déjà acquise, que quelqu'un prenne les dispositions qu'il croit nécessaire pour se faire du bien. De même que la liberté de ne pas satisfaire la demande d'un autre.

Si quelqu'un veut vraiment mourir, qu'a-t-il à faire tant de bruit, les moyens ne manque pas. Ça se fait dans le privé en silence. C'est évident que s'il en fait étalage, s'élèveront des objecteurs de consciences.

La mort douce? Je crois que nous sommes là dans la croyance. Car dès que nous parlons de forcer la mort d'un corps, comment cela peut-il être sans violence? Déjà que de forcer implique d'aller contre la volonté, donc la violence. Bien que tout son être veut mourir, dégouté de son corps affaibli mais qui demeure vivant, c'est tout de même aller contre la subsistance de son corps que de vouloir en être libéré. C'est faire violence à sa chair. Ne suffisait-il pas de ne pas tenter de la maintenir en vie alors que celle-ci n'en pouvait plus? N'est-ce pas qu'avant d'arriver à ce point, qu'il y a eut plein de traitement médicaux afin de préserver cette chair vivante? Avant que cette chair ne la dégoute, cette personne n'a-t-elle pas choisi de la maintenir, par tout les moyens, en vie artificiellement? L'aberration n'est-elle pas là? Lorsque le corps ne peut plus se maintenir naturellement, toute sorte de moyen, son mis en oeuvre par l'ingéniosité humaine afin que son existence soit prolongé. Serait-ce un effet secondaire d'une sur-médication?

JP

JPG
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 764
Localisation : QC
Identité métaphysique : Pas de ce monde!
Humeur : La mienne
Date d'inscription : 10/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Don total ? Débat sur l'euthanasie. - Page 8 Empty Re: Don total ? Débat sur l'euthanasie.

Message par Invité le Ven 20 Nov 2009 - 19:55

JPG, voici ma réaction à certaines phrases que tu as écrites
L'envahissement de nos droits et libertés par l'état, Magnus, ne vous inquiète-t-il pas? Plus l'état légifère, plus nous approchons de la doctrine fasciste de Mussolini
L'état n'impose pas, justement: il lève partiellement et réglemente une interdiction. Il y a donc plus de liberté.
Il y a toute sorte de conséquence à cultiver socialement le droit de mourir pour cause de désespoir
il a déjà été expliqué plus haut que l'euthanasie comme réglementée en Belgique ne concerne en aucun cas les personnes désirant se suicider suite à un désespoir. Il ne s'agit que de laisser mourir dans la dignité et avec moins de souffrance des personnes incurables pour lesquelles toutes les autres techniques se sont avérées inefficaces (morphine, etc)
Si quelqu'un veut vraiment mourir, qu'a-t-il à faire tant de bruit, les moyens ne manque pas. Ça se fait dans le privé en silence.
Si ces cas ne sont pas réglementés, c'est alors qu'on laisse la porte aux abus scandaleux.
Car dès que nous parlons de forcer la mort d'un corps, comment cela peut-il être sans violence?
Trouves tu vraiment que de laisser un mourant se tordre de douleur pendant des semaines, voire des mois, est moins violent de le lui permettre de "s'endormir" sereinement ? Je pense à une amie qui avait le cancer de la peau et a vraiment souffert un martyre à la fin, pendant des smeaines, alors aucun anti douleur n'agissait plus. Sa soeur, qui allait la voir tous les jours, en a été profondément traumatisée.
cette personne n'a-t-elle pas choisi de la maintenir, par tout les moyens, en vie artificiellement?
D'accord, cela s'appelle de l'acharnement thérapeutique. Si c'est un choix de la personne, en effet, il faut le respecter. Si elle décide d'arrêter le maintient artificiel de sa vie, ce n'est même pas considéré comme de l'euthanasie (légalement, il me semble).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Don total ? Débat sur l'euthanasie. - Page 8 Empty Re: Don total ? Débat sur l'euthanasie.

Message par Magnus le Ven 20 Nov 2009 - 21:03

JPG : Leela vient de fournir une réponse avec laquelle je suis tout à fait d'accord et qui est donc la mienne aussi.
Juste ceci, maintenant :
JPG a écrit:Qu'arrive-t-il le jour où quelqu'un veut être euthanasié et qu'il ne trouve personne pour accepter de l'aider? Il utilise la loi afin de forcer quelqu'un à l'aider? Il pointe quelqu'un au hasard et lui fait un procès pour qu'un juge le force à le faire?
La loi belge en la matière est une loi de libre-choix. Autrement dit, aucun médecin n'est tenu à répondre oui à la demande du patient désirant la mort douce.
D'un autre côté, tout patient (sous réserves de remplir toutes les conditions prévues par loi) a le droit de demander l'euthanasie.
Donc, en principe, le médecin qui refuse doit, pour respecter la loi du libre-choix, orienter son patient vers un médecin dont l'éthique personnelle admet l'euthanasie.
A ma connaissance, c'est loin d'être toujours le cas.
Ce pourquoi, dans les formalités à remplir, il faut désigner un mandataire et un témoin, n'ayant aucun intérêt financier avec le demandeur.
Ces derniers sont chargés de veiller à l'exécution des volontés du patient.
Mais eux aussi peuvent ne trouver personne qui accepte.
Ils doivent alors demander eux aussi une redirection vers un médecin partisan de la mort douce.
A ma connaissance, ils ne sont pas toujours écoutés.
Ainsi, certains cas relèvent d'un véritable parcours du combattant.
Au terme duquel il n'est pas encore certain qu'ils trouvent quelqu'un.
Le droit de la demande s'oppose donc ici au droit du refus, tous deux légaux.
Donc, celui qui ne trouve personne est condamné à subir son calvaire jusqu'au bout.
Ajoutons certaines pressions. Pour exemple, dans un hôpital catholique, un médecin ayant accepté la demande son patient, s'est ensuite vu renvoyé de l'hôpital, alors même que la commission d'enquête avait jugé que la demande de ce patient avait été réglementaire : il remplissait les conditions.
Le directeur a ensuite interdit à tout médecin de son hôpital de pratiquer à l'avenir une euthanasie. Même, donc, aux médecins partisans de l'euthanasie.
Et quand on ne cesse de s'interroger, en Belgique, sur le pourquoi de la disproportion entre le nombre d'euthanasies pratiquées en Wallonie et en Flandres, on avance que les médecins flamands se sentent de par la langue plus proches de leurs confrères des Pays-Bas, ou que le wallon est moins bien informé que le flamand, ou que sais-je encore, ---alors que la réponse est toute simple : les hôpitaux wallons sont pratiquement tous d'obédience catholique, ce qui n'est pas le cas des hôpitaux flamands.

_________________
Avec Dieu, ce qu'il y a de terrible, c'est qu'on ne sait jamais si ce n'est pas un coup du diable...
(Jean Anouilh)

*****************
Magnus
Magnus
Aka Tipik St Pie d'House

Masculin Nombre de messages : 24935
Localisation : Tribu des Trévires en alliance avec la Tribu des Vulgenties
Identité métaphysique : Atypique
Humeur : Lunatique
Date d'inscription : 27/03/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Don total ? Débat sur l'euthanasie. - Page 8 Empty Re: Don total ? Débat sur l'euthanasie.

Message par JPG le Sam 21 Nov 2009 - 0:33

Donc les belges ont agit dans le sens que je préconise dans mon texte, pour redonner la liberté à leurs concitoyens en levant un interdit (dépénalisation). Excepté, qu'ils n'ont pas osé dire aux contradicteurs : "le citoyen est libre de choisir la vie ou la mort, ce ne sont pas les affaires de l'état. Si l'état à quelqu'affaire là dedans, c'est de protéger le citoyen contre les groupes de pressions."



Que dites-vous de la différence que je tente de mettre en évidence entre le droit et la liberté?
C'est ce qui me force à dire que cette liberté devrait plutôt être inscrite dans la "Charte des droits et liberté" d'une société. Car les lois et règlements sont assujetti au droit constitutionnel. Donc aucun acteur dans le rôle administratif de l'état ne pourrait, par une loi, manipuler et restreindre cette liberté vitale à l'individu. Ne sous estimons pas les ennemis de la liberté, ils sont capable d'infiltrer les mécanismes de l'état et de faire en sorte que toutes les complications administrative deviennes tellement lourdes que quiconque voudrait en faire la demande, ne trouverait jamais satisfaction. N'est-ce pas aussi ce que vous écrivez? Certains ne parviennent jamais à leur fin?



Qui donc a dit qu'il est interdit? N'est-ce pas justement l'état sous la pression de certains groupes?
Prenons un exemple moins émotif.
Vous habitez dans un cartier, vous avez une belle maison, les gens vous trouves agréable et aime bien que vous soyez dans leur environnement. Vous les trouvez désagréables, mais bon, ça c'est un autre problème.
Un jour vous vous rendez compte que votre maison va bientôt s'écrouler sur vous et que vous n'y pouvez rien, si ce n'est de démolir et reconstruire.
Vous commencez les travaux de démolition ... Oups! Un voisin n'est pas d'accords.
- Mais qu'est-ce que tu fais là? Tu ne vas pas détruire ta maison, elle est si belle.
- Je suis chez-moi! Je fais ce que je veut, non mais, de quoi je me mêle?
- Non mais! Attends un peu toi. Je vais aller voir les autres voisins et Jos le gros vas venir te voir. Tu vas voir comment ça se passe ici.

Puis Jos le gros, amant de pouvoir et de soumission, impressionnant les gens, n'hésite pas une seconde pour se donner de l'importance.

Les gens avides de pouvoir, Leela et Magnus, agissent de la même manière. Au lieu de dire aux groupes de pression que ce ne sont pas les affaires de l'état ce que quelqu'un fait pour lui, la charte de notre communauté stipule que chacun est libre de faire ce qui est bon pour lui; il bombe le torse et réponds : " ... bien sûr, c't'une bonne idée ça, d'aller prendre le contrôle de c't'énergumène libre..."



Il y a deux cas où quelqu'un peut désirer de se suicider : le désespoir que cela ne puisse aller mieux; l'espoir que c'est moins pire ailleur. Dans les deux cas, c'est une fuite du moment présent. Et le fait de se laisser mourir est une toute autre chose. Soit, l'acceptation de ce qui est maintenant.

Qui pourrait bien avoir envie d'abuser de la liberté de mourir? Si vous faites référence à des gens qui pourraient utiliser cette liberté qu'a l'individu, pour excuser leur meurtre en disant que celui-ci avait demandé à mourir; les policiers enquêteur trouveraient le fin mot de l'histoire. .... la suite est un autre sujet que je ne veut pas traiter ici.

Leela et Magnus (puisqu'il est solidaire), nous discutons d'un sujet difficile; parce qu'il concerne l'intimité de l'âme de chacun et de l'attachement que nous avons pour nos proches en difficulté. Peut importe la manière utilisé pour donné la mort, ce sera toujours violent. Car cela va contre la volonté naturel du corps, de vivre et de demeurer en vie. La seule différence dans les manières, c'est que certaines de ces manières ne vous sembles pas brutal, parce que vous en voyez pas les effets, n'empêche qu'au niveau cellulaire la mort écrase la vie.

Et bien-sûr ...
Magnus a écrit:---alors que la réponse est toute simple : les hôpitaux wallons sont pratiquement tous d'obédience catholique, ce qui n'est pas le cas des hôpitaux flamands.
... cela n'est pas mentionné dans les médias? Où que légèrement, comme n'ayant pas beaucoup d'importance?

JP

JPG
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 764
Localisation : QC
Identité métaphysique : Pas de ce monde!
Humeur : La mienne
Date d'inscription : 10/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Don total ? Débat sur l'euthanasie. - Page 8 Empty Re: Don total ? Débat sur l'euthanasie.

Message par Invité le Sam 21 Nov 2009 - 7:02

JPG, pour ma part, les arguments que tu soulèves ont déjà eu leur réponse: relis ce que Magnus et moi t'avons répondu. Mais lis bien ! Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Don total ? Débat sur l'euthanasie. - Page 8 Empty Re: Don total ? Débat sur l'euthanasie.

Message par JO le Sam 21 Nov 2009 - 7:32

n'empêche qu'au niveau cellulaire la mort écrase la vie.
écrit JPG : c'est même un mécanisme propre à la vie cellulaire ( confère Ameisen et le suicide des cellules.)Comme dit plus haut, par Leela - je crois-: le cancer va à l'encontre de cette loi de vie .
JO
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22786
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Don total ? Débat sur l'euthanasie. - Page 8 Empty Re: Don total ? Débat sur l'euthanasie.

Message par Invité le Sam 21 Nov 2009 - 8:00

moi j'aimerais bien savoir ce qu'est la Vie. Qu'on ne me réponde pas "l'activité cérébrale" ! Les plantes vivent et n'ont pas de cerveau, des corps humains survivent sans cerveau (quoique artificiellement, et peut-être leur cerveau n'est-il pas tout à fait mort ?).
Lors de la mort, la Vie se retire de tout le corps à la fois: toutes les cellules "meurent" et se décomposent en même temps, cela signifie qu'elles contenaient "quelque chose" : un signal, ou une matière, ou elles étaient dans un "champs" qui a disparu en une fois. Chez les plantes, c'est progressif, puisqu'on peut faire revivre un morceau, parfois une simple feuille ou un bâton sec planté repoussera.

On décrit les effets de la Vie, mais pas la nature. En attendant mieux, j'aime bien l'idée que c'est une forme d'Amour=la force qui réunit, garde ensemble. Ce ne constitue pas une "croyance" chez moi, simplement une "idée" que je trouve sympa... en attendant mieux. Jusque maintenant, je n'ai rien trouvé de mieux, même en discutant avec des scientifiques: chimistes, astrophysiciens, ingénieurs nucléaires, etc... Parfois même ils sont arrivés à la même conclusion.


(ps non JO, ce n'est pas moi qui ai parlé de cela Wink )


Dernière édition par leela le Sam 21 Nov 2009 - 8:30, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Don total ? Débat sur l'euthanasie. - Page 8 Empty Re: Don total ? Débat sur l'euthanasie.

Message par SEPTOUR le Sam 21 Nov 2009 - 8:26

Pour moi c'est simple, la vie qui anime mon corps est cette force, ce fluide qui imprégne tout l'univers et le tient en état de fonctionnement. On lui a donné le nom de DIEU.

SEPTOUR
Maître du Relatif et de l'Absolu

Nombre de messages : 1851
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Don total ? Débat sur l'euthanasie. - Page 8 Empty Re: Don total ? Débat sur l'euthanasie.

Message par Invité le Sam 21 Nov 2009 - 8:35

Je te rejoins donc, Septour: si Dieu existe, c'est comme cela que je le définirais aussi, mais je ne vois cela que comme une des nombreuses possibilités. C'est trop au-delà de ma compréhension pour que je puisse l'adopter. C'est là que les artistes, les poètes et les mystiques ont un avantage: ils "sentent". L'ennui, c'est qu'on peut facilement "sentir de travers". Ces sensations peuvent être des illusions, ou habillées d'illusions, ou transformées, réduites, perverties quand on essaie de les exprimer avec notre pauvre vocabulaire. Elles peuvent aussi être utilisées pour en faire des dogmes et prendre un pouvoir, comme c'est le cas des religions.

Le Dieu des religions ne correspond donc pas à ce concept, sauf chez les mystiques, qui sont au coeur des différentes religions et en sont le lien (peut-être aussi chez les soufis). Pour la face populaire des religions, il a été "créé à l'image de l'homme", ce qui est une terrible réduction et manipulation: on le fait "parler", juger, diriger.
Pour éviter cette perversion il est possible qu'une grande discipline, de la rigueur et un regard extérieur (un "guide") soient indispensable. Cheminant seul, on s'égare facilement, éblouis ou empruntant un mauvais chemin ou tombant dans un des nombreux pièges de notre nature humaine... On refait aussi toutes les erreurs au lieu de profiter de l'expérience des autres. Mais dès qu'on s'engage dans un chemin tracé, on risque d'être manipulé. Je n'ai pas encore cette impression dans le bouddhisme, jusque maintenant. C'est peut-être que justement, il refuse d'aborder la question ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Don total ? Débat sur l'euthanasie. - Page 8 Empty Re: Don total ? Débat sur l'euthanasie.

Message par Geveil le Sam 21 Nov 2009 - 10:50

Leela, cesse donc de te tracasser sur ce que sont Dieu, la vie.

Tu vis, et intensément si j'en crois tes messages. C'est ça la vie, point barre !

Tiens, pour emprunter un de tes chemins, je dirais qu'en cherchant à savoir ce qu'est la vie, Dieu avec l'intellect, tu n'es pas dans le présent, tu quittes ton chemin pour aller brouter dans un pré donc l'herbe est sèche et impropre à la consommation.
Geveil
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Don total ? Débat sur l'euthanasie. - Page 8 Empty Re: Don total ? Débat sur l'euthanasie.

Message par Invité le Sam 21 Nov 2009 - 11:25

Gereve, cela ne m'a jamais vraiment tracassée. Je me pose la question, c'est tout. Sinon, ta remarque est juste. Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Don total ? Débat sur l'euthanasie. - Page 8 Empty Re: Don total ? Débat sur l'euthanasie.

Message par Geveil le Sam 21 Nov 2009 - 11:44

Dont acte, et tes remarques dans " Nous sommes tous Dieu" me font plaisir.
Geveil
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Don total ? Débat sur l'euthanasie. - Page 8 Empty Re: Don total ? Débat sur l'euthanasie.

Message par virgule le Sam 21 Nov 2009 - 13:41

Virgule
Tout le monde est capable d'affirmer tout et n'importe quoi, mais quand il s'agit d'etre un peu plus raisonnée ou au minimun un tant soit peu raisonnable... ces grand affirmateurs de tout poils s'effondrent lamentablement, s'enfuit toute voile au vent, ou demande a ce que l'on passe son chemin.

C'est toi qui formule des verités, c'est toi qui parlent en affirmant sans rien prouver de ce que tu avances, c'est toi qui refusent de repondre aux questions que tu suscites

Ca se passe de commentaire. Ca vient de virgule.
Désolé mais là, j'ai pas pu m'en empêcher.
Ah! mais dis nous donc de quoi tu n'as pas pu t'empecher! De fantasmer sur moi? Ca devient une habitude, fait attention de ne pas devenir accroc à la fesséé... Tu sembles voir des choses qui ne vont pas dans ce que je dis, mais faudrait que tu m'expliques, parce que dans ce que tu cites venant de moi je ne vois pas l'ombre d'une contradiction... M'enfin, faut bien que toi aussi tu puisses venir te blottir tout contre moi pour que je soigne ta maladie...
VIRGULE
Je n'ai pas a justifier ou a démomter ce que j'écris, a toi, au lieu de rire, de te mettre a reflechir en tout premier.
Non bien sur, tu n'as rien a justifier, toi tu affirmes et cela devrait suffire a tous... Te prendrai tu pour un gourou? Un sale petit gourou qui n'aime que le pouvoir que lui confere envers les plus faible l'amas d'absurdité qu'il deballe... un gourou qui bien sur est connu de dieu, et a qui dieu revele ses formibles et bien pietre verités pour le bien de tous... un gourou quoi!
Pour ce qui est de reflechir, ne te fais pas de souci pour moi, le travail a deja été fait, et il continue de se faire, et soit dit en passant, j'ai deja eu a faire a ta theorie, elle m'est deja venu a l'esprit, mais justement en y reflechissant, j'ai vu qu'elle n'etait qu'une pensée, un pensée parmis tant d'autre, une pensée qui cherchait a justifier la souffrance... une pensée provenant d'un cerveau humain en proie a quelque hallucination...
Quand tu auras passé qq decennies a lire, réflechir, reflechir encore, lire et passer moult nuits blanches a retourner des pb, alors tu pourras te permettre de sourire.
En attendant je te suggére d'aller baver ailleurs.
Si je souris c'est parce que ta vanité est la preuve formelle que tu fais fausse route, mais par vanité encore tu refusera de l'admettre. Tu as reflechi, tu as beaucoup lu et tu crois que tu detiens grace a cela une quelquonque verité? Mais nous sommes des millions a avoir reflechi et beaucoup lu, pourtant combien peuvent honnetement se prevaloir de detenir un tel joyaux que celui qui se nomme verité? Toi tu va meme a croire que le createur de l'univers s'est tourné vers toi en personne(encore faut il que se soit une personne), et qu'il t'as revélé des fondamentaux, et moi, je dis que c'est juste une mauvaise connexion cerebrale dans ton systeme nerveux qui te fais penser cela. Ta vanité en est la preuve. Si tu avais rencontrer la verité, tu serai devenu celle ci, et etant celle ci je ne pourrai rien faire contre toi, je serai obligé de me taire et de me soumettre a ta lumiere, or, rien qu'a l'ecrit cela m'est facile d'allé contre toi, je te laisse imaginer ce que cela serai dans le reel. En fait tu ressembles un peu au temoins de jehovah, tu es plein de certitude, mais celle ci font sourire.
Donc si je bave, c'est parce que je le peux, et si je le peux, c'est que ton dieu, tu ne l'as pas rencontré, c'est juste une illusion.
Virgule au lieu se te sentir agressé par tout ce qui n'entre pas dans ta vision des choses, tu te dis croyant mais tu rejete le diktat des
religions, voilà des points communs.

Alors tu ferais mieux de nous faire partager ta vision du monde ? Tu ne l'a jamais fait, on attend que ça.
Laplume, ce qu'il y a c'est que je refuse les personnes qui disent avoir rencontré dieu, parce que pour moi, cela est la marque d'une incroyable vanité, ou d'une incommensurable erreur d'interpretation. On peut vivre des choses dans son corps, des choses qui nous subjugues, on peut apercevoir en soit des choses qui depasse le domaine de la pensée, et meme de la raison, des choses qui enseignent l'etre humain, mais dela a dire que ces choses sont dieu... il reste selon moi de la marge... un marge qu'il vaut mieux etre capable de respecter sous peine de sortir beaucoup d'absurdité...

Celui qui parviendrait a rejoindre sa propre source(si tant est que cela soit possible en realité), celui la aurait une chance(theorique) de pouvoir entrer en relation avec autre chose que le connu actuel(qui se resume a des contenus psychique humain), et meme s'il parvenait jusque là, rien ne pourrait etre transmis de l'experience qu'il vivrait a ce niveau, rien, a par peut etre indirectement par l'adoption d'une attitude, d'un regard, d'un discours parabolique, d'un certain type de magnetisme que seul un autre humain du meme niveau saurait deceler et comprendre justement...

Ma vision du monde cher laplume, elle est bien noire, elle est tres critique, un peu comme notre epoque... Mais si par vision du monde, tu entends ma vision de dieu, alors je dirai, qu'a ce niveau je ne peux que me taire et vivre ce qu'il y a a vivre en tant que moi et en tant qu'etre humain.

virgule
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1067
Localisation : Dans un haricot.
Identité métaphysique : rathée de peu... divin quand même!
Humeur : Pourquoi y penser?...
Date d'inscription : 30/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Don total ? Débat sur l'euthanasie. - Page 8 Empty Re: Don total ? Débat sur l'euthanasie.

Message par JPG le Sam 21 Nov 2009 - 16:07

JO a écrit:n'empêche qu'au niveau cellulaire la mort écrase la vie.
écrit JPG : c'est même un mécanisme propre à la vie cellulaire ( confère Ameisen et le suicide des cellules.)Comme dit plus haut, par Leela - je crois-: le cancer va à l'encontre de cette loi de vie .
JO, je me méfie des conclusions ou des interprétations que font les scientifiques de leurs observations. Comment peut-il déterminer la volonté d'une cellule? Peut-il communiquer avec celle-ci? Pour dire qu'une cellule a une volonté autodestructrice, faudrait quand-même, au minimum qu'il l'aie vu s'auto-trucidé. Je ne sais pas, dit-il ce qu'il en pense ou ce qu'il a vu? Peut-être que ce qu'il a vu, n'est en fait autre chose qu'une cellule morte de vieillesse, ce peut-il?

Ce que je voulais soulever, par ce que vous citez; c'est que, par ingestion ou injection, afin d'interrompre la capacité du corps de se maintenir l'on doit y introduire des soldats cellulaire tueur de cellule veillant au maintient de la vie du corps. Et cela ne peut se faire sans violence. Pas plus que nous ne pouvons dépoussiérer sans être violent contre la poussière. C'est sûr que de l'extérieur cela donne l'impression que c'est une mort douce, je ne fais que dire que c'est se couvrir les yeux pour ne pas voir ce qui se fait en réalité.

Le cancer, ressemble plus à un disfonctionnement cellulaire ayant une cause. Nous sommes loin de l'autodestruction. Peut-être plus près d'une mauvaise gestion interne de notre corps?

JP

JPG
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 764
Localisation : QC
Identité métaphysique : Pas de ce monde!
Humeur : La mienne
Date d'inscription : 10/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Don total ? Débat sur l'euthanasie. - Page 8 Empty Re: Don total ? Débat sur l'euthanasie.

Message par Geveil le Sam 21 Nov 2009 - 16:29

[quote="virgule"]
Si tu avais rencontrer la verité, tu serai devenu celle ci, et etant celle ci je ne pourrai rien faire contre toi, je serai obligé de me taire et de me soumettre a ta lumiere, or, rien qu'a l'ecrit cela m'est facile d'allé contre toi, je te laisse imaginer ce que cela serai dans le reel.
Bon argument, Virgule
Spoiler:
Mais bon sang, soigne ton orthographe, tu as suffisamment de neurones pour le faire.
On peut vivre des choses dans son corps, des choses qui nous subjuguent, on peut apercevoir en soit des choses qui depassent le domaine de la pensée, et meme de la raison, des choses qui enseignent l'etre humain, mais de la a dire que ces choses sont dieu... il reste selon moi de la marge... un marge qu'il vaut mieux etre capable de respecter sous peine de sortir beaucoup d'absurdité...
Pourquoi pas ? Crois-tu à un Dieu transcendant et considérais-tu cela comme un blaphème ?
Geveil
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Don total ? Débat sur l'euthanasie. - Page 8 Empty Re: Don total ? Débat sur l'euthanasie.

Message par JO le Sam 21 Nov 2009 - 18:48

Je me suis mal exprimée : le suicide cellulaire est une constatation expérimentale : notre corps est entièrement renouvelé , au bout de sept ans, si je me souviens bien . Plus une seule cellule d'origine et, pourtant, la forme tient ensemble ces nouvelles briques du vivant qui nous constituent et qui se dissocieront à notre mort . Sheldrake postulait des champs morpho génétiques, qui eux, précèderaient la construction cellulaire, et survivraient ( peut-être) à la destruction ...
JO
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22786
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Don total ? Débat sur l'euthanasie. - Page 8 Empty Re: Don total ? Débat sur l'euthanasie.

Message par Invité le Sam 21 Nov 2009 - 18:56


oui, tous les 7 ans pour les cellules les plus "résistantes"; certaines sont remplacées après quelques jours, comme la paroi de l'intestin.

Cela se nomme l'apoptose.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Don total ? Débat sur l'euthanasie. - Page 8 Empty Re: Don total ? Débat sur l'euthanasie.

Message par virgule le Dim 22 Nov 2009 - 13:09

Gereve, l'orthographe n'est pas une question de neurone, et je t'ai deja expliqué les raisons de cette orthographe qui ne semble pas etre du gout de tous ici, et meme du gout de personne... Il faut bien que moi aussi j'ai un defaut lol!
On peut vivre des choses dans son corps, des choses qui nous subjuguent, on peut apercevoir en soit des choses qui depassent le domaine de la pensée, et meme de la raison, des choses qui enseignent l'etre humain, mais de la a dire que ces choses sont dieu... il reste selon moi de la marge... un marge qu'il vaut mieux etre capable de respecter sous peine de sortir beaucoup d'absurdité...


Pourquoi pas ? Crois-tu à un Dieu transcendant et considérais-tu cela comme un blaphème ?
Je vois ce que tu entends par ce "pourquoi pas" interrogatif, et au sens ou tu semble entendre ce "pourquoi pas"(revelateur), on pourrait dire que tout est dieu n'est ce pas? Vois tu le probleme que cela pose a l'intellect et au coeur humain? Vois tu ce a quoi on doit faire face si on accepte cette theorie?

Dieu n'est pas pour moi une histoire de croyance, Lorsque le mot dieu est pronocé, il reste un concept humain de ce qui devrait etre a l'origine de tout. Il est un support fait de pensée, de pensée que l'on pense profonde et veritable et qui servent de fil conducteur a la conscience et a l'etre. C'est ce que je crois.
Est ce que dieu existe? Et est-on vraiment en mesure de repondre a cela? Certain diront oui, d'autre non, et pour ma part je dis que la question n'est là. Chacun a sa maniere de s'approcher de lui meme, chacun dans sa plus profonde intimité a l'occasion de parler avec sa conscience non conditionnée, et d'apprendre d'elle ce qu'il est en realité. Lorsque est accepté par l'individu sa realité, et lorsque celle ci est realisé dans le monde, alors peut etre qu'une porte peut s'ouvrir sur quelque chose de plus vaste et qui dans ce cas n'est peut etre pas une illusion ou une mauvaise connexion cerebrale. Qu'est donc que ce "plus vaste"? J'en sais rien, cela me depasse, mais là encore, nul ne saurait dire s'il s'agit de dieu ou de soi meme. Rejoindre l'origine en verité n'est a mon avis possible que dans un cas seulement. Je ne citerai pas ce cas, mais l'etat qui semble en decouler c'est l'absence d'ego, ou a contrario un ego obsolue. Je n'ai pas encore creuser veritablement la question mais il ne me semble pas etre trop loin d'une certaine verité. Mais dieu dans tout ça est il transcendant ou immanent? Eh bien je le demande, est ce vraiment a nous d'y repondre?

virgule
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1067
Localisation : Dans un haricot.
Identité métaphysique : rathée de peu... divin quand même!
Humeur : Pourquoi y penser?...
Date d'inscription : 30/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Don total ? Débat sur l'euthanasie. - Page 8 Empty Re: Don total ? Débat sur l'euthanasie.

Message par JPG le Dim 22 Nov 2009 - 13:24

JO, Leela,

Je persiste à dire qu'il est erroné de conclure à un suicide cellulaire, c'est une opinion que quelqu'un émet de son observation. Et les opinions de chacun se valent. Mais bon! Puisque ceux qui refusent l'intervention de la médecine moderne dans leur vie, sont eux aussi, considérés comme suicidaire. dubitatif

Pour la régénération, la création toutes entière, connait ce processus. C'est observable à tout les niveaux, et maintenant, je découvre que les scientifique observe la même chose au niveau cellulaire. Mais puisque ce sont des scientifiques qui le disent .... wistle

Rien de nouveau sous mon soleil.

JP

pirat

JPG
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 764
Localisation : QC
Identité métaphysique : Pas de ce monde!
Humeur : La mienne
Date d'inscription : 10/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Don total ? Débat sur l'euthanasie. - Page 8 Empty Re: Don total ? Débat sur l'euthanasie.

Message par Invité le Dim 22 Nov 2009 - 14:01

JPG a écrit:Je persiste à dire qu'il est erroné de conclure à un suicide cellulaire, c'est une opinion que quelqu'un émet de son observation.
c'est le terme qui te dérange , "Suicide" ? J'en ai donné le nom savant: apoptose. Ce phénomène n'est pas une "opinion", c'est un fait: nos cellules se remplacent en permanence. Où est le problème ? Don total ? Débat sur l'euthanasie. - Page 8 Thinking-20060614

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Don total ? Débat sur l'euthanasie. - Page 8 Empty Re: Don total ? Débat sur l'euthanasie.

Message par JO le Dim 22 Nov 2009 - 14:07

apoptose : j'avais oublié le terme scientifique . Il semble donc que ce qui periste , de ce qui dit Je, est plus une forme qu'une matière, au sens commun ...
JO
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22786
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Don total ? Débat sur l'euthanasie. - Page 8 Empty Soigner son orthographe svp merci

Message par Magnus le Dim 22 Nov 2009 - 14:21

Virgule a écrit:Gereve, l'orthographe n'est pas une question de neurone.
Au moment de son inscription, chacun prend connaissance des conditions d'utilisation du forum, dont celle-ci :
- merci de faire un effort sur la grammaire et l'orthographe.
Pour valider son inscription, le nouvel entrant doit cliquer sur "J'accepte ces conditions."
De plus, notre charte indique :
8- Le langage SMS est proscrit.
En outre, on veillera à soigner son orthographe.
Ce n'est donc, de fait, pas une question de neurones, mais une question de respect envers ceux qui vous lisent.
Respect qui consiste à leur faciliter la lecture.

_________________
Avec Dieu, ce qu'il y a de terrible, c'est qu'on ne sait jamais si ce n'est pas un coup du diable...
(Jean Anouilh)

*****************
Magnus
Magnus
Aka Tipik St Pie d'House

Masculin Nombre de messages : 24935
Localisation : Tribu des Trévires en alliance avec la Tribu des Vulgenties
Identité métaphysique : Atypique
Humeur : Lunatique
Date d'inscription : 27/03/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Don total ? Débat sur l'euthanasie. - Page 8 Empty Re: Don total ? Débat sur l'euthanasie.

Message par Geveil le Dim 22 Nov 2009 - 14:26

Tout simplement, et si l'orthographe n'est pas une question de neurone c'est une question de bonne volonté et de respect, comme le dit Magnus.
Geveil
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Don total ? Débat sur l'euthanasie. - Page 8 Empty Re: Don total ? Débat sur l'euthanasie.

Message par JO le Dim 22 Nov 2009 - 14:38

mon frère, qui a terminé comme directeur respecté d'un service de l'état, n'a jamais su écrire sans fautes d'orthographe et il disait en riant que sa secrétaire était là pour ça . Dyslexique, enfant, il a eu des études chaotiques, rattrapées sur le tard avec acharnement ... et succès. Mais, pour l'orthographe, ça ne se rattrape pas dans les études supérieures, ça s'acquiert avant dix ans , dans les classes primaires .
Les fautes grossières sont pénibles, c'est vrai, mais essayons d'être indulgents : la langue, apprise tardivement, parfois, ou comme langue secondaire, est difficile . Et, avec l'âge , elle est souvent instinctive... mais pas sûre!
JO
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22786
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Don total ? Débat sur l'euthanasie. - Page 8 Empty Re: Don total ? Débat sur l'euthanasie.

Message par Invité le Dim 22 Nov 2009 - 15:17

les programmes de correction automatiques, fournis gratuitement avec firefox et les autres, permettent de très facilement corriger la majorité des fautes.

Je trouve impardonnable de ne pas les utiliser, c'est une question de politesse élémentaire.

Le problème aussi est que plus on voit des fautes, plus on a des chances de les reproduire, surtout si on n'est pas doué: c'est donc un cadeau empoisonné que d'en faire par simple négligence.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Page 8 sur 11 Précédent  1, 2, 3 ... 7, 8, 9, 10, 11  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum