Sagesse du pluvian

Page 19 sur 40 Précédent  1 ... 11 ... 18, 19, 20 ... 29 ... 40  Suivant

Aller en bas

Sagesse du pluvian - Page 19 Empty Goudeau voit une ombre

Message par Cochonfucius le Jeu 23 Mai 2013 - 17:39

Sagesse du pluvian - Page 19 Biblio


L’homme, pour subsister, a jadis combattu
La faune, utilisant pour armes ses idées.
Même, ses inventions, quelquefois débridées,
Ont pu mettre en danger ce citoyen têtu.

Nu qu’il était jadis, le voilà bien vêtu,
Puis voilà sa raison bien ferme et bien guidée,
Qui rarement se voit par l’ombre intimidée :
Cela fait si longtemps qu’elle en a débattu.

Même, on sait abreuver de mots la galerie,
Car tout ce qui fait peur, il faut que l’on en rie
(Et mieux rira celui qui le dernier rira).

Elle est bien là pourtant, l’angoisse souterraine ;
Mais nous lui opposons la poésie sereine
Qui autant fleurira que la vie durera.

Cochonfucius
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 28715
Age : 65
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Sagesse du pluvian - Page 19 Empty Aloysius voit une fée

Message par Cochonfucius le Ven 24 Mai 2013 - 17:26

Sagesse du pluvian - Page 19 Snosnad


Une fée vient au soir sauvegarder mon coeur,
Ayant, pendant le jour, soulagé la misère
De plusieurs vagabonds. Elle entre en ma chaumière,
Délivrant mon esprit des succubes moqueurs,

Puis me conte un récit des anciens chroniqueurs,
Ou me dit les amours des fleurs du cimetière,
Ou des petits oiseaux l'émouvante prière,
Avec des mots plus doux qu'une pure liqueur.

Un ange, repliant ses ailes de faucon,
Atterrit avec bruit sur le bord du balcon,
Illuminant la chambre au travers des fenêtres.

La fée sort de la chambre et reste auprès de lui ;
Puis, dans le grand silence, au milieu de la nuit,
J'entends battre les coeurs sans chair de ces deux êtres.
Cochonfucius
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 28715
Age : 65
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Sagesse du pluvian - Page 19 Empty Du Bellay voit une mouette

Message par Cochonfucius le Sam 25 Mai 2013 - 11:05

Sagesse du pluvian - Page 19 Joachim-du-bellay


Un vieux poète en son crâne amassait
Un grand troupeau de rimes vagabondes,
Et, se perdant en rêveries profondes,
Au long du soir, les chimères chassait.

Dans le foyer, la braise rougissait ;
Au fond du verre, un peu de bière blonde.
Quelques oiseaux gazouillaient à la ronde,
Et le papier de vers s'enrichissait.

Près du canal, comme une flèche vive,
Une mouette a, survolant les deux rives,
Surgi du ciel, par surprise, en riant.

Cet oiseau blanc dans la nouvelle aurore
Fait que le jour de plaisir se colore
Et d'un sourire apporté d'Orient.
Cochonfucius
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 28715
Age : 65
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Sagesse du pluvian - Page 19 Empty Victor Hugo voit la lune

Message par Cochonfucius le Lun 27 Mai 2013 - 13:31

Sagesse du pluvian - Page 19 Vh

Victor Hugo confond la lune avec l’hostie,
Il aurait bien du mal, peut-être, à l’avaler.
Il parle du sacré sur un ton décalé,
Il dit que le bocage est une sacristie,

Que le faux empereur n’aura pas d’amnistie,
Que du chant d’un oiseau l’on doit se régaler...
Il écrit tout cela, poète inégalé,
Réinventant l’église et son eucharistie.

Nous aimons cette voix, cet univers qui fume
Et tremble en subissant des tempêtes d’écume ;
Nous aimons l’ironie de ce barde géant.

Nous lisons ce qu’écrit l’homme calme et terrible ;
Nous entendons frémir un écho de la bible,
Avec l’invocation de l’éternel Néant.
Cochonfucius
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 28715
Age : 65
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Sagesse du pluvian - Page 19 Empty Louis Ménard voit une lyre

Message par Cochonfucius le Lun 27 Mai 2013 - 17:34

Sagesse du pluvian - Page 19 Grammaire

Jadis, dans mon grenier, j’ai trouvé une lyre
Capable d’émouvoir et de faire sourire
Tous ceux qui entendront ses accents caressants ;
C’est par cet instrument que mon âme respire.

Cette lyre n’est pas un monstre rugissant,
Ni l’orgue qu’on écoute en brûlant de l’encens ;
Simplement elle chante, elle amuse, elle attire,
Sans jamais se servir de charmes trop puissants.

C’est pour accompagner mes paroles sans suite :
Tantôt l’évocation d’un village charmant,
Tantôt un souvenir dont je ne sais s’il ment,

Une histoire qu’en prose autrefois j’avais dite,
À l’heure où la maison paisiblement s’endort,
Où plus léger se fait de la lyre l’accord.

Cochonfucius
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 28715
Age : 65
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Sagesse du pluvian - Page 19 Empty Vincent Hyspa voit un baromètre

Message par Cochonfucius le Mar 28 Mai 2013 - 17:35

Sagesse du pluvian - Page 19 Dans-le-jardin


Printemps dont l'an dernier se réchauffait mon âme,
Tu es froid cette année, je le dis et proclame !
Je te connus, brillant et joyeux dans les coins
Où j'allais caresser les belles, faisant foin

De raison, de décence ainsi que de mesure.
L'herbe jeune était tiède au gré de nos désirs ;
Le soleil lui donnait un éclat de saphir
Et le vent dans les bois répandait son murmure.

Le ciel de cette année me semble un ciel d'hiver,
Les sentiers, des torrents aux trop boueuses rives ;
De rustiques amours, c'est ainsi qu'on se prive,

L'herbage est trop mouillé, même s'il est bien vert.
Allons donc nous chauffer au bon feu de la forge ;
Buvons une infusion contre le mal de gorge.

Cochonfucius
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 28715
Age : 65
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Sagesse du pluvian - Page 19 Empty Charles Cros voit des vaches

Message par Cochonfucius le Mer 29 Mai 2013 - 10:17

Sagesse du pluvian - Page 19 Dans-un-pre


J’ai rêvé que j’étais un taureau dans un pré.
La rosée du matin mettait une étincelle
Sur chaque brin d’herbage, et la sombre hirondelle
Poursuivait sans répit les insectes dorés.

Mes vaches (trois ou quatre, et belles à mon gré)
Savaient pertinemment ce que je voulais d’elles.
J’étais heureux quand on m’en offrait de nouvelles,
Et je vivais ainsi, de chacune adoré.

Car nous autres taureaux, ne sommes point serviles
Et ne nous activons, comme les gens des villes,
À du travail utile, à des ouvrages lourds.

Cependant, de l’humain, la vie n’est pas infâme :
Je trouve, quant à moi, bien mignonnes ses femmes,
Elles qui, cependant, ne m’aiment pas toujours.

Cochonfucius
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 28715
Age : 65
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Sagesse du pluvian - Page 19 Empty Bal des oiseaux

Message par Cochonfucius le Jeu 30 Mai 2013 - 17:38

Sagesse du pluvian - Page 19 Chimeres

J'ai vu sur les graviers danser un pélican
Et en face de lui, trois casoars farouches ;
Ils étaient entourés de quarante oiseaux-mouches
Sous le regard ému des canards claudicants.

J'ai vu de beaux oiseaux d'espèces ignorées
Et d'autres familiers, des cygnes, des poussins,
Des autruches faisant onduler leur bassin
Et l'oiseau de Krishna dont les plumes dorées

Lançaient dans le soleil des reflets éclatants ;
La colombe de Dieu, le corbeau de Satan
Et, fidèle à Prévert, le farceur oiseau-lyre.

Mais voulez-vous savoir quel est le plus divin ?
C'est celui que pour Maître ils ont choisi d'élire,
C'est l'oiseau-charpentier qui de l'eau fait du vin.
Cochonfucius
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 28715
Age : 65
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Sagesse du pluvian - Page 19 Empty Oisiveté dominicale

Message par Cochonfucius le Dim 2 Juin 2013 - 10:49

Sagesse du pluvian - Page 19 Frosted-wine

Le dimanche matin, près des boutiques closes,
Ou le long d’un grand parc où s’ouvrent mille roses,
Ou dans la fraîche impasse ombragée de tilleuls,
Je vais droit devant moi, comme un paisible aïeul.

Désert, le cimetière aux innombrables tombes,
Pas même le corbeau ni la blanche colombe
N’y sont présents ce jour. Las de me promener,
Je m’assois au fond d’un jardin abandonné,

Et ces quelques quatrains paisiblement se forgent
Dans un grand carnet noir que j’ai toujours sur moi ;
J’écris ce texte au son des cloches du beffroi,

Sous l’oeil indifférent d’un jeune rouge-gorge.
Mais je n’aligne point les rimes par milliers :
Ils offrent l’apéro, mes voisins de palier.
Cochonfucius
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 28715
Age : 65
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Sagesse du pluvian - Page 19 Empty Heredia voit des rimes

Message par Cochonfucius le Mar 4 Juin 2013 - 14:03

Sagesse du pluvian - Page 19 Heredia


Heredia, les sonnets dont tu m'ensorcelas
Me font prendre aujourd'hui ma plume du dimanche
Et sortir du tiroir l'album doré sur tranches
Pour tâcher d'y répondre avec autant d'éclat.

Mais tu es imbattable à ce noble jeu-là ;
Je reste confondu, devant ma page blanche,
Je dois renoncer à l'impossible revanche,
Avant de commencer, mon projet tombe à plat.

J'aurais dû m'en douter. Ce plan mégalomane
Était démesuré pour un rimeur profane
Répétant après toi les mots par toi tressés.

À présent, je me tais, ou plutôt je dis « Trêve
De forfanterie, car, comme auteur du passé,
Tu n'es point surpassable, Heredia, même en rêve. »

Cochonfucius
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 28715
Age : 65
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Sagesse du pluvian - Page 19 Empty Dupanloup voit un empereur

Message par Cochonfucius le Mar 4 Juin 2013 - 17:22

Sagesse du pluvian - Page 19 Dupanloup


Le père Dupanloup en Chine s’exila.
Par-derrière approchant l’Empereur sur son trône,
Il voulut profaner cette vivante icône,
Mais le bourreau lui dit « Allons ! Restons-en là. »

Donc, parmi les élus que Félix empala,
On compte des humains, des demi-dieux, des faunes,
Mais non pas l’héritier du vieil Empereur Jaune ;
Il s’en fallut de peu, la chronique en parla.

Dupanloup, poursuivant cette visite en Chine,
Connut des cotillons de toutes origines,
Laissant un souvenir qu’on peut dire immortel ;

Mais ce qu’il racontait, nul ne put le comprendre,
Car c’était le latin qu’il parlait à l’autel,
Ne voulant aux patois vulgaires condescendre.

Cochonfucius
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 28715
Age : 65
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Sagesse du pluvian - Page 19 Empty Baudelaire voit une montagne

Message par Cochonfucius le Mer 5 Juin 2013 - 17:06

Sagesse du pluvian - Page 19 Sur-la-montagne

Mon ermitage est comme un chalet de montagne,
Où passe, au fil des jours, ma vie sans grande ampleur ;
Je lis les vieux auteurs français dont j’accompagne

Les vers par d’autres vers, comme on plante une fleur
En un jardin fleuri, mais non sans maladresse :
Je n’ai que le talent d’un modeste jongleur.

La langue cependant, généreuse maîtresse,
M’inspire dans le soir (ou le petit matin)
Des phrases que de mettre en ce lieu je m’empresse,

Avant de m’endormir dans mes draps de satin.
Ce ne sont que fragments qu’ici et là je glane,
Ça n’a point la grandeur des vieux auteurs latins,

Ni l’étrange douceur des brises océanes ;
Ce sont des mots tracés pour vous faire plaisir,
Vous qui lisez ces vers écrits par un profane.
Cochonfucius
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 28715
Age : 65
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Sagesse du pluvian - Page 19 Empty Tintements de cloche

Message par Cochonfucius le Ven 7 Juin 2013 - 13:19

Sagesse du pluvian - Page 19 Hotel-de-ville


Cloches de l'Hôtel de Ville
Et vieux carillons des champs,
Dans vos tintements tranquilles,
De beaux jours vont s'écoulant.

Votre son clair nous convie
À bien des plaisirs promis,
À profiter de la vie,
À rencontrer nos amis.

Pour le tournoi qui s'apprête,
Pour la noce et le festin :
Vous sonnez pour toute fête,
Vous sonnez soir et matin.

Pour les heures estivales
Que vous marquez à grand bruit,
Pour la paix dominicale
Et pour la lune qui luit,

Cloches, vous devenez lyres ;
Quand je me réveille tôt,
Vous avez l'air de me dire
Des poèmes matinaux.

Braves carillons rustiques,
Sans ornement, sans émoi,
Marquant des temps identiques
Dans la chaleur et le froid ;

Rien ne vient vous interrompre,
Vous tintez tout à loisir,
Semblant y prendre un plaisir
Que rien ne saurait corrompre.
Cochonfucius
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 28715
Age : 65
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Sagesse du pluvian - Page 19 Empty Heredia voit du sable

Message par Cochonfucius le Ven 7 Juin 2013 - 17:07

Sagesse du pluvian - Page 19 Tresor

Jamais je n’ai voulu saisir l’insaisissable :
La joie de chaque jour suffit à m’enchanter.
Un verre de vin rouge, un rosier bien planté,
Un tour dans mon quartier, l’invention d’une fable,

Telles choses me sont plaisirs impérissables.
Par les vastes projets, je ne suis point tenté ;
Qu’importe que mon nom soit rarement cité,
Je sais que mes sonnets sont écrits sur du sable.

Mais mon plaisir de vivre est gravé dans l’azur.
Mon âme en s’envolant peut franchir tous les murs
Pour rejoindre la mer aux plus lointaines grèves ;

Je suis moins ambitieux qu’un fier Conquistador ;
Je baigne toutefois dans la splendeur du rêve
Qui sur le quotidien pose une feuille d’or.

Cochonfucius
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 28715
Age : 65
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Sagesse du pluvian - Page 19 Empty Pour Antonin Artaud

Message par Cochonfucius le Dim 9 Juin 2013 - 11:06

Sagesse du pluvian - Page 19 Chagall


J'aime tracer des mots dans un style archaïque,
Sur le jardin, la croix ou l'amour éperdu,
La beauté du cosmos (dont je suis confondu),
La voix de Salomé murmurant un cantique,

La douceur retrouvée d'un monde bucolique,
La froidure en hiver qui fait les arbres nus,
Un refrain familier à l'école entendu
Et l'éclat lumineux des dames exotiques.

Je ne veux point l'argent, ni le pouvoir sur terre,
Je m'installe à ma table, et j'écris, solitaire,
Ces quelques mots qui vont questionnant l'infini.

Sans les interpréter, j'évoque des mystères :
Ma plume va dansant, son ombre dans la nuit
Baigne dans la lueur de l'étoile polaire.
Cochonfucius
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 28715
Age : 65
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Sagesse du pluvian - Page 19 Empty L'éternel azur

Message par Cochonfucius le Mar 11 Juin 2013 - 13:57

Sagesse du pluvian - Page 19 Azur


Redoutons la raison et craignons l’ironie :
Inspirons-nous plutôt du mutisme des fleurs,
Comme fait l’homme simple, ainsi que le génie,
Ou celui qui resta le roi de ses douleurs.

Le sombre puisatier durement nous regarde,
Cherchant à déchiffrer notre coeur transparent ;
Mais peu d’astres sont là, dans cette nuit hagarde,
On a volé la lune, et c’est un peu navrant.

Je voudrais m’évader par un trou de matière,
Faisant mes adieux à l’humanité entière,
Ne plus rien fréquenter de sombre, ni de dur ;

Toutefois, je comprends que l’azur me traverse
Afin de m’épargner les tentations perverses,
Et de me traverser je rends grâce à l’azur.

Cochonfucius
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 28715
Age : 65
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Sagesse du pluvian - Page 19 Empty La vie dans le jardin

Message par Cochonfucius le Mar 11 Juin 2013 - 17:16

Sagesse du pluvian - Page 19 Chanson-du-serpent

Adam demande à Dieu de créer une femme.
Dieu répond : «Il me faut réfléchir, de sang froid,
Pour savoir si cela sert le bien de ton âme ;
Mais de le demander, tu en as bien le droit.»

Dieu, ayant réfléchi, dit : « Qu’est-ce que tu aimes,
Adam, chez une femme ?» Adam reste pensif,
Car il n’a pas beaucoup travaillé sur ce thème ;
Il sent qu’il ne faut pas se montrer impulsif.

Dieu dit : « La tâche n’est, certes, pas trop banale ;
Si je la réussis, ça fera des jaloux. »
Il se met au travail, il s’active, il s’emballe,
Il fait une poupée qui n’est pas mal du tout.

Et voici la plus douce entre les créatures,
À qui le serpent chante aussitôt un couplet :
« Serpent, tu viens de Dieu, dit-elle, j’en suis sûre ;
Tu viens me signaler ce qui, vraiment lui plaît.»

La suite, on peut la lire en un énorme livre,
Enluminé pour les délices de nos yeux,
Et qui nous dit comment mourir, et comment vivre
(Mais parfois, on ne sait si ce livre est sérieux).

Cochonfucius
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 28715
Age : 65
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Sagesse du pluvian - Page 19 Empty Doctor Jekyll and Mister Hyde

Message par Cochonfucius le Mer 12 Juin 2013 - 16:55

Sagesse du pluvian - Page 19 Bonaparme

Antoine Parmentier, célèbre botaniste,
Dans son laboratoire a fait une potion.
Il la boit, et devient, à sa grande émotion,
Un beau général corse, hélas, fort arriviste.

L'effet de la potion, c'est courant, ne persiste
Qu'une journée ou deux ; alors, sans transition,
Bonaparte devient Parmentier. La nation
S'en étonne au début, puis l'admet, fataliste...

Tantôt notre Empereur s'acharne à ses victoires,
Tantôt le jardinier soigne pommes et poires;
Cette double carrière induit l'épuisement.

Le corps trop partagé pourrait sucrer les fraises ;
Parmentier disparaît en l'an mil huit cent treize,
À Napo donnant tout, par secret testament.
Cochonfucius
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 28715
Age : 65
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Sagesse du pluvian - Page 19 Empty Satie d'artifice

Message par Cochonfucius le Dim 16 Juin 2013 - 15:34

Sagesse du pluvian - Page 19 Dame-de-flamme


Le public remarqua d’abord l’obscurité,
Qualifiée par certains, même, de sépulcrale.
Lorsqu’elle fut trouée par un feu de Bengale,
D’un cri d’admiration il fut plébiscité.

La fusée à présent s’est mise à crépiter,
Mais ce qui, par surcroît, ne la rend pas banale,
C’est qu’elle est toute bleue, et d’une générale
Clameur elle est l’objet, triomphe mérité.

Ainsi, tous étaient là, contemplateurs captifs
Des couleurs et du bruit de ce dispositif,
Lorsqu’un noble vieillard, sous cette étrange emprise,

En perdit son latin, le Nord et sa raison ;
Le public en délire, en liesse, en pâmoison,
Criait : C’est le bouquet ! C’est le cadeau-surprise !
Cochonfucius
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 28715
Age : 65
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Sagesse du pluvian - Page 19 Empty Pont Victor Hugo

Message par Cochonfucius le Dim 16 Juin 2013 - 15:40

Sagesse du pluvian - Page 19 Victor

Victor Hugo se tient auprès d’une falaise.
L’espace devant lui est purement obscur.
Au bord du précipice, il marche d’un pied sûr,
Bien qu’au fond de son coeur, il éprouve un malaise.

Il songe à ces démons des routes irlandaises
Qui parlent à minuit dans un dialecte impur ;
Il songe à Prométhée, assis sur le sol dur,
Dont l’oeil reflète encore une lueur de braise.

Il sait que l’autre bord est un charmant rivage ;
Il ne sait pas comment obtenir le passage,
Si l’oraison vraiment peut édifier un pont.

Il interroge alors la sorcière normande,
L’abreuvant de calva dont la vieille est gourmande ;
Mais il ne capte rien de ce qu'elle répond.
Cochonfucius
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 28715
Age : 65
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Sagesse du pluvian - Page 19 Empty Jules Verne est un marin

Message par Cochonfucius le Sam 22 Juin 2013 - 11:08

Sagesse du pluvian - Page 19 Marin


Le beau marin séduit des filles, à foison ;
Chaque fois qu'il séjourne une semaine à terre,
Il trouve une servante en une humble maison,
Il entre dans sa chambre, il éteint la lumière

Et raconte sa vie, sans rime ni raison,
Mais sûr d'être entendu, et assuré de plaire.
Et la fille, oubliant les leçons de sa mère,
Accueille l'arrivant des lointains horizons.

Un marin dans le lit, ça soulage la peine ;
Sa présence n'est point importune, ni vaine,
Il a l'immensité des sept mers dans ses yeux.

Le soleil tropical sur son visage brille ;
Son regard est plus vif que l'orage des cieux,
Et puis, après l'amour, lui, c'est un joyeux drille !


Dernière édition par Cochonfucius le Sam 22 Juin 2013 - 11:10, édité 1 fois
Cochonfucius
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 28715
Age : 65
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Sagesse du pluvian - Page 19 Empty Déclin de Newton

Message par Cochonfucius le Sam 22 Juin 2013 - 11:09

Sagesse du pluvian - Page 19 Newton_gotlib_mod


Newton est allongé à l’ombre d’un pommier,
Il ne dort point, il pense, il y passe des heures.
Sous ce pommier, il fit l’observation majeure
Par laquelle il devint, en sciences, le premier.

Mais ça, c’est du passé. Newton est déjà vieux ;
L’inspiration fait place aux jeux de la mémoire.
S’il regarde tomber une pomme, une poire,
Une feuille qui vole, il en est moins curieux.

Un merle s’égosille, un grand coq l’interrompt,
De ses griffes, le chat égratigne le tronc,
Le vent fait murmurer dans les airs le feuillage ;

Newton ne cherchera pas de loi pour ces sons,
Il se contentera d’en faire une chanson :
Il devient moins sérieux, ces temps-ci, avec l’âge.
Cochonfucius
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 28715
Age : 65
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Sagesse du pluvian - Page 19 Empty Pour Jacques Grévin

Message par Cochonfucius le Lun 24 Juin 2013 - 15:59

Sagesse du pluvian - Page 19 Jacques


Que demander au Ciel, mes amis ? Pas grand-chose :
Qu'il nous laisse exprimer un peu nos qualités,
Qu'il nous laisse entrevoir un éclat de beauté
Dans les nombreux objets dont le Tout se compose.

Pas besoin de miracle ou de métamorphose,
Le réel nous suffit, dans sa diversité ;
Un merveilleux parcours où notre liberté
D'innombrables façons en un jour se dispose.

La poésie a fait sortir de sa prison
La fille de l'esprit, la timide Raison.
Elle qui se croyait recluse en forteresse

Se plonge maintenant en Mer de Volupté.
L'effroi, en peu de temps par elle surmonté,
N'est plus qu'un souvenir en son coeur de déesse.
Cochonfucius
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 28715
Age : 65
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Sagesse du pluvian - Page 19 Empty Pour Jules Breton

Message par Cochonfucius le Jeu 27 Juin 2013 - 10:47

Sagesse du pluvian - Page 19 Baudelaire

Voici de l'aube la pâleur
Où le paysage se brouille.
Au loin s'envole une grenouille,
Je ne sais de quelle couleur.

Au vert pâturage, une fleur
A ses pétales qui se mouillent.
Un arrosoir au jardin rouille,
On dirait qu'il verse des pleurs.

Mon âme est à peine éveillée.
Le potager sent la feuillée ;
C'est un temps de léger repos.

Grenouille survolant la terre,
Tu es prise par les crapauds
Pour un archange solitaire.
Cochonfucius
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 28715
Age : 65
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Sagesse du pluvian - Page 19 Empty Desnos sans muse

Message par Cochonfucius le Lun 1 Juil 2013 - 10:10



Sagesse du pluvian - Page 19 Lake-leman-john-william-inchbold

Robert appelle à lui la muse du village,
La muse ne répond jamais à son appel.
Mais, n'entendant jamais qu'un silence mortel,
Robert, qui est vaillant, point ne se décourage.

Robert cherche sa muse en marchant sous l'orage,
Il a toujours aimé mettre au défi le ciel.
Il avance à grands pas sous le flot torrentiel,
Ayant, au fond de lui, de la muse l'image.

Il est seul sur la route arrosée par les trombes,
Car depuis tout un jour cette lourde pluie tombe
Et chasse des chemins même les animaux.

Or, peut-être n'est-il au monde aucune muse ;
En mentionnant ce nom, du langage on abuse
Et pourtant... un poète aime employer ce mot.
Cochonfucius
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 28715
Age : 65
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Page 19 sur 40 Précédent  1 ... 11 ... 18, 19, 20 ... 29 ... 40  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum