Abolition du délit de non assistance à personne volontairement en danger

Aller en bas

Abolition du délit de non assistance à personne volontairement en danger Empty Abolition du délit de non assistance à personne volontairement en danger

Message par Magnus le Jeu 13 Mai 2010 - 14:48

Abolition du délit de non assistance à personne volontairement en danger :

Dans le sujet "Pour ou contre l'euthanasie", (Lien) je relève ceci :

Jo a écrit:Je suis même pour le droit au suicide et la non intervention, face à la découverte d'un suicidé "raté". Donc l'abolition du délit de non assistance à personne volontairement en danger.
Enfin quelqu'un qui est d'accord avec moi sur ce point ! Je désespérais d'en trouver ! d'autant plus que la seule et unique fois où j'ai écrit en ce sens, un membre a porté plainte et j'ai dû effacer mon texte...!
Il s'agissait plus précisément de ceci :
une femme s'était retirée dans une ruelle déserte, la nuit, avec un bidon d'essence, pour se suicider.
Passe alors quelqu'un, ange ou démon, envoyé par le ciel ou par l'enfer, qui fait tout pour éteindre les flammes et appeler du secours.
La femme se retrouve à l'hôpital dans un état très grave et très douloureux, mais ses jours ne sont pas en danger.
J'avais osé écrire que si j'avais été à la place de ce passant, respectueux de la décision de mourir de cette femme, je ne serais pas intervenu.
Plainte a été portée : l'administrateur du forum incite à la non-assistance à personnes en danger !

Faisons donc ici la différence entre :
non-assistance à personne en danger
et
non-assistance à personne VOLONTAIREMENT en danger.

Dans le 1er cas, il s'agit de sauver une personne en danger.
Dans le second, il s'agit de respecter le droit à la mort.
(Il y a nettement une différence de taille.)

J'attends vos réactions...

...tout en soulignant que :
la démarche de ce thread n'est PAS de l'ordre de l'incitation au suicide ni de l'apologie du suicide.
Spoiler:
Si vous cherchez un moyen pour vous suicider, tapez "comment se suicider" sur un moteur de recherche, il vous renverra systématiquement à des pages de prévention contre le suicide.

_________________
Avec Dieu, ce qu'il y a de terrible, c'est qu'on ne sait jamais si ce n'est pas un coup du diable...
(Jean Anouilh)

*****************
Magnus
Magnus
Aka Tipik St Pie d'House

Masculin Nombre de messages : 24929
Localisation : Tribu des Trévires en alliance avec la Tribu des Vulgenties
Identité métaphysique : Atypique
Humeur : Lunatique
Date d'inscription : 27/03/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Abolition du délit de non assistance à personne volontairement en danger Empty Re: Abolition du délit de non assistance à personne volontairement en danger

Message par Invité le Jeu 13 Mai 2010 - 15:13

Donc l'abolition du délit de non assistance à personne volontairement en danger.
Là, je suis contre. Une personne qui se suicide dans un moment de désespoir, à n'importe quel âge, agit sous l'influence de sa dépression. Elle peut par la suite en guérir et avoir une vie constructive, voire aider d'autres personnes.

Un mourant en phase terminale que les médicaments n'arrivent plus à soulager est un cas totalement différent: on parle alors de "droit à mourir dans la dignité". Au lieu de se torturer pendant des semaines ou des mois (souvent dans une grande solitude), il peut partir sereinement, entouré des siens.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Abolition du délit de non assistance à personne volontairement en danger Empty Re: Abolition du délit de non assistance à personne volontairement en danger

Message par Magnus le Jeu 13 Mai 2010 - 15:17

Lila a écrit:
Donc l'abolition du délit de non assistance à personne volontairement en danger.
Là, je suis contre. Une personne qui se suicide dans un moment de désespoir, à n'importe quel âge, agit sous l'influence de sa dépression. Elle peut par la suite en guérir et avoir une vie constructive, voire aider d'autres personnes.

Un mourant en phase terminale que les médicaments n'arrivent plus à soulager est un cas totalement différent: on parle alors de "droit à mourir dans la dignité". Au lieu de se torturer pendant des semaines ou des mois (souvent dans une grande solitude), il peut partir sereinement, entouré des siens.
Bien sûr que si un jeune de 18 ans est en train de se pendre parce que sa petite-amie vient de le quitter, il faut faire quelque chose !
Mais dans le deuxième cas que tu cites, si la mort douce est refusée à cette personne, et que tu la vois en train de se suicider, tu vas intervenir pour l'en empêcher ?

_________________
Avec Dieu, ce qu'il y a de terrible, c'est qu'on ne sait jamais si ce n'est pas un coup du diable...
(Jean Anouilh)

*****************
Magnus
Magnus
Aka Tipik St Pie d'House

Masculin Nombre de messages : 24929
Localisation : Tribu des Trévires en alliance avec la Tribu des Vulgenties
Identité métaphysique : Atypique
Humeur : Lunatique
Date d'inscription : 27/03/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Abolition du délit de non assistance à personne volontairement en danger Empty Re: Abolition du délit de non assistance à personne volontairement en danger

Message par Invité le Jeu 13 Mai 2010 - 15:20

non, je vais l'aider pour qu'elle ne loupe pas son coup, bien sûr ! J'ai trop de mal à voir les gens souffrir inutilement.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Abolition du délit de non assistance à personne volontairement en danger Empty Re: Abolition du délit de non assistance à personne volontairement en danger

Message par Jipé le Jeu 13 Mai 2010 - 15:24

Là, je rejoins Lila, je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour empêcher une personne de se suicider.
Je ne parle pas d'une personne malade en fin de vie...
Arriver à passer à l'acte est le constat de l'immense détresse et de la perte totale de la faculté de raisonner logiquement.
J'en veux pour preuve, que certaines personnes dans les mêmes conditions (matérielles, affectives catastrophiques), n'y songent pas un instant.

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
Jipé
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 27040
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2019: Heureux comme en 2018 !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Abolition du délit de non assistance à personne volontairement en danger Empty Re: Abolition du délit de non assistance à personne volontairement en danger

Message par bernard1933 le Jeu 13 Mai 2010 - 16:24

Magnus, tu sais que je partage entièrement ton opinion . Un cas typique est celui de Mr Quillot , ancien ministre et maire de Clermont-Ferrand , et de son épouse . Ils voulaient mourir ensemble , ont pris des cachets, se sont endormis...Lui est mort . La femme de ménage est arrivée, a appelé les secours...Branle-bas de combat ! On a récupéré Mme Quillot !
Quel réveil ...Peu d' années après, elle s' est jetée dans un lac...
A noter qu' après la tentative de suicide elle s' est inscrite à l' ADMD.
Il ne faut pas confondre la " maladie d' amour " et la résolution lucide
de l' adulte qui prend la décision de s' en aller . C' est bêtement sa liberté ! Et il n' est pas dérangé du cerveau parce qu' il dit " y'en a
marre ! "
bernard1933
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Abolition du délit de non assistance à personne volontairement en danger Empty Re: Abolition du délit de non assistance à personne volontairement en danger

Message par JO le Sam 15 Mai 2010 - 10:52

Difficile de faire le tri .Et même d'en discuter sainement . Le gosse de 15 ans qui se tue parceque sa copine s'est moquée de lui,il faut l'en empêcher, évidemment . Le chagrin d'amour n'est pas une raison de suicide valable, pas plus que le crime passionnel, de tuer autrui .
La réflexion sur la vie et la mort devrait se faire très tôt. L'ennui est que, en forme et heureux, on n'en voit pas l'utilité, pour soi . Et, pour les autres, on ne peut pas généraliser .Pour ma part, je concevrai le suicide d'"honneur" ( pour ne pas trahir, ou nuire gravement), le suicide "de raison" - ethique personnelle,( dont l'euthanasie), mais je proscrirais le suicide de déprime, affectif, et, comme l'a dit Lila, de cause passagère,le plus souvent récusée quand on en sort .
Le cas Quillot, je n'ai pas à en juger . Mais il fait partie des suicides affectifs. On ne crame plus les veuves et madame Quillot n'était pas malade . J'ai vu tant de veuves désespérées ,( j'en fus une) ... et qui survivent . Le chagrin, ça se traverse . Avec une bonne aide psychologique et anti dépresseurs, au besoin .Si l'intention persiste, on s'en occupe soi-même : ce fut le cas de madame Quillot.
JO
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22786
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Abolition du délit de non assistance à personne volontairement en danger Empty Re: Abolition du délit de non assistance à personne volontairement en danger

Message par JO le Sam 15 Mai 2010 - 10:59

... et j'ai la na¨veté de penser que ce n'est pas qu'une affaire personnelle : le désespoir des proches est à considérer . Et même, le fait qu'on se doit aussi à la collectivité.
Là, je n'ose insister, car, si j'étais une bonne citoyenne, je souhaiterais faire économiser des sous à l'état , qui m'engraisse( enfin, c'est un grand mot, mais quand même ) depuis vingt ans à ne rien faire, avec, en plus, une pension de reversion, depuis trente !
On finira par euthanasier les vieux, trop nombreux, trop coûteux : un petit suicide collectif, en les culpabilisant bien ? et le budget se redresse .
JO
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22786
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Abolition du délit de non assistance à personne volontairement en danger Empty Re: Abolition du délit de non assistance à personne volontairement en danger

Message par Tibouc le Sam 15 Mai 2010 - 19:19

Je pense que la meilleure attitude est de parler avec la personne, pour voir si elle a toute sa tête et que son motif est réellement "valable" et non une déprime passagère (une séparation par exemple). Ensuite on avise.
Tibouc
Tibouc
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4585
Localisation : Pas de ce Monde
Identité métaphysique : Mystique Humaniste
Humeur : Chevalier Solitaire
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum