Hypothèse-fiction pour résoudre le problème de l'avortement

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Hypothèse-fiction pour résoudre le problème de l'avortement Empty Hypothèse-fiction pour résoudre le problème de l'avortement

Message par Gerard le Ven 28 Mai 2010 - 10:19

...

dubitatif Suite au débat dans "L'avortement", j'ai envisagé une solution science-fiction (car elle n'est pas techniquement possible pour l'instant) afin de contenter tout le monde :

albino Il suffirait de prélever l'embryon de la femme qui veut avorter pour le réimplanter sur une femme qui elle, veut un enfant.

cheers Ainsi, tout le monde serait content : les avorteurs ne tuent plus rien ni personne et aucune femme ne sera obligée de porter un enfant dont elle ne veut pas...


dubitatif Mais est-ce que ça résoudrait vraiment les problèmes ?

La femme qui veut avorter veut-elle seulement "ne pas porter et élever l'enfant qu'elle a dans son ventre" ou veut-elle "le faire disparaitre" ?

Je ne suis pas certain que la femme qui veut avorter supporterait que "quelque part" "SON enfant" continue à vivre, à grandir...

Neutral La logique de l'avortement ne serait-elle pas de "tourner la page" ? ... de "stopper un avenir"... de "se libérer d'une erreur" ?...

Du coup... pensez-vous que cette solution technique, si elle existait, mettrait un terme aux avortements ?

confused Et si la réponse est non, quels arguments légitimes resteraient aux partisans de la liberté d'avorter ?

...

_________________
" On sait tout sur rien et on sait rien sur tout. "
Gerard
Gerard
Aka L'Ennemi Du Bon Sens

Masculin Nombre de messages : 9019
Age : 57
Localisation : Paris
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Bonne
Date d'inscription : 28/03/2008

http://www.leforum.bistrophilo.fr

Revenir en haut Aller en bas

Hypothèse-fiction pour résoudre le problème de l'avortement Empty Re: Hypothèse-fiction pour résoudre le problème de l'avortement

Message par JO le Ven 28 Mai 2010 - 10:26

solution ingénieuse en effet , mais utopique .
Levée d'humeur chagrine, ce matin, je pensais qu'on croit le monde gouverné par les cerveaux, mais il l'est par la tripe irrationnelle, l'affectif aveugle et sourd, dont les raisons ignorent la raison .
Les banquiers veulent le pouvoir que donne l'argent ... et ils l'ont . Ils ne savent pas en faire une utilisation autre qu'encore plus de pouvoir et d'argent . Ce cancer ronge la planète mais ça ne modifie rien.
JO
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22786
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Hypothèse-fiction pour résoudre le problème de l'avortement Empty Re: Hypothèse-fiction pour résoudre le problème de l'avortement

Message par ElBilqîs le Ven 28 Mai 2010 - 11:06

Malheureusement, les choses ne sont pas si simples!
On le voit déjà avec les mères porteuses, qui parfois, ne veulent plus donner l'enfant qu'elles ont porté pour une autre...
Et puis, chez toutes ces jeunes femmes qui abandonnent leur enfant à la naissance parce qu'elles n'ont pu avorter pour une raison ou une autre et qui, des années plus tard, cherchent à retrouver leur progéniture.
Maintenant, ça existe déjà le don d'ovule...
Alors, le don d'ovule fécondé, pourquoi pas?
Peut-être un jour en arrivera-t-on là?

Mais alors, il faudra revoir de a à z les liens de parenté!
La filiation par le sang n'existera plus,.... et les risques de consanguinité (et des tares qui en découlent) pourront augmenter, car, qui saura si celui ou celle qu'il aime n'est pas son frère ou sa sœur biologique?

Il y aura toujours la "crainte" que le bébé soit "anormal" et le désir de ne pas "semer à tous vent des enfants dont on ne veut pas risquer qu'ils vous recherchent un jour!
ElBilqîs
ElBilqîs
Aka Peace & Love

Féminin Nombre de messages : 4073
Localisation : là haut dans les étoiles
Identité métaphysique : qu'importe
Humeur : douce et calme
Date d'inscription : 12/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Hypothèse-fiction pour résoudre le problème de l'avortement Empty Re: Hypothèse-fiction pour résoudre le problème de l'avortement

Message par Invité le Ven 28 Mai 2010 - 11:22

Il y a déjà l'adoption et malheureusement beaucoup de parents "demandeurs" laissés sur le carreau, et plus encore d'enfants "adoptables".
Ton idée semble sympatique au premier abord mais on pourrait craindre les dérives qu'on devine déjà par rapport à la conception médicalisée: choix du sexe etc...
D'autres part, il y a plein de raisons qui poussseront une femme à avorter.
LE mieux serait de prévenir ces grossesses non désirées...Et là...Il faudrait eradiquer l'inceste, les viols, la naïveté, l'inconscience...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Hypothèse-fiction pour résoudre le problème de l'avortement Empty Re: Hypothèse-fiction pour résoudre le problème de l'avortement

Message par Gerard le Ven 28 Mai 2010 - 11:26

ElBilqîs a écrit:Maintenant, ça existe déjà le don d'ovule...
Alors, le don d'ovule fécondé, pourquoi pas?
rire Une ovule fécondée ? Mais toi aussi tu es "une ovule fécondée" !

Je ne crois pas qu'il y ait de débat sur la question de faire disparaitre les ovules (ou les spermatozoides), mais il y en a sur l'élimination des "ovules fécondées" apppelées aussi (suivant les sensibilités) "embryons" ou "êtres humains".


ElBilqîs a écrit:Mais alors, il faudra revoir de a à z les liens de parenté!
La filiation par le sang n'existera plus,.... et les risques de consanguinité (et des tares qui en découlent) pourront augmenter, car, qui saura si celui ou celle qu'il aime n'est pas son frère ou sa sœur biologique?
Neutral Il n'y a rien de neuf : les risques que tu évoques sont déjà ceux que doivent affronter "les enfants adoptés".


ElBilqîs a écrit:Il y aura toujours la "crainte" que le bébé soit "anormal" et le désir de ne pas "semer à tous vent des enfants dont on ne veut pas risquer qu'ils vous recherchent un jour!
Neutral Là aussi, le risque existe déjà pour les enfants adoptés... On ne tue pas les bébés pour autant !

dubitatif Moi je voulais juste dire que la SEULE RAISON LEGITIME pour autoriser le libre avortement, c'est qu'une femme doit être maitre de son corps. Mais dès lors qu'on la "libère" de toute occupation de ce corps, quelles raisons légitimes aurait-t-elle pour décider du sort d'un truc qui n'est plus à elle ? Que ça finisse dans les WC ou dans l'utérus d'une autre femme, ce n'est plus son problème.

confused Pourquoi "l'abandon d'embryon" devrait-il avoir des règles différentes de "l'abandon d'enfant" dès lors qu'il est sorti à l'extérieur ?

...

_________________
" On sait tout sur rien et on sait rien sur tout. "
Gerard
Gerard
Aka L'Ennemi Du Bon Sens

Masculin Nombre de messages : 9019
Age : 57
Localisation : Paris
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Bonne
Date d'inscription : 28/03/2008

http://www.leforum.bistrophilo.fr

Revenir en haut Aller en bas

Hypothèse-fiction pour résoudre le problème de l'avortement Empty Re: Hypothèse-fiction pour résoudre le problème de l'avortement

Message par Invité le Ven 28 Mai 2010 - 11:31

Gérard, je te conseille un livre "Le choeur des femmes" (y a pas de fautes d'orthographe)...faudra que je retrouve le nom de l'auteur.
Et tu y apprendras que, malheureusement, les femmes ne sont pas encore toutes maîtresses de leur corps. Nous ne sommes pas encore "libérées" de cette "préoccupation". D'autres part c'est une preoccupation qui concerne autant le compagnon que sa compagne.


Dernière édition par Edica le Ven 28 Mai 2010 - 11:35, édité 2 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Hypothèse-fiction pour résoudre le problème de l'avortement Empty Re: Hypothèse-fiction pour résoudre le problème de l'avortement

Message par Invité le Ven 28 Mai 2010 - 11:32

MArtin Winckler

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Hypothèse-fiction pour résoudre le problème de l'avortement Empty Re: Hypothèse-fiction pour résoudre le problème de l'avortement

Message par JO le Ven 28 Mai 2010 - 11:33

l'embryon a son propre génome et son sang est différent de celui de sa mère : il n'est pas "le corps de sa mère" et donc elle n'en dispose pas par droit de disposer de "SON" corps ...
JO
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22786
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Hypothèse-fiction pour résoudre le problème de l'avortement Empty Re: Hypothèse-fiction pour résoudre le problème de l'avortement

Message par Gerard le Ven 28 Mai 2010 - 11:35

Edica a écrit: D'autres part, il y a plein de raisons qui poussseront une femme à avorter.
Neutral C'est bien ce que je pense... Mais ces raisons sont-elles légitimes ?

Car comme je le disais, malgré toutes les raisons menant une femme à avorter, ces raison se mettent toute derrière la seule raison valable : le corps de la femme appartient à la femme. Et elle a le droit d'en exclure ce dont elle ne veut pas (à la limite, elle n'a pas besoin de justifier d'autre chose).

Mais si on retire l'embryon de son utérus initial, c'est donc "une naissance". Et sa réintrodcution dans un autre utérus est donc "un sauvetage de grand prématuré"... Dès lors, la mère d'origine n'a plus son mot à dire pour la survie ou la mort de cet embryon.

confused Oui, ou non ?..

...

_________________
" On sait tout sur rien et on sait rien sur tout. "
Gerard
Gerard
Aka L'Ennemi Du Bon Sens

Masculin Nombre de messages : 9019
Age : 57
Localisation : Paris
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Bonne
Date d'inscription : 28/03/2008

http://www.leforum.bistrophilo.fr

Revenir en haut Aller en bas

Hypothèse-fiction pour résoudre le problème de l'avortement Empty Re: Hypothèse-fiction pour résoudre le problème de l'avortement

Message par Invité le Ven 28 Mai 2010 - 11:37

Je ne sais pas...
On peut avoir plusieurs mères non?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Hypothèse-fiction pour résoudre le problème de l'avortement Empty Re: Hypothèse-fiction pour résoudre le problème de l'avortement

Message par Gerard le Ven 28 Mai 2010 - 11:45

Edica a écrit:Et tu y apprendras que, malheureusement, les femmes ne sont pas encore toutes maîtresses de leur corps. Nous ne sommes pas encore "libérées" de cette "préoccupation". D'autres part c'est une preoccupation qui concerne autant le compagnon que sa compagne.
confused Quelle préoccupation ? Que veux-tu dire ?

D'autre part le compagnon n'a rien à dire : ce n'est pas son corps qui est concerné. Même la loi actuelle est d'accord sur ce point :

Un homme ne peut forcer sa femme à avorter et ne peut s'opposer à son avortement.
Il est OUT ! Ce n'est plus son spermatozoide à lui et ce n'est pas son corps qui l'héberge. Il peut tout au plus faire valoir son statut de géniteur biologique pour revendiquer un futur statut de tuteur, mais tant que l'embryon est dans le ventre de sa mère, il n'a aucun droit ni sur lui ni sur la mère.

...

_________________
" On sait tout sur rien et on sait rien sur tout. "
Gerard
Gerard
Aka L'Ennemi Du Bon Sens

Masculin Nombre de messages : 9019
Age : 57
Localisation : Paris
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Bonne
Date d'inscription : 28/03/2008

http://www.leforum.bistrophilo.fr

Revenir en haut Aller en bas

Hypothèse-fiction pour résoudre le problème de l'avortement Empty Re: Hypothèse-fiction pour résoudre le problème de l'avortement

Message par Gerard le Ven 28 Mai 2010 - 11:49

Edica a écrit:Je ne sais pas...
On peut avoir plusieurs mères non?

rire Oui évidemment, la possibilité d'avortement-réimplantation qui existerait pour la mère d'origine, existerait pour la mère secondaire aussi : elle aurait le droit de demander qu'on retire cet embryon pour le réimplanter ailleurs...

Neutral En fait ce serait pareil que les familles d'accueil : on est toujours libre d'abandonner un enfant...

...

_________________
" On sait tout sur rien et on sait rien sur tout. "
Gerard
Gerard
Aka L'Ennemi Du Bon Sens

Masculin Nombre de messages : 9019
Age : 57
Localisation : Paris
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Bonne
Date d'inscription : 28/03/2008

http://www.leforum.bistrophilo.fr

Revenir en haut Aller en bas

Hypothèse-fiction pour résoudre le problème de l'avortement Empty Re: Hypothèse-fiction pour résoudre le problème de l'avortement

Message par Jipé le Ven 28 Mai 2010 - 11:52

Mais Gérard, une femme peut très bien ne pas vouloir un enfant, parce qu'elle ne se sent pas prête pour l'éduquer, lui apporter tout ce dont il a besoin.
Cela ne veut pas dire qu'elle se fout de ce qui deviendra...la preuve certaines mères les congèlent après la naissance pour qu'ils restent à porter de main....histoire de jeter un coup d'oeil dessus éventuellement.

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
Jipé
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 27033
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2019: Heureux comme en 2018 !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Hypothèse-fiction pour résoudre le problème de l'avortement Empty Re: Hypothèse-fiction pour résoudre le problème de l'avortement

Message par Invité le Ven 28 Mai 2010 - 12:03

La préoccupation d'être maîtresse de notre corps...je pense aux agressions sexuelles, bien entendu.

Et quand il s'agit d'un homme et d'une femme libres de leurs actes, je pense que l'homme a autant de responsabilités que la femme, comme prendre ses précautions par exemple si celle-ci ne souhaite pas d'enfants.
Ou tout du moins aborder ce grand sujet de discussion ensemble. Avant...

"Plusieurs mères", je l'entends sous le signe de l'affectif.
Il y a un film que j'ai adoré: "Va, vis et deviens" Le héros de l'histoire sera aimé par trois femme, soutenu et porté (non dans leur ventre) sur les rails de la vie. Il aura aussi plusieurs papa. Voilà, c'est en ce sens que je m'exprimais.

Une femme peut à un moment de sa vie se sentir dans l'impossibilité de se protéger et protéger son futur enfant. Ce qui n'empêche pas l'amour pour cet enfant. Alors pourquoi priver celle-ci de voir son enfant par la suite et de fonder une grande famille avec la mère "conceptrice"?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Hypothèse-fiction pour résoudre le problème de l'avortement Empty Re: Hypothèse-fiction pour résoudre le problème de l'avortement

Message par Gerard le Ven 28 Mai 2010 - 12:04

Jipé a écrit:Cela ne veut pas dire qu'elle se fout de ce qui deviendra...la preuve certaines mères les congèlent après la naissance pour qu'ils restent à porter de main....histoire de jeter un coup d'oeil dessus éventuellement.

rire Tu parles de la femme qui congelait ses bébés ou des banques d'embryons congelés ?

croule de rire

Mais quoiqu'il en soit, pourquoi dis-tu qu'une femme ne se fout pas de son embryon dès lors qu'elle est prête à l'avorter classiquement, donc "en le tuant" ? En quoi est-elle concernée (légitimement concernée) que son embryon finisse aux WC ou dans l'utérus d'une autre femme ?

rire Aucune femme qui avorte ne demande qu'on lui donne l'embryon dans un bocal pour le garder au frigo !

croule de rire

...


Dernière édition par Gerard le Ven 28 Mai 2010 - 12:07, édité 1 fois

_________________
" On sait tout sur rien et on sait rien sur tout. "
Gerard
Gerard
Aka L'Ennemi Du Bon Sens

Masculin Nombre de messages : 9019
Age : 57
Localisation : Paris
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Bonne
Date d'inscription : 28/03/2008

http://www.leforum.bistrophilo.fr

Revenir en haut Aller en bas

Hypothèse-fiction pour résoudre le problème de l'avortement Empty Re: Hypothèse-fiction pour résoudre le problème de l'avortement

Message par Invité le Ven 28 Mai 2010 - 12:05

MErci Jipé! Je n'avais pas vu ton post. ça fait du bien de lire un homme qui exprime ce que ressentent beaucoup de femmes.
Le coup du congélo par contre!!! affraid affraid J'avais pas tout lu!!! affraid

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Hypothèse-fiction pour résoudre le problème de l'avortement Empty Re: Hypothèse-fiction pour résoudre le problème de l'avortement

Message par Gerard le Ven 28 Mai 2010 - 12:14

Edica a écrit:Une femme peut à un moment de sa vie se sentir dans l'impossibilité de se protéger et protéger son futur enfant. Ce qui n'empêche pas l'amour pour cet enfant. Alors pourquoi priver celle-ci de voir son enfant par la suite et de fonder une grande famille avec la mère "conceptrice"?
Wink Oui, pourquoi pas effectivement...

Mais c'est donc une raison de plus pour dire que si ma solution technique était possible, les femmes n'auraient plus aucune raison d'avorter classiquement ?

...

vieux Autre idée technique :
Si on rendait possible la réimplantation d'un embryon mais chez UN HOMME ?!!
Ainsi, les curés et autres partisans masculins de l'interdiction d'avorter pourront sauver les embryons par eux-mêmes en les portant dans leur ventre !

Suspect Vous croyez qu'il y aura beaucoup de volontaires ?...

pette de rire

_________________
" On sait tout sur rien et on sait rien sur tout. "
Gerard
Gerard
Aka L'Ennemi Du Bon Sens

Masculin Nombre de messages : 9019
Age : 57
Localisation : Paris
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Bonne
Date d'inscription : 28/03/2008

http://www.leforum.bistrophilo.fr

Revenir en haut Aller en bas

Hypothèse-fiction pour résoudre le problème de l'avortement Empty Re: Hypothèse-fiction pour résoudre le problème de l'avortement

Message par Jipé le Ven 28 Mai 2010 - 12:20

GG:
En quoi est-elle concernée (légitimement concernée) que son embryon finisse aux WC ou dans l'utérus d'une autre femme ?
J'imagine qu'elle doit penser que vivant, c'est une partie d'elle-même qui se retrouve dans la nature. Peut-être une peur de culpabilisation et d'entreprendre des recherches comme dans l'accouchement sous X.
Tandis, qu'une fois au "chiot", elle est sûre de ne pas être tentée de le chercher... il est mort et bien mort !

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
Jipé
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 27033
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2019: Heureux comme en 2018 !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Hypothèse-fiction pour résoudre le problème de l'avortement Empty Re: Hypothèse-fiction pour résoudre le problème de l'avortement

Message par Invité le Ven 28 Mai 2010 - 12:22

jipé, tu as le sens de l'humour toi!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Hypothèse-fiction pour résoudre le problème de l'avortement Empty Re: Hypothèse-fiction pour résoudre le problème de l'avortement

Message par Invité le Ven 28 Mai 2010 - 12:48

Il faut voir aussi si c'est techniquement possible. Entre un embryon et un "ovule fécondé", il y a déjà tout un processus qui s'est déroulé: nidification, accrochage à la paroi de l'utérus, etc.

La "greffe" pourra-t-elle refaire cela une fois transplantée ? dubitatif
Sinon, l'idée n'est pas bête.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Hypothèse-fiction pour résoudre le problème de l'avortement Empty Re: Hypothèse-fiction pour résoudre le problème de l'avortement

Message par Gerard le Ven 28 Mai 2010 - 12:53

Jipé a écrit:Tandis, qu'une fois au "chiot", elle est sûre de ne pas être tentée de le chercher... il est mort et bien mort !

Evil or Very Mad J'avais demandé une raison "LEGITIME" !

Qu'une femme soit maitresse de son corps, c'est une chose légitime.. mais qu'elle soit "vaguement préoccupée" par le devenir de son embryon qu'elle a voulu rejeter de son corps, ça n'a rien de légitime et ne justifie nullement la suppression de ce que certains estiment comme "une vie humaine".

D'ailleurs même à l'heure actuelle, je crois que c'est trés difficile (voir impossible) pour une femme qui a avorté de récupérer les restes de son embryon. Une fois mort et sorti du corps à sa demande, l'embryon n'appartient plus à sa mère.

( dubitatif Si quelqu'un a des infos sur le sujet ? Je me souviens du cas d'une femme qui avait voulu récupérer les restes embryonnaires pour faire une "tombe" et on lui avait refusé : les déchets médicaux (ce qu'est un embryon avorté) doivent tous être incinérés.)

...

_________________
" On sait tout sur rien et on sait rien sur tout. "
Gerard
Gerard
Aka L'Ennemi Du Bon Sens

Masculin Nombre de messages : 9019
Age : 57
Localisation : Paris
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Bonne
Date d'inscription : 28/03/2008

http://www.leforum.bistrophilo.fr

Revenir en haut Aller en bas

Hypothèse-fiction pour résoudre le problème de l'avortement Empty Re: Hypothèse-fiction pour résoudre le problème de l'avortement

Message par Gerard le Ven 28 Mai 2010 - 12:57

Lila a écrit:Il faut voir aussi si c'est techniquement possible. Entre un embryon et un "ovule fécondé", il y a déjà tout un processus qui s'est déroulé: nidification, accrochage à la paroi de l'utérus, etc.

La "greffe" pourra-t-elle refaire cela une fois transplantée ? dubitatif
Sinon, l'idée n'est pas bête.

Neutral Je sais en tout cas qu'il y a des recherches menées pour trouver le moyen de faire un incubateur artificiel.

Pas pour les femmes qui veulent avorter, mais pour celles qui font des fausses-couches à un stade où les traitements de prématurés sont inopérants. Mais une fois que ce sera faisable, ça marchera pour les femmes qui veulent avorter...

pale Mais du coup, on se retrouvera dans "le meilleur des mondes" : pourquoi se faire chier à porter un enfant pendant 9 mois ? Dès la conception, on le foutra dans l'incubateur, les enfants naitront dans des usines à bébés...

pette de rire

_________________
" On sait tout sur rien et on sait rien sur tout. "
Gerard
Gerard
Aka L'Ennemi Du Bon Sens

Masculin Nombre de messages : 9019
Age : 57
Localisation : Paris
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Bonne
Date d'inscription : 28/03/2008

http://www.leforum.bistrophilo.fr

Revenir en haut Aller en bas

Hypothèse-fiction pour résoudre le problème de l'avortement Empty Re: Hypothèse-fiction pour résoudre le problème de l'avortement

Message par Jipé le Ven 28 Mai 2010 - 13:19

Gerard a écrit:
Jipé a écrit:Tandis, qu'une fois au "chiot", elle est sûre de ne pas être tentée de le chercher... il est mort et bien mort !

Evil or Very Mad J'avais demandé une raison "LEGITIME" !

Qu'une femme soit maitresse de son corps, c'est une chose légitime.. mais qu'elle soit "vaguement préoccupée" par le devenir de son embryon qu'elle a voulu rejeter de son corps, ça n'a rien de légitime et ne justifie nullement la suppression de ce que certains estiment comme "une vie humaine".
Pourquoi "vaguement préoccupée" ? Elle peut être légitimement soucieuse du devenir de cet être vivant et qui contient une partie d'elle-même non ?
Avorter c'est au départ se débarrasser définitivement du rejeton, sinon il reste un semblant d'abandon qui peut culbabiliser une femme.

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
Jipé
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 27033
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2019: Heureux comme en 2018 !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Hypothèse-fiction pour résoudre le problème de l'avortement Empty Re: Hypothèse-fiction pour résoudre le problème de l'avortement

Message par Gerard le Ven 28 Mai 2010 - 13:43

Jipé a écrit:Avorter c'est au départ se débarrasser définitivement du rejeton, sinon il reste un semblant d'abandon qui peut culbabiliser une femme.
Neutral He ouai.. "se débarrasser".. c'est donc bien ce que je disais : "libérer son corps" n'est pas l'unique motivation de la femme qui veut avorter.

Mais y a aussi des tas de femmes qui aimeraient tuer ou congeler leur bébé pour de "bonnes" raisons : ça reste illégal, car leurs "bonnes raisons" ne sont pas légitimes.

dubitatif On se retrouve donc devant ce fameux paradoxe :

Si l'embryon est tué, c'est pas grave, c'est juste une "chose". Mais si le même embryon est abandonné et retransplanté, la femme aura l'impression qu'il n'est pas une "chose".

confused Pourtant c'est le même !

Donc faut choisir :

- si on a le droit de tuer une chose qui n'est pas considérée comme "humaine", alors on n'a rien à revendiquer sur son sort.

- si on veut se préoccuper du suivi de "la chose", donc ce n'est pas une "chose". Donc on n'a pas le droit de le tuer.

diable fourche Il faudrait quand même se décider à savoir ce qu'on revendique !

...

_________________
" On sait tout sur rien et on sait rien sur tout. "
Gerard
Gerard
Aka L'Ennemi Du Bon Sens

Masculin Nombre de messages : 9019
Age : 57
Localisation : Paris
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Bonne
Date d'inscription : 28/03/2008

http://www.leforum.bistrophilo.fr

Revenir en haut Aller en bas

Hypothèse-fiction pour résoudre le problème de l'avortement Empty Re: Hypothèse-fiction pour résoudre le problème de l'avortement

Message par Invité le Ven 28 Mai 2010 - 13:47

Gerard a écrit:
Edica a écrit:Une femme peut à un moment de sa vie se sentir dans l'impossibilité de se protéger et protéger son futur enfant. Ce qui n'empêche pas l'amour pour cet enfant. Alors pourquoi priver celle-ci de voir son enfant par la suite et de fonder une grande famille avec la mère "conceptrice"?
Wink Oui, pourquoi pas effectivement...

Mais c'est donc une raison de plus pour dire que si ma solution technique était possible, les femmes n'auraient plus aucune raison d'avorter classiquement ?

...

Oui, sauf si il y a moins de "preneuses" que de "donneuses". Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum