Hypothèse-fiction pour résoudre le problème de l'avortement

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Hypothèse-fiction pour résoudre le problème de l'avortement - Page 2 Empty Re: Hypothèse-fiction pour résoudre le problème de l'avortement

Message par Jipé le Ven 28 Mai 2010 - 13:52

GG:
Si l'embryon est tué, c'est pas grave, c'est juste une "chose". Mais si le même embryon est abandonné et retransplanté, la femme aura l'impression qu'il n'est pas une "chose".
Ben non il ne sera pas la même "chose"...
Dans le premier cas, on tue un embryon, il reste donc qu'un embryon mort, son évolution est stoppée.
Dans le deuxième cas, l'embryon "chose" en le laissant croître, deviendra un bébé avec un devenir.

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
Jipé
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 27038
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2019: Heureux comme en 2018 !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Hypothèse-fiction pour résoudre le problème de l'avortement - Page 2 Empty Re: Hypothèse-fiction pour résoudre le problème de l'avortement

Message par Gerard le Ven 28 Mai 2010 - 14:04

Gerard a écrit: dubitatif On se retrouve donc devant ce fameux paradoxe :

Si l'embryon est tué, c'est pas grave, c'est juste une "chose". Mais si le même embryon est abandonné et retransplanté, la femme aura l'impression qu'il n'est pas une "chose".
dubitatif Remarque... j'y pense.. ça rejoint la logique (discutable) des dons d'organes.

La famille d'un mort a le droit de s'opposer aux prélèvements d'organes sur leur défunt. POURTANT, ils sont prêts à l'enterrer pour laisser les asticots le bouffer entièrement.

confused A quoi ça rime ? Si la famille n'en a rien à foutre en le laissant pourrir, pourquoi ne pas laisser prélever les organes pour des gens qui en ont besoin ?

diable fourche D'aprés la loi, ce que vous jettez à la poubelle ne vous appartient plus !

Encore une fois, on met en balance des "vagues préoccupations" et des "vies humaines". On devrait interdire de s'opposer aux prélèvements d'organes (mais c'est un autre débat..).

Neutral C'est à cette logique que tu pensais Jipé ?
"On continue à se préoccuper des choses jetées à la poubelle" je le reconnais, mais je ne trouve pas ça légitime.

...

_________________
" On sait tout sur rien et on sait rien sur tout. "
Gerard
Gerard
Aka L'Ennemi Du Bon Sens

Masculin Nombre de messages : 9021
Age : 57
Localisation : Paris
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Bonne
Date d'inscription : 28/03/2008

http://www.leforum.bistrophilo.fr

Revenir en haut Aller en bas

Hypothèse-fiction pour résoudre le problème de l'avortement - Page 2 Empty Re: Hypothèse-fiction pour résoudre le problème de l'avortement

Message par Gerard le Ven 28 Mai 2010 - 14:06

Jipé a écrit:Dans le deuxième cas, l'embryon "chose" en le laissant croître, deviendra un bébé avec un devenir.
Neutral Oui il DEVIENDRA, mais il n'EST pas.

Donc l'abandon d'embryon n'est pas un abandon d'enfant au moment où il a lieu.. et aprés... ce n'est plus l'affaire de la mère d'origine...

Donc le paradoxe reste posé..

...

_________________
" On sait tout sur rien et on sait rien sur tout. "
Gerard
Gerard
Aka L'Ennemi Du Bon Sens

Masculin Nombre de messages : 9021
Age : 57
Localisation : Paris
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Bonne
Date d'inscription : 28/03/2008

http://www.leforum.bistrophilo.fr

Revenir en haut Aller en bas

Hypothèse-fiction pour résoudre le problème de l'avortement - Page 2 Empty Re: Hypothèse-fiction pour résoudre le problème de l'avortement

Message par Jipé le Ven 28 Mai 2010 - 14:16

Gerard a écrit:
Jipé a écrit:Dans le deuxième cas, l'embryon "chose" en le laissant croître, deviendra un bébé avec un devenir.
Neutral Oui il DEVIENDRA, mais il n'EST pas.

Donc l'abandon d'embryon n'est pas un abandon d'enfant au moment où il a lieu.. et aprés... ce n'est plus l'affaire de la mère d'origine...

Donc le paradoxe reste posé..

...
Oui c'est vrai, pour moi un embryon n'est pas un bébé, donc abandonner un embryon n'est pas un abandon d'enfant.
Mais le problème reste néanmoins qu'une mère peut avoir, à postériori, des remords et cherche à savoir ce qu'il est devenu, s'il lui ressemble etc...
Elle sait qu'il est vivant et quelque part.
"L'avantage" de l'avortement, comme je l'ai déjà dit, c'est qu'il est mort et bien mort, donc on peut tourner la page.

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
Jipé
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 27038
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2019: Heureux comme en 2018 !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Hypothèse-fiction pour résoudre le problème de l'avortement - Page 2 Empty Re: Hypothèse-fiction pour résoudre le problème de l'avortement

Message par Gerard le Ven 28 Mai 2010 - 14:35

Jipé a écrit:Mais le problème reste néanmoins qu'une mère peut avoir, à postériori, des remords et cherche à savoir ce qu'il est devenu, s'il lui ressemble etc...
Neutral Encore une fois, je le comprends. Mais est-ce LEGITIME ?

L'avortement est quand même censé être un cas de force majeur. L'affrontement de deux libertés : celle de la femme contre celle de l'embryon. On a donné la priorité à la femme, ce que je peux comprendre. Mais une fois que cette liberté est retrouvée, que reste-t-il comme raison "de force majeur" pour justifier de tuer l'embryon ?

Embarassed ... que cela "chiffone" la conscience de la mère ? Tu trouves que ça fait le poid face à une vie humaine en développement ?

Il n'en demeure pas moins que tu as raison : Ma solution technique ne servirait à rien.
Il y aurait toujours des femmes pour rechercher à effectuer un "avortement classique" afin de ne pas être chiffonées par leur conscience...

Wink Mais tout cela montre bien que le fondement de l'avortement n'est pas du tout "la maitrise de son corps", mais l'éradication d'un avenir dont on ne veut pas. "Tourner la page", comme tu dis.

...

_________________
" On sait tout sur rien et on sait rien sur tout. "
Gerard
Gerard
Aka L'Ennemi Du Bon Sens

Masculin Nombre de messages : 9021
Age : 57
Localisation : Paris
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Bonne
Date d'inscription : 28/03/2008

http://www.leforum.bistrophilo.fr

Revenir en haut Aller en bas

Hypothèse-fiction pour résoudre le problème de l'avortement - Page 2 Empty Re: Hypothèse-fiction pour résoudre le problème de l'avortement

Message par Jipé le Ven 28 Mai 2010 - 15:09

GG:
Mais tout cela montre bien que le fondement de l'avortement n'est pas du tout "la maitrise de son corps", mais l'éradication d'un avenir dont on ne veut pas. "Tourner la page", comme tu dis.
Il me semble oui...
Finalement, lorsqu'une femme se retrouve enceinte et qu'elle ne le souhaite pas, pour quelques raisons que cela soit, avorter reste la seule solution.
Elle met dehors le gêneur, c'est d'une logique implacable!

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
Jipé
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 27038
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2019: Heureux comme en 2018 !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Hypothèse-fiction pour résoudre le problème de l'avortement - Page 2 Empty Re: Hypothèse-fiction pour résoudre le problème de l'avortement

Message par Gerard le Ven 28 Mai 2010 - 15:30

Jipé a écrit:Finalement, lorsqu'une femme se retrouve enceinte et qu'elle ne le souhaite pas, pour quelques raisons que cela soit, avorter reste la seule solution.
Elle met dehors le gêneur, c'est d'une logique implacable!
Evil or Very Mad Non ! Elle ne le met pas dehors, elle le flingue !

C'est justement ce que j'essaye de dire : si je vire un squatter de mon appartement, je me fous bien de ce qu'il va devenir aprés. Mais si je veux qu'il disparaisse, c'est bien que le problème n'est pas "l'occupation de mon appartement", mais "le squatter" !

...

_________________
" On sait tout sur rien et on sait rien sur tout. "
Gerard
Gerard
Aka L'Ennemi Du Bon Sens

Masculin Nombre de messages : 9021
Age : 57
Localisation : Paris
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Bonne
Date d'inscription : 28/03/2008

http://www.leforum.bistrophilo.fr

Revenir en haut Aller en bas

Hypothèse-fiction pour résoudre le problème de l'avortement - Page 2 Empty Re: Hypothèse-fiction pour résoudre le problème de l'avortement

Message par Jipé le Ven 28 Mai 2010 - 16:55

Gerard a écrit:
Jipé a écrit:Finalement, lorsqu'une femme se retrouve enceinte et qu'elle ne le souhaite pas, pour quelques raisons que cela soit, avorter reste la seule solution.
Elle met dehors le gêneur, c'est d'une logique implacable!
Evil or Very Mad Non ! Elle ne le met pas dehors, elle le flingue !

C'est justement ce que j'essaye de dire : si je vire un squatter de mon appartement, je me fous bien de ce qu'il va devenir aprés. Mais si je veux qu'il disparaisse, c'est bien que le problème n'est pas "l'occupation de mon appartement", mais "le squatter" !
Oui, c'est un peu pareil....mettre un embryon dehors c'est le flinguer de toute manière, ça confirme qu'une femme qui avorte
désire bien et avant tout se débarrasser à tout jamais du "squatter", je te rejoins là-dessus.

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
Jipé
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 27038
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2019: Heureux comme en 2018 !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Hypothèse-fiction pour résoudre le problème de l'avortement - Page 2 Empty Re: Hypothèse-fiction pour résoudre le problème de l'avortement

Message par Bulle le Ven 28 Mai 2010 - 17:15

Ton hypothèse pose un problème très intéressant !

Madame A porte un embryon mais ne veut pas de cet enfant non désiré ; elle accepte de le donner à Madame B qui ne trouve pas de gamin à adopter, ou alors ils sont trop vieux, pas de la bonne couleur, sans pédigré etc...

Madame B est catholique pur souche.
Spoiler:
venant de terminer deux splendides brioches j'allais dire pur beurre mais j'ai crains une équivoque lol!
Elle a parlé de cette possibilité au prêtre de la paroisse qui, sachant combien ce petit être allait être bien élevé dans la pure tradition pure souche, n'y voit que des avantages.

Le prêtre :
- Ma fille, c'est Dieu qui vous l'envoie ! C'est sa récompense à votre fidélité à la Sainte Eglise Apostolique et Romaine !
Madame B :
- Oui mon père, c'est justement ce que mon pieu mari et moi nous disions. Nos prières sont enfin récompensées. Dieu les a entendues. C'est grâce à Dieu si nous allons pouvoir avoir un petit !


Jusque là tout va bien on dirait : youpi, tout le monde est bien content...

Question : si Dieu a voulu que Madame B ait ce petit pour l'élever dans la pure tradition pur souche, a-t-il voulu également que Madame A ne veuille pas de son enfant ?
Et pour quelle raison a-t-il voulu cela ?
Bulle
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 44855
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Hypothèse-fiction pour résoudre le problème de l'avortement - Page 2 Empty Re: Hypothèse-fiction pour résoudre le problème de l'avortement

Message par Gerard le Ven 28 Mai 2010 - 17:16

Jipé a écrit:Oui, c'est un peu pareil....mettre un embryon dehors c'est le flinguer de toute manière.

Wink Sauf... dans mon exemple science-fictionnel... qui révèle bien que la motivation principale est de "l'anéantir" et pas seulement "le mettre dehors"....

...

_________________
" On sait tout sur rien et on sait rien sur tout. "
Gerard
Gerard
Aka L'Ennemi Du Bon Sens

Masculin Nombre de messages : 9021
Age : 57
Localisation : Paris
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Bonne
Date d'inscription : 28/03/2008

http://www.leforum.bistrophilo.fr

Revenir en haut Aller en bas

Hypothèse-fiction pour résoudre le problème de l'avortement - Page 2 Empty Re: Hypothèse-fiction pour résoudre le problème de l'avortement

Message par Gerard le Ven 28 Mai 2010 - 17:20

Bulle a écrit:Question : si Dieu a voulu que Madame B ait ce petit pour l'élever dans la pure tradition pur souche, a-t-il voulu également que Madame A ne veuille pas de son enfant ?
Et pour quelle raison a-t-il voulu cela ?

Neutral C'est le même problème que pour les enfants adoptés : si Dieu a voulu que des couples stériles cathos puissent adopter, cela veut-il dire que Dieu a voulu qu'il y ait des orphelins ?

confused

_________________
" On sait tout sur rien et on sait rien sur tout. "
Gerard
Gerard
Aka L'Ennemi Du Bon Sens

Masculin Nombre de messages : 9021
Age : 57
Localisation : Paris
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Bonne
Date d'inscription : 28/03/2008

http://www.leforum.bistrophilo.fr

Revenir en haut Aller en bas

Hypothèse-fiction pour résoudre le problème de l'avortement - Page 2 Empty Re: Hypothèse-fiction pour résoudre le problème de l'avortement

Message par Bulle le Ven 28 Mai 2010 - 17:46

Gerard a écrit:
Neutral C'est le même problème que pour les enfants adoptés : si Dieu a voulu que des couples stériles cathos puissent adopter, cela veut-il dire que Dieu a voulu qu'il y ait des orphelins ?
confused
Oui la question est la même.
Mais c'est une réponse que j'attends rire
Bulle
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 44855
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Hypothèse-fiction pour résoudre le problème de l'avortement - Page 2 Empty Re: Hypothèse-fiction pour résoudre le problème de l'avortement

Message par Gerard le Ven 28 Mai 2010 - 17:52

...
Suspect Mais la réponse est connue : Dieu ne veut rien puisqu'il nous a laissé le libre-arbitre !

Donc c'est ta "Madame B" qui pédale dans la semoule en disant que Dieu a voulu l'aider. C'est aussi absurde que les guerriers qui disent que "Dieu leur a donné la victoire"..

...

_________________
" On sait tout sur rien et on sait rien sur tout. "
Gerard
Gerard
Aka L'Ennemi Du Bon Sens

Masculin Nombre de messages : 9021
Age : 57
Localisation : Paris
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Bonne
Date d'inscription : 28/03/2008

http://www.leforum.bistrophilo.fr

Revenir en haut Aller en bas

Hypothèse-fiction pour résoudre le problème de l'avortement - Page 2 Empty Re: Hypothèse-fiction pour résoudre le problème de l'avortement

Message par Bulle le Ven 28 Mai 2010 - 18:02

Gerard a écrit:...
Suspect Mais la réponse est connue : Dieu ne veut rien puisqu'il nous a laissé le libre-arbitre !
Donc c'est ta "Madame B" qui pédale dans la semoule en disant que Dieu a voulu l'aider. C'est aussi absurde que les guerriers qui disent que "Dieu leur a donné la victoire"...
Ah alors,
Thessaloniciens
5.17
Priez sans cesse.
5.18
Rendez grâces en toutes choses, car c'est à votre égard la volonté de Dieu en Jésus Christ.
c'est une bêtise...
Bulle
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 44855
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Hypothèse-fiction pour résoudre le problème de l'avortement - Page 2 Empty Re: Hypothèse-fiction pour résoudre le problème de l'avortement

Message par Gerard le Dim 30 Mai 2010 - 11:53

Bulle a écrit:c'est une bêtise...
rire Beh ouai, mais comme disait Homer Simpson hier en recevant un Oscar :

cheers - J'ai beaucoup de merci à donner.. Tout d'abord... je tiens à remercier DIEU ! Même si je n'ai jamais cru en son existence.

croule de rire

Wink On aura toujours le réflexe de "remercier" quelqu'un ou quelque chose quand quelque chose de bien nous arrive... (Dieu, les dieux, les cieux, le sort...)... Mais de là à en faire une "théorie philosophique", c'est ça la "bêtise".

...

_________________
" On sait tout sur rien et on sait rien sur tout. "
Gerard
Gerard
Aka L'Ennemi Du Bon Sens

Masculin Nombre de messages : 9021
Age : 57
Localisation : Paris
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Bonne
Date d'inscription : 28/03/2008

http://www.leforum.bistrophilo.fr

Revenir en haut Aller en bas

Hypothèse-fiction pour résoudre le problème de l'avortement - Page 2 Empty Re: Hypothèse-fiction pour résoudre le problème de l'avortement

Message par Bulle le Jeu 3 Juin 2010 - 17:37

Merci Gégé lol!

_________________
Hello Invité !  Le Hypothèse-fiction pour résoudre le problème de l'avortement - Page 2 Quizzv10 du 01 octobre 2019 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
Bulle
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 44855
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum