Jeunesse et violence

Aller en bas

Jeunesse et violence Empty Jeunesse et violence

Message par bernard1933 le Jeu 10 Juin 2010 - 15:53

Tous les jours on apprend qu' un enseignant, un élève, une jeune femme ou une personne âgée a été agressé violemment et parfois assassiné . Quelle est la raison profonde de cette haine irrationnelle ? Faut-il y voir, au moins partiellement, les conséquences d' une éducation trop permissive ? C' est la thèse que défend J-P Le Goff:
" L' enfance et la jeunesse ont été érigées en de purs moments d' innocence et idéalisées au nom d' un épanouissement individuel qu 'il ne faut pas contrarier . Les nouvelles couches moyennes ont promu l' idée d' une créativité enfantine qu 'il faut laisser s' exprimer en libérant les enfants des carcans contraignants du passé . Ce modèle éducatif prohibant toute expression d' agressivité favorise le sentiment de toute-puissance chez l' enfant. Parce qu ' on refuse de reconnaître cette part sauvage, on décrète qu' elle n' existe pas ou que de gentils pédagogues et psychologues peuvent la faire disparaître en douceur grâce à leurs boîtes à outils..."

Merci, vieux père, de m' avoir botté le cul quand je poursuivais une poule avec un bâton, sans te demander si
j' en sortirais traumatisé . Ton bon sens remplaçait avantageusement tes carences au niveau socio-psycho...
bernard1933
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Jeunesse et violence Empty Re: Jeunesse et violence

Message par Invité le Jeu 10 Juin 2010 - 16:02

PErso je ne remercie ni ma mère, ni les bonnes soeurs pour tous les coups que j'ai reçus (en plus du reste)...C'est ce qui m'a donné envie d'en donner à mon tour plus tard...Donc...le problème de la violence chez l'enfant n'est pas la permissivité, il est ailleurs.
J'y reviendrai plus tard, là, je file m'occuper de mes 2 jeunes bipèdes qui ne reçoivent aucune fessée, aucune baffe, aucun coup de bâton et dont tout le monde dit: "Oh! Mais qu'ils sont gentils vos enfants!!" (ben ouais depuis que maman va bien, ils vont bien).

N.B: Dans ma vie de jeune fille au collège, il y a 25 ans et plus, la violence contre les profs (entre autre) existaient déjà.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Jeunesse et violence Empty Re: Jeunesse et violence

Message par _athéesouhaits le Ven 11 Juin 2010 - 8:39

Merci, vieux père, de m' avoir botté le cul quand je poursuivais une poule avec un bâton, sans te demander si
j' en sortirais traumatisé . Ton bon sens remplaçait avantageusement tes carences au niveau socio-psycho...
"autres temps ...autres moeurs!"
on ne peut pas comparer les génération...toi , quand nous sommes nés il n'y avait ni télé , ni téléphone ,ni même de frigo à la maison...ni pédiatre, ni pédopsychiatre, pas plus de question existencielle, Nos père partaient bosser pour gagner la croute...la psychologie il n'en avaient jamais entendu parler ...ils reproduisaient ce que leur propre père avaient fait avec eux...
Nous nous avons eu la chance de vivre l'après guerre, les trente glorieuse, mai 68 , l'explosion de la technologie, de la science de la médecine de la psychologie...etc etc...
il est nrmal que notre vision du monde soit très différente de celle de nos parents....
il va de même pour les enfants d'aujourd'hui...
ceux qui ont la chance d'avoir des parents aimants, impliqués dans leur éducation, , honnetes , de bon sens, unis, vivants dans un environnement sécurisant , n'auront pas (a part exception) de haine envers les autres...
par contre ceux dont les parents se déchirent, abandonnent leur éducation, galèrent, vivent dans des cité sou la violence est quotidienne, ils ont de grande probabilité de se retrouver mélé a des histoires de violence...

_athéesouhaits
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6507
Date d'inscription : 22/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Jeunesse et violence Empty Re: Jeunesse et violence

Message par Invité le Ven 11 Juin 2010 - 11:40

Oui Athésouhaits c'est cela: par contre ceux dont les parents se déchirent, abandonnent leur éducation, galèrent, vivent dans des cité sou la violence est quotidienne, ils ont de grande probabilité de se retrouver mélé a des histoires de violence...(Athésouhaits)...

De plus, c'est vrai, les petits d'aujourd'hui ne sont pas du tout les mêmes qu'au temps de "l'école à papa": ils discutent, echangent, donnent leur avis sur tout, reçoivent des infos de partout, les chanceux ont une vie culturelle et musicale riche, la technologie de la maison n'a aucun secret pour eux et ont leur parle de "respect"....
Alors parfois, forcément dans une école qui est en perte de vitesse question "modernité" avec des profs qui tiennent pas la route (pas tous hein), entourée d'adultes qui ne donnent pas envie de grandir vue les tronches de déterrés, et qui en plus leur parle comme à des chiens...Aujourd'hui, oui, il arrive que des gamins se révoltent.
Il y a des débordements des 2 côtés à mon avis, pas seulement du côté des gamins.
On ne s'en rend pas compte mais faut voir aussi comment notre société considère ses enfants. C'est dur d'être jugé comme de la "merde" tout le temps. Cela rend fou aussi.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum