Les catholiques sont-ils les porteurs de lumière ?

Page 10 sur 18 Précédent  1 ... 6 ... 9, 10, 11 ... 14 ... 18  Suivant

Aller en bas

Les catholiques sont-ils les porteurs de lumière ? - Page 10 Empty Re: Les catholiques sont-ils les porteurs de lumière ?

Message par Bulle Dim 25 Juil 2010 - 15:22

BFerrand a dit :
moi/toi, Français/étranger, famille/les autres, humain/animal, vivant/inerte, homme/femme, religieux/athée, chrétien/musulman. Toutes ces catégories ne sont que des artefacts mentaux, du vent. Elles négligent l'unité fondamentale de l'existence, que tout est relation.
Je suis d'accord avec ceci.
A la nuance près que certains de ces artefacts mentaux ne sont pas du vent : ils, amha, sont utiles pour trouver son identité.
Ainsi humain/animal, vivant/inerte, homme/femme sont des situations naturelles et parfaitement utiles et n'empêchent nullement une harmonie entre les deux parties.
Par contre oki avec toi pour les situations sociales et culturelles.
Il me semble que l'admission du schéma naturel et son application au situations sociales est une question d'éducation. La culture, si elle est non confessionnelle (pris dans un sens élargi) est là pour donner d'autres visions du monde et mettre fin à la peur de l'inconnu/étrange/étranger.
Je fais cette nuance parce qu'il me semble qu'il ne peut y avoir d'amour sans préservation de son identité. Et que la volonté ou l'acceptation du fusionnel est l'une des raisons principale de la perte d'amour.

_________________
Hello Invité !  Le Les catholiques sont-ils les porteurs de lumière ? - Page 10 Quizzj10du 01 avril 2021 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
Bulle
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 49095
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Les catholiques sont-ils les porteurs de lumière ? - Page 10 Empty Re: Les catholiques sont-ils les porteurs de lumière ?

Message par Bulle Dim 25 Juil 2010 - 15:25

libremax a écrit: La foi est en effet cette lumière qui me donne, d'une part, envie de la partager, mais aussi qui lie profondément ces choses à l'existence, à la souffrance, l'inconnu.
Ah alors tu votes pour Job ? lol!
Qu'appelles-tu "ces choses" ?

_________________
Hello Invité !  Le Les catholiques sont-ils les porteurs de lumière ? - Page 10 Quizzj10du 01 avril 2021 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
Bulle
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 49095
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Les catholiques sont-ils les porteurs de lumière ? - Page 10 Empty Re: Les catholiques sont-ils les porteurs de lumière ?

Message par Bulle Dim 25 Juil 2010 - 15:35

bferrand a dit :
La véritable question est : Sur quoi cette notion de bien est-elle fondée ?
Sur la notion de vie en société. Y compris dans "les saintes Ecritures".
Avec une première manière d'accepter les contraintes : le paternel frappeur ; et la saison 2 qui tente de s'imposer par le salut.
Quand la violence ne fonctionne pas on peut essayer la douceur...
Je crois que la "vie en société" répond à pas mal des questions que tu poses non ?

_________________
Hello Invité !  Le Les catholiques sont-ils les porteurs de lumière ? - Page 10 Quizzj10du 01 avril 2021 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
Bulle
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 49095
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Les catholiques sont-ils les porteurs de lumière ? - Page 10 Empty Re: Les catholiques sont-ils les porteurs de lumière ?

Message par bferrand Dim 25 Juil 2010 - 20:14

Salut Bulle, enchanté de faire ta virtuelle connaissance.

Je suis d'accord avec ceci. A la nuance près que certains de ces artefacts mentaux ne sont pas du vent : ils, amha, sont utiles pour trouver son identité. Ainsi humain/animal, vivant/inerte, homme/femme sont des situations naturelles et parfaitement utiles et n'empêchent nullement une harmonie entre les deux parties.
Dans ce sens là ok. Mais bien souvent on surcharge ce que tu appelles la "situation naturelle" avec un ajout mental superflu. Par exemple, ce sentiment de supériorité sur l'animal, cette croyance en notre droit légitime de les exploiter sans respect. Même chose entre homme et femme, sexisme et compagnie... Même chose dans le rapport de l'humain à la nature (y compris dans son aspect inerte, minéral), qu'il ne considère que comme un moyen de satisfaire sa fantaisie, négligeant par là-même la notion d'équilibre, de non-détérioration, de respect... Tout cela prends bel et bien ses racines dans des artefacts mentaux mal fondés. non ?


Il me semble que l'admission du schéma naturel et son application au situations sociales est une question d'éducation.
C'est certain que l'éducation a un rôle cruciale à jouer. Mais attention à ce que l'on appelle "éduquer" ...

La culture, si elle est non confessionnelle (pris dans un sens élargi) est là pour donner d'autres visions du monde et mettre fin à la peur de l'inconnu/étrange/étranger.
Le problème est que cette peur à pour base une mauvaise gestion des mouvements de la psyché dés le plus jeune âge. Si cette peur était désamorcé dés la racine, il n'y aurait plus aucun besoin de recourir à la culture pour la juguler... Sans pour autant dire que cette dernière deviendrait obsolète, bien sûr.

Il n'est enseigné à personne une façon saine de se servir de son propre esprit, d'en éviter les piège, ni même simplement d'avoir conscience de ceux-ci... Alors c'est presque de l'ordre du coup de chance quand un esprit parvient à acquérir un certain niveau d'harmonie.
Je fais cette nuance parce qu'il me semble qu'il ne peut y avoir d'amour sans préservation de son identité. Et que la volonté ou l'acceptation du fusionnel est l'une des raisons principale de la perte d'amour.
Je n'ai pas remis en cause la préservation de son identité, bien au contraire. Mais l'identité se limite-t-elle à l'acquisition d'éléments culturels (dont la qualité reste encore à établir). L'essentiel de ce que l'on appelle l'identité n'est il pas cette capacité à rester seul auteur de ses choix, en dépit des pressions extérieures. Ne dit-on pas de quelqu'un qui se laisse trop facilement influencer par les circonstances et diverses pressions extérieures qu'il manque de "personnalité" ? La culture ne pourrait-elle pas en elle-même être une des origines de cette pression ?

En ce qui concerne l'amour, et pour aller dans ton sens, plus qu'une question de fusion (et donc de disparition des éléments constitutifs au profit du résultat de l'association) je parlerais plutôt de symbiose ( les éléments constitutifs gardent leur intégrité, mais laissent émerger une tierce entité qui est le "couple", entité qui donne sens à l'existence de ses éléments, sans pour autant les enchaîner). Si l'individu sacrifie son libre arbitre au profit de cette entité, cela génère un déséquilibre, une dépendance, et il cesse d'une certaine façon d'y apporter une contribution vivante. Il devient par là même un poids mort, et génère, directement ou indirectement, du conflit.

Un des aspects de l'amour ne serait-il pas la volonté d'harmonie ?


Dernière édition par bferrand le Dim 25 Juil 2010 - 21:04, édité 1 fois

bferrand
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 225
Localisation : Rouen
Identité métaphysique : quelle importance ?
Humeur : tempérée
Date d'inscription : 12/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Les catholiques sont-ils les porteurs de lumière ? - Page 10 Empty Re: Les catholiques sont-ils les porteurs de lumière ?

Message par bferrand Dim 25 Juil 2010 - 20:53

Bulle a écrit:bferrand a dit :
La véritable question est : Sur quoi cette notion de bien est-elle fondée ?
Sur la notion de vie en société. Y compris dans "les saintes Ecritures".
Avec une première manière d'accepter les contraintes : le paternel frappeur ; et la saison 2 qui tente de s'imposer par le salut.
Quand la violence ne fonctionne pas on peut essayer la douceur...
Je crois que la "vie en société" répond à pas mal des questions que tu poses non ?
Selon moi cela ne fait que reformuler le problème... La vie en société, ou plus généralement, la relation est un état de fait indéniable. Mais rien n'indique a priori comment mener ces relations, de même que rien n'indique ce qu'est censé être "le bien". Le premier réflexe est de s'en remettre à des conventions, ce qu'est en particulier "la morale". Le problème est bien souvent que ces conventions sont beaucoup trop statiques -à l'image des artefacts mentaux qui leurs fournissent un support- pour pouvoir être réellement sensées. Ces conventions ne font que juguler des tendances excessives, elles-même générées par des schémas mentaux et comportementaux figés, séparateurs, et générateurs de conflits (religions, sexisme, nationalisme, anthropocentrisme, culte de la personne, du pouvoir et de la superficialité, et j'en passe). Cela ne fait que rajouter une couche au problème.
La solution, selon moi est de faire un réel ménage de tous ces schémas dans sa propre psyché pour laisser la place à une forme bien plus réactive et a priori indéterminée de mode d'action. Une attention et une adaptation profonde aux données de l'instant, comme s'il était tout neuf (et de fait il l'est) au delà de toute recette. L'avantage considérable, c'est que cela laisse la tête libre, et la rend beaucoup plus apaisée, lucide et donc efficace. On pourrait éventuellement voir cela comme une forme de méditation permanente. Mais il faut bien comprendre qu'elle ne résulte d'aucune pratique, ni d'aucun effort. Il s'agit juste de faire corps avec la dynamique relationnelle manifeste de l'univers (pfff les grands mots pour pas grand chose... Wink ). La seule condition requise -et elle est exigeante- est de briser ses propres conditionnements, de se libérer de son passé, et de ses projections pour l'avenir. Pour cela il faut déjà voir en soi avec acuité, et ne pas refuser ce qui va être vu.

PS : J'ai souvent tendance à raisonner de façon trop générale, si jamais ça finit par devenir trop abstrait, ou trop chiant .... il faut me faire signe et j'essaierai de détailler de façon plus concrète.

bferrand
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 225
Localisation : Rouen
Identité métaphysique : quelle importance ?
Humeur : tempérée
Date d'inscription : 12/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Les catholiques sont-ils les porteurs de lumière ? - Page 10 Empty Re: Les catholiques sont-ils les porteurs de lumière ?

Message par bferrand Dim 25 Juil 2010 - 21:13

Pour recentrer un peu le débat, je dirais que, un porteur de lumière est avant tout quelqu'un qui a su garder son intégrité face à la pression engendrée par le monde des hommes et des idées. Quelqu'un qui s'essaye à l'amour, à sa façon, sans se sentir le devoir de rendre compte à quiconque (surtout pas à une église...).
Quelqu'un qui parvient à faire face, seul, aux mystères de son existence.

bferrand
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 225
Localisation : Rouen
Identité métaphysique : quelle importance ?
Humeur : tempérée
Date d'inscription : 12/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Les catholiques sont-ils les porteurs de lumière ? - Page 10 Empty Re: Les catholiques sont-ils les porteurs de lumière ?

Message par Bulle Ven 30 Juil 2010 - 17:09

bferrand a dit :

Salut Bulle, enchanté de faire ta virtuelle connaissance.
Idem !
Mais bien souvent on surcharge ce que tu appelles la "situation naturelle" avec un ajout mental superflu. Par exemple, ce sentiment de supériorité sur l'animal, cette croyance en notre droit légitime de les exploiter sans respect. Même chose entre homme et femme, sexisme et compagnie... Même chose dans le rapport de l'humain à la nature (y compris dans son aspect inerte, minéral), qu'il ne considère que comme un moyen de satisfaire sa fantaisie, négligeant par là-même la notion d'équilibre, de non-détérioration, de respect... Tout cela prends bel et bien ses racines dans des artefacts mentaux mal fondés. non ?
L'artefact est artificiel ; or la "hiérarchisation" est naturelle, instinctive : la loi du plus fort du monde animal chez l'homme en quelque sorte... Nul besoin de créer ce penchant humain.
Pour ce qui est du rapport homme/nature, c'est assez judéo-chrétien : la nature n'ayant pas d'âme elle est en position inférieure dans le mental humain.



Le problème est que cette peur à pour base une mauvaise gestion des mouvements de la psyché dés le plus jeune âge. Si cette peur était désamorcé dés la racine, il n'y aurait plus aucun besoin de recourir à la culture pour la juguler...
C'est difficile de le concevoir au départ, puisque les parents transmettent leur propre vision du monde (volontairement ou non).
Lorsque je parle de culture j'entends ouverture à une autre vision du monde. Ce que par exemple les études, les voyages, les débats sont sensées apporter.

Il n'est enseigné à personne une façon saine de se servir de son propre esprit, d'en éviter les piège, ni même simplement d'avoir conscience de ceux-ci... Alors c'est presque de l'ordre du coup de chance quand un esprit parvient à acquérir un certain niveau d'harmonie.
Tu veux parler d'équilibre mental ?

Je n'ai pas remis en cause la préservation de son identité, bien au contraire. Mais l'identité se limite-t-elle à l'acquisition d'éléments culturels (dont la qualité reste encore à établir). L'essentiel de ce que l'on appelle l'identité n'est il pas cette capacité à rester seul auteur de ses choix, en dépit des pressions extérieures. Ne dit-on pas de quelqu'un qui se laisse trop facilement influencer par les circonstances et diverses pressions extérieures qu'il manque de "personnalité" ? La culture ne pourrait-elle pas en elle-même être une des origines de cette pression ?
Tout à fait bferrand. Tu as raison. Mais je ne vois pas vraiment en quoi la personnalité pourrait bloquer définitivement l'accès et l'ouverture aux autres. Par exemple, la curiosité s'éduque...
Je veux dire par là que d'une manière générale, un gamin, quelques soient les traits de caractère acquis dans sa petite enfance, n'est pas pour autant condamné à être dénué d'esprit critique ; et l'apprentissage scolaire, s'il y a accès est par exemple un moyen de le développer.
Les enfants deviennent adultes et sont en principe capables de réfléchir et de faire la part des choses. (cf par exemple, le courant cognitiviste).

Un des aspects de l'amour ne serait-il pas la volonté d'harmonie ?
Bonne question.
Tout dépend de la charge donnée au mot harmonie. Harmonie du couple ? Equilibre (donc harmonie) de l'un, de l'autre ? Harmonie sociale ?

Sur le fondement de la notion de bien Selon moi cela ne fait que reformuler le problème... La vie en société, ou plus généralement, la relation est un état de fait indéniable. Mais rien n'indique a priori comment mener ces relations, de même que rien n'indique ce qu'est censé être "le bien".
Replaçons ma réponse dans le contexte qui était biblique. Le "bien" était de facto les lois dictées par Dieu dans un contexte historique bien précis. Les lois étaient sensées régler les problèmes du passage d'une vie de nomade à la une vie de sédentarité.

Le premier réflexe est de s'en remettre à des conventions, ce qu'est en particulier "la morale". Le problème est bien souvent que ces conventions sont beaucoup trop statiques -à l'image des artefacts mentaux qui leurs fournissent un support- pour pouvoir être réellement sensées. Ces conventions ne font que juguler des tendances excessives elles-même générées par des schémas mentaux et comportementaux figés, séparateurs, et générateurs de conflits (religions, sexisme, nationalisme, anthropocentrisme, culte de la personne, du pouvoir et de la superficialité, et j'en passe). Cela ne fait que rajouter une couche au problème.
La morale humaniste me semble personnellement tout à fait convenable en se sens qu'elle respecte les droits fondamentaux de l'être humain. Si l'on peut dire que la morale religieuse peut parfaitement sur certains points s'y rattacher, elle exclu le sexisme, le nationalisme etc...

La solution, selon moi est de faire un réel ménage de tous ces schémas dans sa propre psyché pour laisser la place à une forme bien plus réactive et a priori indéterminée de mode d'action. Une attention et une adaptation profonde aux données de l'instant, comme s'il était tout neuf (et de fait il l'est) au delà de toute recette. L'avantage considérable, c'est que cela laisse la tête libre, et la rend beaucoup plus apaisée, lucide et donc efficace. On pourrait éventuellement voir cela comme une forme de méditation permanente. Mais il faut bien comprendre qu'elle ne résulte d'aucune pratique, ni d'aucun effort. Il s'agit juste de faire corps avec la dynamique relationnelle manifeste de l'univers (pfff les grands mots pour pas grand chose... ). La seule condition requise -et elle est exigeante- est de briser ses propres conditionnements, de se libérer de son passé, et de ses projections pour l'avenir. Pour cela il faut déjà voir en soi avec acuité, et ne pas refuser ce qui va être vu.
Ici et maintenant comme dans le gestaltisme ?

Pour recentrer un peu le débat, je dirais que, un porteur de lumière est avant tout quelqu'un qui a su garder son intégrité face à la pression engendrée par le monde des hommes et des idées. Quelqu'un qui s'essaye à l'amour, à sa façon, sans se sentir le devoir de rendre compte à quiconque (surtout pas à une église...).
Quelqu'un qui parvient à faire face, seul, aux mystères de son existence.
Arf ! Alors lequel des apôtres ? lol!

_________________
Hello Invité !  Le Les catholiques sont-ils les porteurs de lumière ? - Page 10 Quizzj10du 01 avril 2021 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
Bulle
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 49095
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Les catholiques sont-ils les porteurs de lumière ? - Page 10 Empty Re: Les catholiques sont-ils les porteurs de lumière ?

Message par Invité Ven 20 Aoû 2010 - 15:40

Les CATHOLIQUES dans le sens de son étymologie UNIVERSEL sont porteur de lumière.
Mais les catholiques romain... sérieux

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les catholiques sont-ils les porteurs de lumière ? - Page 10 Empty Re: Les catholiques sont-ils les porteurs de lumière ?

Message par dan 26 Ven 20 Aoû 2010 - 16:33

[quote]
bferrand a écrit:Pour recentrer un peu le débat, je dirais que, un porteur de lumière est avant tout quelqu'un qui a su garder son intégrité face à la pression engendrée par le monde des hommes et des idées. Quelqu'un qui s'essaye à l'amour, à sa façon, sans se sentir le devoir de rendre compte à quiconque (surtout pas à une église...).
Quelqu'un qui parvient à faire face, seul, aux mystères de son existence.

Pourrais tu alors nous en citer un seul ?
Amicalement

dan 26
Le Découvreur de l'Etrange

Masculin Nombre de messages : 16096
Date d'inscription : 15/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Les catholiques sont-ils les porteurs de lumière ? - Page 10 Empty Re: Les catholiques sont-ils les porteurs de lumière ?

Message par Bulle Sam 21 Aoû 2010 - 16:59

Africain a écrit:Les CATHOLIQUES dans le sens de son étymologie UNIVERSEL sont porteur de lumière.
Mais les catholiques romain... sérieux
Mais le titre est : "(...) sont-ils LES porteurs de lumière"... Donc réclame une exclusivité...

_________________
Hello Invité !  Le Les catholiques sont-ils les porteurs de lumière ? - Page 10 Quizzj10du 01 avril 2021 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
Bulle
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 49095
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Les catholiques sont-ils les porteurs de lumière ? - Page 10 Empty Re: Les catholiques sont-ils les porteurs de lumière ?

Message par Le trappiste Mar 19 Oct 2010 - 15:13

Bulle a écrit:
Africain a écrit:Les CATHOLIQUES dans le sens de son étymologie UNIVERSEL sont porteur de lumière.
Mais les catholiques romain... sérieux
Mais le titre est : "(...) sont-ils LES porteurs de lumière"... Donc réclame une exclusivité...

Pas nécessairement une exclusivité. L'Eglise catholique reconnaît à chaque communauté, organisée ou non, conscientisée ou non à la notion de "communauté" (et donc englobe les athées et les agnostiques par exemple), la détention d'une partie de la Vérité. Mais il est vrai qu'elle prétend détenir la plénitude de la Vérité, ou du moins que son message est Vérité, plutôt.

Je partage volontiers cette Vérité avec les chrétiens orthodoxes et protestants, avec les juifs, avec les musulmans, avec les traditions spirituelles asiatiques, avec les cultes animistes, avec les agnostiques et les athées. L'accomplissement et/ou le penchant pour le bien est déjà la marque de la Vérité. Et toute personne qui aime fait la volonté de Dieu.
Le trappiste
Le trappiste
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 211
Localisation : Chimay
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Heureux
Date d'inscription : 19/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Les catholiques sont-ils les porteurs de lumière ? - Page 10 Empty Re: Les catholiques sont-ils les porteurs de lumière ?

Message par dan 26 Mar 19 Oct 2010 - 21:51

[quote]
dan 26 a écrit:
bferrand a écrit:Pour recentrer un peu le débat, je dirais que, un porteur de lumière est avant tout quelqu'un qui a su garder son intégrité face à la pression engendrée par le monde des hommes et des idées. Quelqu'un qui s'essaye à l'amour, à sa façon, sans se sentir le devoir de rendre compte à quiconque (surtout pas à une église...).
Quelqu'un qui parvient à faire face, seul, aux mystères de son existence.

Pourrais tu alors nous en citer un seul ?
Amicalement
Etrange depuis ma demande aucune réponse , de la part de bferrand, aurait il eu de la peine a trouver le nom d'un seul porteur de Lumière ?
Amicalement

dan 26
Le Découvreur de l'Etrange

Masculin Nombre de messages : 16096
Date d'inscription : 15/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Les catholiques sont-ils les porteurs de lumière ? - Page 10 Empty Re: Les catholiques sont-ils les porteurs de lumière ?

Message par Overloading Mar 19 Oct 2010 - 21:53

J'ai envie de dire Uther, mais je me ferais jeter comme un sac à patate... (Petite blague, continuez sans moi, seules les connaisseurs comprendront.)

Overloading
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 127
Localisation : Inde
Identité métaphysique : Agnotisque
Humeur : Sereine
Date d'inscription : 16/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Les catholiques sont-ils les porteurs de lumière ? - Page 10 Empty Re: Les catholiques sont-ils les porteurs de lumière ?

Message par dan 26 Mar 19 Oct 2010 - 21:56

[quote]
Le trappiste a écrit:
Bulle a écrit:
Africain a écrit:Les CATHOLIQUES dans le sens de son étymologie UNIVERSEL sont porteur de lumière.
Mais les catholiques romain...
Mais le titre est : "(...) sont-ils LES porteurs de lumière"... Donc réclame une exclusivité...

Pas nécessairement une exclusivité. L'Eglise catholique reconnaît à chaque communauté, organisée ou non, conscientisée ou non à la notion de "communauté" (et donc englobe les athées et les agnostiques par exemple), la détention d'une partie de la Vérité. Mais il est vrai qu'elle prétend détenir la plénitude de la Vérité, ou du moins que son message est Vérité, plutôt.

Alors là; il va falloir que tu nous expliques comment les athées les catholiques, les agnostiques, peuvent avoir en commun un seul point de vérité !!! En donnant un exemple précis , evites si possible des phrases creuses qui ne veulent rien dire. Merci d'avance .


Je partage volontiers cette Vérité avec les chrétiens orthodoxes et protestants, avec les juifs, avec les musulmans, avec les traditions spirituelles asiatiques, avec les cultes animistes, avec les agnostiques et les athées. L'accomplissement et/ou le penchant pour le bien est déjà la marque de la Vérité. Et toute personne qui aime fait la volonté de Dieu.
Expliques nous : c'est quoi cette fameuse vérité commune à tous ? soit précis .
Amicalement

dan 26
Le Découvreur de l'Etrange

Masculin Nombre de messages : 16096
Date d'inscription : 15/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Les catholiques sont-ils les porteurs de lumière ? - Page 10 Empty Re: Les catholiques sont-ils les porteurs de lumière ?

Message par dan 26 Mar 19 Oct 2010 - 22:01

Overloading a écrit:J'ai envie de dire Uther, mais je me ferais jeter comme un sac à patate... (Petite blague, continuez sans moi, seules les connaisseurs comprendront.)
Les jeux vidéo ce n'est pas ma tasse de thé!!
amicalement

dan 26
Le Découvreur de l'Etrange

Masculin Nombre de messages : 16096
Date d'inscription : 15/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Les catholiques sont-ils les porteurs de lumière ? - Page 10 Empty Re: Les catholiques sont-ils les porteurs de lumière ?

Message par _La plume Mer 20 Oct 2010 - 9:17

Le trappiste
Pas nécessairement une exclusivité. L'Eglise catholique reconnaît à chaque communauté, organisée ou non, conscientisée ou non à la notion de "communauté" (et donc englobe les athées et les agnostiques par exemple), la détention d'une partie de la Vérité. Mais il est vrai qu'elle prétend détenir la plénitude de la Vérité, ou du moins que son message est Vérité, plutôt.

Je ne peux m'empêcher de donner publiquement un conseil au Trappiste qui vient d'arriver sur ce forum et qui semble avoir une vision ouverte et tolérante de la religion, ce qui ne peut que nous enrichir (jusqu'à présent Libremax était bien seul à défendre honnêtement la religion catholique).

je comprends très bien ce que tu veux dire, mais attention, certains ici n'ont pas le niveau requis pour comprendre ton point de vue, tu risques de t'engager et de gaspiller ton énergie dans un dialogue de sourd, et d'en ressortir déçu, ce serait dommage, car c'est ainsi que la plupart des croyants sincères, ont fini par se lasser et quitter ce forum. C'est vraiment une perte.

Je crois que pour un dialogue constructif et enrichissant, il te faudra apprendre à ignorer délibérément certains esprits particulièrement bornés, qui ne vivent que de polémiques stériles infinies, et découragent les plus volontaires, ce qui a pour effet de saboter toute discussion intéressante.

Ceci dit, fais ton expérience, de la façon que tu penses être la meilleure. Cool

_La plume
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5987
Localisation : au sud du sud
Identité métaphysique : hérétique
Humeur : c'est selon avec qui
Date d'inscription : 17/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Les catholiques sont-ils les porteurs de lumière ? - Page 10 Empty Re: Les catholiques sont-ils les porteurs de lumière ?

Message par Le trappiste Mer 20 Oct 2010 - 9:57

dan 26 a écrit:
Le trappiste a écrit:
Bulle a écrit:Mais le titre est : "(...) sont-ils LES porteurs de lumière"... Donc réclame une exclusivité...
Pas nécessairement une exclusivité. L'Eglise catholique reconnaît à chaque communauté, organisée ou non, conscientisée ou non à la notion de "communauté" (et donc englobe les athées et les agnostiques par exemple), la détention d'une partie de la Vérité. Mais il est vrai qu'elle prétend détenir la plénitude de la Vérité, ou du moins que son message est Vérité, plutôt.
Alors là; il va falloir que tu nous expliques comment les athées les catholiques, les agnostiques, peuvent avoir en commun un seul point de vérité !!! En donnant un exemple précis , evites si possible des phrases creuses qui ne veulent rien dire. Merci d'avance .

Le penchant naturel de l'Homme (fait à l'image de Dieu) pour le bien est un point commun aux croyants, aux athées, etc. Le bien n'est l'apanage d'aucune communauté et aucune communauté religieuse ou ethnique ne représente le mal par tous ses membres.

Le trappiste a écrit:
dan 26 a écrit:Je partage volontiers cette Vérité avec les chrétiens orthodoxes et protestants, avec les juifs, avec les musulmans, avec les traditions spirituelles asiatiques, avec les cultes animistes, avec les agnostiques et les athées. L'accomplissement et/ou le penchant pour le bien est déjà la marque de la Vérité. Et toute personne qui aime fait la volonté de Dieu.
[color=green]Expliques nous : c'est quoi cette fameuse vérité commune à tous ? soit précis . =green]Amicalement

La vérité, la seule qui compte pour Dieu, c'est l'amour du prochain. D'ailleurs, Jésus rappelle qu'il n'y a que deux commandements à respecter pour avoir la vie éternelle : 1) aimer Dieu de tout son cœur, de toute son âme et de toute sa force, 2) aimer son prochain comme soi-même. Mais aimer son prochain est une façon d'aimer Dieu, même sans le vouloir. Par contre, on ne peut pas se contenter de n'aimer que Dieu sans se soucier de ceux qui nous entourent.
Le trappiste
Le trappiste
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 211
Localisation : Chimay
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Heureux
Date d'inscription : 19/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Les catholiques sont-ils les porteurs de lumière ? - Page 10 Empty Re: Les catholiques sont-ils les porteurs de lumière ?

Message par Lila Mer 20 Oct 2010 - 10:02

Pour répondre à la question du titre du fil, je répondrais: "ils peuvent l'être, bien sûr comme n'importe quel non catholique, mais le problème est que leur flambeau est en or incrusté de pierres précieuses".

Lila
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 6327
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 26/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Les catholiques sont-ils les porteurs de lumière ? - Page 10 Empty Re: Les catholiques sont-ils les porteurs de lumière ?

Message par bernard1933 Mer 20 Oct 2010 - 11:47

Le trappiste a écrit:
dan 26 a écrit:
Le trappiste a écrit:
Bulle a écrit:Mais le titre est : "(...) sont-ils LES porteurs de lumière"... Donc réclame une exclusivité...
Pas nécessairement une exclusivité. L'Eglise catholique reconnaît à chaque communauté, organisée ou non, conscientisée ou non à la notion de "communauté" (et donc englobe les athées et les agnostiques par exemple), la détention d'une partie de la Vérité. Mais il est vrai qu'elle prétend détenir la plénitude de la Vérité, ou du moins que son message est Vérité, plutôt.
Alors là; il va falloir que tu nous expliques comment les athées les catholiques, les agnostiques, peuvent avoir en commun un seul point de vérité !!! En donnant un exemple précis , evites si possible des phrases creuses qui ne veulent rien dire. Merci d'avance .

Le penchant naturel de l'Homme (fait à l'image de Dieu) pour le bien est un point commun aux croyants, aux athées, etc. Le bien n'est l'apanage d'aucune communauté et aucune communauté religieuse ou ethnique ne représente le mal par tous ses membres.

Le trappiste a écrit:
dan 26 a écrit:Je partage volontiers cette Vérité avec les chrétiens orthodoxes et protestants, avec les juifs, avec les musulmans, avec les traditions spirituelles asiatiques, avec les cultes animistes, avec les agnostiques et les athées. L'accomplissement et/ou le penchant pour le bien est déjà la marque de la Vérité. Et toute personne qui aime fait la volonté de Dieu.
[color=green]Expliques nous : c'est quoi cette fameuse vérité commune à tous ? soit précis . =green]Amicalement

La vérité, la seule qui compte pour Dieu, c'est l'amour du prochain. D'ailleurs, Jésus rappelle qu'il n'y a que deux commandements à respecter pour avoir la vie éternelle : 1) aimer Dieu de tout son cœur, de toute son âme et de toute sa force, 2) aimer son prochain comme soi-même. Mais aimer son prochain est une façon d'aimer Dieu, même sans le vouloir. Par contre, on ne peut pas se contenter de n'aimer que Dieu sans se soucier de ceux qui nous entourent.

Jésus n' a rien inventé . On retrouve tout ça dans la Baghavad Gita . Il dit aussi : " Tout homme sera salé par le feu..." et si je cherche un peu ... Et puis, avec ses "vieux ", il n' a pas été très gentil... La première fugue de
l' Histoire
bernard1933
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Les catholiques sont-ils les porteurs de lumière ? - Page 10 Empty Re: Les catholiques sont-ils les porteurs de lumière ?

Message par _La plume Mer 20 Oct 2010 - 12:02

alors, moi je dirais que les chrétiens sont des porteurs de lumière (lucifer de lux, lumière et fero, porter) mais pas les seuls.

Et dire que ce nom a été complètement dévoyé de son sens originel pour désigner le diable...

_La plume
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5987
Localisation : au sud du sud
Identité métaphysique : hérétique
Humeur : c'est selon avec qui
Date d'inscription : 17/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Les catholiques sont-ils les porteurs de lumière ? - Page 10 Empty Re: Les catholiques sont-ils les porteurs de lumière ?

Message par dan 26 Mer 20 Oct 2010 - 17:38

[quote]
La plume a écrit:Le trappiste
Pas nécessairement une exclusivité. L'Eglise catholique reconnaît à chaque communauté, organisée ou non, conscientisée ou non à la notion de "communauté" (et donc englobe les athées et les agnostiques par exemple), la détention d'une partie de la Vérité. Mais il est vrai qu'elle prétend détenir la plénitude de la Vérité, ou du moins que son message est Vérité, plutôt.

Je ne peux m'empêcher de donner publiquement un conseil au Trappiste qui vient d'arriver sur ce forum et qui semble avoir une vision ouverte et tolérante de la religion, ce qui ne peut que nous enrichir (jusqu'à présent Libremax était bien seul à défendre honnêtement la religion catholique).

je comprends très bien ce que tu veux dire, mais attention, certains ici n'ont pas le niveau requis pour comprendre ton point de vue, tu risques de t'engager et de gaspiller ton énergie dans un dialogue de sourd, et d'en ressortir déçu, ce serait dommage, car c'est ainsi que la Alupart des croyants sincères, ont fini par se lasser et quitter ce forum. C'est vraiment une perte.

Je crois que pour un dialogue constructif et enrichissant, il te faudra apprendre à ignorer délibérément certains esprits particulièrement bornés, qui ne vivent que de polémiques stériles infinies, et découragent les plus volontaires, ce qui a pour effet de saboter toute discussion intéressante.
C'est vraiment etrange cette façon de voir les choses : si l'on n'a pas le même point de vue le contradicteur est borné . Un echange n'est interressant que si il y a contreveverse , si c'est pour ce congratuler mutuellement la discussion est totalement stérile .

Je suis intimement convaincu que les personnes qui ont quitté le forum , dans ce type de discussion c'est qu'elles ont eu peur de se bruler leurs ailes d'anges . Celà n'est pas critiquable , chacun suivant sa sensibilité . Le plus important et de ne pas s'insulter, et respecter les personnes , à defaut d'avoir les mêmes idées, et de ne pas imposer sa conviction . Les" bornés " ont rarement dit" il faut croire à telle ou telle histoire, la vérité est là!!!. .
Amicalement

dan 26
Le Découvreur de l'Etrange

Masculin Nombre de messages : 16096
Date d'inscription : 15/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Les catholiques sont-ils les porteurs de lumière ? - Page 10 Empty Re: Les catholiques sont-ils les porteurs de lumière ?

Message par Le trappiste Mer 20 Oct 2010 - 17:43

bernard1933 a écrit:Jésus n' a rien inventé . On retrouve tout ça dans la Baghavad Gita . Il dit aussi : " Tout homme sera salé par le feu..." et si je cherche un peu ... Et puis, avec ses "vieux ", il n' a pas été très gentil... La première fugue de
l' Histoire

J'ai bien dit que Jésus rappelait... Et tu as raison : il en a causé du souci à ses parents, le bougre ! Wink
Le trappiste
Le trappiste
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 211
Localisation : Chimay
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Heureux
Date d'inscription : 19/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Les catholiques sont-ils les porteurs de lumière ? - Page 10 Empty Re: Les catholiques sont-ils les porteurs de lumière ?

Message par dan 26 Mer 20 Oct 2010 - 18:35

La plume a écrit:alors, moi je dirais que les chrétiens sont des porteurs de lumière (lucifer de lux, lumière et fero, porter) mais pas les seuls.

Et dire que ce nom a été complètement dévoyé de son sens originel pour désigner le diable...
L'accomplissement et/ou le penchant pour le bien est déjà la marque de la Vérité.
L'altruisme est un sentiment humain , naturel , il a été descellé par les paléonthologue bien avant que le sentiment religieux n'apparaissent . Ce n'est donc pas un point commun à toutes les sortes de philosophies ou religions, c'est une prédisposition naturelle de notre cerveau . Pourquoi vouloir ramener celà au religieux. Je pense même que le lieu (l'endroit précis qui génére cette attitude dans le cerveau), à eté identifié.
Je parle bien sur de généralité
Amicalement

dan 26
Le Découvreur de l'Etrange

Masculin Nombre de messages : 16096
Date d'inscription : 15/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Les catholiques sont-ils les porteurs de lumière ? - Page 10 Empty Re: Les catholiques sont-ils les porteurs de lumière ?

Message par Le trappiste Mer 20 Oct 2010 - 20:07

dan 26 a écrit:
La plume a écrit:alors, moi je dirais que les chrétiens sont des porteurs de lumière (lucifer de lux, lumière et fero, porter) mais pas les seuls.

Et dire que ce nom a été complètement dévoyé de son sens originel pour désigner le diable...
L'accomplissement et/ou le penchant pour le bien est déjà la marque de la Vérité.
L'altruisme est un sentiment humain , naturel , il a été descellé par les paléonthologue bien avant que le sentiment religieux n'apparaissent . Ce n'est donc pas un point commun à toutes les sortes de philosophies ou religions, c'est une prédisposition naturelle de notre cerveau . Pourquoi vouloir ramener celà au religieux. Je pense même que le lieu (l'endroit précis qui génére cette attitude dans le cerveau), à eté identifié.
Je parle bien sur de généralité
Amicalement

Mais simplement parce que le sentiment religieux est inhérent à l'Homme. C'est ce que Otto appelait le numineux. Les Hommes ont enterré leurs défunts avant de commencer à représenter le monde qui les entourait. Le sentiment religieux est très ancré chez l'Homme.
Le trappiste
Le trappiste
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 211
Localisation : Chimay
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Heureux
Date d'inscription : 19/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Les catholiques sont-ils les porteurs de lumière ? - Page 10 Empty Re: Les catholiques sont-ils les porteurs de lumière ?

Message par Le trappiste Mer 20 Oct 2010 - 20:13

La plume a écrit:Le trappiste
Pas nécessairement une exclusivité. L'Eglise catholique reconnaît à chaque communauté, organisée ou non, conscientisée ou non à la notion de "communauté" (et donc englobe les athées et les agnostiques par exemple), la détention d'une partie de la Vérité. Mais il est vrai qu'elle prétend détenir la plénitude de la Vérité, ou du moins que son message est Vérité, plutôt.

Je ne peux m'empêcher de donner publiquement un conseil au Trappiste qui vient d'arriver sur ce forum et qui semble avoir une vision ouverte et tolérante de la religion, ce qui ne peut que nous enrichir (jusqu'à présent Libremax était bien seul à défendre honnêtement la religion catholique).

je comprends très bien ce que tu veux dire, mais attention, certains ici n'ont pas le niveau requis pour comprendre ton point de vue, tu risques de t'engager et de gaspiller ton énergie dans un dialogue de sourd, et d'en ressortir déçu, ce serait dommage, car c'est ainsi que la plupart des croyants sincères, ont fini par se lasser et quitter ce forum. C'est vraiment une perte.

Je crois que pour un dialogue constructif et enrichissant, il te faudra apprendre à ignorer délibérément certains esprits particulièrement bornés, qui ne vivent que de polémiques stériles infinies, et découragent les plus volontaires, ce qui a pour effet de saboter toute discussion intéressante.

Ceci dit, fais ton expérience, de la façon que tu penses être la meilleure. Cool

Bonjour La Plume. Merci pour ton conseil. Si je suis persuadé qu'une seule porte mène au salut, je suis tout autant persuadé que plusieurs chemins y conduisent. Je m'interdis la polémique car elle ne sert à rien sinon à entretenir l'aigreur chez autrui. Mais certains ici me touchent par leurs "cris". On sent une rancœur qui tire son origine d'une déception d'une organisation qui n'a pas toujours su se montrer digne du message qu'elle diffusait (l'évangile).
Le trappiste
Le trappiste
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 211
Localisation : Chimay
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Heureux
Date d'inscription : 19/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Page 10 sur 18 Précédent  1 ... 6 ... 9, 10, 11 ... 14 ... 18  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum