Ce qui souille l'Homme...

Page 5 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Aller en bas

Ce qui souille l'Homme... - Page 5 Empty Re: Ce qui souille l'Homme...

Message par Geveil Lun 15 Nov 2010 - 18:29

Tibouc a écrit:
De la même façon, un sexe de femme c'est moche, comme tu l'as bien décris. Mais si une femme se met nue devant moi, je vais sans tarder avoir un afflux sanguin dans le bas du ventre.
Moi aussi, mais ce n'est pas cette ridicule touffe de poils qui m'excite, mais les courbes, la peau satinée, les lèvres. L'odeur aussi m'excite, mais pas n'importe quelle odeur, il faut qu'elle soit légérement poivrée. Une fois qu'on est très excité, on se moque pas mal de l'esthétique bien sûr, d'ailleurs sauf exceptionnelle maîtrise de soi, on tombe sous l'emprise des réflexes qui vous font par exemple agiter le bassin comme n'importe quel animal.
Geveil
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Ce qui souille l'Homme... - Page 5 Empty Re: Ce qui souille l'Homme...

Message par Geveil Lun 15 Nov 2010 - 18:30

La plume a écrit:C'est très réaliste Gerêve ! Cool

C'est vrai que "Dieu" aurait pu imaginer d'autre formes de relations, plus en harmonie avec l'Amour, tandis que là, c'est du travail de plombier, d'amateur ... ça ne colle pas.

Il doit y avoir une raison que je ne saisi pas encore ...
Il paraît que le tantrisme, que je n'ai ni vu ni pratiqué, permet des relations sexuelles très harmonieuses. Quelqu'un pourrait-il nous en parler ?
Geveil
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Ce qui souille l'Homme... - Page 5 Empty Re: Ce qui souille l'Homme...

Message par JO Lun 15 Nov 2010 - 18:46

Mais c'est beau, un homme qui bande , devant la femme qu'il aime . Ce membre dur et pourtant soyeux, si vivant , ça attire la caresse et le baiser . Je n'ai jamais trouvé l'amour physique dégoûtant, mais c'est vrai que je n'ai jamais pratiqué le sexe pour le sexe : toujours trouvé ça sans intérêt . Par contre, faire l'amour , c'est un complément naturel, instinctif , face à l'attrait amoureux entre deux êtres .Comme vous le remarquez , l'excitation, le désir viennent naturellement , face à l'autre, très proche, et le goût de l'autre, son odeur , ça n'a plus rien d'obscène, c'estl'appel à être aussi proche que la nature le permet .
Pas plus un péché que d'aimer les fraises ou le ragoût de mouton .
La souillure, c'est de considérer le corps de l'autre comme un instrument de plaisir . Et il y a des maris qui font de leur très légitime épouse , une pute :si elle gagne sa sécurité en couchant, sans plaisir , sans envie , par devoir .
JO
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22786
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Ce qui souille l'Homme... - Page 5 Empty Re: Ce qui souille l'Homme...

Message par Tibouc Lun 15 Nov 2010 - 18:51

Mais c'est beau, un homme qui bande , devant la femme qu'il aime .
Oui, mais c'est l'amour qui est beau là-dedans. Pas l'érection en soi.
Tibouc
Tibouc
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4585
Localisation : Pas de ce Monde
Identité métaphysique : Mystique Humaniste
Humeur : Chevalier Solitaire
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Ce qui souille l'Homme... - Page 5 Empty Re: Ce qui souille l'Homme...

Message par Athéna Lun 15 Nov 2010 - 18:54

Tu as une âme de poète Gereve...
C'est ce que ça symbolise qui prime, heureusement. Je n'ai jamais été aussi moche que quand j'étais enceinte, complètement difforme et pourtant, ça a quelque chose de beau.

La plume a écrit:
Athéna a écrit:
Merci d’avoir ouvert ce topic Gérard, j’ai beaucoup ri de lire tout ce que ces culs bénis appellent « désirs pervers », et je me suis amusée à relever quelques perles.
doit-je en conclure que tu es une débauchée, une perverse décadente et obscène, qui te vautre dans le stupre et la luxure ?
Et bien non, pourquoi? il y a un rapport? dubitatif

Athéna
Maître du Temps

Féminin Nombre de messages : 869
Localisation : Hennuyère
Identité métaphysique : Libre penseuse
Humeur : Fouineuse
Date d'inscription : 20/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Ce qui souille l'Homme... - Page 5 Empty Re: Ce qui souille l'Homme...

Message par _La plume Lun 15 Nov 2010 - 18:58

Il paraît que le tantrisme, que je n'ai ni vu ni pratiqué, permet des relations sexuelles très harmonieuses. Quelqu'un pourrait-il nous en parler ?

A ce que j'ai pu en lire, (car c'est une discipline très confidentielle), c'est qu'il y a deux voies opposées dans le tantrisme.
- Celle dite de la main droite, ou il y a adoration de la déesse, et sublimation des sentiments, sans relation sexuelle.
- et celle dite de la main gauche, ou l'on utilise la relation sexuelle pour parvenir à l'extase et l'union spirituelle. Donc cette voie se pratique en couple mais la relation doit être totalement maitrisée, le but est la maitrise et la rétention et non l'éjaculation afin d'utiliser l'énergie sexuelle très puissante. Cette énergie est sensée remonter par le canal de la kundalini et provoquer l'illumination, comme un orgasme au sommet du crâne.
On représente souvent un couple tantrique assis en lotus, immobile et se faisant face, la femme empalée sur le sexe de l'homme, après tout se passe dans la tête, c'est du sexe cérébral.

Le problème est qu'en occident, le tantrisme est souvent un prétexte
pour donner libre cours à ses fantasmes.

_La plume
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5987
Localisation : au sud du sud
Identité métaphysique : hérétique
Humeur : c'est selon avec qui
Date d'inscription : 17/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Ce qui souille l'Homme... - Page 5 Empty Re: Ce qui souille l'Homme...

Message par Téoma Lun 15 Nov 2010 - 19:08

Que l'homme se souille ou ne se souille pas c'est son devoir de fabriquer son monde,de tout pour en faire un ,il le faut,passer dans la boue et àu distributeur c'est ce qu'il veut il est dans le vrai,tout est dans le vrai;(Zoroastre) , et la sublime vérité de la souffrance pourrait se traduire par ce vers: prenez de la peine un trésor est caché dedans...il naît et doit comme l'arbre se hisser,être arraché par le vent,ou souffrir d'une branche cassée,"dieu avec un petit d" est un animal sauvage...destiné à devenir un être de lumière ayant enfin pris le temps,domestiqué le temps,et faire de la terre et de sa source "divine"un véritable éden.Il n'est ni omnipotent,ni parfait,mais "il" ne peut être ni égaré ni trompé,il n'y a pas d'oeuvre; Dieu s'incarne et accomplit son oeuvre et si dans tout cela l'homme souffre de s'être souillé,c'est que Dieu s'il y a Dieu s'est souillé lui-même.Des parties de lui-même sont avatarisées ,ceux la même qui doivent tirer le smarrons du feu à sa place? non ces mains sont celles de celui qui s'est fait lui-même ; Dieu...ou grand tout c'est idem.


2035 : la médecine du futur
envoyé par Doctissimo. - Plus de trucs et astuces en vidéo.

Téoma
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 426
Date d'inscription : 17/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Ce qui souille l'Homme... - Page 5 Empty Re: Ce qui souille l'Homme...

Message par Athéna Lun 15 Nov 2010 - 19:39

Laplume a écrit:doit-je en conclure que tu es une débauchée, une perverse décadente et obscène, qui te vautre dans le stupre et la luxure ? dans l'affirmative, sache qu'un enfer très spécial t'es destiné, dois-je t'ajouter sur la liste
Réflexion faite, même si je ne réponds pas à tous les critères de sélection, ce serait sympa de ta part de me mettre sur la liste, je préfère passer l’éternité bien au chaud avec Nietzsche et Rabelais plutôt qu’aux quatre vents avec D’Aquin ou Augustin et leur lourde pathologie

Athéna
Maître du Temps

Féminin Nombre de messages : 869
Localisation : Hennuyère
Identité métaphysique : Libre penseuse
Humeur : Fouineuse
Date d'inscription : 20/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Ce qui souille l'Homme... - Page 5 Empty Re: Ce qui souille l'Homme...

Message par _La plume Lun 15 Nov 2010 - 20:37

Bien vu Wink

_La plume
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5987
Localisation : au sud du sud
Identité métaphysique : hérétique
Humeur : c'est selon avec qui
Date d'inscription : 17/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Ce qui souille l'Homme... - Page 5 Empty Re: Ce qui souille l'Homme...

Message par MrSonge Lun 15 Nov 2010 - 21:37

La Plume a écrit : C'est vrai que "Dieu" aurait pu imaginer d'autre formes de relations, plus en harmonie avec l'Amour, tandis que là, c'est du travail de plombier, d'amateur ... ça ne colle pas.
Mais vous ne comprenez donc pas que Dieu sait très bien ce qu'il fait ? wistle
Avec des relations comme celles que vous décrivez "en harmonie avec l'Amour", on se ferait sérieusement chier. Ce n'est pas pour rien que même si je suis contre la "culpabilisation" sexuelle, je n'ai jamais compris pourquoi on s'élevait contre sa "diabolisation". Oui, la sexualité, c'est le Mal, oui, elle est satanique, mais c'est à ce compte-là qu'elle est ce qu'elle est, c'est-à-dire la plus grandiose expérience sensorielle que puisse faire un être humain (avez-vous déjà pensé que faire l'amour est la seule activité qui engage les 5 sens à la fois ? Comme les expériences mystiques... tiens tiens). Si on idéalise la sexualité chaste, si on en fait le calice immaculé au fond duquel se produit l'union bénie de deux êtres réunis devant Dieu, qui s'enlacent tendrement dans la béatitude la plus complète, on est certain de passer à coter de la plus furtive ombre de jouissance. Comme le rire, la sexualité est diabolique. D'ailleurs le Christ n'a jamais ri. Mais devons-nous pour autant tout faire pour nous éloigner du rire et rejoindre le Fils de Dieu dans sa pureté auréolée ? Non, évidemment. Ou du moins pas de cette manière complètement pragmatique. Ce n'est pas pour rien que les mystiques sont réputés pour être plus proches de dieux que les moines ascétiques : les expériences mystiques sont très souvent décrites à l'aide d'un vocabulaire sensuel frisant la volupté la plus... scandaleuse.

MrSonge
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 3369
Localisation : Suisse
Identité métaphysique : En chemin
Humeur : Humaine, trop humaine
Date d'inscription : 13/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Ce qui souille l'Homme... - Page 5 Empty Re: Ce qui souille l'Homme...

Message par Geveil Lun 15 Nov 2010 - 22:46

Excellent, Songe, excellent, ça me rappelle le film avec Barbara Stresand " Une leçon de séduction", tu l'as vu ?

Et Pascal, qui a dit " Qui veut faire l'ange, fait la bête".

Ou bien, propos du rire" Au nom de la Rose" avec Sean Connery.

Mais se ferait on vraiment chier avec des relations " harmonieuses"? Qui dit qu'on y atteindrait pas des orgasmes divins ? C'est une question.
Geveil
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Ce qui souille l'Homme... - Page 5 Empty Re: Ce qui souille l'Homme...

Message par JO Lun 15 Nov 2010 - 22:59

Mais non : le christ était un joyeux drille qui faisait couler le vin à flots , se baladait avec des femmes sans souci de moeurs. Il a ri, il a aimé , il a incité au désordre et à la transgression .Et non, le sexe , c'est l'innocence, la vie, la joie ... sauf si la façon de s'en servir souille l'autre et soi, par manque d'amour . Et encore, le coït, après tout, quand on croit que l'homme n'est qu'un primate , pourquoi pas ? Les Bonobos sont innocents , pas diaboliques .
JO
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22786
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Ce qui souille l'Homme... - Page 5 Empty Re: Ce qui souille l'Homme...

Message par JO Lun 15 Nov 2010 - 23:01

Y a toujours un côté du mur à l'ombre
Mais jamais nous n'y dormirons ensemble
Faut s'aimer au soleil
Nus comme innocents
Se moquant des saintes âmes qui grondent nos vingt ans

Un matin
Nous partirons sans bagages
Tous les deux
Sur une petite plage
Ecrasés de soleil
Nus débarrassés
De ce mur
Qui nous volait nos voyages insensés

Amoureux jolis vagabonds de l'ombre
N'allez plus jamais vous cacher dans les coins sombres
Courez vite au soleil
Nus tout exaucés
Vous aimer à la barbe de ce monde
Indignés
Inondés
De clarté

Gilbert Becaud
JO
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22786
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Ce qui souille l'Homme... - Page 5 Empty Re: Ce qui souille l'Homme...

Message par Geveil Lun 15 Nov 2010 - 23:29

Oui, avec ce poème on imagine de beaux jeunes gens bronzés et inondés de lumière. Il n'en demeure pas moins que je trouve le coït grotesque dans sa phase finale, même que ça effraie les petits enfants quand ils y assistent.
Tu dis JO qu'un homme qui bande, c'est beau; je me souviens d'une de mes maîtresses qui m'avait dit " tu as un beau sexe". Ce qui est perçu comme beau par vous les femmes, n'est-ce pas le désir qu'il exprime, parce qu'en tant qu'objet esthétique , bâton rougeâtre et bleuâtre, aux veines saillantes, terminé par un gland gluand, bof ! . Je n'en ferai pas une œuvre d'art. Mais bon, c'est peut-être que je ne suis pas encore complètement décoincé. Pierre Perret, lui, fait du con une description tout à fait jolie:
Si je me réfère
A mon dictionnaire
Il est temps de faire
La définition
De ce mot espiègle
Qui échappe à la règle
Plus noble qu'un aigle
Dans sa condition
Ce mot vous le dites
Censeurs hypocrites
Etablissez vite
Son vrai sens profond
Car si on l'ausculte
Au lieu d'une insulte
On peut faire un culte
Du joli mot con

Ce lieu de délices
N'a pas de notice
Mais même un novice
En aurait la clé
Y a sous sa pelisse
Le climat de Nice
Entre deux éclisses
Tendrement musclées
Moi mon seul complice
C'est celui d'Alice
C'est de la réglisse
Du petit sucrin
La frêle couture
Qui pourtant l'obture
Me lit l'aventure
Au creux de la main

L'amour enjolive
Sa discrète ogive
Aux petites rives
Finement lactées
C'est un édifice
Tout en haut des cuisses
Un village suisse
Un matin d'été
Un mont de déesse
Qui gonfle et se dresse
Trouve la caresse
Quand soudain jaillit
Le berlingot rose
Vers ma bouche éclose
Comme un flamant rose
S'échappe du nid

Tartuffes notaires
Bourgeois de Cythère
Qui trouvez austère
Cet endroit charmant
Il vous est bizarre
Rien ne le compare
A votre outil rare
De super-amant
Apprenez Jocrisse
Frustrés de service
Que celui d'Alice
Bat pour le plaisir
Et qu'il se démène
Sous les coups obscènes
D'un mât de misaine
Qui le fait jouir

O tendre blessure
Divine échancrure
Sous votre toiture
De satin frisé
Du petit losange
Filtre l'eau du Gange
Entre mes phalanges
Soudains baptisées
Que la cicatrice
Si jolie Alice
Jamais ne guérisse
Mes amis sinon
Dans ce monde triste
De baiseurs centristes
Qui jouent en solistes
Je me sens si con ....


Finalement, j'en arrive à penser que je suis victime de l'idée du péché originel, véhiculée par les serviteurs des églises, et que, incapables de voir la beauté du con ou du vit, ce sont eux qui m'ont souillé.
Geveil
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Ce qui souille l'Homme... - Page 5 Empty Re: Ce qui souille l'Homme...

Message par Gerard Mar 16 Nov 2010 - 1:42

Tibouc a écrit:
Y en a un pour l'évacuation des déchets, ça t'a jamais interpelé ? tu ne fais pas la différence entre la cuisine et les chiottes ?
Heu, non !
Y'en a 2 pour l'évacuation des déchets !

Le sexe, ça sert aussi à évacuer l'urine. Avec ton raisonnement on pourrait donc dire que par ce trou-là c'est dégueulasse aussi ! rire

Beurk, c'est vraiment contre-nature tout ça ! pette de rire
rire Ouai, la Nature c'est contre-nature ! pette de rire

Wink Faut vraiment que vous réalisiez que tout ça ce sont des concepts culturels, miroir des névroses humaines. Car dans la Nature "rien n'est impur". Les chiens se reniflent les fesses sans complexe. C'est NOUS qui avons décidé de considérer ça comme "sale".

C'est d'ailleurs pour ça que Jesus s'énerve contre les interdits "d'impureté". Pourquoi y aurait-il des "animaux impurs" ? C'est Dieu qui les a créé, non ? Pourquoi les aurait-il créés "impurs" ?

Et c'est pareil avec la morphologie humaine :
cheers si le trou du cul c'est sale pourquoi l'avoir fait ? Pour éliminer les toxines ? Mais si Dieu avait voulu nous créer un système digestif qui digère tout, on n'aurait même pas besoin de trou du cul ! Alors pourquoi Dieu nous en a-t-il fait un ?!! Pour nous humilier ?

La réponse est la même que pour les animaux : parce que pour Dieu, rien n'est "sale". Les éléments sur lesquels nous n'avons aucune prise ne peuvent pas être "impurs". Dieu ne peut pas créer de l'impureté ! Par contre, le coeur, les pensées sont effectivement les seules choses qui peuvent devenir "impures" car elles dépendent de notre fait.

...

_________________
" On sait tout sur rien et on sait rien sur tout. "
Gerard
Gerard
Aka L'Ennemi Du Bon Sens

Masculin Nombre de messages : 10243
Age : 59
Localisation : Paris
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Bonne
Date d'inscription : 28/03/2008

https://forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Ce qui souille l'Homme... - Page 5 Empty Re: Ce qui souille l'Homme...

Message par JO Mar 16 Nov 2010 - 7:34

oui, oui, oui!
Et l'orgasme , qui fait s'écroûler ensemble les deux amants épuisés , dans un rire heureux, ce n'est pas sale , c'est la complicité la plus étroite qui puisse exister ...
oui, ce qui souille l'homme , vient de son esprit, pas de son sexe .
JO
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22786
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Ce qui souille l'Homme... - Page 5 Empty Re: Ce qui souille l'Homme...

Message par _La plume Mar 16 Nov 2010 - 8:17

L'impureté vient de l'esprit, dites vous, mais par quelle construction ?
comment cela se fait ? pourquoi ?

Pourquoi tout le monde est d'accord pour dire qu'une rose sent bon,
et que les excréments sont nauséabondes ? Vous pensez que cela vient de notre culture et que l'inverse serait possible ? non, je ne crois pas. il y a des critères de la beauté, de la pureté, de l'harmonie et donc aussi de leurs contraires qui ne sont pas une simple convention ou une invention de notre mental, et qui nous échappent.


_La plume
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5987
Localisation : au sud du sud
Identité métaphysique : hérétique
Humeur : c'est selon avec qui
Date d'inscription : 17/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Ce qui souille l'Homme... - Page 5 Empty Re: Ce qui souille l'Homme...

Message par JO Mar 16 Nov 2010 - 8:22

les bébés adorent manipuler leur caca et ils en sont fiers . Dans les rèves, les excréments symbolisent la richesse personnelle et, quand on pense que c'est le meilleur engrais qui soit ...
Saint Paul écrit "tout est permis, mais tout ne fructifie pas " .
JO
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22786
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Ce qui souille l'Homme... - Page 5 Empty Re: Ce qui souille l'Homme...

Message par _La plume Mar 16 Nov 2010 - 8:55

Mister Songe
Oui, la sexualité, c'est le Mal, oui, elle est satanique, mais c'est à ce compte-là qu'elle est ce qu'elle est, c'est-à-dire la plus grandiose expérience sensorielle que puisse faire un être humain

C'est intéressant comme point de vue, mais une fois cette expérience satanique faite, faut-il s'y arrêter ?

Jipé
pour Dieu, rien n'est "sale". Les éléments sur lesquels nous n'avons aucune prise ne peuvent pas être "impurs". Dieu ne peut pas créer de l'impureté ! Par contre, le coeur, les pensées sont effectivement les seules choses qui peuvent devenir "impures" car elles dépendent de notre fait.

Si elles ne viennent pas de Dieu, pourquoi ces notions d'impureté, de laideur, universellement partagées, ont-elles surgi dans les pensées de l'homme ? (et cela dès que l'homme a commencé à couvrir son sexe et à avoir un sentiment de honte) Dans quels buts ?

_La plume
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5987
Localisation : au sud du sud
Identité métaphysique : hérétique
Humeur : c'est selon avec qui
Date d'inscription : 17/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Ce qui souille l'Homme... - Page 5 Empty Re: Ce qui souille l'Homme...

Message par Geveil Mar 16 Nov 2010 - 9:10

Gerard a écrit: le coeur, les pensées sont effectivement les seules choses qui peuvent devenir "impures" car elles dépendent de notre fait....
Les pensées impures naissent dans notre cerveau, or, qui a créé l'homme avec ce cerveau ????

Par ailleurs, la remarque de LaPlume, sur le fait que quelle que soit la culture on enterre ses déchets et apprécie les fleurs n'est pas à rejeter.
JO nous dit que les petits jouent avec leur fèces, mais ça n'a qu'un temps.

Es-tu convaincue, JO, que la répulsion pour les fèces ne vient que de l'éducation ?

Quant au repos des amants, ils la méritent bien après toute cette agitation grotesque.
Geveil
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Ce qui souille l'Homme... - Page 5 Empty Re: Ce qui souille l'Homme...

Message par Gerard Mar 16 Nov 2010 - 10:35

La plume a écrit:L'impureté vient de l'esprit, dites vous, mais par quelle construction ?
comment cela se fait ? pourquoi ?
dubitatif Comme toutes les névroses humaines, je pense que cela vient en réaction à une "souffrance". L'Homme est capable d'amour mais est également "en attente d'amour". S'il a l'impression qu'il n'en reçoit pas, il va en souffrir, en concevoir du dépit et de la haine qu'il tournera vers n'importe qui, n'importe quoi.. ou pas. Car ce n'est pas un automatisme, c'est pour ça que cela relève de notre responsabilité.


La plume a écrit:Pourquoi tout le monde est d'accord pour dire qu'une rose sent bon,
et que les excréments sont nauséabondes ? Vous pensez que cela vient de notre culture et que l'inverse serait possible ?
Neutral Avec les réactions allergiques au pollen, je pense qu'il y a eu plus de gens "morts d'avoir reniflé une fleur" que "morts d'avoir reniflé des excréments". Donc si on était logiques, l'odeur des fleurs devraient avoir pour nous un sens terrible de DANGER.

Mais ce n'est pas le cas. Car "culturellement", les fleurs c'est joli.

Pour le chien par contre, il n'y a pas de mauvaises odeurs, juste des odeurs intéressantes ou inintéressantes, fortes ou faibles, mais ni "bonnes" ni "mauvaises". Comme disait Bigard, pour un chien, une odeur est un texte qui raconte une histoire. Les rues sont des bibliothèques !

Suspect Mais l'Homme, lui avec son odorat des milliers de fois plus faible est obligé de "se raconter une histoire" pour donner un sens à sa perception restreinte. Alors il s'invente du "bien et du mal". Les gens parfumés (même si ça pique les yeux) sont des gens insérés socialement. Celui qui sent la sueur, par contre, "pue le pauvre". C'est pas culturel ça ?!

...

_________________
" On sait tout sur rien et on sait rien sur tout. "
Gerard
Gerard
Aka L'Ennemi Du Bon Sens

Masculin Nombre de messages : 10243
Age : 59
Localisation : Paris
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Bonne
Date d'inscription : 28/03/2008

https://forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Ce qui souille l'Homme... - Page 5 Empty Re: Ce qui souille l'Homme...

Message par _La plume Mar 16 Nov 2010 - 11:23

Gerard a écrit:
La plume a écrit:L'impureté vient de l'esprit, dites vous, mais par quelle construction ?
comment cela se fait ? pourquoi ?
dubitatif Comme toutes les névroses humaines, je pense que cela vient en réaction à une "souffrance". L'Homme est capable d'amour mais est également "en attente d'amour". S'il a l'impression qu'il n'en reçoit pas, il va en souffrir, en concevoir du dépit et de la haine qu'il tournera vers n'importe qui, n'importe quoi.. ou pas. Car ce n'est pas un automatisme, c'est pour ça que cela relève de notre responsabilité.

La plume a écrit:Pourquoi tout le monde est d'accord pour dire qu'une rose sent bon,
et que les excréments sont nauséabondes ? Vous pensez que cela vient de notre culture et que l'inverse serait possible ?
Neutral Avec les réactions allergiques au pollen, je pense qu'il y a eu plus de gens "morts d'avoir reniflé une fleur" que "morts d'avoir reniflé des excréments". Donc si on était logiques, l'odeur des fleurs devraient avoir pour nous un sens terrible de DANGER.

Mais ce n'est pas le cas. Car "culturellement", les fleurs c'est joli.

Pour le chien par contre, il n'y a pas de mauvaises odeurs, juste des odeurs intéressantes ou inintéressantes, fortes ou faibles, mais ni "bonnes" ni "mauvaises". Comme disait Bigard, pour un chien, une odeur est un texte qui raconte une histoire. Les rues sont des bibliothèques !

Suspect Mais l'Homme, lui avec son odorat des milliers de fois plus faible est obligé de "se raconter une histoire" pour donner un sens à sa perception restreinte. Alors il s'invente du "bien et du mal". Les gens parfumés (même si ça pique les yeux) sont des gens insérés socialement. Celui qui sent la sueur, par contre, "pue le pauvre". C'est pas culturel ça ?!

...

Non franchement je pense que le fait culturel ça ne tient pas la route. Une bonne odeur reste une bonne odeur quelle que soit notre culture et notre niveau social, et la merde et la sueur ça pue. Je peux te dire que les chats n'aiment pas les mauvaises odeurs.
De même que trouver qu'il y a quelque chose de "laid" ou de 'honteux" dans le sexe, ne vient pas d'une névrose pu alors cette névrose remonterait à "Adam et Eve"? Pourquoi ne copule-t-on pas dans la rue pendant que tu y es comme les chiens si c'est si banal ? Désolé, je ne peux pas partager ton point de vue que je trouve assez dégradant, excuse-moi. Donc il doit exister des critères dans la Nature, du beau, du pur, du bon, de l'harmonie, qui ne dépendent pas ni de la culture, de la religion, du niveau social ni d'une quelconque névrose.

_La plume
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5987
Localisation : au sud du sud
Identité métaphysique : hérétique
Humeur : c'est selon avec qui
Date d'inscription : 17/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Ce qui souille l'Homme... - Page 5 Empty Re: Ce qui souille l'Homme...

Message par Gerard Mar 16 Nov 2010 - 13:16

La plume a écrit:Je peux te dire que les chats n'aiment pas les mauvaises odeurs.
rire Beh en tout cas, c'est pas l'odeur de l'urine qui les dérange.. (Ceux qui ont déjà eu un chat non-castré qui se cherche une femelle sauront de quoi je parle...)


La plume a écrit:De même que trouver qu'il y a quelque chose de "laid" ou de 'honteux" dans le sexe, ne vient pas d'une névrose pu alors cette névrose remonterait à "Adam et Eve"?
Wink Excellent exemple : l'histoire dit que Adam et Eve vivaient nus et pourtant on leur a ajouté une feuille de vigne sur le sexe. C'est pas culturel ça ? Alors pourquoi Adam et Eve vivaient nus ?

Comme je le disais, le péché originel marque le passage de l'innocence à celui du péché, bref, de l'animal à l'humain. A partir de là, l'Homme devient conscient de sa propre pensée et se demande si un mec qui matte la femme d'un autre à poil va vraiment avoir des "pensées d'amour"... Du coup, il habille sa femme. Mais c'est purement culturel, sinon pourquoi les primitifs vivent-ils à poil ? N'y a-t-il pas le risque qu'un "rival" qui matte la femme d'un autre soit atteint par des pensées impures ? Beh.. en l'occurence, non. Ils n'ont pas eu le même vécu civilisationel, pas les mêmes névroses, donc pour eux, la nudité ne pose pas de problème de pudeur.

tongue De même, en 1900 "voir la cheville d'une femme" provoquait une érection, mais aujourd'hui, faut au moins qu'elle soit en string pour exciter visuellement les hommes. Tandis que les Talibans estiment qu'une femme qui n'est pas en burka est une quasi-prostituée.

Suspect Mais tout ça c'est DANS LA TETE DES VICIEUX : qu'une femme soit en burka, en jupe longue, en minijuppe, en string ou nue, il n'y a rien d'impur, rien de "mal". C'est le regard de l'autre et la pensée qui va avec, qui sont "impurs".

PS : tiens, c'est comme une récente exposition photographique qui présentait des adolescents nus. Rien d'impur, c'est purement artistique, mais ils envisagent quand même d'interdire cette exposition, car si "les gens normaux" n'ont pas de pensées impures, les pédophiles, eux, vont en avoir. Donc l'exposition devient "perverse" A CAUSE de la mauvaise pensée des autres, mais elle ne l'est pas en elle-même !

...

_________________
" On sait tout sur rien et on sait rien sur tout. "
Gerard
Gerard
Aka L'Ennemi Du Bon Sens

Masculin Nombre de messages : 10243
Age : 59
Localisation : Paris
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Bonne
Date d'inscription : 28/03/2008

https://forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Ce qui souille l'Homme... - Page 5 Empty Re: Ce qui souille l'Homme...

Message par MrSonge Mar 16 Nov 2010 - 14:37

JO a écrit : Mais non : le christ était un joyeux drille qui faisait couler le vin à flots , se baladait avec des femmes sans souci de moeurs. Il a ri, il a aimé , il a incité au désordre et à la transgression .Et non, le sexe , c'est l'innocence, la vie, la joie ... sauf si la façon de s'en servir souille l'autre et soi, par manque d'amour . Et encore, le coït, après tout, quand on croit que l'homme n'est qu'un primate , pourquoi pas ? Les Bonobos sont innocents , pas diaboliques .
Si c'est le cas, on n'en sait rien. Les Écritures montrent le Christ en larmes, heureux, béat, en colère, mais jamais riant. Les toiles de maître non plus. Des crucifixions par milliers, mais jamais une seule toile intitulée «Le fou-rire du Christ.» D'ailleurs, dans fou-rire, il y a "fou", ce n'est pas pour rien. Le rire exige la conscience de sa propre supériorité -illusoire ou pas. On ne rit pas ne ce qui nous est semblable mais de ce qui nous semble inférieur. On rit de comportements animaux, on rit de maladresses, on rit du ridicule de ceci ou de cela. Le Christ, comme Dieu, étant foncièrement étranger à cet état de supériorité ressentie, il ne pouvait, par la force des choses qu'être dénué du rire.
En revanche, je vois mal ce que l'on peut trouver d'innocent à la sexualité, et même de joyeux. Tout cela se situe en deçà de la sexualité, surtout la joie. On est pas joyeux quand on fait l'amour, ou alors c'est de bien thérapeutique façon. De même avec l'innocence : le paradigme de l'innocence c'est l'enfant, qui se promène nu sans complexe devant tout le monde, mais est privé de véritable jouissance sexuelle jusqu'à un certain âge, âge auquel normalement, il aura troqué ses penchants d'exhibitionnistes innocents pour la naturelle perversion de tout individu adulte qui a plus envie de coucher avec une jeune fille que d'observer son entre-jambe en constatant que finalement, c'est un coin du corps comme un autre.

La Plume a écrit : De même que trouver qu'il y a quelque chose de "laid" ou de 'honteux" dans le sexe, ne vient pas d'une névrose pu alors cette névrose remonterait à "Adam et Eve"? Pourquoi ne copule-t-on pas dans la rue pendant que tu y es comme les chiens si c'est si banal ?
La honte liée au sexe est très occidentale. Je suis d'accord pour dire que dans la majorité des cultures la sexualité relève du privé. Mais le privé ne signifie pas le "laid" ou le "honteux" ! Je n'ai pas spécialement honte de mon corps, mais je ne me balade pas en maillot de bain toute l'année sous prétexte de l'exhiber à qui voudrait le voir. D'autant que le tabou sexuel n'est pas du tout universel et qu'il y a de nombreuses civilisations beaucoup plus "publicisées" sur la question. On copule rarement en public chez les êtres humains, en effet, mais il y a des degrés de vie privée qui diffèrent de part le monde. Donc oui, je pense que cette névrose du sexuel honteux remonte à Adam et Eve en temps qu'ils sont des créations mythologiques fondatrices de la morale occidentale, et non pas universelle.

Gereve a écrit : Excellent, Songe, excellent, ça me rappelle le film avec Barbara Stresand " Une leçon de séduction", tu l'as vu ?

Et Pascal, qui a dit " Qui veut faire l'ange, fait la bête".

Ou bien, propos du rire" Au nom de la Rose" avec Sean Connery.

Mais se ferait on vraiment chier avec des relations " harmonieuses"? Qui dit qu'on y atteindrait pas des orgasmes divins ? C'est une question.
Non, je n'ai pas vu "Une leçon de séduction". Il est bien ?
En revanche, j'ai vu et lu le "Nom de la Rose", que j'ai beaucoup aimé. Surtout le livre.

Disons, il y a "harmonieux" et "harmonieux". Si l'on entend par "relations harmonieuses" une espèce de copulation aseptisée, new age, qui baigne dans une béatitude de pureté sublimée, je pense que l'on n'arrive à rien parce que l'idée de "pureté", de "béatitude", d'harmonie est toujours là, mine de rien, pour masquer le fond de la question, le point qui fait bondir tout le monde : pour faire l'amour, il faut deux corps humains qui se roulent dans la sueur, les secrétions mâles et femelles, et qui activent avec plus ou moins de bonheur les nerfs d'endroits «bas» et «vils». Chaque fois que l'on tente de mettre cet aspect évident entre parenthèse, en essayant de sublimer artificiellement l'acte sexuel pour oublier qu'il s'agit d'un comportement avant tout sensuel, sensitif, primaire en ce sens-là, on mutile la sexualité. Je ne dis pas qu'il fait baiser comme des bêtes dans la violence, hein, je ne milite pas pour le sadisme total dans les relations sexuelles ! Je dis simplement qu'on ne peut pas détacher la sexualité de son côté... animal, tout simplement, mais je préfère le terme de diabolique, parce qu'il est encore plus parlant. Bien sûr que c'est un moment admirable, sublime, mais je ne pense pas qu'en l'idéalisant, on lui fasse autre chose que du tort. On le décante, on lui enlève sa chaire, si je puis dire, on le sanctifie, donc on lui retire toute sensualité (Une Venus sortant des eaux est sérieusement aguichante, mais une Vierge Marie tenant son fils dans les bras n'a jamais fait bander personne, du moins pas moi !), et surtout toute humanité. Car la sexualité est humaine, puisqu'il est évidemment absurde de se demander si Dieu couche avec lui-même à ses moments perdus. Elle est humaine, donc elle a une part de diabolisme (la Chute !), une part d'animalité (l'homme EST un corps), une part de "saleté" si je puis dire cela comme ça, sans que rien de tout cela ne soit dévalorisant ! Et c'est ça le point le plus important. C'est justement ce qui fait tout l'intérêt de la sexualité qui n'est pas un extase désincarnée de pur esprit squelettique dont les synapses tressaillent chastement dans la béatitude cotonneuse d'un soir d'été mystique.
Du coup... "orgasme divin", je suis entrain de me demander si ce n'est pas un peu oxymorique. ^^ Etant donné que ni Dieu ni les Anges ne connaissent l'orgasme...

MrSonge
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 3369
Localisation : Suisse
Identité métaphysique : En chemin
Humeur : Humaine, trop humaine
Date d'inscription : 13/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Ce qui souille l'Homme... - Page 5 Empty Re: Ce qui souille l'Homme...

Message par Tétraèdre Mar 16 Nov 2010 - 14:48

Ce qui souille l'être humain spirituellement parlant c'est le fait de mal utiliser un bien, de l'utiliser contre nature et d'en faire un absolu .
Tétraèdre
Tétraèdre
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 692
Localisation : Montréal, Québec
Identité métaphysique : catholique
Humeur : mystique
Date d'inscription : 01/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum