L' homme : animal sexuellement voire totalement pervers

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

L' homme : animal sexuellement voire totalement pervers Empty L' homme : animal sexuellement voire totalement pervers

Message par Ranma le Mer 17 Nov 2010 - 0:52

Si on s'en réfère à la définition du mot perversion au sens strict du terme, la perversion est l'action de détourner quelque chose de sa vraie nature.
Prenons en exemple l'acte sexuel,lorsque l'acte sexuel ne participe en rien à la procréation on peux le considérer comme pervers.
Finalement la nature de l'homme est d'être un gros pervers, non?


Dernière édition par Ranma le Mer 17 Nov 2010 - 1:49, édité 1 fois
Ranma
Ranma
Jeune Padawan

Masculin Nombre de messages : 50
Localisation : In my brain
Identité métaphysique : sceptique...au bord du précipice de l'athéisme.
Humeur : Météo
Date d'inscription : 14/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

L' homme : animal sexuellement voire totalement pervers Empty Re: L' homme : animal sexuellement voire totalement pervers

Message par Tibouc le Mer 17 Nov 2010 - 0:56

Si on s'en réfère à la définition du mot perversion au sens strict du terme, la perversion est l'action de détourner quelque chose de sa vraie nature.
Prenons en exemple l'acte sexuelle,lorsque l'acte sexuel ne participe en rien à la procréation on peux le considérer comme pervers.
Finalement la nature de l'homme est d'être un gros pervers, non?.
Non. Car tu supposes que le but de l'acte sexuel est la procréation.
Or moi, je peux dire que la nature première de l'acte sexuel c'est la recherche du plaisir.
Donc on ne pervertit pas l'acte sexuel de ce point de vue.
Tibouc
Tibouc
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4585
Localisation : Pas de ce Monde
Identité métaphysique : Mystique Humaniste
Humeur : Chevalier Solitaire
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

L' homme : animal sexuellement voire totalement pervers Empty Re: L' homme : animal sexuellement voire totalement pervers

Message par Ranma le Mer 17 Nov 2010 - 1:04

Je ne partage pas du tout ton opinion , croire que les sens sont uniquement fait pour éprouver du plaisir reviendrait à dire que les oreilles sont là pour rendre les filles plus séduisantes en portant des boucles d'oreille.C'est comme le nez , il n'est pas fait pour porter des lunettes et améliorer la vue.
Si la nature nous a doté de sens c'est pour nous inviter à continuer par le plaisir occasionné , c'est ainsi que les êtres animés assurent la perpétuation de l'espèce.
D'ailleurs si les êtres vivants n'étaient pas dotés de ces sens , la terre serait très certainement moins peuplée .
Ranma
Ranma
Jeune Padawan

Masculin Nombre de messages : 50
Localisation : In my brain
Identité métaphysique : sceptique...au bord du précipice de l'athéisme.
Humeur : Météo
Date d'inscription : 14/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

L' homme : animal sexuellement voire totalement pervers Empty Re: L' homme : animal sexuellement voire totalement pervers

Message par Tibouc le Mer 17 Nov 2010 - 1:38

Je ne partage pas du tout ton opinion , croire que les sens sont uniquement fait pour éprouver du plaisir reviendrait à dire que les oreilles sont là pour rendre les filles plus séduisantes en portant des boucles d'oreille.C'est comme le nez , il n'est pas fait pour porter des lunettes et améliorer la vue.
Tu penses que le toreau qui monte sur une vache dans un pré le fait par souci de continuité de l'espèce ?
Non. Il le fait avant pour avoir du plaisir.

Donc le but premier de l'acte sexuel est la recherche du plaisir. La procréation est un effet secondaire (et non pas l'inverse).

Si la nature nous a doté de sens c'est pour nous inviter à continuer par le plaisir occasionné , c'est ainsi que les êtres animés assurent la perpétuation de l'espèce.
D'ailleurs si les êtres vivants n'étaient pas dotés de ces sens , la terre serait très certainement moins peuplée ..
Oui la terre serait moins peuplée, car on ne feraient pas (ou beaucoup moins) l'amour si celà ne nous procurait pas de plaisir. C'est bien la preuve que les êtres vivants, et notament les êtres humains, cherchent avant tout le plaisir dans l'acte sexuel et non la procréation.
La nature profonde de cet acte est donc le plaisir, comme je l'ai dit.
Tibouc
Tibouc
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4585
Localisation : Pas de ce Monde
Identité métaphysique : Mystique Humaniste
Humeur : Chevalier Solitaire
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

L' homme : animal sexuellement voire totalement pervers Empty Re: L' homme : animal sexuellement voire totalement pervers

Message par JO le Mer 17 Nov 2010 - 9:04

quelqu'un a une idée de la nature orgasmique de la procréation chez les poissons ?
JO
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22786
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

L' homme : animal sexuellement voire totalement pervers Empty Re: L' homme : animal sexuellement voire totalement pervers

Message par Intégraal le Mer 17 Nov 2010 - 9:18

l'acte sexuel chez les animaux est instinctif. Chez l'humain, y a un brin de réflexion...normalement il peut maitriser ses pulsions, ce qui lui permet de prendre du plaisir quand il les assouvit. La procréation, pour l'humain, est un but occasionnel. La perversité est une déviation. Le plaisir amoureux serait-il pour toi une perversion?
Et la tendresse, bordel!
Intégraal
Intégraal
Maître du Temps

Féminin Nombre de messages : 501
Localisation : loin
Identité métaphysique : aucune
Humeur : humour
Date d'inscription : 17/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

L' homme : animal sexuellement voire totalement pervers Empty Re: L' homme : animal sexuellement voire totalement pervers

Message par nuage bleu le Mer 17 Nov 2010 - 11:15

Le plaisir sexuel est a la fois une incitation a recommencer (autant de fois que nous le désirons) et une récompense pour l'acte reproducteur.
Car sans le plaisir faire ''L'amour'' serait un fardeau, un travail, un devoir. lol!

nuage bleu
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1079
Localisation : canada
Identité métaphysique : sans religion
Humeur : excellente
Date d'inscription : 08/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

L' homme : animal sexuellement voire totalement pervers Empty Re: L' homme : animal sexuellement voire totalement pervers

Message par JO le Mer 17 Nov 2010 - 11:25

quid de la masturbation ?
JO
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22786
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

L' homme : animal sexuellement voire totalement pervers Empty Re: L' homme : animal sexuellement voire totalement pervers

Message par nuage bleu le Mer 17 Nov 2010 - 11:43

La masturbation est un acte de pur plaisir aiguillonné par le désir.

nuage bleu
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1079
Localisation : canada
Identité métaphysique : sans religion
Humeur : excellente
Date d'inscription : 08/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

L' homme : animal sexuellement voire totalement pervers Empty Re: L' homme : animal sexuellement voire totalement pervers

Message par JO le Mer 17 Nov 2010 - 11:49

et qui n'a rien à voir avec la procréation
JO
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22786
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

L' homme : animal sexuellement voire totalement pervers Empty Re: L' homme : animal sexuellement voire totalement pervers

Message par nuage bleu le Mer 17 Nov 2010 - 12:42

Vrai!

nuage bleu
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1079
Localisation : canada
Identité métaphysique : sans religion
Humeur : excellente
Date d'inscription : 08/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

L' homme : animal sexuellement voire totalement pervers Empty Re: L' homme : animal sexuellement voire totalement pervers

Message par Magnus le Mer 17 Nov 2010 - 12:45

Ranma a écrit:Prenons en exemple l'acte sexuel,lorsque l'acte sexuel ne participe en rien à la procréation on peux le considérer comme pervers.
Donc, le couple qui n'a qu'un seul enfant sur une vie de couple de quarante ans, mettons, chaque fois qu'il fera l'amour il commettra une perversion ?...

_________________
Avec Dieu, ce qu'il y a de terrible, c'est qu'on ne sait jamais si ce n'est pas un coup du diable...
(Jean Anouilh)

*****************
Salut Invité. L' homme : animal sexuellement voire totalement pervers 000410Si tu n'y as pas encore participé, je t'invite ici à un sondage sur la dépénalisation de l'euthanasie.
Pour visiter notre site interactif, clique sur le bouton web de mon profil ou sur la page d'accueil.
Magnus
Magnus
Aka Tipik St Pie d'House

Masculin Nombre de messages : 24846
Localisation : Tribu des Trévires en alliance avec la Tribu des Vulgenties
Identité métaphysique : Atypique
Humeur : Lunatique
Date d'inscription : 27/03/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

L' homme : animal sexuellement voire totalement pervers Empty Re: L' homme : animal sexuellement voire totalement pervers

Message par MrSonge le Mer 17 Nov 2010 - 12:52

Je ne partage pas du tout ton opinion , croire que les sens sont uniquement fait pour éprouver du plaisir reviendrait à dire que les oreilles sont là pour rendre les filles plus séduisantes en portant des boucles d'oreille.C'est comme le nez , il n'est pas fait pour porter des lunettes et améliorer la vue.
Pour ma part je pense que justement, les oreilles sont faites pour permettre d'écouter du Mozart, pas le babillage sempiternel de nos contemporains agités. Donc pour avoir un plaisir auditif.
De même les yeux, leur but ultime n'est pas de contempler les toilettes publiques de la Gare Montparnasse, mais sans doute plutôt un auto-portrait de Rembrandt ou un panorama naturel magnifique.
Le touché quant à lui, n'est évidemment pas fait pour que l'on apprécie de faire la vaisselle dans l'eau savonneuse, mais pour palper le corps d'un ou d'une autre avec délices.
Je ne m'attarde pas sur le goût, qui n'est sans doute pas présent chez l'homme pour l'inciter à aller manger chez MacDo...

Pareil pour la sexualité. Si elle n'était là que pour nous pousser à la procréation, nous aurions comme chez les animaux des périodes de rut (mais à l'intérieur du mariage).

MrSonge
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 3369
Localisation : Suisse
Identité métaphysique : En chemin
Humeur : Humaine, trop humaine
Date d'inscription : 13/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

L' homme : animal sexuellement voire totalement pervers Empty Re: L' homme : animal sexuellement voire totalement pervers

Message par Geveil le Mer 17 Nov 2010 - 13:05

Toute ces oppositions tiennent à la définition du mot pervers.
Je suis d'accord avec le kangourou, pour dire que si la nature a inventé des nerfs qui permettent d'éprouver un des plaisirs les plus puissants de notre vie, c'est pour assurer la procréation.
Mais le fait que l'homme ai fait de ce plaisir un but pour sa satisfaction n'est pas une perversion. Voici la définition qu'en donne mon Larrousse: "Qui accomplit par plaisir des actes immoraux ou cruels".
Geveil
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

L' homme : animal sexuellement voire totalement pervers Empty Re: L' homme : animal sexuellement voire totalement pervers

Message par _athéesouhaits le Mer 17 Nov 2010 - 13:21

Ranma a écrit:Si on s'en réfère à la définition du mot perversion au sens strict du terme, la perversion est l'action de détourner quelque chose de sa vraie nature.
Prenons en exemple l'acte sexuel,lorsque l'acte sexuel ne participe en rien à la procréation on peux le considérer comme pervers.
Finalement la nature de l'homme est d'être un gros pervers, non?
prenons un autre exemple...la vraie nature d'un arbre c'est quoi?
si j'en fais des planches je suis un pervers?
la vraie nature de l'eau c'est quoi?
si je la met dans mon pastis je suis un pervers?
Quand homo sapiens à detourné de sa vraie nature une céréale sauvage pour en faire du blé tu dirais que c'est un pervers?

_athéesouhaits
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6507
Date d'inscription : 22/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

L' homme : animal sexuellement voire totalement pervers Empty Re: L' homme : animal sexuellement voire totalement pervers

Message par Magnus le Mer 17 Nov 2010 - 13:22

Gereve a écrit:Voici la définition qu'en donne mon Larousse: "Qui accomplit par plaisir des actes immoraux ou cruels"..
J'ai un Larousse de 1998 qui donne en substance comme définition de la perversion sexuelle tout acte sexuel autre que la pénétration vaginale.

_________________
Avec Dieu, ce qu'il y a de terrible, c'est qu'on ne sait jamais si ce n'est pas un coup du diable...
(Jean Anouilh)

*****************
Salut Invité. L' homme : animal sexuellement voire totalement pervers 000410Si tu n'y as pas encore participé, je t'invite ici à un sondage sur la dépénalisation de l'euthanasie.
Pour visiter notre site interactif, clique sur le bouton web de mon profil ou sur la page d'accueil.
Magnus
Magnus
Aka Tipik St Pie d'House

Masculin Nombre de messages : 24846
Localisation : Tribu des Trévires en alliance avec la Tribu des Vulgenties
Identité métaphysique : Atypique
Humeur : Lunatique
Date d'inscription : 27/03/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

L' homme : animal sexuellement voire totalement pervers Empty Re: L' homme : animal sexuellement voire totalement pervers

Message par Geveil le Mer 17 Nov 2010 - 13:30

Mon Larousse date de 1982, mais j'ai donné la définition de " pervers" et non de " perversion". Dans la rubrique "psychiatrie", ce Larousse en donne la définition suivante: " recherche du plaisir sexuel en dehors du coït avec un individu adulte de même espèce et de sexe opposé."
Donc, selon cette définition, la masturbation, l'homosexualité et la zoophilie sont desperversions.
C'est dépassé, sauf à mon avis pour la zoophilie.
Geveil
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

L' homme : animal sexuellement voire totalement pervers Empty Re: L' homme : animal sexuellement voire totalement pervers

Message par nuage bleu le Mer 17 Nov 2010 - 13:47

PERVERSION: quelle est la racine, latine ou autre et que dit elle?

nuage bleu
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1079
Localisation : canada
Identité métaphysique : sans religion
Humeur : excellente
Date d'inscription : 08/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

L' homme : animal sexuellement voire totalement pervers Empty Re: L' homme : animal sexuellement voire totalement pervers

Message par Magnus le Mer 17 Nov 2010 - 13:55

Gereve a écrit:Mon Larousse date de 1982, mais j'ai donné la définition de " pervers" et non de " perversion". Dans la rubrique "psychiatrie", ce Larousse en donne la définition suivante: " recherche du plaisir sexuel en dehors du coït avec un individu adulte de même espèce et de sexe opposé."
Donc, selon cette définition, la masturbation, l'homosexualité et la zoophilie sont des perversions.
C'est dépassé, sauf à mon avis pour la zoophilie.
En fait, j'ai cité de mémoire un Larousse que je n'ai pas sous la main pour le moment, il se peut qu'il soit antérieur à '98, car il parlait bien du seul coït vaginal comme relation dite "normale". Perso, je me fous des définitions héritées du christianisme; à une certaine époque Larousse n'osait même pas inclure le mot "masturbation" dans ses dictionnaires.
Pour moi, les vraies perversion sexuelles sont rares, mais la zoophilie en fait partie. Les hommes et les animaux ne sont pas faits pour s'accoupler ensemble; ca, c'est véritablement contre-nature. Aux Etats-Unis, des adeptes de la zoophilie ont ouvert une sorte de ranch où chacun et chacune peut jouir à son aise avec l'animal de son choix. Je pense qu'il a été fermé à cause des blessures occasionnées. Ceux et celles qui sont attirés par la zoophilie feraient mieux de se déguiser : on peut trouver des peaux d'ours à bon marché. Lol.

_________________
Avec Dieu, ce qu'il y a de terrible, c'est qu'on ne sait jamais si ce n'est pas un coup du diable...
(Jean Anouilh)

*****************
Salut Invité. L' homme : animal sexuellement voire totalement pervers 000410Si tu n'y as pas encore participé, je t'invite ici à un sondage sur la dépénalisation de l'euthanasie.
Pour visiter notre site interactif, clique sur le bouton web de mon profil ou sur la page d'accueil.
Magnus
Magnus
Aka Tipik St Pie d'House

Masculin Nombre de messages : 24846
Localisation : Tribu des Trévires en alliance avec la Tribu des Vulgenties
Identité métaphysique : Atypique
Humeur : Lunatique
Date d'inscription : 27/03/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

L' homme : animal sexuellement voire totalement pervers Empty Re: L' homme : animal sexuellement voire totalement pervers

Message par nuage bleu le Mer 17 Nov 2010 - 14:01

Au sujet de la zoophilie.
L'ancetre le plus lointain de l'homme serait...l'éponge( hypothése developpée lors d'une émission de tv).
Donc, que de perversions et de zoophilie pour nos ancétres lointains pour arriver a l'homme mderne. affraid


Dernière édition par nuage bleu le Mer 17 Nov 2010 - 14:03, édité 1 fois

nuage bleu
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1079
Localisation : canada
Identité métaphysique : sans religion
Humeur : excellente
Date d'inscription : 08/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

L' homme : animal sexuellement voire totalement pervers Empty Re: L' homme : animal sexuellement voire totalement pervers

Message par Magnus le Mer 17 Nov 2010 - 14:02

nuage bleu a écrit:PERVERSION: quelle est la racine, latine ou autre et que dit elle?
"Le terme recouvre plusieurs définitions et champs sémantiques. Il dérive de pervertir c'est-à-dire "détourner" d'après l'éthymologie latine qui signifie "mettre sens dessus-dessous" et globalement l' « Action de détourner quelque chose de sa vraie nature » Le sens moral de "convertir au vice" est postérieur, il date du 17ème siècle et a une connotation religieuse chrétienne. Dans le vocabulaire courant, le terme est soit utilisé pour sa connotation morale (relevant d'une déviation des instincts conduisant à des comportements immoraux et antisociaux), soit pour notifier qu'un discours, des paroles ont subi une transformation de sens, par exemple un message politique. En matière de moeurs, la notion de perversion a beaucoup évolué en fonction des époques et des normes, religieuses et pénales entre autres. Le mot qui fait souvent allusion à la sexuelle désigne alors des perversions sexuelles ou des conduites perçues comme telles, qu'elles soient définies comme pathologiques ou non."

Lien

_________________
Avec Dieu, ce qu'il y a de terrible, c'est qu'on ne sait jamais si ce n'est pas un coup du diable...
(Jean Anouilh)

*****************
Salut Invité. L' homme : animal sexuellement voire totalement pervers 000410Si tu n'y as pas encore participé, je t'invite ici à un sondage sur la dépénalisation de l'euthanasie.
Pour visiter notre site interactif, clique sur le bouton web de mon profil ou sur la page d'accueil.
Magnus
Magnus
Aka Tipik St Pie d'House

Masculin Nombre de messages : 24846
Localisation : Tribu des Trévires en alliance avec la Tribu des Vulgenties
Identité métaphysique : Atypique
Humeur : Lunatique
Date d'inscription : 27/03/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

L' homme : animal sexuellement voire totalement pervers Empty Re: L' homme : animal sexuellement voire totalement pervers

Message par nuage bleu le Mer 17 Nov 2010 - 18:07

Merci MAGNUS

nuage bleu
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1079
Localisation : canada
Identité métaphysique : sans religion
Humeur : excellente
Date d'inscription : 08/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

L' homme : animal sexuellement voire totalement pervers Empty Re: L' homme : animal sexuellement voire totalement pervers

Message par Ranma le Jeu 18 Nov 2010 - 0:05

athéesouhaits a écrit:
Ranma a écrit:Si on s'en réfère à la définition du mot perversion au sens strict du terme, la perversion est l'action de détourner quelque chose de sa vraie nature.
Prenons en exemple l'acte sexuel,lorsque l'acte sexuel ne participe en rien à la procréation on peux le considérer comme pervers.
Finalement la nature de l'homme est d'être un gros pervers, non?
prenons un autre exemple...la vraie nature d'un arbre c'est quoi?
si j'en fais des planches je suis un pervers?
la vraie nature de l'eau c'est quoi?
si je la met dans mon pastis je suis un pervers?
Quand homo sapiens à detourné de sa vraie nature une céréale sauvage pour en faire du blé tu dirais que c'est un pervers?

Justement j'en suis encore à me poser la question!
Ranma
Ranma
Jeune Padawan

Masculin Nombre de messages : 50
Localisation : In my brain
Identité métaphysique : sceptique...au bord du précipice de l'athéisme.
Humeur : Météo
Date d'inscription : 14/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

L' homme : animal sexuellement voire totalement pervers Empty Re: L' homme : animal sexuellement voire totalement pervers

Message par Geveil le Jeu 18 Nov 2010 - 0:12

Ranma a écrit:
athéesouhaits a écrit:
prenons un autre exemple...la vraie nature d'un arbre c'est quoi?
si j'en fais des planches je suis un pervers?
la vraie nature de l'eau c'est quoi?
si je la met dans mon pastis je suis un pervers?
Quand homo sapiens à detourné de sa vraie nature une céréale sauvage pour en faire du blé tu dirais que c'est un pervers?

Justement j'en suis encore à me poser la question!
En dix mots, tu poses une question de fond.
Geveil
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

L' homme : animal sexuellement voire totalement pervers Empty Re: L' homme : animal sexuellement voire totalement pervers

Message par Petruk le Jeu 18 Nov 2010 - 0:26

JO a écrit:quelqu'un a une idée de la nature orgasmique de la procréation chez les poissons ?

Non, mais j'ai vu un bout de film sur la naissance des hippocampes et ça m'a bien plu. Accouchement planétaire ?

Petruk
Jeune Padawan

Masculin Nombre de messages : 86
Localisation : nullepartout
Identité métaphysique : oui mais
Humeur : changeante
Date d'inscription : 17/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum