Concernant le droit à l'avortement

Page 1 sur 22 1, 2, 3 ... 11 ... 22  Suivant

Aller en bas

Concernant le droit à l'avortement Empty Concernant le droit à l'avortement

Message par stana Dim 23 Jan 2011 - 19:36

Voilà:je sais que l'Eglise catholique condamne trés fermement l'avortement,le traîte d'abomination,de crime...et les femmes qui le pratiquent de meurtrières.J'objecterai ceci:j'ai lu minutieusement la Bible,et il me semble bien,que ce soit dans l'Ancien ou le Nouveau Testament,qu'il n'y est fait aucune allusion,ni en bien,ni en mal.J'aimerais donc savoir sur quoi se base cette conviction de l'Eglise concernant cet acte.
Personnellement,je ne pense pas que l'embryon,ou même le foetus,soit un être humain,à partir du moment où il n'est nullement viable,aussi animé ou humain d'apparence soit-il.Un"être"est capable d'exister par lui-même,non?Or,un foetus non viable ne peu s'"en sortir",sèparé de la femme qui le porte,alors...Si une femme avortait au bout de six mois et demi ou sept mois de grossesse-comme c'est autorisé par exemple en Espagne,et ça,trés franchement,ça me choque-alors,peut-être bien que ce serait un meurte,l'enfant prématuré étant viable.Mais sinon...
Si une femme croit avoir"perdu un enfant",que soit soit pas avortement spontané ou provoqué,c'est psychologique à mon avi.Et quand elle interrompts sa grossesse parce-qu'elle a été violée,ou pour des raisons médicales,elle est mieux"comprise"...Serait-ce le cas si on ne savait pas,au fond de nous,que ce n'est pas un meurte?Car sinon,on serait choqué,quelles que soient les raisons.Si une mère assassine son enfant mis au monde,donc viable,sous pretexte qu'elle a été violée,par exemple,on dit qu'elle est infanticide,on est horrifié...Rarement quand elle avorte au bout de quelques semaines,quelques mois...
Et si une femme,enceinte par accident-ce qu'il faut bien sûr èviter à tout prit,mais ça,c'est un autre débat-est-ce-que c'est toujours une si bonne chose qu'elle garde l'enfant?Il vaut mieux,pour ledit enfant,avoir deux bons parents,ou,au moins,un qui soit"capable".Si il y a risque de maltrantance,d'abandon ou autre...
stana
stana
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 7810
Localisation : Epinal, Vosges
Identité métaphysique : sataniste pratiquante
Humeur : mystique, aux portes de la perception
Date d'inscription : 25/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Concernant le droit à l'avortement Empty Re: Concernant le droit à l'avortement

Message par _Coeur de Loi Dim 23 Jan 2011 - 19:45

Bonjour stana

Voici un élément de réponse selon la loi mosaique :

---

Génèse 21.22 :
Si des hommes se querellent, et qu'ils heurtent une femme enceinte, et la fasse accoucher, sans autre accident, ils seront punis d'une amende imposée par le mari de la femme, et qu'ils paieront devant les juges.
21.23
Mais s'il y a un accident, tu donneras vie pour vie,
21.24
oeil pour oeil, dent pour dent, main pour main, pied pour pied,
21.25
brûlure pour brûlure, blessure pour blessure, meurtrissure pour meurtrissure.

---

On peut penser que Dieu considère que c'est un crime envers une vie qui deviendra un humain.

C'est pour la règle générale pour ce genre de situation.
_Coeur de Loi
_Coeur de Loi
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 8184
Localisation : France
Identité métaphysique : Bouddhiste et chrétien
Humeur : Sans illusion
Date d'inscription : 11/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Concernant le droit à l'avortement Empty Re: Concernant le droit à l'avortement

Message par stana Dim 23 Jan 2011 - 19:58

Merci pour ta réponse,coeur de loi.Bien que je ne partage pas cet avi-je serais hypocrite de dire le contraire-je comprend un peu moins ce point de vue,selon cette interprètation.
stana
stana
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 7810
Localisation : Epinal, Vosges
Identité métaphysique : sataniste pratiquante
Humeur : mystique, aux portes de la perception
Date d'inscription : 25/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Concernant le droit à l'avortement Empty Re: Concernant le droit à l'avortement

Message par _Coeur de Loi Dim 23 Jan 2011 - 20:26

Qu'est ce que tu comprends moins ?

"tu donneras vie pour vie"

Cela veut dire que c'est grâve la perte d'une vie qui deviendra un humain, et que cela demande en condamnation la vie du coupable.

Une vie qui deviendra un humain ce n'est pas un objet, ni un jouet.

Toi aussi tu as été une vie qui devient humaine dans la matrice de ta mère, cela avait de l'importance pour ton devenir humain.
_Coeur de Loi
_Coeur de Loi
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 8184
Localisation : France
Identité métaphysique : Bouddhiste et chrétien
Humeur : Sans illusion
Date d'inscription : 11/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Concernant le droit à l'avortement Empty Re: Concernant le droit à l'avortement

Message par _Le Grand Absent Dim 23 Jan 2011 - 20:31

Tu devrais lire la Bible au lieu de pomper sans vérifier les coquilles des sites évangéliques :

Gn 21.22 En ce temps-là, Abimélec, accompagné de Picol, chef de son armée, parla ainsi à Abraham: Dieu est avec toi dans tout ce que tu fais.
_Le Grand Absent
_Le Grand Absent
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 1925
Identité métaphysique : athée
Humeur : bonne
Date d'inscription : 19/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Concernant le droit à l'avortement Empty Re: Concernant le droit à l'avortement

Message par bernard1933 Dim 23 Jan 2011 - 23:01

Stana, le sujet a déjà été abordé . Tu as raison. Des " promesses de vie ",
il y en a plus de 50 % qui terminent dans les tampax ! Et les tampax ou similaires, c' est autrement plus vieux que les versets de la Bible !
Si Dieu insufle l' âme au moment du choc ovule-spermato, à supposer
qu' il trouve la trompe de Fallope, c' est qu' il est atteint d'Alzheimer !
Normal, remarque, depuis le temps ...
bernard1933
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Concernant le droit à l'avortement Empty Re: Concernant le droit à l'avortement

Message par Ilibade Lun 24 Jan 2011 - 9:13

Pour répondre à Stana, il faut d'abord resituer le contexte de la vie humaine au regard des principes qui sont la base du savoir de toute l'humanité. Ce n'est pas uniquement l'Eglise catholique romaine qui condamne l'avortement, mais toutes les grandes religions.

En essayant de faire court, on peut dire que :
1- La Vie est la propriété caractéristique de l'Etre, une entité ou un concept qui apparaît pour nous comme la Cause de la Création. Toute la Création est la manifestation de la Vie, c'est-à-dire la manifestation de cette Cause.
2- Cette Cause s'est manifestée dans l'Homme, en tant qu'être vivant secondaire, lui-même destiné à représenter la Cause. Ainsi, l'Homme est l'image dans un miroir qui rend objectif l'Etre ou la Vie. C'est donc son rôle principal de privilégier cette image de la Vie, image et ressemblance de l'Etre. L'homme n'est donc pas capable de Vie lui-même, et il la reçoit de l'Etre, ce qui lui permet de la manifester.

stana a écrit:Un"être"est capable d'exister par lui-même,non?
Et bien non ! Aucun être ou aucune créature ne peut exister par lui-même ou par elle-même. L'image ne peut pas exister dans le miroir sans l'être original. La preuve en est aussi donnée par le fait que le cadavre tout chaud, est biologiquement viable. Certains personnes meurent en très bonne santé. Qu'est-ce qui fait qu'un être humain ou un animal en bonne santé meure subitement ? La réponse est connue depuis des millénaires. Il s'agit de quelque chose qui quitte le corps physique et qui peut s'apparenter à l'âme, elle-même manifestation de l'Etre. La mort est décrite comme un processus de destruction de la Vie. Ainsi, la Vie est donnée à l'Homme, âme vivante, et cette âme élabore ensuite toute une stratégie de création de corps physiques de différentes espèces, recherchant la forme physique la plus performante pour exprimer la Vie. C'est là que l'Homme, en tant qu'âme universelle a produit tous les corps d'un immense univers dont l'être humain biologique n'est qu'un des multiples essais ou résultats. Pour cela, l'Ame universelle s'est divisée au fur et à mesure de son raisonnement et de l'évolution de sa conscience universelle.

3- La manifestation de l'Etre dans l'Homme ne conférait pas à l'Homme un caractère sexué. L'Homme a été formé comme une image directe de l'Etre, à la fois masculin et féminin. Toutes les traditions parlent d'Androgyne. C'est pourquoi, dans la réalisation des corps physiques, l'embryon est androgyne. Durant les 8 premières semaines de la gestation, les sexes sont présents à même degré de développement. Ce n'est qu'au-delà, dans la période dite foetale, que l'un des sexes continuera son développement, alors que l'autre sexe persistera dans son état embryonnaire. Au final, l'individu sera bien bisexué, mais en apparence et fonctionnellement monosexué, du fait d'une vaste asymétrie de développement.

4- Cette séparation des sexes en matière de manifestation constitue le résultat d'une erreur de l'Homme universel. La conséquence de cette erreur est l'altération de l'image du miroir. Au lieu que l'image représente la Vie, c'est désormais une vie conditionnée et limitée par la mort qui est représentée. C'est aussi cette erreur, qui a conduit l'Homme ou l'Ame universelle à se diviser en une multitude d'âmes individuelles ou collectives, regroupées en divers genres et espèces, dont l'homme biologique n'est qu'un aspect parmi des milliards. Chacune des âmes tente de manifester un sexe au détriment de l'autre. L'homme biologique est l'exemple d'une forme vivante particulièrement monosexuée. Mais il existe des formes qui sont restées androgynes. Malgré cette erreur, la Vie se représente désormais à travers la reproduction. C'est pourquoi, la seule légitimité de la sexualité reste la manifestation de la Vie, qui est la mission constante de l'Ame ou Homme universel, et de toutes les âmes individuelles ou collectives.

5- Le meurtre ou le don de la mort est donc toujours un acte qui est une transgression de la mission de manifester la Vie. C'est pourquoi, toute forme de ce don de la mort est vue comme la poursuite de l'erreur initiale, qui avait introduit la mort dans l'image. Toutes les traditions ont condamné le meurtre.

6- La sexualité, pratique initiée par l'erreur originelle, ne devient un acte licite que pour la reproduction, car seule cette reproduction est manifestation de la vie. La sexualité dans un but autre, est donc la continuation de l'erreur et non sa correction. C'est pourquoi, les pratiques sexuelles ont fait l'objet aussi d'une condamnation de principe. Elles sont autorisées dans le cadre d'un contrat visant la reproduction, et qui est le mariage. (on parle de consommation du mariage).

7- L'avortement est techniquement un meurtre, c'est-à-dire un don de la mort. Il participe donc de l'erreur de l'image et apparaît comme une abomination au regard de ce schéma général.

Voilà pour ce qui est du schéma général tel qu'on le trouve dans les grandes religions et l'Eglise catholique, qui en assure la conservation, ne peut faire autrement que rappeler les choses à ce schéma. Toutefois, elle ajoute une dimension de plus :
Site québécquois de catholique.org a écrit:On ne peut pas dire que l’Eglise considère l’avortement comme un péché extrêmement grave sans également rappeler que rien n’est au delà de la miséricorde de Dieu, que tout peut être pardonné si ce pardon est demandé d’un cœur sincère.
Toujours l'erreur peut se corriger, mais la correction exige la prise de conscience de l'erreur. Cette prise de conscience se traduit par la notion de "coeur sincère".
Elle ajoute ensuite
Redisons aussi que nous savons bien que la plupart des femmes qui ont avorté ne l’ont pas fait de gaieté de cœur, mais ne sachant que faire d’autre, parfois avec des pressions immenses de la part de leurs familles et du corps médical.
L'avortement à notre époque est devenu une sorte de banalité, organisée, faisant l'objet de promotions et de publicité jusque dans les écoles, défendue par des lobbys, représentant d'énormes intérêts sur le plan financier et industriel. Tout cela a entraîné l'émergence d'une mentalité anti-vie qui pose une vaste question éthique, religieuse, sociale et même politique.

A noter que la contraception participe aussi de la mentalité anti-vie au fur et à mesure que se déployait une libération de la sexualité, la conduisant à s'émanciper du cadre licite lié à la reproduction.

Voilà ce sur quoi l'Eglise se fonde dans son discours.

Ilibade
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1098
Date d'inscription : 04/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Concernant le droit à l'avortement Empty Re: Concernant le droit à l'avortement

Message par Geveil Lun 24 Jan 2011 - 9:22

Tout votre raisonnement est fondé sur cette prémisse
Illibade a écrit:1- La Vie est la propriété caractéristique de l'Etre, une entité ou un concept qui apparaît pour nous comme la Cause de la Création. Toute la Création est la manifestation de la Vie, c'est-à-dire la manifestation de cette Cause.
que je conteste. Je pose la proposition contraire:

La création est cause de la vie.
Geveil
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Concernant le droit à l'avortement Empty Re: Concernant le droit à l'avortement

Message par Ilibade Lun 24 Jan 2011 - 9:41

Gereve a écrit:Tout votre raisonnement est fondé sur cette prémisse
Illibade a écrit:1- La Vie est la propriété caractéristique de l'Etre, une entité ou un concept qui apparaît pour nous comme la Cause de la Création. Toute la Création est la manifestation de la Vie, c'est-à-dire la manifestation de cette Cause.
que je conteste. Je pose la proposition contraire:

La création est cause de la vie.
Je ne crois pas que cette possibilité soit retenue par l'Eglise catholique. La vie n'est pas un résultat, mais la Cause créatrice. Dieu est appelé le Vivant, celui qui est Vie.

Ilibade
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1098
Date d'inscription : 04/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Concernant le droit à l'avortement Empty Re: Concernant le droit à l'avortement

Message par Geveil Lun 24 Jan 2011 - 11:03

Oui, mais vie potentielle, pas vie manifestée.
Enfin, pas si simple, dans l'acte de création, qui est une division, une séparation, l'Être vit, et il ne peut vivre que s'il crée.
Geveil
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Concernant le droit à l'avortement Empty Re: Concernant le droit à l'avortement

Message par JO Lun 24 Jan 2011 - 11:11

Dans l'avortement, la femme refuse d'enfanter un humain qu'elle ne se sent pas capable de mener jusqu'à l'autonomie adulte . Il y a lucidité responsble, donc non coupable .
Pourtant, par l'avortement, une femme refuse à un être l'aventure de l'existence. Préjudice peut-être majeur pour ce dernier, en tout cas, traité comme non-être .
Moindre mal à assumer comme tel .

Je tiens beaucoup à ce qu'on n'étiquette pas "bien", ce qui est "moindre mal" ...
JO
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22786
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Concernant le droit à l'avortement Empty Re: Concernant le droit à l'avortement

Message par libremax Lun 24 Jan 2011 - 18:27

stana a écrit:Voilà:je sais que l'Eglise catholique condamne trés fermement l'avortement,le traîte d'abomination,de crime...et les femmes qui le pratiquent de meurtrières.J'objecterai ceci:j'ai lu minutieusement la Bible,et il me semble bien,que ce soit dans l'Ancien ou le Nouveau Testament,qu'il n'y est fait aucune allusion,ni en bien,ni en mal.J'aimerais donc savoir sur quoi se base cette conviction de l'Eglise concernant cet acte.
Personnellement,je ne pense pas que l'embryon,ou même le foetus,soit un être humain,à partir du moment où il n'est nullement viable,aussi animé ou humain d'apparence soit-il.

L'Eglise ne fonde pas ses avis uniquement en fonction d'un code détaillé qui serait écrit dans la Bible. Parfois la Bible ne se prononce pas, alors l'Eglise rattache ses jugements par analogie. elle n'est pas uniquement liée au texte, elle est aussi liée à l'esprit du texte.
Pour elle, l'embryon est bien un "être humain", même s'il n'est pas abouti.
Au contraire, c'est aussi parce qu'il n'est pas en pleine mesure de ses moyens, c'est parce qu'il est encore totalement dépendant que l'Eglise le reconnaît digne de défense.
Pour l'Eglise, la vie est sacrée, et l'âme de la personne (ce qui signifie l'acte créateur de Dieu) est là, dès la conception.

On trouve la source biblique de ce raisonnement ici ou là :
Isaïe 49,1 YHWH m'a appelé dès le ventre de ma mère, dès le sein il a prononcé mon nom.
Jérémie, 1,4-7 : «Avant de te former au ventre maternel, je t'ai connu ;
avant que tu sois sorti du sein, je t'ai consacré ;
comme prophète de nations, je t'ai établi »

Un"être"est capable d'exister par lui-même,non?Or,un foetus non viable ne peu s'"en sortir",sèparé de la femme qui le porte,alors...Si une femme avortait au bout de six mois et demi ou sept mois de grossesse-comme c'est autorisé par exemple en Espagne,et ça,trés franchement,ça me choque-alors,peut-être bien que ce serait un meurte,l'enfant prématuré étant viable.Mais sinon...

Oui, mais où situer la limite du "s'en sortir par lui-même"?
Nos vieux qui ne peuvent pas vivre sans l'assistance d'infirmier(e)s peuvent-ils être tués? Un siamois qui ne peut pas vivre sans le corps de son jumeau doit pouvoir être supprimé?

Et si une femme,enceinte par accident-ce qu'il faut bien sûr èviter à tout prit,mais ça,c'est un autre débat-est-ce-que c'est toujours une si bonne chose qu'elle garde l'enfant?Il vaut mieux,pour ledit enfant,avoir deux bons parents,ou,au moins,un qui soit"capable".Si il y a risque de maltrantance,d'abandon ou autre...

Depuis quand une grossesse par accident est-elle le seul cas où il y aurait risque de maltraîtance? Tous les autres facteurs de risques permettraient-ils donc d'avorter ? (alcoolisme, antécédents familiaux, dépression, ...)
libremax
libremax
Aka Taulique

Masculin Nombre de messages : 5035
Identité métaphysique : catholique
Humeur : bonne, tiens!
Date d'inscription : 26/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Concernant le droit à l'avortement Empty Re: Concernant le droit à l'avortement

Message par Geveil Lun 24 Jan 2011 - 19:03

D'accord, Libremax, maintenant si une femme porte un enfant à la suite d'un viol, par exemple, pouvez-vous comprendre qu'elle ne veut pas de cet enfant ? Or, tous les psy vous diront qu'un enfant non désiré sera souvent un enfant malheureux.
Vous me direz que ce n'est pas le problème de l'Eglise, et qu'un enfant malheureux sur terre sera peut-être heureux au ciel.

Soit, admettons, mais plutôt qu'interdire l'avortement, ne serait-il pas plus positif d'encourager les mères à aller au bout de leur grossesse.
Et que fait l'Eglise pour cela, accompagnement de la mère, foyers d'accueil, orphelinats, autres ?
Geveil
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Concernant le droit à l'avortement Empty Re: Concernant le droit à l'avortement

Message par SkyD Lun 24 Jan 2011 - 19:08

Un des problèmes de l'avortement est que cela laisse rarement la mère indemne. Il y a souvent des troubles psychologiques ou psychosomatiques qui le suivent. Et des problèmes peuvent aussi toucher les autres enfants de la famille, car ils peuvent développer un complexe de survivant.

SkyD
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1092
Localisation : Jura
Identité métaphysique : anabaptisme pomo
Humeur : volage
Date d'inscription : 09/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Concernant le droit à l'avortement Empty Re: Concernant le droit à l'avortement

Message par Lila Lun 24 Jan 2011 - 19:12

HS:
Gereve. Concernant ton invitation en signature (et les autres du même genre). Sorry, mais je me limite à quelques sujets. Je les choisis et je n'apprécie pas qu'on me les "impose".
C'est lassant, ces "invitations personnalisées". Impossible de ne pas les voir: l'oeil "remarque" instinctivement le mot qu'on a choisi comme pseudo. Alors même si les simples membres s'y mettent aussi, cela devient vraiment lourd.

Dans certains forums, il existe une fonction "ne pas voir les signatures", mais je ne l'ai pas trouvée ici.


merci

Lila
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 6327
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 26/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Concernant le droit à l'avortement Empty Re: Concernant le droit à l'avortement

Message par Bulle Lun 24 Jan 2011 - 20:52

HS réponse à Lila:
Lila a écrit: Alors même si les simples membres s'y mettent aussi, cela devient vraiment lourd.
Dans certains forums, il existe une fonction "ne pas voir les signatures", mais je ne l'ai pas trouvée ici.merci
Si un "simple membre" comme tu les appelles s'y met, c'est uniquement lorsqu'il accepte/décide qu'un sujet initié par lui devienne un "sujet phare". La "promotion" est faite dans quelques signatures et à l'affiche du forum.
Les signatures sont (comme indiqué dans la charte) liées à ces sujets : pour tirer l'oeil justement, pour que plus de personnes y participent et ils aboutissent si cela est possible à un dossier, travail collaboratif destiné à être publié.
Le premier dossier concernant l'euthanasie est en cours de rédaction.
Voilà, ce n'est pas pour embêter le monde, mais pour stimuler un thème.
Pour la bonne cause donc...


Dernière édition par Bulle le Mar 25 Jan 2011 - 8:31, édité 1 fois

_________________
Hello Invité !  Le Concernant le droit à l'avortement Quizzv10 du 01 mars 2021 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
Bulle
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 48797
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Concernant le droit à l'avortement Empty Re: Concernant le droit à l'avortement

Message par bernard1933 Lun 24 Jan 2011 - 22:43

Des bonnes soeurs ont été violées au Zaïre, du temps de Lumumba . On les a fait avorter discrètement, avec l' accord tacite du Vatican . Vous imaginez, une bonne soeur qui accouche d' un noirot ? Les femmes font ce qu' elles veulent de leur ventre, elles n' ont pas besoin de nos conseils ! La vie est sacrée ? J' ai vu un monstre ; il a pu vivre au nom de ce principe...Par contre, les curés n' oubliaient pas de suivre nos soldats, quelque soit leur casaque ! Les jeunes qu' on envoie se faire étriper, ça n' intéresse pas tellement nos églises !
bernard1933
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Concernant le droit à l'avortement Empty Re: Concernant le droit à l'avortement

Message par Nailsmith Lun 24 Jan 2011 - 22:53

Si j'étais homme de lois et chrétien, quel serait mon attitude sur l'avortement?. Premièrement, de par mes valeurs chrétiennes je ne serais pas pour l'avortement (pas pour les mêmes raisons que l'Église) mais comme législateur je ne serais pas pro vie légiférant contre l'avortement. Pourquoi? Pour ne pas léser la liberté de la femme ayant le choix de se faire avorter ou non. Le même sang coule dans le fœtus et en elle. C'est une partie d'elle. Mais pour faire un choix, il faut avoir des possibilités ou des solutions possibles. Les pro vie au lieu de légiférer contre l'avortement, devraient ouvrir des centres d'information et d'entraides à côté des cliniques d'avortement. Là, les femmes ou les filles majoritairement en détresses seraient informées sur l'aide qu'on pourrait leur donner et ainsi faire un choix. Vous savez, la compassion c'est se mettre à la place d'une femme qui découvre qu'elle est enceinte et que son état est non désiré. Imaginez le tiraillement de cette femme. J'avorte ou je le garde. J'avorte ou je le garde. C'est seulement ces deux phrases qu'elle a devant elle sans d'autres choix en plus des contraintes personnelles et familiales.
Nailsmith
Nailsmith
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1420
Localisation : Québec,Canada
Identité métaphysique : Chrétien lucide
Humeur : Égale
Date d'inscription : 06/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Concernant le droit à l'avortement Empty Re: Concernant le droit à l'avortement

Message par SkyD Lun 24 Jan 2011 - 23:41

Il y a, en tout cas en Suisse, des centres d'information. Et avec le nombre de personnes qui souhaiteraient adopter, l'avortement ne se justifie en aucune manière.

SkyD
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1092
Localisation : Jura
Identité métaphysique : anabaptisme pomo
Humeur : volage
Date d'inscription : 09/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Concernant le droit à l'avortement Empty Re: Concernant le droit à l'avortement

Message par Pakete Mar 25 Jan 2011 - 0:47

Le Grand Absent a écrit:Tu devrais lire la Bible au lieu de pomper sans vérifier les coquilles des sites évangéliques :

Gn 21.22 En ce temps-là, Abimélec, accompagné de Picol, chef de son armée, parla ainsi à Abraham: Dieu est avec toi dans tout ce que tu fais.
D'autant que le fait qu'il rapporte parle d'une action extérieure entraînant une fausse couche.
Libremax a écrit:Oui, mais où situer la limite du "s'en sortir par lui-même"?
Nos vieux qui ne peuvent pas vivre sans l'assistance d'infirmier(e)s peuvent-ils être tués? Un siamois qui ne peut pas vivre sans le corps de son jumeau doit pouvoir être supprimé?
Sauf qu'un vieux est une personne, contrairement à un embryon/foetus.
Pakete
Pakete
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 912
Localisation : Nulle Part
Identité métaphysique : Sans
Humeur : Ni plus ni moins.
Date d'inscription : 30/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Concernant le droit à l'avortement Empty Re: Concernant le droit à l'avortement

Message par Anthyme Mar 25 Jan 2011 - 1:45

… et qu’une mort peut être une libération …


Relisez le témoignage de Martin Gray.

Ensuite répondez à la question :
« Martin Gray est-il un assassin ? »

_____________________________________

Cette question ne s’adresse pas à vous, @Pakete.
Lorsque je lis ces frileux ratatinés invoquer leur amour d’un dieu qui les terrorise pour appuyer un enseignement destiné à me faire respecter ce avec quoi ils se saoulent !!!! ...
… une sombre rage me monte aux amygdales …


_____________________________________

Rectification …
Je vous dispense de répondre à ma question…
Gardez la pour vous-mêmes, dans le secret de vos consciences.

En ne vous lisant pas, je m’épargnerai le pitoyable spectacle de vos gesticulations hypocrites …
… votre chute est une … …Hummmmmm …

Que votre redouté Dieu veille sur vos cauchemars !
Vivez-les avec intensité, et soyez vos juges !
Anthyme
Anthyme
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 896
Localisation : Entre deux mondes
Identité métaphysique : Libre
Humeur : À l’écoute du silence …
Date d'inscription : 23/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Concernant le droit à l'avortement Empty Re: Concernant le droit à l'avortement

Message par libremax Mar 25 Jan 2011 - 9:51

Gereve a écrit:D'accord, Libremax, maintenant si une femme porte un enfant à la suite d'un viol, par exemple, pouvez-vous comprendre qu'elle ne veut pas de cet enfant ? Or, tous les psy vous diront qu'un enfant non désiré sera souvent un enfant malheureux.
Vous me direz que ce n'est pas le problème de l'Eglise, et qu'un enfant malheureux sur terre sera peut-être heureux au ciel.

Soit, admettons, mais plutôt qu'interdire l'avortement, ne serait-il pas plus positif d'encourager les mères à aller au bout de leur grossesse.
Et que fait l'Eglise pour cela, accompagnement de la mère, foyers d'accueil, orphelinats, autres ?

Etranges questions que tout cela, cher Gereve.
Bien sûr, qui'il est compréhensible qu'on ne veuille pas d'un enfant, surtout si celui-ci s'immisce dans la vie de sa mère contre son gré, et que son origine soit un acte d'agression !

Mais les psys auront beau dire : il n'y a pas que les enfants non désirés qui sont malheureux. Il s'agit précisément de réserver un accueil favorable à l'enfant qui n'a pas été désiré, et si la mère ne peut pas, il existe d'autres possibilités, et qui sont légales.
A vrai dire, il y a un problème de fond derrière tout cela, posé par le fait qu'aujourd'hui surtout, un enfant se doit d'être désiré. Il ne me semble pas malsain de considérer la vie comme étant sacrée, comme pouvant être accueillie plutôt qu'exigée (parce qu'en fait, ça revient à cela : l'enfant devient un dû au couple), et reconnue comme quelque chose qui nous dépasse forcément.

Je ne me suis pas renseigné sur des services d'Eglise prévus pour les futur mères en détresse, mais je sais que l'accouchement sous X existe et que quiconque a besoin d'accompagnement pour quoi que ce soit peut toujours le trouver dans l'Eglise, s'il le demande.
libremax
libremax
Aka Taulique

Masculin Nombre de messages : 5035
Identité métaphysique : catholique
Humeur : bonne, tiens!
Date d'inscription : 26/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Concernant le droit à l'avortement Empty Re: Concernant le droit à l'avortement

Message par libremax Mar 25 Jan 2011 - 9:52

Pakete a écrit:
Sauf qu'un vieux est une personne, contrairement à un embryon/foetus.

Oui... Qu'entendez-vous par "personne" ?
libremax
libremax
Aka Taulique

Masculin Nombre de messages : 5035
Identité métaphysique : catholique
Humeur : bonne, tiens!
Date d'inscription : 26/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Concernant le droit à l'avortement Empty Re: Concernant le droit à l'avortement

Message par Geveil Mar 25 Jan 2011 - 10:31

libremax a écrit:Mais les psys auront beau dire : il n'y a pas que les enfants non désirés qui sont malheureux.
Hum! Es-tu satisfait de cet argument ?

A vrai dire, il y a un problème de fond derrière tout cela, posé par le fait qu'aujourd'hui surtout, un enfant se doit d'être désiré. (parce qu'en fait, ça revient à cela : l'enfant devient un dû au couple),
Hélas, que des parents immatures ( Voir mon post sur " le peuple" ) veuillent un enfant comme on veut une poupée, pour leur propre satisfaction, et non tout simplement par amour de la vie, c'est un fait. Mais il me semble que tu glisses un peu facilement entre " un enfant désiré " et " un enfant dû", non?

Il ne me semble pas malsain de considérer la vie comme étant sacrée, comme pouvant être accueillie plutôt qu'exigée et reconnue comme quelque chose qui nous dépasse forcément.
La vie est sacrée aux yeux des hommes, et encore, pas tous, loin s'en faut, tu le sais très bien.
Mais elle est sacrée à tes yeux parce que tu considères qu'elle est donnée par Dieu.
Or, je l'ai signalé dans d'autres discussions, si je ne crois pas à ton dieu, je n'en suis pas moins très spiritualiste et profondément respectueux de la vie.
Toutefois, il y a deux choses que je mets au dessus de la vie ( ET qui, si on y réfléchit tant soit peu, la favorisent ), c'est la dignité de l'homme et le bonheur de vivre.
Je ne pense pas que si l'on vit dans un malheur insupportable, il faille s'accrocher à la vie, donc je peux comprendre le suicide. Et par exemple, pour un homme qui se voit déchoir, le suicide est à mes yeux un signe de grandeur.
Alors, pour ce qui est de l'avortement, c'est pareil, j'accepte volontiers qu'une femme mette un terme à une grossesse non voulue et source de souffrances physiques ou morales.

Ceci dit, mon cher Libremax, je suis certainement autant que toi révolté par la facilité avec laquelle certaines femmes font appel à l'IVG, quasiment comme à un contraceptif et j'y vois vraiment un manque de respect non seulement de la vie, mais de soi-même, un manque de dignité.

Comme tu peux le constater, finalement, ton point de vue et le mien sont affaire de croyance, et où l'on voit que les croyances divisent les hommes. Je pense qu'en cas de litige, tu ne passerais pas à l'acte, mais tu as des coreligionnaires casseurs de maternités pratiquantes de l'IVG, et plus grave encore, tueurs de médecins. Est-ce seulement la vie des embryons qui est sacrée pour tes coreligionnaires ?

Je ne me suis pas renseigné sur des services d'Eglise prévus pour les futur mères en détresse, mais je sais que l'accouchement sous X existe et que quiconque a besoin d'accompagnement pour quoi que ce soit peut toujours le trouver dans l'Eglise, s'il le demande.
J'ai comme l'impression que tu t'esquives, là. ( Sans agressivité de ma part Evil or Very Mad )
Geveil
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Concernant le droit à l'avortement Empty Re: Concernant le droit à l'avortement

Message par libremax Mar 25 Jan 2011 - 12:12

La vie est risquée.
Il ne s'agit pas, évidemment, d'en rester au seul constat que beaucoup sont malheureux pour justifier le malheur de beaucoup d'autres. L'idée est que ne pas être heureux ne devrait pas être une fatalité, et surtout, ne devrait pas constituer une formule toute faite qui serve, à son tour, à tout justifier : Si la vie est considérée comme sacrée, alors l'enfant, même non désiré à l'origine, peut trouver un foyer d'accueil.

Soyons clairs : C'est théorique! C'est un idéal ! Ce qui est criminel à mes yeux est de mépriser cet idéal, de ne pas tenter, personnellement, communautairement, d'y tendre simplement. C'est un crime, ou bien c'est un profond manque d'espoir tout aussi dramatique.

Il n'ya pas tant de différence entre l"enfant dû" et l' "enfant-poupée" : tout se passe comme si le couple estime que l'enfant est un droit pour lui, pire : qu'il est injuste de ne pas pouvoir avoir d'enfant. Dans ces cas, les couples mènent une course effrénée pour obtenir un enfant. C'est compréhensible, et ça ne fait pas forcément des enfants-dieux, mais tout concourt à faire de l'enfant le résultat de notre seul désir, de notre seule bonne volonté, qui ne laisse guère de place à l'imprévu... et au risque, justement : celui dont je parle plus haut.

Je ne pense pas que si l'on vit dans un malheur insupportable, il faille s'accrocher à la vie, donc je peux comprendre le suicide. Et par exemple, pour un homme qui se voit déchoir, le suicide est à mes yeux un signe de grandeur.
Alors, pour ce qui est de l'avortement, c'est pareil, j'accepte volontiers qu'une femme mette un terme à une grossesse non voulue et source de souffrances physiques ou morales.

Oui, vous faites fi, ici, et totalement, de la valeur de l' "embryon", qui n'est pas sa mère. C'est une question qui rentre dans le débat. Je n'ignore pas que beaucoup balayent la question en tenant, avec parfois des arguments très précis dans le domaine biologique ou philosophique , l'embryon pour un non-être humain, ou une non-personne. ... qui visent tous à considérer la vie comme un simple objet.

Je ne me suis pas renseigné sur des services d'Eglise prévus pour les futur mères en détresse, mais je sais que l'accouchement sous X existe et que quiconque a besoin d'accompagnement pour quoi que ce soit peut toujours le trouver dans l'Eglise, s'il le demande.

J'ai comme l'impression que tu t'esquives, là.


Il faudra m'expliquer pourquoi !
libremax
libremax
Aka Taulique

Masculin Nombre de messages : 5035
Identité métaphysique : catholique
Humeur : bonne, tiens!
Date d'inscription : 26/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 22 1, 2, 3 ... 11 ... 22  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum