La preuve de Dieu

Page 42 sur 44 Précédent  1 ... 22 ... 41, 42, 43, 44  Suivant

Aller en bas

La preuve de Dieu - Page 42 Empty Re: La preuve de Dieu

Message par pierre_b le Mar 2 Sep 2014 - 14:52

Quand on dit "un truc existe" c'est que notre pensée l'a accepté comme tel pour différentes raisons, scientifiques ou pas.

Cette existence, cette réalité est forcément passé au crible de notre pensée.

Je sais bien que le monde a de plus en plus tendance à considérer que la réalité ne peut être que démontrée, c'est son côté matérialiste, mais cette tendance n'est qu'une manière de penser.
Cette pensée est elle même du domaine du réel puisqu'elle existe. Elle n'a cependant pas le pouvoir de considérer que parcequ'elle existe elle ne peut être que la seule à exister puisqu'elle n'a qu'un juge: elle même.
Considérer que seule son existence ne vaut et ne prévaut est une forme de totalitarisme...
pierre_b
pierre_b
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1214
Localisation : nord du lot
Identité métaphysique : c'est à dire?
Humeur : c'est suivant
Date d'inscription : 09/07/2014

Revenir en haut Aller en bas

La preuve de Dieu - Page 42 Empty Re: La preuve de Dieu

Message par dedale le Mar 2 Sep 2014 - 19:00

pierre_b a écrit:Quand on dit "un truc existe" c'est que notre pensée l'a accepté comme tel pour différentes raisons, scientifiques ou pas.

Cette existence, cette réalité est forcément passé au crible de notre pensée.

Je sais bien que le monde a de plus en plus tendance à considérer que la réalité ne peut être que démontrée, c'est son côté matérialiste, mais cette tendance n'est qu'une manière de penser.
Cette pensée est elle même du domaine du réel puisqu'elle existe. Elle n'a cependant pas le pouvoir de considérer que parcequ'elle existe elle ne peut être que la seule à exister puisqu'elle n'a qu'un juge: elle même.
Considérer que seule son existence ne vaut et ne prévaut est une forme de totalitarisme...

En fait, ce n'est pas la réalité qui est démontrée, mais la réalité de quelque chose.
Ce n'est pas une question de matérialisme, car cela renvoie au dualisme esprit/matière. C'est une question de nécessité.
Dans certains cas, la question de la réalité ne peut concerner qu'un simple débat - somme toute, de banales tergiversations.
Mais dans d'autres situations, la question de la réalité peut concerner la survie.

Par exemple : Le réchauffement anthropique, est-il une réalité? Les prévisions catastrophiques qui sont faites sont-elles une réalité?
Le fait de conclure ou pas à une réalité entraîne des décisions. Et c'est là où cette notion prend tout son sens.

Certaines réalités n'ont aucun besoin de démonstration, d'autres par contre le nécessitent, notamment si l'on cherche à déterminer des causes et des conséquences.

Ca c'est la base.
Les modalités philosophiques ou idéologiques, ne changent rien à cela.
La réalité est bien sûr une notion, donc un objet de la pensée : C'est une fatalité - la pensée est la faculté avec laquelle nous nous représentons les choses, nous les traduisons.
Mais avant l'articulation de cette pensée structurée, il y a la cognition avec la chose, c'est à dire des conditions métaboliques qui nous permettent de la percevoir, de l'observer, d'en déterminer des caractéristiques physiques ou pas.

On peut parler de réalité sensible, de réalité objective, de réalité virtuelle....




dedale
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4699
Age : 58
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

La preuve de Dieu - Page 42 Empty Re: La preuve de Dieu

Message par Bulle le Mar 2 Sep 2014 - 20:43

ronron a écrit:
Bulle a écrit:Quel rapport entre hypothèse sur d'autres réels et savoir scientifique ?
Ça lui manque?
Je ne comprends pas ta question. Pourrais-tu préciser ?
il y a une différence entre observer quelque chose de réel et avoir une vision. Et les EMI expliquées par le surnaturel  comme tu le fais sont bel et bien de pures croyances.
Elles s’expliquent d’elles-mêmes... Alors on se laisse interpeller ou non...
Tu veux dire que les EMI, c'est-à-dire la "sensation de" s'explique d'elle-même ?
Pourrais-tu développer l'explication, j'ai trop hâte d'apprendre...
Faudrait que tu sépares le subtil de l’épais...
La phrase fait de l'effet mais  n'a rien à voir avec le propos :  "Encore une fois d'une part  le ressenti n'est pas la preuve de quoique ce soit : il est purement subjectif."
Raisonnement sceptique : Rien ne prouve que la lune vue n’est pas réelle (non plus que le contraire d'ailleurs)...
Le scepticisme scientifique n'a strictement rien à voir avec ce genre de raisonnement, voyons !  Mais je note que, selon toi,  rien ne prouve que la lune soit réelle...
Donne-moi un exemple d’expériences qui se rapprocheraient d’une EMI tout en montrant de nombreuses similarités.  
Les EMI provoquées par l'implantation d'électrodes...
Il n’y a qu’une explication et elle est psychologique. Peu importe, voilà la vérité. Allez, dégagez!
Ce n'est absolument pas ce que j'ai dit. Donc  je répète  : "L'explication psychologique de l'intérêt que peut trouver un sujet à laisser entendre qu'il a vécu quelque chose d'extraordinaire qui lui donne des pouvoirs que les autres n'ont pas n'a rien de subjectif." :  faire un bouquin, prétendre avoir récupéré des dons permettant de soigner c'est beaucoup plus valorisant et lucratif que de sortir de l'hosto comme un mec lambda. C'est une manière pas forcément consciente d'ailleurs, de se mettre au dessus des autres sur un fond de : "j'ai été choisi".
Objectivement? Mais voyons, les témoignages ne sont pas recevables!.
J'ai écrit que vivre un accident de la route, un accident vasculaire cérébral, un accident d'anesthésie est objectivement une expérience traumatisante ; tu le nies ?
Devant les EMI, toi-même poses un jugement. Mais ton jugement n’est-il pas subjectif? Donc qu’est-ce que ça vaut?
Je décris des faits. Une EMI est par définition " une expression désignant un ensemble de « visions » et de « sensations » consécutives à une mort clinique ou à un coma avancé.". Et si X interprète cette expérience comme la preuve que la conscience continue à vivre après la mort c'est bien une interprétation filtrée par son mental. Et si Y se sert de cette expérience pour monnayer de prétendus dons en résultant, ou publie un livre, ou fait des conférence :  il tire bien des bénéfices secondaires.
Si j'avais écrit : c'est un gros manipulateur qui exploite de pauvres gogos. Ou un gros malin qui a trouvé des revenus complémentaires, là j'aurais posé un jugement.


En espérant que tu ne me la remettras plus
Et pourquoi je ne la remettrais plus ? C'est faux  ? Les rats ont une activité cérébrale qui s'intensifie dans la minute qui suit l'arrêt cardiaque oui ou non ?  Le phénomène est observé depuis un bout de temps ou non ? Un humain qui témoigne a été réanimé oui ou non ?

_________________
Hello Invité !  Le La preuve de Dieu - Page 42 Quizzj10du 01 septembre 2019 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
Bulle
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 44692
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

La preuve de Dieu - Page 42 Empty Re: La preuve de Dieu

Message par ronron le Mer 3 Sep 2014 - 0:37

Bulle a écrit:Quel rapport entre hypothèse sur d'autres réels et savoir scientifique ?
ronron a écrit:Ça lui manque?
Je ne comprends pas ta question. Pourrais-tu préciser ?
J'ai cru comprendre que la science spéculait ou, à tout le moins, faisait l'hypothèse d'un autre niveau de réalité pour expliquer l'origine de ce monde. L'on pourrait même avancer que dans l'EMI, le contact s'établit d'esprit à esprit par télépathie ou autrement, la connaissance est directe, etc.

il y a une différence entre observer quelque chose de réel et avoir une vision. Et les EMI expliquées par le surnaturel  comme tu le fais sont bel et bien de pures croyances.
Elles s’expliquent d’elles-mêmes... Alors on se laisse interpeller ou non...
Tu veux dire que les EMI, c'est-à-dire la "sensation de" s'explique d'elle-même ?Pourrais-tu développer l'explication, j'ai trop hâte d'apprendre...
Rien ne prouve que ce que vit l'EMIste n'est pas réel (la sensation vécue, c'est aussi du réel, en passant). Il n'y a pas d'interférence au niveau du mental quand l'EMIste dit avoir vécu une revue de vie... On n'est pas que dans la sensation puisque tu vis l'expérience. De même pour le type de jugement qu'on y retrouve et qu'on ne retrouve pas ailleurs...

"Encore une fois d'une part  le ressenti n'est pas la preuve de quoique ce soit : il est purement subjectif."
Prouve objectivement que ce subjectif existe.

Raisonnement sceptique : Rien ne prouve que la lune vue n’est pas réelle (non plus que le contraire d'ailleurs)...
Le scepticisme scientifique n'a strictement rien à voir avec ce genre de raisonnement, voyons !  Mais je note que, selon toi,  rien ne prouve que la lune soit réelle...
Bien sûr, tu peux interpréter dans le sens que tu veux, mais rien ne prouve que ce que vit l'EMIste ne correspond pas à un autre niveau de réalité.

Donne-moi un exemple d’expériences qui se rapprocheraient d’une EMI tout en montrant de nombreuses similarités.  
Les EMI provoquées par l'implantation d'électrodes...
Eh bien, j'aimerais bien voir tes sources, avec au moins la revue de vie, le jugement, la rencontre avec des décédés, incluant des conversations, enseignements, etc.

"L'explication psychologique de l'intérêt que peut trouver un sujet à laisser entendre qu'il a vécu quelque chose d'extraordinaire qui lui donne des pouvoirs que les autres n'ont pas n'a rien de subjectif." :  faire un bouquin, prétendre avoir récupéré des dons permettant de soigner c'est beaucoup plus valorisant et lucratif que de sortir de l'hosto comme un mec lambda. C'est une manière pas forcément consciente d'ailleurs, de se mettre au dessus des autres sur un fond de : "j'ai été choisi".
Assez réductionniste comme propos et un peu trop de type généralisation abusive... Quand ça manque d'argument, comme tu dis...

Mais voyons, les témoignages ne sont pas recevables!.
J'ai écrit que vivre un accident de la route, un accident vasculaire cérébral, un accident d'anesthésie est objectivement une expérience traumatisante ; tu le nies ?
Et toi, tu nies que l'EMI vécue par l'une de ces personnes ne serait pas dans le registre objectif contraire?

Et si X interprète cette expérience comme la preuve que la conscience continue à vivre après la mort c'est bien une interprétation filtrée par son mental. Et si Y se sert de cette expérience pour monnayer de prétendus dons en résultant, ou publie un livre, ou fait des conférence :  il tire bien des bénéfices secondaires.
Y a probablement des profiteurs... Même là, qu'est-ce que ça prouve? Que si l'EMI a véritablement été vécue, elle n'était pas réelle? Et puis, je n'y suis pour rien que les gens reviennent avec des certitudes... Et le goût de communier leur expérience... À propos, je me demande bien quelle est la proportion de gens qui publient leur expérience...

En espérant que tu ne me la remettras plus
Et pourquoi je ne la remettrais plus ? C'est faux  ? Les rats ont une activité cérébrale qui s'intensifie dans la minute qui suit l'arrêt cardiaque oui ou non ?  Le phénomène est observé depuis un bout de temps ou non ? Un humain qui témoigne a été réanimé oui ou non ?
Je te montre la lune et toi, tu regardes n'importe où ailleurs.

ll y a un nom pour ça...
ronron
ronron
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6488
Localisation : Canada
Identité métaphysique : agnostique ascendant ouvert
Humeur : ciel bleu
Date d'inscription : 07/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

La preuve de Dieu - Page 42 Empty Re: La preuve de Dieu

Message par dedale le Mer 3 Sep 2014 - 2:31

ronron a écrit:Il serait pour le moins intéressant de savoir s’il y a eu confirmation de cette analyse de Woerlee par les principaux intéressés.

Quels principaux intéressés?

Il y a aussi plusieurs cas où une personne dans une ambulance voit de haut les ambulanciers lui faire un massage cardiaque.

Oui, c'est ce qu'elles opnt dit, ou peut être même la vision qu'elles ont eu.

Malheureusement Mme Reynolds est décédée. Je lui aurais simplement demandé si on lui avait expliqué en détails la procédure et si elle avait vu avant l'intervention chirurgicale l’instrument qu’elle décrit dans sa EMI comme une brosse à dents, etc.

Et tu crois donc que mme Reynolds, convaincue d'avoir touché le royaume divin, t'aurais répondu : "non, non, tout ça c'est de la foutaise!"?

En réécoutant la vidéo, j’ai noté que Mme Reynolds parlait des personnes qu’elle a rencontrées «comme s’ils étaient faits de lumière». Cela me rappelle une de mes intuitions : «Nous sommes lumière et nous retournons à la lumière.»

Je me disais aussi en fin de semaine qu’il devait subsister en nous de ce quelque chose qui a toujours été...

Ce sont des questions existentielles.
En fait, d'un certain point de vue, nous sommes immortels, éternels - ou presque. Il n'y a pas d'au-delà, il n'y a pas d'existence particulièrement terrestre, spirituelle ou matérielle : Il n'y a que des états de propagation et du devenir.
Le temps, l'existence, sont des percepts.

dedale a écrit:Les tenants du survivalisme, de la vie après la vie, sont capables de gober n'importe quoi sans aucun esprit critique.
Ca n'exclue pas les exceptions.
Je prends ça comme un compliment?

Comme un constat.
Un témoin-patient (ou plusieurs) raconte leur décorporalisation, et tu dis "oui, oui!".
Tu me fais un topo à propos d'un illuminé dont on raconte qu'on a raconté qu'on raconte qu'il fait des prophéties, et j'en passe.
C'est quoi ta secte? sourire

Quoi qu’il en soit, n’ayant pas toi-même le fin mot de l’histoire à ce sujet - en fait, tu n’as que la non-preuve que tu considères comme une preuve

Il n'y a pas de preuve, il n'y a que des "on dit". Ce sont des rumeurs, des histoires.

Dans la mythologie, les navigateurs affirmaient avoir vu des monstres, des géants dont la tête dépassait les nuages, des cyclopes, etc.
C'est très mignon, on ne contestera pas l'imagination débordante de ces personnes. Mais c'est pas pour ça qu'on gobe.

tu n’as pas non plus l’esprit critique (à ce sujet)...

C'est le monde à l'envers.
Tu ne sais même pas ce qu'est un esprit critique.
Et pourtant tu t'intéresses à un domaine où il vaut mieux ne pas en manquer.

Tu es trop absolutiste... Des témoignages peuvent s’avérer même s’il y a place pour la possibilité d’erreur...

Ces témoignages, s'avèrent-ils?

Il n'y a pas de clarification dans le domaine des EMI : On peut prendre le témoignage d'une personne a priori tout à fait fiable comme celui de mystificateurs fêlés propageant des rumeurs de prophéties.
C'est clair qu'il n'y a quasiment aucune lucidité, aucun discernement.
Et les "argument" ne sont pas très différents de ceux de n'importe quelle secte.

Raisonnée? C’est ce que je me disais aussi: une part subjective...

Si tu n'es pas objectif, au moins ne sois pas une éponge. sourire
On peut être totalement subjectif mais pertinent, posséder du bon sens, de la profondeur dans l'analyse.
Simplement la subjectivité possède d'énormes limites.

Il y a dans le raisonnement une preuve intrinsèque de la présence de l’homme...

Oui certes, mais ça on s'en serait douté. Le raisonnement est humain.
- Mais peut être y vois-tu un problème, quelque chose d'anormal, une erreur de la nature ou quelque chose comme ça?
dedale
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4699
Age : 58
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

La preuve de Dieu - Page 42 Empty Re: La preuve de Dieu

Message par dedale le Mer 3 Sep 2014 - 3:33

ronron a écrit:Rien ne prouve que ce que vit l'EMIste n'est pas réel

En positif, ce que tu dis signifie : Tout prouve que ce que vit l'EMIste est réel.
- La non preuve de ce qui n'est pas, c'est du baragouinage qui n'a aucun sens.

La réalité est que rien ne prouve que ce que vit l'EMIste est réel.
Il n'y a pas de preuve. C'est un fait.

(la sensation vécue, c'est aussi du réel, en passant).

C'est précisément ça la cause de la confusion : L'expérience peut se vivre comme si elle était réelle.
- Un fou qui se prend pour Napoléon est Napoléon. L'est-il réellement? Réponse : Non.
Faut quand même aller voir un peu plus loin que les apparences.

Il n'y a pas d'interférence au niveau du mental quand l'EMIste dit avoir vécu une revue de vie...

Dans son état, l'EMIste ne se souvient pas précisément du moment où il vit ses expériences. Rien ne dit que c'est pendant l'instant où il n'y a plus d'activité.

On n'est pas que dans la sensation puisque tu vis l'expérience.

Et pourquoi pas?
Quand tu rêves que tu voles comme un oiseau, tu penses que c'est réel? Tu crois que notre système cérébral n'est pas en mesure de produire intérieurement ce scénario et te le faire ressentir.
Le cerveau peut produire de la dopamine, mon vieux : D'où tu crois que ça vient les extases, les hallus, les états de conscience modifiée...?
Toi, en tant que sujet, expérienceur, tu es incapable de différencier le réel de cette expérience virtuelle.

De même pour le type de jugement qu'on y retrouve et qu'on ne retrouve pas ailleurs...

Tu as vérifié, ou c'est ce qu'on raconte?
Et donc tu penses que ce "jugement" est un produit exclusif de l'EMI?
Et bien évidemment, si l'EMIste le dit, alors c'est une vérité sacralisée?

Prouve objectivement que ce subjectif existe.

Tant que tu ne démontres pas que c'est objectif, ça reste subjectif.
Et tant que c'est subjectif, ça n'engage que soi : On ne peut pas l'imposer comme une réalité.

Si tes arguments sont subjectifs, c'est parce que tu construits ton raisonnement sur la base d'éléments invérifiables, imaginaires ou spéculatifs, dont certains sont pour toi des vérités.
Pour le moment tu n'exprimes que des opinions : et tes opinions relèvent de la subjectivité.

Bien sûr, tu peux interpréter dans le sens que tu veux, mais rien ne prouve que ce que vit l'EMIste ne correspond pas à un autre niveau de réalité.

"Un autre niveau de réalité", c'est une spéculation.
- Est-ce que cet autre niveau est un état de fait pouvant correspondre à une réalité? Est-ce justifié d'en appeler à d'autres réalités? Si oui pourquoi?
- L'EMI serait-elle une expérience si exceptionnelle, si incompréhensible, qu'elle exigerait d'étendre notre réalité déjà si vaste?
Tu es dans la mystification.

Les EMI provoquées par l'implantation d'électrodes...

J'ai entendu parler ou vu quelque part sur internet, ou une doc.

Bulle a écrit:"L'explication psychologique de l'intérêt que peut trouver un sujet à laisser entendre qu'il a vécu quelque chose d'extraordinaire qui lui donne des pouvoirs que les autres n'ont pas n'a rien de subjectif." :  faire un bouquin, prétendre avoir récupéré des dons permettant de soigner c'est beaucoup plus valorisant et lucratif que de sortir de l'hosto comme un mec lambda. C'est une manière pas forcément consciente d'ailleurs, de se mettre au dessus des autres sur un fond de : "j'ai été choisi".
Assez réductionniste comme propos et un peu trop de type généralisation abusive... Quand ça manque d'argument, comme tu dis...

Pourtant c'est ça le busisness.
Il y a des sujets bien plus fondamentaux que la survie de Popaul dans l'au-delà, qui ne bénéficient d'aucune médiatisation.
Ce sont des sujets à sensation, ça fait couler de l'encre et sortir des personnes de l'occurrence monotone, pointer l'attention qu'ils réclament sur eux.

C'est sûr que ce genre d'épreuve nous confronte à la mort. Et dans la mort, on ne veut pas être seul.

Et toi, tu nies que l'EMI vécue par l'une de ces personnes ne serait pas dans le registre objectif contraire?

Rien ne le démontre.
dedale
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4699
Age : 58
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

La preuve de Dieu - Page 42 Empty Re: La preuve de Dieu

Message par ronron le Mer 3 Sep 2014 - 4:21

dedale a écrit:
ronron a écrit:Il serait pour le moins intéressant de savoir s’il y a eu confirmation de cette analyse de Woerlee par les principaux intéressés.
Quels principaux intéressés?
Sabom, Spetzler, Reynolds.

]Il y a aussi plusieurs cas où une personne dans une ambulance voit de haut les ambulanciers lui faire un massage cardiaque.
Oui, c'est ce qu'elles opnt  dit, ou peut être même la vision qu'elles ont eu.
Que veux-tu dire par vision dans ce contexte? Qu'elles ont véritablement vu ce qui se passait réellement?

En fait, d'un certain point de vue, nous sommes immortels, éternels - ou presque. Il n'y a pas d'au-delà, il n'y a pas d'existence particulièrement terrestre, spirituelle ou matérielle : Il n'y a que des états de propagation et du devenir.
Le temps, l'existence, sont des percepts.
Pas mal...

Tu ne sais même pas ce qu'est un esprit critique.
Et pourtant tu t'intéresses à un domaine où il vaut mieux ne pas en manquer.
L'esprit critique intègre-t-il l'indécidabilité, la suspension du jugement? Exclut-il la généralisation abusive, la conclusion hâtive, le préjugé?

Tu connaîtrais toutes les définitions d'esprit critique que cela ne serait pas suffisant pour te qualifier... Comme quoi, tu joues au plus malin...

Il n'y a pas de clarification dans le domaine des EMI : On peut prendre le témoignage d'une personne a priori tout à fait fiable comme celui de mystificateurs fêlés propageant des rumeurs de prophéties.
C'est clair qu'il n'y a quasiment aucune lucidité, aucun discernement.
Tu donnes quasiment dans l'amalgame...

Raisonnée? C’est ce que je me disais aussi: une part subjective...

Si tu n'es pas objectif, au moins ne sois pas une éponge. sourire
Si tu me vois comme une éponge, je te vois comme manquant de discernement (à mon propos)... Comme quoi, la lucidité... Y a mieux à comprendre dans «Tout est reçu selon la forme du récipient» [Aristote?].

On peut être totalement subjectif mais pertinent, posséder du bon sens, de la profondeur dans l'analyse.
Merci.
ronron
ronron
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6488
Localisation : Canada
Identité métaphysique : agnostique ascendant ouvert
Humeur : ciel bleu
Date d'inscription : 07/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

La preuve de Dieu - Page 42 Empty Re: La preuve de Dieu

Message par ronron le Mer 3 Sep 2014 - 4:45

dedale a écrit:
D'ailleurs je t'ai demandé des détails par rapport à l'expérience de ta voisine.

Que veux-tu savoir comme détail?
Qu'a-t-elle vécu lors de sa EMI (décorporation, tunnel, revue de vie, rencontre avec des décédés, lumière, amour, communication télépathique, type d’information, dons, perte de la peur de la mort, nouvelles croyances, etc.)?

Son livre en anglais est paru six mois avant les événements du 11 septembre 2001...

Tu connais bien ce livre? Que dit-il exactement à propos du 11 sept?
Disons que j’ai lu ce livre il y a un bon moment.

Dans un autre message, j’écrivais : «il mentionne la possibilité d'une attaque terroriste majeure à New-York ou Washington six mois avant les événements du 11 septembre 2001. Fait tout de même intéressant à noter, cela fut suffisant pour que le New York Times en parle : The reason behind the sudden interest in Mr. Dougherty appears on page 252 of his book: ''A major terrorist attack may befall New York City or Washington, D.C., severely impacting the way we live in the United States.'’»
L'article

En français, aux éditions Le jardin des livres - 2004, c'est à la page 185. Il en reparle dans une entrevue rapporté aux pages 193-194.

Dougherty l a fait plusieurs autres prophéties, suite à des révélations : Se sont-elles réalisées?
Il les reçoit parfois sous forme de visions. Il parle de groupes de fanatiques religieux commettant des actes criminels au nom de dieu etc., de réactions en chaîne en Afrique, en Europe, en Russie, en Chine... Catastrophes naturelles aux États-Unis...

Je me rappelle être tombé sur un site, il y a un certain temps : C'était pas beau à voir.
Il citait des extraits des paroles de Dougherty qui y figurait comme la référence, genre : Je suis venu pour vous sauver, des cataclysmes vont s'abattre sur vous si vous ne priez pas dieu, etc
C’est pas tout à fait dans ce style-là, mais je comprends que ça se présente pour certains de cette façon. Ça demanderait une relecture pour un tant soi peu se faire une idée plus exacte (Voie express pour le Paradis).

Vu que ce genre de gars voit le jugement divin à tout instant,
Encore de l’exagération... Il dit que nous allons droit la tête dans le mur et invite à méditer et à prier pour connaître le plan de dieu... C’est la Femme de Lumière qui l’informe...

il y a une probabilité pour que ça finisse par tomber plus ou moins juste, un jour ou l'autre.
Reste plus qu'aux croyants à faire des rapports là où il n'y en a pas.
Il a parlé d’attaques terroristes majeures à New-York ou Washington (précisé en et/ou lors de l’entrevue ajoutée à la fin de son livre). En connais-tu qui sont venus aussi proches? C’est tout de même pas madame-monsieur boule de cristal qui l’ont écrit dans leurs livres à prédictions. Non, c’est un gars qui a fait une EMI! Quelle coïncidence tout de même!

Si j'entend, et je te répète que ces convergences sont culturelles.
Sur le type de jugement? Je ne pense pas.
Sur la rencontre avec des êtres décédés? Je ne pense pas.
Sur des échanges télépathiques? Je ne crois pas.
Sur de l’information par rapport au futur de la personne, du monde, etc.? Je ne crois pas.
Sur des ajustements par rapport à certaines croyances? Je ne pense pas.
Sur la perte de la peur de la mort? Je ne crois pas.
Sur l’acquisition du pouvoir de guérison par les mains? (Je ne pense pas)
Etc.

Une chose est certaine : On n'en sait jamais assez.
T’as droit à une étoile...

Mais de qui est cette pensée : «La réalité est transcendante puisqu'elle est extérieure à la pensée.»? Et qu'est-ce que ça veut dire?

La réalité est par définition un état de fait qui a sa propre existence observable : Ca existe au prélable en tant que tel sans besoin de s'imaginer ou de définir  quoi que ce soit.
Le problème, c’est que tu donnes un statut transcendant à la réalité (ou à la pensée, c'est selon). Donc on se demande où est la pensée elle-même alors qu’elle fait partie de la réalité. Corrige-moi si je me trompe, mais il me semble avoir lu que le dualisme en science était âprement combattu...

Un vrai neurochirurgien sait très bien que le cerveau peut produire toutes sortes d'expériences, de visions, notamment s'il est déconnecté : Ce ne sont pas des expériences réelles : Sans ton cerveau, elles n'existent pas.
Pour le neurochirurgien Alexander, l’expérience a fait sauter ses convictions, croyances...

Selon certaines sources, il semblerait à certains égards qu'Alexander en aurait aussi rajouté...

Ce sont des rescapés, il ont besoin d'attention, de compréhension, d'assistance - mais pas des cobayes pris personnellement à parti pour justifier les croyances survivalistes.
Tous les EMIstes n’étaient pas nécessairement survivalistes... Ils le deviennent sur la base d’une expérience... Mais vaut-il mieux dire qu’ils croient ou qu’ils savent?

Et de leur point de vue?

Tout aussi heureux ceux qui ont vécu l’expérience sans avoir cru?
ronron
ronron
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6488
Localisation : Canada
Identité métaphysique : agnostique ascendant ouvert
Humeur : ciel bleu
Date d'inscription : 07/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

La preuve de Dieu - Page 42 Empty Re: La preuve de Dieu

Message par Jipé le Mer 3 Sep 2014 - 10:23

A part ça Ronron, tu nous as dit être "agnostique" en la matière de EMI, que tu as des doutes...Mais quels sont tes doutes, qu'est-ce qui fait que, malgré tes propos, tu ne te dis pas convaincu totalement ?

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
Jipé
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 26976
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2019: Heureux comme en 2018 !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

La preuve de Dieu - Page 42 Empty Re: La preuve de Dieu

Message par dedale le Mer 3 Sep 2014 - 13:47

Alors là, y'a une tartine, je vais répondre à ce que je peux.

ronron a écrit:Disons que j’ai lu ce livre il y a un bon moment.

Dans un autre message, j’écrivais : «il mentionne la possibilité d'une attaque terroriste majeure à New-York ou Washington six mois avant les événements du 11 septembre 2001. Fait tout de même intéressant à noter, cela fut suffisant pour que le New York Times en parle : The reason behind the sudden interest in Mr. Dougherty appears on page 252 of his book: ''A major terrorist attack may befall New York City or Washington, D.C., severely impacting the way we live in the United States.'’»
L'article

En français, aux éditions Le jardin des livres - 2004, c'est à la page 185. Il en reparle dans une entrevue rapporté aux pages 193-194.

Selon les docs télévisées, les américains avaient reçus de sévères menaces bien avant les attentats du 11 sept, où il était justement question de New-York et Washington.
Bush et la CIA étaient censés être prévenus, et il y a même d'anciens responsables de la CIA qui lui reprochent de ne pas avoir réagi, et prit ces menaces avec l'attention qui s'imposait.
On dit que Bush savait : Sa famille était soi-disant en bisbi avec celle de Ben Laden.
Et il semble que Dougherty ait eu des entrées dans ces milieux aisés du busisness, des finances : Ses prophéties ne semblent pas aller plus loin que les échos qui existaient déjà.

Il les reçoit parfois sous forme de visions. Il parle de groupes de fanatiques religieux commettant des actes criminels au nom de dieu etc., de réactions en chaîne en Afrique, en Europe, en Russie, en Chine... Catastrophes naturelles aux États-Unis...

Ca ce ne sont pas des prophéties, mais des constats.

C’est pas tout à fait dans ce style-là, mais je comprends que ça se présente pour certains de cette façon. Ça demanderait une relecture pour un tant soi peu se faire une idée plus exacte (Voie express pour le Paradis).

Si on est neutre par rapport à un discours de foi, ça se présente comme ça.

dedale a écrit:Vu que ce genre de gars voit le jugement divin à tout instant,
Encore de l’exagération... Il dit que nous allons droit la tête dans le mur et invite à méditer et à prier pour connaître le plan de dieu...

Il n'y a pas vraiment de différence.

Il a parlé d’attaques terroristes majeures à New-York ou Washington (précisé en et/ou lors de l’entrevue ajoutée à la fin de son livre). En connais-tu qui sont venus aussi proches? C’est tout de même pas madame-monsieur boule de cristal qui l’ont écrit dans leurs livres à prédictions. Non, c’est un gars qui a fait une EMI! Quelle coïncidence tout de même!

Il y a des attentas terroristes, des génocides, des cataclysmes, pas tous les jours mais presque.
- Je ne comprends pas que les EMIstes ne nous les prophétisent pas, au moins les plus importants - puisque pour toi il y a une relation de cause à effet.

Sur le type de jugement? Je ne pense pas.
Sur la rencontre avec des êtres décédés? Je ne pense pas.
Sur des échanges télépathiques? Je ne crois pas.
Sur de l’information par rapport au futur de la personne, du monde, etc.? Je ne crois pas.
Sur des ajustements par rapport à certaines croyances? Je ne pense pas.
Sur la perte de la peur de la mort? Je ne crois pas.
Sur l’acquisition du pouvoir de guérison par les mains? (Je ne pense pas)
Etc.

Là on voit bien le bon croyant qui parle et qui ne se réfère qu'à des croyances parfaitement invérifiables.

Cet état d'esprit est très similaire à celui des soucoupistes, des abductions, de ce que l'on raconte à propos des gourous, du paranormal, des superstitions....

On continue. J'ai vu pire.

Le problème, c’est que tu donnes un statut transcendant à la réalité

Ce n'est pas un problème c'est un fait.
- La réalité est le caractère propre d'une chose, d'un système, d'un état.
Ce n'est donc pas ce que nous en présupposons, ce que nous en pensons ou ce que nous en croyons : C'est ce qui est observable, mesurable éventuellement et qui peut se traduire en paramètres quel que soit le langage, la culture, l'idéologie, quelles que soient les limites ou les capacités.

Dieu n'est pas transcendant car cela reste un objet de la pensée, entièrement défini par la pensée.

La transcendance, c'est quand l'objet de la pensée se rapporte à un objet réel, possédant une existence propre, extérieure, au-delà, de la pensée.

Donc on se demande où est la pensée elle-même alors qu’elle fait partie de la réalité.

La faculté de penser, de raisonner, de réfléchir, est une réalité.
Mais pas forcément ce à quoi tu penses.

La distinction entre la pensée et l'objet de la pensée est une modalité philosophique très ancienne : De ce point de vue, les sciences n'ont rien inventé, elles n'ont fait que confirmer ce que l'on supposait fortement à des périodes plus anciennes.

Corrige-moi si je me trompe, mais il me semble avoir lu que le dualisme en science était âprement combattu...

Dans les sciences, s'il y a dualisme, c'est dans la nature du système, mais pas dans le raisonnement.
En l'occurrence, la transcendance n'est pas une propriété de l'esprit (vs matière : simplisme binaire), mais un rapport cognitif avec la nature.

Pour le neurochirurgien Alexander, l’expérience a fait sauter ses convictions, croyances...

Vu qu'il est lui-même un patient, il perd sa neutralité.

Tous les EMIstes n’étaient pas nécessairement survivalistes...

Tous ceux qui font aveuglément des théories sans discerner la réalité du champs des expériences neurologiques intérieures, sont des survivalistes.
Les EMIstes sont les patients, ils ne savent pas exactement ce qui se passe, ils s'en réfèrent aux grands théoriciens survivalistes.

Ils le deviennent sur la base d’une expérience...

Ils le deviennent parce qu'on leur chante qu'"il n'y a que cette explication, que la vérité divine est indémontrable donc vraie parce qu'indémontrée, et que les sciences ne sont que mensonges.
Quelques caricatures scientifiques et du bourrage de crâne et on a un survivaliste.

Mais vaut-il mieux dire qu’ils croient ou qu’ils savent?

La véracité du savoir est une éthique que les pseudo-sciences ne connaissent pas.
Le savoir peut te conduire devant des choses qui peuvent paraître injustes, amorales, inhumaines, pouvant être contraire à ta nature ou tes utopies.
Pour beaucoup, cela peut paraître injuste et injustifié, de disparaître - non pas physiquement, ça c'est rien, mais de savoir que cette petite personnalité un jour cessera d'exister.
On croit parce qu'on a peur.

Nous sommes des allumettes, quand nous nous éteignons, la fabrique continue.
Et de leur point de vue?

Tout aussi heureux ceux qui ont vécu l’expérience sans avoir cru?

Tu ne peux te fier qu'à ce que tu veux bien croire.

Si tu me vois comme une éponge, je te vois comme manquant de discernement (à mon propos)... Comme quoi, la lucidité...

Je me fies à tes arguments. Tu n'es peut être pas une éponge, toi, dans ton existence, dans ta vie de tous les jours.
Mais tu en es une parce que tu ne retiens que le jus alimentant tes croyances.
C'est un fait.

dedale a écrit:Il n'y a pas de clarification dans le domaine des EMI : On peut prendre le témoignage d'une personne a priori tout à fait fiable comme celui de mystificateurs fêlés propageant des rumeurs de prophéties.
C'est clair qu'il n'y a quasiment aucune lucidité, aucun discernement.
Tu donnes quasiment dans l'amalgame...

Je te décris un amalgame.

L'esprit critique intègre-t-il l'indécidabilité, la suspension du jugement? Exclut-il la généralisation abusive, la conclusion hâtive, le préjugé?

L'esprit critique, ça consiste à ne pas regarder la paille dans l'oeil du voisin, mais la poutre qui est dans le sien.
- Si je critique et contre-argumente, déverrouille ta posture théogonique figée, c'est parce que tu ne le fais pas toi-même.
Ce ne serait pas pareil si tu me disais : Je pense que voilà le pour et voilà le contre.

Tu connaîtrais toutes les définitions d'esprit critique que cela ne serait pas suffisant pour te qualifier... Comme quoi, tu joues au plus malin...

Qu'est-ce que tu baragouines là?
- Faut t'expliquer qu'une personne sous traitement après accident cardiaque peut se faire un film, peut être influencée sans s'en rendre compte par la culture religieuse qui est totalement obsédée par la peur de la mort, par le spiritualisme moribond qui s'imagine que nos âmes errent dans les limbes, ou se fantasme des dons télépathiques...

Faut revenir à la raison, au bon sens : Tout ça c'est de l'affabulation.
Ce sont les grands théoriciens survivalistes, et non les EMIstes, qui propagent ces foutaises d'un autre âge.
Les EMIstes ne font que rapporter ce dont ils se souviennent, leurs sensations, dans un coma.

Que veux-tu dire par vision dans ce contexte? Qu'elles ont véritablement vu ce qui se passait réellement?

Dans ce contexte, une vision reste ce qu'elle est : Une expérience psy de la pensée, dont l'objet est mental, intellectuel, imaginaire, ...
dedale
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4699
Age : 58
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

La preuve de Dieu - Page 42 Empty Re: La preuve de Dieu

Message par dedale le Mer 3 Sep 2014 - 16:22

ronron a écrit:Y a mieux à comprendre dans «Tout est reçu selon la forme du récipient» [Aristote?].

Aristote, c'est l'antiquité, de la littérature pour nous, de l'histoire ancienne.
Nous ne sommes pas des "récipients". Il faudrait croire en une âme qui s'incarne pour penser ça.
Selon ce que j'ai appris à l'école, il y a pas loin de 40 ans de cela, Aristote pensait que notre cerveau, c'est à dire la graisse de notre boite crânienne, était un genre de refroidisseur.
Ca se comprend : A l'époque, on faisait ce qu'on pouvait. Mais aujourd'hui? Continuer à penser de telles choses?
( Croyance qui fut reprise jusqu'au 16° par les jésuites, si je me souviens bien : je ne vais pas aller vérifier. )

Tu as 2500 ans à rattraper.


dedale
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4699
Age : 58
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

La preuve de Dieu - Page 42 Empty Re: La preuve de Dieu

Message par ronron le Mer 3 Sep 2014 - 16:27

dedale a écrit:Selon les docs télévisées, les américains avaient reçus de sévères menaces bien avant les attentats du 11 sept, où il était justement question de New-York et Washington.
L'information en question est venue après les attentats.

Bush et la CIA étaient censés être prévenus, et il y a même d'anciens responsables de la CIA qui lui reprochent de ne pas avoir réagi, et prit ces menaces avec l'attention qui s'imposait.
On dit que Bush savait : Sa famille était soi-disant en bisbi avec celle de Ben Laden.
Et il semble que Dougherty ait eu des entrées dans ces milieux aisés du busisness, des finances : Ses prophéties ne semblent pas aller plus loin que les échos qui existaient déjà.
Ce n'est pas impossible, mais là tu spécules.

La nouvelle méritait tout de même un article dans le New York Times...

Il les reçoit parfois sous forme de visions. Il parle de groupes de fanatiques religieux commettant des actes criminels au nom de dieu etc., de réactions en chaîne en Afrique, en Europe, en Russie, en Chine... Catastrophes naturelles aux États-Unis...

Ca ce ne sont pas des prophéties, mais des constats.
Je te rappelle que le livre est sorti en anglais en mars 2001.

Il y a des attentas terroristes, des génocides, des cataclysmes, pas tous les jours mais presque.
- Je ne comprends pas que les EMIstes ne nous les prophétisent pas, au moins les plus importants - puisque pour toi il y a une relation de cause à effet.
En tout cas, si le livre a eu un tel impact à cause de cette prophétie, eh bien, on pourrait dire que les voies de dieu sont insondables.

Là on voit bien le bon croyant qui parle et qui ne se réfère qu'à des croyances parfaitement invérifiables.
C'est comme pour l'origine (cf. Klein)...

Cet état d'esprit est très similaire à celui des soucoupistes, des abductions, de ce que l'on raconte à propos des gourous, du paranormal, des superstitions....
Faudra nous faire un topo...

Dieu n'est pas transcendant car cela reste un objet de la pensée, entièrement défini par la pensée.

La transcendance, c'est quand l'objet de la pensée se rapporte à un objet réel, possédant une existence propre, extérieure, au-delà, de la pensée.
On dit que dieu est transcendant en ce sens qu'il est au-delà de ce monde et tout autre. On peut argumenter sur le fait qu'il est plutôt immanent, mais ça c'est une autre histoire.

Je ne sais plus qui disait qu'un au-delà de la pensée était impensable...

Corrige-moi si je me trompe, mais il me semble avoir lu que le dualisme en science était âprement combattu...
Dans les sciences, s'il y a dualisme, c'est dans la nature du système, mais pas dans le raisonnement.
En l'occurrence, la transcendance n'est pas une propriété de l'esprit (vs matière : simplisme binaire), mais un rapport cognitif avec la nature.
Ce que j'ai lu faisait référence à la conscience ayant un statut particulier par rapport à la matière. Il n'est plus question de la conscience en tant que produit de la matière. C'est cette idée qui est combattue.

Pour le neurochirurgien Alexander, l’expérience a fait sauter ses convictions, croyances...

Vu qu'il est lui-même un patient, il perd sa neutralité.
Difficile d'être neutre quand on est allé à cette profondeur d'expérience. Tu ne l'es pas toi non plus dans ton appréhension de ce type d'expérience.

Pour répondre partiellement à Jipé, j'ai vécu personnellement suffisamment d'expériences pour me sentir interpellé par l'EMI, les CAM (communications après la mort).

Tous les EMIstes n’étaient pas nécessairement survivalistes...
Tous ceux qui font aveuglément des théories sans discerner la réalité du champs des expériences neurologiques intérieures, sont des survivalistes.
Les EMIstes sont les patients, ils ne savent pas exactement ce qui se passe, ils s'en réfèrent aux grands théoriciens survivalistes.
C'est réducteur... Et pas besoin de s'en référer aux autres puisque l'expérience de l'EMIste est maintenant devenue SA référence. C'est tout de même ironique, ce sont maintenant les survivalistes non EMIstes qui vont s'appuyer sur ces derniers... En un sens, les EMIstes ont survécu à la mort, ce qui montre que n'est pas si bête cette idée du caractère résurrectionnel de la mort... L'idée est qu'on ne mourrait pas...

Ils le deviennent sur la base d’une expérience...

Ils le deviennent parce qu'on leur chante qu'"il n'y a que cette explication, que la vérité divine est indémontrable donc vraie parce qu'indémontrée, et que les sciences ne sont que mensonges.
Quelques caricatures scientifiques et du bourrage de crâne et on a un survivaliste.
Là, tu me fais penser à un diable dans l'eau bénite...

On croit parce qu'on a peur.
Je n'ai plus peur parce que je sais [un EMISte].

Nous sommes des allumettes, quand nous nous éteignons, la fabrique continue.
L'EMI donne à penser que nous ne nous éteignons pas mais que nous nous allumons d'autant plus tombent certaines écailles. Le réel voilé se dévoilerait-il dans sa magnificence?

Et la fabrique continue...

Tu ne peux te fier qu'à ce que tu veux bien croire.
Pareillement...

Je me fies à tes arguments. Tu n'es peut être pas une éponge, toi, dans ton existence, dans ta vie de tous les jours.
Mais tu en es une parce que tu ne retiens que le jus alimentant tes croyances.
C'est un fait.
Encore ton côté réducteur... Les œillères, c'est comme la paille dans un œil et la poutre dans l'autre...

L'esprit critique, ça consiste à ne pas regarder la paille dans l'oeil du voisin, mais la poutre qui est dans le sien.
- Si je critique et contre-argumente, déverrouille ta posture théogonique figée, c'est parce que tu ne le fais pas toi-même.
Si je ne trouvais pas drôle ce commentaire, je dirais que ça a un air de condescendance...

Ce ne serait pas pareil si tu me disais : Je pense que voilà le pour et voilà le contre.
Intéressant ça... C'est ton absolutisme qui m'a fait douter... Alors m'est tombé dessus Staune...

- Faut t'expliquer qu'une personne sous traitement après accident cardiaque peut se faire un film, peut être influencée sans s'en rendre compte par la culture religieuse qui est totalement obsédée par la peur de la mort, par le spiritualisme moribond qui s'imagine que nos âmes errent dans les limbes, ou se fantasme des dons télépathiques...
C'est la troisième fois dans ce message que tu donnes dans l'anachronisme. Te faudrait être plus rigoureux, ça m'éviterait ce genre de commentaire...

Faut revenir à la raison :
Oh! J'ai fait un lapsus de lecture : J'ai lu 'revenir à la maison'... Ce qui m'a rappelé un commentaire que font parfois les EMIstes...
ronron
ronron
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6488
Localisation : Canada
Identité métaphysique : agnostique ascendant ouvert
Humeur : ciel bleu
Date d'inscription : 07/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

La preuve de Dieu - Page 42 Empty Re: La preuve de Dieu

Message par M'enfin le Mer 3 Sep 2014 - 16:36

Ronron a écrit:Rien ne prouve que ce que vit l'EMIste n'est pas réel (la sensation vécue, c'est aussi du réel, en passant). Il n'y a pas d'interférence au niveau du mental quand l'EMIste dit avoir vécu une revue de vie... On n'est pas que dans la sensation puisque tu vis l'expérience. De même pour le type de jugement qu'on y retrouve et qu'on ne retrouve pas ailleurs...
Une sensation qui ne passe pas par les sens se nomme une idée ou une pensée, et on ne peut pas dire qu'on vit une pensée, mais qu'on la pense. Ce qu'on vit intérieurement n'est pas réel, et ça n'a aucun effet sur le réel tant qu'on ne l'exprime pas. Exprimer une idée peut avoir un effet réel sur nos vies, comme pour les inventions par exemple, mais quel effet réel peut avoir l'expression d'une EMI sinon un effet placébo? Quel effet réel peut avoir l'idée de Dieu sur nos vies sinon l'impression de se sentir mieux? Et pourquoi certains ont-ils besoin de se sentir mieux par effet placébo au lieu de par effet réel?
M'enfin
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

La preuve de Dieu - Page 42 Empty Re: La preuve de Dieu

Message par Jipé le Mer 3 Sep 2014 - 16:42

Pas de réponse à ma question, ronron ? Neutral

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
Jipé
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 26976
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2019: Heureux comme en 2018 !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

La preuve de Dieu - Page 42 Empty Re: La preuve de Dieu

Message par ronron le Mer 3 Sep 2014 - 17:08

Jipé a écrit:A part ça Ronron, tu nous as dit être "agnostique" en la matière de EMI, que tu as des doutes...Mais quels sont tes doutes, qu'est-ce qui fait que, malgré tes propos, tu ne te dis pas convaincu totalement ?
Je dirais que c'est toute la différence entre connaître certaines choses, et expérimenter. Par exemple, on me chante l'amour de dieu. Je peux bien y croire ou non, le répéter moi-même, mais si je ressens cet amour au point de ne pouvoir trouver les mots pour en rendre compte, n'en aurai-je pas pris une plus juste mesure? Comment aurais-je même pu imaginer cet amour à ce degré? N'y a-t-il pas plus à se fier à ce ressenti d'amour qu'à tous les mots ou discours à ce sujet? T'as même plus besoin de croire, tu écoutes maintenant ton expérience... Qui plus est, si tu étais croyant avant l'EMI, ta foi s'ajuste à cette expérience... Ta référence est ton expérience, au-delà des enseignements, des leaders religieux, de la Bible, etc.

J'ai vécu des expériences, mais pas celle-là... Ça me dépasse...
ronron
ronron
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6488
Localisation : Canada
Identité métaphysique : agnostique ascendant ouvert
Humeur : ciel bleu
Date d'inscription : 07/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

La preuve de Dieu - Page 42 Empty Re: La preuve de Dieu

Message par Jipé le Mer 3 Sep 2014 - 17:23

Si tu n'as pas fait l'expérience d'une EMI toi-même, je ne comprends pas pas pourquoi tu mets autant de foi aux récits de ceux qui disent en avoir eu une ? Cette obsession en la matière te ferais donc perdre ton discernement et ton esprit critique, chose que tu as gardé dans la croyance en dieu apparemment...

Tu veux tellement y croire tout en te disant "agnostique" que tu te retrouves en contradiction, car dès que l'on émet des doutes sérieux, ton agnosticisme disparaît aussitôt pour en défendre la cause.

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
Jipé
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 26976
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2019: Heureux comme en 2018 !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

La preuve de Dieu - Page 42 Empty Re: La preuve de Dieu

Message par ronron le Mer 3 Sep 2014 - 18:37

Jipé a écrit:Si tu n'as pas fait l'expérience d'une EMI toi-même, je ne comprends pas pas pourquoi tu mets autant de foi aux récits de ceux qui disent en avoir eu une ? Cette obsession en la matière te ferais donc perdre ton discernement et ton esprit critique, chose que tu as gardé dans la croyance en dieu apparemment...

Tu veux tellement y croire tout en te disant "agnostique" que tu te retrouves en contradiction, car dès que l'on émet des doutes sérieux, ton agnosticisme disparaît aussitôt pour en défendre la cause.
Peut-être as-tu raison, peut-être pas... Je me pose d'ailleurs ce genre de question de temps en temps... Peut-être aussi que je me raccroche à une activité (ces échanges) qui ne me tient pas loin de ce qui me ressemble le plus à défaut de vivre ce type d'expérience. Mes lectures également convergent en ce sens. La question revient-elle à se demander pourquoi nous sommes ce que nous sommes?

J'ai écrit que j'étais agnostique ascendant ouvert, et ce sur la base d'expériences que j'ai vécues. Ce qui explique peut-être ce côté que tu qualifies d'obsessif. Ainsi je ne peux pas dire que je sais (agnostique donc) mais je demeure ouvert à d'autres possibles. Ainsi le suis-je par rapport aux EMI. Et j'y discerne des éléments interpellants que je n'arrive pas à m'expliquer et que, jusqu'à maintenant, aucun argument n'est arrivé à contrer. Donc j'insiste, et si personne n'arrive à me convaincre, de deux choses l'une : je suis têtu ou quelque chose effectivement demeure... Qui peut dire, qui tranchera? Mais encore faut-il avoir suffisamment de courage pour affronter quoi au juste : ses certitudes, sa peur, ses fondements, son identité? Comme je l'ai soutenu à maintes reprises, je discerne qu'il y a suffisamment d'éléments interpellants pour faire de l'EMI plus qu'un ne... que...

Peut-être finalement mon objectif est-il d'amener le sceptique à correspondre à la définition et à se faire agnostique, dans le sens radical du terme, c'est-à-dire à avouer qu'il ne sait pas. Car toi-même, quelle certitude as-tu relativement au vécu de l'EMIste? Je ne comprends pas que tu ne sois pas perplexe, même à un degré infime, relativement à certaines données de l'expérience : type de jugement, modification de croyances, perte de la peur de la mort? N'y a-t-il pas dans l'expérience certains éléments qui appellent à un discernement un peu plus nuancé? Ça fait un moment que j'attends ta réponse à ce sujet...

Dans la même foulée, je doute de la science, de cet esprit scientifique qui voudrait emmurer la réalité, la réduire à ses instruments, à ses certitudes (?) quant à son objectivité. Le discours, là aussi, manque de nuance et est trop absolutiste...

Ce serait tout de même intéressant que l'on donne ici l'information qu'il vaut mieux que je ne sache pas puisque cela viendrait relativiser certaines postures... Cela montre simplement la relativité du propos, pour ne pas dire son subjectivisme... Alors relativité pour relativité, subjectivisme pour subjectivisme.

Curieusement, il est question d'absolu dans les EMI...
ronron
ronron
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6488
Localisation : Canada
Identité métaphysique : agnostique ascendant ouvert
Humeur : ciel bleu
Date d'inscription : 07/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

La preuve de Dieu - Page 42 Empty Re: La preuve de Dieu

Message par ronron le Mer 3 Sep 2014 - 18:55

dedale a écrit:
ronron a écrit:Y a mieux à comprendre dans «Tout est reçu selon la forme du récipient» [Aristote?].

Aristote, c'est l'antiquité, de la littérature pour nous, de l'histoire ancienne.
Nous ne sommes pas des "récipients". Il faudrait croire en une âme qui s'incarne pour penser ça.
Selon ce que j'ai appris à l'école, il y a pas loin de 40 ans de cela, Aristote pensait que notre cerveau, c'est à dire  la graisse de notre boite crânienne, était un genre de refroidisseur.
Ca se comprend : A l'époque, on faisait ce qu'on pouvait. Mais aujourd'hui? Continuer à penser de telles choses?
( Croyance qui fut reprise jusqu'au 16° par les jésuites, si je me souviens bien : je ne vais pas aller vérifier. )
Tu as 2500 ans à rattraper.
Et voilà à la rescousse l'argument de la barbe. C'est plus drôle qu'autre chose... Qui plus est, moi qui croyais que la non-contradicton était un principe aristotélicien. Bon, ça doit être obsolet, ça aussi.

Mais j'ai entendu entre les branches que ça fonctionnait pas en physique quantique. J'y comprends que dalle, me diras-tu, mais tout de même, dans quel monde vivons-nous?

Et s'il faut en plus t'expliquer une image, mon vieux, on n'est pas sorti du bois*.

*Et ne me parle pas du bois, des arbres et des branches...


Dernière édition par ronron le Mer 3 Sep 2014 - 20:25, édité 1 fois (Raison : Coquille)
ronron
ronron
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6488
Localisation : Canada
Identité métaphysique : agnostique ascendant ouvert
Humeur : ciel bleu
Date d'inscription : 07/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

La preuve de Dieu - Page 42 Empty Re: La preuve de Dieu

Message par ronron le Mer 3 Sep 2014 - 19:18

M'enfin a écrit:
Ronron a écrit:Rien ne prouve que ce que vit l'EMIste n'est pas réel (la sensation vécue, c'est aussi du réel, en passant). Il n'y a pas d'interférence au niveau du mental quand l'EMIste dit avoir vécu une revue de vie... On n'est pas que dans la sensation puisque tu vis l'expérience. De même pour le type de jugement qu'on y retrouve et qu'on ne retrouve pas ailleurs...
Ce qu'on vit intérieurement n'est pas réel, et ça n'a aucun effet sur le réel tant qu'on ne l'exprime pas.

L'expression ne se réduit pas à la parole...

Exprimer une idée peut avoir un effet réel sur nos vies, comme pour les inventions par exemple, mais quel effet réel peut avoir l'expression d'une EMI sinon un effet placébo?
Pour l'EMIste, c'est l'expérience qui fonde le changement, t'as même pas besoin d'y croire ou de te faire raconter d'histoire... Rien à voir de toute façon avec le placebo.

Quel effet réel peut avoir l'idée de Dieu sur nos vies sinon l'impression de se sentir mieux? Et pourquoi certains ont-ils besoin de se sentir mieux par effet placébo au lieu de par effet réel?
De toute façon, quel est le problème si tu te fais du bien et que tu ne nuis à personne?
ronron
ronron
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6488
Localisation : Canada
Identité métaphysique : agnostique ascendant ouvert
Humeur : ciel bleu
Date d'inscription : 07/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

La preuve de Dieu - Page 42 Empty Re: La preuve de Dieu

Message par M'enfin le Mer 3 Sep 2014 - 20:12

ronron a écrit:
Quel effet réel peut avoir l'idée de Dieu sur nos vies sinon l'impression de se sentir mieux? Et pourquoi certains ont-ils besoin de se sentir mieux par effet placébo au lieu de par effet réel?
De toute façon, quel est le problème si tu te fais du bien et que tu ne nuis à personne?
Il n'y a pas de problème si on considère que nous ne savons même pas pourquoi nous existons, mais il y en a un si on considère qu'on est un peu forcés de continuer d'exister, parce que l'effet placébo n'est pas une bonne manière d'améliorer notre sort pour vrai, non?
M'enfin
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

La preuve de Dieu - Page 42 Empty Re: La preuve de Dieu

Message par ronron le Mer 3 Sep 2014 - 20:23

M'enfin a écrit:
ronron a écrit:
Quel effet réel peut avoir l'idée de Dieu sur nos vies sinon l'impression de se sentir mieux? Et pourquoi certains ont-ils besoin de se sentir mieux par effet placébo au lieu de par effet réel?
De toute façon, quel est le problème si tu te fais du bien et que tu ne nuis à personne?
Il n'y a pas de problème si on considère que nous ne savons même pas pourquoi nous existons, mais il y en a un si on considère qu'on est un peu forcés de continuer d'exister, parce que l'effet placébo n'est pas une bonne manière d'améliorer notre sort pour vrai, non?

De l'article sur le placebo : ''M. Filiatrault a terminé sa conférence sur ce commentaire, lancé en souriant : « lorsque vous prenez un médicament, croyez-y. Ne laissez pas votre scepticisme vous rendre malade! »''

Normalement tu ne sais pas que c'est un placebo (ou tu ne veux pas le savoir, le considérer). De toute façon, si vouloir y croire suffit, au nom de quoi tu t'en priverais?
ronron
ronron
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6488
Localisation : Canada
Identité métaphysique : agnostique ascendant ouvert
Humeur : ciel bleu
Date d'inscription : 07/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

La preuve de Dieu - Page 42 Empty Re: La preuve de Dieu

Message par M'enfin le Mer 3 Sep 2014 - 21:06

Je comprends que l'effet placébo puisse améliorer momentanément le sort de quelqu'un qui s'en fait pour rien, mais comment pourrait-il améliorer son sort à long terme, ou encore comment pourrait-il améliorer son sort s'il a un vrai problème à résoudre? Chose certaine, je ne peux pas améliorer pour vrai le sort de ma thèse sur le mouvement juste en ayant l'impression qu'elle fonctionne, par contre, ça pourrait m'apporter des adeptes, un peu comme pour les sectes.
M'enfin
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

La preuve de Dieu - Page 42 Empty Re: La preuve de Dieu

Message par dedale le Jeu 4 Sep 2014 - 15:46

ronron a écrit:

dedale a écrit:Bush et la CIA étaient censés être prévenus, et il y a même d'anciens responsables de la CIA qui lui reprochent de ne pas avoir réagi, et prit ces menaces avec l'attention qui s'imposait.
On dit que Bush savait : Sa famille était soi-disant en bisbi avec celle de Ben Laden.
Et il semble que Dougherty ait eu des entrées dans ces milieux aisés du busisness, des finances : Ses prophéties ne semblent pas aller plus loin que les échos qui existaient déjà.

Ce n'est pas impossible, mais là tu spécules.

Oui en effet. Très bonne remarque.
Mais c'est une spéculation plus réaliste que celle d'une révélation de la mère divine. Non?

La nouvelle méritait tout de même un article dans le New York Times...

Ce n'est peut être pas une question de mérite mais de moyens.

L'information en question est venue après les attentats.

Oui, l'information publique. L'attentat a déclenché des enquêtes qui ont révélé des choses qui n'étaient connues que par les autorités et les milieux financiers.

Que dit Dougherty?
- "Une attaque terroriste majeure peut arriver à New York ou à Washington, DC, qui nuit gravement notre façon de vivre aux Etats-Unis." (Page 253, voie rapide vers le ciel , Mars 2001)
On voit bien que cette déclaration est une possibilité, voire une probabilité : Des attentats peuvent se produire....

Désolé mais on est loin d'une prophétie.

Quand on appartient à un milieu boursier comme Dougherty, qu'on est informé en direct dans les milieux concernés, que Bush et la famille Ben Laden sont des éminences du Carlyle Group, que le WTC est le siège mondial des assurances, des fonds, des finances, et que la période 2000 voit des centaines d'attentats, de menaces terroristes, un peu partout pour les sièges occidentaux établis dans le monde, je pense que ce genre de prévision n'est pas miraculeuse.

Je te rappelle que le livre est sorti en anglais en mars 2001.

Les groupes fanatiques qu'il décrit ne sont pas apparus le 11 sept. Ils existent déjà quand Dougherty en parle dans son bouquin.
Quand aux catastrophes naturelles, les visions eschatologiques : C'est une expression de sa propre culture religieuse, qui est celle de groupes annonçant la seconde venue du Christ.

Tout ça, c'est très banal, mais amplifié par des mouvements religieux et la sur médiatisaton.
Si toi tu fais une grande prophétie, tu verras que le NYT ne le remarquera pas, tu n'as pas les moyens de te faire remarquer.

En tout cas, si le livre a eu un tel impact à cause de cette prophétie, eh bien, on pourrait dire que les voies de dieu sont insondables.

Tu es bien naïf, ou aveugle.
Derrière ces affaires médiatisées à gogo, le dieu, c'est le pognon : Et en un certain sens, il fait bien tourner le monde.

C'est comme pour l'origine (cf. Klein)...

Evidemment, si tu ne connais que Klein...

Faudra nous faire un topo...

Sur le fond, il n'y a aucune différence entre les EMI et les abductions E.T.
Et si on étend le champ, il n'y a pas de différence non plus avec une personne qui se croit privilégiée parce qu'elle pense avoir "observé" un phénomène extraterrestre, refusant toute autre explication.

On dit que dieu est transcendant en ce sens qu'il est au-delà de ce monde et tout autre.

Oui. Mais "être au-delà du monde" est une métaphore, une forme de corruption, de la notion de transcendance.
Ce qui est transcendant, c'est l'état de la pensée qui embrasse l'essence des choses, et non les choses elles-mêmes.

Je veux dire : Il n'y a pas d'au-delà à proprement dit, les choses ne se différencient pas de leur essence.

Je ne sais plus qui disait qu'un au-delà de la pensée était impensable...

Tout à fait. Avant d'observer les galaxies, les trous noirs, les microbes, les atomes... personne n'avait imaginé ces choses ou même pensé que cela existait.
Pour certaines choses, on pouvait juste déterminer des principes (Atome des physiologues antiques par exemple, correspondant à une unité insécable de la matière).
Pas la peine de présupposer, ça ne fonctionne pas. Ou alors il faut que ça soit dans un domaine bien précis où l'on possède assez de paramètres pour le faire.

Ce que j'ai lu faisait référence à la conscience ayant un statut particulier par rapport à la matière. Il n'est plus question de la conscience en tant que produit de la matière. C'est cette idée qui est combattue.

L'idée de "produit de la matière" et aussi fausse que l'idée de "produit de l'esprit".
Je te parles sur un plan scientifique, pas philosophique, théologique, anthroposophique....
Pourquoi? Parce que, dans les sciences, la conscience n'est pas définie selon des critères culturels, moralistes ou spirituels.
Dans les sciences, la conscience définit un ensemble, un faisceau, de facultés de cognition liées à la perception de soi et du milieu.

C'est le produit d'un organisme vivant (OV). Un OV est certes composé de matière, mais comme son nom l'indique, cette matière est organisée en système métabolique.
Et c'est ce métabolisme qui possède ces facultés de perceptions et de cognition définies comme la conscience.

Difficile d'être neutre quand on est allé à cette profondeur d'expérience. Tu ne l'es pas toi non plus dans ton appréhension de ce type d'expérience.

Crois moi, je le suis intégralement. A moins que tu prennes mon scepticisme pour de l'implication, mais ça serait une grossière erreur.

C'est réducteur...

C'est nécessaire. Trop de croyances, de rumeurs, pas assez de paramètres objectifs.

Et pas besoin de s'en référer aux autres puisque l'expérience de l'EMIste est maintenant devenue SA référence. C'est tout de même ironique, ce sont maintenant les survivalistes non EMIstes qui vont s'appuyer sur ces derniers... En un sens, les EMIstes ont survécu à la mort, ce qui montre que n'est pas si bête cette idée du caractère résurrectionnel de la mort... L'idée est qu'on ne mourrait pas...

La résurrection est une notion religieuse et dualiste : Ame/corps, esprit/matière.
Un organisme vivant peut effectivement revenir à la vie après l'arrêt de ses fonctions vitales, dès l'instant où, pour les organismes complexes, ça ne dépasse pas un certain seuil de tolérance, un laps de temps dans lequel on peut être ranimé.
Mais certains organismes primitifs peuvent survivre indéfiniment alors que leurs fonctions vitales ont cessé. Il suffit de bonnes conditions et ils repartent tous neufs.
Certaines formes de vie primitives sont même immortelles, quasiment indestructibles et issues d'une cellule-mère ancienne de centaines de millions d'années. Ils sont à la fois des duplicata et la cellule originelle.

La vie est quelque chose de trop complexe pour s'arrêter à des théories religieuses.

Là, tu me fais penser à un diable dans l'eau bénite...

Il y a des réalités au sujet desquelles tu t'es posé des oeillères.

Je n'ai plus peur parce que je sais [un EMISte].

C'est de la fanfaronnade.

Caché au fond de ton trou, derrière un pseudo, tu n'as pas conscience de ta peur.
La peur se mesure dans la confrontation avec la réalité.

L'EMI donne à penser que nous ne nous éteignons pas mais que nous nous allumons d'autant plus tombent certaines écailles. Le réel voilé se dévoilerait-il dans sa magnificence?

L'EMI alimente tes croyances, et tes croyances alimentent le mythe de l'EMI.
Ne te l'ai-je pas déjà dit?

Et la fabrique continue...

Parfois il faut savoir casser le cercle vicieux.

dedale a écrit:Tu ne peux te fier qu'à ce que tu veux bien croire.
Pareillement...

Si tu n'admet même pas que je ne suis pas croyant, c'est que tu a tendance à fantasmer.

Encore ton côté réducteur...

Pour toi, je suis réducteur, puisque tu voudrais absolument étendre la part de réalité de ce phénomène à tout ce qui se raconte.

Les œillères, c'est comme la paille dans un œil et la poutre dans l'autre...

C'est sûr qu'avec tes théories du moyen-âge, tu peut me mettre des oeillères.

dedale a écrit:L'esprit critique, ça consiste à ne pas regarder la paille dans l'oeil du voisin, mais la poutre qui est dans le sien.
- Si je critique et contre-argumente, déverrouille ta posture théogonique figée, c'est parce que tu ne le fais pas toi-même.
Si je ne trouvais pas drôle ce commentaire, je dirais que ça a un air de condescendance...

Tu fais ce que tu peux.
J'ai assez discuté sur les forums avec toute sorte d'apôtres bien verrouillés pour savoir que c'est peine perdue.
Je n'en ai jamais trouvé aucun allant plus loin que les théories du XV° siècle.
C'est peut être une question d'éducation.

Intéressant ça... C'est ton absolutisme qui m'a fait douter... Alors m'est tombé dessus Staune...

En tous cas, pour ce qui est de répondre à côté, tu en tiens un sacrée couche.

C'est la troisième fois dans ce message que tu donnes dans l'anachronisme. Te faudrait être plus rigoureux, ça m'éviterait ce genre de commentaire...

J'ai fait une erreur : Je pensais qu'on pouvait discuter sérieusement.

Oh! J'ai fait un lapsus de lecture : J'ai lu 'revenir à la maison'... Ce qui m'a rappelé un commentaire que font parfois les EMIstes...

Une maison ou un cirque?





-
dedale
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4699
Age : 58
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

La preuve de Dieu - Page 42 Empty Re: La preuve de Dieu

Message par ronron le Jeu 4 Sep 2014 - 20:31

dedale a écrit: Quand on appartient à un milieu boursier comme Dougherty, qu'on est informé en direct dans les milieux concernés, que Bush et la famille Ben Laden sont des éminences du Carlyle Group, que le WTC est le siège mondial des assurances, des fonds, des finances, et que la période 2000 voit des centaines d'attentats, de menaces terroristes, un peu partout pour les sièges occidentaux établis dans le monde, je pense que ce genre de prévision n'est pas miraculeuse.
L’intérêt de ceci vient précisément du fait que Dougherty a eu cette information au moment de sa EMI.

Je n’ai rien lu qui aille en ce sens peu importe la source.

Tout ça, c'est très banal, mais amplifié par des mouvements religieux et la sur médiatisation.
Suffisamment banal pour que le NYT en fasse une nouvelle!?! Bah, dis donc!

Mais vois-tu à quel point ton regard est réducteur? Ne me parle pas ensuite de l’esprit critique qui inclut, à mon avis, une certaine justesse...

Si toi tu fais une grande prophétie, tu verras que le NYT ne le remarquera pas, tu n'as pas les moyens de te faire remarquer.
Tu spécules, une fois de plus. Si j’avais écrit un livre relatant une EMI où il est question de possibles attaques terroristes majeures à New-York ou Washington six mois avant les événements, qui sait? Qui sait même si on n'aurait pas fait enquête...

En tout cas, si le livre a eu un tel impact à cause de cette prophétie, eh bien, on pourrait dire que les voies de dieu sont insondables.

Tu es bien naïf, ou aveugle.
Derrière ces affaires médiatisées à gogo, le dieu, c'est le pognon : Et en un certain sens, il fait bien tourner le monde.
Tes préjugés ne te font même pas reconnaître les faits.

C'est comme pour l'origine (cf. Klein)...

Evidemment, si tu ne connais que Klein...
Encore réducteur...

Sur le fond, il n'y a aucune différence entre les EMI et les abductions E.T.
Et si on étend le champ, il n'y a pas de différence non plus avec une personne qui se croit privilégiée parce qu'elle pense  avoir "observé" un phénomène extraterrestre, refusant toute autre explication.
Bof, bof! Généralisation abusive...

Mais "être au-delà du monde" est une métaphore, une forme de corruption, de la notion de transcendance.
Ce qui est transcendant, c'est l'état de la pensée qui embrasse l'essence des
choses, et non les choses elles-mêmes.
Je veux dire : Il n'y a pas d'au-delà à proprement dit, les choses ne se différencient pas de leur essence.
Heureusement que tu t'es repris...

Dans les sciences, la conscience définit un ensemble, un faisceau, de facultés de cognition liées à la perception de soi et du milieu.
Ça n’a rien d’une définition matérialiste ou scientifique dans le sens où cela peut être étudié au microscope.

Là, je vois qu'on fait un saut du plan de la matérialité à celui de l’esprit sans véritable discontinuité avec la réalité des choses. Et pourtant...

Et c'est ce métabolisme qui possède ces facultés de perceptions et de cognition définies comme la conscience.
La matière pensante, quoi (brrr...)!

C'est réducteur...

C'est nécessaire. Trop de croyances, de rumeurs, pas assez de paramètres objectifs.
Tout dans le même panier de l’amalgame! Je pense qu’un esprit critique saurait mieux faire...

Certaines formes de vie primitives sont même immortelles, quasiment indestructibles et issues d'une cellule-mère ancienne de centaines de millions d'années. Ils sont à la fois des duplicata et la cellule originelle.
C’est pas pire de penser que quelque chose de la personne pourrait survivre à la mort du corps. Tiens, essaie (qu'est-ce que tu risques?) : le temps d'une respiration, mets entre parenthèses ton éducation religieuse, ton côté réactif, et considère simplement...

Et puis, ‘immortelles’, j'ai tout de même trouvé bizarre que tu écrives ce mot aussi sans aucun bémol. Pour un esprit scientifique, l'immortalité...

La vie est quelque chose de trop complexe pour s'arrêter à des théories religieuses.
Ça me rappelle mon quelque chose... Et donc je tourne la phrase : Quelque chose est la vie... Remplaçons dieu par Être : L’Être est la vie... L’Être, la seule ‘chose’ qui puisse être. D’absolue nécessité et suffisante...

Caché au fond de ton trou, derrière un pseudo, tu n'as pas conscience de ta peur.
La peur se mesure dans la confrontation avec la réalité.
Tu fais dans la lecture psychique... Je pourrais te renvoyer la balle et dire que tu trembles devant ce qui n’est pas, en soi, impossible... Rien de l’être ne peut se perdre...

Pour toi, je suis réducteur, puisque tu voudrais absolument étendre la part de réalité de ce phénomène à tout ce qui se raconte.
Généralisation abusive et lecture psychique (eh bien, pour un gars qui n’y croit pas!).

J'ai assez discuté sur les forums avec toute sorte d'apôtres bien verrouillés pour savoir que c'est peine perdue.
Je n'en ai jamais trouvé aucun allant plus loin que les théories du XV° siècle.
C'est peut être une question d'éducation.
La secrétaire d’André Gide m’avait fait une remarque semblable, mais elle me situait plutôt au début du XX° siècle... Comme quoi, chacun sa perspective... Moi, selon la mienne, je suis sans-âge... Ou devrais-je plutôt dire nous? Si en plus je  est un  nous  singulier...

En tous cas, pour ce qui est de répondre à côté, tu en tiens un sacrée couche.
On devait être frères dans une autre vie. J’espère que t’as pas sursauté, ou peut-être est=ce le cas de quelques neurones affaiblis par trop de postillonnage. Je me marre, ne le prends pas mal...

C'est la troisième fois dans ce message que tu donnes dans l'anachronisme. Te faudrait être plus rigoureux, ça m'éviterait ce genre de commentaire...

J'ai fait une erreur : Je pensais qu'on pouvait discuter sérieusement.
Comme disait Jean Cocteau : «Ce qu’on te reproche, cultive-le», mais dans le bons sens, il va sans dire...

Oh! J'ai fait un lapsus de lecture : J'ai lu 'revenir à la maison'... Ce qui m'a rappelé un commentaire que font parfois les EMIstes...

Une maison ou un cirque?
Je vois même qu’on ne s’entendrait même pas sur le mot sérieusement... Moi qui croyais que tu m’aimais bien (gloire à mon pseudo!)...

Là, je sais pas trop, mais «quelque chose (-plutôt que rien)», nommons-le Être devrait constituer un terrain d'entente, mettons une base commune pour philoso-sopher sur ce «quelque chose qu'il a toujours fallu pour quelque chose soit.»

Je rapprocherais ce «quelque chose» du premier principe de thermodynamique tel que je viens de le lire dans wiki : «Le premier principe de la thermodynamique ou principe de conservation de l'énergie affirme que l'énergie est toujours conservée. Autrement dit, l’énergie totale d’un système isolé reste constante1. Les événements qui s’y produisent ne se traduisent que par des transformations de certaines formes d’énergie en d’autres formes d’énergie. L’énergie ne peut donc pas être produite ex nihilo ; elle est en quantité invariable dans la nature. Elle ne peut que se transmettre d’un système à un autre. On ne crée pas l’énergie, on la transforme.
Ce principe est aussi une loi générale pour toutes les théories physiques (mécanique, électromagnétisme, physique nucléaire,...) On ne lui a jamais trouvé la moindre exception, bien qu'il y ait parfois eu des doutes, notamment à propos des désintégrations radioactives. On sait depuis le théorème de Noether que la conservation de l'énergie est étroitement reliée à une uniformité de structure de l'espace-temps.
Elle rejoint un principe promu par Lavoisier : « Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme».

Le moins qu'on puisse dire au sujet de la citation de Lavoisier, c'est que c'est une pensée éternitaire... Et vlan, donc pour la création, et vlan aussi pour la fin...

Le principe même fonde l'éternité de ce qui est.
ronron
ronron
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6488
Localisation : Canada
Identité métaphysique : agnostique ascendant ouvert
Humeur : ciel bleu
Date d'inscription : 07/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

La preuve de Dieu - Page 42 Empty Re: La preuve de Dieu

Message par dedale le Ven 5 Sep 2014 - 2:56

ronron a écrit:Suffisamment banal pour que le NYT en fasse une nouvelle!?! Bah, dis donc!

Le NYT est un canard.
Et il a déjà fait l'objet de graves accusations de fraude journalistique.
En 2003, son directeur a démissionné pour cette raison.

Je n’ai rien lu qui aille en ce sens peu importe la source.

Pour une telle affaire, aussi médiatique, on essaie pourtant de voir le pour et le contre.
On essaie de s'assurer que ce n'est pas un grand coup de com.

L’intérêt de ceci vient précisément du fait que Dougherty a eu cette information au moment de sa EMI.

C'est ce qui est dit.

Mais vois-tu à quel point ton regard est réducteur?

Mon regard est celui d'une personne qui s'attache à faire la part des choses, qu'elle soit réductrice ou pas.
Il n'y a qu'à des croyants que tu pourras imposer l'idée fantaisiste que ces visions mystiques d'EMIstes sont une réalité objective.
Il y a une part de réalité, mais celle ci est réduite.

Ne me parle pas ensuite de l’esprit critique qui inclut, à mon avis, une certaine justesse...

Je ne parle pas d'esprit critique, je critique.
La moindre des justesses serait de considérer les histoires des EMIstes comme des narrations et non comme des faits.
Sinon toutes les hallus sont des faits objectifs.

Tu spécules, une fois de plus. Si j’avais écrit un livre relatant une EMI où il est question de possibles attaques terroristes majeures à New-York ou Washington six mois avant les événements, qui sait? Qui sait même si on n'aurait pas fait enquête...

Tu n'as vraiment pas compris comment ça fonctionnait, ces grands coups médiatiques.
Tu ne sais pas ce qu'est un mouvement eschatologique et le pouvoir que cela peut avoir, surtout aux USA.

Tes préjugés ne te font même pas reconnaître les faits.

Ah, parce que tu prends ça pour des faits?
C'est fou comme tu peut être désarmé, démuni : Un véritable dindon, inconscient de la farce, qui pense que sa basse-court le protège.


Evidemment, si tu ne connais que Klein...
Encore réducteur...

Tu n'es pas le seul à ne citer que Klein. C'est assez systématique pour beaucoup, j'ai remarqué.
Ses propos pouvant sembler ambigus laissent une ouverture à quelque mystère transcendant de la Création.

dedale a écrit:Sur le fond, il n'y a aucune différence entre les EMI et les abductions E.T.
Et si on étend le champ, il n'y a pas de différence non plus avec une personne qui se croit privilégiée parce qu'elle pense avoir "observé" un phénomène extraterrestre, refusant toute autre explication.

Bof, bof! Généralisation abusive...

Non ronron. Une abduction E.T est exactement la même chose qu'une EMI : On y parle de décorporisation, de tunnel et d'êtres de lumière. La différence est que ce n'est pas toi qui fait un bilan de ta vie mais les E.T qui font sur toi une sorte de bilan chirurgical ou psychiatrique parfois. Mais cela met en scène cependant un théâtre clinique, comme dans beaucoup d'EMI.
On a souvent des abductés qui reviennent avec des pensées mystiques, voire prophétiques, de prétendus pouvoirs télépathiques par exemple.
C'est le fond de la croyance qui n'est pas le même tout en rejoignant celui d'une croyance, non pas chrétienne, mais plutôt paienne : Les E.T sont décris de petite stature, avec des gros yeux et une grosse tête, à l'instar d'esprits anciens des cultures primitives.

La généralisation est justifiée. Ce serait de l'aveuglement de ne pas considérer ces similitudes.

Heureusement que tu t'es repris...

Je ne vois pas où.

dedale a écrit:Dans les sciences, la conscience définit un ensemble, un faisceau, de facultés de cognition liées à la perception de soi et du milieu.
Ça n’a rien d’une définition matérialiste ou scientifique dans le sens où cela peut être étudié au microscope. Là, je vois qu'on fait un saut du plan de la matérialité à celui de l’esprit sans véritable discontinuité avec la réalité des choses. Et pourtant...

La réalité, c'est que tu ne piges pas ce que je dis, tu interprètes comme tu peux, dans les limites de ta base de connaissances, qui te ramène inexorablement à des conceptions religieuses basées sur rien.
Dans ces cas là, faut poser des questions :
- Qu'est-ce qu'une faculté de cognition, que sont les perceptions, comment observe-ton ça?

La matière pensante, quoi (brrr...)!

Ah?! Tu crois donc que la pensée est un truc magique.

Tout dans le même panier de l’amalgame! Je pense qu’un esprit critique saurait mieux faire...

Ca tu ne peux pas le savoir, puisque tu crois bêtement en tous ces trucs sans queue ni tête.

C’est pas pire de penser que quelque chose de la personne pourrait survivre à la mort du corps.

Qu'est-ce que tu veux dire par "quelque chose"?

Justement, au lieu de se disperser dans tous les sens, parlons de ça : Parlons de la mort et parlons de ce "quelque chose".



dedale
dedale
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4699
Age : 58
Localisation : SO France
Identité métaphysique : Indiscernable
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Page 42 sur 44 Précédent  1 ... 22 ... 41, 42, 43, 44  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum