Les ravages de l'Islam sur les sociétés un exemple ?

+17
Matteo
Tibouc
zizanie
Moustarchid
dan 26
democrite
alterego
maya
_InfinimentGrand
_Florent51
Bulle
Syphax
_Spin
bernard1933
yacoub
_Hamza Muslim
Mr Abricot
21 participants

Page 1 sur 7 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Aller en bas

Les ravages de l'Islam sur les sociétés un exemple ? - Page 1 Empty Re: Les ravages de l'Islam sur les sociétés un exemple ?

Message par yacoub Sam 26 Mar 2011 - 15:03

Mr Abricot a écrit:J'entends souvent dire les musulmans que la charia c'est super, que c'est une alternative à ce monde de dépravé, que c'est l'antithèse de cette société, etc..
Je pense qu'ils ont en partis raison ! Mais regardons, dans l'époque pré-islamique les sociétés arabes étaient plus avancées que l'occident, après 1400 de domination islamique ces pays là sont en piteux état.
Avez vous un exemple ou la charia est appliquée et ou ça se passe bien ? L'Iran me parait être la société la meilleure et c'est des chiites (je trouve les chiites meilleurs) d'ailleurs...

Alors si la charia c'est trop bien, j'ai trois questions à mes amis musulmans :

1/ Pourquoi n'allez vous pas vivre dans un état sous régime charia

2/ Pourquoi ça n'a jamais vraiment marché ?

3/ Pensez vous qu'un jour cela réussi a marcher, que disent les prophéties ? Et si ce n'est pas le cas, à quoi bon Dieu a t-il prescrit une société qui n'allait pas marcher ?

Dernière chose, quelle place ont les autres religions dans un régime sous charia, peut on être athée aussi ?

Merci.
Tu as tout à fait raison.
Même le grand sociologue Ibn Khaldoun, au XIV siècle en a fait le constat amer.
Là où l'islam passe, la civilisation trépasse.
Aucun pays infesté par l'islam n'a pu sortir de cette maladie justement dénoncée par Sami Aldeeb.
S'il y a eu une brillante civilisation arabo-islamique, elle ne doit rien à la secte islamique.
Mahomet étant contre tous les arts:
le dessin
la sculpture
la musique
la poésie


yacoub
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5292
Localisation : france
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : ironique
Date d'inscription : 26/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Les ravages de l'Islam sur les sociétés un exemple ? - Page 1 Empty Re: Les ravages de l'Islam sur les sociétés un exemple ?

Message par _Hamza Muslim Sam 26 Mar 2011 - 15:28

Encore une fois tu mens.
Tu attribues au musulman Ibn Khaldun une citation qu'il n'a jamais dite (de même avec une fausse citation attribuée à Ibn Roshd).
Comment se fait-il alors, qu'après l'arrivée de l'islam au Maghreb, en Perse, en Inde, en Indonésie, dans les Balkans, en Andalousie, en Afrique, en Thailande, en Malaisie, en Turquie, en Chine, etc. les civilisations antérieures à l'islam perdurèrent encore, de même que leur culture (langue, histoire, gastronomie, caractères spécifiques au peuple, etc.), qui furent cependant transcendé par l'unité islamique, purifiant les cultures de leurs scléroses (misogynie, injustice sociale ou familiale, etc.).
La poésie n'est pas interdite si elle n'est pas vulgaire ou n'incite pas au mensonge.
La musique est permise aussi dans le même contexte que la poésie (notamment pour les jours de fêtes).
Le dessin et la sculpture ont été interdit pour éviter l'idolâtrie "facile" des peuples sémitiques (cela ne s'observe pas en Iran, en Inde ou chez les amérindiens).
D'après mon avis (partagé par d'autres), il n'y a pas de mal à dessiner tant que cela ne mène ni à l'impiété, ni à négliger ses responsabilités de personne.
Et enfin, chaque acte sera jugé selon son intention dit l'islam.

_Hamza Muslim
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 780
Localisation : Quelque part sur Terre...
Identité métaphysique : Muslim
Humeur : Bonne
Date d'inscription : 26/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Les ravages de l'Islam sur les sociétés un exemple ? - Page 1 Empty Re: Les ravages de l'Islam sur les sociétés un exemple ?

Message par yacoub Sam 26 Mar 2011 - 15:41

Les grossiers mensonges des sectateurs du gourou sanguinaire ne tromperont que ceux qui veulent être abusé par eux.

Pourquoi si l'islam encourageait les arts, n y a t-il pas de Mozart, de Beethoven, de Bach
Pourquoi n y a t-il pas des Renoir, des Picasso, des Manet des Van Gogh ?

L'islam n'encourage que les sciences islamiques et Ibn Khaldoun a constaté au XIV siècle qu'il y avait déjà des fuites de cerveaux des étudiants qui ne voulaient pas détruire leur cerveau en étudiant le Saint Coran, les Nobles Hadiths et la Vie exemplaire du plus grand Criminel que l'humanité a engendré.

Le seul prix Nobel de littérature musulman Naguib Mahfouz a failli être
égorgé de façon halal au Caire.
Pour son livre jugé blasphématoire sur lequel pèse encore une Noble Fatwa:
Les enfants de la Medina.

yacoub
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5292
Localisation : france
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : ironique
Date d'inscription : 26/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Les ravages de l'Islam sur les sociétés un exemple ? - Page 1 Empty Re: Les ravages de l'Islam sur les sociétés un exemple ?

Message par _Hamza Muslim Sam 26 Mar 2011 - 15:49

Toujours incapable de prouver tes dires par des sources fiables.
L'islam n'invite pas toutes les personnes à se consacrer entièrement dans une activité artistique qui servira à rien pour l'humanité ici-bas ni dans l'au-delà, ce ne sont pas de bonnes oeuvres. De plus, il existe des musiciens célèbres dans le monde islamique (persan, arabe, etc.). Les musiciens et artistes occidentaux ne sont pas tous connus en dehors du monde occidental.
L'islam interdit tout excès qui peut mener vers un mal, aujourd'hui la musique commerciale se base sur un rythme carrément satanique, incitant à la débauche, à l'impiété, à l'abrutissement, à la consommation et à la marchandisation de la femme.
Mais l'islam n'interdit en aucun cas la musique traditionnelle (bénéfique pour l'âme et la société humaine), dont les motivations et finalités sont en accord avec les valeurs morales universelles (tout le contraire de la décadence moderne).
Tu dois sans doute aussi oublier les milliers de poètes (arabes, persans, turcs, etc.) musulmans (versés tant dans le savoir exotérique qu'ésotérique).

Les avancées scientifiques des musulmans concernent aussi la physique, l'alchimie, la chimie, l'optique, l'astronomie, les mathématiques, la pharmacologie, la médecine, l'industrie mécanique, la psychologie, etc.

_Hamza Muslim
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 780
Localisation : Quelque part sur Terre...
Identité métaphysique : Muslim
Humeur : Bonne
Date d'inscription : 26/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Les ravages de l'Islam sur les sociétés un exemple ? - Page 1 Empty Re: Les ravages de l'Islam sur les sociétés un exemple ?

Message par yacoub Sam 26 Mar 2011 - 16:01

Le témoignage d'Idn warraq, le témoignage d'Ali Sina, le témoignage de wafa Sultan ne valent rien bien sûr face aux Grands Savants de l'islam que sont Al Quardaoui, Ibn Baz, Kischk.

Quelques citations d'Ibn Warraq à méditer.

“La vérité, c’est que l’islam ne parviendra jamais à la démocratie ni au respect des droits de l’homme aussi longtemps qu’il s’en tiendra à la charia et qu’il n’y aura pas de séparation de l’Église et de l’Etat.(…) Une religion réformée qui remettrait en question l’autorité divine sur laquelle elles (les institutions de l’islam) reposent ou qui essayerait, par des choix rationnels ou des compromissions, de mener à bien un changement, ne serait plus l’islam”.

” Les militants islamistes n’ignorent pas que l’islam est incompatible avec les principes de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme. Ils se sont réunis à Paris en 1981 pour rédiger une Déclaration Islamique des Droits de l’Homme qui occulte toutes les libertés qui contredisent la loi islamique. Plus préoccupant encore est le fait que sous la pression des États musulmans, l’article 18 de la Déclaration des Nations-Unies a été révisé en novembre 1981. La liberté de religion et le droit de changer de religion ont été supprimés et seul le droit d’avoir une religion fut conservé.”

“Tous les musulmans, et pas seulement un petit groupe d’intégristes, croient fermement que le Coran est réellement la parole de Dieu! Et leur clergé a torturé, exterminé tous les penseurs qui ont tenté de réformer ce message. Il n’y a hélas pas eu de Luther dans l’islam, et la pression sociale et politique exercée sur les musulmans modérés les a empêchés d’imaginer, d’oser une sorte de Vatican II où l’on aurait humanisé, modernisé cette religion en tenant compte du droit à l’éducation, de l’égalité entre hommes et femmes, du droit de tous les peuples à vivre leur foi en paix.”

“L’essor du fascisme et du racisme en Occident est la preuve que tout le monde n’est pas amoureux de la démocratie. Par conséquent, la bataille finale ne sera pas nécessairement entre l’islam et l’Occident mais entre ceux qui attachent du prix à la liberté et ceux qui n’en attachent aucun.”

Celui qui écrit ainsi, s’appelle Ibn Warraq.
Ibn Warraq est le pseudonyme d'un écrivain, chercheur et islamologue américain qui serait né en 1946 en Inde dans une famille musulmane. Il aurait grandi et aurait été éduqué au Pakistan. Ibn Warraq signifie "fils du feuillet" en arabe, en référence à la qualité d'écrivain. Il défend un humanisme laïc universaliste.
Son livre le plus connu, traduit en français, est « Pourquoi je ne suis pas musulman ».
Il se présente comme un critique de toutes les religions, mais en particulier de l'islam, qui, d'après lui, pervertissent et étouffent la raison, et sont, de plus, toujours exposées au danger de permettre au pouvoir politique, de les utiliser à son profit. Le pouvoir politique, quelles qu'en soient la nature et la forme, s'il s'empare de la religion à laquelle croient les membres d'une société ou d'une communauté et utilise celle-ci à des fins de gouvernement des hommes, acquiert ainsi une emprise démesurée sur leur esprit. Ce faisant le pouvoir politique, lorsqu'il prend appui sur les croyances les plus profondes et les plus précieuses aux hommes, peut atteindre à une dimension et une puissance extraordinaires.
Cette possibilité, avérée dans les faits, est dénoncée par Ibn warraq comme constituant un danger pour l'esprit et pour la liberté. Les principes de liberté, de libre jugement, et de la raison induisent que la force de la croyance religieuse ne puisse être politiquement reprise et exploitée par le pouvoir sans aliéner les individus et interdire une société libre et un État de droit.
Son livre Pourquoi je ne suis pas musulman se veut une étude historique et théologique, comprenant l'étude des incidences politiques de l'islam et des civilisations musulmanes. Ibn Warraq soutient une critique, d'un point de vue qui privilégie la raison sur la croyance religieuse, et qui est très sévère à l'égard de l'islam. Selon son étude, ce qu'il considère comme un problème n'est pas seulement l'intégrisme d'une certaine forme de l'islam, mais l'islam lui-même. Taslima Nasreen présente ainsi l'ouvrage de Ibn Warraq :
« L'idée maîtresse contenue dans l'argumentation d'Ibn Warraq est énoncée avec force: le problème n'est pas simplement l'intégrisme musulman, mais l'islam lui-même. »
Sa critique de l'islam est essentiellement politique. En historien il affirme que la civilisation musulmane a enseigné et permis la conquête de nombreux pays. Ce faisant il met en perspective la position supposée anti-impérialiste de nombreux pays arabes et musulmans. Il pense que l'islam est une religion guerrière ; il voit au cœur de l'islam même un motif de conflictualité dans ses rapports à l'autre.

« Alors qu'on culpabilise tous les Européens avec le colonialisme et l'impérialisme occidentaux [...], l'impérialisme arabe est au contraire présenté comme un objet de fierté pour les musulmans. [...] Personne ne s'avise de faire remarquer que l'islam a colonisé des territoires qui appartenaient à des civilisations anciennes, et que ce faisant, il a écrasé et réduit à néant de nombreuses cultures. » (Ib.)

« L'essor du fascisme et du racisme en Occident est la preuve que tout le monde n'est pas amoureux de la démocratie. Par conséquent, la bataille finale ne sera pas nécessairement entre l'islam et l'Occident mais entre ceux qui attachent du prix à la liberté et ceux qui n'en attachent aucun. » (Ib.)

“Nous pouvons aussi nous demander comment une loi dont les premiers principes furent établis il y a plus d’un millénaire, et dont la substance n’a pas évolué depuis, pourrait encore être d’actualité au XXe siècle. La charia ne reflète que les conditions sociales et économiques des premiers abbassides et on l’a conservée sans tenir compte des développements ultérieurs de la société. …aussi longtemps que nous penserons que le Coran est éternellement vrai et qu’il apporte une réponse à tous les problèmes du monde moderne, il n’y aura aucun progrès. Les principes contenus dans le Coran sont antithétiques au progrès moral.”
Par ailleurs, l'islam liant la politique et la religion de manière intrinsèque, Warraq estime que cela le place devant la difficulté de se réformer et se transformer.
Ibn Warraq écrit :
« Le plus nocif des legs de Muhammad est peut-être d'avoir soutenu que le Coran est la parole même de Dieu, vraie à jamais, faisant ainsi obstacle à tout progrès intellectuel et oblitérant tout espoir de liberté de pensée qui seuls permettraient à l'islam d'entrer dans le XXIe siècle. »

Le jihad, comme Warraq le présente, serait prôné par la loi islamique. Warraq explique qu'il n'existe pas de tolérance islamique :
« l'islam a conquis par l'épée, et ce faisant il a détruit la chrétienté en Orient et la culture persane séculaire, pillant et brûlant les églises et les temples ; il a dévasté l'Inde et a littéralement mis à sac des milliers de temples hindous. »

Warraq analyse la situation des femmes dans le monde islamique, et affirme que c'est une conséquence logique des principes musulmans, qu'il estime misogynes, dans le Coran, les Hadiths, et la Charia ».

Ibn Warraq défend les droits de l'homme et la laïcité, d'un point de vue politique occidental moderne, à partir duquel il étudie l'islam, pour en donner une critique aux aspects aussi bien théologique que politique.

A propos des Droits de l'Homme, il rappelle la non-reconnaissance des grands principes de ceux-ci par de nombreux gouvernements de pays islamiques, à commencer par l'interdiction légale de quitter l'islam. L'apostasie est proscrite et punie de mort par la charia.

Il dit dans son livre Pourquoi je ne suis pas musulman :
« Les militants islamistes n'ignorent pas que l'islam est incompatible avec les principes de la Déclaration universelle des droits de l'homme. Ils se sont réunis à Paris en 1981 pour rédiger une Déclaration Islamique des Droits de l'Homme qui occulte toutes les libertés qui contredisent la loi islamique. Plus préoccupant encore est le fait que sous la pression des États musulmans, l'article 18 de la Déclaration des Nations unies a été révisé en novembre 1981. La liberté de religion et le droit de changer de religion ont été supprimés et seul le droit d'avoir une religion fut conservé ».

Ibn Warraq doute donc des capacités internes de l'islam à adopter des principes théologiques qui pourraient davantage convenir à une certaine notion de modernité.

« Même si nous concédons que les musulmans conservateurs ont interprété la charia à leur façon, qu'est-ce qui nous donne le droit de dire que leur interprétation est fausse et que celle des musulmans libéraux est authentique ? Qui peut dire ce qu'est l'islam authentique ? Pour beaucoup de spécialistes, la charia demeure l'essence de la civilisation islamique. En fin de compte, on peut interpréter la charia avec une certaine souplesse, mais elle n'est pas pour autant indéfiniment élastique. » (in Pourquoi je ne suis pas musulman)

Le pouvoir des chefs religieux de l'Iran est aussi dénoncé par Ibn Warraq.

« Il est difficile pour l'Occident d'imaginer le pouvoir qu'exercent les mollahs sur les masses, les poussant à perpétrer les actes les plus vils, au nom de Dieu. Un groupe de musulmans hystériques, manipulés par un mollah, a lapidé un enfant abandonné, au motif qu'il était probablement le fruit d'une union illégitime et donc qu'il ne pouvait pas être toléré. Une autre foule a coupé la main d'un homme parce que le mollah qui la menait avait prétendu que cet homme était un voleur, sans preuve, sans procès, juste sur la parole du mollah. » (Ib.)

yacoub
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5292
Localisation : france
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : ironique
Date d'inscription : 26/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Les ravages de l'Islam sur les sociétés un exemple ? - Page 1 Empty Re: Les ravages de l'Islam sur les sociétés un exemple ?

Message par _Hamza Muslim Sam 26 Mar 2011 - 16:06

Les personnes que tu cites comme Ibn Warraq (pseudonyme), Wafa Sultan et Ali Sina ont eu recours à des mystifications historiques et scientifiques pour prouver leur dire.
Wafa Sultan est critiquée autant par les musulmans que les chrétiens en Syrie, de même que par des libres penseurs en Occident.
Tous, jouent sur l'ignorance des uns, l'émotion des autres, et les préjugés habituels (confondant culture, idéologie occidentale et religion).
Ils méconnaissent l'histoire, les stratégies géopolitiques opérées par les grandes puissances mondiales, et les textes islamiques, dont ils ne prennent que ce qui est faux, ou bien déformant les textes eux-mêmes. Ce n'est pas très honnête, intellectuellement parlant.
Le livre de Ibn Warraq est d'ailleurs truffé de mensonges et de contre-vérités historiques, dont tes extraits ne font que confirmer mes dires :


_Hamza Muslim
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 780
Localisation : Quelque part sur Terre...
Identité métaphysique : Muslim
Humeur : Bonne
Date d'inscription : 26/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Les ravages de l'Islam sur les sociétés un exemple ? - Page 1 Empty Re: Les ravages de l'Islam sur les sociétés un exemple ?

Message par yacoub Sam 26 Mar 2011 - 16:17

Taslima Nasreen
Ayaan Hirsi Ali
Latifa Ben Mansour
Nawal Sadaoui
Fadéla Mrabet

Toutes ces femmes se trompent puisqu'on dit et répète que l'islam est une religion d'amour de tolérance et de paix et qu'il a donné à la femme tous ses droits.

lol!

yacoub
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5292
Localisation : france
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : ironique
Date d'inscription : 26/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Les ravages de l'Islam sur les sociétés un exemple ? - Page 1 Empty Re: Les ravages de l'Islam sur les sociétés un exemple ?

Message par _Hamza Muslim Sam 26 Mar 2011 - 16:25

Oui, elles se trompent.
Tu sembles aimer les polémiques et personnalités encouragées et/ou financées par l'Occident, pour favoriser le clash des civilisations, donc la guerre, ce qui inclut les assassinats, les meurtres gratuit, la violence, le désordre, et tout ce qui s'ensuit. Tu es donc contre l'islam (ça on le savait déjà) mais aussi contre la vie humaine et la dignité.

Si tu veux considérer la qualité de tes arguments, par le recours à la quantité des personnalités qui penchent en ta faveur, alors tu seras perdant, puisque je peux te citer plus de personnalités (instruites s'entend), qui ne partagent pas tes conclusions erronées.

Même si tu te fies à la qualité, celle-ci est inexistante dans ton argumentaire.

Désolé yacoub, n'as-tu donc rien de mieux à nous proposer ? :(

_Hamza Muslim
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 780
Localisation : Quelque part sur Terre...
Identité métaphysique : Muslim
Humeur : Bonne
Date d'inscription : 26/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Les ravages de l'Islam sur les sociétés un exemple ? - Page 1 Empty Re: Les ravages de l'Islam sur les sociétés un exemple ?

Message par yacoub Sam 26 Mar 2011 - 16:47

amen
Qui divise le monde en deux dar el islam et dar el harb
Qui depuis 622 jusqu'à maintenant veut faire régner la loi Divine d'un bout de la planète à l'autre
Qui a fait 270 millions de cadvres depuis 622 jusqu'à maintenant
Qui refuse de reconnaitre ses crimes à l'égard des juifs, des chrétiens, des dhimmis de toutes sortes?
Qui refuse de reconnaitre ses crimes à l'égard des femmes qu'il ne considère que pour la reproduction et les plaisirs du jihadiste ?


yacoub
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5292
Localisation : france
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : ironique
Date d'inscription : 26/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Les ravages de l'Islam sur les sociétés un exemple ? - Page 1 Empty Re: Les ravages de l'Islam sur les sociétés un exemple ?

Message par _Hamza Muslim Sam 26 Mar 2011 - 16:59

Le chiffre est biaisé, car tu imputes des crimes non seulement à des musulmans qui n'avaient rien a voir là-dedans (comme pour le génocide arménien) mais aussi à des absurdités historiques.
Tu prends tes chiffres de sites islamophobes (je connais lesquels, ne t'en fais pas), qui ont tout simplement inventé ou grossi des chiffres, par manque d'arguments.

De plus, tu confonds islam et musulman. Dès qu'un musulman n'applique pas l'islam, son acte blâmable n'est plus conforme à l'orthodoxie islamique, donc tu ne peux l'imputer à l'islam ou au musulman en tant que tel.
L'islam est parfait (pour les musulmans en tout cas), mais les musulmans eux ne le sont pas.
L'islam permet à l'homme (sincère et sérieux) de s'élever intellectuellement et spirituellement s'il s'y conforme, dans le cas contraire, même s'il vit dans un pays musulman, il n'est pas forcément musulman, mais si issu d'une famille de culture musulmane.

Les dérives de certains "fous" (que l'on trouve partout, aussi bien dans les pays démocratiques que musulmans, que dictatoriaux du tiers-monde) doivent être bien analysées afin d'en cerner les causes profondes, analyse que tu ne fais jamais.

_Hamza Muslim
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 780
Localisation : Quelque part sur Terre...
Identité métaphysique : Muslim
Humeur : Bonne
Date d'inscription : 26/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Les ravages de l'Islam sur les sociétés un exemple ? - Page 1 Empty Re: Les ravages de l'Islam sur les sociétés un exemple ?

Message par yacoub Sam 26 Mar 2011 - 17:09

Vive les sites islamophobes. lol!

L'islam est l'invention de Mahomet et il est loin d'être parfait au contraire.
Tout le long de son histoire, tous ses califes ont été des meurtriers sanguinaires même les califes bien guidés dont trois assassinés.

Mahomet est classé comme le plus grand criminel de tous les temps pire que Hitler et Staline.

Il faut voir les peuples arabes comme des Allemands, Mahomet comme Hitler, l'islam comme nazisme et le Coran comme Mein Kampf pour apprécier justement la situation.

yacoub
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5292
Localisation : france
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : ironique
Date d'inscription : 26/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Les ravages de l'Islam sur les sociétés un exemple ? - Page 1 Empty Re: Les ravages de l'Islam sur les sociétés un exemple ?

Message par _Hamza Muslim Sam 26 Mar 2011 - 17:11

Mais dans ce cas, tu déformes la nature de l'islam et de son prophète, donc dès lors, ce n'est plus l'islam, ni son prophète, mais une fable pour te conforter dans tes (torchons) opinions.

_Hamza Muslim
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 780
Localisation : Quelque part sur Terre...
Identité métaphysique : Muslim
Humeur : Bonne
Date d'inscription : 26/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Les ravages de l'Islam sur les sociétés un exemple ? - Page 1 Empty Re: Les ravages de l'Islam sur les sociétés un exemple ?

Message par yacoub Sam 26 Mar 2011 - 17:13

Dis:
l'esclavage c'est la liberté
la guerre c'est la paix
la haine c'est l'amour
le mensonge c'est la vérité
les croyants ne te croiront pas mais si tu le répètes toujours
ils finiront par l'admettre
Allah sait et vous ne savez pas
lol!

yacoub
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5292
Localisation : france
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : ironique
Date d'inscription : 26/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Les ravages de l'Islam sur les sociétés un exemple ? - Page 1 Empty Re: Les ravages de l'Islam sur les sociétés un exemple ?

Message par bernard1933 Sam 26 Mar 2011 - 18:38

270 millions de cadavres ...Imaginez...Je ne vais pas en dormir de la nuit...
Le vrai Guiness des records...
bernard1933
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Les ravages de l'Islam sur les sociétés un exemple ? - Page 1 Empty Re: Les ravages de l'Islam sur les sociétés un exemple ?

Message par Mr Abricot Sam 26 Mar 2011 - 19:09

Je pense qu'il faut avoir un regard mesuré sur ces choses, vouloir laver l'Islam et le présenté propre et blanc est aussi biaisé que de le présenter comme la religion du Diable.

Mr Abricot
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 316
Localisation : France
Identité métaphysique : Chrétien
Humeur : Interrogative
Date d'inscription : 11/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Les ravages de l'Islam sur les sociétés un exemple ? - Page 1 Empty Re: Les ravages de l'Islam sur les sociétés un exemple ?

Message par _Spin Sam 26 Mar 2011 - 19:19

yacoub a écrit: Qui refuse de reconnaitre ses crimes à l'égard des juifs, des chrétiens, des dhimmis de toutes sortes?
Les dhimmis étant d'ailleurs favorisés par rapport à ceux qui n'ont pas eu la chance de bénéficier du label, comme les bouddhistes et les polythéistes...

à+

_Spin
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 9507
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Les ravages de l'Islam sur les sociétés un exemple ? - Page 1 Empty Re: Les ravages de l'Islam sur les sociétés un exemple ?

Message par _Spin Sam 26 Mar 2011 - 21:22

Au passage, toujours la même chose, quand on associe à Dieu un texte qui dit qu'on ne doit rien associer à Dieu (NB je sais qu'on peut concevoir l'Islam autrement, mais ça ne semble vraiment pas s'imposer), je ne vois pas comment ça pourrait ne pas faire de dégâts...

à+

_Spin
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 9507
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Les ravages de l'Islam sur les sociétés un exemple ? - Page 1 Empty Re: Les ravages de l'Islam sur les sociétés un exemple ?

Message par Syphax Sam 26 Mar 2011 - 23:12

Ce serait une bonne idée d'appliquer la charia partout dans le monde, mais elle sera applicable seulement pour les musulmans tant qu'ils veulent son application !!

Par exemple dans les tribunaux les musulmans seront jugé selon la loi islamique
Si un musulman vole on lui coupe sa mai, s’il viole on lui coupe ces couilles etc etc …

Bon oui, imaginable non !!

Syphax
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 276
Localisation : Algérie
Identité métaphysique : Athée
Humeur : Super Coooool
Date d'inscription : 17/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Les ravages de l'Islam sur les sociétés un exemple ? - Page 1 Empty Re: Les ravages de l'Islam sur les sociétés un exemple ?

Message par yacoub Dim 27 Mar 2011 - 13:28

Moi a écrit:Ce serait une bonne idée d'appliquer la charia partout dans le monde, mais elle sera applicable seulement pour les musulmans tant qu'ils veulent son application !!

Par exemple dans les tribunaux les musulmans seront jugé selon la loi islamique
Si un musulman vole on lui coupe sa mai, s’il viole on lui coupe ces couilles etc etc …

Bon oui, imaginable non !!
C'est ce que voulaient les chrétiens du Soudan mais l'Etat a répliqué qu'en terre
d'islam, la loi est valable pour tout le monde et quelques pauvres hères chrétiens ont eu leurs mains coupées.

Pour avoir dit qu'il y avait une partie du coran qui est obsolète,un musulman modéré nommé Mahmoud Mohamed Taha lui a été pendu de façon halal, avec la vive satisfaction d'Al Azhar que Taha Hussein appelait dans les années 50 le temple detoutes les superstitions et de l'ignorance et qu'il rêvait de raser .

yacoub
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5292
Localisation : france
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : ironique
Date d'inscription : 26/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Les ravages de l'Islam sur les sociétés un exemple ? - Page 1 Empty Re: Les ravages de l'Islam sur les sociétés un exemple ?

Message par yacoub Dim 27 Mar 2011 - 15:30

Spin a écrit:
Les dhimmis étant d'ailleurs favorisés par rapport à ceux qui n'ont pas eu la chance de bénéficier du label, comme les bouddhistes et les polythéistes...

à+
Le statut de dhimmis n'a été aboli au Maroc qu'au XXéme siècle mais dans dar el islam,son esprit persiste surtout en Egypte où les coptes sont traités comme des parias.

Voici le Pacte d'Omar, ce que devait signer un non-musulman mais homme du Livre pour résider en dar el islam.

Nous ne construirons pas dans nos cités ou dans leurs environs ni monastère, église, ermitage ou cellule de moine. Nous ne réparerons pas, de jour comme de nuit, ce qui est tombé en ruine ou ce qui se trouve dans un quartier musulman.

- Nous maintiendrons nos portes grandes ouvertes pour les passants et les voyageurs. Nous fournirons trois jours de nourriture et un logement à tout musulman qui s'arrêterait chez nous.

- Nous n'abriterons aucun espion dans nos églises ni dans nos demeures, ni ne le cacherons aux musulmans.

- Nous n'enseignerons pas le Coran à nos enfants.

- Nous n'organiserons pas de cérémonie publique. Nous ne ferons pas de prosélytisme. Nous n'empêcherons aucun de nos parents d'embrasser l'islam s'il le désire.

- Nous montrerons de la déférence envers les musulmans et nous leur céderons la place quand ils désireront s'asseoir.

- Nous n'essayerons pas de ressembler aux musulmans de quelque manière que ce soit.

- Nous ne chevaucherons pas sur des selles.

- Nous ne porterons pas d'épée ou n'importe quelle autre arme, ni ne les transporterons.

- Nous ne vendrons pas de porc.

- Nous couperons nos mèches de cheveux.

- Nous ne montrerons pas nos croix ou nos livres dans les rues empruntées par les musulmans ou sur les marchés. Nous ne ferons sonner nos cloches que dans nos églises et très discrètement. Nous n'élèverons pas la voix en récitant nos prières, ni en présence d'un musulman. Nous n'élèverons pas non plus nos voix pendant les processions funéraires.

- Nous ne construirons pas nos maisons plus haut que les leurs..

Quiconque frappe délibérément un musulman perd la protection de ce pacte.

yacoub
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5292
Localisation : france
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : ironique
Date d'inscription : 26/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Les ravages de l'Islam sur les sociétés un exemple ? - Page 1 Empty Re: Les ravages de l'Islam sur les sociétés un exemple ?

Message par _Hamza Muslim Dim 27 Mar 2011 - 15:40

Je te soupçonne de mentir (ce ne serait pas la première fois d'ailleurs). Donne-nous la source exacte pour que l'on puisse la vérifier par nous-même.

_Hamza Muslim
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 780
Localisation : Quelque part sur Terre...
Identité métaphysique : Muslim
Humeur : Bonne
Date d'inscription : 26/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Les ravages de l'Islam sur les sociétés un exemple ? - Page 1 Empty Re: Les ravages de l'Islam sur les sociétés un exemple ?

Message par yacoub Dim 27 Mar 2011 - 15:54

Le pacte d'Omar
Le livre de Michel Abitbol Histoire du Maroc raconte comment l'Angleterre au XIXéme siecle demanda au Sultan du Maroc d'abolir l'esclavage et d'arrêter de discriminer ses sujets juifs.
La réponse du Sultan a été qu'il suivait le Saint Coran et qu'il ne pouvait interdire ce que Allah permet comme il ne peut permettre ce que Allah interdit.
Et Allah, dans son livre Saint,demande aux tributaires vivant en dar el islam de payer la jizya en s'humiliant.
Au Maroc, les fonctionnaires du Machzen se contentaient de donner un coup de pied au derrière du rabbin qui remettait le racket.


Dernière édition par yacoub le Dim 27 Mar 2011 - 16:01, édité 2 fois

yacoub
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5292
Localisation : france
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : ironique
Date d'inscription : 26/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Les ravages de l'Islam sur les sociétés un exemple ? - Page 1 Empty Re: Les ravages de l'Islam sur les sociétés un exemple ?

Message par Bulle Dim 27 Mar 2011 - 15:59

Hamza Muslim a écrit:Je te soupçonne de mentir (ce ne serait pas la première fois d'ailleurs). Donne-nous la source exacte pour que l'on puisse la vérifier par nous-même.
C'est curieux cette façon que tu as de traiter les autres de menteurs (même sous une forme édulcorée) lorsque tu ignores quelque chose Hamza Muzlin, effet miroir ?
Au fait tu pourrais nous donner la source exacte prouvant que le Coran est saint "que l'on puisse vérifier par nous même" ?

_________________
Hello Invité !  Le [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]du 01 mai 2022 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Bulle
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 52108
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Les ravages de l'Islam sur les sociétés un exemple ? - Page 1 Empty Re: Les ravages de l'Islam sur les sociétés un exemple ?

Message par _Hamza Muslim Dim 27 Mar 2011 - 16:19

Ces mensonges se trouvent dans les paroles même qu'il professe, je n'y peux rien s'il s'agit d'un constat. Quant à ses sources (quand il les postent), sont souvent réputées pour leur manque de crédibilité (tant idéologique qu'historique).
Lorsque je réponds à ses balivernes, je n'ignore rien, puisque je connais déjà les pseudo-arguments dont il use à longueur de temps (il passe des dizaines d'heure par jour, à squatter les forums pour déverser son islamophobie, même quand un forum ou un topic ne traite pas des questions religieuses....).

Pour le Coran, son effet sur le coeur, les prophéties qu'il contient et qui se sont réalisés des années, décennies, siècles et même 14 siècles plus tard, ses vérités spirituelles et métaphysiques, etc.
J'ai déjà cité à plusieurs reprises des auteurs qui ont traité la question de manière précise et profonde, pour ceux qui voudraient en savoir plus, mais ce qui n'est visiblement pas ton cas (ce n'est pas une injure, sois-en rassurée), sinon tu aurais déjà cherché (sérieusement, et sans parti pris), par toi-même (chose que j'ai faite de ma propre initiative, depuis plusieurs années maintenant.

PS : Pour le pacte d'Umar, je dois vérifier moi-même l'oeuvre de Ibn Al-Qayyim pour voir si ce que dit wikipédia est vrai. Et il ne s'agit pas d'Umar (le deuxième calife) mais d'Umar II.

_Hamza Muslim
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 780
Localisation : Quelque part sur Terre...
Identité métaphysique : Muslim
Humeur : Bonne
Date d'inscription : 26/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Les ravages de l'Islam sur les sociétés un exemple ? - Page 1 Empty Re: Les ravages de l'Islam sur les sociétés un exemple ?

Message par yacoub Dim 27 Mar 2011 - 16:30

Combattez ceux qui ne croient ni en Dieu ni au Jour dernier, ceux qui ne s’interdisent pas ce que Dieu et Son Prophète ont déclaré interdit , ceux qui, parmi les gens du Livre, ne pratiquent pas la vraie religion.
Combattez-les jusqu’à ce qu’ils versent directement la capitation en toute humilité


la pierre angulaire de la politique de l'islam envers les non-musulmans est inscrite dans le Saint Coran lui même.
Le calife Omar après avoir colonisé la Syrie et la Palestine l'a un peu plus étoffé.
Invité à Jérusalem à visiter une église et l'heure de la prière venant, il se retira de l'église alors que le curé l'a invité à faire sa prière à l'église.
Omar a répondu:
Je connais mes musulmans, si je prie dans cette église, elle deviendra une mosquée.


Dernière édition par yacoub le Dim 27 Mar 2011 - 16:36, édité 1 fois

yacoub
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5292
Localisation : france
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : ironique
Date d'inscription : 26/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 7 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum