On ne vit pas sa mort.

Page 10 sur 12 Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11, 12  Suivant

Aller en bas

On ne vit pas sa mort. - Page 10 Empty Re: On ne vit pas sa mort.

Message par _bradou le Mer 13 Avr 2011 - 2:47

marine2010 a écrit:[justify]
Bradou a écrit:Nous on joue juste aux paternalistes et te taquinons un peu
Vous jouez mal didonc . Laisser votre petite Eve sans réponse c'est ça qui est taquin?
Bradou a écrit:Tiens j'ai tout numéroté depuis Adam jusqu'à Marine
On part sur une mauvaise base vois-tu car la genèse non merci. Je ne pense pas êtres une simple côtelette ...
Il faut faire attention quand tu lis. "d'Adam à Marine" signifie dans mon texte " de A à Z", c'est tout. Adam n'a rien à voir ici
Donc grande question Bradou ou plutôt Brarèche penses-tu que l'homme est supérieur à la femme?
C'est comme veut la femme. Y en a qui veulent être égales, y en a qui veulent être supérieures. Y en a, elles sont nombreuses sous tous les cieux, qui veulent être inférieures. Donc, c'est comme tu veux toi. Moi je ne penses rien du tout, et je ne veux placer personne au-dessus de personne. J'ai juste des préférences, je préfère certaines à d'autres. Disons que je n'aime pas les adjudants-chef
_bradou
_bradou
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 5099
Localisation : fixe.
Identité métaphysique : terre-à-terre.
Humeur : têtu.
Date d'inscription : 15/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

On ne vit pas sa mort. - Page 10 Empty Re: On ne vit pas sa mort.

Message par tango le Mer 13 Avr 2011 - 10:39

bradou a écrit:A TANGO.
Fabuleux, ton témoignage. Je comprends quand tu dis: ce n'est pas une croyance, c'est une certitude. Et quand tu dis qu'un témoignage n'aura jamais la teneur de l'expérience.
Maintenant, c'est moi qui ai une certitude: les prophètes n'ont pas dû vivre/voir autre chose que ça.
J'ai quand même deux questions à te poser, auxquelles tu peux y répondre: tu n'emploies jamais ou rarement le mot Dieu. Est-ce juste pour ne pas mettre une étiquette sur "cette chose" que tu appelle absolu ou intangible? Le mot Dieu conviendrait-il?
Oui, il m'arrive parfois d'utiliser le mot "Dieu", mais c'est toujours maladroit parce que le mot "Dieu" est réducteur de la subtilité qu'il est sensé désigner... tu vois je me rapproche des mystiques quand ils disent "l'imprononçable"... mais si je disais "l'imprononçable", celui qui l'entendrait n'aurait aucune comparaison possible pour faire une approche vers la compréhension de ce que je voudrais désigner... aussi je suis obligé d'imager, et, c'est pourquoi j'utilise les mots "absolu" "intangible" "permanence" "un" "au delà" "autres" etc... selon l'idée particulière que je veux désigner...

Mais vois-tu, comme je n'ai jamais fait parti d'aucune doctrine, je ne me suis pas construit sur la lecture des versets, aussi je ne me laisse pas bercer par leurs récitations, comme le font souvent ceux qui ont atteint l'éveil et qui croient que seule leur doctrine est la bonne... Je retrouve dans toutes les religions des images qui caressent la Vérité Une, mais celui qui ne l'aura pas vue en lui-même ne le verra pas dans les textes. Tu vois, dans le coran que je n'ai jamais lu, je retiens certaines idées que j'ai entendues comme: "Toutes les âmes sont Une" et puis celle là qui est sublime "Si tu donnes tout ce que tu sais, Dieu te donne tout ce que tu ne sais pas"... ce qui veut dire, que si tu laisses circuler en toi le souffle de la Vérité sans jamais la retenir, la source est inépuisable... La Vérité Une se manifeste à travers toi à la juste mesure de la situation, dans une singularité époustouflante... encore faut-il maintenir l'attitude du pur réceptacle...
tango
tango
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6972
Localisation : à vous de voir si nous sommes séparés
Identité métaphysique : papillon
Humeur : volatile
Date d'inscription : 18/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

On ne vit pas sa mort. - Page 10 Empty Re: On ne vit pas sa mort.

Message par _L'Olivier le Mer 13 Avr 2011 - 11:15

Spoiler:
tango a écrit:
bradou a écrit:A TANGO.
Fabuleux, ton témoignage. Je comprends quand tu dis: ce n'est pas une croyance, c'est une certitude. Et quand tu dis qu'un témoignage n'aura jamais la teneur de l'expérience.
Maintenant, c'est moi qui ai une certitude: les prophètes n'ont pas dû vivre/voir autre chose que ça.
J'ai quand même deux questions à te poser, auxquelles tu peux y répondre: tu n'emploies jamais ou rarement le mot Dieu. Est-ce juste pour ne pas mettre une étiquette sur "cette chose" que tu appelle absolu ou intangible? Le mot Dieu conviendrait-il?
Oui, il m'arrive parfois d'utiliser le mot "Dieu", mais c'est toujours maladroit parce que le mot "Dieu" est réducteur de la subtilité qu'il est sensé désigner... tu vois je me rapproche des mystiques quand ils disent "l'imprononçable"... mais si je disais "l'imprononçable", celui qui l'entendrait n'aurait aucune comparaison possible pour faire une approche vers la compréhension de ce que je voudrais désigner... aussi je suis obligé d'imager, et, c'est pourquoi j'utilise les mots "absolu" "intangible" "permanence" "un" "au delà" "autres" etc... selon l'idée particulière que je veux désigner...

Mais vois-tu, comme je n'ai jamais fait parti d'aucune doctrine, je ne me suis pas construit sur la lecture des versets, aussi je ne me laisse pas bercer par leurs récitations, comme le font souvent ceux qui ont atteint l'éveil et qui croient que seule leur doctrine est la bonne... Je retrouve dans toutes les religions des images qui caressent la Vérité Une, mais celui qui ne l'aura pas vue en lui-même ne le verra pas dans les textes. Tu vois, dans le coran que je n'ai jamais lu, je retiens certaines idées que j'ai entendues comme: "Toutes les âmes sont Une" et puis celle là qui est sublime "Si tu donnes tout ce que tu sais, Dieu te donne tout ce que tu ne sais pas"... ce qui veut dire, que si tu laisses circuler en toi le souffle de la Vérité sans jamais la retenir, la source est inépuisable... La Vérité Une se manifeste à travers toi à la juste mesure de la situation, dans une singularité époustouflante... encore faut-il maintenir l'attitude du pur réceptacle...
Complétement en phase avec cette description.
De la même manière que Tango, je le comprend.
Avec en plus ....

_L'Olivier
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 3005
Date d'inscription : 26/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

On ne vit pas sa mort. - Page 10 Empty Re: On ne vit pas sa mort.

Message par _bradou le Mer 13 Avr 2011 - 12:19

tango a écrit:
Oui, il m'arrive parfois d'utiliser le mot "Dieu", mais c'est toujours maladroit parce que le mot "Dieu" est réducteur de la subtilité qu'il est sensé désigner... tu vois je me rapproche des mystiques quand ils disent "l'imprononçable"... mais si je disais "l'imprononçable", celui qui l'entendrait n'aurait aucune comparaison possible pour faire une approche vers la compréhension de ce que je voudrais désigner... aussi je suis obligé d'imager, et, c'est pourquoi j'utilise les mots "absolu" "intangible" "permanence" "un" "au delà" "autres" etc... selon l'idée particulière que je veux désigner...

Mais vois-tu, comme je n'ai jamais fait parti d'aucune doctrine, je ne me suis pas construit sur la lecture des versets, aussi je ne me laisse pas bercer par leurs récitations, comme le font souvent ceux qui ont atteint l'éveil et qui croient que seule leur doctrine est la bonne... Je retrouve dans toutes les religions des images qui caressent la Vérité Une, mais celui qui ne l'aura pas vue en lui-même ne le verra pas dans les textes. Tu vois, dans le coran que je n'ai jamais lu, je retiens certaines idées que j'ai entendues comme: "Toutes les âmes sont Une" et puis celle là qui est sublime "Si tu donnes tout ce que tu sais, Dieu te donne tout ce que tu ne sais pas"... ce qui veut dire, que si tu laisses circuler en toi le souffle de la Vérité sans jamais la retenir, la source est inépuisable... La Vérité Une se manifeste à travers toi à la juste mesure de la situation, dans une singularité époustouflante... encore faut-il maintenir l'attitude du pur réceptacle...
[/quote]
1/Je comprends pourquoi tu n'utilises pas les mots Dieu et imprononçable.
2/Tu dis utiliser les mots absolu, intangible, un, permanence. J'ai toujours compris qu'ils désignent la même chose, c'est pourquoi je ne comprends pas pourquoi tu ajoutes: "...selon l'idée particulière que je veux désigner".
3/ Tu ne l'affirmes pas formellement, mais je crois comprendre que la récitation de versets pourrait conduire à cette certitude, absolu, intangible, ......
4/ Si la lecture de versets conduit à cette révélation, à cet éveil, ne penses-tu pas que les liseurs de versets ayant atteint l'éveil se mettent à vénérer les versets tant qu'ils deviennent intégristes. C'est mal dit. Ils vénèrent excessivement ces versets parce qu'ils ont découvert le pouvoir de révélation de ces versets. C'est encore mal dit. N'est-ce pas ce pouvoir magique des versets(capables de mener à l'éveil) qui fascine certains liseurs au point qu'ils deviennent intégristes? j'espère que tu as compris la question, j'ai la plume qui boite ce matin.
_bradou
_bradou
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 5099
Localisation : fixe.
Identité métaphysique : terre-à-terre.
Humeur : têtu.
Date d'inscription : 15/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

On ne vit pas sa mort. - Page 10 Empty Re: On ne vit pas sa mort.

Message par tango le Mer 13 Avr 2011 - 13:20

bradou a écrit:
1/Je comprends pourquoi tu n'utilises pas les mots Dieu et imprononçable.
2/Tu dis utiliser les mots absolu, intangible, un, permanence. J'ai toujours compris qu'ils désignent la même chose, c'est pourquoi je ne comprends pas pourquoi tu ajoutes: "...selon l'idée particulière que je veux désigner".
Oui ces mots peuvent être compris comme ne faisant qu'un... mais quand je développe une idée comme par exemple dire aux matérialistes qu'il y a autre chose que la matière, je ne peux pas désigner l'inverse de la matière en disant "l'imprononçable", dans ce cas je dis l"intangible".
Tout ce que nous percevons par nos sens se situe dans la dualité, aussi pour montrer la non-dualité, je suis obligé de rester au même niveau de subtilité que l' idée soulevée.
3/ Tu ne l'affirmes pas formellement, mais je crois comprendre que la récitation de versets pourrait conduire à cette certitude, absolu, intangible, ......
Pour cheminer spirituellement il y a deux voies possibles, la rapide et la lente, les deux arrivent au même résultat.
La voie rapide aura été la mienne... c'est à dire de vivre les expériences avant de pouvoir les formuler.
La voie lente est l'inverse, c'est celle qui est enseignée par les doctrines, tu apprends les formulations avant de les expérimenter... ainsi la récitations des versets est une pratique pour t'imprégner de cet absolu, et te préparer à sauter en toi-même pour atteindre l'éveil...
4/ Si la lecture de versets conduit à cette révélation, à cet éveil, ne penses-tu pas que les liseurs de versets ayant atteint l'éveil se mettent à vénérer les versets tant qu'ils deviennent intégristes. C'est mal dit. Ils vénèrent excessivement ces versets parce qu'ils ont découvert le pouvoir de révélation de ces versets.C'est encore mal dit.
Mal dit ?... c'est pas grave je lis au travers... donnes tout ce que tu peux c'est ça l'essentiel...
Oui personnellement, après mon saut, je n'ai pas pu en parler de manière libéré, grosso modo je me suis fermé ma gueule pendant 20 ans... je n'avais aucun mot pour le décrire... mais ça c'est le résultat de la voie rapide...
Ceux qui ont parcouru la voie lente enseignée par les doctrines, se raccrochent à leurs versets pour s'exprimer... l'immensité de ce qu'il y aurait à dire, les ramène à ce qui leur a été enseigné, et, rare sont ceux qui arrivent à aller au-delà de leur doctrine... alors que vois-tu toutes les doctrines sont Une... et je n'arrive pas à comprendre pourquoi elles se tapent sur la gueule... c'est à croire que tous les dirigeants sont des imposteurs...
N'est-ce pas ce pouvoir magique des versets(capables de mener à l'éveil) qui fascine certains liseurs au point qu'ils deviennent intégristes? j'espère que tu as compris la question, j'ai la plume qui boite ce matin.
Oui toutes les dérives sont possibles, celui qui sera proche de l'absolu sera lui aussi dans les vapeurs, il n' y a que l'éveil final et digéré qui te remet vraiment les pieds par terre...
Si tu veux mieux comprendre, par la voie lente il y a une succession d'éveils, dans le zen ils appelent ça les kensho, et plus tu grimpes plus tu deviens vapeur, et, plus tu es manipulable... aussi si ton enseignant est pervers il pourra t'utiliser... Tu vois les terroristes musulmans par exemple sont forcément désorientés par des meneurs, qui leur disent qu'il faut tuer l'infidèle , et comme il ne perçoivent presque plus l'infidèle en eux ils vont le chercher dehors, en celui qui n'est pas conforme à sa doctrine...
tango
tango
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6972
Localisation : à vous de voir si nous sommes séparés
Identité métaphysique : papillon
Humeur : volatile
Date d'inscription : 18/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

On ne vit pas sa mort. - Page 10 Empty Re: On ne vit pas sa mort.

Message par _bradou le Mer 13 Avr 2011 - 13:55

Quand tu dis: "la voie rapide...c'est à dire vivre des expériences avant de pouvoir les formuler.", veux-tu dire par là que ces expériences tu ne les as pas cherchées, que tu les as subies à ton insu, involontairement, sans les avoir cherchées, que ça t'est tombé comme ça sur la tête comme une illumination?
Où bien s'agit-il d'exercices pratiqués volontairement? Non, là, on retombe dans la voie lente.
_bradou
_bradou
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 5099
Localisation : fixe.
Identité métaphysique : terre-à-terre.
Humeur : têtu.
Date d'inscription : 15/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

On ne vit pas sa mort. - Page 10 Empty Re: On ne vit pas sa mort.

Message par tango le Mer 13 Avr 2011 - 14:07

bradou a écrit:Quand tu dis: "la voie rapide...c'est à dire vivre des expériences avant de pouvoir les formuler.", veux-tu dire par là que ces expériences tu ne les as pas cherchées, que tu les as subies à ton insu, involontairement, sans les avoir cherchées, que ça t'est tombé comme ça sur la tête comme une illumination?
Où bien s'agit-il d'exercices pratiqués volontairement? Non, là, on retombe dans la voie lente.
Oui c'est ça, je ne savais pas du tout que j'étais sur une voie spirituelle, je n'avais absolument pas d'intention d'atteindre quoique ce soit, l' éveil ou la révélation ne faisaient pas du tout partie de ma préoccupation... ça m' est tombé dessus comme ça...
En fait j'ai fait le cheminement obligatoire sans même le savoir.
tango
tango
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6972
Localisation : à vous de voir si nous sommes séparés
Identité métaphysique : papillon
Humeur : volatile
Date d'inscription : 18/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

On ne vit pas sa mort. - Page 10 Empty Re: On ne vit pas sa mort.

Message par _bradou le Mer 13 Avr 2011 - 14:37

tango a écrit:
En fait j'ai fait le cheminement obligatoire sans même le savoir.
Et maintenant, ça se passe comment?
1-Tu DECIDES toi-même de retourner de temps en temps pour jeter un coup d'oeil à cet "évidence"? Sachant que ta tentative peut rater bien sûr.
2-Ou bien ça te tombe de temps en temps TOUT SEUL "sur la tête" comme la première fois? Dans ce deuxième cas, est-ce que tu reçois un avertissement, est-ce que tu sens que ça va t'arriver?
_bradou
_bradou
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 5099
Localisation : fixe.
Identité métaphysique : terre-à-terre.
Humeur : têtu.
Date d'inscription : 15/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

On ne vit pas sa mort. - Page 10 Empty Re: On ne vit pas sa mort.

Message par bernard1933 le Mer 13 Avr 2011 - 15:02

bradou, j' éprouve un grand plaisir à te lire .Ton personnage a été longtemps énigmatique
et, pour certains, pas très fréquentable...Là, je vois le grand bradou, un exégète d' origine musulmane que je nommerais volontiers cardinal, du type Danielou ! Mais je me sens plus près des conceptions de tango .
Par contre, je te vois mal parti ! Avec deux femmes tenaces à tes basques, tu as intérêt à
t' accrocher sur la selle de ton chameau ! Et c' est haut, un chameau !
bernard1933
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

On ne vit pas sa mort. - Page 10 Empty Re: On ne vit pas sa mort.

Message par Invité le Mer 13 Avr 2011 - 15:22

Bradou a écrit:Oui, surtout qu'il ne se fait pas à tes dépens
Tu ne sais pas rire de toi-même? Moi je rie plus de moi-même que des autres. D'ailleurs l'occasion est donné avec toutes les fautes d'orthographe que je fais. Tu peux même faire un sketche avec. Mais bon si tu es sensible, je serais me retenir de rire.
Bradou a écrit:Il faut faire attention quand tu lis. "d'Adam à Marine" signifie dans mon texte " de A à Z", c'est tout. Adam n'a rien à voir ici
Désolée mais Adam et toute sa clic me rebrousse le poil. Et des tarés il y en a partout chez les hommes comme chez les femmes. La domination touche tout le monde. Mais ça reste un caractère masculin. D'ailleurs qui sont les plus dominants entre les hommes et les femmes? Sa doit faire...60 ans, que la femme a enfin des droits je parle pour la France car il y a des pays ce n'est toujours pas résolu cette histoire d'égalité. Grâce entre autres à Adam et tout le bordel en passant par le must le Coran. Où noir sur blanc la femme vaut 2 hommes. Là il n'y a pas plus précis. Au moins il ne tourne pas autour du pot comme avec les autres religions et leurs symboliques. C'est bien ils sont sincères sur ce point là.
Tango a écrit:Si tu veux mieux comprendre, par la voie lente il y a une succession d'éveils, dans le zen ils appelent ça les kensho, et plus tu grimpes plus tu deviens vapeur, et, plus tu es manipulable... aussi si ton enseignant est pervers il pourra t'utiliser...
Seule la confiance peut pousser à le faire. Mais l'homme est pervers la tentation de dominer sera trop grande. D'une de manière ou d'une autre l'enseignant manipulera son élève.
Tango a écrit:ça m' est tombé dessus comme ça...
Est-ce le hasard ou pas selon toi?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

On ne vit pas sa mort. - Page 10 Empty Re: On ne vit pas sa mort.

Message par tango le Mer 13 Avr 2011 - 15:33

bradou a écrit:
tango a écrit:
En fait j'ai fait le cheminement obligatoire sans même le savoir.
Et maintenant, ça se passe comment?
1-Tu DECIDES toi-même de retourner de temps en temps pour jeter un coup d'oeil à cet "évidence"? Sachant que ta tentative peut rater bien sûr.
2-Ou bien ça te tombe de temps en temps TOUT SEUL "sur la tête" comme la première fois? Dans ce deuxième cas, est-ce que tu reçois un avertissement, est-ce que tu sens que ça va t'arriver?
Non, je n'y suis jamais retourné, je n'ai jamais essayé, mais je sais que par le maintient d' une certaine attitude je pourrais peut-être y retourner, mais je n'en éprouve pas le besoin... le simple souvenir de la vision m'est suffisant... par contre depuis que ça m'est arrivé, c'est comme si j'étais devenu le spectateur de moi-même, et il m'est ainsi plus aisé de changer d'identification à mon gré, sans être obligé de me considérer... je peux être d'une neutralité absolue quand j'observe quoique ce soit... c'est comme si j'avais obtenu un pouvoir de pacifier les conflits... mais bon ça marche pas avec ceux qui me jalousent...
Oui, quand j' y repense, il y a eu vraiment un retournement complet de la conscience, comme un gant qu'on retournerait... et c'est comme si je pouvais être à volonté à l'intérieur ou à l'extérieur de moi-même... ça doit être ça le fameux détachement décrit par les mystiques, ce détachement de soi-même qui ouvre la porte du plus haut que l' amour... mais bon je me retiens je veux garder les pieds au sol, ça fait 20 ans que je n'ai pas enlevé mes bottes fourrées de plomb rire
tango
tango
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6972
Localisation : à vous de voir si nous sommes séparés
Identité métaphysique : papillon
Humeur : volatile
Date d'inscription : 18/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

On ne vit pas sa mort. - Page 10 Empty Re: On ne vit pas sa mort.

Message par _bradou le Mer 13 Avr 2011 - 15:38

bernard1933 a écrit:
Par contre, je te vois mal parti ! Avec deux femmes tenaces à tes basques, tu as intérêt à
t' accrocher sur la selle de ton chameau ! Et c' est haut, un chameau !
Tu veux parler d'Opaline et de Marine.
Marine nous mène en bateau, fait l'ingénue et l'ignorante pour nous manipuler comme des marionnettes. Elle nous ridiculise presque, mais je ne suis pas aussi naïf que ça. Je joue le jeu pour le plaisir de jouer avec Marine. A maligne, malin et demi. Donc pour Marine, je l'ai percée. Oh, je la connaissais bien avant qu'elle ne débarque dans ce post. Mais comment lui résister quand elle m'appelle chouchou?
Opaline par contre est plus...opaque. Elle mue toutes les heures. Quand je crois l'attraper, elle n'est plus là, change tout le temps, elle a dit elle-même qu'elle est girouette. Comment savoir qui elle est?
Je crois qu'elles sont de connivence, et elles seraient vraiment dangereuses si elles le voulaient. Heureusement que ce n'est pas le cas.
_bradou
_bradou
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 5099
Localisation : fixe.
Identité métaphysique : terre-à-terre.
Humeur : têtu.
Date d'inscription : 15/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

On ne vit pas sa mort. - Page 10 Empty Re: On ne vit pas sa mort.

Message par tango le Mer 13 Avr 2011 - 16:00

marine2010 a écrit:
Tango a écrit:Si tu veux mieux comprendre, par la voie lente il y a une succession d'éveils, dans le zen ils appelent ça les kensho, et plus tu grimpes plus tu deviens vapeur, et, plus tu es manipulable... aussi si ton enseignant est pervers il pourra t'utiliser...
Seule la confiance peut pousser à le faire. Mais l'homme est pervers la tentation de dominer sera trop grande. D'une de manière ou d'une autre l'enseignant manipulera son élève.
Oui la confiance, mais de toutes façons c'est toi qui est toujours responsable de tes actes, tu dois rester vigilante de tes doutes... L'homme pervers est celui qui ne sera pas un vrai maître... le vrai maître est complètement détaché de lui-même, mais malheureusement il n'y en a pas beaucoup, mais, si toi tu es sur ta bonne voie tu les rencontreras par des phénomènes de synchronicité, comme par coïncidences magiques... ce sera à toi de décoder ou pas... mais tu sais ton voisin comme quiconque peut dans une phrase t'indiquer le sens du chemin... tous les évènements de la vie sont des signes... si tu es mure pour les voir, tu les verras... sinon continues simplement ta vie en allant vers la joie...
Tango a écrit:ça m' est tombé dessus comme ça...
Est-ce le hasard ou pas selon toi?
Hasard ? si tu veux le voir comme ça, on peut le voir comme ça, sauf que pour moi le hasard n'existe pas... tout est signe, et, c'est à nous à le décoder...
En ce qui concerne mon cheminement, disons qu' il s'est fait inconsciemment... je ne pourrais pas dire si c'était écrit ou si je l' ai écrit... il y a peut-être un murissement qui se fait plus ou moins chez les uns ou chez les autres... ou peut-être des rencontres qui nous influenceraient... c'est le bazard tiens... après tout c'est chacun son chemin, ça fait des milliards de chemins pour tous les bipèdes de la terre. rire
tango
tango
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6972
Localisation : à vous de voir si nous sommes séparés
Identité métaphysique : papillon
Humeur : volatile
Date d'inscription : 18/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

On ne vit pas sa mort. - Page 10 Empty Re: On ne vit pas sa mort.

Message par _bradou le Mer 13 Avr 2011 - 16:03

marine2010 a écrit:
Bradou a écrit:Oui, surtout qu'il ne se fait pas à tes dépens
Tu ne sais pas rire de toi-même? Moi je rie plus de moi-même que des autres. D'ailleurs l'occasion est donné avec toutes les fautes d'orthographe que je fais. Tu peux même faire un sketche avec. Mais bon si tu es sensible, je serais me retenir de rire.
Bradou a écrit:Il faut faire attention quand tu lis. "d'Adam à Marine" signifie dans mon texte " de A à Z", c'est tout. Adam n'a rien à voir ici
Désolée mais Adam et toute sa clic me rebrousse le poil. Et des tarés il y en a partout chez les hommes comme chez les femmes. La domination touche tout le monde. Mais ça reste un caractère masculin. D'ailleurs qui sont les plus dominants entre les hommes et les femmes? Sa doit faire...60 ans, que la femme a enfin des droits je parle pour la France car il y a des pays ce n'est toujours pas résolu cette histoire d'égalité. Grâce entre autres à Adam et tout le bordel en passant par le must le Coran. Où noir sur blanc la femme vaut 2 hommes. Là il n'y a pas plus précis. Au moins il ne tourne pas autour du pot comme avec les autres religions et leurs symboliques. C'est bien ils sont sincères sur ce point là.
Tango a écrit:Si tu veux mieux comprendre, par la voie lente il y a une succession d'éveils, dans le zen ils appelent ça les kensho, et plus tu grimpes plus tu deviens vapeur, et, plus tu es manipulable... aussi si ton enseignant est pervers il pourra t'utiliser...
Seule la confiance peut pousser à le faire. Mais l'homme est pervers la tentation de dominer sera trop grande. D'une de manière ou d'une autre l'enseignant manipulera son élève.
Tango a écrit:ça m' est tombé dessus comme ça...
Est-ce le hasard ou pas selon toi?
Juste ciel!!!
Des jugements à l'emporte-pièce, péremptoires, manichéens, blasphématoires, sans nuances, des clichés......Que d'assurance, que de certitudes!
Dieu, vite, donnez une âme à vos créatures.
_bradou
_bradou
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 5099
Localisation : fixe.
Identité métaphysique : terre-à-terre.
Humeur : têtu.
Date d'inscription : 15/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

On ne vit pas sa mort. - Page 10 Empty Re: On ne vit pas sa mort.

Message par Invité le Mer 13 Avr 2011 - 16:59

Merci Tango pour tes réponses. C'est vrai que sa en fait des chemins, le plus rare est celui de la sincérité. Comment le repérer quand tout ce qui l'entoure est mensonge. La confiance est souvent un leurre, il y a trop de manipulateur. Qui sait le mieux ressentir un battement de coeur? Si ce n'est la peur du menteur. Pour l'instant de la vérité, je n'en vois que des ricochés. C'est une question de temps bientôt elle sera dévoilée. Pourrais-je l'accepter? Je ne sais pas.
Bradou a écrit:Marine nous mène en bateau, fait l'ingénue et l'ignorante pour nous manipuler comme des marionnettes. Elle nous ridiculise presque, mais je ne suis pas aussi naïf que ça. Je joue le jeu pour le plaisir de jouer avec Marine. A maligne, malin et demi.
Bradou chouchou tu es un bon joueur. C'est un de nos points communs. Mais tu n'a pas peur de jouer avec le malin? pette de rire Tu es un ange ma t-on dit avec les pieds du diable qu'elle curieux mélanges. Alors tu préfères quoi l'ange ou le démon?
Bradou a écrit:Juste ciel!!!
Des jugements à l'emporte-pièce, péremptoires, manichéens, blasphématoires, sans nuances, des clichés......Que d'assurance, que de certitudes!
Dieu, vite, donnez une âme à vos créatures.
Désolée je suis en colère aujourd'hui, le soleil est parti et le ciel est de nouveau gris. Alors fini les jeux en plein air. Quant à Dieu j'attends qu'il me choisisse l'âme de l'égalité et de la justice. Elle seule je l'accepterais. Je sais qu'elle sera juste et égale entre nous deux ce qui créera la fusion. Aucune ne sera le cochet ou le maître de l'autre, toutes deux unis, si ce n'est pas romantique! Bradou étant un mi-ange peux-tu faire cette requête à Dieu? Si tes griffes sont trop lourdes tango t'aidera à prendre ton envole. Dis-lui aussi que s'il pouvait ramener le soleil ici je prierais pour lui. Merci tu es un ange Bradou chouchou ou doudou?!! ange


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

On ne vit pas sa mort. - Page 10 Empty Re: On ne vit pas sa mort.

Message par tango le Mer 13 Avr 2011 - 18:11

marine2010 a écrit:Merci Tango pour tes réponses. C'est vrai que sa en fait des chemins, le plus rare est celui de la sincérité.
Le cheminement se fait à l'intérieur de soi-même, commence par être sincère avec toi-même... oui, tu es jeune et tu as encore peu d'expérience, mais, il me semble que tu serais déjà pas mal avancée sur le questionnement... tu as réussi à tenir sur ce forum, beaucoup se prennent des gifles et se sauvent... tu sais combien il est périlleux de parler d'amour à ceux qui le mangeraient, ainsi en est-il, quand il s'agit de poser des mots sur cet indicible...
Comment le repérer quand tout ce qui l'entoure est mensonge. La confiance est souvent un leurre, il y a trop de manipulateur.
Oui le chemin est chaotique, mais si tu le vois comme ça dehors, regardes aussi à l'intérieur de toi si tu n'aurais pas quelques imperfections. En clarifiant ta vision tu verras que toute ta réalité se transforme. Le manipulateur s'enfuira, ou, baissera les bras.
Qui sait le mieux ressentir un battement de coeur? Si ce n'est la peur du menteur. Pour l'instant de la vérité, je n'en vois que des ricochés. C'est une question de temps bientôt elle sera dévoilée. Pourrais-je l'accepter? Je ne sais pas.
Il n'y a pas de précipitation à privilégier, chaque chose se fait en son temps... que te dire ?... affines ta vigilance... quand tu vois un obstacle dehors, demandes toi si ce n'est pas toi qui l' a créé... regardes dans tous les sens... tout est signe...

Tu vois, par exemple je t'ai vu râler contre les machos, ce n'est pas en râlant que tu feras cesser le conflit.
Dis toi que dans le "macho" il y a deux choses à regarder,
La première est sa soif de pouvoir, et s'il a ce besoin d' imposer cette soif de pouvoir, c'est que justement il manque de cette puissance et qu'il a besoin de l'affirmer pour se le prouver à lui-même.
La deuxième c'est que quand on a un pouvoir on est obligé d'en assumer la charge, et, là tu peux intervenir, laisses lui sa fierté que tu sais maintenant fragile, et exiges lui d'en assumer la charge... beaucoup de femmes savent le faire, et figures-toi que finalement ce sont elles qui dirigent tout... ou alors si tu veux arriver à un équilibre, à un vrai partage, mets-y de l'humour mais n'oublies pas la compassion... regardes le plus fort comme étant le plus faible, et fais les rire l'un de l'autre...
tango
tango
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6972
Localisation : à vous de voir si nous sommes séparés
Identité métaphysique : papillon
Humeur : volatile
Date d'inscription : 18/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

On ne vit pas sa mort. - Page 10 Empty Re: On ne vit pas sa mort.

Message par Invité le Mer 13 Avr 2011 - 21:12

Merci Tango.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

On ne vit pas sa mort. - Page 10 Empty Re: On ne vit pas sa mort.

Message par _bradou le Mer 13 Avr 2011 - 23:51

marine2010 a écrit:Et des tarés il y en a partout chez les hommes comme chez les femmes. La domination touche tout le monde. Mais ça reste un caractère masculin. D'ailleurs qui sont les plus dominants entre les hommes et les femmes?
Qu'est-ce que tu nous sors encore là? Où vois-tu de la domination? De quelle égalité nous parles-tu? D'abord de quel pays et de quelle culture tu es? Es-tu jaune, noire ou verte? Et ne va pas nous conter et nous servir le truc éculé que tu es citoyenne du monde! Parce que le problème d'égalité, c'est pas un truc théorique et encore moins...marsien. Il se pose différemment selon le lieu. Je sens que le jour où on l'abordera ce problème, il fusera et jaillira bien des étincelles.
Pour être soit-disant à la page on se dit anticonformiste, soixante-huitarde, anticléricale, ultraféministe, révolutionnaire, militante homophile, opposante politique inconditionnelle. La recette facile pour être à la mode.
Moi aussi aujourd'hui je suis en colère.
_bradou
_bradou
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 5099
Localisation : fixe.
Identité métaphysique : terre-à-terre.
Humeur : têtu.
Date d'inscription : 15/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

On ne vit pas sa mort. - Page 10 Empty Re: On ne vit pas sa mort.

Message par _bradou le Jeu 14 Avr 2011 - 0:08

A Tango.
Avant de lire ce que vous vous êtes dit Marine et toi, j'enchaine sur notre dernier post.
1/ J'ai compris qu'il y a eu une première, unique, grande expérience qui ne s'est plus renouvelée.
2/ Qu'en pensant à cette Première Grande expérience, nous arrives en quelque sorte à te remettre un peu dans le bain. Et là tout te devient en quelque sorte indifférent: qu'une belle nana te pointe ses nichons sur la poitrine ou que Kaddhafi pointe son arme sur ta tempe, ça ne te fait ni chaud, ni froid. Me tromperais-je si je disais que dans ce cas, tu es totalement détaché et que tu te trouves dans un état de non-dualité? Tu es avec, face ou dans le Sublime, l'Evidence, la Vérité.
3/ Mais il y a quelque chose que je ne comprends pas encore, car je me dis que dans ce cas qu'est-ce qui m'empêcherait pour être en phase avec cette Vérité de vous égorger vous tous qui êtes là, puisque la Permanence me dit que rien ne compte, que mal et bien c'est de la foutaise?
_bradou
_bradou
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 5099
Localisation : fixe.
Identité métaphysique : terre-à-terre.
Humeur : têtu.
Date d'inscription : 15/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

On ne vit pas sa mort. - Page 10 Empty Re: On ne vit pas sa mort.

Message par tango le Jeu 14 Avr 2011 - 8:14

bradou a écrit:
1/ J'ai compris qu'il y a eu une première, unique, grande expérience qui ne s'est plus renouvelée.
2/ Qu'en pensant à cette Première Grande expérience, nous arrives en quelque sorte à te remettre un peu dans le bain. Et là tout te devient en quelque sorte indifférent: qu'une belle nana te pointe ses nichons sur la poitrine ou que Kaddhafi pointe son arme sur ta tempe, ça ne te fait ni chaud, ni froid. Me tromperais-je si je disais que dans ce cas, tu es totalement détaché et que tu te trouves dans un état de non-dualité? Tu es avec, face ou dans le Sublime, l'Evidence, la Vérité.
Bradou, ne crois surtout pas que je suis une vedette comme James Bond par exemple... Une vedette n' existe que par le public qu'elle a... sans public pas de vedette... Et bien tu vois, si tu me croises dans la rue tu ne te douteras pas du tout que ce soit moi... je suis plus anonyme qu'un anonyme... aussi tu comprendras que ni la super nana, ni Kaddhafi n'auront la moindre intention en ce qui me concerne... par contre si le bazard de la vie fait qu'on se rencontre, je suis certain que l'un comme l'autre me feront des confidences qu'ils n'auront jamais dites à personne...
3/ Mais il y a quelque chose que je ne comprends pas encore, car je me dis que dans ce cas qu'est-ce qui m'empêcherait pour être en phase avec cette Vérité de vous égorger vous tous qui êtes là, puisque la Permanence me dit que rien ne compte, que mal et bien c'est de la foutaise?
Là tu t'inventes n'importe quoi... j'y vois là une feinte pour approfondir...
Est-ce que c'est la Permanence qui t'aurait dit de sortir ton couteau ?... ou est-ce que tu voudrais t'assurer être plus fort que la Permanence ?...
Si tu égorges quelqu'un, c'est toi qui t'égorges aux yeux de la Permanence.
La Permanence est Une... ce que tu fais aux autres, c'est à toi que tu le fais.

Comment te dire ?... c'est comme si on était tangiblement sur un plateau d'une balance... et qu'on ne verrait pas l'autre plateau... ainsi si tu mets du poids dessus, tu t' écartes de l'équilibre... et que fait alors l'autre plateau ?...
tango
tango
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6972
Localisation : à vous de voir si nous sommes séparés
Identité métaphysique : papillon
Humeur : volatile
Date d'inscription : 18/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

On ne vit pas sa mort. - Page 10 Empty Re: On ne vit pas sa mort.

Message par bernard1933 le Jeu 14 Avr 2011 - 11:32

Là, tango, je ne te suis plus, mon esprit se perd dans l' Impermanent... 11H31, je vais
m' éclaircir l' esprit avec un p'tit verre de vin de noix...
bernard1933
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

On ne vit pas sa mort. - Page 10 Empty Re: On ne vit pas sa mort.

Message par _bradou le Jeu 14 Avr 2011 - 11:41

Je commence à m'y perdre un peu. J'ai comme le sentiment d'avoir raté un épisode. A moins que les idées des uns et des autres ne se mélangent dans ma tête et que j'attribue à César ce qui appartient à Dieu.
J'avais compris que la Permanence révèlait l'inanité, la vanité du tangible, disons de tout ce qui est terrestre, y compris le mal et le bien. Tu disais toi-même quelque chose comme " tu neutralises les conflits".
J'ai compris que fort de la révélation de cette Permanence, je ne dois ni me réjouir ni m'affliger de quoi que ce soit. Et je crois bien que précédemment tu as utilisé une expression du genre " quoi qu'il arrive". D'où mon exemple de Kaddhafi et de la nana que j'ai donné non point par dérision mais pour être bien clair et mieux comprendre, et rien de tel pour cela que des exemples concrets chaque fois que c'est possible.
_bradou
_bradou
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 5099
Localisation : fixe.
Identité métaphysique : terre-à-terre.
Humeur : têtu.
Date d'inscription : 15/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

On ne vit pas sa mort. - Page 10 Empty Re: On ne vit pas sa mort.

Message par _bradou le Jeu 14 Avr 2011 - 12:00

bernard1933 a écrit:Là, tango, je ne te suis plus, mon esprit se perd dans l' Impermanent... 11H31, je vais
m' éclaircir l' esprit avec un p'tit verre de vin de noix...
Tango, on le torture un peu pour lui faire avouer l'indicible.
Je comprends ce qu'il dit par "la permanence est Une", il n'en reste pas moins qu'en approfondissant ce "Une" on finit par comprendre que tout se confond en Un transcendant, source de tout et que les distinctions que nous faisons sont illusoires et qu'il faut s'en débarrasser pour se fondre dans l'Un. D'où mes exemples de mal et bien pour aller jusqu'au bout de cette logique.
_bradou
_bradou
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 5099
Localisation : fixe.
Identité métaphysique : terre-à-terre.
Humeur : têtu.
Date d'inscription : 15/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

On ne vit pas sa mort. - Page 10 Empty Re: On ne vit pas sa mort.

Message par tango le Jeu 14 Avr 2011 - 12:25

bradou a écrit:
J'avais compris que la Permanence révèlait l'inanité, la vanité du tangible, disons de tout ce qui est terrestre, y compris le mal et le bien.
La permanence est Une, dans le sens que les erreurs que tu fais ici se retournent dans un autre espace, pour te revenir dessus ici ou là bas.... C'est l' équilibre qui est permanent.
Tu disais toi-même quelque chose comme " tu neutralises les conflits".
Oui, je peux le faire... si j'arrive à rétablir la permanence de l'équilibre dans sa plus pure perfection, le conflit disparait pour l'éternité.
J'ai compris que fort de la révélation de cette Permanence, je ne dois ni me réjouir ni m'affliger de quoi que ce soit.
Oui, dans l'observation tu dois arriver à retrouver l' équilibre de la permanence... c'est quand tu ne le retrouves pas que ton libre arbitre intervient... mais au lieu de te laisser décider un acte trop hâtivement... tu peux suspendre ton intention de réagir, et, en maintenant ton attention sur la permanence, l'acte juste peut alors se produire au delà de toi.
Et je crois bien que précédemment tu as utilisé une expression du genre " quoi qu'il arrive". D'où mon exemple de Kaddhafi et de la nana que j'ai donné non point par dérision mais pour être bien clair et mieux comprendre, et rien de tel pour cela que des exemples concrets chaque fois que c'est possible.
Oui mais ce sont des exemples artificiels... fais moi venir en vrai ta Nana ou ton Kaddhafi, ils te raconteront ce qui s'est passé... mais bon il me semble que nous allons éclater de rire en pensant à toi, et, au baratin que tu leur auras sorti pour les faire venir jusqu'à moi.
tango
tango
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6972
Localisation : à vous de voir si nous sommes séparés
Identité métaphysique : papillon
Humeur : volatile
Date d'inscription : 18/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

On ne vit pas sa mort. - Page 10 Empty Re: On ne vit pas sa mort.

Message par _bradou le Jeu 14 Avr 2011 - 12:53

tango a écrit: La permanence est Une, dans le sens que les erreurs que tu fais ici se retournent dans un autre espace, pour te revenir dessus ici ou là bas.... C'est l' équilibre qui est permanent.
Bon, on ne va tout de même pas te passer à la gègène. Je crois que je suis arrivé aux portes de la Permanence, et comme je n'ai pas le mot de passe je ne peux y entrer. Et puis tu as dit toi-même que c'est indicible.
Pourtant cette saloperie d'indicible, si je la voyais, j'arriverais bien à la coucher sur le papier. Je dirais tout ce qu'elle n'est pas, tout, jusqu'à l'isoler. Il faut bien qu'elle se livre. Parole qu'elle parlera ! Mais c'est sans doute pour ça qu'on ne me laisse pas entrer.
_bradou
_bradou
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 5099
Localisation : fixe.
Identité métaphysique : terre-à-terre.
Humeur : têtu.
Date d'inscription : 15/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Page 10 sur 12 Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11, 12  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum