Le déisme : définitionS

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Le déisme : définitionS - Page 2 Empty Re: Le déisme : définitionS

Message par dan 26 le Sam 19 Avr 2008 - 19:48

Il ne dit pas que ça ! Tu as dit toi-même qu'il pensait que :|cette énergie (Dieu) n'avait plus aucune action dans notre monde. Comment le sait-il ?
Le déisme est une croyance il ne le sait pas il le croit, par sa simple réflexion tout simplement.!!! Voltaire disait bien qu'il fallait un horloger pour avoir creer l'univers, et malgres cela ne pouvais concevoir qu'il puisse intervenir sur la destinée de l'homme.

Wink
Oui je vois la différence : l'agnostique a des certitudes sur l'inaccesibilité de "Dieu", alors que le deiste a encore des incertitudes.

Je ne le vois pas comme cela le deiste à la certitude qu'il y a une force , une energie à l'origine et c'est tout, il en rete là. Son raisonnement ne va pas plus loin.

Donc en fait, un agnostique qui commence à devenir incertain devient un déiste, ce qui est mon cas : agnostique-déiste alternatif...

rire ça dépend de mon moral...
Je ne te comprend pas bien, mais le principal c'est d'etre bien comme l'on est , tout simplement, d'avoir une certaine tranquilité d'esprit . Tout simplement. .

dan 26
Le Découvreur de l'Etrange

Masculin Nombre de messages : 16096
Date d'inscription : 15/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le déisme : définitionS - Page 2 Empty Re: Le déisme : définitionS

Message par Gerard le Dim 20 Avr 2008 - 10:24

Dan26 a dit :
Voltaire disait bien qu'il fallait un horloger pour avoir creer l'univers, et malgres cela ne pouvais concevoir qu'il puisse intervenir sur la destinée de l'homme.
:roll: Si Voltaire reconnait que cet horloger poursuit des buts inconcevables, comment peut-il penser qu'il soit inconcevable qu'il intervienne sur la destinée de l'Homme ?.. Puisqu'il n'a aucune idée de son plan ?

Wink Faudrait inviter ce "Voltaire" sur le forum, pour qu'il nous donne le fond de sa pensée...


Je ne le vois pas comme cela le deiste à la certitude qu'il y a une force , une energie à l'origine et c'est tout, il en rete là. Son raisonnement ne va pas plus loin.
dubitatif En gros, le déiste serait un agnostique qui ne se pose pas de questions ? Je pense le contraire : l'agnostique est certain que Dieu est innacessible, le deiste n'en est pas certain. Toi tu dis que c'est parce qu'il ne se pose pas la question, moi je pense qu'il envisage la possibilité que Dieu soit accessible, sauf qu'il ne reconnait aucune des méthodes envisagées par les religions existantes. Donc le déiste est EN ATTENTE de la révélation.


Je ne te comprend pas bien, mais le principal c'est d'etre bien comme l'on est , tout simplement, d'avoir une certaine tranquilité d'esprit . Tout simplement. .
:rj: Si je voulais être "tranquille", je serais juif, chrétien, ou musulman, avec un sens de l'univers et de l'existence, bien clairement expliqué.

Je ne crois pas que le "déiste" soit tranquille... D'ailleurs, tu ne trouves pas que Voltaire la ramène beaucoup pour un mec qui ne se pose aucune question ?

Wink

_________________
" On sait tout sur rien et on sait rien sur tout. "
Gerard
Gerard
Aka L'Ennemi Du Bon Sens

Masculin Nombre de messages : 9162
Age : 58
Localisation : Paris
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Bonne
Date d'inscription : 28/03/2008

http://www.leforum.bistrophilo.fr

Revenir en haut Aller en bas

Le déisme : définitionS - Page 2 Empty Re: Le déisme : définitionS

Message par dan 26 le Dim 27 Avr 2008 - 22:13

Je ne crois pas que le "déiste" soit tranquille... D'ailleurs, tu ne trouves pas que Voltaire la ramène beaucoup pour un mec qui ne se pose aucune question ?

il était tout de meme "un peu!! philosophe tu ne crois pas???

dan 26
Le Découvreur de l'Etrange

Masculin Nombre de messages : 16096
Date d'inscription : 15/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le déisme : définitionS - Page 2 Empty Re: Le déisme : définitionS

Message par Gerard le Ven 2 Mai 2008 - 10:25

dan 26 a écrit:
Je ne crois pas que le "déiste" soit tranquille... D'ailleurs, tu ne trouves pas que Voltaire la ramène beaucoup pour un mec qui ne se pose aucune question ?

il était tout de meme "un peu!! philosophe tu ne crois pas???
:D Beh oui, il était philosophe !

Mais quand on veut être "tranquille d'esprit", on évite d'être philosophe et on évite aussi d'être déiste.

Si on veut être tranquille, on devient catholique, on va à la messe, on paye ses impots et on cotise pour sa retraite. Aprés, on peut dormir tranquille.

rire

_________________
" On sait tout sur rien et on sait rien sur tout. "
Gerard
Gerard
Aka L'Ennemi Du Bon Sens

Masculin Nombre de messages : 9162
Age : 58
Localisation : Paris
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Bonne
Date d'inscription : 28/03/2008

http://www.leforum.bistrophilo.fr

Revenir en haut Aller en bas

Le déisme : définitionS - Page 2 Empty Re: Le déisme : définitionS

Message par Magnus le Ven 2 Mai 2008 - 17:24

A propos du déisme et de la tranquillité d'esprit, le déiste se trouve dans une position bien inconfortable : il croit en Dieu mais hors tous dogmes et révélations établis et hors toute appartenance religieuse. Ou alors, il appartient à une religion, mais comme il en refuse les dogmes, il se trouve assis le cul entre deux chaises vis-à-vis de ses frères en religion.
Le déiste est un croyant solitaire, il fait partie d'une religion qui ne comporte qu'un adepte : lui.
Il peut bien sûr dialoguer sur des forums avec d'autres déistes, mais au niveau cultuel --- toute croyance en Dieu nécessitant un minimum de culte --- il n'a aucun endroit religieux collectif où aller pour pratiquer et partager son culte.
Certes rien ne l'empêche de se rendre dans une église, mais alors en dehors des offices, afin de s'épargner les discours auxquels il ne croit pas. Croyant solitaire, donc, je l'ai dit.
Le déiste est dans une position d'autant plus inconfortable que ses opinions se trouvent à mi-chemin entre celles des athées/agnostiques et des croyants. Aussi, son discours ne contentera ni les croyants ni les incroyants.
Magnus
Magnus
Aka Tipik St Pie d'House

Masculin Nombre de messages : 25295
Localisation : Tribu des Trévires en alliance avec la Tribu des Vulgenties
Identité métaphysique : Atypique
Humeur : Lunatique
Date d'inscription : 27/03/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Le déisme : définitionS - Page 2 Empty Re: Le déisme : définitionS

Message par Invité le Ven 2 Mai 2008 - 17:35

C'est plus vrai pour un Théiste selon cette définition :
Il existe un autre sens du terme théisme, plus restreint, désignant une option spirituelle personnelle admettant l’existence d’un dieu unique et personnel comme cause transcendante du monde. À la différence des déistes qui se contentent de croire à l’existence d’un Dieu, les théistes y ajoutent l’obligation de lui rendre un culte, et le sentiment de devoir se soumettre à la nécessité de la loi naturelle.
C'est quelqu'un comme moi !

Les déistes se moquent des rites des mosquées et des églises je pense !

Ca a l'air d'un truc complètement cérébrale le Déisme ...

Ils ont apparament pas plus envie de culte que les athées...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le déisme : définitionS - Page 2 Empty Re: Le déisme : définitionS

Message par Magnus le Ven 2 Mai 2008 - 17:54

Qwatybaal a écrit:
Les déistes se moquent des rites des mosquées et des églises je pense !

Oui, sans doute.
Néanmoins, le déisme fut, je crois, à la base de la Franc-Maconnerie, laquelle comporte des rites.
Magnus
Magnus
Aka Tipik St Pie d'House

Masculin Nombre de messages : 25295
Localisation : Tribu des Trévires en alliance avec la Tribu des Vulgenties
Identité métaphysique : Atypique
Humeur : Lunatique
Date d'inscription : 27/03/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Le déisme : définitionS - Page 2 Empty Re: Le déisme : définitionS

Message par dan 26 le Mar 28 Oct 2008 - 18:44

Gerard a écrit:Dan26 a dit :
Le déisme est la croyance en une force créatrice initiale , donc d'un Dieu si vous voulez.; mais qui n'intervient pas sur la terre, et dans le monde . A l'opposé du théisme qui est la croyance en un Dieu intervenant sur la terre et chez l'homme, la fameuse grace et transendance!!!.
dubitatif Dieu aurait été la force créatrice initiale et depuis que l'univers existe, il se roule les pouces ?

:shock: En clair, cela revient à dire que Dieu est mort, non ?

Es-tu certain qu'il n'y a pas d'avantage d'agnosticisme dans le déisme ? Je trouve trés prétentieux d'affirmer que Dieu n'intervient pas dans le monde. Car qu'est-ce qui le prouve ? Qui affirme ça ? Quelqu'un qui aurait reçu une "révélation" ?... On retombe donc dans les mêmes travers "de la grâce et de la transcendance"...

Pour moi, un DEISTE ne peut que constater sa foi et son ignorance. Ce sont les seules choses qui n'ont pas besoin de "révélations"...

...
Attention, une croyance ne veut pas dire que cela est vrai, cela reste une croyance que chaque etre s'imagine . .

dan 26
Le Découvreur de l'Etrange

Masculin Nombre de messages : 16096
Date d'inscription : 15/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum