Le sens du rite

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Le sens du rite - Page 2 Empty Re: Le sens du rite

Message par NICOLAS ROUSSELOT le Mar 19 Juil 2011 - 12:16

Eric a écrit:[quote="NICOLAS ROUSSELOT.../...Pour entreprendre une quête spirituelle avec en tête l'idée que je n'aurais jamais de certitude, c'est comme poser des questions et n'en attendre aucune réponse satisfaisante; Pourquoi alors chercher des réponses.
[/justify]
S'est, AMTHA, comme la quête du Chevalier, chercher l'introuvable pour avoir un ''sens de vie''...
''Ne demande pas ton chemin à quelqu'un qui le connaît, tu pourais ne pas te perdre''[/quote] J'ai trouvé ce que je cherchais c'est l'essentiel, il est clair que si tu cherche l'introuvable il faudrait se poser des questions sur ton état psychique, c'est parce que au départ je pose comme postulat que ce n'est pas introuvable que je cherche; et bien heureusement pour moi j'ai trouvé.

NICOLAS ROUSSELOT
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 673
Date d'inscription : 23/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Le sens du rite - Page 2 Empty Re: Le sens du rite

Message par Eric le Mar 19 Juil 2011 - 13:53

Je ne souhaitais pas que ce type de réflexion prenne cette tournure. Mes postes n’étaient pas destiner à créer une colère ou dispute.

Je me suis donc trompé sur le sens de la discussion. N’allons donc pas jusqu’aux mots désagréables, et je prends le jugement de mon état mental comme une expression démonstrative généraliste et non comme affirmative et personnel.

Faut-il clore les échanges ?

Eric

Eric
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 126
Date d'inscription : 01/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Le sens du rite - Page 2 Empty Re: Le sens du rite

Message par maya le Mar 19 Juil 2011 - 15:10

Eric a écrit:Je ne souhaitais pas que ce type de réflexion prenne cette tournure. Mes postes n’étaient pas destiner à créer une colère ou dispute.

Je me suis donc trompé sur le sens de la discussion. N’allons donc pas jusqu’aux mots désagréables, et je prends le jugement de mon état mental comme une expression démonstrative généraliste et non comme affirmative et personnel.

Faut-il clore les échanges ?

Eric

Non, Eric, il ne faut pas clore ces échanges. Je suis très intéressée par ce qu'écrit Nicolas et quelques uns ici aussi peut-etre le sont.

Nicolas qu'as-tu trouvé? interroge
maya
maya
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 3020
Localisation : à l'ouest
Identité métaphysique : bouddhiste et yogas
Humeur : sereine
Date d'inscription : 21/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Le sens du rite - Page 2 Empty Re: Le sens du rite

Message par NICOLAS ROUSSELOT le Mer 20 Juil 2011 - 23:02

Eric faut pas être aussi sensible, ne t'occupe surtout pas des états d'âmes des gens sur ce Forum, nous aboyons beaucoup, mais nous sommes des personnes gentilles qui ne mordons pas, personne n'est fâché, au contraire.
Maya tu me poses là une question bien personnelle, ce que j'ai trouvé? ON NE PEUT PAS RÉSUMER UNE QUÊTE SPIRITUELLE EN QUELQUES PHRASES car cela ne pourra pas réellement être bien perçu par l'autre et peut provoquer plus de dégâts en terme de compréhension et d'interprétation. Mais je vais quand même dire ce que je sens sans trop réfléchir en me laissant guidé par mon intuition.
Ce que j'ai trouvé ce sont des réponses à mes questions; D'où viens-je? Que fais-je maintenant? Où vais-je?
En répondant à la question d'où viens-je, je trouve la réponse à la question qui suis je vraiment, non pas Nicolas Rousselot, mais MOI être humain. En répondant à la question pourquoi suis-je ici bas, je trouve le sens de mon existence et je défini quel est alors le chemin que je dois entreprendre afin de réaliser la destination de mon être dans ce monde de matière.
Bon maintenant d'où est-ce que je viens? de nul part, "je suis" tout simplement, j'ai toujours été et je serais toujours une partie du grand tout; Qu'est ce que je fais ici bas? je fais en sorte que cette partie du grand tout que je suis soit parmi les parties les plus évoluées, les plus puissantes, les plus tout ce qu'il y a d'infini pour être encore plus subtil en terme de vibration et d'énergie car tout, tout n'est qu’énergie vibrant à des fréquences différentes et contribué ainsi à toujours plus de perfection du grand tout la perfection n'étant que l'équilibre entre les deux principes dualistes qui composent l'univers, ma voie doit donc se situer au milieu des deux forces, c'est la voie du milieu, la seule qui concourent à mon humble avis, à la paix intérieure, la perfection ce n'est pas une force au détriment d'une autre mais plutôt l'équilibre. Ceci se caractérise dans ce plan de matière par une conscience plus grande? PLUS CLAIRE, une conscience qui transcende la matière, qui doit être globale, comme si elle était dénuée de matière, ce n'est qu'un processus dans le processus infini dans lequel nous sommes totalement intégré, comment? PAR TOUTES LES EXPÉRIENCES QUE NOUS VIVONS que nous qualifions de bonnes ou mauvaises mais qui nous enrichissent, qui enrichissent cette partie du grand tout que nous sommes, de vie en vie, de planète en planète, de monde à monde, de dimension en dimension, jusqu'à ce que l'on prenne conscience de tout ce que j'ai dit plus haut et ensuite on passe à autre chose, c'est à dire on reste toujours soi, mais on passera à une autre étape de notre expérimentation de cette partie du tout que nous sommes. Quand tu fermes les yeux dans la méditation tu dois revêtir ton
véritable habit de conscience et être capable de transcender la matière
alors tu auras des certitudes et non des convictions. Vous voyez j'ai écrit ce que j'ai écrit et je ne sais si cela aura un quelconque sens pour vous, mais cela a tout son sens pour moi et je ne peux faire mieux. Bien surs avoir des certitudes ne veut pas dire comprendre tout, car l'homme cherche à toujours comprendre, mais le but de tout cela est t'il de comprendre ou simplement d'être? ET PUIS Y A T'IL UN BUT?

NICOLAS ROUSSELOT
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 673
Date d'inscription : 23/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Le sens du rite - Page 2 Empty Re: Le sens du rite

Message par Eric le Jeu 21 Juil 2011 - 9:13

NICOLAS ROUSSELOT a écrit:
Eric faut pas être aussi sensible, ne t'occupe surtout pas des états d'âmes des gens sur ce Forum, nous aboyons beaucoup, mais nous sommes des personnes gentilles qui ne mordons pas, personne n'est fâché, au contraire.

Merci pour ce passage soutenir
.../...Bon maintenant d'où est-ce que je viens? de nul part, "je suis" tout simplement, j'ai toujours été et je serais toujours une partie du grand tout; .../...

Panthéisme versus sans immortalité de la Conscience et:ou Âme?

Cordialement,

Eric

Eric
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 126
Date d'inscription : 01/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Le sens du rite - Page 2 Empty Re: Le sens du rite

Message par NICOLAS ROUSSELOT le Jeu 21 Juil 2011 - 15:53

Panthéisme versus sans immortalité de la Conscience et:ou Âme?
Trop savant pour moi, tu veux dire quoi? Explique toi s'il te plait.

NICOLAS ROUSSELOT
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 673
Date d'inscription : 23/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Le sens du rite - Page 2 Empty Re: Le sens du rite

Message par Eric le Jeu 21 Juil 2011 - 16:06

C’est-à-dire :

Le panthéisme peut être entendu comme suit : Dieu est en tout, tout est en Dieu, et la conscience individuelle retourne au tout, ou dans la ‘’conscience universelle’’.

Ou le panthéisme peut être entendu d’une manière et immanente et transcendante ; autrement dit la matière est consubstantiel au divin, mais l’âme reste identitaire.

Eric


Eric
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 126
Date d'inscription : 01/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Le sens du rite - Page 2 Empty Re: Le sens du rite

Message par NICOLAS ROUSSELOT le Jeu 21 Juil 2011 - 18:54

Je crois que je suis panthéiste, enfin je me suis trouver une étiquette. Merci pour ton explication c'est très clair, comme quoi personne n'a inventé la roue.

NICOLAS ROUSSELOT
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 673
Date d'inscription : 23/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Le sens du rite - Page 2 Empty Re: Le sens du rite

Message par maya le Jeu 21 Juil 2011 - 19:00

NICOLAS ROUSSELOT a écrit:
Eric faut pas être aussi sensible, ne t'occupe surtout pas des états d'âmes des gens sur ce Forum, nous aboyons beaucoup, mais nous sommes des personnes gentilles qui ne mordons pas, personne n'est fâché, au contraire.
Maya tu me poses là une question bien personnelle, ce que j'ai trouvé? ON NE PEUT PAS RÉSUMER UNE QUÊTE SPIRITUELLE EN QUELQUES PHRASES car cela ne pourra pas réellement être bien perçu par l'autre et peut provoquer plus de dégâts en terme de compréhension et d'interprétation. Mais je vais quand même dire ce que je sens sans trop réfléchir en me laissant guidé par mon intuition.
Ce que j'ai trouvé ce sont des réponses à mes questions; D'où viens-je? Que fais-je maintenant? Où vais-je?
En répondant à la question d'où viens-je, je trouve la réponse à la question qui suis je vraiment, non pas Nicolas Rousselot, mais MOI être humain. En répondant à la question pourquoi suis-je ici bas, je trouve le sens de mon existence et je défini quel est alors le chemin que je dois entreprendre afin de réaliser la destination de mon être dans ce monde de matière.
Bon maintenant d'où est-ce que je viens? de nul part, "je suis" tout simplement, j'ai toujours été et je serais toujours une partie du grand tout; Qu'est ce que je fais ici bas? je fais en sorte que cette partie du grand tout que je suis soit parmi les parties les plus évoluées, les plus puissantes, les plus tout ce qu'il y a d'infini pour être encore plus subtil en terme de vibration et d'énergie car tout, tout n'est qu’énergie vibrant à des fréquences différentes et contribué ainsi à toujours plus de perfection du grand tout la perfection n'étant que l'équilibre entre les deux principes dualistes qui composent l'univers, ma voie doit donc se situer au milieu des deux forces, c'est la voie du milieu, la seule qui concourent à mon humble avis, à la paix intérieure, la perfection ce n'est pas une force au détriment d'une autre mais plutôt l'équilibre. Ceci se caractérise dans ce plan de matière par une conscience plus grande? PLUS CLAIRE, une conscience qui transcende la matière, qui doit être globale, comme si elle était dénuée de matière, ce n'est qu'un processus dans le processus infini dans lequel nous sommes totalement intégré, comment? PAR TOUTES LES EXPÉRIENCES QUE NOUS VIVONS que nous qualifions de bonnes ou mauvaises mais qui nous enrichissent, qui enrichissent cette partie du grand tout que nous sommes, de vie en vie, de planète en planète, de monde à monde, de dimension en dimension, jusqu'à ce que l'on prenne conscience de tout ce que j'ai dit plus haut et ensuite on passe à autre chose, c'est à dire on reste toujours soi, mais on passera à une autre étape de notre expérimentation de cette partie du tout que nous sommes. Quand tu fermes les yeux dans la méditation tu dois revêtir ton
véritable habit de conscience et être capable de transcender la matière
alors tu auras des certitudes et non des convictions. Vous voyez j'ai écrit ce que j'ai écrit et je ne sais si cela aura un quelconque sens pour vous, mais cela a tout son sens pour moi et je ne peux faire mieux. Bien surs avoir des certitudes ne veut pas dire comprendre tout, car l'homme cherche à toujours comprendre, mais le but de tout cela est t'il de comprendre ou simplement d'être? ET PUIS Y A T'IL UN BUT?


Merci Nicolas, j'ai peu de temps aujourdhui pour approfondir ce que tu as "dévoilé" mis j'ai compris ton cheminement et suis sensiblement dans le mème chemin... A+
maya
maya
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 3020
Localisation : à l'ouest
Identité métaphysique : bouddhiste et yogas
Humeur : sereine
Date d'inscription : 21/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum