Techniques de culture "durables"

Aller en bas

Techniques de culture "durables" Empty Techniques de culture "durables"

Message par Lila le Dim 8 Mai 2011 - 7:35

Je me renseigne beaucoup sur la permaculture pour le moment, non seulement parce que je suis persuadée que c'est une solution d'avenir, mais aussi parce que nous sommes un petit groupe à vouloir l'organiser dans un habitat groupé.
Bien sûr, les maisons sont construites en respectant l'environnement et en utilisant les dernières découvertes techniques en la matière (maison passives, construites avec des matériaux locaux, non polluants à la production ou à l'élimination).
Le terrain est de environs 2 hectares pour une dizaines de petites maisons, une maison est presque achevée, les autres en cours de construction ou en projet.

Il y avait hier une "fête de la décroissance" au village, avec des intervenants très intéressants. Voici la première, qui prépare un doctorat sur ce thème, et a écrit un livre "moins de biens, plus de liens". Elle insiste très fort sur créer plus de liens entre les hommes, en interdépendance avec l'environnement. Super intéressante !


Puis un agriculteur qui gagne sa vie avec 1 hectare de potager et fourni des légumes pour 60... FAMILLES, avec un système de culture sur des buttes de paille. Ils travaillent temps plein à 2, et les familles donnent un coup de main occasionnel.
lien vers la micro-agiculture bio intensive

Un chiffre intéressant: actuellement, il faut, par personne 2500 m2 de terrain pour la nourrir (et l'eau pour l'irriguer) alors qu'un végétalien sur base de permaculture n'a besoin que de 440 m2, sans apport d'engrais ni pesticides. Le végétalien est celui qui a besoin de moins de terrain, puisque les animaux, y compris pour la production de lait ou d'oeufs, en occupent énormément.

Le tout était coordonné par une politicienne écolo très réaliste, qui a surtout répondu aux questions sur l'aspect politique, la réaction des autorités...


Je suis de plus en plus convaincue qu'il faut changer complètement notre façon de cultiver, notre rapport à la Terre, être plus respectueux, et cela dans les gestes quotidiens.

Je vais prendre un mini-exemple (mais la Vie est faite de cela). Un jour, mon compagnon me voyant arracher les orties avec acharnement me fait remarquer que je risquais de m'abîmer le dos. En effet, j'essayais d'en enlever un maximum, sans penser à ma position. Puis j'ai réfléchi en pensant à ma conviction qu'il faut respecter toutes les formes de vie (y compris mon corps) et vivre en harmonie avec tout cela. Et j'ai changé ma façon de faire. Maintenant, je n'arrache plus les orties, je les récolte. Je cueille les tiges en pensant à tous les bienfaits de cette plante extraordinaire, avec une grande joie (c'est réellement un plaisir presque sensuel, j'admire les magnifiques feuilles), puis j'enlève les racines là où il y en a trop, mais en douceur, je fais des bottes que je fais sécher au grenier et voilà la provision annuelle pour les potages, les animaux, des tisanes... Conserves sans dépense d'énergie... la boucle est bouclée. Pourquoi passer du temps à enlever des "mauvaises herbes" pour planter des légumes, alors que la nature nous les fourni directement ? Du coup ma surface de potager a été diminuée par deux, et je laisse ressemer et pousser des "bonnes herbes": chénopode, consoude, mouron blanc, etc, parfaitement adaptés au terrain.

Ce rapport avec la Nature est fantastique: on comprends mieux notre interdépendance avec elle, le bénéfice qu'on peut tirer de vivre en harmonie...

Pas besoin d'un grand jardin, il suffit de comprendre que c'est une erreur de vouloir le brutaliser pour qu'il ressemble à une image de magazine (je déteste les "jardins à la française"), mais il y a un grand bonheur à échanger avec lui: nous lui procurons des soins, il nous soigne en retour.

La faune qui s'y sentira chez elle est aussi un grand bonheur: papillons, insectes, crapauds, hérisson... Les enfants aussi pourront y jouer, ou cueillir des fruits et les manger directement sans risquer de se faire empoisonner par les pesticides...

Le dernier-né, un canard "coureur indien", qui a comme qualité de manger les limaces mais pas les végétaux. L'allié idéal de la culture bio ! En même temps, il enrichit le sol.
Techniques de culture "durables" Img_0311

Lila
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 6327
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 26/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Techniques de culture "durables" Empty Re: Techniques de culture "durables"

Message par NICOLAS ROUSSELOT le Dim 17 Juil 2011 - 0:48

Très beau texte, je trouve ton expérience très riche et surtout pleine de sens, un exemple à suivre!

NICOLAS ROUSSELOT
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 673
Date d'inscription : 23/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum