Pour ou contre la dépénalisation de l'euthanasie ? 1ière partie

Page 36 sur 40 Précédent  1 ... 19 ... 35, 36, 37, 38, 39, 40  Suivant

Aller en bas

Pour ou contre la dépénalisation de l'euthanasie ? 1ière partie - Page 36 Empty Re: Pour ou contre la dépénalisation de l'euthanasie ? 1ière partie

Message par meulan le Mer 29 Déc 2010 - 0:07

Chaque être humain devrait avoir le droit de faire ce qu'il veut de sa vie et cela à tout moment qu'il choisirait... sans aucune condition préalable. donc notamment sans considération de son état de santé.

Je suis pour le libre accès au coktail final et, de préférence, sans aucune barrière du genre : coût inaccesible aux gens pauvres financièrement..


meulan
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 323
Localisation : Lorient
Identité métaphysique : Athéologie
Humeur : Variable
Date d'inscription : 11/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Pour ou contre la dépénalisation de l'euthanasie ? 1ière partie - Page 36 Empty Re: Pour ou contre la dépénalisation de l'euthanasie ? 1ière partie

Message par _InfinimentGrand le Mer 29 Déc 2010 - 0:18

Mon pére m'a dit une chose trés violente une fois,
"...de toute facon si je termine trop mal, t'hésites pas, tu tires..."

Ni chaud ni froid, en me faisant le geste de visé du fusil.

Parce-que la plus grande maladie, surtout pour mes vieux, c'est de finir seuls.

_InfinimentGrand
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 911
Localisation : Bogota
Identité métaphysique : Infiniment panthéiste
Humeur : Sereine
Date d'inscription : 09/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Pour ou contre la dépénalisation de l'euthanasie ? 1ière partie - Page 36 Empty Re: Pour ou contre la dépénalisation de l'euthanasie ? 1ière partie

Message par stana le Mer 29 Déc 2010 - 19:51

Puisque l'euthanasie est autorisée dans les cas extrêmes...ce que j'ignorais,la question doit être:"dans les cas un peu moins extrêmes,comme quand quelqu'un se retrouve tétraplégique par exemple,a-t-il droit à l'euthanasie?"...Bah...la personne dans ce cas reprend parfois goût à la vie,au fil du temps,adopte un autre mode de vie,se rend utile pour elle-même et les autres,mais..celle qui ne PEUT s'y résoudre...
Mon opinion(en toute obectivité)est qu'il faudait un temps de reflexion,au cours duquel on exposerait à la personne les possibilités de nouvelle vie...et au bout de ce therme,elle pourrait donner-si elle est lucide,son opinion.Vivre ou non...
stana
stana
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 7810
Age : 44
Localisation : Epinal, Vosges
Identité métaphysique : sataniste pratiquante
Humeur : mystique, aux portes de la perception
Date d'inscription : 25/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Pour ou contre la dépénalisation de l'euthanasie ? 1ière partie - Page 36 Empty Re: Pour ou contre la dépénalisation de l'euthanasie ? 1ière partie

Message par Magnus le Jeu 30 Déc 2010 - 9:33

Pour répondre à Stana, en Belgique Vincent Humbert aurait bénéficié de l'euthanasie.

_________________
Avec Dieu, ce qu'il y a de terrible, c'est qu'on ne sait jamais si ce n'est pas un coup du diable...
(Jean Anouilh)

*****************
Magnus
Magnus
Aka Tipik St Pie d'House

Masculin Nombre de messages : 25022
Localisation : Tribu des Trévires en alliance avec la Tribu des Vulgenties
Identité métaphysique : Atypique
Humeur : Lunatique
Date d'inscription : 27/03/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Pour ou contre la dépénalisation de l'euthanasie ? 1ière partie - Page 36 Empty Re: Pour ou contre la dépénalisation de l'euthanasie ? 1ière partie

Message par raphael-rodolphe le Jeu 30 Déc 2010 - 11:49

raphael-rodolphe a écrit:Pour le moment, je ne peux me prononcer, je n'ai pas tous les éléments en tète pour comprendre les conséquences..., mais je voterai de nouveau une fois que ma position sera plus affirmée. dubitatif

Voilà ! après quelques mois de réflexions ... si si, je suis parvenu à une réponse qui était alors une réflexion en moi et que j'avais écrite au début du sujet :

Définir sa fin par euthanasie, c'est être en accord avec soi (sans violence); le suicide c'est être en rupture avec soi et le monde (violence).

Je pense que lorsque l'on a atteint un niveau d'esprit en soi, il est possible de décider de l'arrêt de sa vie ici bas.
Mais ! il faut avoir toute sa lucidité, volonté et détermination. Personnellement, ce n'est qu'à ces conditions que je stopperai cette vie.
Alors, me direz vous, et si je ne suis pas en pleine conscience de ces moyens cités pour décider ... hum ?
Là, je ne n'ai pas de réponse(s)... alors .... Pour le moment, je ne peux me prononcer, je n'ai pas tous les éléments en tète...
raphael-rodolphe
raphael-rodolphe
Aka L'Arbre Qui A La Tête Dans Les Etoiles

Masculin Nombre de messages : 1824
Localisation : Aucune
Identité métaphysique : Christique
Humeur : Aucune.
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Pour ou contre la dépénalisation de l'euthanasie ? 1ière partie - Page 36 Empty Re: Pour ou contre la dépénalisation de l'euthanasie ? 1ière partie

Message par Bulle le Ven 31 Déc 2010 - 9:17

raphael-rodolphe a écrit:
Je pense que lorsque l'on a atteint un niveau d'esprit en soi, il est possible de décider de l'arrêt de sa vie ici bas.
Mais ! il faut avoir toute sa lucidité, volonté et détermination.
C'est exactement ce qui est prévu par la loi belge : on décide de ce que l'on veut pour soi quand on est en état de le faire...
Personnellement, ce n'est qu'à ces conditions que je stopperai cette vie.

C'est aussi ce qui est prévu par la loi belge : chacun décide pour soi et personne d'autre...
Alors, me direz vous, et si je ne suis pas en pleine conscience de ces moyens cités pour décider ... hum ?
Là, je ne n'ai pas de réponse(s)... alors .... Pour le moment, je ne peux me prononcer, je n'ai pas tous les éléments en tète...
Mais la loi belge les a : dans ce cas c'est niet !

_________________
Hello Invité !  Le Pour ou contre la dépénalisation de l'euthanasie ? 1ière partie - Page 36 Quizzj10du 01 novembre 2019 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
Bulle
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 45010
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Pour ou contre la dépénalisation de l'euthanasie ? 1ière partie - Page 36 Empty Re: Pour ou contre la dépénalisation de l'euthanasie ? 1ière partie

Message par raphael-rodolphe le Ven 31 Déc 2010 - 14:13

Je ne savais pas que la justice Belge avait cette position, mais bon, l'inverse n'aurait rien changé pour moi. Je suis enclin à penser que la Belgique est en avance sur ce débat sur bien d'autres pays voulant toujours en montrer aux autres.
Peut-être que mes racines (lointaines) belges y sont pour quelque chose... merci
raphael-rodolphe
raphael-rodolphe
Aka L'Arbre Qui A La Tête Dans Les Etoiles

Masculin Nombre de messages : 1824
Localisation : Aucune
Identité métaphysique : Christique
Humeur : Aucune.
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Pour ou contre la dépénalisation de l'euthanasie ? 1ière partie - Page 36 Empty Re: Pour ou contre la dépénalisation de l'euthanasie ? 1ière partie

Message par _Justícia le Ven 31 Déc 2010 - 15:34

Agnostique, dans la pensée pure, pour l'euthanasie, mais ne me prononce pas car trop de risque de voir des dérives.

Ethiquement un sujet très complexe.
_Justícia
_Justícia
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 820
Localisation : France
Identité métaphysique : Amaterasu
Humeur : jinja
Date d'inscription : 31/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Pour ou contre la dépénalisation de l'euthanasie ? 1ière partie - Page 36 Empty Re: Pour ou contre la dépénalisation de l'euthanasie ? 1ière partie

Message par Magnus le Ven 31 Déc 2010 - 16:28

Avec les garde-fous posés par les lois du Benelux, je m'étonne d'entendre encore parler de dérives : les enquêtes et les bilans sur x années de dépénalisation partielle en Belgique n'ont montré aucune dérive.
De plus, un certain nombre de patients qui étaient légalement en droit d'en bénéficier, n'ont pas obtenu gain de cause suite à l'acharnement "théologique" en la matière.
Bien entendu, le médecin demeure tout à fait libre de refuser de la pratiquer, mais dans ce cas il se devrait de passer la main à un confrère dont l'idéologie est différente. Il semblerait que ce ne soit pas toujours le cas, loin s'en faut, et certains euthanasiés ont dû, malgré leur état, réaliser un vrai parcours du combattant avant d'obtenir gain de cause... .

_________________
Avec Dieu, ce qu'il y a de terrible, c'est qu'on ne sait jamais si ce n'est pas un coup du diable...
(Jean Anouilh)

*****************
Magnus
Magnus
Aka Tipik St Pie d'House

Masculin Nombre de messages : 25022
Localisation : Tribu des Trévires en alliance avec la Tribu des Vulgenties
Identité métaphysique : Atypique
Humeur : Lunatique
Date d'inscription : 27/03/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Pour ou contre la dépénalisation de l'euthanasie ? 1ière partie - Page 36 Empty Re: Pour ou contre la dépénalisation de l'euthanasie ? 1ière partie

Message par Nailsmith le Ven 7 Jan 2011 - 14:30

En tant que législateur je n'interdirais pas l'euthanasie.
Mais que choisir entre l’acharnement thérapeutique et l'euthanasie ?
Ni l'un ni l'autre, ce n'est que les deux extrêmes. Je crois qu'il y a un juste milieu dont celui-ci est différent pour chaque personne, chaque maladie. La mort est aussi respectable que la naissance et l'un ne va pas sans l'autre. C'est entre ces deux frontières qu'il y a la vie. Le début de la vie et la fin de la vie sont des étapes qui ont ceci de semblables. Elles sont sans défense devant la société. Si la raison et l'efficacité prennent le dessus, alors la distance entre les deux frontières va diminuer. Si les lois et la médecine n’acceptent pas l’inévitable ou la mort, alors il y a acharnement. Le problème est de trouver le juste milieu entre le droit implicite d'une personne d'être propriétaire de son corps, de sa vie et la société soumise aux contraintes démographiques actuelles.
La vie vaut-elle toujours mieux que la mort?
Tout dépend de la valeur de la vie.
Allons à la base. L'humanité donne la vie parce qu'elle sait qu'elle va vers la mort nous sommes tous temporels. C'est l'essence même de la survie. L'humanité donne la vie parce qu'elle aime la vie, non pas de façon égoïste, mais plutôt pour l'amour de l'autre. C'est l'essence même de la morale.
Qu'elle valeur peut-on donner à sa vie?
Un parent peut sacrifier sa vie pour sauver la vie de ses enfants. Un soldat peut se faire tuer sachant qu'il sauvera ses équipiers, etc. Dans ces cas là, il y a échange de sa vie pour sauver celle des autres pour une raison donnée mais le plus souvent par amour. La mort et la souffrance ne sont que des paramètres du temps.
La personne en phase terminale peut avoir 2 attitudes. Échanger sa vie pour échapper à la souffrance, c'est-à-dire échanger sa vie pour la mort. Alors dans ce cas là, la vie ne vaut pas mieux que la mort.
L'autre attitude est d'échanger sa vie non pas pour se sauver des souffrances et de la mort, mais échanger sa vie pour donner à nos proches l'amour de la vie jusqu'à la dernière seconde. Là, la vie vaux mieux que la mort. De cette façon, nous sommes en accord avec la survie ou la morale humaine mais à un autre niveau.
Nailsmith
Nailsmith
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1297
Localisation : Québec,Canada
Identité métaphysique : Chrétien lucide
Humeur : Égale
Date d'inscription : 06/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Pour ou contre la dépénalisation de l'euthanasie ? 1ière partie - Page 36 Empty Re: Pour ou contre la dépénalisation de l'euthanasie ? 1ière partie

Message par Nailsmith le Ven 7 Jan 2011 - 19:14

GERARDMENVUSSA a écrit:
... Ainsi, celles et ceux qui souffrent à la limite du supportable (Et parfois, "au-delà!); qui se savent être parvenus "au bout de leur route" : qui demandent, de ce fait, à être "euthanasié(e)s"... Sont des personnes "volontaires" et courageuses qui méritent tout notre respect !
Tout a fait d'accord. Ce que l'on pense quand nous sommes relativement en bonte santé ne sera peut-être pas pareil dans la souffrance.
Nailsmith
Nailsmith
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1297
Localisation : Québec,Canada
Identité métaphysique : Chrétien lucide
Humeur : Égale
Date d'inscription : 06/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Pour ou contre la dépénalisation de l'euthanasie ? 1ière partie - Page 36 Empty Re: Pour ou contre la dépénalisation de l'euthanasie ? 1ière partie

Message par _GERARDMENVUSSA le Sam 8 Jan 2011 - 4:41

Nailsmith a écrit:
GERARDMENVUSSA a écrit:
... Ainsi, celles et ceux qui souffrent à la limite du supportable (Et parfois, "au-delà!); qui se savent être parvenus "au bout de leur route" : qui demandent, de ce fait, à être "euthanasié(e)s"... Sont des personnes "volontaires" et courageuses qui méritent tout notre respect !
Tout a fait d'accord. Ce que l'on pense quand nous sommes relativement en bonte santé ne sera peut-être pas pareil dans la souffrance.

Il est parfaitement exact que personne ne peut présumer avec certitude de sa réaction s'il se savait condamné à mort, sachant, par exemple un jour futur, qu'il est victime d'un cancer en phase terminale !
... Mais lorsqu'on souffre trop, je pense qu'on ne doit demander qu'une chose : "C'est que cette souffrance insupportable" cesse enfin !
Un certain jour : Ma propre mère avait demandée à être euthanasiée, tellement elle souffrait d'un cancer en phase terminale. Cette demande avait été faite à mon insu, (Elle était infirmière, et avait des connaissances "sûres", bien entendu, dans le milieu Médical !) et, à l'époque, j'étais contre l'euthanasie ! Je voulais même recourir à un procés; des proches m'en ont dissuadés.
... Après, j'ai changé mon point de vue sur l'euthanasie : Car au lieu des abominables souffrances qui la torturaient, j'ai vu ma mère (Que j'ai assisté jusqu'à son dernier souffle!), grâce à une médicamentation appropriée, et savamment dosée, "partir" en dormant, sans plus souffrir, et en toute quiétude ! Son coeur s'est simplement arrêté de battre, au bout de quelques heures !
For de cette expèrience qui me "touchait" de près : Je pense que toute latitude doit être laissée au malade, quand au choix de l'euthanasie. Mais comme je l'ai dit plus haut : Quand on souffre trop, et qu'il n'y a plus aucun moyen pour en terminer avec cette souffrance atroce... L'on ne peut qu'aspirer à en être délivré !
... Choisir sa mort : c'est choisir sa vie, c'est évident; cependant, on ne le fait pas toujours en "toute conscience"... Quand une souffrance terrible est là pour nous enlever bien des "facultés", dont celle du jugemen! ... Autrement dit, (... Et même si l'on ne peut pas présumer de nos réactions futures face à la souffrance, comme tu le dis très justement, "quand on est en pleine santé !") l'on sait bien, tout de même dès maintenant : Qu'à ce moment là, "l'on ne se pose plus de question", car l'on a, en fait, (La douleur "dominant!) dépassé le stade de la raison et des sentiments ! On souhaite simplement, rapidement, en finir... Et l'on accepte l'euthanasie comme un souverain bien qui va nous délivrer enfin !

_GERARDMENVUSSA
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 624
Localisation : Vietnam
Identité métaphysique : Croyant
Humeur : Egale
Date d'inscription : 01/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Pour ou contre la dépénalisation de l'euthanasie ? 1ière partie - Page 36 Empty Re: Pour ou contre la dépénalisation de l'euthanasie ? 1ière partie

Message par _Le Grand Absent le Mer 12 Jan 2011 - 23:36

Qui s'agit-il d'euthanasier ? Des légumes alités ou bien également des moins légumes peu susceptibles de faire des progrès ?
_Le Grand Absent
_Le Grand Absent
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 1925
Identité métaphysique : athée
Humeur : bonne
Date d'inscription : 19/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Pour ou contre la dépénalisation de l'euthanasie ? 1ière partie - Page 36 Empty Re: Pour ou contre la dépénalisation de l'euthanasie ? 1ière partie

Message par _GERARDMENVUSSA le Jeu 13 Jan 2011 - 4:06

Pour ou contre la dépénalisation de l'euthanasie ? 1ière partie - Page 36 1012200413051239467339468...
Il s'agit d'euthanasier des malades en phase "terminale" : Ainsi, "Qui s'agit-il d'euthanasier ?" Il me semble que la réponse logique, qui vient d'ailleurs d'elle même, ce me semble, "coule assez de source"?!

... On parle, en effet, "d'euthanasie" : Non de "meurtre" ou "d'assassinat" envers "Des légumes alités ou bien également des moins légumes" qui peuvent être" susceptibles de faire des progrès!"

... L'euthanasie étant simplementt un moyen "humain", rendu possible par la Science, afin d'abréger les souffrances terribles d'un "patient" : Souffrances qui, à priori, et à postèriori, ne peuvent qu'être soulagées provisoirement, et "ponctuellement"... Qu'avec de très fortes doses de morphine !




_GERARDMENVUSSA
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 624
Localisation : Vietnam
Identité métaphysique : Croyant
Humeur : Egale
Date d'inscription : 01/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Pour ou contre la dépénalisation de l'euthanasie ? 1ière partie - Page 36 Empty Re: Pour ou contre la dépénalisation de l'euthanasie ? 1ière partie

Message par _Le Grand Absent le Jeu 13 Jan 2011 - 14:47

L'euthanasie est actuellement un assassinat.

Si elle est légalisée, elle ne sera plus qu'un meurtre.
_Le Grand Absent
_Le Grand Absent
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 1925
Identité métaphysique : athée
Humeur : bonne
Date d'inscription : 19/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Pour ou contre la dépénalisation de l'euthanasie ? 1ière partie - Page 36 Empty Re: Pour ou contre la dépénalisation de l'euthanasie ? 1ière partie

Message par bernard1933 le Jeu 13 Jan 2011 - 21:18

L' euthanasie, on la demande pour soi, et en pleine possession de ses moyens ; c' est un acte réfléchi, qu' il est conseillé de coucher par écrit . Je l' ai fait il y a 10 ans et 6 mois . Serai-je assassiné quand je demanderai mon départ chez les houris ?
bernard1933
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Pour ou contre la dépénalisation de l'euthanasie ? 1ière partie - Page 36 Empty Re: Pour ou contre la dépénalisation de l'euthanasie ? 1ière partie

Message par _Le Grand Absent le Jeu 13 Jan 2011 - 22:00

Oui : se faire piquer par un médecin ou descendre par un ami chasseur, cela revient au même.
_Le Grand Absent
_Le Grand Absent
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 1925
Identité métaphysique : athée
Humeur : bonne
Date d'inscription : 19/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Pour ou contre la dépénalisation de l'euthanasie ? 1ière partie - Page 36 Empty Re: Pour ou contre la dépénalisation de l'euthanasie ? 1ière partie

Message par _GERARDMENVUSSA le Ven 14 Jan 2011 - 1:39

bernard1933 a écrit:L' euthanasie, on la demande pour soi, et en pleine possession de ses moyens ; c' est un acte réfléchi, qu' il est conseillé de coucher par écrit . Je l' ai fait il y a 10 ans et 6 mois . Serai-je assassiné quand je demanderai mon départ chez les houris ?

Oui; ce serait un assassinat si les Médecins concernés étaient irresponsables, en accordant une euthanasie qui n'aurait pas lieu d'être: Mais les Médecins, en général, ne sont pas des personnes irresponsables; elles acceptent, et pratiquent l'euthanasie quand ils savent, en toute connaissance de cause, qu'il n'y a VRAIMENT plus rien à faire... Si ce n'est de passer leur temps à soulager ponctuellement le "patient" avec des doses de morphine.
... Il est bien évident que les médecins ne sont pas "imbéciles" au point de pratiquer une euthanasie n'importe quand, et n'importe comment, sur ton simple "souhait", s'ils ne sont pas persuadés que celle-ci reste une solution "humaine" à une situation sans issue !!!
... Ne couperais-tu pas "les cheveux en quatre"... Et, comme on dit, ne chercherais-tu pas ici... "midi à quatorze heures" Pour ou contre la dépénalisation de l'euthanasie ? 1ière partie - Page 36 1012200413051239467339468

_GERARDMENVUSSA
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 624
Localisation : Vietnam
Identité métaphysique : Croyant
Humeur : Egale
Date d'inscription : 01/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Pour ou contre la dépénalisation de l'euthanasie ? 1ière partie - Page 36 Empty Re: Pour ou contre la dépénalisation de l'euthanasie ? 1ière partie

Message par _GERARDMENVUSSA le Ven 14 Jan 2011 - 2:02

Le Grand Absent a écrit:L'euthanasie est actuellement un assassinat.

Si elle est légalisée, elle ne sera plus qu'un meurtre.

L'euthanasie n'est pas un assassinat... Pas plus qu'elle ne sera un meurtre, lorsque, (comme tu dis?!), elle sera enfin "légalisée" (Ce qui, à mon avis ne tardera pas, celle-ci existant en réalité depuis bien longtemps déjà - Ne t'en déplaise !!! - "en coulisse"!!!). Elle est et restera une solution humaine qui permettra de mettre fin à une situation de souffrances épouvantables autant qu'irréversibles !!!
... L'euthanasie ne pourrait être en effet "Un assassinat, ou un meurtre", que dans le cas où elle serait pratiquée sur une personne bien portante, ou malade, mais pouvant se rétablir !!! Et oser penser ça est une ineptie : Car cela laisserait supposer que les médecins, autant que les Législateurs, sont à la fois, des êtres stupides, des fous ou des irresponsables : Ce qui existe mais qui, à mon avis, est quand même assez rarement le cas ?!
... Avant d'utiliser sans réfléchir certains mots à mauvais escient, peut-être serait-il utile de te rapporter à la définition exacte de ces mots dans le dictionnaire ! Ainsi :
"meurtre, nom masculin.Sens Fait de tuer volontairement quelqu'un. Synonyme homicide."
"assassinat, nom masculin. Sens Homicide prémédité. Synonyme homicide."
... Tu vois bien que la signification de ces deux mots n'a absolument rien (Mais strictement "RIEN"!!!) à voir avec l'euthanasie, qui est, non un meurtre, ni un assassinat, mais bien un acte d'humanité !!!

_GERARDMENVUSSA
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 624
Localisation : Vietnam
Identité métaphysique : Croyant
Humeur : Egale
Date d'inscription : 01/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Pour ou contre la dépénalisation de l'euthanasie ? 1ière partie - Page 36 Empty Re: Pour ou contre la dépénalisation de l'euthanasie ? 1ière partie

Message par _Le Grand Absent le Ven 14 Jan 2011 - 12:12

Oui.

Et certains sont visiblement incapables de comprendre la nuance.

GERARDMENVUSSA a écrit:
Le Grand Absent a écrit:L'euthanasie est actuellement un assassinat.
Si elle est légalisée, elle ne sera plus qu'un meurtre.
L'euthanasie n'est pas un assassinat... Pas plus qu'elle ne sera un meurtre, lorsque, (comme tu dis?!), elle sera enfin "légalisée" (Ce qui, à mon avis ne tardera pas, celle-ci existant en réalité depuis bien longtemps déjà - Ne t'en déplaise !!! - "en coulisse"!!!). Elle est et restera une solution humaine qui permettra de mettre fin à une situation de souffrances épouvantables autant qu'irréversibles !!!
Un meurtre est l'interruption volontaire d'une existence biologique.
Pour que l'euthanasie ne soit pas un meurtre, il faut que le patient soit encore vivant après l'opération.
Donc l'euthanasie est intrinsèquement un meurtre.

... L'euthanasie ne pourrait être en effet "Un assassinat, ou un meurtre", que dans le cas où elle serait pratiquée sur une personne bien portante, ou malade, mais pouvant se rétablir !!!
Mais pas du tout : tuer est faire passer de vie à trépas.
Cela ne préjuge nullement de la qualité de la vie du tué.

Et oser penser ça est une ineptie : Car cela laisserait supposer que les médecins, autant que les Législateurs, sont à la fois, des êtres stupides, des fous ou des irresponsables : Ce qui existe mais qui, à mon avis, est quand même assez rarement le cas ?!
... Avant d'utiliser sans réfléchir certains mots à mauvais escient, peut-être serait-il utile de te rapporter à la définition exacte de ces mots dans le dictionnaire ! Ainsi :
"meurtre, nom masculin.Sens Fait de tuer volontairement quelqu'un. Synonyme homicide."
"assassinat, nom masculin. Sens Homicide prémédité. Synonyme homicide."
C'est toi qui est un imbécile.
D'abord tu nous trouves un dico donnant un même synonyme pour deux concepts différents : meutre = homicide = assassinat
C'est avec ce genre d'ineptie que l'on arrive à ceci :
http://www2c.ac-lille.fr/bts-lettres/images/FranquinInoires.jpg

C'est comme décréter que "séquestrer" et "emprisonner" sont synonymes.
Or le premier désigne un acte illégal et le second un acte légal.

... Tu vois bien que la signification de ces deux mots n'a absolument rien (Mais strictement "RIEN"!!!) à voir avec l'euthanasie, qui est, non un meurtre, ni un assassinat, mais bien un acte d'humanité !!!
Et donc ton acte d'humanité ne consiste pas à retirer la vie à l'euthanasié puisqu'il ne faut pas commettre de meurtre. Alors comment procède-t-on, gros malin ?

_Le Grand Absent
_Le Grand Absent
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 1925
Identité métaphysique : athée
Humeur : bonne
Date d'inscription : 19/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Pour ou contre la dépénalisation de l'euthanasie ? 1ière partie - Page 36 Empty Re: Pour ou contre la dépénalisation de l'euthanasie ? 1ière partie

Message par _GERARDMENVUSSA le Ven 14 Jan 2011 - 15:24

Tout ce que tu racontes n'est que du bla bla bla !
... Et ton ironie "Qui n'est que du cancre", ainsi que le disait Antoine de Saint EXUPERY, me laisse froid !
... Tu ferais beaucoup mieux regarder les choses en face, comme elles se présentent... Au lieu de délirer, en étant persuadé que ton imagination "galopante" a une quelconque réalité !!!
L'euthanasie n'est ni un meurtre, ni un assassinat !
... Si c'était le cas, on ne ferait d'ailleurs pas tant couler d'encre pour dire en mille pages ce que l'on peut dire en quelques mots !
... Et puis surtout, tu devrais cesser de "jouer" sur les mots comme tu le fais ! Un meurtre, ou un assassinat n'a rienà voir avec l'euthanasie !
... Comme je le disais précédemment : Grâce à Dieu, tu n'es ni Médecin, ni Législateur !!! C'est avec des esprits aussi peu ouverts... Aussi étroits, et limités que le tien, que beaucoup d'esprits faibles, et sans aucune personnalité : Prennent ce qui est pour ce qui n'est pas, et ce qui n'est pas pour ce qui est !
... Note bien que je ne t'insulte pas en te traitant "d'imbécile", comme tu as l'audace de le faire pour moi... Mais je n'en pense pas moins !!!
... De toutes manières, et quoi que tu puisses penser avec tes raisonnements hyper-fantaisistes : D'une part, rassure-toi ! On ne te demandera jamais ton avis quand il s'agira, pour les législateurs, de délibérer sur le bien fondé, ou non de l'euthanasie; ensuite, et contrairement à ce que tu peux croire avec une prétention qui dépasse l'imagination, comme l'affirmait Confucius : "La Vérité ne devient pas erreur parce-que tu ne la vois pas... Et l'erreur ne deviendra pas vérité, parce qu'elle se propage et qu'elle se multiplie !" (Ce dernier point s'appliquant bien entendu à des personnes comme toi, qui ne voient malheureusement... Pas plus loin que le bout de leur nez !!!)
Ceci dit, je te remercie de bien vouloir ne plus m'insulter ! Ce n'est pas parce que je suis en désaccord total avec toi, que ça te donne le droit de me traiter gratuitement "d'imbécile", et "de gros malin" !!!
... Garde donc tes réflexions, injurieuses, et qui caractérisent si bien ton intolérance, autant que ton ignorance, pour toi !

_GERARDMENVUSSA
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 624
Localisation : Vietnam
Identité métaphysique : Croyant
Humeur : Egale
Date d'inscription : 01/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Pour ou contre la dépénalisation de l'euthanasie ? 1ière partie - Page 36 Empty Re: Pour ou contre la dépénalisation de l'euthanasie ? 1ière partie

Message par lennonslegacy le Dim 16 Jan 2011 - 19:10

L'euthanasie, comme contraire à l'acharnement thérapeutique, est préférable s’il faut choisir entre deux maux.
Toute personne étant en mesure de justifier de façon volontaire et consciente sont désir de mettre un terme à ses souffrances devrait avoir le droit de le faire, soit en cessant les traitements, soi en acceptant les traitements ou soit avec l'ultime traitement, la mort. Mais la mort n'a pas d'importance ici, ce qui importe c'est la dignité. Tout ce qui peut augmenter le niveau de dignité d'une personne l'ayant presque totalement perdu par détérioration de son état physique, et spécialement lorsque le corps devient comme une maison en feu dans lequel on habite, qu'il nous empêche de jouir de la vie, devrait avoir le droit de mettre fin à ses jours.
Juridiquement, c'est impossible, la dignité n'est pas une chose que l'on mesure.Tout le problème est la, dans les lois. Personne, je dis bien personne ne devrait attendre de mourir pour mettre fin à ses souffrances. Il ne faut pas qu'il attende après la mort, mais que sa mort soit pour lui l'ultime acte de contrôle provenant du peu qui lui reste, le reste étant étouffé dans la douleur.Si un pays légalise l'euthanasie, sera-t-il en mesure d'assuré une absence totale d'excès et d'empêcher de voir apparaitre un traitement diffèrent selon que l'on soit pauvre ou riche?



lennonslegacy
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 227
Localisation : 3ieme roche à partir du Soleil
Identité métaphysique : Organisme à base de carbone
Humeur : Agréablement Contagieuse
Date d'inscription : 23/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Pour ou contre la dépénalisation de l'euthanasie ? 1ière partie - Page 36 Empty Re: Pour ou contre la dépénalisation de l'euthanasie ? 1ière partie

Message par bernard1933 le Dim 16 Jan 2011 - 23:00

J' estime être seul responsable de ma décision de continuer à vivre ou
d' arrêter les frais . Dans mon testament de vie , j' ai écrit :" Je refuse
absolument toute nourriture forcée par la bouche ou par perfusion et tout vaccin, grippe inclus . Si je suis dans le coma, je refuse toute tentative de réanimation " . Mon médecin en a une copie . La mort, je m' en fiche . La débilité , une infirmité grave, le séjour final en stabulation au profit des actionnaires de la générale de Santé, je dis niet ! Il est évident qu' aucun médecin n' est tenu à m' injecter du nembutal , d' où la nécessité de connaître auparavant la largeur d' esprit du praticien .
bernard1933
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Pour ou contre la dépénalisation de l'euthanasie ? 1ière partie - Page 36 Empty Re: Pour ou contre la dépénalisation de l'euthanasie ? 1ière partie

Message par _GERARDMENVUSSA le Lun 17 Jan 2011 - 2:26

... Enfin quelqu'un de sensé !!! Ô Joie ineffable !!!
bravo Pour ou contre la dépénalisation de l'euthanasie ? 1ière partie - Page 36 1101080615501239467435435 Je trouve, en effet, la réflexion de Iennonslegacy tout à fait "digne" (C'est le cas de le dire !) d'interêt, intelligente : Raisonnable, Sage, et bien mûrement réfléchie !

(... Ce qui nous change agréablement, sur ce sujet, de certaines autres - Pour ou contre la dépénalisation de l'euthanasie ? 1ière partie - Page 36 1012200400211239467339409 !!! -, toutes plus "bizarres", farfelues... Ou fantaisistes les unes que les autres !!!)

... Bien que je reste persuadé que contrairement à ce qu'il affirme, la mort, qui sa "Majesté", (NIETZSCHE disait, de plus, avec réalisme : "L’amour de la vie est une illusion... La crainte de la mort est une erreur!") soit toujours plus importante que la dignité" : Celle-ci, lorsqu'on est parvenu à un certain point "ultime" de la souffrance, pesant, à mon avis, bien peu "dans la balance" !

... L'idée du Testament est bonne; pourquoi pas, en effet, un testament, (Puisqu'un testament, par définition, peut-être modifié à tout moment par son auteur) ? : En supposant, que l'euthnasie soit finalement "légalisée"... Et même en attendant qu'elle le soit, cette "technique Médicale", (Tout le monde le sait bien : Ce n'est ignoré de personne, et c'est, pour ainsi dire, le "secret de Polichinelle" !!!), étant déjà pratiquée, depuis des lustres, en "coulisse", dans tous les pays "responsables" et civilisés du monde!

_GERARDMENVUSSA
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 624
Localisation : Vietnam
Identité métaphysique : Croyant
Humeur : Egale
Date d'inscription : 01/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Pour ou contre la dépénalisation de l'euthanasie ? 1ière partie - Page 36 Empty Re: Pour ou contre la dépénalisation de l'euthanasie ? 1ière partie

Message par Zed le Dim 23 Jan 2011 - 17:20

Je pense que le mot commun est ''TUER'' enlever la vie.

Quand on tue, il prévaut de trouver le qualificatif complémentaire.

Au sens de la loi, le fait de tuer par compassion (euthanasier) est considéré comme un meurtre (au sens pénal)
Donc s'il y a dépénalisation de l'euthanasie, le fait de tuer par compassion deviendra la charge de la loi et ce ne sera plus un meurtre.

Zed
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 405
Localisation : Longueuil, Québec, Canada
Identité métaphysique : Je Suis
Humeur : Tu Es
Date d'inscription : 13/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Page 36 sur 40 Précédent  1 ... 19 ... 35, 36, 37, 38, 39, 40  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum