Les vraies définitions de la gauche et de la droite

Aller en bas

Les vraies définitions de la gauche et de la droite Empty Les vraies définitions de la gauche et de la droite

Message par Cirtice le Lun 13 Juin 2011 - 16:00

Chères et chers internautes,

Dans toutes les sociétés humaines, il y a une grande majorité de droitiers, une petite minorité de gauchers et de plus en plus apparaissent quelques ambidextres dans le paysage(Rafaël Nadal par exemple). Là, je parle de quel côté les gens sont les plus habiles. Mais le cours des choses peut changer complètement dans l'avenir ; on ne sait jamais. Et pour ce qui est de la mentalité et de l'orientation politique, c'est la même chose. Nous pouvons dire que les plus conformistes font partie de la droite et les plus anticonformistes font partie de la gauche. Pour ce qui est des facultés intellectuelles, par définition même, les grands génies forment une minorité et ceux qui ont une intelligence moyenne ou médiocre feront toujours partie de la majorité. J'en conclue donc que les êtres les plus évolués, les plus avant-gardistes et les plus brillants sont des gauchistes et ceux qui le sont moins font partie de la droite.

Mais depuis un bon bout de temps, un grand malentendu est apparu. On a commencé à dire que tous ceux qui ont plutôt une tendance plutôt communiste, égalitariste et socialiste font partie de la gauche et ceux qui ont une tendance plus individualiste, capitaliste et libérale font partie de la droite. Nous avons complètement oublié d'inclure le facteur temps. Par exemple, la notion de l'égalitarisme est une très vieille utopie et elle est très révolue car elle entraîne du nivellement vers le bas. Donc, cette tradition sclérosée fait maintenant partie de la droite. Le fameux marxisme-léninisme qui nous dit qu'un individu n'a de valeur réelle que si celui-ci se sacrifie au service de la société est une conception qui existe depuis plus d'un siècle et qui a maintenant perdu toute crédibilité. Donc, elle n'est plus révolutionnaire du tout et elle fait maintenant partie de la droite.

Le nazisme uniformisant et totalitaire avait un côté séduisant à ses débuts mais lui aussi a perdu toute crédibilité depuis les Jeux Olympiques de Berlin en 1936 suite aux 4 médailles d'or remportées par l'athlète noir Jessie Owens. Nous nous sommes aperçus qu'un individu brillant et de race différente et venant probablement d'un milieu très modeste pouvait faire tomber à lui tout seul tout un système pur et dur. En plus, il l'a réellement réussi sans tricher. Il ne se devais pas se doper comme plusieurs athlètes d'aujourd'hui le font. Probablement que Hitler a piqué les pires crises de colères de sa vie en assistant en personne aux exploits de Owens. J'ai pu voir récemment le film de propagande nazi "Le Triomphe de la Volonté" tourné en 1934 dans lequel les Allemands semblaient enthousiastes et sincères à l'idée de mettre en branle le mouvement national-socialiste. J'ai lu le livre de Hitler "Mon combat" dans lequel j'ai remarqué certaines idées très brillantes mais le problème avec Hitler, c'est qu'il s'était mis dans la tête que le seul livre qui valait la peine d'être lu était le sien. C'est pourquoi lui et ses partisans ont fait brûler plein de chef d'oeuvre de la culture allemande où d'ailleurs sur la place publique. Nous pouvons maintenant affirmer que tous les régimes totalitaires dans le monde d'aujourd'hui sont de droite. Imiter quelqu'un d'original, ce n'est pas être original. C'est du plagiat. Et il y a plein de grands dictateurs sans envergure actuellement qui cherchent à devenir des clones de Adolf Hitler. Ça me rappelle les stupides concours d'imitations d'Elvis. C'est complètement débile. Le chef actuel de la Corée du Nord n'arrivera jamais à la cheville de Hitler. Que ce soit de la dictature communiste ou capitaliste, C'est de la droite pure et dure quand même. Ça me fait rire aujourd'hui lorsque j'entends parler que les autorités chinoises accusent des dissidents chinois d'être des contre-révolutionnaires. Ce sont plutôt les dissidents qui sont les vrais révolutionnaires. Le régime chinois est un régime sénile, donc de droite.

Le christianisme avait un côté séduisant et révolutionnaire à ses débuts, mais maintenant il est devenu une tradition complètement sénile et sclérosée. Le christianisme fait partie maintenant de la droite. Ça ne demande pas beaucoup d'efforts de prendre pour la droite car il s'agit simplement de prôner l'immobilisme.

Bien sûr, le capitalisme pur et dur est de droite lui aussi car il tue toute forme d'altruisme. Il est aussi contre toute forme d'interventionnisme de la part de l'État et il ne pense qu'à court terme.

En fait, dans nos démocraties, les meilleures idées viennent la plupart du temps de l'opposition. Il peut arriver qu'un parti très avant-gardiste prenne le pouvoir, mais il ne le conserve généralement pas longtemps. Et s'il continue à exercer le pouvoir, il devient souvent usé et corrompu lui aussi. Et le cher DSK qui se disait le meilleur représentant de la gauche en France, le trouvez-vous avant-gardiste lorsqu'il passe son temps à agresser sexuellement les femmes de ménage dans les hôtels où il va ?

Pour pouvoir réellement avancer, il faut mettre en branle une vision vraiment harmonieuse, organisationnelle et raffinée de tous les systèmes complexes et imbriqués les uns dans les autres dans lesquels nous vivons. Edgar Morin m'inspire beaucoup sur ces sujets-là. Et qui sait? L'avenir appartient peut-être aux systèmes ambidextres.

Maintenant, si ce n'est pas déjà fait, regardez et écoutez ce vidéo sur YouTube :

https://www.youtube.com/watch?v=-CAOKdP7Kaw


étonné un sérieux
Cirtice
Cirtice
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 877
Localisation : Victoriaville
Identité métaphysique : adepte de la sentience
Humeur : subjugué
Date d'inscription : 27/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Les vraies définitions de la gauche et de la droite Empty Re: Les vraies définitions de la gauche et de la droite

Message par Job'tempère le Lun 13 Juin 2011 - 16:31

C'est vrai que ça parait bien être une sorte de cycle inexorable des pouvoirs se succédant.

Si on écoute tous les discours électoraux et politiques de tout bord j'ai toujours l'impression qu'ils ont raisons, "il faut redonner du sens à la valeur travail", "je veux réconcilier les français avec la politique", "travailler plus pour gagner plus", "gauche du travail, droite des valeurs", "qu'ils s'en aillent tous"...

Il y a une énergie dans la contestation qui vient de la nécessité de convaincre d'une minorité, une fois assis sur le trône le pain blanc est déjà mangé.

Vous avez vu la tête rayonnante de Sarkozy pendant sa campagne et celle qu'il a depuis 2007 !?
On dirait qu'il a choper un truc qui le grignote de l'intérieur.

Le Pouvoir ou je ne sais quel obscure et sournoise manigance s'infiltre systématiquement dans les combats idéologiques les plus justifiés pour en faire d'abject infamies.

Ma conviction: "Je sais bien, ô Jéhovah, qu’à l’homme tiré du sol n’appartient pas sa voie. Il n’appartient pas à l’homme qui marche de diriger son pas." - Jérémie 10:23
Job'tempère
Job'tempère
Jeune Padawan

Masculin Nombre de messages : 64
Localisation : citée HLM
Identité métaphysique : Chrétien communiste révolutionnaire
Humeur : partageux
Date d'inscription : 12/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum