La maison vide.

Page 2 sur 26 Précédent  1, 2, 3 ... 14 ... 26  Suivant

Aller en bas

La maison vide. - Page 2 Empty Re: La maison vide.

Message par Lila le Ven 17 Juin 2011 - 16:17

la sérénité est comme un état de lumière, mais il est un autre plaisir très intense, c'est de "fusionner" avec, par exemple, un coucher du soleil, ou une fleur qui s'ouvre, ou une symphonie, ou une cathédrale gothique: c'est comme un orgasme psychique, immense...
Je pense que c'est là le "plaisir" auquel Bradou fait allusion: la pratique des arts ou de la spiritualité (méditation, prière, action de grâce) peut y mener, parce qu'elle permet de dépasser son état corporel matériel et ses sensations limitées. C'est comme une fusée qui décolle, cela n'a rien à voir avec un rêve, ou de l'imagination...

Rien à voir non plus avec la "pulsion de mort" de Freud, ou un anéantissement, ou un vide, ou une absence de sensation croule de rire

Lila
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 6327
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 26/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

La maison vide. - Page 2 Empty Re: La maison vide.

Message par tango le Ven 17 Juin 2011 - 16:47

maya a écrit:eh oui, la sérénité ce n'est pas la satisfaction de ses désirs, plaisirs subtils ou au contraire extrêmes (bouffe, fric et sexe) et surtout pas non plus l'indifférence aux joies de la vie. Ca doit être, je pense, laisser le vide se remplir et se vider au fur et à mesure sans s'accrocher à rien...comme le nuage qui passe noir ou blanc selon les heures.

Tout est impermanent, rien à quoi s'accrocher donc laissons filer d'instant en instant. blabla
Arriver à cela c'est être un sage.

Le plus dur c'est l'application de ces principes... secret
La voie est le détachement, ce qui ne veut pas dire, comme le penserait Bradou, qu'il faille renoncer à tout... ça veut dire que nous ne soyons plus dépendants de pulsions qui seraient plus fortes que nous.
La sérénité est bien cette état qui permet d'être dans l'attitude de pur réceptacle... le dénuement de toutes intentions est la perfection.

Maya tu parles du vide qui se remplit et se vide, c'est cela comme une respiration... Le réceptacle qui dans la sérénité reçoit une ou plusieurs informations et les transforme en sérénité... L' acte juste se produit alors au delà de soi, et, propage cette sérénité...
L' esprit peut alors retrouver sa vacuité... prêt à aborder un nouvel instant présent...
tango
tango
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6972
Localisation : à vous de voir si nous sommes séparés
Identité métaphysique : papillon
Humeur : volatile
Date d'inscription : 18/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

La maison vide. - Page 2 Empty Re: La maison vide.

Message par lofrg le Ven 17 Juin 2011 - 17:12

Il y'a ce fameux mondo que connaissent tous les bouddhistes entre Eka et Bodhidharma qui me semble être en rapport avec le sujet.

Eka demanda à Bodhidharma : « Mon esprit n’est pas en paix, je vous en prie maître de le pacifier ! »

Bodhidharma répondit : « Apportez-moi votre esprit et je le pacifierai.

- Je l’ai cherché partout mais n’ai pu le trouver.

- C’est donc qu’il est déjà pacifié. »

Bodhidharma posa enfin son regard sur Eka et le dévisagea. Celui-ci fit sanpaï (San : trois ; paï : prosternation).




http://www.zenorleans.com/?page_id=91

lofrg
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 124
Date d'inscription : 09/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

La maison vide. - Page 2 Empty Re: La maison vide.

Message par maya le Ven 17 Juin 2011 - 18:00

Notre "esprit originel" contient toutes choses en lui-mème. Il est toujours riche et suffisant en lui-mème. Ne làchez pas votre état d'esprit qui contient tout. Cela ne signifie pas un esprit fermé mais un réel esprit vide et toujours prèt. Si votre esprit est vide, il est toujours prèt à tout, ouvert à tout. Dans l'esprit du débutant, il y a de grandes possibilités, dans l'esprit de l'expert, il y en a peu.
SHUNRYU SUZUKI (maitre zen)

Une autre que j'aime bien:

BASSUI (1327-1387) écrivit cette lettre à un de ses disciples qui était sur le point de mourir.
" L'essence de votre esprit n'est pas née, donc elle ne mourra jamais. Elle n'a pas d'existence qui soit périssable. Elle n'est pas une vacuité qui soit un simple vide. Elle n'a ni couleur ni forme. Elle ne se réjouit pas des plaisirs et n'endure pas les souffrances.Je sais que vous etes très malade. Peut-etre ne savez vous pas exactement "qui" est en train de souffrir mais posez-vous la question : " Quelle est l'Essence de l'esprit"? Ne pensez qu'à çà. Vous n'avez besoin de rien d'autre. Ne convoitez rien. Votre fin sans fin est pareille à un flocon de neige qui se dissout dans l'air pur. ange
maya
maya
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 3020
Localisation : à l'ouest
Identité métaphysique : bouddhiste et yogas
Humeur : sereine
Date d'inscription : 21/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

La maison vide. - Page 2 Empty Re: La maison vide.

Message par freefox le Ven 17 Juin 2011 - 20:15

Bonsoir le monde,

Dans l'esprit du débutant, il y a de grandes possibilités, dans l'esprit de l'expert, il y en a peu.
C'est vrai mais le « plein » de l'expert permet l’accès à une autre « port e» , ou la « fin » devient « début » et l'expert débutant.....Et ouvrir sur le monde des yeux neufs, comme un enfant. Elle est pas belle la vie ?

La glaise parait vide de forme mais avec notre esprit et l'aide nos mains nous pouvons en créer une infinité.

Amical sourire Wink
freefox
freefox
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1881
Localisation : ici et là
Identité métaphysique : bientôt le dernier envol
Humeur : Joyeuse et triste à la fois
Date d'inscription : 02/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

La maison vide. - Page 2 Empty Re: La maison vide.

Message par _bradou le Sam 18 Juin 2011 - 1:21

bernard1933 a écrit:Après la morsure infligée au Bouddha, le piège est tendu sur la vacuité !
Tiens,bradou, je bois un p'tit verre de vin de noix , de ma fabrication, à ta santé !
Tu sais, Bernard, ils ne sont pas faciles, les bouddhistes. Tu as l’impression que même leurs concepts sont impermanents, et à les suivre ils finissent par te faire flotter toi-même dans la vacuité. Quand tu crois les tenir, ils te glissent entre les doigts, c’est qu’ils passent avec une facilité déconcertante du monde réel à un monde imaginaire. Ils se glissent de l’un à l’autre sans transition, avec l’aisance d’un passe-murailles. Ils voyagent aussi en se jouant entre terre et ciel. Quand tu abordes les questions théoriques et doctrinales, ils te plaquent au sol ; si tu te fais pragmatique, ils entreprennent des lévitations très loin au-dessus de la stratosphère. De grands magiciens : quand la théorie cloche, la pratique la valide ; si la pratique n’est pas praticable, la théorie l’entérine. Ainsi tout est faux et tout est juste. Ils sont capables de tirer des conséquences qui tordent le cou aux principes ; comme les unes et les autres sont tout aussi vrais que faux, rien pour eux n’est impossible. Pour eux, ce qui est pluriel est un et ce qui est contraire n'est pas opposé. Ils peuvent suivre un chemin sans prendre de direction ni viser une destination, tout en progressant, sans tourner en rond.
Pas facile!!!!.. à moins de quelques bouteilles de ton vin le plus corsé.
Un moment, j’ai pensé : schizophrénie.
Quand je pense que le bouddhisme n’avait aucun secret pour des indiens de l’an -5000 !
Quand même ! Quoi qu’on dise, moi, je suis tout de même, bon gré mal gré, +2011.
Va falloir que je fasse et explore tout ce chemin avec Tango.

étonné un
_bradou
_bradou
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 5099
Localisation : fixe.
Identité métaphysique : terre-à-terre.
Humeur : têtu.
Date d'inscription : 15/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

La maison vide. - Page 2 Empty Re: La maison vide.

Message par tango le Sam 18 Juin 2011 - 11:02

bradou a écrit:
Va falloir que je fasse et explore tout ce chemin avec Tango. étonné un
Hé ! Ho! Doucement!.. crois-tu que j'ai besoin de m'encombrer de ta lourdeur ?
Le chemin est perpétuel, si tu veux y aller c'est de ta lourdeur qu'il faut se débarrasser.

"Essencier dans l'existence, pour exister dans l'essence."

D'autre part, saches que je ne suis pas affilié au Bouddhisme, mais que j'y retrouve de nombreuses idées qui collent avec mon cheminement que j'ai toujours pratiqué en solitaire.

Ce qu'il y a de curieux c'est qu'il n' y a rien à dire, mais que pour le dire ça remplit des bibliothèques.
Ainsi, puisque tu es un sympa organisateur de voyages en tapis volants, j'aimerais te rendre service mais pour cela il faudrait que tu me dises ce que tu attends de moi.
tango
tango
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6972
Localisation : à vous de voir si nous sommes séparés
Identité métaphysique : papillon
Humeur : volatile
Date d'inscription : 18/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

La maison vide. - Page 2 Empty Re: La maison vide.

Message par _bradou le Sam 18 Juin 2011 - 12:08

[quote="tango"]
bradou a écrit:
j'aimerais te rendre service mais pour cela il faudrait que tu me dises ce que tu attends de moi.
Ça commence déjà très mal.
Moi qui voulais commencer par te demander où tu allais me conduire.
Il s’agit bien si j’ai bonne mémoire d’un chemin à faire. Pour bien faire ce chemin et y aller de gaité de cœur, il me semble tout à fait légitime de savoir avant de prendre le départ ce qu’il y a au bout de ce chemin, ce qu’on va y trouver. Je ne voudrais tout de même pas, après t’avoir longtemps suivi et perdu énormément de temps, t’entendre me dire : voilà, on y est, c’était juste pour nous détendre les jambes ou, pire encore, me trouver pris dans une embuscade ou emprisonné ou piégé ou abandonné en quelque lieu ou île inhospitalière sans eau ni vivres aux mains de pirates.
Tu comprends donc aisément qu’il faut commencer par le commencement, savoir ce qu’il y a à la fin et surtout ce que j’y gagne, car le côté mercantile ne doit pas non plus être occulté.
En attendant, je me tiens prêt à prendre le départ
_bradou
_bradou
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 5099
Localisation : fixe.
Identité métaphysique : terre-à-terre.
Humeur : têtu.
Date d'inscription : 15/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

La maison vide. - Page 2 Empty Re: La maison vide.

Message par maya le Sam 18 Juin 2011 - 12:13

Bradou est dans les starting-blocks...et Tango a le révolver...allez en piste !

Doucment quand mème... lol!
maya
maya
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 3020
Localisation : à l'ouest
Identité métaphysique : bouddhiste et yogas
Humeur : sereine
Date d'inscription : 21/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

La maison vide. - Page 2 Empty Re: La maison vide.

Message par tango le Sam 18 Juin 2011 - 12:46

tango a écrit:
bradou a écrit:
j'aimerais te rendre service mais pour cela il faudrait que tu me dises ce que tu attends de moi.
Ça commence déjà très mal.
Moi qui voulais commencer par te demander où tu allais me conduire.
Il s’agit bien si j’ai bonne mémoire d’un chemin à faire. Pour bien faire ce chemin et y aller de gaité de cœur, il me semble tout à fait légitime de savoir avant de prendre le départ ce qu’il y a au bout de ce chemin, ce qu’on va y trouver. Je ne voudrais tout de même pas, après t’avoir longtemps suivi et perdu énormément de temps, t’entendre me dire : voilà, on y est, c’était juste pour nous détendre les jambes ou, pire encore, me trouver pris dans une embuscade ou emprisonné ou piégé ou abandonné en quelque lieu ou île inhospitalière sans eau ni vivres aux mains de pirates.
Tu comprends donc aisément qu’il faut commencer par le commencement, savoir ce qu’il y a à la fin et surtout ce que j’y gagne, car le côté mercantile ne doit pas non plus être occulté.
En attendant, je me tiens prêt à prendre le départ
Bradou, commences par laisser tomber ton intention de vouloir gagner quelque chose.
Simplement, assieds-toi, et dis-moi, n'as-tu pas l'impression d'avoir déjà commencé à cheminer ?
Oui Bradou tu es déjà sur un chemin, et ce chemin est le but de la vie.
Comment te dire ?... tu n'es qu'une émergence tangible... tu ne peux voir qu'un aileron du requin qui nage sous l'eau... c'est ce requin que tu dois comprendre... Ce requin c'est toi tout entier.

Tu fais bien de te méfier de tout le monde, le seul maître que tu dois écouter c'est toi-même. Aussi laisses tomber tes idées mercantiles... ce que je propose est un partage, celui de s' entraider à révéler ce que peut être le requin... ainsi s'il sortait un peu plus de l'eau, ce serait une grande joie qu'il devienne tangible dans notre conscience.

Si je dois te proposer un but, ce serait d'atteindre la stabilité de ta sérénité, ce sentiment de plénitude... Cette plénitude qui te permettrait d'aborder la vacuité sans que tu n'en subisses les vertiges...

Voilà, qu'est-ce que tu en penses ?
tango
tango
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6972
Localisation : à vous de voir si nous sommes séparés
Identité métaphysique : papillon
Humeur : volatile
Date d'inscription : 18/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

La maison vide. - Page 2 Empty Re: La maison vide.

Message par _bradou le Sam 18 Juin 2011 - 13:47

tango a écrit:
Voilà, qu'est-ce que tu en penses ?
Je pense que tu serais bien capable de vendre un œuf à une poule.
Mais ton offre, n’est pas tout à fait inintéressante. C’est vrai que j’ai eu des offres beaucoup plus alléchantes, comme d’avoir la vie éternelle, de me prélasser dans des jardins où tout est déjà fin prêt pour m’accueillir, où rien n’a été omis pour rendre mon séjour des plus agréables.
En disant que je suis un requin sous l’eau, tu as piqué ma curiosité. C’est donc à une virée aquatique que tu me convies pour un tête-à-tête avec moi-même. Pour me présenter un requin! Pourquoi pas ? J’aime bien élargir le cercle de mes relations surtout que je ne compte encore aucun requin parmi mes connaissances. Alors va pour un requin! Par quoi commençons-nous ?
_bradou
_bradou
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 5099
Localisation : fixe.
Identité métaphysique : terre-à-terre.
Humeur : têtu.
Date d'inscription : 15/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

La maison vide. - Page 2 Empty Re: La maison vide.

Message par tango le Sam 18 Juin 2011 - 14:25

Bon l'image du requin reste une image, mais elle n'est pas si fausse que ça...

N'as tu pas l'impression de parcourir un trajet ?... un trajet qui s'imposerait à toi à ton insu ?

Cet aileron qui est sorti de l'eau pour y retourner... que fait-il dans ce monde tangible ?

Allez Bradou plonges dans l'eau et essaies de nous ramener quelque chose. albino
tango
tango
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6972
Localisation : à vous de voir si nous sommes séparés
Identité métaphysique : papillon
Humeur : volatile
Date d'inscription : 18/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

La maison vide. - Page 2 Empty Re: La maison vide.

Message par _bradou le Dim 19 Juin 2011 - 9:56

tango a écrit:Bon l'image du requin reste une image, mais elle n'est pas si fausse que ça...
N'as tu pas l'impression de parcourir un trajet ?... un trajet qui s'imposerait à toi à ton insu ?
Je n'ai plus maintenant aucun doute, tu as les pouvoirs fabuleux d'une fée.
ça devient de plus en plus passionnant.
Alors que tout le monde part tout banalement à la rencontre d'une quelconque rouquine, pour moi tu as choisi de me faire vivre l'aventure plus exaltante de rencontrer un requin.
Merci!
Je vois aussi que tu es au courant des trajets que je fais à mon insu. Oui, c'est vrai: je suis somnambule. Malheureusement, je ne peux te parler de ces trajets; comme ils se font à mon insu, je n'en sais rien, n'en ai aucune idée. Peux-tu m'aiguiller, me donner quelques indications pour m'aider à me les remémorer?
_bradou
_bradou
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 5099
Localisation : fixe.
Identité métaphysique : terre-à-terre.
Humeur : têtu.
Date d'inscription : 15/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

La maison vide. - Page 2 Empty Re: La maison vide.

Message par tango le Dim 19 Juin 2011 - 11:02

bradou a écrit:
Je n'ai plus maintenant aucun doute, tu as les pouvoirs fabuleux d'une fée.
ça devient de plus en plus passionnant.
Alors que tout le monde part tout banalement à la rencontre d'une quelconque rouquine, pour moi tu as choisi de me faire vivre l'aventure plus exaltante de rencontrer un requin.
Merci!
Je vois aussi que tu es au courant des trajets que je fais à mon insu. Oui, c'est vrai: je suis somnambule. Malheureusement, je ne peux te parler de ces trajets; comme ils se font à mon insu, je n'en sais rien, n'en ai aucune idée. Peux-tu m'aiguiller, me donner quelques indications pour m'aider à me les remémorer?
Bradou, c'est super, je perçois en toi une joie à te laisser aller à cette aventure... Voilà c'est ça l'attitude à maintenir...
La joie devra rester le cap à suivre, sans pour autant se laisser aller à la précipitation...
Je vois que tu acceptes de laisser tomber les distractions que te procurerait le monde extérieur, c'est ça laisses tomber les rouquines et toutes sortes de paradis illusoires...
Ta seule préoccupation doit être l'approche furtive du requin.

Tu dis être somnambule, c'est bien d'en être conscient, ne changes pas, continues à sommeiller, ce n'est pas ta conscience qui dirige ton trajet, tu ne pourras pas toi-même choisir de t'éveiller... Disons que quand tu seras mur, c'est le requin qui va te réveiller.

Tu veux un exemple de trajet que tu n'aurais pas choisi ?... Dis moi ce que tu fais ici sur ce forum ?... Comment se fait-il que tu y viennes irrésistiblement ?... N'as tu pas la sensation de te construire ?... N'as tu pas progressé ?...
Je te vois avancer mais je ne peux pas te dire en quoi, si je te le disais je craindrais que cela te fasse régresser, que ton ego se remette devant tes yeux pour t'illusionner...
Parles-moi du pourquoi et/ou du comment, tu viens sur ce forum...
tango
tango
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6972
Localisation : à vous de voir si nous sommes séparés
Identité métaphysique : papillon
Humeur : volatile
Date d'inscription : 18/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

La maison vide. - Page 2 Empty Re: La maison vide.

Message par _bradou le Dim 19 Juin 2011 - 11:31

Non mais, je ne sais pas si tu t’en rends compte, mais là on fait du sur-place. J’attends que tu me fasses… marcher, mais pas tourner en rond. Connais-tu le chemin ou non? Il ne faut quand même pas trop faire attendre le requin. Oui, je suis là sur se forum pour avancer. Avançons donc pour ne pas reculer. N’oublie pas que tu es le guide, par quoi faut-il commencer pour prendre le départ ?
_bradou
_bradou
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 5099
Localisation : fixe.
Identité métaphysique : terre-à-terre.
Humeur : têtu.
Date d'inscription : 15/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

La maison vide. - Page 2 Empty Re: La maison vide.

Message par tango le Dim 19 Juin 2011 - 11:44

bradou a écrit:Non mais, je ne sais pas si tu t’en rends compte, mais là on fait du sur-place. J’attends que tu me fasses… marcher, mais pas tourner en rond. Connais-tu le chemin ou non? Il ne faut quand même pas trop faire attendre le requin. Oui, je suis là sur se forum pour avancer. Avançons donc pour ne pas reculer. N’oublie pas que tu es le guide, par quoi faut-il commencer pour prendre le départ ?
Bradou, quand le guide pointe le doigt vers la lune, ce n'est pas sur son doigt que tu dois arrêter ton regard... tu dois couper tes racines enfoncées dans la terre, et te projeter sur la lune... Je ne suis pas un transporteur, c'est à toi de propulser dans l'espace.

Le chemin ?... chacun a son chemin, il serait illusoire de suivre quelqu'un comme le ferait un mouton... c'est le requin en toi qui te guide, c'est à toi de le décoder... avances lentement vers lui, surveilles ta joie à l'approcher... cette joie est la preuve qu'il est prêt à te dire certaines choses... écoutes le, et racontes nous ce qu'il te dit.
tango
tango
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6972
Localisation : à vous de voir si nous sommes séparés
Identité métaphysique : papillon
Humeur : volatile
Date d'inscription : 18/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

La maison vide. - Page 2 Empty Re: La maison vide.

Message par _bradou le Dim 19 Juin 2011 - 12:41

Oui, je comprends. Dès l'entame, j'ai asséché ton inspiration. En posant la bonne question, la question inévitable et incontournable, la toute simple question de savoir où est censé mener ce chemin, la question pertinente et impertinente que tout disciple doit se garder de poser pour ne pas indisposer son maître, en posant donc dès l'entame cette question, la plus simple et la plus élémentaire de toutes les questions, cela t'a désarçonné. Je comprends, un disciple pour être un bon disciple, ne doit pas être trop curieux et être mi-idiot, mi-candide.
Mais j'ai quand même accepté de marcher sans trop chercher à savoir où je vais, marcher pour explorer le chemin, mais apparemment, tu n'es pas encore remis du choc de la question, tu n'arrives pas encore à retrouver tes repères. Tu es encore là à chercher tes lunettes dans le noir.
_bradou
_bradou
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 5099
Localisation : fixe.
Identité métaphysique : terre-à-terre.
Humeur : têtu.
Date d'inscription : 15/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

La maison vide. - Page 2 Empty Re: La maison vide.

Message par tango le Dim 19 Juin 2011 - 13:14

bradou a écrit:Oui, je comprends. Dès l'entame, j'ai asséché ton inspiration. En posant la bonne question, la question inévitable et incontournable, la toute simple question de savoir où est censé mener ce chemin, la question pertinente et impertinente que tout disciple doit se garder de poser pour ne pas indisposer son maître, en posant donc dès l'entame cette question, la plus simple et la plus élémentaire de toutes les questions, cela t'a désarçonné. Je comprends, un disciple pour être un bon disciple, ne doit pas être trop curieux et être mi-idiot, mi-candide.
Mais j'ai quand même accepté de marcher sans trop chercher à savoir où je vais, marcher pour explorer le chemin, mais apparemment, tu n'es pas encore remis du choc de la question, tu n'arrives pas encore à retrouver tes repères. Tu es encore là à chercher tes lunettes dans le noir.
Bradou, tu te comportes comme un âne qui cherche une carotte pour avancer.
Tu es naïf, tu crois encore que quelqu'un pourrait te dire où va le chemin... Comprends ! si quelqu'un avait pu le faire depuis les milliers d'années qu'il y a des hommes sur la terre, on le saurait...
Ce n'est pas sur le but que tu dois porter ton attention, c'est sur le chemin lui-même... c'est ça le concret.
Tu viens de l'absolu et tu y retourneras... L'aileron que tu es, est sorti de l'invisible... S'il est sorti c'est qu'il était animé d'une intention, c'est cette intention que tu dois trouver.
Comment te dire ?... Comment pourrait-on se poser la question sur le sens de la vie, s'il n'y en avait pas un ?... Ce sens ne peut pas se décrire, c'est à chacun de le ressentir et de le suivre...
Tu constates que tu es sur le chemin de ton introspection, si tu te sens aspiré et/ou poussé par cette intention masquée, et, si tu ressens une joie à le faire, pourquoi y renoncerais-tu ?

Allez dis-nous ce que te dit le requin...
tango
tango
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6972
Localisation : à vous de voir si nous sommes séparés
Identité métaphysique : papillon
Humeur : volatile
Date d'inscription : 18/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

La maison vide. - Page 2 Empty Re: La maison vide.

Message par _bradou le Dim 19 Juin 2011 - 14:35

Ah, tu retrouves enfin ta langue.
Si personne ne peut me dire où mène le chemin, ceux qui en parlent doivent me dire au moins en quoi il consiste, ce qui revient au moment en ce sens que c’est une indication du chemin. Tu dis que je suis sorti de l’absolu et dois y retourner, qu’il y a donc une intention à ce voyage, et le chemin consiste en définitive à trouver cette intention. La vie, ma vie aurait donc un sens qu’il faut trouver. Ce sens, ou intention, chacun le découvre à sa manière, d’où chacun son chemin.
Jusque-là, c’est bon, n’est-ce pas ? Seulement ce chemin-là, qui consiste à s’interroger, je le connais, comme tout le monde d’ailleurs. Tout le monde cherche à comprendre les raisons de son incursion dans ce monde.
Le problème n’est donc pas ce chemin-là.
Mais le chemin du chemin, ce que tu appelles le chemin lui-même, c'est-à-dire comment prospecter le chemin, c’est-à-dire quelle méthode utiliser pour cheminer sur le chemin à la découverte de l’intention ?
L’introspection ? Ça ne donne rien ! Ni la tête, ni le cœur ne me donnent la moindre indication sur l’intention ou le sens de ma venue.
Ma préoccupation est en fait ailleurs. Quand je me pose ce genre de questions, c’est pour me demander s’il y a une intention (c’est vrai que pour ceux qui ont trouvé cette intention en eux, la question ne se pose plus). Oui, toute la question est là, y a-t-il intention ? Car dire que si nous sommes là, il doit y avoir une raison, est un raisonnement humain, terre-à-terre dont je me méfie, auquel je n’accorde aucune valeur. Mais là, nous nous éloignons un peu du sujet, car il ne s’agit pas de trouver l’intention par le raisonnement, mais par le chemin. Eh bien moi je n’arrive pas à me frayer un chemin.
Mais je me dis, bien que ce soit là encore un raisonnement tout aussi sujet à caution que le précédent, qu’il doit y avoir à tout cela une explication. Je ne sais pas au juste en quoi cela diffère de « intention », mais je préfère « explication », car il me semble qu’une explication, il doit obligatoirement y en avoir une. Quant à la trouver ou trouver le moyen de la trouver !!!
_bradou
_bradou
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 5099
Localisation : fixe.
Identité métaphysique : terre-à-terre.
Humeur : têtu.
Date d'inscription : 15/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

La maison vide. - Page 2 Empty Re: La maison vide.

Message par bernard1933 le Dim 19 Juin 2011 - 15:07

bradou, tu n'es qu'un aileron et un aileron pas malin du tout, semble-t-il ! Le requin avisé reste sous l'eau , sans même sortir un oeil ! Tu sors un aileron et paf! Le koufar te harponne ! Adieu l'aileron ! Il servira à "gonfler" les burnes des koufars ! Triste fin pour un prince du désert...
bernard1933
bernard1933
Aka Tpat

Masculin Nombre de messages : 10079
Localisation : Dijon
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : serein
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

La maison vide. - Page 2 Empty Re: La maison vide.

Message par tango le Dim 19 Juin 2011 - 15:56

bradou a écrit:Ah, tu retrouves enfin ta langue.
Et moi, je dirais que toi aussi.
Si personne ne peut me dire où mène le chemin, ceux qui en parlent doivent me dire au moins en quoi il consiste, ce qui revient au moment en ce sens que c’est une indication du chemin. Tu dis que je suis sorti de l’absolu et dois y retourner, qu’il y a donc une intention à ce voyage, et le chemin consiste en définitive à trouver cette intention. La vie, ma vie aurait donc un sens qu’il faut trouver. Ce sens, ou intention, chacun le découvre à sa manière, d’où chacun son chemin.
Jusque-là, c’est bon, n’est-ce pas ?
Oui, ça va. Ce qui importe c'est de prendre conscience de la réalité d'un chemin, et de le laisser se révéler de plus en plus dans la conscience.
Seulement ce chemin-là, qui consiste à s’interroger, je le connais, comme tout le monde d’ailleurs. Tout le monde cherche à comprendre les raisons de son incursion dans ce monde.
Le problème n’est donc pas ce chemin-là.
C'est ça tout le monde cherche plus ou moins consciemment... et lorsqu'il y a un obstacle ils détournent leur regard sur des distractions, qui leur font oublier la réalité du chemin.
Mais le chemin du chemin, ce que tu appelles le chemin lui-même, c'est-à-dire comment prospecter le chemin, c’est-à-dire quelle méthode utiliser pour cheminer sur le chemin à la découverte de l’intention ?
C'est à toi de trouver la méthode furtive pour te révéler à toi-même... Tu dois mettre en place des ruses pour te traquer toi-même.
L’introspection ? Ça ne donne rien ! Ni la tête, ni le cœur ne me donnent la moindre indication sur l’intention ou le sens de ma venue.
Il faut que tu ailles jusqu'au bout de ton mental... la raison a une limite qu'il faut que tu atteignes... tu dois développer la plus grande détermination jusqu'à ce que tu parviennes à l' état du plus profond renoncement pour t'ouvrir à l'attitude du plus pur réceptacle de l'au delà...
Ma préoccupation est en fait ailleurs. Quand je me pose ce genre de questions, c’est pour me demander s’il y a une intention (c’est vrai que pour ceux qui ont trouvé cette intention en eux, la question ne se pose plus). Oui, toute la question est là, y a-t-il intention ?
Fais seulement le constat de l'existence de cette question... regardes seulement combien persiste cette question... si elle était absurde, pourquoi serait-elle toujours présente ?... la faculté de te poser cette question, est la preuve de l' existence de ton libre arbitre... ce libre arbitre qui serait bien ce qu'il s'agirait de maîtriser... Un peu comme s'il était dans une épreuve, un examen... Ne sommes nous pas là pour s'interroger et choisir les actes que nous faisons au plus juste du niveau de notre conscience du sens même de la vie?
Car dire que si nous sommes là, il doit y avoir une raison, est un raisonnement humain, terre-à-terre dont je me méfie, auquel je n’accorde aucune valeur. Mais là, nous nous éloignons un peu du sujet, car il ne s’agit pas de trouver l’intention par le raisonnement, mais par le chemin. Eh bien moi je n’arrive pas à me frayer un chemin.
Pas de précipitation... Ni vouloir ni ne pas vouloir... Ton chemin te mènes et en même temps c'est toi qui le construis... Ce serait comme si tu devais permettre au requin de sortir de l'eau.
Mais je me dis, bien que ce soit là encore un raisonnement tout aussi sujet à caution que le précédent, qu’il doit y avoir à tout cela une explication. Je ne sais pas au juste en quoi cela diffère de « intention », mais je préfère « explication », car il me semble qu’une explication, il doit obligatoirement y en avoir une. Quant à la trouver ou trouver le moyen de la trouver !!!
Explication ?... Une explication est bien trop grossière, en rapport de la subtilité de l'intention originelle... Si une explication avait pu se formuler, il y a longtemps qu'elle le serait, et, tout le monde la suivrait sans plus se poser de questions...
L' explication me semble inaccessible pour nous pauvres ailerons... par contre notre mise en harmonie avec notre intention originelle est souveraine... une grande sérénité en est la preuve tangible.
tango
tango
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6972
Localisation : à vous de voir si nous sommes séparés
Identité métaphysique : papillon
Humeur : volatile
Date d'inscription : 18/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

La maison vide. - Page 2 Empty Re: La maison vide.

Message par Invité le Dim 19 Juin 2011 - 18:44

Wep! En parlant de chemin j'ai la phrase de Ménandre poète grec qui me revient : "une vie qui cherche sa vie n'est pas une vie."
Effectivement la vie ne se cherche pas elle se vit! Donc bonne chance Bradou, cherche, cherche mais tu ne trouveras rien, car il n'y a rien à chercher juste à vivre! Le chemin est le temps qui passe, le présent, la vie. Donc si tu cherches un sens à tout ça observe la vie et tu comprendras que son seul but est de vivre; et que l'homme est une cellule d'elle. Rien de plus, nous somme ce qui lui permet de se régénéré et de s'adapter pour continuer à vivre. Tout comme chaque être vivant qu'elle anime!!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La maison vide. - Page 2 Empty Re: La maison vide.

Message par Ladysan le Dim 19 Juin 2011 - 22:54

Bradou :
J’essaie de voir ce penseur qui observe, juge et pense, mais je ne vois que jugements et pensées, mais pas le penseur : il n’y a personne à l’intérieur de la maison.
Je pense que la faculté d’observation, permets de dépister certains conflits intérieurs qui proviennent du conditionnement (que tout individu vit inconsciemment).
Moi, j'appelle ça une prise de conscience, un déconditionnement, volontaire ou pas.
Tu ne peux pas voir, ou conçevoir « le penseur » qui lui n’est que le mécanisme qui génère les idées de l'information reçus de l'extérieur.

Quand tu es dans un tel état d'esprit, n'essaies pas de combler le vide, essayes de ne pas nommer ce que tu ressens, et ne donne aucun sens aux mots qui te viennent spontanément à l'esprit. "Lis" simplement ce que tu ressens. Je ne sais pas comment nommer cette sensations de plenitude, mais c'est magique.

...Et, j'ai appris ça toute seule. lol!
Ladysan
Ladysan
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4769
Localisation : Belgique (Wallonie)
Identité métaphysique : Aucune
Humeur : De toutes les couleurs
Date d'inscription : 15/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

La maison vide. - Page 2 Empty Re: La maison vide.

Message par _bradou le Dim 19 Juin 2011 - 23:43

marine2010 a écrit:Wep! En parlant de chemin j'ai la phrase de Ménandre poète grec qui me revient : "une vie qui cherche sa vie n'est pas une vie."
Effectivement la vie ne se cherche pas elle se vit! Donc bonne chance Bradou, cherche, cherche mais tu ne trouveras rien, car il n'y a rien à chercher juste à vivre! Le chemin est le temps qui passe, le présent, la vie. Donc si tu cherches un sens à tout ça observe la vie et tu comprendras que son seul but est de vivre; et que l'homme est une cellule d'elle. Rien de plus, nous somme ce qui lui permet de se régénéré et de s'adapter pour continuer à vivre. Tout comme chaque être vivant qu'elle anime!!
Oui, tu as parfaitement raison, bien que je n'aime pas beaucoup te donner raison.
Il suffit en effet d'observer pour constater, comme tu dis.
Je disais la même chose il y a quelque temps: "pour chercher un Dieu, quelqu'un ou quelque chose ailleurs ou en plus de ce qu'il y a, il faut d'abord avoir des raisons objectives de le chercher. Or il n'y a aucune raison de le chercher, car ce qu'il y a se suffit à lui-même.
Plus récemment, je disais que tout autre sens pour ce qui est, autre que d'être tout simplement, serait absurde. Ce qui est ne doit pas avoir de sens, d'intention cachée, car cette intention-même voudrait alors qu'il y ait une autre intention à son origine, et ainsi de suite, indéfiniment, ce qui revient à dire qu'il ne peut pas y avoir d'intention.
Ce qui est est, ainsi qu'il est, tel qu'il est. Point.
_bradou
_bradou
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 5099
Localisation : fixe.
Identité métaphysique : terre-à-terre.
Humeur : têtu.
Date d'inscription : 15/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

La maison vide. - Page 2 Empty Re: La maison vide.

Message par maya le Dim 19 Juin 2011 - 23:58

Ce qui est est, ainsi qu'il est, tel qu'il est...dit Bradou

C'est exactement vivre dans l'equanimité lol!
maya
maya
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 3020
Localisation : à l'ouest
Identité métaphysique : bouddhiste et yogas
Humeur : sereine
Date d'inscription : 21/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 26 Précédent  1, 2, 3 ... 14 ... 26  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum