Dieu a-t-il besoin de quelque chose ?

Page 25 sur 26 Précédent  1 ... 14 ... 24, 25, 26  Suivant

Aller en bas

Dieu a-t-il besoin de quelque chose ? - Page 25 Empty Re: Dieu a-t-il besoin de quelque chose ?

Message par gaston21 le Ven 16 Mar 2012 - 17:34

X-Y-Z a écrit:Dieu serait l'être par excellence.
Il est Celui qui donne l'énergie pour que les choses arrivent, donc il est forcément impliqué.
Et pourquoi ne serait-il pas simplement cette Energie fondamentale ? Pourquoi deux choses séparées, le Créateur et le Créé ? Et avant qu'il ne crée, que faisait-il ? Et quand il ne crée pas, que fait-il ? Ce qui me paraît toujours curieux, c'est qu'on fait toujours appel à de "vieilles barbes", type pères de l'Eglise ou philosophes anciens ou moyenâgeux ou vieux bonzes fossilisés, alors que les connaissances de leur époque étaient tout à fait opposées à nos connaissances modernes. Einstein, ses congénères et tout ce qui a suivi ont pulvérisé le monument de la pensée ancienne et changé tous les paramètres . On sait pertinemment qu'au bout du bout reste l'Energie, sans besoin d'un Dieu Créateur qui renvoie le schmilblic encore plus loin . Par contre, si vous pensez que cette Energie peut être en même temps et substantiellement Conscience, tout s'éclaircit , à mon avis du moins.
gaston21
gaston21
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6875
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : ricanante
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Dieu a-t-il besoin de quelque chose ? - Page 25 Empty Re: Dieu a-t-il besoin de quelque chose ?

Message par pansemiotix le Ven 16 Mar 2012 - 18:41

gaston21,

Et qu'est-ce qui empêche que cette Energie-Conscience soit devenue aussi ces hiérarchies, des êtres qui vivent sur d'autre plans de conscience, expérimentant des états de la matière et des développements qui nous échappent totalement?
Vu le vide sidéral qui nous entoure, force est de reconnaître qu’elle est bien devenue végétale, animale et humaine. Quand même un défi aux lois de probabilité et pourtant. Ne soyons pas restrictif et sachons admettre que nous sommes à des années lumière d’avoir saisi toutes les possibilités de l'existence. Je n’ai rien contre Einstein et toute l’équipe, si ce n’est qu’ils tâtonnent et sont loin d’avoir compris les arcanes et rouages du Cosmos. Je fais beaucoup plus confiance à ceux qui ont un horizon plus large et depuis l’aube des temps nous répètent que le mental ne peut simplement pas saisir une réalité qui se situe au-dehors de ce qu’il peut concevoir.
Je suis surpris de lire que tu admets une Energie-Conscience, mais que tu la restreignes à notre univers visible.
Question de choix probablement !

pansemiotix
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 197
Localisation : 74520 CHENEX
Identité métaphysique : LIBRE PENSEUR
Humeur : COOL
Date d'inscription : 23/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Dieu a-t-il besoin de quelque chose ? - Page 25 Empty Re: Dieu a-t-il besoin de quelque chose ?

Message par ronron le Ven 16 Mar 2012 - 20:10

Coeur de Loi a écrit:On me demandait "Quelle réalité ?"

J'étais obligé de dire qu'il n'y en a qu'une, celle qui existe.
Dieu fait-il partie de la réalité?
ronron
ronron
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6636
Localisation : Canada
Identité métaphysique : agnostique ascendant ouvert
Humeur : ciel bleu
Date d'inscription : 07/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Dieu a-t-il besoin de quelque chose ? - Page 25 Empty Re: Dieu a-t-il besoin de quelque chose ?

Message par desquestions le Ven 16 Mar 2012 - 22:07

ronron a écrit:
Coeur de Loi a écrit:On me demandait "Quelle réalité ?"

J'étais obligé de dire qu'il n'y en a qu'une, celle qui existe.
Dieu fait-il partie de la réalité?

Si c'est pas le cas, alors rien de ce qu'il a créé ne peut être réel à son tour...
desquestions
desquestions
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 877
Localisation : Flandres
Identité métaphysique : Dans l'attente du pire
Humeur : Variable
Date d'inscription : 01/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Dieu a-t-il besoin de quelque chose ? - Page 25 Empty Re: Dieu a-t-il besoin de quelque chose ?

Message par gaston21 le Ven 16 Mar 2012 - 22:14

pansemiotix a écrit:gaston21,

Et qu'est-ce qui empêche que cette Energie-Conscience soit devenue aussi ces hiérarchies, des êtres qui vivent sur d'autre plans de conscience, expérimentant des états de la matière et des développements qui nous échappent totalement?
Vu le vide sidéral qui nous entoure, force est de reconnaître qu’elle est bien devenue végétale, animale et humaine. Quand même un défi aux lois de probabilité et pourtant. Ne soyons pas restrictif et sachons admettre que nous sommes à des années lumière d’avoir saisi toutes les possibilités de l'existence. Je n’ai rien contre Einstein et toute l’équipe, si ce n’est qu’ils tâtonnent et sont loin d’avoir compris les arcanes et rouages du Cosmos. Je fais beaucoup plus confiance à ceux qui ont un horizon plus large et depuis l’aube des temps nous répètent que le mental ne peut simplement pas saisir une réalité qui se situe au-dehors de ce qu’il peut concevoir.
Je suis surpris de lire que tu admets une Energie-Conscience, mais que tu la restreignes à notre univers visible.
Question de choix probablement !
Mais pas du tout ! Je ne parle pas de notre Univers mais de la Totalité des Univers et tout et tout...La Grande Unification avant l'heure...
gaston21
gaston21
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6875
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : ricanante
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Dieu a-t-il besoin de quelque chose ? - Page 25 Empty Re: Dieu a-t-il besoin de quelque chose ?

Message par ronron le Sam 17 Mar 2012 - 4:52

desquestions a écrit:
ronron a écrit:
Coeur de Loi a écrit:On me demandait "Quelle réalité ?"

J'étais obligé de dire qu'il n'y en a qu'une, celle qui existe.
Dieu fait-il partie de la réalité?

Si c'est pas le cas, alors rien de ce qu'il a créé ne peut être réel à son tour...
Alors n'y a-t-il que dieu qui puisse être réel?
ronron
ronron
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6636
Localisation : Canada
Identité métaphysique : agnostique ascendant ouvert
Humeur : ciel bleu
Date d'inscription : 07/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Dieu a-t-il besoin de quelque chose ? - Page 25 Empty Re: Dieu a-t-il besoin de quelque chose ?

Message par pansemiotix le Sam 17 Mar 2012 - 7:07

Gaston21,
Mais pas du tout ! Je ne parle pas de notre Univers mais de la Totalité des Univers et tout et tout...La Grande Unification avant l'heure...
Alors, qu’est-ce qui te semble farfelu dans le fait d’admettre que des êtres doués de conscience puisse se manifester sur des plans matériels qui nous échappent ? Ceux qui nous les décrivent n’opèrent pas de façon bien différente de celle de la science, si ce n’est que leur moyens d’investigation ne sont pas des instruments externes, mais des instruments internes, soit innés, soit acquis. Pour ce qui est de la science, il faut étudier certaines matières et se munir d’instruments appropriés avant de passer au stade expérimental. Ceux qui nous décrivent les mondes supra physiques ont également étudié certaines matières et ont développé leurs organes internes (transfert de la conscience sur le plan astral, pinéale, pituitaire, etc.).
En tant que citoyen lambda, je n’ai pas plus les moyens de vérifier les dire des uns que ceux des autres et à un certain moment je dois faire acte de foi. Tant dans le domaine du physique que celui du métaphysique, il y a des controverses, ce qui indique bien que tant pour les uns que les autres les résultats des investigations ne sont pas absolues.
Néanmoins, pour ne prendre qu’un exemple, si considérer le soleil comme un boule de gaz en fusion satisfait ma curiosité scientifique, le considérer également comme le véhicule d’une entité supra physique, le Christos des gnostiques, aussi déjanté que cela puisse paraître, m’apporte une dimension supplémentaire qui nourrit plutôt mon âme que mon mental.

pansemiotix
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 197
Localisation : 74520 CHENEX
Identité métaphysique : LIBRE PENSEUR
Humeur : COOL
Date d'inscription : 23/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Dieu a-t-il besoin de quelque chose ? - Page 25 Empty Re: Dieu a-t-il besoin de quelque chose ?

Message par gaston21 le Sam 17 Mar 2012 - 18:17

Je ne refuse à priori rien de rien , mais je demande qu'on m'apporte des preuves, et c'est là que le bât blesse.
gaston21
gaston21
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6875
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : ricanante
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Dieu a-t-il besoin de quelque chose ? - Page 25 Empty Re: Dieu a-t-il besoin de quelque chose ?

Message par Magnus le Sam 17 Mar 2012 - 19:37

Dieu n'a besoin de rien. Ce sont les hommes qui ont besoin de Dieu. Dès lors, ils établissent une relation où, comme dans toute relation, chacun a besoin de l'autre.
En ce sens, cela peut effectivement nourrir l'âme chez celui qui a besoin de cette nourriture. Cela, pour revenir sur un vieux débat, exclut l'idée de l'athée sous-homme ou sous-développé spirituel, puisque ce dernier n'a pas les mêmes besoins spirituels, ou les satisfait d'une autre façon.
Mais à partir du moment où Dieu, dans sa relation à l'homme, se fait législateur, c'est l'homme lui-même qui lui donne ce rôle, c'est à dire que c'est l'homme lui-même qui, en réalité, fait les lois en croyant ou en faisant croire qu'elles viennent de Dieu.
Ce qui donne aux yeux des croyants un poids supplémentaire à ces lois.
Elles deviennent "au-dessus des autres" parce qu'elles sont censées venir de Dieu.
Mais dès lors que ces lois, souvent très anciennes parce que basées sur des livres très anciens, ne conviennent plus à notre époque, ou bien bousculent le bon sens, ou bien vont à l'encontre de l'empathie compassionnelle, ou bien contredisent diverses avancées scientifiques, nous sortons du cadre de la nourriture de l'âme évoquée par Pansemiotix. Et c'est bien pour cela, écho encore à un autre débat, que la religion n'a pas à se mêler du politique, mais que l'inverse n'est pas vrai.
Il y a aussi le fait que certaines nourritures de l'âme se voient imposées à ceux qui n'en ont pas faim, ou que d'autres, qui estiment ne plus en avoir besoin, s'en voient condamnés (dans l'Islàm, chez les Témoins...) ou se voient exclus ou punis parce qu'ils ont décidé de suivre un autre législateur que Dieu.

_________________
Avec Dieu, ce qu'il y a de terrible, c'est qu'on ne sait jamais si ce n'est pas un coup du diable...
(Jean Anouilh)

*****************
Magnus
Magnus
Aka Tipik St Pie d'House

Masculin Nombre de messages : 26567
Localisation : Tribu des Trévires en alliance avec la Tribu des Vulgenties
Identité métaphysique : Atypique
Humeur : Lunatique
Date d'inscription : 27/03/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Dieu a-t-il besoin de quelque chose ? - Page 25 Empty Re: Dieu a-t-il besoin de quelque chose ?

Message par pansemiotix le Dim 18 Mar 2012 - 8:53

Gason21,
Je ne refuse à priori rien de rien , mais je demande qu'on m'apporte des preuves, et c'est là que le bât blesse.
Les seules preuves qui te satisferont sont celles qui répondront à ta quête. Pour cela, il est nécessaire de clarifier le sens de cette quête et pour clarifier le sens de cette quête il faut savoir qui la formule. C’est exactement à ce travail sur soi-même que nous incitent des instructeurs tels ceux que j’ai mentionné auparavant (Nisargadatta, Krishnamurti).
J’ai reçu pas mal de claques en lisant les écrits de ces bonhommes et j’ai dû admettre que finalement la connaissance que j’avais de moi-même, basée sur mon acquis et mon conditionnement était précisément ce qui m’empêchait de me connaître réellement. Les questions, telles celles que nous débattons sur ce forum par exemple, prennent alors une toute autre dimension, car il devient évident que le monde est dans notre mental tout aussi réellement que notre mental est dans le monde et la réponse à nos questions peut également être trouvée dans et par la relation que nous entretenons avec ce monde intérieur et qu’il n’est nul besoin de rechercher des preuves à l’extérieur de soi-même. En fin de compte nous sommes notre propre preuve. C’est de là que tout doit partir et c’est là que tout doit aboutir. Le reste, telles les considérations métaphysiques, ésotériques, scientifiques ou autres ne servent qu’à alimenter le débat ayant pour objectif final le retour sur soi-même, car c’est seul que nous sommes arrivés au monde et c’est seul que nous le laisserons. En fin de compte la question n’est pas de savoir qui a tort ou qui a raison, mais bien plutôt de savoir si nous avons donné à notre existence le sens que nous voulions. A ce niveau, il n’y a plus qu’à respecter le choix de chacun. Je ne partage le mien qu’avec l’optique de tendre une main amicale en reconnaissance à celles qui m’ont été tendues, mais absolument sans prétention aucune, sachant qu’il incombe à chacun de parcourir son chemin en toute liberté et fonction de ce qu’il pense être bon ou nécessaire pour lui.

Magnus,
Dieu n'a besoin de rien. Ce sont les hommes qui ont besoin de Dieu. Dès lors, ils établissent une relation où, comme dans toute relation, chacun a besoin de l'autre.
En ce sens, cela peut effectivement nourrir l'âme chez celui qui a besoin de cette nourriture. Cela, pour revenir sur un vieux débat, exclut l'idée de l'athée sous-homme ou sous-développé spirituel, puisque ce dernier n'a pas les mêmes besoins spirituels, ou les satisfait d'une autre façon.
C’est ainsi pour la majorité d’entre nous, mais cela reste une relation archétypale, comme décrite et suspectée par C. G. Jung et Paul Diel, par exemple. Mais ce n’est pas le cas pour ceux qui estiment qu’il y a une réalité au-delà du mental (mental formaté par les archétypes, selon les auteurs précédemment cités) et donne à la conscience la faculté de transcender le monde des archétypes et se relier à la Réalité sous-jacente.
Mais à partir du moment où Dieu, dans sa relation à l'homme, se fait législateur, c'est l'homme lui-même qui lui donne ce rôle, c'est à dire que c'est l'homme lui-même qui, en réalité, fait les lois en croyant ou en faisant croire qu'elles viennent de Dieu.
Ce qui donne aux yeux des croyants un poids supplémentaire à ces lois.
Elles deviennent "au-dessus des autres" parce qu'elles sont censées venir de Dieu.
Mais dès lors que ces lois, souvent très anciennes parce que basées sur des livres très anciens, ne conviennent plus à notre époque, ou bien bousculent le bon sens, ou bien vont à l'encontre de l'empathie compassionnelle, ou bien contredisent diverses avancées scientifiques, nous sortons du cadre de la nourriture de l'âme évoquée par Pansemiotix. Et c'est bien pour cela, écho encore à un autre débat, que la religion n'a pas à se mêler du politique, mais que l'inverse n'est pas vrai.
Il y a aussi le fait que certaines nourritures de l'âme se voient imposées à ceux qui n'en ont pas faim, ou que d'autres, qui estiment ne plus en avoir besoin, s'en voient condamnés (dans l'Islàm, chez les Témoins...) ou se voient exclus ou punis parce qu'ils ont décidé de suivre un autre législateur que Dieu.
Entièrement d’accord et cela démontre bien que lorsque le mental récupère et interprète quelque chose qui à la base ne lui est pas destiné, il ne peut en faire que du gâchis. La plupart des textes sacrés ne s’adressent pas au mental (le film de la vie), mais à la conscience (la lumière qui permet la vision du film), mais c’est parce que le mental, incapable de comprendre ou ne voulant sciemment pas comprendre, que l’oppression et l’autoritarisme ont pris de l'ampleur. (Film et lumière sont de très belles images données par Nisagardatta et qui m’ont permis de distinguer ce qu’est la conscience par rapport au mental, chose pas toujours aisée à saisir). Le mental n'a pu donner que des interpétations bornées et erronées du sens caché des textes anciens, mais vu sous l'angle de la conscience ils n'ont en rien perdus de leur actualité, car le message de fond reste absolument le même et ne variera pas, dussions-nous découvrir une vie extra-terrestre, le quantum manifesté, les trous de vers dans l'espace-temps, etc., c'est-à-dire la connaissance de nous-même en temps que principe conscient manifesté, Le Je Suis Ici et Maintenant.

pansemiotix
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 197
Localisation : 74520 CHENEX
Identité métaphysique : LIBRE PENSEUR
Humeur : COOL
Date d'inscription : 23/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Dieu a-t-il besoin de quelque chose ? - Page 25 Empty Re: Dieu a-t-il besoin de quelque chose ?

Message par Anna le Dim 18 Mar 2012 - 9:20

"Le reste, telles les considérations métaphysiques, ésotériques, scientifiques ou autres ne servent qu’à alimenter le débat ayant pour objectif final le retour sur soi-même, car c’est seul que nous sommes arrivés au monde et c’est seul que nous le laisserons. En fin de compte la question n’est pas de savoir qui a tort ou qui a raison, mais bien plutôt de savoir si nous avons donné à notre existence le sens que nous voulions. A ce niveau, il n’y a plus qu’à respecter le choix de chacun. Je ne partage le mien qu’avec l’optique de tendre une main amicale en reconnaissance à celles qui m’ont été tendues, mais absolument sans prétention aucune, sachant qu’il incombe à chacun de parcourir son chemin en toute liberté et fonction de ce qu’il pense être bon ou nécessaire pour lui."

Merci pansemiotix !

Mais je ne peux que remarquer que le "il n'y a plus qu'à respecter" est devenu vraiment très rare...
Anna
Anna
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2018
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : catholique
Humeur : tranquille
Date d'inscription : 03/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Dieu a-t-il besoin de quelque chose ? - Page 25 Empty Re: Dieu a-t-il besoin de quelque chose ?

Message par Geveil le Dim 18 Mar 2012 - 10:16

Je ne sais pas si on peut se satisfaire d'être en relation avec soi-même, c'est-à-dire des relations entre le conscient et l'inconscient, de ses rêves, des ses souvenirs,et si cela suffit, si on peut se passer des autres, mais pour le moment, j'ai besoin d'être en relation avec autrui. A mon avis, Dieu aussi.
Geveil
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Dieu a-t-il besoin de quelque chose ? - Page 25 Empty Re: Dieu a-t-il besoin de quelque chose ?

Message par gaston21 le Dim 18 Mar 2012 - 11:22

Je nais tout nu, de corps et d'esprit. Un savant fou m'isole immédiatement du monde extérieur, m'interdit toute communication avec autrui , et m'observe ...Ma conscience va s'éveiller, certainement, comme chez tout animal évolué; si je me tords la cheville, je dirai aïe..., mais quid ensuite ? Je resterai brut de décoffrage, sans même possibilité de réfléchir ni d'agir, sauf pour satisfaire mes besoins animaux, faim, soif etc...Autrement pire que les rares enfants-loups qui étaient en contact avec la nature . Je pense que l'homme ne peut accéder au statut d'homme sans le soutien constant et la relation avec autrui .
gaston21
gaston21
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6875
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : ricanante
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Dieu a-t-il besoin de quelque chose ? - Page 25 Empty Re: Dieu a-t-il besoin de quelque chose ?

Message par cana le Dim 18 Mar 2012 - 11:27

pansemiotix a écrit:
En tant que citoyen lambda, je n’ai pas plus les moyens de vérifier les dire des uns que ceux des autres et à un certain moment je dois faire acte de foi. Tant dans le domaine du physique que celui du métaphysique, il y a des controverses, ce qui indique bien que tant pour les uns que les autres les résultats des investigations ne sont pas absolues.
Néanmoins, pour ne prendre qu’un exemple, si considérer le soleil comme un boule de gaz en fusion satisfait ma curiosité scientifique, le considérer également comme le véhicule d’une entité supra physique, le Christos des gnostiques, aussi déjanté que cela puisse paraître, m’apporte une dimension supplémentaire qui nourrit plutôt mon âme que mon mental.

Bonjour Pansemiotix

Merci d'avoir donné votre point de vue que je partages absolument, sur le soleil et les gnostiques.
Même la "force Mécanique" de la science était appelé Dieu par les Anciens.
J'avais toujours considéré les anciens un peu "attardés" mais j'ai vraiment été surpris de la qualité/simplicité/efficacité de certains écrits, alchimiques notamment. D'une simplicité et d'une pertinence sans faille.
cana
cana
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2352
Localisation : France
Identité métaphysique : Idéaliste transcendantal
Humeur : Folle
Date d'inscription : 06/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Dieu a-t-il besoin de quelque chose ? - Page 25 Empty Re: Dieu a-t-il besoin de quelque chose ?

Message par pansemiotix le Dim 18 Mar 2012 - 14:20

Geveil,

Tu le dis toi-même :
Le réel est ce qui reste quand on a laissé derrière soi toute croyance.
Et qu’est ce réel, si ce n’est la présence à soi-même ? Que reste-t-il lorsqu’on a fait feu de tout bois ?
Je ne sais pas si on peut se satisfaire d'être en relation avec soi-même, c'est-à-dire des relations entre le conscient et l'inconscient, de ses rêves, des ses souvenirs,et si cela suffit, si on peut se passer des autres, mais pour le moment, j'ai besoin d'être en relation avec autrui. A mon avis, Dieu aussi.
Il ne s’agit pas de cela, mais de la reconnaissance de notre vraie identité. As-tu l’impression que je vis en reclus et me coupe de toute communication avec les autres ? Je le fais simplement en mettant mon mental à sa juste place et privilégiant l’ouverture de la conscience dans l’ici et maintenant plutôt qu’à l’acquis provenant de mon mental, c’est tout !

Gaston21,
Je nais tout nu, de corps et d'esprit. Un savant fou m'isole immédiatement du monde extérieur, m'interdit toute communication avec autrui , et m'observe ...Ma conscience va s'éveiller, certainement, comme chez tout animal évolué; si je me tords la cheville, je dirai aïe..., mais quid ensuite ? Je resterai brut de décoffrage, sans même possibilité de réfléchir ni d'agir, sauf pour satisfaire mes besoins animaux, faim, soif etc...Autrement pire que les rares enfants-loups qui étaient en contact avec la nature . Je pense que l'homme ne peut accéder au statut d'homme sans le soutien constant et la relation avec autrui .
Au risque de me répéter, il ne s’agit pas de nier, voire dénigrer son mental (son acquis), mais de le mettre à sa juste place. Pour certains, le mental n’est pas l’aboutissement de l’éducation et du conditionnement, mais une étape à laquelle nous nous s’accrochons plus ou moins longtemps avant de comprendre qu’il peut être dépassé. Le dépasser ne veut pas dire qu’il disparaît dans le néant, car nous avons besoin tant que dure notre corps physique, mais qu’il y a un changement de priorité entre la référence au mental qui ne vit que dans le passé et la conscience de la présence à soi-même qui n’est que dans l’ici et maintenant où chaque instant est le premier et le dernier et par là même se trouve son accomplissement.

Cana,

Merci pour votre message, en effet, tout comme la Religion (celle qui relie, pas celle qui abrutit), l’Alchimie n’a pas échappé à la déformation et au galvaudage de son sens originel.

pansemiotix
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 197
Localisation : 74520 CHENEX
Identité métaphysique : LIBRE PENSEUR
Humeur : COOL
Date d'inscription : 23/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Dieu a-t-il besoin de quelque chose ? - Page 25 Empty Re: Dieu a-t-il besoin de quelque chose ?

Message par X-Y-Z le Mar 20 Mar 2012 - 21:17

gaston21 a écrit:
X-Y-Z a écrit:Dieu serait l'être par excellence.
Il est Celui qui donne l'énergie pour que les choses arrivent, donc il est forcément impliqué.
Et pourquoi ne serait-il pas simplement cette Energie fondamentale ? Pourquoi deux choses séparées, le Créateur et le Créé ? Et avant qu'il ne crée, que faisait-il ? Et quand il ne crée pas, que fait-il ? Ce qui me paraît toujours curieux, c'est qu'on fait toujours appel à de "vieilles barbes", type pères de l'Eglise ou philosophes anciens ou moyenâgeux ou vieux bonzes fossilisés, alors que les connaissances de leur époque étaient tout à fait opposées à nos connaissances modernes. Einstein, ses congénères et tout ce qui a suivi ont pulvérisé le monument de la pensée ancienne et changé tous les paramètres . On sait pertinemment qu'au bout du bout reste l'Energie, sans besoin d'un Dieu Créateur qui renvoie le schmilblic encore plus loin . Par contre, si vous pensez que cette Energie peut être en même temps et substantiellement Conscience, tout s'éclaircit , à mon avis du moins.
Si Dieu représente cette énergie fondamentale, il faudrait m’expliquer qu'est-ce qui le distingue d’une énergie non fondamentale ?
Concernant Einstein lui aussi a été pulvérisé par les lois qui régissent l'univers.
C’est bien lui qui a dit : Ce qui est incompréhensible c’est que le monde soit compréhensible.
Bref nous sommes tous dépassés, Einstein et consort ne font pas exception.
Si vous admettez que cette énergie fondamentale est conscience, pourquoi ne serions nous pas là à cause d'elle sachant que pour qu'il y ait conscience ,il faut une au préalable ?

X-Y-Z
Sorti de l'oeuf

Masculin Nombre de messages : 38
Localisation : France
Identité métaphysique : IM
Humeur : joyeux
Date d'inscription : 12/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Dieu a-t-il besoin de quelque chose ? - Page 25 Empty Re: Dieu a-t-il besoin de quelque chose ?

Message par manuramolo le Mar 20 Mar 2012 - 21:54

Il n’empêche que ce ne sont pas les religions, ni l’ésotérisme, ni le bouddhisme qui ont permis à l’homme d’arriver au stade de nos connaissances scientifiques pour décrire la nature et l’univers. Ce sont les scientifiques avec l’empirisme, l’expérimentation et la recherche de fait corroborant chaque théorie.
Pour ce qui est de la perception que nous avons des choses et la croyance ou non-croyance, elles ne dépendent pas toujours de facteurs que nous maitrisons. Il est vrai qu’un homme ou une femme construisent leur mental à partir de facteurs d’environnement, culturels, affectifs, émotionnels, conditionnés…
Dire que l’on agit ou pense en conscience c’est affirmer s’être affranchis de tous les facteurs polluants. Ce qui n’est pas simple à faire.
manuramolo
manuramolo
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 888
Localisation : vaulx en velin
Identité métaphysique : Athée
Humeur : courageuse
Date d'inscription : 10/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Dieu a-t-il besoin de quelque chose ? - Page 25 Empty Re: Dieu a-t-il besoin de quelque chose ?

Message par pansemiotix le Mer 21 Mar 2012 - 11:03

manuramolo,
Il n’empêche que ce ne sont pas les religions, ni l’ésotérisme, ni le bouddhisme qui ont permis à l’homme d’arriver au stade de nos connaissances scientifiques pour décrire la nature et l’univers. Ce sont les scientifiques avec l’empirisme, l’expérimentation et la recherche de fait corroborant chaque théorie.
Pourquoi dénigrer et séparer les différentes étapes qui ont permis à l’homme d’être ce qu’il est devenu. Aucune religion, pas plus que la science n’ont surgi du néant, mais sont le résultat de la lente objectivation de la conscience. L’empirisme n’a pu apparaître que lorsque nous avons été prêts à le recevoir, mais comme toute chose il a ses limites. La science est à même maintenant d’expliquer le comment dans bien des domaines, mais le pourquoi est une affaire et une démarche personnelle et la religion, comme l’ésotérisme et le bouddhisme sont encore pour beaucoup, à défaut de réponses, du moins le baume consolateur dont ils ont besoin.
Pour ce qui est de la perception que nous avons des choses et la croyance ou non-croyance, elles ne dépendent pas toujours de facteurs que nous maitrisons. Il est vrai qu’un homme ou une femme construisent leur mental à partir de facteurs d’environnement, culturels, affectifs, émotionnels, conditionnés…
Dire que l’on agit ou pense en conscience c’est affirmer s’être affranchis de tous les facteurs polluants. Ce qui n’est pas simple à faire.
On ne s’affranchit que de ce que nous avons créé ou accepté, c’est donc par là qu’il faut commencer. Le vrai ne surgira qu’en débusquant le faux. Peut-être devrions nous prendre le temps de découvrir ce qui en nous n’a pas changé depuis que la conscience nous est apparue et devrions laisser décanter ce qui a été ajouté ?

pansemiotix
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 197
Localisation : 74520 CHENEX
Identité métaphysique : LIBRE PENSEUR
Humeur : COOL
Date d'inscription : 23/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Dieu a-t-il besoin de quelque chose ? - Page 25 Empty Re: Dieu a-t-il besoin de quelque chose ?

Message par X-Y-Z le Mer 21 Mar 2012 - 21:23

manuramolo a écrit:Il n’empêche que ce ne sont pas les religions, ni l’ésotérisme, ni le bouddhisme qui ont permis à l’homme d’arriver au stade de nos connaissances scientifiques pour décrire la nature et l’univers. Ce sont les scientifiques avec l’empirisme, l’expérimentation et la recherche de fait corroborant chaque théorie.
Au stade de nos connaissances, les religions, l’ésotérisme, le bouddhisme n'y sont pour rien.
A cette liste n'ayons pas peur aussi d'ajouter les scientifiques.
Eux aussi n'y sont pour rien.
Tout cela été possible que grace aux capacités du cerveau.
Les possibilités du cerveau,soit cela est du au hasard ou soit c'est du à Dieu.
Chacun choisira son camp.

X-Y-Z
Sorti de l'oeuf

Masculin Nombre de messages : 38
Localisation : France
Identité métaphysique : IM
Humeur : joyeux
Date d'inscription : 12/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Dieu a-t-il besoin de quelque chose ? - Page 25 Empty Re: Dieu a-t-il besoin de quelque chose ?

Message par manuramolo le Mer 21 Mar 2012 - 21:55

Dialogue de sourd !
Les scientifiques se sont servi de leur cerveau lol!
manuramolo
manuramolo
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 888
Localisation : vaulx en velin
Identité métaphysique : Athée
Humeur : courageuse
Date d'inscription : 10/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Dieu a-t-il besoin de quelque chose ? - Page 25 Empty Re: Dieu a-t-il besoin de quelque chose ?

Message par pansemiotix le Jeu 22 Mar 2012 - 6:50

Manuramolo,
Les scientifiques se sont servis de leur cerveau.
C’est l’instinct de survie de l’individu et de l’espèce qui a poussé le premier organisme en êtres complexes, mieux à même de faire face à son environnement et ses besoins. D’un organisme plus complexe ont pu naître des émotions, elles aussi de plus en plus complexes. La gestion des émotions fait apparaître les facultés de raisonnement et l’apparition de la pensée. Mais à la base de ce développement, il y a la conscience d’être. Pendant longtemps la matière a été vue comme un aspect de la conscience, c’est la base des religions. Maintenant la science inverse la donne et voit la conscience comme découlant de l’évolution de la matière. Bon ! La question de savoir ce qui est à l’origine tant de l’un que de l’autre reste entière, vu qu’ils sont les deux aspects de la même énergie. Si la conscience d’être est en nous, sa source doit s’y trouver aussi. C’est cette approche préconisée par certains qui a retenu mon attention (Krishnamurti, Nisargadatta.etc).

pansemiotix
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 197
Localisation : 74520 CHENEX
Identité métaphysique : LIBRE PENSEUR
Humeur : COOL
Date d'inscription : 23/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Dieu a-t-il besoin de quelque chose ? - Page 25 Empty Re: Dieu a-t-il besoin de quelque chose ?

Message par X-Y-Z le Jeu 22 Mar 2012 - 7:24

manuramolo a écrit:Dialogue de sourd !
Les scientifiques se sont servi de leur cerveau lol!
Et qu'est ce qui a permit aux scientifiques de se servir de leur cerveau ?

X-Y-Z
Sorti de l'oeuf

Masculin Nombre de messages : 38
Localisation : France
Identité métaphysique : IM
Humeur : joyeux
Date d'inscription : 12/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Dieu a-t-il besoin de quelque chose ? - Page 25 Empty Re: Dieu a-t-il besoin de quelque chose ?

Message par cana le Jeu 22 Mar 2012 - 11:41

gaston21 a écrit:Ce qui me paraît toujours curieux, c'est qu'on fait toujours appel à de "vieilles barbes", type pères de l'Eglise ou philosophes anciens ou moyenâgeux ou vieux bonzes fossilisés, alors que les connaissances de leur époque étaient tout à fait opposées à nos connaissances modernes. Einstein, ses congénères et tout ce qui a suivi ont pulvérisé le monument de la pensée ancienne et changé tous les paramètres . On sait pertinemment qu'au bout du bout reste l'Energie, sans besoin d'un Dieu Créateur qui renvoie le schmilblic encore plus loin . Par contre, si vous pensez que cette Energie peut être en même temps et substantiellement Conscience, tout s'éclaircit , à mon avis du moins.

Bonjour

Einstein n'a rien "pulvériré". Il a remis au gout du jour des notions antiques. Par exemple la relativité était connu des "Anciens" qui en savait plus que nous sur le cosmos et les cycles ou même l'astrologie ! Et même les pouranas indoux contiennent de la métaphysique de malade affraid
cana
cana
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2352
Localisation : France
Identité métaphysique : Idéaliste transcendantal
Humeur : Folle
Date d'inscription : 06/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Dieu a-t-il besoin de quelque chose ? - Page 25 Empty Re: Dieu a-t-il besoin de quelque chose ?

Message par manuramolo le Jeu 22 Mar 2012 - 13:34

Einstein n'a rien "pulvériré". Il a remis au gout du jour des notions antiques. Par exemple la relativité était connu des "Anciens" qui en savait plus que nous sur le cosmos et les cycles ou même l'astrologie ! Et même les pouranas indoux contiennent de la métaphysique de malade

Avant de conclure, étudie un peu la relativité restreinte et générale et compare la à ce que disaient les pouranas, indous et autres..
manuramolo
manuramolo
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 888
Localisation : vaulx en velin
Identité métaphysique : Athée
Humeur : courageuse
Date d'inscription : 10/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Dieu a-t-il besoin de quelque chose ? - Page 25 Empty Re: Dieu a-t-il besoin de quelque chose ?

Message par cana le Jeu 22 Mar 2012 - 15:13

Mais je conclus rien Monsieur :)
D'ailleurs comment pourrais je conclure quoi que ce soit dans tout ce fourbi !?
Je constate seulement que des 'principes' ont été écrits depuis bien longtemps. Ces meme principes ont été découvert (re?) il y a pas longtemps. L'histoire se répéte et on oublie facilement, telle est ma conclusion.

Aussi je préfére de loin la relativité générale ou Karma et ainsi admettre mon ignorance des causes. Plutot que de m'inventer des principes d'incertitude ou du hasard( interroge ). Les deux se valent, le but commun étant la vérité...relative. (qui ne sera toujours qu'un "point de vue")

Ne plus être naîf pour avoir un "point de vue" me tente aussi
.
cana
cana
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2352
Localisation : France
Identité métaphysique : Idéaliste transcendantal
Humeur : Folle
Date d'inscription : 06/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Page 25 sur 26 Précédent  1 ... 14 ... 24, 25, 26  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum