Le bien et le mal selon la raison seule

Page 4 sur 19 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 11 ... 19  Suivant

Aller en bas

Le bien et le mal selon la raison seule - Page 4 Empty Re: Le bien et le mal selon la raison seule

Message par Ling le Mer 11 Jan 2012 - 19:26

Votre morale est trop égocentrée pour être applicable à la vie en société.

Ling
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 21694
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 09/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Le bien et le mal selon la raison seule - Page 4 Empty Re: Le bien et le mal selon la raison seule

Message par Ladysan le Mer 11 Jan 2012 - 19:33

Spin : Pour que ce soit plus clair, je précise que je considère aussi l'athéisme comme une foi... ce qui bien sûr ne fera pas l'unanimité :sri:

Si foi = confiance, J'ai foi en la raison qui sait toujours en quoi elle croit.

Je n'ai aucune confiance en la foi nourrie par des religions archaiques et anti-progressistes qui refusent de s'adapter à la société actuelle.

Si leur foi était arrivée à éradiquer le mal sur cette terre, on le saurait.

Et puis...La raison pure n'existe pas.
Ladysan
Ladysan
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4769
Localisation : Belgique (Wallonie)
Identité métaphysique : Aucune
Humeur : De toutes les couleurs
Date d'inscription : 15/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Le bien et le mal selon la raison seule - Page 4 Empty Re: Le bien et le mal selon la raison seule

Message par _athéesouhaits le Mer 11 Jan 2012 - 19:50

le mal c'est quand ça démange
le bien c'est quand on se gratte.

_athéesouhaits
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6507
Date d'inscription : 22/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le bien et le mal selon la raison seule - Page 4 Empty Re: Le bien et le mal selon la raison seule

Message par Geveil le Mer 11 Jan 2012 - 20:11

Tan a écrit:
Il n’y a ni bien ni mal ; il n’y a que ce qui est. La résistance intérieure à ce qui est génère la souffrance.
D'un point de vue métaphysique, tu as peut-être raison, mais as-tu été torturé sans résister et du coup, n'as-tu pas éprouvé de souffrance ?
Geveil
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le bien et le mal selon la raison seule - Page 4 Empty Re: Le bien et le mal selon la raison seule

Message par thp_77 le Mer 11 Jan 2012 - 23:44

le bien c'est quand on peut se regarder plus tard dans la glace
le mal c'est quand on ne peut carrément plus supporter de se voir soi-même

thp_77
Jeune Padawan

Masculin Nombre de messages : 97
Localisation : bruxelles
Identité métaphysique : Incrédule
Humeur : Joyeux Buveur
Date d'inscription : 06/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Le bien et le mal selon la raison seule - Page 4 Empty Re: Le bien et le mal selon la raison seule

Message par dan 26 le Jeu 12 Jan 2012 - 5:24

thp_77 a écrit:le bien c'est quand on peut se regarder plus tard dans la glace
le mal c'est quand on ne peut carrément plus supporter de se voir soi-même

Ne confonds tu pas avec l'honneur?

amicalement

dan 26
Le Découvreur de l'Etrange

Masculin Nombre de messages : 16096
Date d'inscription : 15/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le bien et le mal selon la raison seule - Page 4 Empty Re: Le bien et le mal selon la raison seule

Message par _Tan le Jeu 12 Jan 2012 - 11:59

Geveil a écrit:
Tan a écrit: Il n’y a ni bien ni mal ; il n’y a que ce qui est. La résistance intérieure à ce qui est génère la souffrance.
D'un point de vue métaphysique, tu as peut-être raison, mais as-tu été torturé sans résister et du coup, n'as-tu pas éprouvé de souffrance ?
Voici la réponse d’un maître Geveil : « Tout ce que fait l'être humain est fait dans le but d'être heureux.
Directement ou indirectement.
Même si votre travail ne vous plaît pas, vous le faites dans le but de gagner de l'argent et ainsi pouvoir entre autre vous payer des choses qui vous font plaisir.
L'humain recherche par tous les moyens le bonheur et tente par tous les moyens d'échapper à la souffrance.
C'est bien normal, qui aime souffrir ?
A part ceux qui y trouvent du plaisir et dans ce cas ils ressentent le bonheur dans cette souffrance.
C'est pour cette raison que c'est très difficile d'accepter la souffrance.
Même si vous cherchez à la fuire ou à l'étouffer, vous n'y arrivez pas, elle est toujours présente même si vous la masquez.
Si vous souhaitez la dépasser, il vous faut y faire face en acceptant de la ressentir.
Ressentez là et observez ce que vous ressentez sans analyser, sans vous laisser entraîner par le mental vers les circonstances qui ont déclenché cette souffrance.
Si des pensées viennent, laissez-les être là sans les nourrir, sans vous attacher à elles et reportez votre attention sur le corps.
Restez présent à tout ce que vous ressentez.
Le fait d'observer, va vous permettre d'être détaché.
Lorsqu'on est observateur, il se crée automatiquement une distance entre l'observateur et le sujet observé ( la souffrance ).
On n'est plus à ce moment là identifié à cette souffrance et on perçoit cela comme une création que l'on crée soi-même à chaque instant et que l'on maintient en vie par l'énergie qu'on lui insuffle au moyen de la pensée.
Autorisez-vous maintenant à lâcher prise, ne la nourrissez plus de vos pensées, ne lui insuffler plus d'énergie, laissez cela se dissoudre en étant simplement une présence témoin.
L'obscurité ne résiste pas longtemps à la lumière de la présence.
Ce qu'il convient également d'accepter lorsque l'on souffre c'est la réalité de l'instant présent.
Pourquoi est-ce que l'on souffre la plupart du temps ?
Parce que la réalité de ce que l'on vit a changé et qu'on a du mal à accepter cette réalité, on s'accroche au passé et aux souvenirs.
Ou alors notre réalité ne change pas et on voudrait tellement que cela change en se projetant dans le futur.
Accepter la réalité, c'est accepter les changements qui se sont produits ou pas dans notre vie et ensuite regarder si l'on peut améliorer la situation.
Lâcher prise c'est accepter la réalité de l'instant présent afin d'être et d'agir sans le poids du passé et du futur.
A ce moment là, la vie coule librement à travers nous pour permettre d'exprimer au mieux notre véritable nature.

Accepter est le premier pas vers le lâcher prise.
Acceptez de ne pas être en paix et vous serez en paix.
»
_Tan
_Tan
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1016
Localisation : Non-locale
Identité métaphysique : Spiritualité sans religion
Humeur : Zazen
Date d'inscription : 18/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Le bien et le mal selon la raison seule - Page 4 Empty Re: Le bien et le mal selon la raison seule

Message par Ling le Jeu 12 Jan 2012 - 13:00

Avez-vous déjà souffert dans votre chair? segrattelementon

Ling
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 21694
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 09/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Le bien et le mal selon la raison seule - Page 4 Empty Re: Le bien et le mal selon la raison seule

Message par Geveil le Jeu 12 Jan 2012 - 13:43

Je connais un prof qui était titulaire de la chaire de physique à l'université, il a beaucoup souffert dans sa chaire du fait des moqueries des étudiants.
Geveil
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le bien et le mal selon la raison seule - Page 4 Empty Re: Le bien et le mal selon la raison seule

Message par Ling le Jeu 12 Jan 2012 - 13:50

"Geveil":
J'ai corrigé mon abominable faute de français, M. Geveil. C'est très aimable de votre part de la souligner. croule de rire

Ling
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 21694
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 09/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Le bien et le mal selon la raison seule - Page 4 Empty Re: Le bien et le mal selon la raison seule

Message par Geveil le Jeu 12 Jan 2012 - 13:54

A Tan,

Mon cher Tan, j'ai beaucoup lu, en particulier le livre de Krihsna Murti ' Se détacher du connu", " Lâcher prise" de Guy Finley, etc, et beaucoup réfléchi. Le texte que tu viens de publier peut certes apporter des soulagements à ceux qui peuvent l'appliquer. Mais nombreux sont ceux qui ne le comprennent pas ou sont incapables de le mettre en œuvre, et ceux là continuent à souffrir, alors dire que le mal n'existe que dans la tête n'y change rien. D'ailleurs il est nécessaire à la vie, car le mal vient de la séparation, mais d'un autre côté, sans cette séparation il n'y aurait pas de relation à l'autre, donc pas de vie, c'est donc le bien. Si tu as lu de mes autres messages , tu auras peut-être vu que je suis le premier à dire que le bien et le mal sont relatifs, qu'un bien présent peut être un mal dans le futur et réciproquement.
Donc, je le répète, d'un point de vue conceptuel, je suis à peu près d'accord avec toi, mais tu n'as pas répondu à ma question: n'as-tu jamais souffert, et le texte que tu nous a communiqué t'a-t-il aidé dans ta souffrance ?
Geveil
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le bien et le mal selon la raison seule - Page 4 Empty Re: Le bien et le mal selon la raison seule

Message par JO le Jeu 12 Jan 2012 - 15:22

Le fait, quand on a mal, d'entrer pleinement dans la sensation, pour en "faire le tour", et puis de "respirer dedans ", aide considérablement au relâchement musculaire . Après, dès qu'on peut, la visualisation aide aussi, en distrayant de la douleur . Les bouddhistes pratiquent cette méthode en soins palliatifs . Mais ça demande adhesion et entrainement , avant la souffrance .
Personnellement, étant rendue incapable de quoi que ce soit par le mal physique, je n'ai pratiqué ça que dans des occasions "à ma mesure", qui n'est pas grande .
Dans l'accouchement, ça aide bien .
JO
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22786
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Le bien et le mal selon la raison seule - Page 4 Empty Re: Le bien et le mal selon la raison seule

Message par Geveil le Jeu 12 Jan 2012 - 15:42

OK, JO, toi, ça t'a aidé, et j'y crois, mais il faudra des milliers d'années avant que les humains en soient tous capables, non ? Ce pourrait être un projet de programme électoral lol!

Mais en attendant, que de souffrance !
Geveil
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le bien et le mal selon la raison seule - Page 4 Empty Re: Le bien et le mal selon la raison seule

Message par _Tan le Jeu 12 Jan 2012 - 15:46

Geveil a écrit:Mon cher Tan, j'ai beaucoup lu, en particulier le livre de Krihsna Murti ' Se détacher du connu", " Lâcher prise" de Guy Finley, etc, et beaucoup réfléchi. Le texte que tu viens de publier peut certes apporter des soulagements à ceux qui peuvent l'appliquer. Mais nombreux sont ceux qui ne le comprennent pas ou sont incapables de le mettre en œuvre, et ceux là continuent à souffrir, alors dire que le mal n'existe que dans la tête n'y change rien. D'ailleurs il est nécessaire à la vie, car le mal vient de la séparation, mais d'un autre côté, sans cette séparation il n'y aurait pas de relation à l'autre, donc pas de vie, c'est donc le bien. Si tu as lu de mes autres messages , tu auras peut-être vu que je suis le premier à dire que le bien et le mal sont relatifs, qu'un bien présent peut être un mal dans le futur et réciproquement.
Donc, je le répète, d'un point de vue conceptuel, je suis à peu près d'accord avec toi, mais tu n'as pas répondu à ma question: n'as-tu jamais souffert, et le texte que tu nous a communiqué t'a-t-il aidé dans ta souffrance ?
Oui. Je n’ai jamais été torturé physiquement, mais je connais la douleur (physique hein, c’est bien de ça que l’on parle) comme tout le monde. Ce qui m’aide à diminuer l’intensité de la souffrance n’est pas le texte en lui-même, mais plutôt sa mise en pratique : on peut alors littéralement regarder passer la douleur, tout comme on regarde les nuages passer dans le ciel. Il n’y a plus qu’un constat : « tiens, il y a de la douleur », puis très vite, il n’y en a plus, ou en tout cas, elle perd de son intensité.
Le seul fait de prêter attention à la douleur crée un espace entre nous et la douleur, et du même coup, son intensité diminue. C’est un changement de perspective soudain, où l’on n’est plus identifié à la douleur. C’est difficile à décrire, mais en général, quand les gens souffrent, il n’y a aucune différence entre moi et douleur, aucune distance. Il y a identification à la douleur.
La douleur est presque devenue le sujet, alors qu’elle n’est en fait qu’un objet de perception, une simple sensation qui ne pourrait exister sans l’espace de conscience dans lequel elle prend forme.

Alors bien-sûr, un tas de gens ne comprendront rien à un tel texte, qui ne leur sera donc d’aucun secours… encore que dans certains cas, la simple lecture d’un tel texte peut faire naître « quelque chose » qui mettra des années à germer et à arriver au niveau conscient.
Dans le cas contraire, comme dit quelqu’un que j’aime beaucoup : « ils ont encore besoin de temps et de souffrir… pour réaliser qu’ils n’ont pas besoin de temps et de souffrance. »

Enfin, pour ce qui est de l’aspect naturel et indispensable de la douleur physique en tant que signal d’alarme, même un éveillé ressent cette douleur et accuse donc réception du signal d’alarme. Sauf que sitôt ce signal reçu, il peut faire cesser cette douleur presqu’immédiatement. Elle ne dure plus qu’un temps très court.
_Tan
_Tan
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1016
Localisation : Non-locale
Identité métaphysique : Spiritualité sans religion
Humeur : Zazen
Date d'inscription : 18/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Le bien et le mal selon la raison seule - Page 4 Empty Re: Le bien et le mal selon la raison seule

Message par gaston21 le Jeu 12 Jan 2012 - 18:13

Vous m'avez fait douter de la réalité de la douleur . Je suis descendu dans mon sous-sol, j'ai mis la main gauche sur mon établi, j'ai pris mon marteau de la main droite, et pan ! Un gros coup sur l'index ! Aîe aïe aïe !
J'ai maintenant une grosse poupée au doigt ! Mais c'est vrai, c'est suggestif...
gaston21
gaston21
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6875
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : ricanante
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Le bien et le mal selon la raison seule - Page 4 Empty Re: Le bien et le mal selon la raison seule

Message par JO le Jeu 12 Jan 2012 - 18:19

voilà ce que c'est d'essayer sans lire le mode d'emploi !
JO
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22786
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Le bien et le mal selon la raison seule - Page 4 Empty Re: Le bien et le mal selon la raison seule

Message par JO le Jeu 12 Jan 2012 - 18:46

la souffrance est un mal . Il faut donc la combattre, de toutes les façons possibles . C'est pourquoi je pense que, loin de se combattre, les guérisseurs de tout poil, médecins allopathes compris, devraient coopérer .
Exemple : je ne supporte pas les statines pharmaceutiques . Mon cardiologue m'a gentiment conseillé d'essayer la levure de riz rouge, que je supporte ,et même, qui commence à être vendue en pharmacie . Jusque là, c'était en vente comme para médicament suspect de placebo . Analyses en mains : ça fonctionne pourtant .C'est une statine naturelle , je sais ( pour Jipé/Bulle), mais je supporte l'une pas les autres .
JO
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22786
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Le bien et le mal selon la raison seule - Page 4 Empty Re: Le bien et le mal selon la raison seule

Message par lagaillette le Jeu 12 Jan 2012 - 22:15

gaston21 a écrit:Vous m'avez fait douter de la réalité de la douleur . Je suis descendu dans mon sous-sol, j'ai mis la main gauche sur mon établi, j'ai pris mon marteau de la main droite, et pan ! Un gros coup sur l'index ! Aîe aïe aïe !
C'est une idée.
Si tu n'avais pas pensé au coup de marteau, tu n'aurais rien senti. Un coup de marteau ou une entaille avec une scie, sur le coup, on ne sent rien ; ce n'est qu'après, quand on se dit : "Tiens, j'ai reçu un coup" ou bien "Tiens, je me suis coupé un doigt" qu'on commence à avoir mal.

lagaillette
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 813
Localisation : Bretagne
Identité métaphysique : socratique
Humeur : sereine
Date d'inscription : 03/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Le bien et le mal selon la raison seule - Page 4 Empty Re: Le bien et le mal selon la raison seule

Message par Anna le Ven 13 Jan 2012 - 7:58

Le bien et le mal, selon la raison seule ...

Je ne comprends pas bien ce que cela peut signifier, parce que isoler la "raison seule" ne me paraît pas possible en réalité. Nous ne sommes pas cloisonnés... ou alors, c'est grave !
Anna
Anna
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2018
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : catholique
Humeur : tranquille
Date d'inscription : 03/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Le bien et le mal selon la raison seule - Page 4 Empty Re: Le bien et le mal selon la raison seule

Message par Nailsmith le Ven 13 Jan 2012 - 14:51

gaston21 a écrit:Vous m'avez fait douter de la réalité de la douleur . Je suis descendu dans mon sous-sol, j'ai mis la main gauche sur mon établi, j'ai pris mon marteau de la main droite, et pan ! Un gros coup sur l'index ! Aîe aïe aïe !
J'ai maintenant une grosse poupée au doigt ! Mais c'est vrai, c'est suggestif...
Je m'imagine te voyant avec cette grosse poupée au doigt. Deux sentiments entre en jeux. Si tu me dis que tu t’es donnée un coup de marteau volontairement alors j'éprouve de la pitié pour toi. Si tu me dis que tu t’es blessé au travail et que tu es au chômage sans recourt, alors j’éprouve de l’empathie envers toi. En fait, l’empathie est une sorte de souffrance " virtuelle " que l’on éprouve envers l’autre.
Je me demande si le développement de Tan exclue l’empathie pour être en mesure de gérer ses souffrances. Ce que je veux dire, si l'empathie disparait, l'humanité disparait. Le bien, le mal et la raison deviennent des concepts sans aucun lien entre eux.
Nailsmith
Nailsmith
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1277
Localisation : Québec,Canada
Identité métaphysique : Chrétien lucide
Humeur : Égale
Date d'inscription : 06/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Le bien et le mal selon la raison seule - Page 4 Empty Re: Le bien et le mal selon la raison seule

Message par _Tan le Ven 13 Jan 2012 - 17:15

Nailsmith a écrit:Je me demande si le développement de Tan exclue l’empathie pour être en mesure de gérer ses souffrances.
Non, bien au contraire ! Je crois que l'ouverture en conscience développe fortement l'empathie, ainsi que la compassion.
Il ne s'agit pas de se scléroser, se rigidifier, afin de ne pas souffrir. C'est l'inverse : il s'agit d'accueillir la souffrance, de lui souhaiter la bienvenue, et de lui prêter toute son attention, dans le détachement le plus total.
A cette seule condition (l'acceptation de la souffrance), la souffrance diminue, son intensité s'affaiblit, et elle perd de son pouvoir.

Comme dit un maître : « Acceptez de ne pas être en paix, et vous serez en paix. »
_Tan
_Tan
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1016
Localisation : Non-locale
Identité métaphysique : Spiritualité sans religion
Humeur : Zazen
Date d'inscription : 18/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Le bien et le mal selon la raison seule - Page 4 Empty Re: Le bien et le mal selon la raison seule

Message par dan 26 le Sam 14 Jan 2012 - 16:12

Stirica a écrit:Avez-vous déjà souffert dans votre chair?

Cela veut dire quoi au juste ? Se faire mal avec un couteau, avoir un accident, etre malheureux, perdre un etre chair (pardon cher), etc!!

Amicalement

dan 26
Le Découvreur de l'Etrange

Masculin Nombre de messages : 16096
Date d'inscription : 15/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le bien et le mal selon la raison seule - Page 4 Empty Re: Le bien et le mal selon la raison seule

Message par dan 26 le Sam 14 Jan 2012 - 16:14

JO a écrit:Le fait, quand on a mal, d'entrer pleinement dans la sensation, pour en "faire le tour", et puis de "respirer dedans ", aide considérablement au relâchement musculaire . Après, dès qu'on peut, la visualisation aide aussi, en distrayant de la douleur . Les bouddhistes pratiquent cette méthode en soins palliatifs . Mais ça demande adhesion et entrainement , avant la souffrance .
Personnellement, étant rendue incapable de quoi que ce soit par le mal physique, je n'ai pratiqué ça que dans des occasions "à ma mesure", qui n'est pas grande .
Dans l'accouchement, ça aide bien .

Une forme de dolorisme en definitive , utilisé aussi par les sectes !!!

Heureusement que le traitement de la douleur existe maintenant , car avant il etait de bon ton de dire que l'on ressistait à la douleur(quelle c..........) , et pourquoi donc ?



Amicalement

dan 26
Le Découvreur de l'Etrange

Masculin Nombre de messages : 16096
Date d'inscription : 15/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le bien et le mal selon la raison seule - Page 4 Empty Re: Le bien et le mal selon la raison seule

Message par Anna le Sam 14 Jan 2012 - 16:28

dan 26 a écrit:
Stirica a écrit:Avez-vous déjà souffert dans votre chair?

Cela veut dire quoi au juste ? Se faire mal avec un couteau, avoir un accident, etre malheureux, perdre un etre chair (pardon cher), etc!!

Amicalement

Si tu avais souffert dans ta chair, tu comprendrais de quoi il s'agit !
Anna
Anna
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 2018
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : catholique
Humeur : tranquille
Date d'inscription : 03/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Le bien et le mal selon la raison seule - Page 4 Empty Re: Le bien et le mal selon la raison seule

Message par idrom le Sam 14 Jan 2012 - 17:19

Tan a écrit:
Il ne s'agit pas de se scléroser, se rigidifier, afin de ne pas souffrir. C'est l'inverse : il s'agit d'accueillir la souffrance, de lui souhaiter la bienvenue, et de lui prêter toute son attention, dans le détachement le plus total.
A cette seule condition (l'acceptation de la souffrance), la souffrance diminue, son intensité s'affaiblit, et elle perd de son pouvoir.

je suis d'accords avec toi, moi j'ai longtemps refouler mes émotions au point de ne plus les ressentir et donc de ne plus ressentir de souffrance. C'est utile pour se protéger et retrouver un équilibre quand on subit des choses atroces dans sa vie.
Mais pour une personne normale qui n'a pas a supporter le pire, l'acceptation des émotions est conseillée. Il faut simplement les laissées venir sans les censurées, les observées, et faire en sorte que les émotions négatives ne modifient plus notre perception de la réalité, qu'elles ne nous fassent plus voir les choses toute en noir.

idrom
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 417
Localisation : France
Identité métaphysique : aucune, rien, a pu
Humeur : sais pas
Date d'inscription : 04/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 19 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 11 ... 19  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum