le féminisme et ses dérives : Genre dans le trouble

Page 18 sur 21 Précédent  1 ... 10 ... 17, 18, 19, 20, 21  Suivant

Aller en bas

le féminisme et ses dérives  : Genre dans le trouble - Page 18 Empty Re: le féminisme et ses dérives : Genre dans le trouble

Message par Bulle le Mer 23 Nov 2011 - 18:19

Jean GABARD a écrit:Tu ne m'apprends rien ! je sais très bien que vous n'êtes pas les seuls intégristes à dériver et qu'en plus vous prenez soin d'occuper les médias. Mais si vous vous montrez beaucoup vous n'êtes pas forcément majoritaires. Il y a encore en France des personnes qui acceptent de réfléchir ...
En l'occurrence pas vous Jean GABARD et pourtant vous devriez commencer à vous rendre compte que votre argumentation ne tient pas la route : les problèmes que vous mettez sur le dos du mouvement féministe existent mais n'ont pas grand chose à voir avec le mouvement féministe contrairement à ce que vous essayer de faire croire.
Vous ne pensez pas que le "moi j'ai raison" et "les autres sont des intégristes" c'est un peu comment dire... limité comme base de réflexion ?

_________________
Hello Invité !  Le le féminisme et ses dérives  : Genre dans le trouble - Page 18 Quizzv10 du 01 décembre 2019 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
Bulle
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 45134
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

le féminisme et ses dérives  : Genre dans le trouble - Page 18 Empty Re: le féminisme et ses dérives : Genre dans le trouble

Message par Jean GABARD le Jeu 24 Nov 2011 - 7:40

Jipé a écrit:
Spoiler:
Jean GABARD a écrit:

Ne vous rendez-vous pas compte (mais il est vrai que c'est votre méthode) que vous colonisez le forum et que personne d'autre n'intervient.
Ce n'est plus un forum de débat mais une monopolisation d'un moyen d'expression pour faire votre propagande.
il faut ne rien avoir à perdre pour venir ici et c'est mon cas
et ce que j'ai à gagner ce n'est pas de vendre un livre et gagner 1.20€ mais de montrer - qu'il est possible d'avoir d'autres idées que l'idéologie dominante actuelle - que cette idéologie dominante (celle qui se dit être l'idéologie des dominés) emploie de méthodes totalitaires pour empêcher la critique -que c'est bien une dérive.

Tu critiques les méthodes de ce forum, pourquoi? Parce que nous dénonçons tes affirmations péremptoires ? C'est cela un forum, ça sert à avoir des échanges de points de vue, d'analyses différentes etc... Tu n'aimes pas la critique d'ici...pourtant sommes-nous les seuls à t'en faire ?
Je ne crois pas, voir ci-dessous l'avis dans d'autres forums ou commentaires que tu as suscités :

le féminisme et ses dérives  : Genre dans le trouble - Page 18 Critiq10

le féminisme et ses dérives  : Genre dans le trouble - Page 18 Critiq11

le féminisme et ses dérives  : Genre dans le trouble - Page 18 Critiq14
Je pense que nous sommes gentils ici en comparaison, et si tu souhaites j'en ai d'autres encore plus cinglantes... rire


voici aussi l'avis d'autres personnes :

On ne dira jamais assez à quel point la pensée matérialiste est une plaie pour l'humanité.
Je reçois un texte très intéressant du sociologue "non féministe" Jean Gabard, c'est-à-dire pas un Zemmour, mais un ancien gauchiste qui s'est posé des questions. J'ai reçu "Genre dans le trouble" par mail, et voici le lien : http://blogdejeangabard.hautetfort.com/archive/2011/09/10/genre-dans-le-trouble.html

L'article s'inscrit en faux contre la "théorie des genres" qui s'introduit à l'université et dans les manuels de lycée. Comme tous les gens un peu malins, il remarque qu'il ne s'agit pas d'une théorie, qui serait falsifiable, mais d'une idéologie politique. Avoir un master en "gender studies", c'est comme avoir un doctorat en études marxistes. C'est rien, du vent, des fausses connaissances.

et encore :
Intriguée par le titre du livre de Jean Gabard, “Les féminisme et ses dérives : du mâle dominant au père contesté”, je décide d’approcher son auteur. Un feeling, en tant que femme et maman, qui me dit : “Vas-y, cet homme a des choses intéressantes à nous transmettre”.
Jean Gabard : il n’a écrit qu’un livre, mais quel livre! En France, certaines de ses conférences sont annulées. Pourquoi? Sans doute suite à certains groupes de pression. En Belgique, l’année passée en octobre, sa présence au colloque international “Paroles d’Hommes” a soulevé pas mal de tollé. En y regardant de plus près, une question a été posée à la Ministre de la Région Bruxelloise, Madame Grouwels, sur le financement de cette conférence. L’argent, toujours l’argent!
Malgré cette opposition, je décide d’inviter et de maintenir la rencontre avec Jean. D’emblée, je suis conquise par le personnage. Jean est tout à fait différent de l’image que j’avais de lui. Homme calme, posé, clair, assez réservé. Même pas un réactionnaire comme certains voudraient le faire croire. Bien sûr, il a, à son passif, son manque d’expertise reconnue par un diplôme. Ce n’est pas un sociologue, ni un psychologue, ni un pédiatre. C’est tout simplement un homme, avec un coeur ouvert aux autres, qui s’intéresse à l’avenir de son prochain et donc aux enfants. Bien sûr qu’il s’intéresse aux enfants puiqu’il est lui-même prof. Prof de géo et histoire dans une école française de tout haut niveau. Prof, cela veut dire à l’écoute !
Un cas particulier, un homme qui s’intéresse tellement aux femmes (heureusement pour lui!) qu’il va même étudier le féminisme et son histoire! Ne serait-il pas un peu kamikaze? Est-ce un réactionnaire, un contestataire? Pour l’instant, il est plutôt.. contesté. Son message pourrait déranger! Qui? en tout cas, pas moi! Même si je suis une femme

Une soirée riche en réflexions et en prise de conscience. Un Jean Gabard étonnant, pas du tout réactionnaire et des participants tous très impliqués et concernés par ce message….Des participants heureux d’échanger dans la convivialité!
J’espère que cette soirée aura des répercussions et qu’elle suscitera une prise de conscience. Une goutte d’eau plus une goutte d’eau, c’est comme cela que l’on fait les grandes rivières!

et encore :
Par wavushujaa "wavu" (Paris, France)
Je suis enchanté par ce livre. Son titre peut faire peur mais il a le mérite d'expliquer l'évolution de la place des femmes dans notre société au travers des époques, les modèles de familles (patriarcales et matriarcales), leurs atouts et inconvénients, l'influence de Mai 68 sur la société française, la place des femmes et des hommes aujourd'hui, leur rapport avec les enfants et surtout leur influence...

Bref si vous cherchez à comprendre votre couple, si vous cherchez à comprendre le modèle familiale, si vous avez des enfants, si vous êtes féministe ou anti-féministe, ce livre synthétise de nombreuses informations qui sont de plus renforcées par des références à Pascal Bruckner, Aldo Naouri et bien d'autres.

www.amazon.fr

Par M. Teillac (cagnes sur mer,France)
objectif et donnant matière à reflexion,
Ce livre est passionnant de bout en bout car il ne dresse pas seulement un historique de la position de la femme à travers le temps, mais il évoque le malaise que créé une nouvelle idéologie féministe à outrance au sein non seulement de la famille mais de la société toute entière. Abordant les angles psychologiques, sociologiques et politiques ce livre, très complet, ouvre des perspectives et propose une nouvelle façon de voir les relations hommes-femmes. Intelligent et pas politiquement correct!
www.amazon.fr

j'en ai aussi d'autres ...
mais SVP donnez moi des critiques que je ne connais pas encore : je les garde. Je me demande si je ne vais pas en faire un livre ...





Jean GABARD
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 179
Date d'inscription : 01/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

le féminisme et ses dérives  : Genre dans le trouble - Page 18 Empty Re: le féminisme et ses dérives : Genre dans le trouble

Message par Jean GABARD le Jeu 24 Nov 2011 - 7:56



un autre courrier que je viens de recevoir à propos de la réédition :
"Merci de cette excellente nouvelle. Je l'avais déjà personnellement mais j'en ai commandé un autre pour l'offrir à Noël!
Bonne continuation !"

Jean GABARD
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 179
Date d'inscription : 01/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

le féminisme et ses dérives  : Genre dans le trouble - Page 18 Empty Re: le féminisme et ses dérives : Genre dans le trouble

Message par Bulle le Jeu 24 Nov 2011 - 8:28

Jean GABARD a écrit:
voici aussi l'avis d'autres personnes :
On ne dira jamais assez à quel point la pensée matérialiste est une plaie pour l'humanité.
Je reçois un texte très intéressant du sociologue "non féministe" Jean Gabard, c'est-à-dire pas un Zemmour, mais un ancien gauchiste qui s'est posé des questions. J'ai reçu "Genre dans le trouble" par mail, et voici le lien : http://blogdejeangabard.hautetfort.com/archive/2011/09/10/genre-dans-le-trouble.html

Vous vous moquez de qui Jean GABARD ?
Pas de nous en tous les cas ! Tout le monde sait ici que sur un blog on filtre, on y met ce qu'on y veut !
Arrêtez un peu vos sornettes, vous vous ridiculisez encore davantage... mdr
Je peux même vous donner la méthode qui fonctionne le mieux pour se rendre un tant soit peu crédible : un ou deux commentaires contre et un tollé de commentaires pour !
Du Grand Guignol quoi, mais qui ne leurre plus personne : c'est dans les débats que l'on mesure la pertinence des arguments, pas dans les blogs...
Tiens je me demande si je ne vais pas contacter Gabrielle Rubin et/ou son équipe pour savoir ce qu'ils pensent de votre prestation...

_________________
Hello Invité !  Le le féminisme et ses dérives  : Genre dans le trouble - Page 18 Quizzv10 du 01 décembre 2019 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
Bulle
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 45134
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

le féminisme et ses dérives  : Genre dans le trouble - Page 18 Empty Re: le féminisme et ses dérives : Genre dans le trouble

Message par JO le Jeu 24 Nov 2011 - 8:57

ce monsieur s'est offert une nouvelle plage publicitaire gratuite ?
Arrêtez! ça déborde , clamait une pub assez bien faite , sur nos excès de ...déchets
JO
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22786
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

le féminisme et ses dérives  : Genre dans le trouble - Page 18 Empty Re: le féminisme et ses dérives : Genre dans le trouble

Message par Jipé le Jeu 24 Nov 2011 - 9:36

JO a écrit:ce monsieur s'est offert une nouvelle plage publicitaire gratuite ?
Arrêtez! ça déborde , clamait une pub assez bien faite , sur nos excès de ...déchets
Ben oui Jo, pour être connu il faut soit du talant, soit beaucoup de pub...

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
Jipé
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 27137
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2019: Heureux comme en 2018 !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

le féminisme et ses dérives  : Genre dans le trouble - Page 18 Empty Re: le féminisme et ses dérives : Genre dans le trouble

Message par Jipé le Jeu 24 Nov 2011 - 9:49

Gabard:
Bien sûr, il a, à son passif, son manque d’expertise reconnue par un diplôme. Ce n’est pas un sociologue, ni un psychologue, ni un pédiatre. C’est tout simplement un homme, avec un coeur ouvert aux autres, qui s’intéresse à l’avenir de son prochain et donc aux enfants.
Je ne sais pas si c'est vraiment un compliment ceci, car lorsqu'on décide de faire un bouquin qui parle des relations homme/femme, couple/enfant, dyade, triade, structuration psychique, fantasme/complexe d'Oedipe etc...il me semble que par honnêteté intellectuelle et pour ses propres lecteurs, il faut avoir un minimum de connaissances dans ces domaines.
Avoir un grand coeur c'est très bien, mais ce n'est pas suffisant, on atteint très vite ses limites et nous le voyons bien avec Jean Gabard.

Ecrire un livre n'est pas facile, je le reconnais, mais soit on veut avoir une conscience professionnelle et rester crédible en se donnant les moyens, soit on publie un essai basé sur un postulat, ce qui évite d'apporter tous éléments concrets, et à grand renfort de pub, on essaye de se faire un nom. C'est un choix...

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
Jipé
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 27137
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2019: Heureux comme en 2018 !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

le féminisme et ses dérives  : Genre dans le trouble - Page 18 Empty Re: le féminisme et ses dérives : Genre dans le trouble

Message par Jean GABARD le Jeu 24 Nov 2011 - 12:25

Jipé a écrit:Gabard:
Bien sûr, il a, à son passif, son manque d’expertise reconnue par un diplôme. Ce n’est pas un sociologue, ni un psychologue, ni un pédiatre. C’est tout simplement un homme, avec un coeur ouvert aux autres, qui s’intéresse à l’avenir de son prochain et donc aux enfants.
Je ne sais pas si c'est vraiment un compliment ceci, car lorsqu'on décide de faire un bouquin qui parle des relations homme/femme, couple/enfant, dyade, triade, structuration psychique, fantasme/complexe d'Oedipe etc...il me semble que par honnêteté intellectuelle et pour ses propres lecteurs, il faut avoir un minimum de connaissances dans ces domaines.
Avoir un grand coeur c'est très bien, mais ce n'est pas suffisant, on atteint très vite ses limites et nous le voyons bien avec Jean Gabard.

Ecrire un livre n'est pas facile, je le reconnais, mais soit on veut avoir une conscience professionnelle et rester crédible en se donnant les moyens, soit on publie un essai basé sur un postulat, ce qui évite d'apporter tous éléments concrets, et à grand renfort de pub, on essaye de se faire un nom. C'est un choix...

je peux en donner d'autres :

Nous nous attendions à une approche sociologique et ce fut plutôt une approche psychologique, qui a suscité, dans un premier temps, la contestation de certains de nos adhérents. A la réflexion, plusieurs d'entre eux ont eu l'honnêteté de reconnaître ultérieurement que Mr Gabard avait frappé là où cela leur faisait le plus mal, mettant en oeuvre une forme d'introspection à laquelle ils ne s'attendaient pas. Le tout, finalement à leur bénéfice.
Par ailleurs, les adhérents compétents de par leur formation en psychologie ont certifié que les théories qu'avance Mr Gabard sont parfaitement validées par les milieux autorisés.

Fut néanmoins inattendue. Compte tenu des interventions de Mr Gabard dans différents médias de premier plan et eu égard à l'essai qu'il a publié sur le thème du féminisme et de ses dérives, nous avons généralement trouvé qu'il avait un peu trop simplifié son langage face au public mûr, averti et intellectuellement curieux qui est le nôtre. Il en a convenu.
Au jeu des questions/réponses, il nous a d'ailleurs prouvé, face à la qualité des propos des adhérents, que la langue universitaire lui était familière, en changeant immédiatement de registre, pour adopter celui que nous attendions.





Jean GABARD
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 179
Date d'inscription : 01/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

le féminisme et ses dérives  : Genre dans le trouble - Page 18 Empty Re: le féminisme et ses dérives : Genre dans le trouble

Message par Jean GABARD le Jeu 24 Nov 2011 - 12:29

autopromotion:
Jipé a écrit:
JO a écrit:ce monsieur s'est offert une nouvelle plage publicitaire gratuite ?
Arrêtez! ça déborde , clamait une pub assez bien faite , sur nos excès de ...déchets
Ben oui Jo, pour être connu il faut soit du talant, soit beaucoup de pub...



LIEN SOCIAL
Publication n° 857 du 18 octobre 2007 Livres de la semaine Thèmes : Femme.
Le féminisme et ses dérives. Du mâle dominant au père contesté
Auteur(s): Jean Gabard - édition de Paris Max Chaleil, 2006 (156 p. ; 16 €)

Est-il possible d’apporter une critique au féminisme, sans prendre le risque d’être traité de phallocrate réactionnaire ? C’est dans cette tentative que se lance Jean Gabard avec habileté. On trouvera toujours ici et là une affirmation qui, sortie de son contexte, pourra déclencher l’ire des bonnes consciences (comme, par exemple, la présentation comme « comparable » de la violence physique dont se rendent trop souvent coupables les hommes dans le couple et la violence psychique dont seraient responsables les femmes…).
Pour autant, l’idée développée par l’auteur est tout à fait intéressante : si le monde est bien loin de vivre une prise du pouvoir par les femmes, il n’en subit pas moins une féminisation rampante. Pendant des milliers d’années, les valeurs présentées comme masculines ont dominé : la raison, la loi, la maîtrise, le travail, la distance, la froideur, le force, la bravoure. Insidieusement, puis de plus en plus ouvertement, d’autres valeurs dites féminines sont venues s’imposer : la sensibilité, la spontanéité, la proximité, la douceur, la tendresse, l’authenticité, la sincérité… L’émergence de ces qualités que doit posséder l’homme, pour être considéré et reconnu, relève d’une mécanisme de généralisation de ce que l’auteur appelle un « gynocentrisme ». On retrouve ce mouvement dans des pratiques éducatives qui confrontent l’enfant au manque du manque : anticiper sa demande, combler ses besoins, autant de comportements qui font l’impasse sur le temps du désir et du rêve. On le retrouve aussi chez ces parents tentés par la relation de copinage et de complicité qui prive l’enfant de la présence éducative ferme et rassurante d’adultes leur posant des repères et des limites auxquels ils puissent s’opposer de façon structurante et constructive. On le retrouve encore chez ces hommes politiques qui ne cherchent plus à faire entendre raison en s’appuyant sur la réflexion, mais préfèrent faire appel à l’émotion et à la séduction. On le retrouve toujours dans une école qui laisse trop souvent croire que l’on pourrait renoncer à l’effort et à la contrainte dans l’apprentissage. Toutes choses qui se rapprochent de la dimension maternante et de la relation fusionnelle de la mère avec le bébé qu’elle a porté neuf mois durant.
Jean Gabard ne revendique pas un retour à un passé ouvertement patriarcal. Il condamne fermement le machisme. Simplement, il constate que l’idéologie féministe a provoqué des dérives tout aussi destructrices. À vouloir assimiler la moindre asymétrie à une forme de domination, elle en est venue à nier toute spécificité féminine ou masculine et à transformer le père en un vague assistant maternel un peu encombrant et pas toujours très utile. L’auteur en appelle à sortir de la fusion/confusion qui marque la relation homme/femme, père/mère et parents/enfants et de la substitution de la raison par l’émotion.

Jacques Trémintin

Jean GABARD
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 179
Date d'inscription : 01/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

le féminisme et ses dérives  : Genre dans le trouble - Page 18 Empty Re: le féminisme et ses dérives : Genre dans le trouble

Message par Tibouc le Jeu 24 Nov 2011 - 13:33

Moi aussi je peux citer mes potes qui disent que je suis génial... Mais ça ne prouve rien.
Tibouc
Tibouc
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4585
Localisation : Pas de ce Monde
Identité métaphysique : Mystique Humaniste
Humeur : Chevalier Solitaire
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

le féminisme et ses dérives  : Genre dans le trouble - Page 18 Empty Re: le féminisme et ses dérives : Genre dans le trouble

Message par Jean GABARD le Jeu 24 Nov 2011 - 13:47

Tibouc a écrit:Moi aussi je peux citer mes potes qui disent que je suis génial... Mais ça ne prouve rien.

tu as tout à fait raison
mais quand tes potes disent que je suis nul, ça ne prouve rien non plus

Au fait merci de me dire que Jacques Trémintin était mon pote ...

Jean GABARD
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 179
Date d'inscription : 01/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

le féminisme et ses dérives  : Genre dans le trouble - Page 18 Empty Re: le féminisme et ses dérives : Genre dans le trouble

Message par Jean GABARD le Jeu 24 Nov 2011 - 15:19

Message supprimé article 11-12
1 avertissement

Jean GABARD
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 179
Date d'inscription : 01/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

le féminisme et ses dérives  : Genre dans le trouble - Page 18 Empty Re: le féminisme et ses dérives : Genre dans le trouble

Message par Bulle le Jeu 24 Nov 2011 - 17:10

Jean GABARD a écrit:
Tibouc a écrit:Moi aussi je peux citer mes potes qui disent que je suis génial... Mais ça ne prouve rien.
tu as tout à fait raison
mais quand tes potes disent que je suis nul, ça ne prouve rien non plus
Au fait merci de me dire que Jacques Trémintin était mon pote ...
Jean GABARD ce que vous n'avez pas encore compris c'est qu'ici ce n'est pas vous qui êtes en cause : ce sont vos arguments qui sont nuls...
Et les "morceaux choisis" tirés de votre blog ne changent absolument rien à l'affaire.

_________________
Hello Invité !  Le le féminisme et ses dérives  : Genre dans le trouble - Page 18 Quizzv10 du 01 décembre 2019 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
Bulle
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 45134
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

le féminisme et ses dérives  : Genre dans le trouble - Page 18 Empty Re: le féminisme et ses dérives : Genre dans le trouble

Message par Jipé le Jeu 24 Nov 2011 - 18:35

Je crois que là Gabard s'astique pour se faire reluire, il me semble que c'est très narcissique tout cela...On s'éloigne très largement du sujet, et si c'est pour faire de la pub à Monsieur Gabard, je n'en vois pas l'intérêt.

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
Jipé
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 27137
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2019: Heureux comme en 2018 !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

le féminisme et ses dérives  : Genre dans le trouble - Page 18 Empty Re: le féminisme et ses dérives : Genre dans le trouble

Message par Jean GABARD le Jeu 24 Nov 2011 - 22:11

Jipé a écrit:
Jean GABARD a écrit:

Ne vous rendez-vous pas compte (mais il est vrai que c'est votre méthode) que vous colonisez le forum et que personne d'autre n'intervient.
Ce n'est plus un forum de débat mais une monopolisation d'un moyen d'expression pour faire votre propagande.
il faut ne rien avoir à perdre pour venir ici et c'est mon cas
et ce que j'ai à gagner ce n'est pas de vendre un livre et gagner 1.20€ mais de montrer - qu'il est possible d'avoir d'autres idées que l'idéologie dominante actuelle - que cette idéologie dominante (celle qui se dit être l'idéologie des dominés) emploie de méthodes totalitaires pour empêcher la critique -que c'est bien une dérive.

Tu critiques les méthodes de ce forum, pourquoi? Parce que nous dénonçons tes affirmations péremptoires ? C'est cela un forum, ça sert à avoir des échanges de points de vue, d'analyses différentes etc... Tu n'aimes pas la critique d'ici...pourtant sommes-nous les seuls à t'en faire ?
Je ne crois pas, voir ci-dessous l'avis dans d'autres forums ou commentaires que tu as suscités :

le féminisme et ses dérives  : Genre dans le trouble - Page 18 Critiq10

le féminisme et ses dérives  : Genre dans le trouble - Page 18 Critiq11

le féminisme et ses dérives  : Genre dans le trouble - Page 18 Critiq14

Je pense que nous sommes gentils ici en comparaison, et si tu souhaites j'en ai d'autres encore plus cinglantes... rire


Merci pour votre censure très démocratique
Mais pourrai-je savoir pourquoi les textes ci dessus ne sont pas aussi supprimés

Jean GABARD
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 179
Date d'inscription : 01/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

le féminisme et ses dérives  : Genre dans le trouble - Page 18 Empty Re: le féminisme et ses dérives : Genre dans le trouble

Message par Jean GABARD le Jeu 24 Nov 2011 - 22:43

Jipé a écrit:
Jean GABARD a écrit:

Ne vous rendez-vous pas compte (mais il est vrai que c'est votre méthode) que vous colonisez le forum et que personne d'autre n'intervient.
Ce n'est plus un forum de débat mais une monopolisation d'un moyen d'expression pour faire votre propagande.
il faut ne rien avoir à perdre pour venir ici et c'est mon cas
et ce que j'ai à gagner ce n'est pas de vendre un livre et gagner 1.20€ mais de montrer - qu'il est possible d'avoir d'autres idées que l'idéologie dominante actuelle - que cette idéologie dominante (celle qui se dit être l'idéologie des dominés) emploie de méthodes totalitaires pour empêcher la critique -que c'est bien une dérive.

Tu critiques les méthodes de ce forum, pourquoi? Parce que nous dénonçons tes affirmations péremptoires ? C'est cela un forum, ça sert à avoir des échanges de points de vue, d'analyses différentes etc... Tu n'aimes pas la critique d'ici...pourtant sommes-nous les seuls à t'en faire ?
Je ne crois pas, voir ci-dessous l'avis dans d'autres forums ou commentaires que tu as suscités :

le féminisme et ses dérives  : Genre dans le trouble - Page 18 Critiq10

le féminisme et ses dérives  : Genre dans le trouble - Page 18 Critiq11

le féminisme et ses dérives  : Genre dans le trouble - Page 18 Critiq14

Je pense que nous sommes gentils ici en comparaison, et si tu souhaites j'en ai d'autres encore plus cinglantes... rire


Quand on cite un texte où il est dit: "Jean Gabard est un imbécile" Jean Gabard n'est pas une personne et vous respectez parfaitement les règles bien sûr !

Quand on cite un texte ou il dit: Jean Gabard dit : tout est de la faute des mères, les femmes ont pris trop de pouvoir dans la société contemporaine, le féminisme est nuisible, il faut revenir aux bonnes vieilles méthodes" vous prétendez aussi respecter les règles.
Il est effectivement facile pour vous de trouver des arguments lorsque c'est vous qui inventez les paroles de votre interlocuteur.
Je n'ai jamais prononcé de telles paroles et vous le savez très bien. C'est malhonnête et c'est même de la diffamation . Et vous prétendez toujours respecter les règles.

Vous êtes effectivement très très loin de la fonction de père. Vous vous comportez ici comme les pères de la société patriarcale traditionnelle qui faisaient leur loi. Sauf qu'il ne faudrait pas les appeler des pères mais des dictateurs.

C'est assez drôle de vous voir faire ce que vous dites condamner

Mais allez encore plus loin : dans la diffamation, dans la censure... Moi je garde les traces et elles ne sont pas en votre faveur.
Et quand je parlais de dérives j’avoue que je ne pensais pas qu’il était possible d’aller aussi loin. J’en apprends encore ! C’est super !

Jean GABARD
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 179
Date d'inscription : 01/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

le féminisme et ses dérives  : Genre dans le trouble - Page 18 Empty Re: le féminisme et ses dérives : Genre dans le trouble

Message par Jean GABARD le Jeu 24 Nov 2011 - 22:53

Message supprimé - articles 1-11-12
Récidives récurrentes
Exclusion 7 jours

Jean GABARD
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 179
Date d'inscription : 01/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

le féminisme et ses dérives  : Genre dans le trouble - Page 18 Empty Re: le féminisme et ses dérives : Genre dans le trouble

Message par Jean GABARD le Jeu 24 Nov 2011 - 23:02

Bulle a écrit:
Jean GABARD a écrit:
voici aussi l'avis d'autres personnes :
On ne dira jamais assez à quel point la pensée matérialiste est une plaie pour l'humanité.
Je reçois un texte très intéressant du sociologue "non féministe" Jean Gabard, c'est-à-dire pas un Zemmour, mais un ancien gauchiste qui s'est posé des questions. J'ai reçu "Genre dans le trouble" par mail, et voici le lien : http://blogdejeangabard.hautetfort.com/archive/2011/09/10/genre-dans-le-trouble.html

Vous vous moquez de qui Jean GABARD ?
Pas de nous en tous les cas ! Tout le monde sait ici que sur un blog on filtre, on y met ce qu'on y veut !
Arrêtez un peu vos sornettes, vous vous ridiculisez encore davantage... mdr
Je peux même vous donner la méthode qui fonctionne le mieux pour se rendre un tant soit peu crédible : un ou deux commentaires contre et un tollé de commentaires pour !
Du Grand Guignol quoi, mais qui ne leurre plus personne : c'est dans les débats que l'on mesure la pertinence des arguments, pas dans les blogs...
Tiens je me demande si je ne vais pas contacter Gabrielle Rubin et/ou son équipe pour savoir ce qu'ils pensent de votre prestation...


"Tiens je me demande si je ne vais pas contacter Gabrielle Rubin et/ou son équipe pour savoir ce qu'ils pensent de votre prestation..."

Alors allez-y
Je ne sais pas ce qu'elle pense de ma prestation mais je sais ce qu'elle pensera de la vôtre

Jean GABARD
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 179
Date d'inscription : 01/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

le féminisme et ses dérives  : Genre dans le trouble - Page 18 Empty Re: le féminisme et ses dérives : Genre dans le trouble

Message par Tibouc le Ven 25 Nov 2011 - 0:47

grrrr Ce que Pierre ou Paul pensent de ton livre ne prouve rien ! Ce n'est qu'un argument d'autorité !!!
Un temps je t'ai pris pour un adversaire respectable, mais là tu t'enfonces franchement ! Et je te le dis gentiment. Au lieu de défendre tes idées, tu passes ton temps à faire de l'autopromo et à user d'arguments d'autorité. C'est excessivement énervant et ça n'apporte rien au débat. Un conseil d'ami : change d'attitude car ce n'est pas comme cela que tu convaincras quiconque.
Tibouc
Tibouc
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 4585
Localisation : Pas de ce Monde
Identité métaphysique : Mystique Humaniste
Humeur : Chevalier Solitaire
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

le féminisme et ses dérives  : Genre dans le trouble - Page 18 Empty Re: le féminisme et ses dérives : Genre dans le trouble

Message par Jipé le Ven 25 Nov 2011 - 8:09

Gabard:
Quand on cite un texte ou il dit: Jean Gabard dit : tout est de la faute des mères, les femmes ont pris trop de pouvoir dans la société contemporaine, le féminisme est nuisible, il faut revenir aux bonnes vieilles méthodes" vous prétendez aussi respecter les règles.
Il est effectivement facile pour vous de trouver des arguments lorsque c'est vous qui inventez les paroles de votre interlocuteur.
Je n'ai jamais prononcé de telles paroles et vous le savez très bien. C'est malhonnête et c'est même de la diffamation . Et vous prétendez toujours respecter les règles.
Je n'ai repris que quelques critiques qu'il y a sur des forums où tu as fait la publicité de ton bouquin. Si ces propos son diffamatoires, c'est à eux de t'adresser. Pour ma part, je t'ai dit qu'ici on était gentil en comparaison et, en mettant ces liens, je te le prouve.
Personne ici ne t'a diffamé, on a argumenté sur tes posts, et si tu voulais seulement trouver des "fans" inconditionnels, il est évident que ce n'était pas le bon endroit.
N'oublie pas que lorsqu'on te critique, et c'est bien notre droit, un forum est fait pour cela, tu nous traites de Stalinien, d'intégristes, d' user de totalitarisme, etc...Nous ne sommes pas venus te chercher, ne nous obliges pas à accepter tes paroles comme celles d' évangiles.

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
Jipé
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 27137
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2019: Heureux comme en 2018 !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

le féminisme et ses dérives  : Genre dans le trouble - Page 18 Empty Re: le féminisme et ses dérives : Genre dans le trouble

Message par JO le Ven 25 Nov 2011 - 8:45

Jean Gabard
Yena marre
JO
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22786
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

le féminisme et ses dérives  : Genre dans le trouble - Page 18 Empty Re: le féminisme et ses dérives : Genre dans le trouble

Message par _L'Olivier le Ven 25 Nov 2011 - 9:38

Ben ... au risque de passer pour misogyne ...
Ce qui tue le monde d'aujourd'hui = La PoSSeSSion
La possession est un réflexe animal qui nous permet de détenir les biens dont nous avons besoin pour avancer dans la vie.
Le plus important dans la vie = les enfants
Donc les biens sont là pour nous aider à nous occuper de nos enfants, basiquement.
L'amour que la mère dispense auprès de ses enfants est teinté de possessif.

Donc Mr Gabard n'a pas tout à fait tort.
Mais c'est très mal dit.
Non, il ne faut pas revenir a une société trop misogyne, machiste;
Les femmes ont le droit à la parole.
Mais aujourd'hui, c'est aussi à elles de comprendre qu'elles non plus besoin d'être autant possessives.
Car elle l'apprennent à leurs enfants.
Ce qui devient une façon de penser complète.
Et qui fait la société ....


_L'Olivier
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 3005
Date d'inscription : 26/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

le féminisme et ses dérives  : Genre dans le trouble - Page 18 Empty Re: le féminisme et ses dérives : Genre dans le trouble

Message par JO le Ven 25 Nov 2011 - 9:46

tout à fait de cet avis . Il serait temps que les droits de l'homme soient aussi ceux des enfants .
Mais allez empêcher une mère de ne pas savoir être heureuse si son enfant ne l'est pas. Seulement, trop souvent, elle veut faire leur bonheur à son idée à elle .Le petit devient adulte le jour où il sait dire à sa mère : laisse-moi libre de m'envoler .Notre monde contemporain occidental voit de plus en plus de vieux oisillons restés au nid, non du fait de maman, mais des difficultés économiques qui font retourner à la famille archaïque , où maman règnait sur la marmite . Le drapeau noir hissé sur cette marmite, doit s'accompagner de la parfaite autonomie du rejeton , y compris financière et matérielle ( machine à laver comprise) .
JO
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22786
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

le féminisme et ses dérives  : Genre dans le trouble - Page 18 Empty Re: le féminisme et ses dérives : Genre dans le trouble

Message par JO le Ven 25 Nov 2011 - 9:50

faut-il supprimer mon avatar, qui évoque peut-être la possessivité féminine dévoratrice ?
mon premier arrière petit-fils tape déjà du poing sur la table et , si je le retiens, c'est pour qu'il ne tombe pas .Un jour, peut-être, c'est lui qui poussera ma chaise roulante ! Solidarité intergénérationnelle .
JO
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22786
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

le féminisme et ses dérives  : Genre dans le trouble - Page 18 Empty Re: le féminisme et ses dérives : Genre dans le trouble

Message par Jipé le Ven 25 Nov 2011 - 9:56

L'Olivier:
Les femmes ont le droit à la parole.
Mais aujourd'hui, c'est aussi à elles de comprendre qu'elles non plus besoin d'être autant possessives.
En quoi une femme qui souhaite un travail, une égalité en droit et ne veux plus être considérée comme la boniche à la maison, en attente du mari qui rentre du boulot, pour lui porter les chaussons, est possessive avec ses enfants ? Je ne vois pas le rapport...
Au contraire, il me semble que cette possessivité disparaît quand une femme s'émancipe, car elle a besoin que son mari la seconde un peu plus, y compris dans le temps passé avec l'enfant.
N'est-ce pas là un progrès ?

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
Jipé
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 27137
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2019: Heureux comme en 2018 !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Page 18 sur 21 Précédent  1 ... 10 ... 17, 18, 19, 20, 21  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum