La sexualité des mineurs

+22
M'enfin
troubaadour
JO
Jipé
Tiziano
cana
zizanie
Heraneko
Le Grec
Alcibiade
_dede 95
Eurynome
Ling
Magnus
Blackle
stana
gaston21
Tibouc
maya
yacoub
Mordicus
_Coeur de Loi
26 participants

Page 9 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Aller en bas

La sexualité des mineurs - Page 9 Empty Re: La sexualité des mineurs

Message par M'enfin Dim 30 Juin 2013 - 2:35

orthon7 a écrit: pette de rire  encore une fois je n'ai surement rien compris à ce que tu as écrit. croule de rire 
Bonne réplique! okey 
ps: tout le monde cherche à s'en justifier. ref
Ce que je veux dire, c'est que tout le monde cherche à se justifier d'avoir des relations sexuelles qu'ils qualifient par ailleurs de pornographiques quand bon leur semble. La justification imparable ayant été d'avoir appelé de l'amour ce qu'on perçoit autrement comme de la pornographie. La conscience que nous avons de notre instinct sexuel est pour le moins contradictoire, tu ne trouves pas?
M'enfin
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

La sexualité des mineurs - Page 9 Empty Re: La sexualité des mineurs

Message par stana Dim 30 Juin 2013 - 10:49

Ca dépend comment on le vis,comment on le perçoit.Appeler"faire l'amour"un acte sexuel que l'on accomplit avec quelqu'un que l'on aime,je ne trouve pas ça déplacé,bien au contraire,puisqu'alors l'acte est l'expression physique de l'amour spirituel en + d'être une envie,un instinct;certes l'un n'empêche pas l'autre.On éprouve le besoin de se fondre dans l'être aimé,y compris charnellement.Et même lorsqu'il y a juste de la tendresse,de la complicité,bref une émotion,ça peut être"faire l'amour"aussi,s'il y a respect mutuel.Ca,c'est une question individuelle lol
En revanche,les personnes qui assouvissent uniquement un besoin physiologique,voire même celles qui se prostituent et abusent de l'expression"faire l'amour",alors là oui,c'est extrêmement déplacé-d'où l'amalgame entre les deux.L'acte sexuel est,biologiquement,strictement le même,j'en conviens;la différence,c'est la manière dont on le vit,et l'émotion tendre-ou amoureuse-que l'on éprouve ou non.
C'est mon avi et je le partage,mais chacun ses idées.
Après,si deux personnes-qui s'aiment d'amour ou non-utilisent des mots plus"crus",ça peut ajouter du piment^^
Ce qu'il y a,c'est que beaucoup de personnes font un mauvais usage des mots-dans tous les domaines d'ailleurs-et c'est bien dommage.

Les mineurs,dans leur sexualité,ont de nos jours un comportement et une vision des choses vraiment triviales,c'est un fait;quoique...pas tous.On peut être amoureux à n'importe quel age lol Et puis il faut bien qu'ils fassent leur apprentissage,d'une manière ou d'une autre.Ca peut avoir ses avantages de multiplier les expèriences:on est plus habile,par la suite,à donner du plaisir à l'être-ou les êtres-qu'on aime vraiment.
Il vaut mieux,quoi qu'il en soit,que ces jeunes expèrimentent entre eux;c'est leur droit,leur découverte,leur intimité.Les adultes n'ont pas à s'en mèler.Un adolescent ayant des rapports intimes avec un adulte,ce n'est pas source d'épanouissement sur le long terme-pas pour le gamin en tout cas.
stana
stana
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 7810
Localisation : Epinal, Vosges
Identité métaphysique : sataniste pratiquante
Humeur : mystique, aux portes de la perception
Date d'inscription : 25/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

La sexualité des mineurs - Page 9 Empty Re: La sexualité des mineurs

Message par Rubis Dim 30 Juin 2013 - 12:44

M'enfin a écrit:
Justement, je n'y cherche aucun autre sens que la reproduction de l'espèce, alors que certains croient qu'il y va uniquement de leur plaisir à eux. Le sexe n'a visiblement rien de raisonnable mais, quand on gratte un peu, on s'aperçoit que tout le monde cherche à s'en justifier. Je ne sais pas à quel moment de l'histoire on a commencé à appeler ça faire l'amour, mais quelle puissante justification: fallait y penser quand même! sourire
Alors la dessus : quel sens donnes-tu , quelle justification puisque tu dis qu'elle est revendiquée, à l'acte sexuel pour les femmes qui ont, depuis longtemps, passé l'âge de la reproduction ? mmh ? elles ne font pas partie de ton panel d'expérimentation ? :)
D'autre part, que qualifies-tu exactement de pornographie dans la sexualité ? à partir d'où mets-tu la frontière, la limite entre sexualité, érotisme, et pornographie ?
Enfin, les fantasmes : tu voudrais que tout le monde en parle avec tout le monde , sans tabou, soit, mais pour en faire quoi ? ^^
En parler avec les personnes avec qui tu les réalises c'est très bien, car en effet beaucoup de gens ne sont déjà pas capables de ça, et mon opinion est que ce n'est pas pour une question de tabou qu'ils n'en parlent pas, mais par besoin de conserver une certaine part de mystère voire de cérébralité dans leurs relations et pensées les plus intimes, et le mystère et le cérébral sont de puissants moteurs de la sexualité, je trouve.
Par conséquent il ne me parait pas "anormal' que nous n'en faisions pas des sujets de conversation complètement anodins .
Tu souhaiterais banaliser les fantasmes et leur expression, afin de banaliser la sexualité, mais pour en obtenir quoi ?
J'avoue que je ne comprends pas bien ce que tu cherches et où tu veux en venir ? sourire 


NB/ je crois que nous avons depuis longtemps débordé du cadre du sujet de la sexualité des mineurs secret
Rubis
Rubis
Jeune Padawan

Féminin Nombre de messages : 69
Localisation : peu importe
Identité métaphysique : sans
Humeur : du jour
Date d'inscription : 12/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

La sexualité des mineurs - Page 9 Empty Re: La sexualité des mineurs

Message par stana Dim 30 Juin 2013 - 13:39

Je suis assez d'accord avec toi,Rubis.Parler à tout le monde de notre sexualité et/ou de nos fantasmes,je ne vois pas l'intêret non plus.Bien sûr en parler sans"rires sous cape",à la bonne heure!!!!En parler comme d'actes et de pensées trés naturels,ce que c'est en réalité,sans les abîmer,à la bonne heure encore...mais plutôt à des personnes choisies:conjoints,amoureux,amis intimes,voire même psys et autres professionnels,bref à des personnes de confiance,qui ne sont pas dans le jugement.Et encore,même au meilleur des conjoints ou des amis,il est bon de ne pas tout dire,enfin je pense:chacun à droit à son jardin secret,et l'autre doit respecter cette barrière invisible.

Ben oui ça a débordé du sujet lol,c'est pourquoi j'essayais de réorienté quoi.
En parlant de jardin secret...les professionnels s'accordent tous à dire que les adolescents,justement,y ont particulièrement droit.Bien sûr,il est de la responsabilité des parents d'éduquer leurs enfants dans ce domaine,d'expliquer les mécanismes de la sexualité et de la reproduction.Et lorsque l'enfant devient jeune adolescents,ils doivent le mettre en garde contre les MST et grossesses indésirables,pour eux ou leur éventuel partenaire.Mais à partir de là,le gamin ayant tous les avertissements et données en main,l'adulte ne doit plus intervenir,et surtout ne pas s'immicer,ne pas exiger de connaître sa vie intime-et encore moins de détailler.Personnelement je n'ai pas eu cette chance:ma mère aurait voulu tout savoir de ma sexualité,comme elle,elle disait tout à sa mère...c'est une question d'éducation,mais je peux témoigner que j'ai vécu cette irruption comme une violence et un manque de respect,donc les professionnels doivent avoir raison.
On ne le rèpètera jamais assez:les adolescents ont beaucoup plus de pudeur qu'on l'imagine,en tout cas vis-à-vis de leurs géniteurs,lesquels n'ont,de toute manière,pas à fusionner de ce point de vue avec eux.
stana
stana
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 7810
Localisation : Epinal, Vosges
Identité métaphysique : sataniste pratiquante
Humeur : mystique, aux portes de la perception
Date d'inscription : 25/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

La sexualité des mineurs - Page 9 Empty Re: La sexualité des mineurs

Message par M'enfin Dim 30 Juin 2013 - 15:18

Ne trouvez-vous pas curieux, gentes dames, que ce geste de reproduction si naturel cause à la fois de si grands bonheurs et de si grands drames? Comment se fait-il qu'il faille autant de plaisir pour que nous l'exécutions? Comment se fait-il que nous ne puissions pas tout simplement dire à nos enfants que ce geste essentiel à la survie de l'espèce est hautement contradictoire puisqu'il allie extase et malpropreté, extase et transgression, extase et danger.


Dernière édition par M'enfin le Dim 30 Juin 2013 - 15:45, édité 1 fois
M'enfin
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

La sexualité des mineurs - Page 9 Empty Re: La sexualité des mineurs

Message par Jipé Dim 30 Juin 2013 - 15:41

M'enfin:
Comment se fait-il qu'il faille autant de plaisir pour que l'exécutions?
Je ne comprends pas ta phrase...Est-elle complète ?

L'extase est un état physique de plaisir extrême, la malpropreté, la transgression et le danger (sauf dans certains cas précis), sont des subjectivités intellectuelles, donc pas de comparaison possible...

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
Jipé
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 30248
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical. En 2021 j'ai été prétentieux, mais en 2022 je serai génial !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

La sexualité des mineurs - Page 9 Empty Re: La sexualité des mineurs

Message par stana Dim 30 Juin 2013 - 15:51

C'est un fait que c'est avant tout notre instinct de survie qui nous font désirer ou une plusieurs personnes de sexe opposé,et c'est naturel.Mais de là à dire qu'il n'y a que ça...ça non,je n'y crois pas,et c'est ce qui fait la différence entre nous et les animaux.Seul un humain est capable d'amour,de fantasmes,ou de connaître l'excitation de la transgression d'un interdit ou/et d'un tabou,du fait que le plaisir peut être augmenté pour l'une de ces raisons,ou toutes à la fois,voire même par le frisson d'un"danger".(cela dis,je ne vois rien de malpropre dans la sexualité;les fluides corporels,mélangés ou non,ne sont pas sales.)Il y a mille et une raison de vivre notre sexualité-peu importe,ce qui compte est que nous la vivions de la ou les manières qui correspond à nos penchants,à nos idées,que nous soyons épanouis.Tu vois et vis les choses à ta manière;nous faisons tous de même.
Oui le cerveau humain,l'être humain est complexe et compliqué,il a mille facette,et certaines de ces émotions méritent vraiment d'être vécues.
C'est ce qu'il faudrait enseigner aux enfants et préadolescents:à suivre leurs instincts sans exagèrer,mais aussi à ècouter leur coeur.
stana
stana
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 7810
Localisation : Epinal, Vosges
Identité métaphysique : sataniste pratiquante
Humeur : mystique, aux portes de la perception
Date d'inscription : 25/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

La sexualité des mineurs - Page 9 Empty Re: La sexualité des mineurs

Message par M'enfin Dim 30 Juin 2013 - 15:58

Jipé a écrit:Je ne comprends pas ta phrase...Est-elle complète ?
Désolé, il y manquait un "nous" que j'ai corrigé.
L'extase est un état physique de plaisir extrême, la malpropreté, la transgression et le danger (sauf dans certains cas précis), sont des subjectivités intellectuelles, donc pas de comparaison possible...
Les virus et les bactéries sont tout à fait physiques, les uns sont dangereux les autres malpropres, et transgresser une règle naturelle entraîne normalement des conséquences physiques. Pour moi la contradiction est flagrante, et je ne crois pas que nous ferions ce geste de bon cœur s'il n'y avait pas cette extase en appât. Tu crois que les femmes nous attireraient autant s'il n'y avait pas d'extase JP?
M'enfin
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

La sexualité des mineurs - Page 9 Empty Re: La sexualité des mineurs

Message par M'enfin Dim 30 Juin 2013 - 16:40

stana a écrit: c'est ce qui fait la différence entre nous et les animaux.Seul un humain est capable d'amour,de fantasmes,ou de connaître l'excitation de la transgression d'un interdit ou/et d'un tabou,du fait que le plaisir peut être augmenté pour l'une de ces raisons,ou toutes à la fois,voire même par le frisson d'un"danger".
Justement, les animaux n'ont vraisemblablement conscience de leur instinct sexuel et ne peuvent pas intervenir consciemment sur lui. D'ailleurs, ils n'en ont pas besoin puisqu'il s'effectue tout seul de manière subconsciente, ce qu'il fait d'ailleurs aussi chez nous puisqu'il se manifeste comme une irrésistible pulsion. S'il peut fonctionner tout seul c'est parce qu'il répond à des règles strictes qui ne varient pas, alors que nous avons la fâcheuse tendance à vouloir parfois transgresser consciemment les règles. Vouloir remplacer consciemment un instinct qui procède correctement tout seul depuis des millénaires, ce n'est pas un peu exagéré?
(cela dis,je ne vois rien de malpropre dans la sexualité;les fluides corporels,mélangés ou non,ne sont pas sales.)
Tu trouves que des virus et des bactéries pathogènes ne sont pas sales?
C'est ce qu'il faudrait enseigner aux enfants et préadolescents:à suivre leurs instincts sans exagérer,mais aussi à écouter leur cœur.
Cet instinct nous demande de faire des choses que nous trouvons exagérées, comment ne pas en rajouter? Quant à amalgamer amour et sexe, c'est la grande illusion de l'heure selon moi, et c'est totalement exagéré!
M'enfin
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

La sexualité des mineurs - Page 9 Empty Re: La sexualité des mineurs

Message par gaston21 Dim 30 Juin 2013 - 18:24

M'enfin, ton point de vue est intéressant; notre discussion me semble mettre en évidence la légère différence de vue entre les hommes et les femmes , mais ceci est tout à fait naturel . Nous sommes plus bruts de décoffrage, plus "rentre-dedans"! C'est le cas de le dire ! Ces dames y mettent plus de sentiment, de délicatesse.
Par contre, pas d'accord du tout sur l'amour animal. Je ne parle pas de l'escargot...Le sentiment existe chez les mammifères ! J'en veux pour preuve mon épagneul qui n'honorera que sa copine , et là, oui, il ne prend pas le temps de fantasmer ! Je l'ai vu à l'œuvre, tout droit au but sans même consulter le vade-mecum de l'amour en vingt leçons...Il restera insensible aux autres toutou(e)s, même si elles sont en chaleur. Je pense, quant à moi, même si je puis me tromper, que notre comportement en amour est encore très largement conditionné par les interdits et les barrières que nous ont imposé les rites et surtout les religions de nos ancêtres. Il est très difficile de s'en libérer; affaire d'inconscient...D'énormes progrès ont été faits, mais il reste encore des barrières à fracasser...
gaston21
gaston21
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6875
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : ricanante
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

La sexualité des mineurs - Page 9 Empty Re: La sexualité des mineurs

Message par M'enfin Dim 30 Juin 2013 - 19:08

gaston21 a écrit: Je pense, quant à moi, même si je puis me tromper, que notre comportement en amour est encore très largement conditionné par les interdits et les barrières que nous ont imposé les rites et surtout les religions de nos ancêtres. Il est très difficile de s'en libérer; affaire d'inconscient...D'énormes progrès ont été faits, mais il reste encore des barrières à fracasser...
Ce que j'essaye justement de faire ressortir, c'est la grande part de subconscient de nos activités sexuelles, un subconscient encore plus pernicieux que la morale qui nous a été imposée, car il me semble que, en matière de comportements, les règles des religions ont elles-mêmes été soumises à celles de nos instincts. Tu parles de barrières rituelles, mais des rituels sexuels, il y en a aussi chez les animaux, et ces barrières sont instinctives mais non morales. Selon moi, toutes les barrières religieuses servaient à essayer d'empêcher nos instincts d'inonder notre imagination d'idées inavouables ou nuisibles, ce qu'elles ne pouvaient pas faire sans nous menacer des pires châtiments. Maintenant que nous savons qu'elles avaient tord sur ce point, nous devrions admettre qu'elles avaient raison pour ce qui est du rapport entre notre imagination et nos instincts, mais nous n'avons pas encore franchi l'étape du rejet. Comment l'imagination a-t-elle bien pu se développer chez l'humain alors que l'instinct faisait déjà très bien son travail sans elle, et comment pourrions-nous procéder pour déculpabiliser les idées contradictoires que notre instinct sexuel suggère à notre imagination, mais tout en préservant ses nécessaires règles subconscientes car elles nous ont très bien servi jusqu'à maintenant?
M'enfin
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

La sexualité des mineurs - Page 9 Empty Re: La sexualité des mineurs

Message par stana Mar 2 Juil 2013 - 1:05

gaston21 a écrit:M'enfin, ton point de vue est intéressant; notre discussion me semble mettre en évidence la légère différence de vue entre les hommes et les femmes , mais ceci est tout à fait naturel . Nous sommes plus bruts de décoffrage, plus "rentre-dedans"! C'est le cas de le dire ! Ces dames y mettent plus de sentiment, de délicatesse.
Par contre, pas d'accord du tout sur l'amour animal. Je ne parle pas de l'escargot...Le sentiment existe chez les mammifères ! J'en veux pour preuve mon épagneul qui n'honorera que sa copine , et là, oui, il ne prend pas le temps de fantasmer ! Je l'ai vu à l'œuvre, tout droit au but sans même consulter le vade-mecum de l'amour en vingt leçons...Il restera insensible aux autres toutou(e)s, même si elles sont en chaleur. Je pense, quant à moi, même si je puis me tromper, que notre comportement en amour est encore très largement conditionné par les interdits et les barrières que nous ont imposé les rites et surtout les religions de nos ancêtres. Il est très difficile de s'en libérer; affaire d'inconscient...D'énormes progrès ont été faits, mais il reste encore des barrières à fracasser...
Coucou Gaston!
Ben allons-y.J'apprècie de débattre,et j'ai le courage de mes opinions,quiconque me"connaît"le sais bien.Je ne suis pas apathique,je suis stoïque.Bref...
Cher Gaston,oui il est possible que beaucoup de femmes soient plus sentimentales que les hommes,et ceux-ci plus"bruts"dans leurs instincts.Ca peut s'expliquer du fait que les hommes doivent féconder les femmes,comme tout mâle ensemmence sa femelle,pour la survie de l'espèce.Mais oh bon sang,s'il n'y avait que ça,ce serait si triste,si morne.
Pas systèmatique pourtant:des gars plus sentimentaux comprennent que le sexe avec amour ou sans amour n'a rien à voire.De même que des femmes ne conçoivent pas la beauté de l'amour physique.Lors d'un stage,j'en ai vu certaines se tordre de rire-quel que soit leur age,la plupart plus âgées que moi.Oh bah bien,grand bien leur fasse.Ma psychologue m'a entreaînée hors de la ^pièce,avec ces paroles"Tout le monde ne peut pas penser comme vous"Oui...
Pour résumer,j'ai un mari et un amant.Le premier est l'homme de ma vie.Le deuxième...je l'aime à ma manière.J'e sais que le côté"interdit","fruit défendu"n'est pas ètranger à tout ceci;Non,non,ne croyez pas que l'illègitimité est l'unique raison.le premier venu ferait l'affaire en ce cas,or je ne suis pas comme ça:embrasser à pleine bouche (combien moins le reste lol)me dègoutte profondément,à moins d'aimer au moins un peu.
Ce que j'admet,c'est que le côté"interdit"apporte énormément.Si je mouvais être avec mon amant lègalement,je prendrais moins de plaisir.Se cacher,le goût de l'interdit,c'est merveilleux.Donc le côté"fantasme"est réél.
Ceux qui confondent amour et plaisir,surtout scciemment,alors là non.Combien en ai-je connu,de ces êtres qui veulent se croire amoureux alorsz qu'ils ont juste envie de sexe,et de l'autre(ET ENCORE)il y eu des personnes cèlébres dans ce cas,mais grand bien leur fasse egalement...qui disaient aimer le moindre de leur partenaire,même pour une heure.Ils justifiaient ainsi leurs aventures.Et appelaient ça faire l'amour.Encore une fois,je ne juge pas,je ne suis pas su Terre pour juger mes semblables.Au moins ils n'ont pas nuit.Se mentir pour être"bien"c'est une chose,mais mentir à l'Autre non.
On peut vivre le sexe sans amour tout comme l'amour sans sexe.Les deux peuvent être très agréables.Le premier,JAMAIS sans respect de toute façon.Le deuxième...mais...c'est de l'amour,c'est même l'amour pre.C'est ce que j'èprouve pour mes meilleurs amis.Si l'un ou l'autre voulait coucher avec moi,je me donnerais à lui en souriant,on le vivrait comme un don.Et en toute complicité.Mais que certaines de ces amitiés-dont certaines sont réélement amour pur-doivent rester platoniques,c'est encore plus beau.

Gaston:d'accord^^un animal peut èprouver une forme d'amour,c'est un fait.Un loup,un oiseau peut être longtemps fidèle à son partenaire,le protèger,le choyer.Ton epagneul ça ne m'ètonne pas plus que ça:c'est un loup par instinct.Il est adorable et c'est un fait fait qu'il aime son"chef de meute"humain^^
Mais le sexe sans un minimum d'amour ou de tendre affection,ça ne me plairait pas.
stana
stana
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 7810
Localisation : Epinal, Vosges
Identité métaphysique : sataniste pratiquante
Humeur : mystique, aux portes de la perception
Date d'inscription : 25/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

La sexualité des mineurs - Page 9 Empty Re: La sexualité des mineurs

Message par stana Mar 2 Juil 2013 - 1:20

Denier tit grain de sel-dernière tentative pour réorienter ce topic vers la sexualité des mineurs lol:si on apprenais à nos enfants à se protèger sexuellement,en attendant de trouver le grand amour,et même en attendant cette passion,à respecter l'Autre,ce serait un immense pas en avant.Et lorsque l'enfant trouvera l'amour spirituel,qu'il ai conscience que le rapport intime peut être acte d'amour.
L'un de mes amis les plus chers-il est très jeune,il a 23 ans,ce qui ne l'empêche pas d'être très mature,d'ailleurs nous avons les mêmes idées-dit conçernant le sexe:"C'est une puissance incroyable.Quoi de plus beau que le corps dénudé de notre bien-aimé(é)?Ce désir que l'on contient,et qui tout-à-coup s'épanouit?En ce qui me conçerne,c'est un acte de respect envers ma tendre aimée"Qu'un jeune comprenne ça...c'est touchant.Il faut dire aussi que nous avons les mêmes idées
Mais puisqu'il est question de mineurs..pourquoi ne pas leur conseiller de suivre leur instinct,naturellement,mais toujours dans le respect et la considèrartion d'autrui,et sans mentir sur les sentiments.ET...conçevoir la nuance qu'il y aura entre le sexe sans amour et le sexe avec le(la) premie(re)aimée).
stana
stana
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 7810
Localisation : Epinal, Vosges
Identité métaphysique : sataniste pratiquante
Humeur : mystique, aux portes de la perception
Date d'inscription : 25/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

La sexualité des mineurs - Page 9 Empty Re: La sexualité des mineurs

Message par mirage Mar 2 Juil 2013 - 2:36

bien dit

en restant sur les mineurs, la première "expérience sexuelle" s'est soldée par un échec: moi 14 et elle 13 bon.
partis faire un tour dans la végétation, et comme a mon habitude tout ce que je voulais, c’était profiter de ses attributs, euh...avec les mains et un peu tout le corps (on faisait que ça d'ailleurs, parler ? quel intérêt ? rire )
bref tout naturellement (au bout d'un ou deux mois quand même ) cette fois ci m'est passé par la tête une idée bien saugrenue.....a laquelle bizarrement je n'avais pas tellement pensé jusqu’à présent. (sans rire pette de rire )
j'ai enlevé ce qui pouvait gêner, je l'ai mise sur le départ, et j'ai commencé a vouloir rentrer. bon. j'avais tout sous les yeux, ça faisait une heure qu'on s'usait la salive, mais croyez le ou non, ben "ça" voulait pas rentrer rire. j'ai cherché, j'ai pas forcé non plus, mais j'étais un peu perplexe dubitatif  

ça m'a pas traumatisé non plus, mais j'ai pas recommencé le lendemain.
et puis.... il y avait la CIA jamais très loin.
"Rhhhhhhhhhhaaaaaaaaaaaaaa   !!! mais laissez nous tranquilles mdrrrrrrrrrrrr



d'ailleurs je viens d'y penser: pas une seule seconde ne m'est venu a l'esprit une quelconque histoire de préservatif. j'en avais surement entendu parler, même "prévenu", mais j'étais a 100 000 lieues de cette histoire. déjà le rapport je l'ai tenté sans vraiment de "préméditation", presque par curiosité....alors.... si j'avais réussi et que ma tendre de l'époque était tombée enceinte a 13 ans ??? peut être que c'est pour ça entre autre que l'on était "fliqués". mais résultat.....mieux aurait t il fallu me passer une capote en me disant de la garder sur moi et de m'en servir le moment venu, avec de la chance j'aurais fait le rapprochement.....................................

quand tu reviendras tu me diras ce que t'en pense CDL
mirage
mirage
Seigneur de la Métaphysique

Autre / Ne pas divulguer Nombre de messages : 6682
Localisation : Par GPS c'est pratique
Identité métaphysique : Sceptique
Humeur : Egale
Date d'inscription : 18/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

La sexualité des mineurs - Page 9 Empty Re: La sexualité des mineurs

Message par gaston21 Mar 2 Juil 2013 - 18:05

Nous, les vieux, on finit par ne plus rien y comprendre...Internet et ses images accessibles pratiquement à tout âge; des parents moins coincés que les nôtres à notre époque, des cours d'éducation sexuelle...Et avec ça, des cris d'orfraie quand un mineur commence sa formation pratique avant l'âge...
Dans ma campagne franc-comtoise, à l'automne, nous gardions les vaches dans les communaux, bergers et bergères.
Et les bergères n'étaient pas aussi sages que Jeanne d'Arc...Nous faisions très vite nos premiers pas dans l'apprentissage , bien avant d'ailleurs de pouvoir jouer efficacement à papa-maman ...C'est ainsi que ma pauvre mère m'a trouvé un jour dans le fenil avec ma Jeannette...Elle était montée sans bruit à l'échelle et nous a découvert très occupés..Très croyante, ça a été le choc de sa vie...
" J'aurais préféré te voir mort! " , qu'elle m'a dit...Ca fait déb...
N'empêche que ma Jeannette, j'y pense souvent! Elle a pourtant mal tourné...Inspectrice des impôts...
gaston21
gaston21
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6875
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : ricanante
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

La sexualité des mineurs - Page 9 Empty Re: La sexualité des mineurs

Message par M'enfin Mar 2 Juil 2013 - 18:39

Quand j'étais mineur, j'étais jaloux de l'acteur qui embrassais l'actrice comme si elle avait été à moi au point où j'en avais mal. Je n'ai touché à mon premier sein qu'à 16 ans, et fait la totale qu'à 18. Cet instinct est complètement déraisonnable, avouons-le!
M'enfin
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

La sexualité des mineurs - Page 9 Empty Re: La sexualité des mineurs

Message par mirage Mar 2 Juil 2013 - 18:42

soyons déraisonnables parfois rire 
mirage
mirage
Seigneur de la Métaphysique

Autre / Ne pas divulguer Nombre de messages : 6682
Localisation : Par GPS c'est pratique
Identité métaphysique : Sceptique
Humeur : Egale
Date d'inscription : 18/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

La sexualité des mineurs - Page 9 Empty Re: La sexualité des mineurs

Message par M'enfin Mar 2 Juil 2013 - 19:00

Ces jours-ci, quand je veux être déraisonnable, je laisse mon ordi et je vais faire une ballade dans la nature, que je trouve incroyablement déraisonnable dans toute sa diversité et toute sa splendeur. Oui la vie est déraisonnable, et la reproduction humaine aussi il va de soi, mais je n'ai jamais pu m'empêcher d'être raisonnable dans ce que j'entreprenais, et je crois que c'est justement à cause de ma nature. La nature humaine se croit artificielle, mais elle est assurément aussi naturelle que toute autre, donc fondamentalement déraisonnable! sourire 
M'enfin
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

La sexualité des mineurs - Page 9 Empty Re: La sexualité des mineurs

Message par stana Mar 2 Juil 2013 - 19:27

Hihi!Je ne sais plus où j'en ai parlé,mais moi aussi j'ai eu ma première expèrience sexuelle à 16 ans.Je marchais,une nuit,dans mon village;c'était l'été et jaimais beaucoup ça.J'ètais en nuisette mais je ne pensais pas à mal...je me suis quant même cachée derrière un tas de bois quant j'ai entendu un vélo s'approcher.Hé bien,j'avais été repèrée lol!En fait il s'agissait d'un garçon de mon age,ancien camarade de classe.Bref on a causé,et il a fini par me demander:"Tu veux faire l'amour?"Au début c'était non,et puis j'ai fini par me laisser convaincre.Bon de fil en aiguille,on a connu notre"première fois"dans l'herbe,derrière ce tas de bois,oui très champêtre MDR On a pas mal tatonné,d'ailleurs à un moment donné il croyait qu'il m'avait pénétrée-il ne connaissait vraiment rien-alors qu'en fait non...au bout du compte c'est moi qui l'ai"guidé".c'était très désagréable-enfin pour moi lol-mais à présent j'y pense avec attendrissement.
Quant on parle de la sexualité des mineurs,ce qui me choque ce n'est pas leur précocité-et encore qu'est-ce-que ça veut dire???-mais les adultes,parfois beaucoup plus âgés,qui peuvent en profiter.Même si la première fois n'est pas toujours terrible,je trouve qu'il vaut mieux que ça commence avec quelqu'un de notre age,sauf exception.
stana
stana
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 7810
Localisation : Epinal, Vosges
Identité métaphysique : sataniste pratiquante
Humeur : mystique, aux portes de la perception
Date d'inscription : 25/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

La sexualité des mineurs - Page 9 Empty Re: La sexualité des mineurs

Message par mirage Dim 7 Juil 2013 - 0:44

tiens, encore un souvenir qui remonte:
en primaire (CM2 probablement ) j'ai touché les seins d'une fille, en primaire également (sur a 95% de les avoir toucher, sur a 100% de m’être retrouvé dans cette situation), et je parle bien de vrais seins avec soutien gorge il me semble.
je me rappelle pas y avoir trouvé grand intérêt.
-moins que quand je "jouais au docteur" bien avant-
étais-ce "purement" sexuel ? pour moi ça m'étonnerait, pour elle j'en sais rien.
avais-je besoin d’être "éduqué sexuellement" a cet age la ? j'y vois pas l’intérêt.
mais quand tu commence a être pubère...........
mirage
mirage
Seigneur de la Métaphysique

Autre / Ne pas divulguer Nombre de messages : 6682
Localisation : Par GPS c'est pratique
Identité métaphysique : Sceptique
Humeur : Egale
Date d'inscription : 18/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

La sexualité des mineurs - Page 9 Empty Re: La sexualité des mineurs

Message par stana Jeu 11 Juil 2013 - 19:35

Quelques infos^^

Extraits d'un magazine auquel,je suis abonnée,conçernant notament la sexualité des mineurs:l'avi des pros^^

BAISER(dans le sens d'"embrasser LOL)
Le premier baiser"avec la langue"est donné à 14 ans et 1 mois chez les filles et 14 ans et 6 mois chez les garçons.Un souvenir mémorable pour 99%des personnes interrogées;Les carresses viendront après,en moyenne.Et le premier rapport sexuel avec pénétration deux ou trois ans après."Cette longue période d'amitié amoureuse,de baisers-carresses,permet d'apprivoiser le contact avec l'autre,d'apprendre à séduire,à s'aimer et à se quitter",observe le docteur Sylvain Mimoun,gynécologue et specialiste de la sexualité.

FANTASMES
Ils se dévelloppent au cours de l'adolescence,période marquée par le rafinement de lla pensée abstraite et symbolique,la montée des hormones et du désir sexuel.C'est donc un signe de bonne santé.Mais attention,précisent les specialistes,l'activité fantasmatique évolue selon un rythme propre à chacun,influencé par l'entrée dans la puberté,l'éducation,son histoire de vie,ses croyances et ses valeurs.Les fantasmes sexuels apparaissent entre 11 et 13 ans et seraient assez flous:les filles sont plutôt axées vers l'acceuil et le reçevoir(carresses,soumission...)les garçons vers la puissance et la possession(multipartenariat,femmes plus agées,visions centrées sur leur pénis...)Seule réticence,les images pornographiques,les publicités et films évoquant une sexualité sans limite."Ces images,crues,nuisent à leur créativité,déplore le docteur Philippe Brenot,psychiatre et sexologue.Pour parvenir à l'excitation,les jeunes sont tentés de faire appel à des stimulis visuels préfabriqués plutôt que de s'inventer des fantasmes."

INTERDITS:
Longtemps,en Europe,l'Eglise,puis les médecins se sont liguées pour dénoncer des"plaisirs inutiles",autrement dit toutes les pratiques sexuelles n'ayant pas pour but la procréation:masturbation,sodomie,fellation,cunilingus,homosexualité."Aujourd'hui,en France,presque toutes les pratiques sexuelles entre adultes consentants sont autorisées,souligne le docteur Benoît.Les seules"restrictions"sont définies par la loi,ce qui n'empêche pas certains films X de les bafouer."Ce contexte de plus en plus permissif est-il un progrès pour l'épanouissement des jeunes?Selon les psychanalystes,la sexualité ne se donne pas.C'est une conquète qui s'arrache.

NORMES
Quelles que soient les èpoques,la socièté valorise certaines normes qui contribue à modeler les comportements sexuels.Autrefois édictées par l'Eglise,l'Etat,l'école et la famille,elles sont aujourd'hui grandement véhiculées par les médias,la publicité,les clips,la téléréalité et internet."Chacun se rèfére à ce qu'il lit,voit et entend,mais aussi aux anquètes et aux statistiques,commente Yaëlle Amsellem-Mainguy,chargée de recherches à l'Institut national de la jeunesse et de l'éducation populaire.Ce qui rassure ou angoisse.De nouvelles règles apparaissent:elles ne sont pas ètrangères à l'arrivée massive de la pornographie dans les foyers.""Le porno est malheureusement devenu le seul outil d'éducation à la sexualité,déploure le docteur Benoît.Elle ne s'exerce plus dans le cadre du respect et de la découverte de l'autre,mais de façon solitaire,dans un objectif masturbatoire."
(sur ce coup-là entièrement d'accord^^)

PORNOGRAPHIE
Selon l'Afpssu,on dénombre environ 7 millions de sites pornographiques sur le web!Un tiers des consommateurs sont des ados,dont 75%ont moins de 12ans.Ils ne se rendent pas compte que le"porno"caricature,impose des normes,véhicule des clichés sexistes,valorisent la notion de performance et désinforment.Réduite à une technique,la sexualité pornographique perd sa dimention affective et relationnelle.Selon le psychiatre canadien Norman Doidge,ces images explicites renforcent le lien entre le stimulis visuel et l'excitation sexuel,et modifient le cerveau."Ces jeunes inexprèrimentés seraient amenés,selon le médecin,à porter un regard désabusé sur les garçons et les filles ou à avoir des attentes irréalisables;Un avi nuancé par Hélène Romano,docteur en psychopathologie:"Les études attestent que ce n'est pas la vision de ces images qui conduit à des pratiques sexuelles transgessives,mais ce que le jeune peut en faire:fait-il la part des faits entre fiction et réalité?A-t-il des ressources psycho-affectives et éducatives qui lui permettent le respect de soi,des autres et de la loi?Si oui,il dépassera cette excpèrience."
stana
stana
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 7810
Localisation : Epinal, Vosges
Identité métaphysique : sataniste pratiquante
Humeur : mystique, aux portes de la perception
Date d'inscription : 25/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

La sexualité des mineurs - Page 9 Empty Re: La sexualité des mineurs

Message par M'enfin Jeu 11 Juil 2013 - 19:56

Tout ça pour justifier un acte exclusivement reproductif, et que personne ne ferait s'il n'y avait pas ce plaisir irrépressible à la clef.
M'enfin
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

La sexualité des mineurs - Page 9 Empty Re: La sexualité des mineurs

Message par stana Jeu 11 Juil 2013 - 19:58

lol comme je tappe tout à la main,j'ai interrompu au risque de tout perdre par erreur de manipulation:quant ça arrive c'est trop rageant^^Enfin bref je termine:

PREMIERE FOIS
Les filles rattrappent aujourd'hui les garçons,leur"première fois"ayant eu lieu en moyenne à 17 ans et 6 mois(20 ans et 6 mois en 1956)et à 17 ans et deux mois pour les garçons(18 ans et 8 mois en 1956)Ce qui motive le passage à l'acte?L'amour et la tendresse pour 43,3% des filles et 20,2% des garçons,le désir pour 25,6% des filles,et 43,7 des garçons,et l'envie de faire plaisir à son partenaire pour 4,4% des filles et 1,3% des garçons.

HOMOSEXUALITE
"De nombreux adolescents passent par une phase homo-érotisme"leur permettant d'apprivoiser leur sexualité avec un proche du même sexe,avec un"semblable"qui ne leur fait pas peur.Cela n'est pas à proprement parler de l'homosexualité,c'est une étape,non systèmathique.Si les excpèriences homosexuelles(baisers,carresses...)ne sont pas rares,c'est aussi parce-que le regard des jeunes sur l'homosexualité a évolué progressivement au cours des 20 dernières années,note l'enquète menée conjointement par l'Iserm et l'Ined.Mais seul 0,4% des femmes et 1,4% des hommes ont eu leur premier rapport sexuel avec une personne du même sexe.

ORGASME
L'age moyen du premier orgasme est de 17 ans,rapporte l'enquète du docteur Benoît."Mais,dans la mesure où le premier rapport a été orgasmique pour seulement 6% des filles,contre 76% des garçons,cela signifie que certains ont eu un premier orgasme avant ou après le rapport.Contrairement aux garçons qui découvrent le plaisir,puis l'orgasme au moment des erections dans la petite enfance,puis au début de la puberté,apprivoiser l'éducation sexuelle et les manifestations orgasmiques chez les femmes,car l'accès à leur zone génitale est moins évident.La masturbation féminine est en cela l'élément clé de cet apprentissage.
stana
stana
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 7810
Localisation : Epinal, Vosges
Identité métaphysique : sataniste pratiquante
Humeur : mystique, aux portes de la perception
Date d'inscription : 25/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

La sexualité des mineurs - Page 9 Empty Re: La sexualité des mineurs

Message par M'enfin Jeu 11 Juil 2013 - 20:13

stana a écrit:(à force de voir du porno....) Ces jeunes inexprèrimentés seraient amenés,selon le médecin,à porter un regard désabusé sur les garçons et les filles ou à avoir des attentes irréalisables;
Au moins, ils voient ce que tout le monde fait mais essaie de leur cacher, et soi disant pour leur bien en plus, quelle hypocrisie quand même, non?
Les études attestent que ce n'est pas la vision de ces images qui conduit (les jeunes) à des pratiques sexuelles transgessives,
Je ne savais pas qu'il y avait des pratiques sexuelles transgressives, quelles sont-elles?
M'enfin
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

La sexualité des mineurs - Page 9 Empty Re: La sexualité des mineurs

Message par stana Jeu 11 Juil 2013 - 20:17

Oui je connais ton point de vue m'enfin,no souçi.Je pense qu'il y a de ça mais pas uniquement;tu connais aussi le mien,donc je ne vais pas y revenir LOL encore une fois,chacun doit vivre les choses à sa manière,ce qui importe est d'être bien èpanoui.N'empêche:ceux qui disent que la pornographie pure et dure dans l'age le plus tendre nuit au côté affectif,là je suis plutôt d'accord.

Hihi!Oui j'en ai entendu parlé de nombreuses fois que le premier rapport,c'est vers 17 ans...lol!c'est probablement vrai en général,bien que beaucoup d'ados ayant entre 12 et 15 ans disent qsue la norme,c'est à leur age,ce qu'ils ont vécu sois-disant.Beaucoup de gosses de 12/13 ans sont complexés parce-qu'ils pensent être de très rares vierges.
J'ai connu ce désarroi:on me manifestais de la pitié parce-que j'ètais"pucelle"à 16 ans.Il ne faut pas s'étonner,dans ces circonstances,qu'on se donne au premier venu,uniquement pour être"normale".On pense peut-être qu'on est une femme ou un homme une fois qu'on"l'a fait"?...Hélas c'est dans l'air du temps,alors qu'il n'y a aucun rapport.C'est une illusion.
On pense que la plupart des jeunes adolescents ont déja eu des relations intimes,alors que beaucoup se vantent auprès de leurs camarades èpatés MDR
Que personne ne pense que je prêche l'abstinence:loin de là,ce serait vraiment contradictoire vis-à-vis de mes convictions^^non je pense juste que la"première fois" et plus tard les rapports sexuels ne devraient pas être gâchés à ce point quoi.

C'est une erreur de culpabiliser les jeunes niveau sexualité.Ce n'est pas plus constructif que l'excès inverse.A quant le juste milieu????
Si on culpabilise le gosse,il voudra transgresser.

Il y a une certaine ècole,en Amérique,où l'on donne une éducation sexuelle complètement faussée aux èléves,dans le but de leur éviter"la fornication".Exemple:
-On leur affirme que le VIH peut être transmis par la transpiration-lorsque deux corps nus mèlent leurs sueurs
-que le preservatif est les trois quarts du temps inefficace
-qu'une femme qui se fait avoreter se suicide les trois quarts du temps aussi
-qu'un embryon pense.

Je n'ose pas imaginer la réaction de ces gamins quant ils apprennent qu'on leur a menti...ce doit être pire encore!!!





stana
stana
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 7810
Localisation : Epinal, Vosges
Identité métaphysique : sataniste pratiquante
Humeur : mystique, aux portes de la perception
Date d'inscription : 25/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Page 9 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum