Les maux de nos sociétés...

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Aller en bas

Quels sont les maux de nos sociétés ?

Les maux de nos sociétés... - Page 3 Vote_lcap7%Les maux de nos sociétés... - Page 3 Vote_rcap 7% 
[ 9 ]
Les maux de nos sociétés... - Page 3 Vote_lcap11%Les maux de nos sociétés... - Page 3 Vote_rcap 11% 
[ 15 ]
Les maux de nos sociétés... - Page 3 Vote_lcap7%Les maux de nos sociétés... - Page 3 Vote_rcap 7% 
[ 9 ]
Les maux de nos sociétés... - Page 3 Vote_lcap4%Les maux de nos sociétés... - Page 3 Vote_rcap 4% 
[ 6 ]
Les maux de nos sociétés... - Page 3 Vote_lcap7%Les maux de nos sociétés... - Page 3 Vote_rcap 7% 
[ 9 ]
Les maux de nos sociétés... - Page 3 Vote_lcap7%Les maux de nos sociétés... - Page 3 Vote_rcap 7% 
[ 10 ]
Les maux de nos sociétés... - Page 3 Vote_lcap2%Les maux de nos sociétés... - Page 3 Vote_rcap 2% 
[ 3 ]
Les maux de nos sociétés... - Page 3 Vote_lcap10%Les maux de nos sociétés... - Page 3 Vote_rcap 10% 
[ 14 ]
Les maux de nos sociétés... - Page 3 Vote_lcap8%Les maux de nos sociétés... - Page 3 Vote_rcap 8% 
[ 11 ]
Les maux de nos sociétés... - Page 3 Vote_lcap8%Les maux de nos sociétés... - Page 3 Vote_rcap 8% 
[ 11 ]
Les maux de nos sociétés... - Page 3 Vote_lcap6%Les maux de nos sociétés... - Page 3 Vote_rcap 6% 
[ 8 ]
Les maux de nos sociétés... - Page 3 Vote_lcap6%Les maux de nos sociétés... - Page 3 Vote_rcap 6% 
[ 8 ]
Les maux de nos sociétés... - Page 3 Vote_lcap9%Les maux de nos sociétés... - Page 3 Vote_rcap 9% 
[ 13 ]
Les maux de nos sociétés... - Page 3 Vote_lcap2%Les maux de nos sociétés... - Page 3 Vote_rcap 2% 
[ 3 ]
Les maux de nos sociétés... - Page 3 Vote_lcap6%Les maux de nos sociétés... - Page 3 Vote_rcap 6% 
[ 8 ]
 
Total des votes : 137

Les maux de nos sociétés... - Page 3 Empty Re: Les maux de nos sociétés...

Message par casimir le Mar 17 Juil 2012 - 9:32

Un autre, en germe depuis longtemps, qui s'annonce pour demain.
La "solution" à tous les maux.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Transhumanisme
casimir
casimir
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2138
Localisation : dans la forêt
Identité métaphysique : la même
Humeur : ni plus ni moins
Date d'inscription : 14/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Les maux de nos sociétés... - Page 3 Empty Re: Les maux de nos sociétés...

Message par Geveil le Mar 17 Juil 2012 - 10:21

L'accoutumance.
Geveil
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Les maux de nos sociétés... - Page 3 Empty Re: Les maux de nos sociétés...

Message par Nuage le Mar 17 Juil 2012 - 10:43

heuuu "l'accoutumance", je crois que tu devrais développer Geveil.
Nuage
Nuage
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4598
Localisation : Sud-Est de la France
Identité métaphysique : La mienne
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Les maux de nos sociétés... - Page 3 Empty Re: Les maux de nos sociétés...

Message par Invité le Mer 1 Aoû 2012 - 19:00

Hello,me revoilà,j'ai besoin de faire une confession virtuelle en public.J'aime les hommes(le sexe masculin).Toutefois,je me souviens,en 5e ou 4e,avoir été attirée par la nuque d'une élève de ma classe.Il fallait que je regarde son cou.Non pas qu'il était beau et que j'en étais jalouse,mais le fait de regarder cette nuque me procurait une émotion particulière.Cela me revient à la mémoire seulement maintenant.Mais j'aime les hommes,j'ai imaginé faire vous devinez quoi avec beaucoup d'hommes au cours de ma vie(pas tous en même temps..).Seulement,voilà,les hommes,...Dans un forum catho,on a ouvert un sujet sur la sexualité des handicapés mentaux!je me retiens de toutes mes forces au maximum pour ne pas ouvrir dans le forum en question un sujet sur l'assistance sexuelle des handicapés physiques et la masturbation des personnes handicapées physiques...Il y en a plein qui se masturbent,cela va de soi,mais c'est un sujet tabou..Si on est handicapé physique,on doit avoir toute sa tête pour compenser ce handicap,donc on doit pouvoir contrôler son sexe..source de plaisir.Est-ce interdit de compenser ses défaillances physiques par du plaisir sexuel?On parle bien de "compensation"à propos des personnes handicapées!Je m'éloigne de mon sujet.J'ai un problème de fuites et de moisissures dans mon appart depuis quelques jours et cela ne vient pas de chez moi,mais d'un voisin absent et personne n'a ses clefs et ses coordonnées..J'ai téléphoné un peu partout.De nouveau un coup de fil ce matin à un des gardiens:"çà commence à sentir le moisi.Et si je ne peux plus respirer?"Sa réponse="on vous mettra à l'hôpital" et il raccroche brutalement.En principe,il est sympa.Cela m'a rendu furax!Le machisme masculin.Les mecs ont besoin de se sentir forts en écrasant les plus faibles(pour le pb de l'euthanasie,je suis sûre que c'est un pb de "mec dominant",on rencontre beaucoup d'hommes dans l'Eglise et le corps médical..En fin de vie,on est "vulnérable".Le fort écrase le faible de façon hypocrite et perverse).Donc je me décide à aller sonner chez une voisine en-dessous(que je ne connaîs pas-impersonnalité oblige)pour voir s'il y a des fuites chez elle et si on peut faire quelque chose ensemble(pour la fuite).Elle découvre que je suis handicapée,je découvre qu'elle est étrangère.On parle un peu..elle a 4 grands ados chez elle..elle retrousse sa manche pour me montrer un énorme bleu violet.Selon elle,c'est un de ses enfants qui lui a fait çà.Un très gros bleu.Elle va vérifier si tout est sec chez elle.Un tour de tournevis et elle découvre une fuite minuscule,de l'eau sur ses doigts.On monte chez moi pour voir les dégâts.Elle est affolée,elle a peur pour son appart,on descend toutes les deux pour voir le collègue du gardien qui m'a raccroché au nez ce matin.On discute=soit couper l'eau de l'immeuble soit défoncer la porte pour réparer la fuite(mais c'est interdit sauf en cas de feu ! )et j'apprends avec stupeur que le gardien peut couper l'eau pour la salle de bains seulement et pour quelques étages seulement et pas tout l'immeuble !Et uniquement l'eau chaude et pas l'eau froide !
Le machisme masculin.Si je n'étais pas allée sonner chez la voisine..Je m'excuse pour mes longueur.Deux maux de la société=le sexe masculin par rapport à ce qui l'entoure et les relations ambigües entre voisins..Et je vous redis que pour l'euthanasie,c'est une histoire de mec dominant.Heureusement,je n'ai pas trop de problèmes avec JC,quoique.. sourire

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les maux de nos sociétés... - Page 3 Empty Re: Les maux de nos sociétés...

Message par Geveil le Mer 1 Aoû 2012 - 20:28

Nuage a écrit:heuuu "l'accoutumance", je crois que tu devrais développer Geveil.
Soit !


UNE DES CAUSES DU CONSéMURISME: L' ACCOUTUMANCE,

Introduction: Notre société occidentale est en crise. Les partisans du libéralisme sans frein sont convaincus qu’elle n’est que passagère et que par une main invisible, tout finit pas s'équilibrer, et que grâce à elle, le niveau de vie augmentera. A supposer qu’ils aient raison, le niveau de vie est-il un étalon du bonheur de vivre? Cela semble vrai pour les nantis, pendant la période de développement du capitalisme, il est vrai que la rationalisation de la production et la technique, mécanisation, chimie, biologie, ont mis fin aux famines et aux épidémies. Cependant, l’avoir et le paraître de la classe bourgeoise ne mettent-il pas un masque de sourire sur la misère affective de cette classe ?

Sommaire: Bien des auteurs ont analysé la naissance du capitalisme, Max Weber, qui l’attribue à l’éthique protestante, Marx, bien sûr, à la transformation des moyens de production . Mais je pense que ce ne sont là que des terrains favorables à sa naissance et qu’il existe une raison quasiment physiologique, c'est " l'accoutumance" ou habituation.

Tout être vivant est doté d'un instinct d'exploration. C'est grâce à lui qu'il se procure nourriture, abri et sexe.
Mais une fois les besoins vitaux satisfaits, l'instinct subsiste et pousse les êtres vivants à explorer . On peut le constater chez les singes, mais on a pu le constater aussi chez des insectes comme les blattes. Il existe même, chez l’homme des besoins aussi exigeants que la faim, la soif, ce sont des besoins tels que celui de reconnaissance sociale. Autrement dit, pour reprendre une phrase célèbre, l'homme ne se nourrit pas que de pain. Il a besoin de se sentir vivre et pour se sentir vivre, il a besoin de sensations, d'émotions, d'idées. Se sentir vivre, c'est être conscient de vivre.

Or il existe un phénomène nommé accoutumance ( Ou habituation ).
Exemples:
Vous changez de logement, donc sensations nouvelles dont vous êtes conscient jusqu’à accoutumance à votre nouvel environnement sonore.
Une ambulance passe, la sirène retentit, variant en intensité et en fréquence, vous prenez conscience de son passage mais si cela persistait du matin au soir et du soir au matin vous finiriez par ne plus y prêter attention, vous vous habitueriez.
Vous entrez dans une pièce odorante; l’odeur peut vous séduire ou vous incommoder, mais au bout d’un certain temps vous ne sentez plus rien, c’est l’accoutumance. Pour maintenir la sensation odorante, il faut augmenter les doses de gaz odorant dans la pièce.
Vous prenez l’autoroute, vous accélérer, vous éprouvez une sensation de vitesse, mais ne pouvant dépasser le 130, vous vous accoutumez à cette vitesse constante et bientôt, vous ne la ressentez plus d’où la tendance à accélérer et à dépasser les vitesses autorisées.1
Le tic-tac de votre pendule s’arrête, vous vous réveillez et en prenez conscience. Notez bien cette remarque car dans les exemples précédents, c’est par l’apport de sensations que vous restez vigilant, alors que dans cet exemple, c’est la disparition d’une sensation qui vous rend conscient, et je reviendrai dessus tout à l'heure.
Les exemples précédents relatent un changement dans notre environnement, changement dépendant ou non de notre volonté. Le passage d’une ambulance ne dépend pas de notre volonté, mais le changement de logement peut nécessiter une activité d’exploration.
Certaines sensations sont liées aux mouvements de notre physiologie, sensations dont nous ne sommes habituellement pas conscients car nous y sommes accoutumés, comme la respiration, la digestion ou les battements du cœur. Mais des variations de ces sensations peuvent provoquer des états de conscience, par exemple, on peut prendre conscience des battements du coeur lorsqu’il accélère. Il est intéressant de noter que moyennant un peu d’entraînement, on peut prendre conscience des battements cardiaques même lorsque leur fréquence est constante, mais ce n’est possible que parce qu’il s’agit de battements. On peut contrôler sa respiration, et donc en être conscient. Respirer à plein poumon, c'est une façon de se sentir vivre.

Nous voyons donc que l’exploration ne concerne pas que notre environnement mais qu’elle peut s’appliquer à nous mêmes et donc que la conscience de vivre qui en résulte peut provenir aussi bien de l'exploration de l'environnement que de notre intimité.
En résumé, on constate que lorsqu’une sensation se répète régulièrement, il y a accoutumance autrement dit, l’homme en perd conscience.

Les sensations sont provoquées par des stimuli tels que l’impact de photons sur la rétine pour les sensations visuelles, des molécules sur la peau pour le toucher, la chaleur, des molécules d’air sur le tympan pour l’ouïe, etc. En ce qui concerne les émotions, les sentiments, les pensées, ce sont des ensembles de stimuli qui les provoquent, par exemple la vue d’un animal agressif provoque la peur, celle d’un ami la sympathie, la lecture d’un livre stimule les émotions ou la pensée, etc.
Nous avons vu que les stimuli perdent de leur puissance du fait de l'accoutumance.
Alors, pour continuer à se sentir vivre, l’homme a alors le choix entre plusieurs possibilités:

1- Il peut augmenter le nombre et l’intensité des stimuli, ce qui conduit à notre société consumériste et de gaspillage.
Dans notre société dite de consommation, on mange plus, des mets plus variés, dans les discothèques, le son est toujours plus fort, assorti de flash éblouissants, les tenues de plus en plus tapageuses, mèches de cheveux vertes, rouge vif, la télé nous assomme de clips étourdissants et de films de violence, d’horreur, les véhicules de sport ou de transport vont toujours plus vite. Vous avez pu constater que pour répondre à l'accoutumance, les producteurs de biens de consommation mettent en rayon une variété infinie de présentation de produits qui sont en fait tous les mêmes.
Mais augmenter le nombre et l'intensité des stimuli mène à une impasse à cause de l’accoutumance . Cette remarque est valable pour tout: la boisson, le tabac, les drogues, la danse, la musique. Quand le haschisch ne suffit plus on passe à des drogues plus fortes, dans les discothèques on augmente le niveau sonore et le rythme jusqu’aux limites du supportable et au delà même puisqu’on sait maintenant que les habitués des boites de nuit deviennent sourds. A la télé on nous abrutit de clips étourdissants, de films d'horreur, maelström de bruits et d’images. Cela est valable aussi pour la fringale d’achat, dans l'habillement, par exemple, les vêtements qu'on a portés deux trois fois ne se comptent plus, le phénomène de mode, amplifié par les média, poussant bien sûr à la consommation.
Ce mode de vie conduit à la mort, mort individuelle, non seulement car on atteint des limites biologiques (embonpoint, maladies cardio-vasculaires, overdoses, cirrhoses, accidents de la route) mais aussi mort sociale, en conduisant à l'individualisme forcené, destruction du lien social et enfin mort planétaire, parce que pour produire toutes ces excitations à une population toujours plus nombreuse, on a besoin d’énergie et qu’on épuise les ressources naturelles de la planète, sans parler de la pollution. Le pire c’est qu’il conduit à la mort sans même qu’on soit passé par le bonheur, car chez ceux qui le pratiquent, le sentiment de vide subsiste et les pousse parfois au suicide.

2- Il peut choisir la vie à haut risque: pour cela, nous avons la guerre, les sports de l’extrême, l’exploration de terres vierges et la spéculation financière. Ce n'est pas là le consumérisme passif induit par notre société marchande et ses serviteurs médiatiques, il sert pourtant le capitalisme financier.
La guerre, c’est évident. Les sports de l’extrême sont récupérés pour servir de spectacle à la foule ( Cf. les jeux dans l’empire romain ).
Je pense à un jeu de rôle relaté par Bernard Marris dans son “ Anti-manuel d’économie”, si chacun joue la solidarité dans ce jeu, il est assuré de gagner un” salaire” à la fin du jeu, mais si un joueur décide de jouer perso, il peut rafler toutes les mises et se retrouver riche, les autres joueurs étant alors dépouillés, mais bien sûr il peut aussi tout perdre. Alors, que jouer, la solidarité ou perso ? Le choix du deuxième cas est sans doute producteur d’adrénaline, quel pied quand on gagne ! Mais à l’échelle de la finance internationale, c’est un jeu mortel pour la société, c’est bien ce que nous expérimentons en ce moment. C’est ce jeu qui conduit à aller toujours plus vite, dans les transports que dans la communication; il faut être le premier arrivé pour arracher un marché, les traders sont soumis à un stress permanent. Mais ils aiment cela, c’est une source d’adrénaline.
On voit bien là, la course à l'augmentation du nombre et de l'intensité des stimuli.
Cette course permanente est dénoncée avec le talent qu’on lui connaît par Raymond Devos dans son sketch “ Mais où courent-ils ?” .

3- Le jeu:
Par Roger Caillois
Alea
Agôn: la compétition
Minicry: jeux de rôle, déguisement
Ininx: l'étourdissement.
Un autre moyen de se procurer des stimuli intenses et nouveaux est le jeu pathologique. Il apporte des stimuli puissants car dans le jeu il y a compétition, fut-elle avec soi-même, pour améliorer ses performances. Mais il n'y a pas beaucoup de nouveauté dans les stimuli qu'il procure. Quand par exemple, on maîtrise le poker, seuls les partenaires peuvent changer mais les règles ne changent pas. Il en résulte que le joueur prend de plus en plus de risques et mise de plus en plus pour augmenter l'intensité des émotions. Il est clair que boursicoter est un jeu, le capitalisme joue au Monopoly avec le monde. Je ne dis pas qu'il y a de nombreuses motivations aux jeux, mais la recherche de stimuli pour échapper à l'accoutumance, à l'ennui, en est une.

4- L’ épicurisme : Il est un autre moyen de maintenir le sentiment de vivre , voire de l’élever, c’est d’éduquer nos sens ce qui, à stimulus égal, permet de mieux ressentir. C’est ainsi qu’un œnologue, ayant éduqué son nez, éprouve beaucoup plus de plaisir à déguster un grand vin qu’un néophyte. Idem pour un mélomane capable de déceler le 1/16ème de ton à l’écoute de la musique, pour un critque d'art à la vue d’un tableau. Cette éducation peut avoir toutefois un inconvénient, si le vin, la musique ou l'œuvre d'art sont mauvais, les spécialistes en seront plus agressés que des néophytes.
Ceci est valable pour le registre des émotions. Dans l’état actuel des choses, on nous abreuve, pour qui veut bien les boire, de films d’horreur. Et comme il y a accoutumance, les réalisateurs en rajoutent toujours plus: “ la nuit des morts vivants”, “ massacre à la tronçonneuse, etc. . N’est-il pas préférable d’éduquer sa sensibilité, d’apprendre à lire un film et d’en tirer un maximum d’émotions en devenant cinéphile ?
Pour réapprendre la patience, ne faudrait-il pas prendre son temps, ce que nous avons perdu dans notre société chronophage. En effet, une autre façon d'augmenter l'intensité et la richesse des sensations, est d'apprendre à surseoir à la satisfactions de nos désirs. Manger, boire, faire l'amour sont dix fois meilleurs quand on a faim, soif ou quand la libido se fait pressante. Or, nous vivons dans une société qui répond au « tout, tout de suite » exigeante des enfants. Ce faisant elle ne favorise pas la maturité, car on le sait, les enfants se construisent en se mesurant à la résistance du réel, qu'il soit de la nature ou social.

Ceci dit, il existe des limites physiologiques et le vieillissement d’ où un affaiblissement des réponses aux stimuli d’où ennui, déprime et souhait de mort. Comment échapper à l’ennui, et maintenir le bonheur de vivre à niveau constant ?
Qu’est-ce qui est toujours nouveau et permet ainsi de renouveler en permanence les sensations, les émotions, les sentiments, la pensée et donc de maintenir son sentiment de vivre constant ou même de l’élever ?

5 La création- Chanter, danser, aimer, lutter permettent de se sentir vivre et surtout, surtout créer, créer par son travail, créer par le sport, la danse ou la musique, peindre, écrire, faire du théâtre. Il est bien évident que par définition, créer amène toujours du nouveau. Plus un être sera habile et entraîné, plus il créera dans le même intervalle de temps. Si l'accoutumance se manifeste, il est toujours possible de changer de champ de création, mais cela arrive rarement dans le domaine de la création, les grands romanciers, peintres, compositeurs, interprètes ont souvent créé jusqu’à leur mort. Les domaines où cela n’est pas possible, du fait du vieillissement, sont le sport, la danse et tout ce qui fait appel aux performances psychomotrices, encore que, dans ces domaines, les pratiquants puissent se contenter de moindres performances ou se faire professeurs ou entraîneurs et finalement ne cessent pas d’exercer leurs talents, mais sous une autre forme.
Un autre domaine où la nouveauté apparaît, c'est la recherche scientifique ou technique.
Il est clair qu’en créant, non seulement on multiplie les stimuli sensoriels, mais on éprouve des émotions, tantôt positives, quand on mène à bien une œuvre, un spectacle, un expérience scientifique et qu’on les partage, tantôt négatives quand on échoue, mais dans tous les cas, on se sent vivre.
Notre société encourage-t-elle la création ? En partie oui, dans la mode, l’ameublement, et même les arts, à condition que ce soit rentable, sujet à spéculation. Notre école, et en particulier dans le secondaire, encourage-t-elle la créativité? J'ai entendu Albert Jacquard dire que l’Ecole Polytechnique fait des imitateurs, pas des créateurs.

Geveil
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Les maux de nos sociétés... - Page 3 Empty Re: Les maux de nos sociétés...

Message par Nuage le Jeu 2 Aoû 2012 - 0:13

Les maux de la société, mais on est pourris de maux. Ne pas le voir, je ne sais pas comment on ne pourrait pas le voir.
Je frappe , je cogne, parce-que les murs se referment.
L'accoutumance, l'accoutumance aux maux de la société. Chacun essaye d'éclaircir de ses bras ce qu'il y a autour de lui, pour avoir des points fixes qui soient ce qui n'est pas des maux.

Les maux de la société, j'ai beau frapper, vouloir les fissurer, ils sont comme inébranlables.
Ils sont comme une gangrène qui dit de plus en plus que c'est son monde, sa société.
Les maux de la société, mais où est la société ? Il n'y a plus de société, juste des lambeaux.

Je suis dégoutée, dégoutée et fatiguée.
Je suis en colère, en colère après toute cette société.
Qui n'écoute rien, parce-que chacun dans son domaine ne peut rien faire.
Je ne comprends pas, je ne comprends pas pourquoi personne ne peut rien faire.
Isolé, ils se sont tous isolés.
Même les petits rassemblements sont isolés.
La société s'est construite et est arrivée, à un point où elle a construit ses propres murs,
Qui séparent chaque partie qui est mitoyenne.
Et ces murs, sont pris pour des liens.
Des liens qui ne sont pas parfaits, mais que chacun se contente, et dont chacun y trouve refuge.
Pour éclaircir de ses bras entre les murs.
Nuage
Nuage
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4598
Localisation : Sud-Est de la France
Identité métaphysique : La mienne
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Les maux de nos sociétés... - Page 3 Empty Re: Les maux de nos sociétés...

Message par Printemps le Jeu 2 Aoû 2012 - 10:44

Notre monde souffre du capitalisme, d'une croissance sans fin, mais surtout de l'absence de valeur, de l'amoralité des individus.

Printemps
Sorti de l'oeuf

Masculin Nombre de messages : 19
Localisation : Evian
Identité métaphysique : Printemps
Humeur : Neutre
Date d'inscription : 21/07/2012

Revenir en haut Aller en bas

Les maux de nos sociétés... - Page 3 Empty Re: Les maux de nos sociétés...

Message par Printemps le Jeu 2 Aoû 2012 - 10:47

L'individu perd également son essence mystique. C'est l'un des principaux problème des êtres humains considérés à l'échelle individuelle.

Printemps
Sorti de l'oeuf

Masculin Nombre de messages : 19
Localisation : Evian
Identité métaphysique : Printemps
Humeur : Neutre
Date d'inscription : 21/07/2012

Revenir en haut Aller en bas

Les maux de nos sociétés... - Page 3 Empty Re: Les maux de nos sociétés...

Message par Jipé le Jeu 2 Aoû 2012 - 10:50

Printemps a écrit:L'individu perd également son essence mystique. C'est l'un des principaux problème des êtres humains considérés à l'échelle individuelle.
L'humain n'a pas besoin du mystique pour avoir des valeurs, croire en une quelconque divinité est se leurrer, se déresponsabiliser.

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
Jipé
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 27045
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2019: Heureux comme en 2018 !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Les maux de nos sociétés... - Page 3 Empty Re: Les maux de nos sociétés...

Message par gaston21 le Jeu 2 Aoû 2012 - 11:10

Nuage, un seul remède, prendre tout à la rigolade; se dire qu'on n'est qu'un acteur dans une grande bouffonnerie, une farce énorme ! Ca aide!
Voilà ce que je reproche au Bouddhisme; la souffrance, la résignation, le Dharma , des vies qui se suivent avec toujours les mêmes perspectives..." Résigne-toi ! Tu vas en ch...! Mais tout au bout du bout, ça ira mieux !" . Le matin, tu te réveilles dans un grand éclat de rire ! S'il le faut tu te chatouilles sous les bras...et c'est parti ! Tu fais l'acteur, le comédien, le comique ! Ne rien prendre au sérieux, et surtout pas soi-même !
gaston21
gaston21
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6875
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : ricanante
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Les maux de nos sociétés... - Page 3 Empty Re: Les maux de nos sociétés...

Message par Geveil le Jeu 2 Aoû 2012 - 12:32

Gaston, tu as toujours les maux pour rire ! pette de rire
Geveil
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Les maux de nos sociétés... - Page 3 Empty Re: Les maux de nos sociétés...

Message par Nuage le Jeu 2 Aoû 2012 - 12:52

Ho je suis fendue en deux de rire. Une buche d'un côté, une buche de l'autre.

Couac est dans un bateau. Pouick est dans un autre bateau.
Couac à un trou dans son bateau. Pouick vient pour aider Pouack.
Que fait Pouick ?
Il fait un rapport qu'il entasse au fond de son bateau, donne un téléphone à Couac pour faire venir Pouick s'il y a toujours un trou dans son bateau, explique à Couac comment ramer parce-que lui ne bouche pas les trous.
La fabrique de bouchons de son côté, elle fabrique des rames, des téléphones, et du papier, qu'elle envoit directement à Couac par avion qui largue le paquet, afin de le transmettre à Pouick quand celui reviendra.
Pouick est très heureux il a rempli sa mission.
L'entreprise de bouchons est très heureuse car elle a fabriqué des bouchons : des rames, des téléphones et du papier, et les a envoyé en quantité suffisante pour les besoins de Pouick.

Une Grande comédie en effet.

Les maux de nos sociétés... - Page 3 41482711
Nuage
Nuage
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4598
Localisation : Sud-Est de la France
Identité métaphysique : La mienne
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Les maux de nos sociétés... - Page 3 Empty Re: Les maux de nos sociétés...

Message par Bean le Jeu 2 Aoû 2012 - 14:56

J'ai voté autre et je précise donc: La morosité, la tristesse, le désespoir par manque d'humour et d’auto-dérision.

gaston21 a écrit:Nuage, un seul remède, prendre tout à la rigolade; se dire qu'on n'est qu'un acteur dans une grande bouffonnerie, une farce énorme ! Ca aide!
Voilà ce que je reproche au Bouddhisme; la souffrance, la résignation, le Dharma , des vies qui se suivent avec toujours les mêmes perspectives..." Résigne-toi ! Tu vas en ch...! Mais tout au bout du bout, ça ira mieux !" . Le matin, tu te réveilles dans un grand éclat de rire ! S'il le faut tu te chatouilles sous les bras...et c'est parti ! Tu fais l'acteur, le comédien, le comique ! Ne rien prendre au sérieux, et surtout pas soi-même !
bravo Un bon fou-rire est largement plus profitable à notre organisme et à notre psychisme qu'une heure de méditation ou de prières.
Quand on aura jeté aux orties toutes ces philosophies et croyances qui nous préparent au néant ou à mourir bien trop vite, peut-être qu'enfin on reconsidérera le rire comme une philosophie positive à prendre au sérieux (mais pas trop!). sourire
Bean
Bean
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6965
Localisation : Bretagne
Identité métaphysique : Farceur
Humeur : Joyeux
Date d'inscription : 16/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Les maux de nos sociétés... - Page 3 Empty Re: Les maux de nos sociétés...

Message par Ling le Jeu 2 Aoû 2012 - 15:07

Comme si l'un empêchait l'autre. Si chacun sortait du pré carré de ses idées préconçues, beaucoup de maux évités. Mais visiblement, cela reste une utopie pure.

Ling
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 21694
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 09/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Les maux de nos sociétés... - Page 3 Empty Re: Les maux de nos sociétés...

Message par Bean le Jeu 2 Aoû 2012 - 16:07

Stirica a écrit:Comme si l'un empêchait l'autre. Si chacun sortait du pré carré de ses idées préconçues, beaucoup de maux évités. Mais visiblement, cela reste une utopie pure.
Les deux en même temps, c'est pas évident même si certains curés de campagne ont beaucoup d'humour ... sourire
Bean
Bean
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6965
Localisation : Bretagne
Identité métaphysique : Farceur
Humeur : Joyeux
Date d'inscription : 16/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Les maux de nos sociétés... - Page 3 Empty Re: Les maux de nos sociétés...

Message par _Matoll le Dim 5 Aoû 2012 - 1:30

gaston21 a écrit: Voilà ce que je reproche au Bouddhisme; la souffrance, la résignation, le Dharma , des vies qui se suivent avec toujours les mêmes perspectives..." Résigne-toi ! Tu vas en ch...! Mais tout au bout du bout, ça ira mieux !" . Le matin, tu te réveilles dans un grand éclat de rire ! S'il le faut tu te chatouilles sous les bras...et c'est parti ! Tu fais l'acteur, le comédien, le comique ! Ne rien prendre au sérieux, et surtout pas soi-même !

Loin de défendre le bouddhisme, on peut aussi reconnaître quelques vertus car certains messages sont portés sur un discours positif, avec un respect de la nature et le refus à l'idéologie matérialiste. Tout n'est pas sombre dans le bouddhisme, et ce qui ne plait pas, c'est simple, on est libre de ne pas y adhérer et de prendre ce qui est juste bon, si on le désire.

Bean a écrit:bravo Un bon fou-rire est largement plus profitable à notre organisme et à notre psychisme qu'une heure de méditation ou de prières.

L'un peut se compléter à l'autre : rien n'empêche de méditer et de consacrer aussi du temps pour le fou-rire.

Ce sera dans tous les cas bien mieux que regarder les idioties à la télévision comme les télé-réalités par exemple.

Quand on aura jeté aux orties toutes ces philosophies et croyances qui nous préparent au néant ou à mourir bien trop vite, peut-être qu'enfin on reconsidérera le rire comme une philosophie positive à prendre au sérieux (mais pas trop!). sourire

Je ne suis pas tout à fait d'accord avec ce qui est dit, car autant les croyances restent dans le subjectif de chacun, autant certaines philosophies ou méditations peuvent apporter du bon tant qu'elles sont des alliées vers le positif.

Quant au rire, je partage cet avis, mais je n'en ferais pas une exclusivité car elle peut se compléter avec d'autres philosophie de vie qui ne sont pas forcément à finalité négative et peuvent aussi contribuer à un certain bien-être.

_Matoll
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 943
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 16/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Les maux de nos sociétés... - Page 3 Empty Re: Les maux de nos sociétés...

Message par _Matoll le Dim 5 Aoû 2012 - 1:42

Je pense toutefois que le pire des fléaux, c'est le non respect par l'humain de son environnement.

Si à l'avenir, il n'y a pas un véritable changement de cap afin de faire passer comme priorité pour nos sociétés le respect de l'environnement, ce sera la sentence la plus sévère que la nature réservera à l'humanité, et celle-ci l'aura bien mérité.

L'humanité est capable de réaliser de grandes choses, mais est capable des pires âneries visibles sur la planète.

Comme le dit justement Yves Paccalet dans son livre, lorsque "l'humanité disparaîtra, bon débarras !"


_Matoll
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 943
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 16/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Les maux de nos sociétés... - Page 3 Empty Re: Les maux de nos sociétés...

Message par Nuage le Sam 25 Jan 2014 - 11:19

Il reste 24 h pour regarder ce documentaire, du 19 janvier 2014 de M6, sur tv replay.

Zone interdite Enfants handicapés : révélations sur les centres qui les maltraitent

Normalement il faut argumenter un post et une vidéo, mais là je ne peux pas.
Nuage
Nuage
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4598
Localisation : Sud-Est de la France
Identité métaphysique : La mienne
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum