Au-delà du travail

Aller en bas

Au-delà du travail Empty Au-delà du travail

Message par Escape le Dim 2 Sep 2012 - 20:37

Au-delà du travail 55647242075353131913119

Quand on y pense, c'est absurde.

La technique qui va toujours croissant automatise à tout va, il n'est plus un seul domaine où on ne trouve automates ou robots qui peuvent délester l'être humain d'une part conséquente de son labeur, par exemple il y a des robots pour assembler les voitures sur les chaînes de montage, pour faire un portrait de vous sur Facebook, pour rédiger des articles de journaux en butinant diverses sources sur le Web, pour traduire ce que vous dites et pour analyser ce que vous demandez, pour décider à votre place, il y a même des robots prostituées au Japon, et et et...

Et et et ceci explique que nous soyons à l'époque où chaque pays connaît des taux de chômage armaggedoniens, --- un espagnol sur quatre ne travaille pas ---, et vous avez vu la courbe du chômage en France ? Elle est haute, mais au fond cela arrange tout le monde, car cela crée les conditions d'un emploi précaire facile et aisément reconfigurable en cas de nouvelle donne.

Bref, l'humanité est au chomedu, et on continue de faire comme si c'était le problème, alors que c'est la solution ! Il faut uniquement (et ce n'est CERTES pas rien) réfléchir à des moyens nouveaux de distribuer le fruit du labeur qui est maintenant en grande partie le fait d'une activité automatisée (ou informatisée).

Il devrait être alors possible (si ce n'est nécessaire) de consacrer LE PLUS CLAIR de son temps À L'OBSCURCIR, comme disait un héros de roman de Boris Vian. Mais, je ne parle pas d'un âge d'or ou de je-ne-sais-quoi du genre où l'humanité serait pour toujours Dimanche. Je n'y crois pas, et du reste, il me semble qu'une oisiveté forcée serait à la longue ennuyeuse ou déprimante, d'autant qu'elle sous-entend que ce sont les machines qui tiendraient le sort de l'humanité entre leurs engrenages.

Non, je pense qu'il faudra toujours une "activité" à l'humanité, --- mais cette activité est appelée à évoluer, --- et pour la première fois dans l'histoire de la planète, la situation économique rend cela POSSIBLE (et même NÉCESSAIRE).

Nous ne vivrons pas éternellement dans une société fagotée comme l'actuelle, qui prend de plus en plus l'allure d'une sorte de transition vers... quoi ?

---

Qu'en dites-vous ?
Escape
Escape
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 187
Localisation : Région Parisienne, France
Identité métaphysique : chercheur
Humeur : posant la Question
Date d'inscription : 17/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Au-delà du travail Empty Re: Au-delà du travail

Message par Radha2 le Sam 8 Sep 2012 - 23:08

Une question qui pourrait bien nous dépasser...

Radha2
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 736
Date d'inscription : 16/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Au-delà du travail Empty Re: Au-delà du travail

Message par gaston21 le Dim 9 Sep 2012 - 11:27

Escape, tu abordes un problème bien réel mais qu'on ne veut pas voir . Il n'y a plus assez de travail pour tout le monde . La technologie, l'informatique ...ont tout bouleversé . Jusqu'en 1961-1962, je faisais tous les calculs à la main, devis et métrés...Un exemple parmi tant d'autres. Le plein emploi ne reviendra jamais. Et les "trente glorieuses" sont la conséquence de la guerre 39-45. Il faut dès à présent partager le travail., de gré ou de force. Les politiques nous mentent; mais la crainte du chômage rend les gens moins exigeants question salaire.
gaston21
gaston21
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6875
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : ricanante
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Au-delà du travail Empty Re: Au-delà du travail

Message par Intégraal le Dim 9 Sep 2012 - 18:40

Au moins, ceux qui travaillent à Pôle Emploi, eux, ont du travail. rire
Il faut dès à présent partager le travail.
c'est déjà ce qu'on fait, non? y a pas de travail...et ça, on le partage bien...

Y a longtemps, j'ai choisi un métier, je l'ai exercé pendant 15ans et avec les nouvelles technologies, il a commencé à se transformer, tant et si bien que j'ai démissionné parce qu'il a fini par disparaitre. Ce qu'il est devenu n'a plus rien à voir avec ce que j'avais choisi. Il n'est ni bien ni mal, c'est simplement un métier différent de celui que j'avais choisi et pour lequel j'étais formée. Et bien des gens de ma génération ont eu le même problème. Certains se sont adaptés, d'autres non.
Pas de travail pour les jeunes, plus de travail pour les vieux, (ou des emplois où les gens sont exploités) mais l'âge de la retraite est repoussé aux calendes grecques!! ça pourra pas durer longtemps!
Intégraal
Intégraal
Maître du Temps

Féminin Nombre de messages : 501
Localisation : loin
Identité métaphysique : aucune
Humeur : humour
Date d'inscription : 17/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Au-delà du travail Empty Re: Au-delà du travail

Message par Nailsmith le Dim 9 Sep 2012 - 23:59

Ce fil me rappel une chanson de Félix Leclerc, " 100000 façons de tuer un homme":
Sur les cent mille façons de tuer quelqu'un, voici la plus efficace:

Sur les cent mille façons de tuer quelqu'un
La plus dangereuse c'est le coup de fusil
La plus onéreuse c'est le coup de canon
Ça demande une équipe entraînée au bruit
Y'a toujours la corde dite pendaison
Pour le noeud coulant faut avoir le don.

Sûre que la noyade attire les moroses
Mais pas garantie parce que l'eau réveille
Y'a le bon vieux poison mais là faut la dose
Pas assez tu dors, un peu trop tu veilles.

Le gaz est plus propre, pas de commentaires
Mais à tout instant gare au courant d'air
Non je crois que la façon la plus sûre de tuer un homme
C'est de l'empêcher de travailler en lui donnant de l'argent.

Le rasoir ma foi cette saloperie
A ses fanatiques parce que c'est tranchant
La hache le couteau et la scie aussi
Mais c'est un domaine bourré d'accidents
Très peu efficace est la collision
Ça brise une face, laisse des lésions
Pour mourir de soif faut la volonté
Le dégoût de l'eau, surtout la santé
Non vraiment j'y tiens la meilleure façon de tuer un homme
C'est de le payer à ne rien faire.

Entre mourir d'amour ou bien mourir de rire
La plus achalandée c'est difficile à dire
Les deux finissent en spasmes en soubresauts en transes
Mais les deux sont jeudis
Le rire toujours comique
Et l'autre romantique

La chaise électrique c'est très indécent
Sauter dans le vide pas toujours prudent
Étrangler quelqu'un c'est perdre ses sens
Le trancher c'est pire c'est les sans dessus dessous

Non vraiment je reviens aux sentiments premiers
l'infaillible façon de tuer un homme
C'est de le payer pour être chômeur
Et puis c'est gai dans une ville ça fait des morts qui marchent.
Nailsmith
Nailsmith
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1296
Localisation : Québec,Canada
Identité métaphysique : Chrétien lucide
Humeur : Égale
Date d'inscription : 06/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Au-delà du travail Empty Re: Au-delà du travail

Message par Millenium le Ven 28 Sep 2012 - 12:15

Maintenant, imaginez que l'ingénierie humaine soit utilisée pour fabriquer des objets durables, imaginez le nombre d'emplois parfaitement inutile que notre système crée sous prétexte de la domination ..., il y aurait encore moins de travail et notre planète se porterait mieux, dans tout les domaines le contre exemple donne les solutions pour faire naître une société ou les hommes contribueraient ensemble à construire un grand espace de liberté propice à l'accomplissement individuel et communautaire.
Millenium
Millenium
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1975
Localisation : Ardenne Belge
Identité métaphysique : chercheur
Humeur : Motivé
Date d'inscription : 17/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Au-delà du travail Empty Re: Au-delà du travail

Message par gaston21 le Ven 28 Sep 2012 - 18:38

Millenium, oui, on marche sur la tête ! Il faut sans cesse plus de croissance, et tant pis si on brûle les dernières réserves de notre Terre, si les glaciers fondent, si la sécheresse et les grandes catastrophes naturelles se font plus fréquentes . Un exemple typique, les téléphones portables et surtout les ipods ! 1 an et à la casse ! L'homme est un prédateur qui s'auto-détruit et il va réussir ! Je vous plains, jeunes générations !
gaston21
gaston21
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6875
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : ricanante
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Au-delà du travail Empty Re: Au-delà du travail

Message par Millenium le Dim 21 Oct 2012 - 13:05

Voici un débat qui conforte les constats que nous avons fait.

Millenium
Millenium
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1975
Localisation : Ardenne Belge
Identité métaphysique : chercheur
Humeur : Motivé
Date d'inscription : 17/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Au-delà du travail Empty Re: Au-delà du travail

Message par Geveil le Dim 21 Oct 2012 - 13:43

Il faut remplacer le travail à l'extérieur par le travail sur soi, et là, il y a du boulot !
Ceci étant, ce qui me paraît utile, ce serait de mettre sur la table l'ensemble des activités humaines et de retenir celles qui correspondent aux besoins fondamentaux:
1 - les besoins primaires, et là il me semble que si on veut de la bonne nourriture, par exemple, c'est toujours à la terre qu'il faudra demander de produire, il faut donc travailler la terre. Toutefois, là encore, on peut concevoir des robots qui labourent qui sèment et qui récoltent.
Faute de toison, il faudra des vêtements, là encore, à part quelques robots et les grands couturiers, il suffira de quelques hommes pour surveiller et réparer les machines.
Il faudra aussi se loger, mais là encore, des robots pourront se charger de construire. Des hommes par contre, pourront se charger de concevoir, décorer, sculpter les maisons.


2- les besoins secondaires
Le besoin de protection
- contre la maladie. Des robots pourront se charger du diagnostics, par contre, le contact avec le médecin est essentiel, c'est donc cette profession qui devra évoluer, vers plus de psychologie. Un robot pourra-t-il remplacer un chirurgien? Je n'en suis pas sûr. L'assister, oui, mais le remplacer ?
- contre les agressions humaines: je crains que même si dans une société plus juste, ces agressions diminuent, il y en aura toujours et donc, il faudra des lois et des hommes pour les faire appliquer; je ne crois pas à robocop.

le besoin d'exploration, que l'on nomme aussi curiosité. il y aura toujours des explorateurs, des chercheurs, des journalistes.
Il y a aussi l'exploration intérieure, ou introspection, qui nécessitera des accompagnements, psychologues, psychanalystes, maîtres spirituels.
Le besoin de créer: il y aura toujours des créateurs, dans tous les domaines, et il faudra des hommes pour fabriquer les outils de création; un robot pourrait-il remplacer un bon luthier?

Le besoin de rêver: il faudra toujours des conteurs ( Ecrivains, réalisateurs, chanteurs, etc...) et la technique qui les accompagne.

Le besoin de transcendance, qui appellera toujours des " gurus",

Etc,etc.

Je pense donc qu'il y aura toujours du travail
Geveil
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Au-delà du travail Empty Re: Au-delà du travail

Message par _Matoll le Dim 21 Oct 2012 - 13:51

La vidéo que tu as mise sur le travail est très intéressante. Bien évidemment, la position tenue par la femme blonde (je ne connais pas son nom) est puante mais pour débattre, il faut bien des contradicteurs.

Je pense en effet que si les citoyens prenaient le temps de prendre du recul sur leurs vies, ils comprendraient alors que ce système est auto-destructif et qu'en plus, il ne rend pas l'humain heureux. Si le but de travailler est de consommer, quel plaisir peut-on prendre de vivre alors ? Je pense en effet que c'est important d'accorder du temps pour le non-travail et aussi la non-consommation. L'essence même de la vie est d'être heureux simplement et non d'aller se croire indispensable dans son travail, de travailler plus pour gagner plus lorsqu'on constate que bien des prix à la consommation sont truqués par l'univers spéculatif par exemple ou aussi de se sentir important socialement parce qu'on a le dernier i-pad, dernier écran plat ou voiture avec plein de gadgets électroniques.

Ce monsieur a raison : il faut davantage de gratuité afin de modifier les rapports des gens avec l'argent.

C'est une des raisons pour lesquelles, ceux qui fondent encore de l'importance dans la croissance économique et le PIB est une connerie manifeste.

Ceux qui ont nui aux systèmes et à la planète sont les pensées complètement stupides de M. Friedman ou de A. Smith, mais les positions des anciens pays socialistes comme l'URSS le sont tout autant.

Il est aussi un fait qui demande d'être souligné : nous sommes trop nombreux sur cette planète et nous sommes devenus une espèce nuisible. Nos modes de vie comportent trop de biens matériels et des besoins superflus alors que dans d'autres pays, les besoins élémentaires ne sont même pas satisfaits.

Je partage également le point de vue de Géveil, qu'il y aura toujours du travail à condition qu'il y en ait assez pour tout le monde, et pas en généralisant sous une forme d'asservissement aux financiers par exemple.

Je termine ce message par une vidéo très intéressante sur la position de Paul Jorion :


_Matoll
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 943
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 16/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Au-delà du travail Empty Re: Au-delà du travail

Message par Cochonfucius le Dim 21 Oct 2012 - 15:46

Pour les jorionophiles :


http://lutecium.org/stp/paul.html
Cochonfucius
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 27936
Age : 65
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Au-delà du travail Empty Re: Au-delà du travail

Message par Baptiste le Dim 21 Oct 2012 - 17:54

Cochonfucius a écrit:Pour les jorionophiles :


http://lutecium.org/stp/paul.html
LSD .
Se pense qu'il revient de loin , il a gardé la foi qui est bien maigre aujourd'hui

Baptiste
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 185
Localisation : montpellier
Identité métaphysique : aucune
Humeur : aucun
Date d'inscription : 12/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Au-delà du travail Empty Re: Au-delà du travail

Message par Millenium le Mar 23 Oct 2012 - 23:04

"Le vrais esclave est celui qui n'est plus en mesure d'imaginer sa liberté"

Millenium
Millenium
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1975
Localisation : Ardenne Belge
Identité métaphysique : chercheur
Humeur : Motivé
Date d'inscription : 17/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum