Être Dieu, d'Alan Watts

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Être Dieu, d'Alan Watts

Message par Geveil le Dim 7 Oct 2012 - 15:19

Dans "Être Dieu" ,Alan Watts, éditions Denoêl, collection "MEDIATIONS".


Page 156 :
" Riant aux larmes en voyant jusqu'à quel point on a pu méconnaître la réalité du monde: regardée dans un pinceau de lumière, étroit à l'extrême, appelé conscience, il était vraiment impossible de comprendre comment toutes choses étaient reliées entre elles."
Parce que ce qu'il faut comprendre, selon A.W, entre autres choses, c'est que nous les hommes sommes des "comédiens" dans lesquels Dieu joue à cache cache avec Lui-même,
" Ce qui apparaissait autrefois comme la souffrance et le mal, est compris maintenant comme le jeu de cache-cache de Dieu."( page )
« Il est pourtant évident que la vie, considérée comme un système d'organismes s' auto-détruisant en se nourrissant de lui-même, " veut" la souffrance tout autant qu'elle veut le plaisir. Il s'ensuit que maîtriser sa vie revient à admettre, à rendre consciente la secrète préoccupation que l'on a pour l'extase à travers la douleur. (p.128 ) »
Je comprends tout ce qu'écrit A.W et non seulement je le comprends, mais je suis d'accord avec l'essentiel. Cependant, à la lecture des citations ci-dessus, il me vient un furieux fantasme: je m'imagine assister à une conférence de A.W. au cours de laquelle il les prononce. Alors, comme le diable dans les " Les trois sorcières" ou Cyrano, interrompant Montfleury au théâtre, j'interviens avec assurance, je me lève et dis:
- Monsieur Watts, je vous remercie car grâce à vous je viens de tout comprendre et permettez moi de m'approcher et de rire avec vous, car en fait je suis Dieu, ha, ha, vous Êtes Dieu, hi, hi, hi, nous sommes tous Dieu, ho, ho, ho, ha, ha , ha, c'est trop drôle. En ce moment même, au moment où je vous parle, mais je ne devrais plus dire "vous", mais " au moment où je ME parle", un homme est en train de violer une femme, c'est trop drôle, car cet homme, c'est moi !!! Ha ha ha. La femme aussi, quel pied !!!!"
(En vérité, je n'ai pas du tout envie de rire, mais je fais semblant de me tordre de rire. )
" Le génocide arménien, d'un côté comme de l'autre, c'était moi, qu'est ce que j'ai pris mon pied, en tuant et en mourant, et quand je pense que je me prenais pour un soldat turc, ou pour une victime arménienne. Trop drôle !!!! Le docteur Mendelé, qui expérimentait la mort par refroidissement, c'était moi !!! Hi, hi, hi, ha, ha, ha !!!" et je donne une grande tape dans le dos de Watts. "Le juif qui mourait de froid, c'était moi !!! Quelle extase, mais alors quelle extase !!!" Et je me roule par terre en "riant".
Je ne pourrai réaliser ce fantasme, car il est mort. A défaut, il m'intéresserait au plus haut point que Libremax lise ce livre, ou un autre croyant et me dise ce qu'il en pense.
Spoiler:
Pour ce qui est de Gaston, je sais déjà ce qu'il en pense lol!
Je me demande comment A.W. aurait pris la chose.
Geveil
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Être Dieu, d'Alan Watts

Message par JO le Dim 7 Oct 2012 - 15:38

Vu comme ça, autant se suicider, après avoir bu dix punchs( si je me suicide , ce sera au punch). Mais l'histoire ne soulève plus notre indignation, au bout de quelques siècles : c'est de l'histoire. Une histoire . Et la nôtre pourrait devenir ce récit tragi comique , écrit, dépassé ... si nous avons d'autres histoires à écrire ...Ceux qui revivent des vies antérieures n'en revivent pas toutes les sensations .
JO
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22727
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Être Dieu, d'Alan Watts

Message par _Coeur de Loi le Dim 7 Oct 2012 - 16:00

Il y a toute sorte d'écris new-age plus délirants les uns que les autres.

Celui-ci doit faire parti des champions du n'importe quoi.
_Coeur de Loi
_Coeur de Loi
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 8184
Localisation : France
Identité métaphysique : Bouddhiste et chrétien
Humeur : Sans illusion
Date d'inscription : 11/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Être Dieu, d'Alan Watts

Message par Geveil le Dim 7 Oct 2012 - 16:32

JO a écrit:Ceux qui revivent des vies antérieures n'en revivent pas toutes les sensations .
C'est une croyance.

CDL: cette façon de réagir à mon message ne fait que m'enfoncer encore plus dans le pessimisme. Commence par lire ce livre, et essaye de trouver autre chose pour me réconforter.
Geveil
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Être Dieu, d'Alan Watts

Message par _Coeur de Loi le Dim 7 Oct 2012 - 16:51

Les vraies paroles de Dieu sont réconfortantes, où est l'espoir en dehors de notre créateur ?

Ps 9.10 :
L'Éternel est un refuge pour l'opprimé, un refuge au temps de la détresse.

Pourquoi cherchez ailleurs la vérité que Dieu nous a donné à tous ?
_Coeur de Loi
_Coeur de Loi
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 8184
Localisation : France
Identité métaphysique : Bouddhiste et chrétien
Humeur : Sans illusion
Date d'inscription : 11/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Être Dieu, d'Alan Watts

Message par gaston21 le Dim 7 Oct 2012 - 16:59

Geveil, si j'en juge par tes citations ( je n'achèterai pas le livre; sur Dijon, les feuilles tombent: IRPP, taxes foncières, taxe d'habitation, prélèvements sociaux... Je n'ai plus de sous ! ), l'auteur avait bu trop de St-Pourçain !
Dieu ne joue pas à cache-cache ! S'il existe, il ne peut être qu'une intelligence suprême, l'Esprit sans limite aucune, devant lequel celui de zizanie fait pâle figure ; lui ne peine pas devant les équations les plus époustouflantes...Mais il n'a pas de sentiment; le sentiment est une qualité propre aux êtres vivants, qui est peut-être une condition de leur reproduction; " va savoir...". On ne peut donc pas porter un jugement quelconque sur Dieu, qui est aussi froid que les neiges du Cantal !
Il n'est ni bon, ni méchant.
Par contre, l'extase à-travers la douleur . Le pauvre, il s'est noyé sous le lotus de notre ami CdL !
gaston21
gaston21
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6875
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : ricanante
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Être Dieu, d'Alan Watts

Message par casimir le Dim 7 Oct 2012 - 18:30

Du feu, dévorante chaleur des chairs, il ne reste que lumière,
froide et implacable lame s'enfoncant dans le coeur.
casimir
casimir
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2138
Localisation : dans la forêt
Identité métaphysique : la même
Humeur : ni plus ni moins
Date d'inscription : 14/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Être Dieu, d'Alan Watts

Message par Geveil le Dim 7 Oct 2012 - 19:47

gaston21 a écrit:Geveil, si j'en juge par tes citations ( je n'achèterai pas le livre);
Celui-là peut-être, mais tu t'es engagé à acheter " La bonté humaine". Bonté divine! J'espère que tu ne vas pas te parjurer.

Alan Watts était un bon vivant, mais je le trouve génial, il connaît non seulement les Evangiles, mais aussi les spiritualités d'extrême orient. Il fait souvent allusion à la danse de Brahma, je crois ou de Siva et juge que les cathos et les protestants ont un balai où tu sais et qu'ils n'ont rien compris au message christique. Intéressant, je t'assure.
Dieu ne joue pas à cache-cache ! S'il existe, il ne peut être qu'une intelligence suprême, l'Esprit sans limite aucune, devant lequel celui de zizanie fait pâle figure ; lui ne peine pas devant les équations les plus époustouflantes...Mais il n'a pas de sentiment; le sentiment est une qualité propre aux êtres vivants, qui est peut-être une condition de leur reproduction;
Comment sais-tu tout cela, tu L'as rencontré ?
On ne peut donc pas porter un jugement quelconque sur Dieu
, Et que viens-tu de faire ?
qui est aussi froid que les neiges du Cantal !
On n'en voit plus beaucoup.
Il n'est ni bon, ni méchant.
Par contre, l'extase à-travers la douleur .
Ah ben, c'est pourtant bien ce que disent nombre de mystiques ( De ceux que Jipé appelle " illuminés" ou " court-circuités", tu sais ? )
Geveil
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Être Dieu, d'Alan Watts

Message par _L'Olivier le Dim 7 Oct 2012 - 22:45

Mon cher Géveil, je suis content
Tu viens de comprendre la notion de douleur, souffrance
Oui, l'étincelle de la Compréhension t'a parcouru
As tu vu comme cela s'éclaire d'un coup ?
Alors maintenant, tu es à même de comprendre que pour le trouver, il va falloir passer outre la "souffrance", non pas celle du corps, mais celle de l'esprit..
Se remettre en cause

Géveil a écrit:message christique
Veux tu le connaitre réellement ?

_L'Olivier
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 3005
Date d'inscription : 26/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Être Dieu, d'Alan Watts

Message par JO le Lun 8 Oct 2012 - 8:05

Alan Watts fut le père et l'inspirateur des hippies . Le livre de Michel Lancelot "Je veux regarder Dieu en face", est très bien fait et analyse la vague hippie qui s'est réclamée de Watts en 68 . Geveil , un petit coup de nostalgie ?
JO
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22727
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Être Dieu, d'Alan Watts

Message par Geveil le Lun 8 Oct 2012 - 9:19

JO a écrit:Alan Watts fut le père et l'inspirateur des hippies . Le livre de Michel Lancelot "Je veux regarder Dieu en face", est très bien fait et analyse la vague hippie qui s'est réclamée de Watts en 68 . Geveil , un petit coup de nostalgie ?
Salut JO,

Pas facile de penser par soi-même, hein ? Il faut toujours que l 'on se réfère à une personne de notoriété, ce que j'ai fait en citant Watts, d'ailleurs, peut-être par lâcheté ? En fait, non, c'est parce que c'est un penseur original et cette idée d'extase par la souffrance est tellement chrétienne. Et si c'était vrai ? D'où ma colère, limite haine de Dieu.
Alors, si tu souhaites dialoguer avec moi, réponds avec tes tripes et ton cerveau, des accusations de nostalgie ne sont pas des arguments, d'autant que ça tombe à plat, je ne me suis jamais intéressé à la vague hippie. Quant au fait que Watts ait été inspirateur de la vague hippie, qu'est-ce que ça enlève à sa pensée, d'autant qu'elle a probablement été mal interprétée, comme Nietszche qui a été récupéré par les nazis. D'ailleurs, qu'as-tu à reprocher à la vague hippie ?
Geveil
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Être Dieu, d'Alan Watts

Message par gaston21 le Lun 8 Oct 2012 - 10:49

L'extase par la souffrance...Ouille ! Vieux lion, si tu cherches bien du côté de Clermont, tu devrais bien trouver au moins un club sadomaso !C'est vieux comme le monde...Même Jésus sur la croix...
gaston21
gaston21
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6875
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : ricanante
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Être Dieu, d'Alan Watts

Message par JO le Lun 8 Oct 2012 - 11:12

mais je ne reproche rien à la vague hippie et je suis trop douillette pour prôner l'extase de la souffrance .
Curieux comme vous réagissez tous comme si l'autre répondait d'un camp ennemi ! On peut ressentir différemment sans être accusé de sottise pour autant ou d'intention malsaine .
Alan Watts est mort et tu fais référence à un ouvrage, et moi à un qui lui fait echo .

Pour ma part, je pense que le livre de Job, dans la bible, analyse parfaitement le problême de Dieu/la souffrance et l'homme . Mais , oui, "ma" pensée est faite d'autres pensées remâchées... comme chez tout être pensant . La Pensée/dieu chaque fragment en est parcelle déformée, reflet ... preuve que dieu n'est rien de ce qu'on en dit .
JO
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22727
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Être Dieu, d'Alan Watts

Message par JO le Lun 8 Oct 2012 - 11:14

On est dieu, comme mon caca est moi ...
JO
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22727
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Être Dieu, d'Alan Watts

Message par _L'Olivier le Lun 8 Oct 2012 - 11:44

JO a écrit:.. et je suis trop douillette pour prôner l'extase de la souffrance .
Pareil que toi, je n'aime pas avoir mal.
Mais pour progresser, il faut savoir se "faire mal" (= atteinte des limites)
Toutes les douleurs ne sont pas bonnes.
Je n'irais jamais me faire crucifier physiquement, je trouve ça complètement con ...
Ici, les douleurs a se faire sont purement intellectuelles, comme celle que vient de se faire notre bon vieux lion en acceptant une idée jusqu'ici bloquée dans l'intellect.
Pour ma part, je ne retiens que la percée de "Lumière" que Géveil a vécu en débloquant l'idée.
Il l'a très bien transmis dans son message.
Chaque nouvelle Compréhension agrandissant le champ de conscience donne cette sensation "d'éclairage".
Et c'est bien cet "éclairage" qu'il faut chercher.

Oui, Jo, soyons ensemble.
la matière fécale est de la vie, encore et toujours ....



_L'Olivier
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 3005
Date d'inscription : 26/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Être Dieu, d'Alan Watts

Message par Geveil le Lun 8 Oct 2012 - 13:06

Oui, L'Olivier, mais cette lumière est bien sombre, elle me plonge dans les ténèbres. Par ailleurs, je ne comprends pas où tu as été pêché que l'idée de la souffrance était bloquée dans mon intellect. Pourrais-tu développer, car comme toi, je vis pour l'élargissement de la conscience, élargissement souvent douloureux, comme doit l'être celui du col de l'utérus quand une femme accouche.

JO, ton dernier message est déjà beaucoup plus personnel, mais l'extase par la souffrance, que tu n'y tiennes pas, je le comprends, moi non plus, j'ai déjà donné avec des calculs rénaux et je n'ai pas connu l'extase. Mais que penses-tu de l'idée et surtout, de cette phrase " Riant aux larmes en voyant jusqu'à quel point on a pu méconnaître la réalité du monde: regardée dans un pinceau de lumière, étroit à l'extrême, appelé conscience, il était vraiment impossible de comprendre comment toutes choses étaient reliées entre elles." et de mon interpellation imaginaire de Watts ?
Geveil
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Être Dieu, d'Alan Watts

Message par JO le Lun 8 Oct 2012 - 15:06

Riant aux larmes en voyant jusqu'à quel point on a pu méconnaître la réalité du monde: regardée dans un pinceau de lumière, étroit à l'extrême, appelé conscience, il était vraiment impossible de comprendre comment toutes choses étaient reliées entre elles."

Parce que ce qu'il faut comprendre, selon A.W, entre autres choses, c'est que nous les hommes sommes des "comédiens" dans lesquels Dieu joue à cache cache avec Lui-même,

l'étroit pinceau de lumière de la conscience rationnelle, ouvre sur des champs de lumière et d'amour: on est dieu et on crée le monde, le nôtre .Qu'est-ce qu'on risque ? De toute façon, on ne peut rien, on est, soit dans un monde fou et la conscience peut toujours en faire de l'art, soit notre parcelle de lumière fait partie d'un grand Tout, holographique, et la vie est belle . Même dans la souffrance . Je ne me suis jamais demandé si ce qui m'arrivait était juste, mais comment je pouvais le vivre le mieux possible . Se voir atteindre le grand âge est une perception vertigineuse, qui vous met le nez contre la porte ultime . Derrière, rien...ou tout .
JO
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22727
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Être Dieu, d'Alan Watts

Message par Geveil le Lun 8 Oct 2012 - 15:44

JO a écrit: soit notre parcelle de lumière fait partie d'un grand Tout, holographique, et la vie est belle . Même dans la souffrance .
Je croyais que tu es douillette ! câlinchat
Geveil
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Être Dieu, d'Alan Watts

Message par JO le Lun 8 Oct 2012 - 16:05

je considère comme un devoir d'aller bien, c'est plus fort que moi, je me sens coupable quand je suis mal, physiquement ou moralement .
Donc, je m'arrange pour que ça arrive le moins possible . Je surveille attentivement ma santé et ma forme, pareil, pour le moral . Je me sens comme Job, je l'ai dit : impuissante face à la fatalité venue de "Dieu", mais résignée et décidée à tirer le meilleur parti de ce qui reste . Que faire d'autre ?
JO
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22727
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Être Dieu, d'Alan Watts

Message par maya le Lun 8 Oct 2012 - 16:54

J'ai lu il y a plusieurs années presque tous les livres d'Alan W. Watts et particulièrement ceux où il parlait de psychothérapie orientale/occidentale. C'était une période où il était un peu mon "gourou" mental avec Maslow et Timothy Leary.
Je ne sais si mon esprit s'est apaisé mais j'aime bien maintenant Jack Kornfield (après l'extase", la lessive)

Mais pour arriver à rire de tout et à se prendre pour le Dieu du Grand Tout il faut etre passé par la souffrance, celle qui vous terrasse et après laquelle, lorsqu'on se relève, plus rien n'est resté des anciennes fondations, la maison est à reconstruire. Passage essentiel, noir absolu.
Mais alors, il faut remplacer le NON par le OUI, oui à ce que cette conscience nous permet parfois d'entrevoir et qui nous fait sourire...puis rire. La lumière vient par flashes, repart mais l'ouverture est là. secret
maya
maya
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 3020
Localisation : à l'ouest
Identité métaphysique : bouddhiste et yogas
Humeur : sereine
Date d'inscription : 21/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Être Dieu, d'Alan Watts

Message par _Coeur de Loi le Lun 8 Oct 2012 - 17:02

Tu fais du new-age Maya, c'est le propre de l'illusion spirituelle : Dire n'importe quoi et penser qu'on a raison.

Le vrai bouddhisme des soutras peut liberer du new-age, car c'est l'Éveil selon le Bouddha.
_Coeur de Loi
_Coeur de Loi
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 8184
Localisation : France
Identité métaphysique : Bouddhiste et chrétien
Humeur : Sans illusion
Date d'inscription : 11/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Être Dieu, d'Alan Watts

Message par gaston21 le Lun 8 Oct 2012 - 17:07

Alan Watts, qu'a-t-il connu de la souffrance pour en parler ? Si je consulte Wiki, ma foi, il ne semble pas tellement l'avoir fréquentée .
De toute façon, il a exploité le filon; et tant mieux pour lui si le filon s'est montré riche...Non , la souffrance est toujours un mal . Qu'on essaie de l' amoindrir par des méthodes hypnotiques ou psychologiques, c'est bien . Mais ce n'est pas lui que j'irai consulter ! Son pinceau, il peut se le mettre où je pense...
gaston21
gaston21
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6875
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : ricanante
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Être Dieu, d'Alan Watts

Message par maya le Lun 8 Oct 2012 - 17:22

CDL,
"La souffrance ne confère ni privilège ni droit; tout dépend de ce qu'on en fait. Si on s'en sert pour accroitre l'angoisse chez les autres, on la dégrade et mème on la trahit. Pourtant un jour viendra où nous comprendrons que la souffrance peut élever les ètres humains..." Elie Wiesel, prix Nobel de la Paix

Maya est dans l'illusion mdr

Je crois dans le Bouddha, le Dharma et la Sangha, Coeur de Loi, dans les quatre nobles vérités (la réalité de la souffrance et le chemin pour la faire disparaitre) mais laisse moi de temps à autre replonger dans ce qui a été longtemps mon occupation préférée, les livres. Certains ont été les déclencheurs pour arriver aux sutras du Bouddha, au Zen et au Vajrayana et j'espère que le chemin n'est pas fini.

Toi, tu as Dieu et Bouddha, l'ensemble fait un peu bancal, non, !!!! qui est new-age, à ton avis. lol!

maya
maya
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 3020
Localisation : à l'ouest
Identité métaphysique : bouddhiste et yogas
Humeur : sereine
Date d'inscription : 21/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Être Dieu, d'Alan Watts

Message par _Coeur de Loi le Lun 8 Oct 2012 - 17:28

Justement, je ne mélange pas les 2.

- Quand je parle du Bouddhisme, c'est par les écrits canoniques (soutras).
- Quand je parle du Christianisme, c'est par les écrits canoniques (Bible).

---

"Je n'enseigne qu'une chose, ô disciples, la souffrance et la libération de la souffrance." Bouddha.
_Coeur de Loi
_Coeur de Loi
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 8184
Localisation : France
Identité métaphysique : Bouddhiste et chrétien
Humeur : Sans illusion
Date d'inscription : 11/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Être Dieu, d'Alan Watts

Message par JO le Mar 9 Oct 2012 - 6:54

tu manques de modestie en tout cas , CDL .
Maya, nos chemins sont parallèles et divergent dans leur aboutissement : impossible pour moi, de devenir bouddhiste . Le détachement affectif m'est insurmontable . Sans amour,humain, périssable, forcément douloureux, je dépéris . Il n'y a plus de souffrance là où il y a de l'amour . Elle devient secondaire et, dépassée, entre au magasin des souvenirs : tous sont précieux , même les pires .
JO
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22727
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum