L'école, la grande illusion ou la fabrique de crétins.

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

L'école,  la grande illusion ou la fabrique de crétins. Empty L'école, la grande illusion ou la fabrique de crétins.

Message par gaston21 le Mer 10 Oct 2012 - 10:22

J'ai regardé hier soir, sur France 2 "L'envers du tableau: pile profs,face élèves." J'en suis sorti tant énervé que j'ai dû prendre un somnifère . J'ai enseigné deux ans et demi quand j'étais jeune; et j'étais même fier de mes résultats; des gosses attentifs, respectueux, qui suivaient les cours en silence . Aucun problème. Une discipline stricte, mais librement acceptée. Des devoirs, des leçons, des notes , et des rangs donnés mensuellement.
Et puis le système semble se dégrader. Tout le monde il est beau tout le monde il est gentil. Laissez les enfants librement s'exprimer, surtout ne les traumatisez pas, ne les humiliez pas par des notes ou des rangs. Plus d'estrade pour montrer que le maître est quand même au-dessus de l'élève . Copain-copain...Et voilà où on en est aujourd'hui : brouhaha, téléphones portables, bavardages ininterrompus, tenues débraillées, manques de respect continus. Le bordel ! Et pout terminer, on veut supprimer les dernières notes et les classements ! Et les redoublements ! Tous au même niveau ! C'est effarant pour moi ! La meilleure façon de ne plus faire sortir de l'école que de parfaits crétins !
Et puis, au cours de l'émission, une jeune prof. de français qui s'étonne que l'élève qu'elle interroge ne sache pas ce que c'est qu'une ellipse narrative !!! Vieux Lion, tu le sais, toi ? Des profs qui se croient encore à la Fac et qui recrachent leur savoir universitaire à des gamins qui savent à peine lire et écrire. Lamentable . Et je terminerai par les signes d'hystérie que donnaient parfois ces charmantes pédagogues.. Je ne pensais pas que notre Education Nationale en était à un tel point de décomposition . Et les mesures envisagées par le nouveau gouvernement semblent encore aggraver ce processus .
CdL a peut-etre raison...C'est l'Armaggedon !
gaston21
gaston21
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6875
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : ricanante
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

L'école,  la grande illusion ou la fabrique de crétins. Empty Re: L'école, la grande illusion ou la fabrique de crétins.

Message par JO le Mer 10 Oct 2012 - 10:46

Il est question de former à nouveau les profs , il serait plus que temps.
JO
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22786
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

L'école,  la grande illusion ou la fabrique de crétins. Empty Re: L'école, la grande illusion ou la fabrique de crétins.

Message par Nuage le Mer 10 Oct 2012 - 10:58

J'ai cherché sur le net si l'on pouvait voir le documentaire en intégrale et en permanence (sans date limite de visualisation). Je ne l'ai pas trouvé sous ce format, mais seulement des petits extraits sous vidéos différentes (qui d'ailleurs ont l'air de monter que c'est un très bon documentaire à voir).

Par contre sur TV Replay, on peut visualiser ce documentaire passé hier soir en dernière partie de soirée, pendant 1 semaine à compter de hier soir.
Alors profitez-en avant que ce ne soit trop tard pour ceux que cela intéresse.

L'envers du tableau : pile profs, face élèves ; documentaire de 2010 > ICI
Nuage
Nuage
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4598
Localisation : Sud-Est de la France
Identité métaphysique : La mienne
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

L'école,  la grande illusion ou la fabrique de crétins. Empty Re: L'école, la grande illusion ou la fabrique de crétins.

Message par Magnus le Mer 10 Oct 2012 - 11:54

Ce sujet me rappelle un vieux souvenir.
Pendant un cours de néérlandais, je murmure :
- Va te faire foutre, espèce de con !
Le prof :
- Vous avez dit quelque chose Magnus ? Levez-vous et répétez-le.
- Heu... Va te faire foutre, espèce de con.
- Plus fort !
annonce haut - Va te faire foutre, espèce de con.
- En néérlandais, s'il vous plaît !
- Heu...
- Bien ! Vous sortez d'ici et vous allez dans la salle de retenue pour me copier trois mille fois :
"Je ne dois pas chahuter en français pendant le cours de mon professeur de néérlandais."

je sors

_________________
Avec Dieu, ce qu'il y a de terrible, c'est qu'on ne sait jamais si ce n'est pas un coup du diable...
(Jean Anouilh)

*****************
Magnus
Magnus
Aka Tipik St Pie d'House

Masculin Nombre de messages : 24935
Localisation : Tribu des Trévires en alliance avec la Tribu des Vulgenties
Identité métaphysique : Atypique
Humeur : Lunatique
Date d'inscription : 27/03/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

L'école,  la grande illusion ou la fabrique de crétins. Empty Re: L'école, la grande illusion ou la fabrique de crétins.

Message par Cochonfucius le Mer 10 Oct 2012 - 13:17

Comment a-t-il su que c'était du français, et pas du latin ?
Cochonfucius
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 27948
Age : 65
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

L'école,  la grande illusion ou la fabrique de crétins. Empty Re: L'école, la grande illusion ou la fabrique de crétins.

Message par meulan le Mer 10 Oct 2012 - 14:04

JO a écrit:Il est question de former à nouveau les profs , il serait plus que temps.

Encore faudrait-il savoir à quoi ils vont être formés.

Si c'est pour refaire des formations I.U.F.M... bof!

meulan
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 323
Localisation : Lorient
Identité métaphysique : Athéologie
Humeur : Variable
Date d'inscription : 11/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

L'école,  la grande illusion ou la fabrique de crétins. Empty Re: L'école, la grande illusion ou la fabrique de crétins.

Message par Nuage le Mer 10 Oct 2012 - 14:16

Bon, j'ai regardé le documentaire.

Ce qui m'a choqué, c'est la professeur d'origine italienne et qui raisonne avec sa propre expérience de l'enfance et de ce que l'éducation nationale lui a apporté (la scolarité, l'éducation), et qui ne comprend pas qu'un élève ne puisse pas comprendre un cours ;
et qui lui dit "tu ne comprends pas ! c'est pourtant simple .... .... on est d'accord ! ... etc". Je trouve cela totalement rabaissant et briment, c'est comme un harcèlement où l'élève est de plus en plus perdu sous les remarques continues désobligeantes et outrées (et avec les soupirs), et du coup ne sait plus comment réfléchir.

Cela m'a glacé le sang. Comment des adultes et des enseignants, ne peuvent-ils envisager que si un élève ne comprend pas ou fait quelque chose à côté de la plaque scolairement, cela voudrait peut-être dire que tout le monde n'a pas les mêmes capacités et manière de fonctionner.
Cette professeur à son vécu, et elle s'est raccrochée lors de son enfance à l'école pour pouvoir sortir d'un milieu populaire d'émigré défavorisé et avoir un avenir professionnel, et elle veut la même chose pour ses élèves qui sont dans la même situation qu'elle l'était, et qu'ils attrapent cette chance. Malheureusement, elle n'a pas compris que tout n'est pas une question de milieu et de volonté .....
Elle est hystérique par moments sur ses élèves, et cela n'arrangera pas les choses, au contraire.


Choquée aussi de voir cette mère qui dit à son enfant lors d'un entretien quand à l'avenir de son fil pour la poursuite ou non de sa scolarité au sein de l'établissement (donc en réalité le cursus actuel) , suite à des absences répétés (en classes de seconde) : "Qu'est-ce-que tu vas faire ? ! Tu vas faire quoi ? ! Répond." Alors que le gamin conscient mais lui-même largué, ne sait justement plus où il en est, ni comment se positionner.
Ce qui est bizarre dans la façon de réagir de la mère, c'est que vu que l'élève a plus de 16 ans, la façon dont elle lui parle et pose les questions, n'implique pas l'option d'une réorientation, comme si fatalement il allait se retrouver à ne rien faire par défaut, alors que c'est faux : il y a bien la possibilité de changer d'orientation même s'il a 16 ans passé, mais bien entendu tout seul le gamin ne saura pas quoi faire.
Mieux vaut lui demander ce qui ne va pas ou se qu'il aimerait faire, au moins il y aura un début de quelque chose qui sortira.

Mais rassurée ensuite de voir qu'au niveau de la hiérarchie supérieure, le dialogue constructif est possible. Que sera la suite, ça on n'en sait rien. La "filiale"de détermination d'orientation fait avec l'élève est-elle vraiment constructive..... ?


Il me semble dans l'ensemble de ce que j'ai vu du documentaire, ainsi de ce que je savais déjà, qu'il y a également un gros problème au niveau de la construction des individus et du sociale, de la vie.
Apprendre, apprendre, apprendre du scolaire, mais tout élève ne rêve que d'une choses : apprendre la vie, apprendre aussi des choses qu'on peut utiliser au quotidien et tout de suite, souffler, vivre ! vivre quelque chose qui ressemble à de la vie. Ils ont besoin de valorisation, d'avancer, de construire, et non pas d'une pancarte où on leur dit que pour avoir tout ça il faut réussir avec de bonnes notes pour pouvoir réussir dans la Vie professionnelle et ce pour pouvoir vivre et non survivre, donc réussir sa vie.
C'est comme si on disait à quelqu'un, "tais-toi et travailles, et quand tu y arriveras tu pourras faire ce que tu veux. ....."


Edite :
Il manque quelques chose à côté, quelque chose d'important, cela me fait penser au temps de ma mère où à l'école les filles avaient des activités de fille pour le foyer, et les garçons des activités de garçon pour le foyer. Sans aller jusqu'à ces options sectionnées, il serait peut-être bon d'apporter aussi ce qui construit le reste de la vie et d'un individu en pleine croissance et développement, qui a besoin de se défouler et se structurer avec des choses qui lui correspondent et lui servent dès à présent, que ce soit individuel ou en lien avec les autres.
Nuage
Nuage
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4598
Localisation : Sud-Est de la France
Identité métaphysique : La mienne
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

L'école,  la grande illusion ou la fabrique de crétins. Empty Re: L'école, la grande illusion ou la fabrique de crétins.

Message par anahel le Mer 10 Oct 2012 - 15:11

meulan a écrit:
JO a écrit:Il est question de former à nouveau les profs , il serait plus que temps.

Encore faudrait-il savoir à quoi ils vont être formés.

Si c'est pour refaire des formations I.U.F.M... bof!
oui tout à fait meulan!
Le problème est bien plus profond encore et très grave car il y a tant de choses qui ne sont plus prises en compte. Et lorsque certains enseignants ont conscience de leur responsabilité dans le devenir des enfants et qu'ils font au mieux pour essayer de palier aux problèmes actuels, ils ne sont pas soutenus, accompagnés, mais souvent sanctionnés parce qu'ils sont sortis des clous. Par contre je connais par exemple un prof d'un collège voisin qui fait partie de ceux qui ont ces phrases assassines envers des jeunes sensibles qui peuvent en être marquées à vie, et qui pourtant est en même temps assesseur au tribunal pour enfant. Cela est inacceptable et pourtant bel et bien existant et contre lequel on ne peut malheureusement rien faire car ces personnes ont des relations assez bien placées pour que leur statut, leur notoriété soit sauvegardée.

L'enseignement est pour moi avant tout un art, une passion et un enrichissement intérieur pour le prof comme pour l'élève, même si il y a aussi plein de tristesse, de déceptions, d’écœurement ressentis. Cela demande un profond investissement

anahel
Affranchi des Paradoxes

Féminin Nombre de messages : 127
Localisation : là où je suis
Identité métaphysique : &
Humeur : sereine
Date d'inscription : 17/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

L'école,  la grande illusion ou la fabrique de crétins. Empty Re: L'école, la grande illusion ou la fabrique de crétins.

Message par Geveil le Jeu 11 Oct 2012 - 19:24

Nuage a écrit:
Apprendre, apprendre, apprendre du scolaire, mais tout élève ne rêve que d'une choses : apprendre la vie, apprendre aussi des choses qu'on peut utiliser au quotidien et tout de suite, souffler, vivre ! vivre quelque chose qui ressemble à de la vie. Ils ont besoin de valorisation, d'avancer, de construire, et non pas d'une pancarte où on leur dit que pour avoir tout ça il faut réussir avec de bonnes notes pour pouvoir réussir dans la Vie professionnelle et ce pour pouvoir vivre et non survivre, donc réussir sa vie.
Ça fait cinquante ans que je le dis, ça commence seulement à en croire ton message, que les gens en prennent conscience. Merci Nuage.
Geveil
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

L'école,  la grande illusion ou la fabrique de crétins. Empty Re: L'école, la grande illusion ou la fabrique de crétins.

Message par Africain2 le Jeu 11 Oct 2012 - 20:13

Moi ce qui m'étonne ici c'est d'entendre à la télé les élèves qui giflent ou tabassent carrement leurs profs.
Et ce phénomène prend de plus en plus de l'ampleur ce dernier temps.
Je me rappel la façon dont nous on trembler devant nos maitres d'écoles comme si on se trouver devant un dictateur africain à l'acabit de Mobutu. rire
Africain2
Africain2
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 952
Localisation : Ici et Ailleurs
Identité métaphysique : Chaman/Gnostique/Totémiste
Humeur : Observateur-Observer
Date d'inscription : 03/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

L'école,  la grande illusion ou la fabrique de crétins. Empty Re: L'école, la grande illusion ou la fabrique de crétins.

Message par Nuage le Jeu 11 Oct 2012 - 22:13

Geveil a écrit:
Nuage a écrit:
Apprendre, apprendre, apprendre du scolaire, mais tout élève ne rêve que d'une choses : apprendre la vie, apprendre aussi des choses qu'on peut utiliser au quotidien et tout de suite, souffler, vivre ! vivre quelque chose qui ressemble à de la vie. Ils ont besoin de valorisation, d'avancer, de construire, et non pas d'une pancarte où on leur dit que pour avoir tout ça il faut réussir avec de bonnes notes pour pouvoir réussir dans la Vie professionnelle et ce pour pouvoir vivre et non survivre, donc réussir sa vie.
Ça fait cinquante ans que je le dis, ça commence seulement à en croire ton message, que les gens en prennent conscience. Merci Nuage.
Ha ben Geveil, je ne sais pas s'ils commencent à en prendre conscience. Je ne suis pas sûre que c'était marqué noir sur blanc dans le documentaire. Moi je regarde et je le vois, mais comme apparemment je ne vois pas la même choses que les autres .....
Nuage
Nuage
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4598
Localisation : Sud-Est de la France
Identité métaphysique : La mienne
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

L'école,  la grande illusion ou la fabrique de crétins. Empty Re: L'école, la grande illusion ou la fabrique de crétins.

Message par Nailsmith le Ven 12 Oct 2012 - 14:52

La psychologie doit précéder la pédagogie, la pédagogie doit précéder la technologie.
Le problème aujourd'hui, de notre côté du moins, c'est le comportement de "l'enfant-roi" à l'école. Il y a un livre très intéressant sur ce sujet:
http://www.pouvoir-et-conscience.com/articles_t.php?idt=22

C'est pour cela que la psychologie doit précéder la pédagogie. Peut importe l'excellence pédagogique du professeur, si celui-ci ne comprend pas l'aspect psychologique de l'enfant, ce dernier n'aura pas le contrôle de son impulsivité dont ses parents auraient dû lui avoir appris.
Nailsmith
Nailsmith
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1296
Localisation : Québec,Canada
Identité métaphysique : Chrétien lucide
Humeur : Égale
Date d'inscription : 06/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

L'école,  la grande illusion ou la fabrique de crétins. Empty Re: L'école, la grande illusion ou la fabrique de crétins.

Message par Ling le Ven 12 Oct 2012 - 15:03

Les "enfants-rois" sont produits par leurs parents. N'est-ce pas les parents qu'il faut éduquer?

Ling
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 21694
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 09/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

L'école,  la grande illusion ou la fabrique de crétins. Empty Re: L'école, la grande illusion ou la fabrique de crétins.

Message par Nuage le Ven 12 Oct 2012 - 15:23

Les parents sont produits par la société. N'est-ce-pas la Société qu'il faut éduquer ?
Nuage
Nuage
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4598
Localisation : Sud-Est de la France
Identité métaphysique : La mienne
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

L'école,  la grande illusion ou la fabrique de crétins. Empty Re: L'école, la grande illusion ou la fabrique de crétins.

Message par Africain2 le Ven 12 Oct 2012 - 15:26

Et qui sera capable d'éduquer les parents ?
Les grands parents ?
Africain2
Africain2
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 952
Localisation : Ici et Ailleurs
Identité métaphysique : Chaman/Gnostique/Totémiste
Humeur : Observateur-Observer
Date d'inscription : 03/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

L'école,  la grande illusion ou la fabrique de crétins. Empty Re: L'école, la grande illusion ou la fabrique de crétins.

Message par Jipé le Ven 12 Oct 2012 - 15:27

Je suis assez d'accord avec Nailsmith, la part "psychologie" de l'enfant, de l'élève, elle n'est pas assez prise en compte.
Sur le plan psychologique, le point de vue qui prévaut maintenant est qu'il n'y a pas de mécanisme spécifique d'apprentissage...
Weil-Barrais en 1993 et Balacheff en 1995 proposaient une définition de l'apprentissage d'inspiration plagétienne : "l'apprentissage est un processus de reconstruction d'un équilibre du système sujet/milieu qui aurait été rompu par une perturbation soit du milieu, soit des contraintes, voire du sujet lui-même"
Cette définition met en évidence que tout apprentissage comporte une phase de déstabilisation. Or cette perturbation est à la fois cognitive et affective, compte tenu de la non-séparabilité des fonctionnements neuronaux sous-jacents.

Durant la phase de déstabilisation, l'élève (l'apprenant) est vulnérable, les contrôles sont donc à éviter car l'erreur est comptabilisée pour baisser la note, ce qui peut affaiblir l'élève et le décourager.
Quand l'apprenant sait résoudre le problème, il se restabilise et devient moins vulnérable, le contrôle est possible car le risque de démotiver l'élève par rapport à l'apprentissage est plus faible.
Par la suite, après la phase "d'euphorie", on peut oublier que l'on sait résoudre tel ou tel problème, mais la confiance en soi a grandi et l'accumulation de réussites aux apprentissages nourrit la sécurité de base des élèves.
Quand se présentera à nouveau une situation déstabilisante, cette sécurité acquise permettra de se représenter l'apprentissage comme moins redoutable. Le souvenir d'avoir réussi à franchir de telles épreuves invitera à s'y risquer à nouveau avec la possibilité de ressentir le plaisir particulier que l'on éprouve en faisant des choses difficiles au début...

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
Jipé
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 27040
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2019: Heureux comme en 2018 !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

L'école,  la grande illusion ou la fabrique de crétins. Empty Re: L'école, la grande illusion ou la fabrique de crétins.

Message par gaston21 le Ven 12 Oct 2012 - 16:20

Stirica a écrit:Les "enfants-rois" sont produits par leurs parents. N'est-ce pas les parents qu'il faut éduquer?
Stirica, je te donne entièrement raison. Il faudrait déjà commencer par éduquer les parents. Trop d'enfants sont livrés à eux-mêmes . Mais il y a aussi des parents qui ne savent plus "à quel saint se vouer" ! Et c'est encore plus difficile quand les parents sont divorcés et que la mère est seule à éduquer ses enfants. Un exemple. Une fille de mon épouse a ses deux filles à charge; l'une est assez difficile, du genre caractériel . La raisonner ne sert pas à grand-chose; je suis vieux jeu, d'accord, mais une bonne "rouste" serait pour moi un moyen efficace ! La réponse de la gamine à sa mère ? " Si tu me tapes, je vais voir les gendarmes pour me plaindre et leur dire que tu m'as battue !" . Et, en effet, bien que la maman ait du caractère et beaucoup de courage, si la petiote agissait ainsi, on accuserait la maman de mauvais traitements ! Il faut arrêter avec ces naïvetés d'assistante sociale et d'intellectuels déconnectés! Des claques et des fessées, j'en ai reçu et je suis toujours en vie , et je ne les avais pas volées !
gaston21
gaston21
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6875
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : ricanante
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

L'école,  la grande illusion ou la fabrique de crétins. Empty Re: L'école, la grande illusion ou la fabrique de crétins.

Message par _Matoll le Sam 13 Oct 2012 - 0:50

Je partage un certain nombre de points de vue sur le constat, cependant pour les solutions j'ai un tout autre avis. Ce genre d'émissions télévisuelles permet de comprendre qu'il existe de nombreuses erreurs dans le système scolaire mais aussi des bonnes choses ; seulement, les politiques semblent complètement à côté de la plaque depuis des décennies d'ailleurs.

La politique de l'enfant-roi existe réellement et F. Hollande n'a pas l'intention de s'en défaire malheureusement. Pourtant, c'est l'une des solutions à mettre en application : la fin définitive de l'enfant-roi. D'une part, un enfant doit être cadré de façon juste mais ferme afin qu'il ait des repères, d'autre part, vouloir systématiquement supprimer toutes les barrières pour l'empêcher toute sorte de traumatisme ne fera que le fragiliser davantage.

Comme le dit justement gaston21, sanctionner l'élève y compris par une ou deux gifles n'est pas agréable, mais on s'en remet. J'avais déjà reçu des gifles méritées, et lorsque je constate comment se réalise l'éducation de nos jours à l'école, je me dis que les enseignants, lorsqu'on leur donnait beaucoup de marges de manoeuvre, ça permettait non seulement d'avoir une classe avec le silence, mais en plus, ça remettait les idées en place. Actuellement, on leur a retiré tout pouvoir pour maintenir la discipline et certains élèves profitent de cet avantage. Lorsque des enfants voire des parents frappent des enseignants, les sanctions sont trop laxistes, les réactions du Ministre sont toujours les mêmes (indignation) mais rien ne change. On respecte ce que l'on craint (on craignait souvent le maître d'école naguère), car même si je ne suis pas favorable à une véritable discipline militaire, qu'on enseigne les règles de bonne conduite et qu'on les explique, qu'on explique les sanctions en cas de non-respect de ces règles, et qu'on les applique à la lettre.

Quant aux violences, les sanctions doivent être radicales sous réserve d'enquête (et éviter que l'enseignant se victimise trop facilement car il peut être fautif) : renvoi définitif de l'élève et placement dans une structure de redressement éducatif, et si les parents frappent un enseignant, application des peines existantes (détention de 6 mois à 1 an, avec travaux d'intérêt général) et placement de l'enfant dans une structure adaptée, car il est INACCEPTABLE et INTOLERABLE de laisser les choses en l'état. Ces violences doivent cesser et n'ont aucune place dans le domaine d'une structure scolaire.

Certains parents ont une part de responsabilité et c'est d'abord de leur rôle de parent de s'occuper de l'éducation de leur enfant. L'angélisme et le laxisme ne sont pas des attitudes responsables, un enfant a besoin de repères et les parents ont cette obligation de faire en sorte que leur enfant se comporte correctement. Les excuses comme "mon enfant est turbulent parce que ceci ou cela" ne doivent plus être recevables : ce n'est pas à l'enfant de commander et la véritable autorité parentale doit exister. Si les parents aiment leurs enfants, ce n'est pas en les grondant et en les punissant qu'on leur fait du mal, mais justement en les laissant faire n'importe quoi.

Je suis d'avis qu'en cas de manque d'éducation reconnue, que les parents soient sanctionnés. On pourrait commencer par une suspension temporaire des allocations familiales ou alors que les parents aient l'obligation d'assister à des cours d'éducation parentale. Dans le cas où les parents s'en fichent, je suis pour le retrait de l'enfant des parents et que l'enfant soit placé dans une structure qui lui permette d'avoir des repères. Il n'est pas possible de rester à constater ce qu'il se passe, les choses n'iront pas en s'améliorant.

Concernant l'école, je ne suis pas très favorable au système de notes. Non pas que cela puisse générer un risque de décourager un élève (c'est aussi à lui de se reprendre pour progresser), mais parce qu'une note ne reflète pas grand chose. Un élève qui a 12/20 en mathématiques peut avoir eu ses points sur une simple application d'exercices scolaires, et un autre qui a 11/20, peut être moins scolaire mais se révéler plus à l'aise dans sa façon de raisonner. Une note ne reflète pas réellement les atouts et les difficultés propres à chaque élève. Je préfère de loin une évaluation thématique, pour identifier les acquis, l'aisance, les difficultés ou la non-résolution d'une partie du devoir (lenteur par exemple). C'est plus parlant pour l'élève qui pourra ainsi identifier ses points forts et ses points faibles.

De même, le redoublement n'est pas toujours justifié : un élève redouble avec 09/20 et un autre passe avec 10/20. L'un a acquis 45 % du programme et devra refaire son année pour acquérir les 5 % qui lui manquent pour le passage en classe supérieure, alors que l'autre élève a 50 % d'acquis (mais 50 % de non-acquis). N'y a t-il pas mieux à faire ? Pourquoi ne pas identifier ses points forts et ses points faibles et mettre par exemple des devoirs d'été pour améliorer une ou deux matières importantes pour progresser et se retrouver à un meilleur niveau ?

Aussi, il y a quelque chose d'intéressant dans les systèmes anglo-saxons (si si, ça existe !) et peu fréquent en France. En France, on regarde toujours le verre à moitié vide et dans les pays anglo-saxons le verre à moitié plein. Un élève qui a 11/20 va recevoir une remarque désobligeante parce que ceci ou cela ne va pas en France, alors que dans les pays anglo-saxons, on va féliciter l'élève sur ce qu'il a réussi et l'encourager à progresser dans quelques domaines pour qu'il puisse s'améliorer. Il y a souvent trop de négatif dans certains discours des enseignants, et je pense qu'il y aurait beaucoup de choses à revoir dans la façon d'aborder cela avec les élèves. Ca s'appelle du "coaching" et cela motive les élèves à faire mieux.

Ne pourrait-on pas dire : "je voudrais que tu marches tranquillement !" et non "ne cours pas !"

Aussi, dans la formation des enseignants, il y aurait beaucoup à revoir dans les méthodes pédagogiques et de l'enseignement : il est indispensable que les enseignants aient des cours de communication et de prise de parole en public, ainsi que l'art de pouvoir intéresser leur auditoire et de le tenir en éveil. Recracher un cours de façon classique ennuie les élèves, et l'enseignement de demain ne doit plus consister à ennuyer les élèves mais à s'adapter à eux. Nous sommes dans les TIC (technologies de l'information et de la communication) et je pense que la créativité dans la façon d'enseigner pour capter l'attention des élèves est très importante.

De plus, un enseignant y gagnerait à apprendre à connaître ses élèves et leur façon de fonctionner : certains ont une mémoire visuelle, d'autres auditive, esprit logique, esprit intuitif, et identifier cela peut favoriser une plus grande aisance pour qu'ils apprennent mieux. Certains enseignants le font déjà aussi.

Concernant les programmes, c'est une véritable calamité notamment l'enseignement des langues étrangères par exemple. N'étant pas un exemple mais faisant partie des nombreuses personnes dans la même situation, j'étais d'une incroyable médiocrité pour apprendre les langues étrangères, et les méthodes d'enseignement étaient ennuyeuses, inadaptées et inefficaces. On n'apprend pas une langue en apprenant des règles de grammaire et des listes de vocabulaire comme un perroquet, mais en favorisant l'assimilation intuitive, comme nous avons pu apprendre notre langue maternelle. C'est une technique parmi d'autres.

Pour les épreuves du baccalauréat par exemple, le système doit être entièrement revu. Je pense que l'évaluation devra se faire selon 6 domaines distincts :

* une épreuve globale de français pour apprécier la syntaxe, richesse du vocabulaire, façon d'argumenter tant à l'oral qu'à l'écrit.
* des épreuves classiques de bachotage pour l'accès à la culture générale et d'acquis spécifiques aux disciplines dominantes ;
* une mise en situation sur la discipline dominante, avec une épreuve (tous documents acceptés) consistant à une étude de cas méconnue de l'élève pour savoir comment il est capable de se demmerder en utilisant ses facultés d'analyse, intuition, observation, logique,...
* une évaluation d'une petite expérience en milieu professionnel afin de découvrir ce qu'est l'univers professionnel ;
* un projet individuel qu'il devra présenter dans une langue étrangère ;
* l'évaluation écrite et orale de toute langue étrangère présentée au baccalauréat.

Il ne doit plus être fixé de quota de réussite, mais de relever le niveau afin que ce diplôme soit réellement acquis par l'effort et la compétence.

Enfin, si on parle de l'école, je suis toujours étonné de la faible réputation qu'ont les lycées professionnels. Je pense nécessaire d'avoir une vraie filière professionnelle qui permette la garantie des savoirs fondamentaux, et de privilégier une alternance milieu professionnel-milieu scolaire et d'encourager les élèves à s'impliquer dans la plomberie, maçonnerie, cuisine,... comme si ces filières étaient un art d'excellence manuelle et que la reconnaissance de cette filière soit aussi forte que les filières plus générales.

Ce sont des idées parmi d'autres, mais ce qui est urgent est de réellement changer la façon avec laquelle l'école est perçue actuellement.

_Matoll
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 943
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 16/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

L'école,  la grande illusion ou la fabrique de crétins. Empty Re: L'école, la grande illusion ou la fabrique de crétins.

Message par _dede 95 le Sam 13 Oct 2012 - 10:46

Véritable programme politique de Matoll!
bravo
----------------------------------------
Je vais me faire une fois de plus "l'avocat du diable", une fois de plus je vais lancer ma grenade sur ce fil.
Mais pourquoi l'Instruction Publique en est arrivée là?
Si Danton disait: "Après le pain l'instruction est le premier besoin d'un peuple"
Jules Ferry réduisait en: "De l'instruction nait la grandeur des nations"
Grandes et belles phrases qui collaient justes à leurs époques, alors et aujourd'hui ? Quelle est la nécessité pour un pays de mettre 12 millions d'élèves sur les bancs de l'Instruction publique?
Lire, écrire, compter Pfff
A 5 ans un enfant en apprend plus par l'image de ses 2 "tubes cathodiques" que par la bibliotheque municipale!
Il écrit? Bof..lol mdr, les petits doigts naviguent plus vite sur le clavier que sur la page d'écriture!
Quand à calculer...merci Nokia etc...

Mais enfin Dédé il faut des ingénieurs, des médecins, des dirigeants , me rétorqueront mes lecteurs, et en effet mais que sont devenues leurs études et surtout comment sont-elles employées?
Un ingénieur est ultra spécialisé aujourd'hui, donc étude plus pointues mais moins nombreuses.
Un médecin? Une fois le diagnostique établie il tape sur son clavier: age 69 ans, bronchite chronique et hop...l'imprimante crache la feuille de soins et la facture!
Le dirigeant, quoi le dirigeant? Mais qui dirige ? A oui le dirigeant, je suis désolé mais celui là fréquente rarement l'Instruction Publique!
Tout cela pour dire que l'école est depuis toujours le reflet des besoins de la société, pourquoi financer des formations que l'on sait inutiles!
Alors la phrase aujourd'hui qui qualifie l'Ecole ?
"L'Education Nationale doit former la main d'oeuvre de demain, rien que cela. "
----------FIN de Constatation-------------

Exagération ? Expérience personnel vécue.
- André tu va recevoir un texte à mettre en forme, tu le soumettra à madame X directement c'est elle qui l'a écrit, c'est urgent!
- Ouarf, 2 pages de textes dactylographiées, une faute toutes les 2 lignes!
Transmission, en précisant que j'avais corrigé les fautes.
Réponse de l'interessée: "mais c'est votre travail ce n'est pas le mien"
Et qui était cette madame X? La Directrice de la communication d'Alcatel! Vous avez bien lu!


_dede 95
_dede 95
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 7119
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 10/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

L'école,  la grande illusion ou la fabrique de crétins. Empty Re: L'école, la grande illusion ou la fabrique de crétins.

Message par Geveil le Sam 13 Oct 2012 - 21:30

dede 95 a écrit:

Exagération ? Expérience personnelle vécue.
- André tu vas recevoir un texte à mettre en forme, tu le soumettras à madame X directement c'est elle qui l'a écrit, c'est urgent!
- Ouarf, 2 pages de textes dactylographiées, une faute toutes les 2 lignes!
Fais tout de même attention quand tu reproches aux autres leurs fautes d'orthographe lol!
Geveil
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

L'école,  la grande illusion ou la fabrique de crétins. Empty Re: L'école, la grande illusion ou la fabrique de crétins.

Message par gaston21 le Sam 13 Oct 2012 - 22:27

Le vieux lion a mal digéré ce soir...Il a sur l'estomac les restes d'une vieille gazelle , d'une vieille carne !
gaston21
gaston21
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6875
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : ricanante
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

L'école,  la grande illusion ou la fabrique de crétins. Empty Re: L'école, la grande illusion ou la fabrique de crétins.

Message par _dede 95 le Sam 13 Oct 2012 - 22:47

Oui mais moi Geveil, je n'ais que mon CEP et deux CAP et ce n'ai pas 5 ans de religion en cours du soir qui m'ont appris l'orthographe!
_dede 95
_dede 95
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 7119
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 10/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

L'école,  la grande illusion ou la fabrique de crétins. Empty Re: L'école, la grande illusion ou la fabrique de crétins.

Message par Geveil le Sam 13 Oct 2012 - 23:46

gaston21 a écrit:Le vieux lion a mal digéré ce soir...Il a sur l'estomac les restes d'une vieille gazelle , d'une vieille carne !
Non, c'est une relativement jeune gazelle que je n'ai pas eu le courage de croquer !
Geveil
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

L'école,  la grande illusion ou la fabrique de crétins. Empty Re: L'école, la grande illusion ou la fabrique de crétins.

Message par Geveil le Sam 13 Oct 2012 - 23:51

dede 95 a écrit:Oui mais moi Geveil, je n'ais que mon CEP et deux CAP et ce ne sont pas 5 ans de religion en cours du soir qui m'ont appris l'orthographe!
Ne prends pas la mouche, prends plutôt une bonne mousse. vieux
Geveil
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

L'école,  la grande illusion ou la fabrique de crétins. Empty Re: L'école, la grande illusion ou la fabrique de crétins.

Message par Baptiste le Jeu 18 Oct 2012 - 12:07

Il y a cette vidéo de "Pierre Dortiguier de l'enseignement de l'ignorance"
je ne suis pas autorisé a poster le lien

En synthèse je pense que
L'école d'aujourd'hui forme les transhumanistes de demain
De ceux qui seront dans l'incapacité à résoudre des problèmes

Baptiste
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 185
Localisation : montpellier
Identité métaphysique : aucune
Humeur : aucun
Date d'inscription : 12/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum