L'école, la grande illusion ou la fabrique de crétins.

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

L'école,  la grande illusion ou la fabrique de crétins. - Page 2 Empty Re: L'école, la grande illusion ou la fabrique de crétins.

Message par _dede 95 le Jeu 18 Oct 2012 - 13:16

Baptiste a écrit:Il y a cette vidéo de "Pierre Dortiguier de l'enseignement de l'ignorance"
je ne suis pas autorisé a poster le lien

En synthèse je pense que
L'école d'aujourd'hui forme les transhumanistes de demain
De ceux qui seront dans l'incapacité à résoudre des problèmes

Houla cela peut aller tres loin, je cite:
Le transhumanisme est un mouvement culturel et intellectuel international prônant l'usage des sciences et des techniques afin d'améliorer les caractéristiques physiques et mentales des êtres humains.
N'étant pas un fervent adepte de la philosophie, autre que le matérialisme dialectique ( sourire ), je laisse à d'autres le soin de déméler le pourquoi du comment de ce mouvement!

http://fr.wikipedia.org/wiki/Transhumanisme

L'école d'aujourd'hui forme le devenir de la société de demain tel que les besoins à la survie du système est nécessaire!

Je rappelle la phrase de Jules ferry citée plus haut dans ce thread.
"De l'instruction nait la grandeur des nations"
A mettre au diapason avec la mondialisation...
_dede 95
_dede 95
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 7119
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 10/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

L'école,  la grande illusion ou la fabrique de crétins. - Page 2 Empty Re: L'école, la grande illusion ou la fabrique de crétins.

Message par gaston21 le Jeu 18 Oct 2012 - 15:42

Il y a quelques jours, je lisais une critique sur l'école où on mettait en avant le manque de discipline et le laisser-aller constaté un peu partout. On joue copain-copain, on s'asseoit au milieu des p'tiots, on se laisse tutoyer, on se fait même appeler par son prénom ! Et après on s'étonne qu'une jeune surveillante enceinte se fasse piétiner par des élèves , comme hier ! La câlinothérapie, voilà la nouvelle régle ! Foutaise ! Des coups de pied au cul quand il le faut, voilà ce que je propose ! Et Mahomet ajouterait: avec un peu de charia ! j'ai reçu des roustes de la part de mon premier maître, Mr Rouget ! J'ai encore envie de lui brûler un cierge !
gaston21
gaston21
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6875
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : ricanante
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

L'école,  la grande illusion ou la fabrique de crétins. - Page 2 Empty Re: L'école, la grande illusion ou la fabrique de crétins.

Message par Ladysan le Sam 20 Oct 2012 - 0:20

gaston21 a écrit:
Stirica a écrit:Les "enfants-rois" sont produits par leurs parents. N'est-ce pas les parents qu'il faut éduquer?
Stirica, je te donne entièrement raison. Il faudrait déjà commencer par éduquer les parents. Trop d'enfants sont livrés à eux-mêmes . Mais il y a aussi des parents qui ne savent plus "à quel saint se vouer" ! Et c'est encore plus difficile quand les parents sont divorcés et que la mère est seule à éduquer ses enfants. Un exemple. Une fille de mon épouse a ses deux filles à charge; l'une est assez difficile, du genre caractériel . La raisonner ne sert pas à grand-chose; je suis vieux jeu, d'accord, mais une bonne "rouste" serait pour moi un moyen efficace ! La réponse de la gamine à sa mère ? " Si tu me tapes, je vais voir les gendarmes pour me plaindre et leur dire que tu m'as battue !" . Et, en effet, bien que la maman ait du caractère et beaucoup de courage, si la petiote agissait ainsi, on accuserait la maman de mauvais traitements ! Il faut arrêter avec ces naïvetés d'assistante sociale et d'intellectuels déconnectés! Des claques et des fessées, j'en ai reçu et je suis toujours en vie, et je ne les avais pas volées !

Gaston, je ne suis qu'en partie d'accord avec ce que pense Stirica, car c'est comme si je disais que tous les enseignants sont incompétents, et à ce sujet, je peux simplement te dire que les profs que je connais et qui font partie de mon entourage assez proches, n'arrêtent pas de parler de leurs élèves comme s'ils étaient tous des débiles mentaux, et je ne te parles pas de leurs blog, ou pas plus tard que la semaine dernière j'ai été leurs signaler si elles étaient conscientes qu'elles étaient en train d'enfreindre la loi sur la déontologie.

Mais tu as raison de préciser que certaines familles ne sont pas à même d'aider leur enfants qui, avouons-le sont beaucoup plus influencés par par la société dans laquelle ils vivent que par ce que leurs inculquent leurs familles qui, disons-le malgré leur bonne volonté ne sont pas toujours les mieux armés pour les éduquer.

Les enseignants te diront : "Notre rôle, c'est d'enseigner, d'instruire vos enfants et pas de les éduquer".

Les parents retorquent : "Nous élevons nos enfants du mieux que nous le pouvons, jusqu'au jours ou ils entrent à l'école, car ensuite, nous n'avons plus de prises sur eux". Pourquoi ?

Parce que l'école, ou plutôt la cour de récréation c'est un peu comme le quartier général de nos enfants, le lieu de rassemblement, c'est dans la cour de récréation qu'ils vont commencer à êtres confrontés et affronter les autres, se défendre ou affirmer leur personnalité. C'est dans la cour de récréation que naít l'enfant de demain. Et ça Gaston, il me semble que les pédagogues devraient commencer par s'interesser à ce qu(il s'y passe dans ces cours de récréations ou bien dans les toilettes des écoles. Et vu que les enseignants tendent à décliner leur responsabilités, ils n'ont qu'à placer un agent de sécurité dans chaque cour de récréation. La drogue, le sexe, les vols, les viols, le chantage, et j'en passe, c' est à l'école que ça commence mais ça, les enseignants et les directeurs d'école se gardent bien d'en parler car cela leur ferait de la mauvaise publicité. On préfère accuser les parents, ou l'élève lui-même, comme cette enseignante qui déclarait sur le forum d'une chaine de télé que ses élèves étaient les futurs criminels de demain. Ces propos sont écoeurants de la part d'une femme qui a choisi le métier d'enseignante.

@Stirica : Les enfants rois Stirica, tu sais qui les "construits de toute pièce" ? Ce sont les médias, et pas les parents. Toutes les publicités concernant les enfants sont ultra-culpabilisantes vis à vis des parents, que ce soit sur le plan consommation ou sur le plan affectif. Nous sommes tous inconsciemment conditionnés par les médias. On nous apprends tout. Comment nous devons penser, comment nous devons nous habiller, comment nous devons manger, comment nous devons faire l'amour, comment faire des enfants, comment ne pas en faire, pourquoi en faire, pourquoi ne pas en faire, comment les aimer, et comment se Comment les traiter pour se faire aimer...Et c'est là que le bât blesse.
Ladysan
Ladysan
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4769
Localisation : Belgique (Wallonie)
Identité métaphysique : Aucune
Humeur : De toutes les couleurs
Date d'inscription : 15/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

L'école,  la grande illusion ou la fabrique de crétins. - Page 2 Empty Re: L'école, la grande illusion ou la fabrique de crétins.

Message par Ling le Sam 20 Oct 2012 - 7:18

L'école,  la grande illusion ou la fabrique de crétins. - Page 2 55234810

Où est la différence entre les années 80 et 2012?
Tout se joue dans les premières années de la vie, il me semble...

Ling
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 21694
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 09/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

L'école,  la grande illusion ou la fabrique de crétins. - Page 2 Empty Re: L'école, la grande illusion ou la fabrique de crétins.

Message par Nuage le Sam 20 Oct 2012 - 8:14

la couleur ?

lol! rire
Nuage
Nuage
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4598
Localisation : Sud-Est de la France
Identité métaphysique : La mienne
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

L'école,  la grande illusion ou la fabrique de crétins. - Page 2 Empty Re: L'école, la grande illusion ou la fabrique de crétins.

Message par Nuage le Sam 20 Oct 2012 - 8:32

Attendez, j'remets une pièce ....

Voyons voir que je réfléchisse .....

Ha ben l'enfant des années 80 qui se fait engueuler comme du poisson pourri, c'est le parent des années 2012 ..... ?
Nuage
Nuage
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4598
Localisation : Sud-Est de la France
Identité métaphysique : La mienne
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

L'école,  la grande illusion ou la fabrique de crétins. - Page 2 Empty Re: L'école, la grande illusion ou la fabrique de crétins.

Message par _dede 95 le Sam 20 Oct 2012 - 8:42

Mais que vois-je?
Des parents qui viennent se plaindre auprès d'un enseignant?

Les horaires de travail ne sont pas compatibles!

Ou alors ils sont au chomage tout les deux!
_dede 95
_dede 95
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 7119
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 10/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

L'école,  la grande illusion ou la fabrique de crétins. - Page 2 Empty Re: L'école, la grande illusion ou la fabrique de crétins.

Message par Millenium le Sam 20 Oct 2012 - 9:31

Il faut bien se rendre compte que le système est contre le développement des consciences, car il le détruirait.
Tant que l'éducation reste sous la coupe du système rien ne changera fondamentalement.

Il ne suffit pas d’apprendre à l’homme une spécialité. Car il devient ainsi une machine utilisable mais non une personnalité. Il importe qu’il acquière un sentiment, un sens pratique de ce qui vaut la peine d’être entrepris, de ce qui est beau, de ce qui est moralement droit. Sinon, il ressemble davantage, avec ses connaissances professionnelles, à un chien savant qu’à une créature harmonieusement développée. Il doit apprendre à comprendre les motivations des hommes, leurs chimères et leurs angoisses, pour déterminer son rôle exact vis-à-vis des proches et de la communauté. Ces réflexions essentielles livrées à la jeune génération, grâce aux contacts vivants avec les professeurs, ne s’écrivent absolument pas dans les manuels. Ainsi s’exprime et se forme d’abord toute culture.

Albert Einstein

Les excès du système de compétition et de spécialisation prématurée sous le fallacieux prétexte d’efficacité, assassinent l’esprit, interdisent toute vie culturelle et suppriment même les progrès dans les sciences d’avenir. Il importe enfin, pour la réalisation d’une parfaite éducation, de développer l’esprit critique… Or, la surcharge de l’esprit, par le système des notes, entrave et transforme nécessairement la recherche en superficialité et absence de culture

Albert Einstein



Millenium
Millenium
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1975
Localisation : Ardenne Belge
Identité métaphysique : chercheur
Humeur : Motivé
Date d'inscription : 17/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

L'école,  la grande illusion ou la fabrique de crétins. - Page 2 Empty Re: L'école, la grande illusion ou la fabrique de crétins.

Message par orthon7 le Sam 20 Oct 2012 - 10:21

Stirica a écrit:L'école,  la grande illusion ou la fabrique de crétins. - Page 2 55234810

Où est la différence entre les années 80 et 2012?
Tout se joue dans les premières années de la vie, il me semble...

Pour moi c'est simple si les parents et les enseignents pouvaient allés dans le même
se serai déjà un bien pour les enfants.

Et comme tu le dit stirica ,"Tout se joue dans les premières années de la vie"

Malheureusement rien ne fonctionne plus comme ça.

Quand les enfants sortent du CM2 seulement 3 sur 10 mériteraient le passage en 6em.
mais on force le passage pratiquement systématique de classe en classe.

à la sortie du collège I dème, le brevet des collège et une vraie catastrophe, j'ai
eu l’occasion de voir les copies des élèves après correction, j'en suis resté
sur le cul, franchement les correcteurs sont obligés de rajouté au moins 10 points
pour avoir un pourcentage valable.

Et pour le Bac c'est malheureusement la même chose, voir pire quand
on sait que l'on ouvre la porte vers des études supérieur à des élèves
qui vont au casse pipe.

mais voilà seul le pourcentage compte pour l'éducation national et oui
pour moi ce n'est pas 90 % qui devrait l'avoir mais plutôt sans être méchant 30 %.

Sinon je suis d'accord avec l'ensemble de vos postes.

ps"pardon pour les fautes".

orthon7
orthon7
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5036
Localisation : L'île
Identité métaphysique : je cherche
Humeur : bonne question ...!
Date d'inscription : 09/04/2010

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

L'école,  la grande illusion ou la fabrique de crétins. - Page 2 Empty Re: L'école, la grande illusion ou la fabrique de crétins.

Message par _dede 95 le Sam 20 Oct 2012 - 10:44

Perso je préfère ce dessin
L'école,  la grande illusion ou la fabrique de crétins. - Page 2 121020105814575874
_dede 95
_dede 95
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 7119
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 10/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

L'école,  la grande illusion ou la fabrique de crétins. - Page 2 Empty Re: L'école, la grande illusion ou la fabrique de crétins.

Message par casimir le Sam 20 Oct 2012 - 11:30

Nuage a écrit:Attendez, j'remets une pièce ....

Voyons voir que je réfléchisse .....

Ha ben l'enfant des années 80 qui se fait engueuler comme du poisson pourri, c'est le parent des années 2012 ..... ?

lol!
casimir
casimir
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 2138
Localisation : dans la forêt
Identité métaphysique : la même
Humeur : ni plus ni moins
Date d'inscription : 14/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

L'école,  la grande illusion ou la fabrique de crétins. - Page 2 Empty Re: L'école, la grande illusion ou la fabrique de crétins.

Message par Baptiste le Sam 20 Oct 2012 - 11:41

L'ecole Européenne
youtube.com/watch?v=ZNLDQP7DEpg

Les Écoles européennes (EE) sont des écoles publiques, fondées sur un traité international (la Convention des Écoles européennes), ayant pour but principal d'accueillir les enfants des fonctionnaires européens et de leur offrir un enseignement complet (maternelle, élémentaire, secondaire) dans leur langue maternelle. Cette formation débouche sur le Baccalauréat européen.

Baptiste
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 185
Localisation : montpellier
Identité métaphysique : aucune
Humeur : aucun
Date d'inscription : 12/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

L'école,  la grande illusion ou la fabrique de crétins. - Page 2 Empty Re: L'école, la grande illusion ou la fabrique de crétins.

Message par _dede 95 le Sam 20 Oct 2012 - 14:30

Baptiste a écrit:L'ecole Européenne
youtube.com/watch?v=ZNLDQP7DEpg

Les Écoles européennes (EE) sont des écoles publiques, fondées sur un traité international (la Convention des Écoles européennes), ayant pour but principal d'accueillir les enfants des fonctionnaires européens et de leur offrir un enseignement complet (maternelle, élémentaire, secondaire) dans leur langue maternelle. Cette formation débouche sur le Baccalauréat européen.

A priori, non, pas spécialement des fonctionnaires.

Leur objectif est d’accueillir les enfants de ressortissants européens

http://www.education.gouv.fr/cid1857/les-postes-dans-les-ecoles-europeennes.html
Ce sont, à mon avis, un autre nom pour ce qu'on appelait autrefois "les Ecoles Françaises de..." !
Mon sentiment est qu'elles sont d'un niveau plus élevé que les écoles des ZEP, elles ne s'adressent pas à la même catégorie de parents! sourire
_dede 95
_dede 95
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 7119
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 10/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

L'école,  la grande illusion ou la fabrique de crétins. - Page 2 Empty Re: L'école, la grande illusion ou la fabrique de crétins.

Message par Millenium le Dim 21 Oct 2012 - 12:05

orthon7 a écrit:
Stirica a écrit:L'école,  la grande illusion ou la fabrique de crétins. - Page 2 55234810

Où est la différence entre les années 80 et 2012?
Tout se joue dans les premières années de la vie, il me semble...

Pour moi c'est simple si les parents et les enseignents pouvaient allés dans le même
se serai déjà un bien pour les enfants.

Et comme tu le dit stirica ,"Tout se joue dans les premières années de la vie"

Malheureusement rien ne fonctionne plus comme ça.

Quand les enfants sortent du CM2 seulement 3 sur 10 mériteraient le passage en 6em.
mais on force le passage pratiquement systématique de classe en classe.

à la sortie du collège I dème, le brevet des collège et une vraie catastrophe, j'ai
eu l’occasion de voir les copies des élèves après correction, j'en suis resté
sur le cul, franchement les correcteurs sont obligés de rajouté au moins 10 points
pour avoir un pourcentage valable.

Et pour le Bac c'est malheureusement la même chose, voir pire quand
on sait que l'on ouvre la porte vers des études supérieur à des élèves
qui vont au casse pipe.

mais voilà seul le pourcentage compte pour l'éducation national et oui
pour moi ce n'est pas 90 % qui devrait l'avoir mais plutôt sans être méchant 30 %.

Sinon je suis d'accord avec l'ensemble de vos postes.

ps"pardon pour les fautes".

Pour moi le problème ne réside pas dans le faux problème de l'orthographe, ni dans ce que l'école considère comme un échec en se basant sur un programme scolaire au service de la domination et du capital, le problème réside dans le fait que l'école forme des machines utilisables en opposition à la conscience critique et au discernement.

Le problème se répète à l'université, la pensée médiocre fait carrière, la pensée libre ne supporte pas le moule d'un système avec des pratiques et des valeurs médiocres.

https://www.forum-metaphysique.com/t8488-l-enseignement


L'école,  la grande illusion ou la fabrique de crétins. - Page 2 52743210


Dernière édition par Millenium le Dim 21 Oct 2012 - 12:34, édité 1 fois
Millenium
Millenium
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1975
Localisation : Ardenne Belge
Identité métaphysique : chercheur
Humeur : Motivé
Date d'inscription : 17/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

L'école,  la grande illusion ou la fabrique de crétins. - Page 2 Empty Re: L'école, la grande illusion ou la fabrique de crétins.

Message par _Matoll le Dim 21 Oct 2012 - 12:12

J'ai aussi ce même constat, que tant l'éducation que l'instruction sont de véritables catastrophes dans notre pays et cela ne se limite pas à la France, même si heureusement, localement, il existe tout de même des points rassurants. Et lorsque des Ministres de "gauche" comme de droite cautionnent la politique de l'enfant roi, une soit-disante tolérance aux examens pour respecter les quotas de passage ou de reçus à des examens de ce genre, et qu'en plus ils refusent de le reconnaître publiquement ou s'indignent de violences dans les écoles et sur des enseignants mais en ne faisant rien, je considère cela comme inacceptable et aucune excuse n'est recevable.

Je pense qu'il est urgent de serrer la vis et lorsque des politiques auront compris qu'il doit être mis fin à la politique de l'enfant roi, même si des parents ou des enfants s'en trouvent indignés (ils sont responsables de cette situation, alors ils feraient mieux de la fermer et de se remettre en question).

L'école doit être un lieu (parmi d'autres) où la discipline doit être respectée à la lettre, avec une tolérance de zéro. Cela ne signifie pas que les enseignants ont les pouvoirs absolus, mais qu'on puisse leur donner les moyens qu'en classe, le silence règne. Un élève en classe a un droit, c'est de recevoir une instruction et un devoir, de se taire et de bosser un minimum.

Est-ce que cela se décide dès les premières années de la vie ? J'aurais tendance à dire oui. Je le constate par exemple autour de moi, où des parents offrent tout à leurs gosses, avec une montagne de jouets, de satisfaire certains de leurs caprices (d'enfant trop gâté), de venir au secours du bébé qui pleure pour un rien comme de le porter (le bébé n'est pas idiot, il connait la faiblesse de leurs parents et en profitera ensuite), et question autorité, c'est quasi absent. Il y a même de ces personnes que je refuse de revoir car ils sont honteux par leurs comportements.

D'où cela peut-il venir ? Elle vient en grande partie de cette société consumériste, des Etats-Unis encore une fois avec leur débilité de société de ce style, de la publicité, des médias, du type d'alimentation, des consoles de jeux, gadgets de type smartphone ou autres saloperies de ce genre, sans parler de la tenue vestimentaire déchétissime de nombreux jeunes qui vont à l'école. On leur a donné beaucoup trop de libertés, on les a habitué à trop recevoir et surtout à ne plus leur inculquer le goût de l'effort.

Alors qu'on parle de laïcité qui interdit à juste titre les ports de signes religieux, politiques et philosophiques, cela devrait être étendu aux signes commerciaux. De plus, alors que dans certains lieux, on demande une tenue correcte exigée, pourquoi ne pas l'imposer à l'école ?

Pourtant, il y a des solutions pour faire changer cela, mais il faut avoir le courage de le faire :

* soit le port de l'uniforme à l'école ou une tenue correcte exigée : fini les casquettes ou survêtements ;

* toute agression physique sera systématiquement suivie d'un renvoi définitif de l'élève et le placement dans une structure de redressement éducatif pendant une durée à déterminer ; si ce sont les parents, ils seront sanctionnés de travaux d'intérêt général, de cours obligatoire d'éducation parentale, de la suspension des allocations familiales et que leur enfant soit placé dans une structure adaptée. S'il y a des blessures, que les parents soient mis en structure pénitentiaire après avoir été jugés ;

* si l'agression est verbale ou si organisation de chahut en classe, renvoi du cours et de l'école de façon temporaire, et placement de façon provisoire dans une structure pour que l'élève se calme et ait des repères notamment de respect ;

Il est logique qu'il puisse y avoir enquête, car certains enseignants pourraient en profiter pour exercer une certaine forme d'excès de pouvoir, et j'estime alors que les enseignants doivent aussi être sanctionnables.

* pour les diplômes, tant pour le niveau que pour les corrections, fini l'angélisme, pas d'état d'âme même si le nombre de reçus passe à 20 %. Il ne peut être encouragé que de nouveaux crétins aient des diplômes au rabais.

J'estime qu'on a en France une opportunité et une chance de permettre à tous les élèves de recevoir une instruction quasi gratuite, quel que soit le statut social. Même si l'organisation de l'école publique doit être revue pour être moins administrative et plus concrète, il est inadmissible que certains parents ou enfants crachent dans la soupe. furieux

_Matoll
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 943
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 16/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

L'école,  la grande illusion ou la fabrique de crétins. - Page 2 Empty Re: L'école, la grande illusion ou la fabrique de crétins.

Message par _Matoll le Dim 21 Oct 2012 - 12:31

Millenium a écrit:Pour moi le problème ne réside pas dans le faux problème de l'orthographe, ni dans ce que l'école considère comme un échec en se basant sur un programme scolaire au service de la domination et du capital, le problème réside dans le fait que l'école forme des machines utilisables en opposition à la conscience critique et au discernement.

C'est tout à fait juste, et l'école doit être le lieu de transmission des savoirs, neutre, sans tenir compte des idéologies qu'elles soient capitalistes, communistes ou autres. Mais il faut aussi souligner qu'il y a aussi des enseignants qui mélangent leurs convictions politiques avec le programme, et pas au service du capital.

Entre des enseignants qui reconnaissent ne pas établir de frontière entre leurs convictions politiques et ce qu'ils doivent enseigner et certains programmes qui ont été changés par des Ministres puants qui défendaient le libéralisme (exemple le programme de sciences économiques en terminale ES), il y a aussi une part de responsabilité qui leur revient.

Le problème se répète à l'université, la pensée médiocre fait carrière, la pensée libre ne supporte pas le moule d'un système avec des pratiques et des valeurs médiocres.

C'est tout à fait juste car il règne souvent dans des Universités une sorte de sectarisme de la pensée, car si on a compris comment le système fonctionne, les diplômes sont plus aisés à être obtenus, seulement des diplômes qui bien souvent conduiront de nombreux étudiants vers la case du Pôle Emploi.

Il y a du bon à prendre, mais aussi beaucoup à laisser et à jeter aux ordures.

Trop d'étudiants sont endoctrinés à garder un esprit scolaire, et manquer de discernement et de pragmatisme car les diplômes ne font pas tout, et je dirais même qu'aujourd'hui, beaucoup, par manque de débouchés, ne servent plus à grand chose.

_Matoll
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 943
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 16/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

L'école,  la grande illusion ou la fabrique de crétins. - Page 2 Empty Re: L'école, la grande illusion ou la fabrique de crétins.

Message par _dede 95 le Dim 21 Oct 2012 - 14:44

Matoll tu deviens révolutionnaire! Pire que "Dédé le coco". sourire
Car pour appliquer ton programme, il faudrait révolutionner la société!
Que deviendraient alors les organismes caritatifs, genre de ceux issus de l'ONU si la misère disparaissait, combien de "bien pensant" seraient au chomage ?
Ceux-là vivent sur la misère humaine, c'est leur gagne pain!
Le Sabre et le goupillon, même combat, ce sont du reste souvent les mêmes!

Spoiler:

Comme cul et chemise Le sabre et le goupillon
comme larrons en foire
J'ai vu se constituer tant d'associations
Mais il n'en reste qu'une au travers de l'histoire
Qui ait su nous donner toute satisfaction

Le sabre et le goupillon

L'un brandissant le glaive et l'autre le ciboire
Les peuples n'avaient plus à s'poser de questions
Et quand ils s'en posaient c'était déjà trop tard
On se sert aussi bien pour tondre le mouton

Du sabre que du goupillon

Quand un abbé de cour poussait une bergère
Vers des chemins tremblants d'ardente déraison
La belle ne savait pas quand elle se laissait faire
Qu'ils condamnaient l'usage de la contraception

Le sabre et le goupillon

Et maintes éminences et maints beaux capitaines
Reposaient le guerrier de la même façon
Dans le salon chinois où Madame Germaine
Grâce à ses pensionnaires réalisait l'union

Du sabre et du goupillon

C'était le temps rêvé de tous les militaires
On leur offrait des guerres et des expéditions
Que de manants joyeux sont partis chez Saint-Pierre
Le cœur plein de mitraille et de bénédictions

Du sabre et du goupillon

Quand ils s'en revenaient et d'Asie et d'Afrique
Ils faisaient régner l'ordre au sein de la nation
Les uns possédaient l'art d'utiliser la trique
Les autres sans le dire pensaient qu'elle a du bon

Le sabre et le goupillon

On n'sait plus aujourd'hui à qui faire la guerre
Ça brise le moral de la génération
C'est pourquoi les crédits que la paix nous libère
Il est juste qu'il aillent comme consolation

Au sabre et au goupillon

L'un jouant du clairon l'autre de l'harmonium
Ils instruiront ainsi selon la tradition
Des cracks en Sambre et Meuse des forts en Te Deum
Qui nous donneront encore bien des satisfactions

Le sabre et le goupillon
_dede 95
_dede 95
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 7119
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 10/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

L'école,  la grande illusion ou la fabrique de crétins. - Page 2 Empty Re: L'école, la grande illusion ou la fabrique de crétins.

Message par _Matoll le Dim 21 Oct 2012 - 15:26

dede 95 a écrit:Matoll tu deviens révolutionnaire! Pire que "Dédé le coco". sourire Car pour appliquer ton programme, il faudrait révolutionner la société!

Pourquoi "deviens" ? rire

Je ne sais pas si le mot "révolutionnaire" est approprié ; disons qu'après analyse d'une situation actuelle, lorsqu'un souci n'est pas qu'une simple égratignure mais quelque chose de plus important, ce n'est pas en mettant des pansements qu'on peut en guérir, mais d'être bien plus radical, non pas par plaisir de l'être, mais parce que cela est nécessaire.

Il me semble en avoir déjà parlé, je suis allé plusieurs fois dans des pays d'Europe centrale, dont la Hongrie. Dans de nombreuses villes, et pas toutes petites, les jeunes avaient des tenues vestimentaires plutôt classiques avec bien peu de marques, une discipline plutôt bien respectée dans les écoles et quelles en sont les raisons ? Ce pays n'est pas très riche en effet, mais de nombreux jeunes ne sont pas endoctrinés par cette société de consommation (pour le moment), et ont encore des repères plutôt sains. Les moyens de l'école ne sont pas très importants, mais une classe avec des tables et des chaises, un enseignant, quelques fournitures scolaires et c'est bien suffisant. Pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple ? Et certains jeunes ont aussi des difficultés financières et des sphères familiales pas des plus évidentes, est-ce que cela leur donne l'excuse d'agresser leur enseignant ?

J'ignore si à Budapest ce phénomène de violence et de laisser faire existe, mais en France, le pays est complètement à côté de la plaque.

Etant plus attaché au concret des choses et au terrain, qu'à la théorie (comme ces politiques qui font de grandes écoles comme l'ENA, qui ne servent à rien), lorsque des prises de position ou des décisions suscitent qu'elles soient tranchées, je n'ai aucune hésitation tant qu'elles se font sans faire appel à la sphère émotive, afin de rester objectif.

Que deviendraient alors les organismes caritatifs, genre de ceux issus de l'ONU si la misère disparaissait, combien de "bien pensant" seraient au chomage ?
Ceux-là vivent sur la misère humaine, c'est leur gagne pain !

Ils feraient autre chose tout simplement. Car si la misère disparaissait sans pour autant passer dans l'extrême inverse du matérialisme et du consumérisme de type pays occidental, ce serait une belle victoire pour l'humanité.

Seulement, concrètement parlant, on en est fort loin et la situation ne s'améliore pas du tout. Lorsqu'on a un programme politique, il doit se faire pour l'intérêt général, et le premier d'entre eux est de satisfaire pour tous les besoins vitaux et le respect de l'environnement. L'un ne se fera pas sans l'autre, car l'un est la sphère humaine, l'autre est la sphère de notre milieu de vie et des autres espèces également.

C'est aussi pour cette raison, lorsqu'on observe ce qu'il se passe dans d'autres pays où des systèmes scolaires sobres existent, alors que d'autres aimeraient tant avoir une école gratuite, même si l'école doit se changer dans ce pays, il est inadmissible qu'on puisse cracher dans la soupe et que la politique de l'enfant roi doit être supprimée en tout point du territoire.

_Matoll
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 943
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 16/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

L'école,  la grande illusion ou la fabrique de crétins. - Page 2 Empty Re: L'école, la grande illusion ou la fabrique de crétins.

Message par orthon7 le Lun 22 Oct 2012 - 11:00

L'école, la grande illusion ou la fabrique de crétins.

Une fabrique de crétins, oui mais dont 70 %
sont actuellement Diplômés.

Et évidement ça se ressent directement quand il arrivent
dans le monde du travail en général.

Et les moins bêtes d'entre eux comprennent très vite
que la meilleur place consiste à entré dans
le merveilleux monde de l'éducation nationale
et si possible dans le primaire.

et donc "effet boule de neige"

Il y a quelque années il fallait peut de diplômes
et beaucoup de courage pour enseigné dans le primaire
et surtout un certain don de transmission du savoir.

Maintenant il faut faut simplement avoir beaucoup
de diplômes, et par contre "le don de transmission
et complètement mis aux oubliettes.

Ah, par contre il ne faut toucher à leur vacances
au "petit plus nombreux arrêts de travail très souvent
injustifiées" et sans retrait de salaire.

"bon ceci n'est heureusement pas applicable à tous les enseignants
mais au moins à 70% d'entre eux."

mais Orthon tu deviens méchant, non réaliste. non mais



orthon7
orthon7
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 5036
Localisation : L'île
Identité métaphysique : je cherche
Humeur : bonne question ...!
Date d'inscription : 09/04/2010

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

L'école,  la grande illusion ou la fabrique de crétins. - Page 2 Empty Re: L'école, la grande illusion ou la fabrique de crétins.

Message par Geveil le Lun 22 Oct 2012 - 14:18

orthon7 a écrit:Ah, par contre il ne faut toucher à leur vacances
au "petit plus nombreux arrêts de travail très souvent
injustifiées" et sans retrait de salaire.

"bon ceci n'est heureusement pas applicable à tous les enseignants
mais au moins à 70% d'entre eux."
Ah, attention à ne pas diffuser des opinions sans fondement. Quelles sont tes sources pour affirmer cela ?
Geveil
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

L'école,  la grande illusion ou la fabrique de crétins. - Page 2 Empty Re: L'école, la grande illusion ou la fabrique de crétins.

Message par alterego le Dim 28 Oct 2012 - 1:24

* une épreuve globale de français pour apprécier la syntaxe, richesse du vocabulaire, façon d'argumenter tant à l'oral qu'à l'écrit.
Matoll,
Pour ce qui est du français particulièrement, ce que tu proposes implique que l'on se base sur des savoirs acquis à la maison, souvent en famille...et de manière inégale d'un individu à un autre, c'est par ailleurs ce qui est reproché à l'école aujourd'hui, de ne pas tenir compte des inégalités de départ, car tout les élèves n'ont pas les mêmes chances de réussite.

Pour ce qui est de la suppression des devoirs à la maison j'y suis favorable car peut être une difficulté pour un élève issu d'un milieu "défavorisé", absence d'espace personnel, manque de soutien aux devoirs...
alterego
alterego
Maître du Relatif et de l'Absolu

Féminin Nombre de messages : 1793
Date d'inscription : 04/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

L'école,  la grande illusion ou la fabrique de crétins. - Page 2 Empty Re: L'école, la grande illusion ou la fabrique de crétins.

Message par desquestions le Mer 31 Oct 2012 - 23:00

L'école a involontairement produit de merveilleux cancres...
Elle ne produit pas le génie, elle le révèle sans le faire exprès.
desquestions
desquestions
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 877
Localisation : Flandres
Identité métaphysique : Dans l'attente du pire
Humeur : Variable
Date d'inscription : 01/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

L'école,  la grande illusion ou la fabrique de crétins. - Page 2 Empty Re: L'école, la grande illusion ou la fabrique de crétins.

Message par alterego le Mer 31 Oct 2012 - 23:18

Non l'école légitime les inégalités, tu n'as qu'à jeter un coup d'oeil sur les études réalisées par l'Insee à propos de l'accès à l'enseignement supérieur en fonction de la catégorie socio professionnelle des parents...
alterego
alterego
Maître du Relatif et de l'Absolu

Féminin Nombre de messages : 1793
Date d'inscription : 04/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

L'école,  la grande illusion ou la fabrique de crétins. - Page 2 Empty Re: L'école, la grande illusion ou la fabrique de crétins.

Message par Ghazali le Jeu 1 Nov 2012 - 19:01

A ce sujet, il y a un ouvrage que je recommanderais, c'est celui-ci : "L'école à la dérive, l'enseignement actuel à la lumière de la tradition universelle" écrit par Ghislain Chetan. Très intéressant.


Ghazali
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 106
Localisation : Belgique
Identité métaphysique : Eveillé
Humeur : neutre
Date d'inscription : 01/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

L'école,  la grande illusion ou la fabrique de crétins. - Page 2 Empty Re: L'école, la grande illusion ou la fabrique de crétins.

Message par _Matoll le Lun 12 Nov 2012 - 2:38

alterego a écrit:
* une épreuve globale de français pour apprécier la syntaxe, richesse du vocabulaire, façon d'argumenter tant à l'oral qu'à l'écrit.
Matoll,
Pour ce qui est du français particulièrement, ce que tu proposes implique que l'on se base sur des savoirs acquis à la maison, souvent en famille...et de manière inégale d'un individu à un autre, c'est par ailleurs ce qui est reproché à l'école aujourd'hui, de ne pas tenir compte des inégalités de départ, car tout les élèves n'ont pas les mêmes chances de réussite.

Pour ce qui est de la suppression des devoirs à la maison j'y suis favorable car peut être une difficulté pour un élève issu d'un milieu "défavorisé", absence d'espace personnel, manque de soutien aux devoirs...

Tes remarques sont intéressantes car en effet, tous les élèves n'ont pas ces mêmes chances.

Toutefois, je rappelle que la maîtrise de la langue française se fait sur de très nombreuses années et non en deux ou trois ans.

Cela n'empêche pas que les enseignants doivent systématiquement s'adapter aux capacités des élèves. Si des élèves sont en difficulté, c'est un devoir républicain pour l'école de s'en occuper. C'est une des raisons pour lesquelles je suis favorable pour l'école primaire que chaque élève puisse avoir un carnet de progression pour évaluer ses acquis au cours de toutes ses années en école primaire. Les redoublements ne servent à rien tout comme les notes chiffrées.

S'il est opté pour sa qualité (suivi des acquis), chaque élève ira à son rythme et l'école doit élever chaque élève au plus haut de ses capacités.

Cependant, je ne suis pas favorable à la suppression des devoirs à la maison. D'une part, un élève issu d'un milieu défavorisé n'est pas plus idiot qu'un élève d'un autre milieu et d'autre part, ce serait injuste de supprimer des devoirs à la maison juste parce que certains auraient des difficultés particulières. Il y a à mon sens des solutions, comme l'ouverture de classes après les cours, avec pourquoi pas des enseignants stagiaires qui feraient du soutien, ou encore de mettre à disposition pour les élèves qui auraient des difficultés pour travailler chez eux des salles collectives de travail afin que ces élèves puissent faire leurs devoirs.

Je ne pense pas qu'il soit une bonne chose de baisser le niveau scolaire en supprimant certaines tâches de travail, alors que le Ministère devrait plutôt encourager l'effort et la volonté de s'adapter à chaque élève, car le milieu professionnel est bien plus exigeant maintenant qu'il l'était il y a quelques décennies.

Je pense que la maîtrise de la langue française suppose déjà que tout résident en France puisse s'exprimer dans cette langue, car même s'il est vrai que la langue française est ardue, il existe de nombreuses méthodes pédagogiques qui permettent à chacun d'apprendre cette langue à son rythme.

_Matoll
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 943
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 16/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum