Ma courte réponse à La fameuse question de Leibniz

Page 23 sur 38 Précédent  1 ... 13 ... 22, 23, 24 ... 30 ... 38  Suivant

Aller en bas

Ma courte réponse à La fameuse question de Leibniz - Page 23 Empty Re: Ma courte réponse à La fameuse question de Leibniz

Message par Nailsmith le Jeu 28 Juin 2012 - 2:18

JO a écrit:le tout simple a commencé par n'être qu'une seule cellule, pendant très longtemps, dit-on . Et puis, un jour ... l'histoire a démarré, mais on ne sait pas pourquoi .
On peut reculer encore plus loin dans le temps:
Au coeur de l’étoile, il n’y a plus que des noyaux d’hélium. La température monte furieusement (100000 de degré). Il vient un temps où les collisions entre atomes sont si intenses et fréquentes que la probabilité de collision entre trois atomes d’hélium soit suffisante pour se fusionner en atome de carbone.
Tout tourne autour de fait que la masse des trois noyaux d’hélium correspond presque exactement à la masse d’un état excité du noyau de carbone. Sans cette concordance, apparemment tout à fait fortuite et imprévisible, le carbone ne serait pas venu au monde.
Une telle rencontre triple est extraordinairement rare. Les jeux du hasard exigent du temps, beaucoup de temps. L’explosion initiale a duré quelques minutes tandis qu’ici c’est sur des millions d’année que nous pouvons compter.
Après l’atome de carbone, l’étoile produit des atomes de plus en plus lourds comme l’uranium 238.

La morale de cette histoire, un petit rien qui peut faire tant de chosessss.
Nailsmith
Nailsmith
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1339
Localisation : Québec,Canada
Identité métaphysique : Chrétien lucide
Humeur : Égale
Date d'inscription : 06/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Ma courte réponse à La fameuse question de Leibniz - Page 23 Empty Re: Ma courte réponse à La fameuse question de Leibniz

Message par JO le Jeu 28 Juin 2012 - 7:38

pichenette... divine , affirment les tenants de l'anthropisme .
JO
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22786
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Ma courte réponse à La fameuse question de Leibniz - Page 23 Empty Re: Ma courte réponse à La fameuse question de Leibniz

Message par Jipé le Jeu 28 Juin 2012 - 8:28

Personne:
Pour les milliers de gens qui ont connu "l'éveil" de l'esprit, comme moi, c'est du vécu, ce n'est donc pas une théorie. Bien sûr, il est tellement facile de ne pas y croire car le doute nous assaille de partout. Certains(nes) diront qu'on a vécu des illusions. Que ne met - on pas sur le compte des illusions ?
Que ces gens là ont connu une expérience, cela ne fait pas de doute, mais l'expliquer comme étant un "éveil" là, c'est une autre chose..
Rien ne prouve que ce n'est pas de l'auto-persuasion, de la suggestion personnelle, ou simplement une forme de croyance qui, inconsciemment, correspond à une attente. De nombreuses personnes se sont senties "éveillées" après un avc, un traumatisme, un choc émotionnel. Elles sont sincères mais n'expliquent pas leur sensation dans des termes concrets et réalistes.
Elles décrivent leur ressenti par l'emploi de mots plus enjolivés, plus lyriques, ça fait sans doute mieux pour expliquer qu'à partir de maintenant, elles sont différentes des autres.
Elles ne font plus partie de la "masse" des non-éveillés, mais elles sont parmi l'élite de ceux qui savent, qui sont sur le niveau d'élévation supérieur...etc.
Ces personnes sont dans des assertions sans ne jamais rien apporter de concret, il faudrait tout simplement les croire...Je reste, quant à moi, sur une position "zététicienne", la bonne foi ne me suffit pas.

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
Jipé
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 27454
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2020 que ma volonté soit faite...
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Ma courte réponse à La fameuse question de Leibniz - Page 23 Empty Re: Ma courte réponse à La fameuse question de Leibniz

Message par Magnus le Jeu 28 Juin 2012 - 9:56

@Personne :

l'écriture en rouge clair est réservée à la modération.

_________________
Avec Dieu, ce qu'il y a de terrible, c'est qu'on ne sait jamais si ce n'est pas un coup du diable...
(Jean Anouilh)

*****************
Magnus
Magnus
Aka Tipik St Pie d'House

Masculin Nombre de messages : 25588
Localisation : Tribu des Trévires en alliance avec la Tribu des Vulgenties
Identité métaphysique : Atypique
Humeur : Lunatique
Date d'inscription : 27/03/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Ma courte réponse à La fameuse question de Leibniz - Page 23 Empty Re: Ma courte réponse à La fameuse question de Leibniz

Message par Bulle le Jeu 28 Juin 2012 - 11:09

personne a écrit:Je peux dire aussi : c'est l'état de conscience de l'esprit (libéré de la pensée), c'est le niveau d'état de conscience sans limite, c'est un état de bonheur illimité, etc, car aucun mot ni phrase ne peut décrire un état de conscience indescriptible. L'état de conscience lui-même, lorsque l'on rêve la nuit, ne peut décrire l'état de conscience lui-même que l'on a lorsque on ne dort plus.
L'état de conscience modifié du rêve éveillé ?
Pour les milliers de gens qui ont connu "l'éveil" de l'esprit, comme moi, c'est du vécu, ce n'est donc pas une théorie.
Heu ... Ce n'est pas une théorie en effet, ce n'est qu'une expérience personnelle.
Là où le bât blesse c'est au niveau des interprétations de l'expérience, lorsque de simples hypothèses sont posées en théories, voire en loi...
Bien sûr, il est tellement facile de ne pas y croire car le doute nous assaille de partout. Certains(nes) diront qu'on a vécu des illusions. Que ne met - on pas sur le compte des illusions ? que le cerveau ceci, que le cerveau cela, comme si la science pouvait tout expliquer, ce n'ai pas le cas et encore moins le rôle de la vie.
Mais la science n'a jamais prétendu tout expliquer ! Et surtout pas les croyances (basée sur une religion ou pas)...

_________________
Hello Invité !  Le Ma courte réponse à La fameuse question de Leibniz - Page 23 Quizzv10 du 01 avril 2020 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
Bulle
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 45850
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Ma courte réponse à La fameuse question de Leibniz - Page 23 Empty Re: Ma courte réponse à La fameuse question de Leibniz

Message par Nailsmith le Jeu 28 Juin 2012 - 14:20

JO a écrit:pichenette... divine , affirment les tenants de l'anthropisme .
Je dirais, beaucoup de temps, d'infiniment grand, d'infiniment petit, de hasard, de contingence et de nécessité.
Nailsmith
Nailsmith
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1339
Localisation : Québec,Canada
Identité métaphysique : Chrétien lucide
Humeur : Égale
Date d'inscription : 06/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Ma courte réponse à La fameuse question de Leibniz - Page 23 Empty Re: Ma courte réponse à La fameuse question de Leibniz

Message par JO le Jeu 28 Juin 2012 - 15:08

Il parait que, même beaucoup, le compte n'y serait pas ?
JO
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22786
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Ma courte réponse à La fameuse question de Leibniz - Page 23 Empty Re: Ma courte réponse à La fameuse question de Leibniz

Message par Nailsmith le Jeu 28 Juin 2012 - 15:38

Il est intéressant de prendre conscience que les touches sur mon clavier composées de carbone, d’hydrogène et d'oxygène proviennent des fruits de l'éclatement d'une super nova il y a des milliard d'années et d'années lumière me donnant la possibilité d’écrire ces lignes. Et surtout prendre conscience que l'organisation structurel et mental ici, est intimement lié au chaos ailleurs.
Nailsmith
Nailsmith
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1339
Localisation : Québec,Canada
Identité métaphysique : Chrétien lucide
Humeur : Égale
Date d'inscription : 06/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Ma courte réponse à La fameuse question de Leibniz - Page 23 Empty Re: Ma courte réponse à La fameuse question de Leibniz

Message par gaston21 le Jeu 28 Juin 2012 - 16:13

Jipé a écrit:Personne:
Pour les milliers de gens qui ont connu "l'éveil" de l'esprit, comme moi, c'est du vécu, ce n'est donc pas une théorie. Bien sûr, il est tellement facile de ne pas y croire car le doute nous assaille de partout. Certains(nes) diront qu'on a vécu des illusions. Que ne met - on pas sur le compte des illusions ?
Que ces gens là ont connu une expérience, cela ne fait pas de doute, mais l'expliquer comme étant un "éveil" là, c'est une autre chose..
Rien ne prouve que ce n'est pas de l'auto-persuasion, de la suggestion personnelle, ou simplement une forme de croyance qui, inconsciemment, correspond à une attente. De nombreuses personnes se sont senties "éveillées" après un avc, un traumatisme, un choc émotionnel. Elles sont sincères mais n'expliquent pas leur sensation dans des termes concrets et réalistes.
Elles décrivent leur ressenti par l'emploi de mots plus enjolivés, plus lyriques, ça fait sans doute mieux pour expliquer qu'à partir de maintenant, elles sont différentes des autres.
Elles ne font plus partie de la "masse" des non-éveillés, mais elles sont parmi l'élite de ceux qui savent, qui sont sur le niveau d'élévation supérieur...etc.
Ces personnes sont dans des assertions sans ne jamais rien apporter de concret, il faudrait tout simplement les croire...Je reste, quant à moi, sur une position "zététicienne", la bonne foi ne me suffit pas.
J'ai tendance à penser la même chose. Je pense plutôt à une auto-hypnose poussée à l'extrême ; et si ça réussit tant mieux. On peut se conditionner , s'auto-illusionner à des niveaux quasi sans limites . Dans le domaine religieux, remarquez
combien il est facile d'amener des gens de toute bonne foi à croire à des choses insensées; je pense à la Vierge et à ses exploits, à Jésus dans son hostie, à l'obligation de se faire couper le zizi, à l'égorgement cruel de l'animal, au cochon interdit de consommation . On programme les esprits comme un ordinateur . Je pense qu'on peut se programmer "éveillé", soit par ses propres moyens, soit aidé par un évènement exceptionnel.
gaston21
gaston21
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6875
Localisation : Bourgogne
Identité métaphysique : agnostique
Humeur : ricanante
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Ma courte réponse à La fameuse question de Leibniz - Page 23 Empty Re: Ma courte réponse à La fameuse question de Leibniz

Message par ronron le Jeu 28 Juin 2012 - 17:01

Bulle a écrit:Là où le bât blesse c'est au niveau des interprétations de l'expérience, lorsque de simples hypothèses sont posées en théories, voire en loi...
Quelle est donc la vérité de cette expérience?
ronron
ronron
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6636
Localisation : Canada
Identité métaphysique : agnostique ascendant ouvert
Humeur : ciel bleu
Date d'inscription : 07/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Ma courte réponse à La fameuse question de Leibniz - Page 23 Empty Re: Ma courte réponse à La fameuse question de Leibniz

Message par ronron le Jeu 28 Juin 2012 - 17:18

Jipé a écrit:Personne:
Pour les milliers de gens qui ont connu "l'éveil" de l'esprit, comme moi, c'est du vécu, ce n'est donc pas une théorie. Bien sûr, il est tellement facile de ne pas y croire car le doute nous assaille de partout. Certains(nes) diront qu'on a vécu des illusions. Que ne met - on pas sur le compte des illusions ?
Que ces gens là ont connu une expérience, cela ne fait pas de doute, mais l'expliquer comme étant un "éveil" là, c'est une autre chose..
Rien ne prouve que ce n'est pas de l'auto-persuasion, de la suggestion personnelle, ou simplement une forme de croyance qui, inconsciemment, correspond à une attente. De nombreuses personnes se sont senties "éveillées" après un avc, un traumatisme, un choc émotionnel. Elles sont sincères mais n'expliquent pas leur sensation dans des termes concrets et réalistes.
Elles décrivent leur ressenti par l'emploi de mots plus enjolivés, plus lyriques, ça fait sans doute mieux pour expliquer qu'à partir de maintenant, elles sont différentes des autres.
Elles ne font plus partie de la "masse" des non-éveillés, mais elles sont parmi l'élite de ceux qui savent, qui sont sur le niveau d'élévation supérieur...etc.
Ces personnes sont dans des assertions sans ne jamais rien apporter de concret, il faudrait tout simplement les croire...Je reste, quant à moi, sur une position "zététicienne", la bonne foi ne me suffit pas.
Tu peux dire ça de n'importe quelle expérience, même appliquer tes propos à toi-même...

Quant à la position zététicienne, faudrait pas oublier de t'y maintenir face à tes propres hypothèses... Ainsi en miroir, ce que tu écris pourrait bien te refléter : «Rien ne prouve que ce n'est pas de l'auto-persuasion, de la suggestion personnelle, ou simplement une forme de croyance qui, inconsciemment, correspond à une attente.»

De nombreuses personnes se sont senties "éveillées" après un avc, un traumatisme, un choc émotionnel. Elles sont sincères mais n'expliquent pas leur sensation dans des termes concrets et réalistes.
Peut-être ces personnes ont-elles frôlé une autre dimension d'elles-mêmes...

Qui sait?
ronron
ronron
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6636
Localisation : Canada
Identité métaphysique : agnostique ascendant ouvert
Humeur : ciel bleu
Date d'inscription : 07/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Ma courte réponse à La fameuse question de Leibniz - Page 23 Empty Re: Ma courte réponse à La fameuse question de Leibniz

Message par Jipé le Jeu 28 Juin 2012 - 17:36

ronron a écrit:
Jipé a écrit:Personne:
Pour les milliers de gens qui ont connu "l'éveil" de l'esprit, comme moi, c'est du vécu, ce n'est donc pas une théorie. Bien sûr, il est tellement facile de ne pas y croire car le doute nous assaille de partout. Certains(nes) diront qu'on a vécu des illusions. Que ne met - on pas sur le compte des illusions ?
Que ces gens là ont connu une expérience, cela ne fait pas de doute, mais l'expliquer comme étant un "éveil" là, c'est une autre chose..
Rien ne prouve que ce n'est pas de l'auto-persuasion, de la suggestion personnelle, ou simplement une forme de croyance qui, inconsciemment, correspond à une attente. De nombreuses personnes se sont senties "éveillées" après un avc, un traumatisme, un choc émotionnel. Elles sont sincères mais n'expliquent pas leur sensation dans des termes concrets et réalistes.
Elles décrivent leur ressenti par l'emploi de mots plus enjolivés, plus lyriques, ça fait sans doute mieux pour expliquer qu'à partir de maintenant, elles sont différentes des autres.
Elles ne font plus partie de la "masse" des non-éveillés, mais elles sont parmi l'élite de ceux qui savent, qui sont sur le niveau d'élévation supérieur...etc.
Ces personnes sont dans des assertions sans ne jamais rien apporter de concret, il faudrait tout simplement les croire...Je reste, quant à moi, sur une position "zététicienne", la bonne foi ne me suffit pas.
Tu peux dire ça de n'importe quelle expérience, même appliquer tes propos à toi-même...

Quant à la position zététicienne, faudrait pas oublier de t'y maintenir face à tes propres hypothèses... Ainsi en miroir, ce que tu écris pourrait bien te refléter : «Rien ne prouve que ce n'est pas de l'auto-persuasion, de la suggestion personnelle, ou simplement une forme de croyance qui, inconsciemment, correspond à une attente.»
Sophisme par renversement de causalité...

jipé a écrit:
De nombreuses personnes se sont senties "éveillées" après un avc, un traumatisme, un choc émotionnel. Elles sont sincères mais n'expliquent pas leur sensation dans des termes concrets et réalistes.
ronron a écrit:
Peut-être ces personnes ont-elles frôlé une autre dimension d'elles-mêmes...
Qui sait?
Oui bien sûr...On va dire cela Wink

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
Jipé
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 27454
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2020 que ma volonté soit faite...
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Ma courte réponse à La fameuse question de Leibniz - Page 23 Empty Re: Ma courte réponse à La fameuse question de Leibniz

Message par Nuage le Jeu 28 Juin 2012 - 17:55

J'ai tendance à penser la même chose. Je pense plutôt à une auto-hypnose poussée à l'extrême ; et si ça réussit tant mieux. On peut se conditionner , s'auto-illusionner à des niveaux quasi sans limites .
Je voulais juste faire remarquer Gaston, que Personne comme Tango, ici ou ailleurs, avaient bien précisé que cela s'était produit au moment où ils ne l'attendaient pas.
Donc il me semble que cela n'est pas de l'auto-hypnose ou auto persuasion pour arriver à cet état.

Après que cela soit "un état d'éveil" ou pas, cela est une autre discussion.
Nuage
Nuage
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4641
Localisation : Sud-Est de la France
Identité métaphysique : La mienne
Humeur : Fluctuante
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Ma courte réponse à La fameuse question de Leibniz - Page 23 Empty Re: Ma courte réponse à La fameuse question de Leibniz

Message par ronron le Jeu 28 Juin 2012 - 18:11

Jipé a écrit:
ronron a écrit:
Jipé a écrit:Personne:
Pour les milliers de gens qui ont connu "l'éveil" de l'esprit, comme moi, c'est du vécu, ce n'est donc pas une théorie. Bien sûr, il est tellement facile de ne pas y croire car le doute nous assaille de partout. Certains(nes) diront qu'on a vécu des illusions. Que ne met - on pas sur le compte des illusions ?
Que ces gens là ont connu une expérience, cela ne fait pas de doute, mais l'expliquer comme étant un "éveil" là, c'est une autre chose..
Rien ne prouve que ce n'est pas de l'auto-persuasion, de la suggestion personnelle, ou simplement une forme de croyance qui, inconsciemment, correspond à une attente. De nombreuses personnes se sont senties "éveillées" après un avc, un traumatisme, un choc émotionnel. Elles sont sincères mais n'expliquent pas leur sensation dans des termes concrets et réalistes.
Elles décrivent leur ressenti par l'emploi de mots plus enjolivés, plus lyriques, ça fait sans doute mieux pour expliquer qu'à partir de maintenant, elles sont différentes des autres.
Elles ne font plus partie de la "masse" des non-éveillés, mais elles sont parmi l'élite de ceux qui savent, qui sont sur le niveau d'élévation supérieur...etc.
Ces personnes sont dans des assertions sans ne jamais rien apporter de concret, il faudrait tout simplement les croire...Je reste, quant à moi, sur une position "zététicienne", la bonne foi ne me suffit pas.
Tu peux dire ça de n'importe quelle expérience, même appliquer tes propos à toi-même...

Quant à la position zététicienne, faudrait pas oublier de t'y maintenir face à tes propres hypothèses... Ainsi en miroir, ce que tu écris pourrait bien te refléter : «Rien ne prouve que ce n'est pas de l'auto-persuasion, de la suggestion personnelle, ou simplement une forme de croyance qui, inconsciemment, correspond à une attente.»
Sophisme par renversement de causalité...
Tu es bien certain?

Pas facile, hein, l'auto-critique!
ronron
ronron
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6636
Localisation : Canada
Identité métaphysique : agnostique ascendant ouvert
Humeur : ciel bleu
Date d'inscription : 07/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Ma courte réponse à La fameuse question de Leibniz - Page 23 Empty Re: Ma courte réponse à La fameuse question de Leibniz

Message par personne le Jeu 28 Juin 2012 - 22:18

Jipé a écrit:Personne:
Pour les milliers de gens qui ont connu "l'éveil" de l'esprit, comme moi, c'est du vécu, ce n'est donc pas une théorie. Bien sûr, il est tellement facile de ne pas y croire car le doute nous assaille de partout. Certains(nes) diront qu'on a vécu des illusions. Que ne met - on pas sur le compte des illusions ?
Que ces gens là ont connu une expérience, cela ne fait pas de doute, mais l'expliquer comme étant un "éveil" là, c'est une autre chose..
Rien ne prouve que ce n'est pas de l'auto-persuasion, de la suggestion personnelle, ou simplement une forme de croyance qui, inconsciemment, correspond à une attente. De nombreuses personnes se sont senties "éveillées" après un avc, un traumatisme, un choc émotionnel. Elles sont sincères mais n'expliquent pas leur sensation dans des termes concrets et réalistes.
Elles décrivent leur ressenti par l'emploi de mots plus enjolivés, plus lyriques, ça fait sans doute mieux pour expliquer qu'à partir de maintenant, elles sont différentes des autres.
Elles ne font plus partie de la "masse" des non-éveillés, mais elles sont parmi l'élite de ceux qui savent, qui sont sur le niveau d'élévation supérieur...etc.
Ces personnes sont dans des assertions sans ne jamais rien apporter de concret, il faudrait tout simplement les croire...Je reste, quant à moi, sur une position "zététicienne", la bonne foi ne me suffit pas.
Respect Jipé,
Tu restes sur la position que tu veux Jipé. Je ne suis pas sur ce forum pour convaincre qui que ce soit mais seulement en parler comme le font les autres. Chacun en fera ce qu'il veut et peut. Il ne s'agit pas de me croire avec tous ceux qui ont connu "l'éveil" car, d'abord, la croyance n'a rien à voir avec "l'éveil" et qu'il faut absolument ne plus croire en rien pour "le" connaître mais, de plus, sans passer par "l'expérience" on ne peut pas savoir de quoi on parle.
Tu as raison lorsque tu dis : "Rien ne prouve que ce n'est pas de l'auto-persuasion, de la suggestion personnelle, ou simplement une forme de croyance qui, inconsciemment, correspond à une attente". Si tu as besoin de preuve, qui en a besoin ? si ce n'est ta conscience de pensée mais, la conscience de l'esprit n'a pas besoin de preuve et ne peut en donner à la conscience de pensée. L'état de conscience que tu as quand tu dors en rêvant, ne peut donner de preuve à l'état de conscience que tu as quand tu ne dors pas et réciproquement. Donc, il n'y aura jamais de preuve mais l'expérience de "l'éveil" à oser.
Ta phrase :"Rien ne prouve .... " se situe au niveau de conscience de la pensée qui a besoin de preuve mais "l'éveil" ne s'obtient pas par des preuves. La preuve est dans l'expérience comme en science, sauf qu'elle se livre à l'esprit (pas la pensée).
Ta phrase "Elles sont sincères mais n'expliquent pas leur sensation dans des termes concrets et réalistes." Expliquer une sensation ? chose impossible, une sensation ne se transmet pas par des mot et c'est bien autre chose qu'une sensation. Pour ce qui est de "termes concrets et réalistes" ces termes sont du niveau de conscience de la pensée, en état de conscience de l'esprit, les qualificatifs ni aucun mot n'existent. Ce n'est pas qualifiable.
Qui a prouvé que le réel est dans la pensée ? Elle ne contient que du relatif illusoire, changeant et en conflit.
que la chose soit claire, je ne cherche à te convaincre de rien car pour arriver à l'éveil, il faut en avoir le besoin profond. sourire
personne
personne
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 372
Localisation : Lyon
Identité métaphysique : Ai connu l'Eveil
Humeur : de lion, mon maître est en moi
Date d'inscription : 24/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Ma courte réponse à La fameuse question de Leibniz - Page 23 Empty Re: Ma courte réponse à La fameuse question de Leibniz

Message par personne le Ven 29 Juin 2012 - 0:15

Nuage a écrit:
J'ai tendance à penser la même chose. Je pense plutôt à une auto-hypnose poussée à l'extrême ; et si ça réussit tant mieux. On peut se conditionner , s'auto-illusionner à des niveaux quasi sans limites .
Je voulais juste faire remarquer Gaston, que Personne comme Tango, ici ou ailleurs, avaient bien précisé que cela s'était produit au moment où ils ne l'attendaient pas.
Donc il me semble que cela n'est pas de l'auto-hypnose ou auto persuasion pour arriver à cet état.
Après que cela soit "un état d'éveil" ou pas, cela est une autre discussion.
Bonjour Nuage,
A part la nuit tu es sûr de ne jamais manquer de soleil là haut ! et puisque tu m'ensoleilles de ta belle remarque exacte je t'en remercie du fond du "cœur" merci Cela montre que tu ne fait pas semblant de me lire et pas que ça.
Bien sûr que l'on peut s'auto-hypnotiser, s'auto-ci, s'auto-ça, etc... Mais puisque vous êtres si fort en "pensée" présentez - moi une personne qui s'est auto-........., ........., .... et a connu "l'éveil" comme cela ? Si il suffisait de se "conditionner" nous serions des milliards à avoir connu "l'éveil".
Non Bulle, ce n'est pas du rêve éveillé non plus et personne ne t'interdit d'y croire. Tant que l'on étudie la véracité de la "chose" avec "j'y crois" ou "j'y crois pas", on ne peut que rester dans le doute car la Vérité, au niveau de conscience de la pensée, ne peut exister dans son conflit de relativité. L'expérience est obligatoire pour avoir l'évidence absolue que l'observateur et l'observé ne font qu'une réalité illimitée.
Pourquoi, Pensemiotix, Tango, Tan, Hitori, Glloq et des milliers d'autres hors forum, savent de quoi je parle, parce qu'ils ont vécue l'expérience de "l'éveil", même si ils emploient d'autres mots. Pourquoi ? Nous qui avons connus des instants d'éveil, est-on tous passés par une auto-ci.......hypno-ça......? N'est-ce pas plutôt vrai de dire que "l'état d'éveil", où la pensée est absente, cela ne peut pas plaire à la pensée, elle se défend avec force. La pensée ne veut pas ne plus exister pour laisser place à la conscience de l'esprit.
Oui Nuage ! Tu as bien vu et raison d'appuyer sur le fait que "l'éveil" se produit qu'en on ne l'attend pas. Aussi longtemps qu'il y a attente, il y a désir, espoir et donc la pensée fonctionne en empêchant "l'éveil" de l'esprit qui doit être totalement libéré.
On ne peut connaître "le totalement nouveau" avec la pensée. La pensée est toujours vieille car toutes les idées nouvelles sont faites avec du vieux, du passé = la mémoire. La pensée est dangereuses par son ego. La pensée est nécessaire pour apprendre à parler, écrire, etc : toutes les choses à savoir dans la vie mais quand l'égo intervient, il empêche l'évolution de conscience par l'esprit. Il n'y a pas d'autre choix que de se détacher de tout pour connaître le totalement nouveau.
Respect Nuage sourire
personne
personne
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 372
Localisation : Lyon
Identité métaphysique : Ai connu l'Eveil
Humeur : de lion, mon maître est en moi
Date d'inscription : 24/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Ma courte réponse à La fameuse question de Leibniz - Page 23 Empty Re: Ma courte réponse à La fameuse question de Leibniz

Message par Jipé le Ven 29 Juin 2012 - 8:18

personne:
Pourquoi, Pensemiotix, Tango, Tan, Hitori, Glloq et des milliers d'autres hors forum, savent de quoi je parle, parce qu'ils ont vécue l'expérience de "l'éveil"
Ah ?! Parce qu'il suffit de le dire pour que tu le croies ? rire Mais quelle crédulité quand même, tu me fais peur...
Alors si je te dis que moi je vole dans les airs, et il y en a d'autres qui le disent aussi, cela ne fait aucun doute pour toi ?
Tu ne penses pas avoir une déficience de l'intuition, du discernement des fois ?
Il n'y a pas d'autre choix que de se détacher de tout pour connaître le totalement nouveau.
Il est surtout dangereux de se détacher de la logique, du rationnel, du structuré...ce qui n'empêche en rien de rêver, d'imaginer, d'extrapoler mais le principal c'est de le savoir!

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
Jipé
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 27454
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2020 que ma volonté soit faite...
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Ma courte réponse à La fameuse question de Leibniz - Page 23 Empty Re: Ma courte réponse à La fameuse question de Leibniz

Message par JO le Ven 29 Juin 2012 - 8:22

pour les bouddhistes, celui qui est éveillé est un bouddha : les deux termes sont synonymes . ça en fait quand même beaucoup, dans un monde en décadence .
JO
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22786
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Ma courte réponse à La fameuse question de Leibniz - Page 23 Empty Re: Ma courte réponse à La fameuse question de Leibniz

Message par JO le Ven 29 Juin 2012 - 8:26

Personnellement, je ressens la présence au monde comme entourée d'une peau ( membrane, tympan , car elle vibre)à travers laquelle, dans les moments de grâce, on perçoit une sur-réalité , comme une évidence incommunicable. L'etat ne peut être permanent, sans quoi, on choisirait son arbre, s'y installerait en zazen et on laisserait venir à soi les petits candidats- éveillés
JO
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22786
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Ma courte réponse à La fameuse question de Leibniz - Page 23 Empty Re: Ma courte réponse à La fameuse question de Leibniz

Message par Geveil le Ven 29 Juin 2012 - 8:32

Jipé a écrit:
Ah ?! Parce qu'il suffit de le dire pour que tu le croies ? rire Mais quelle crédulité quand même, tu me fais peur...
Et toi, il suffit qu'un chercheur te dises que l'ADN existe pour que tu le croies ? Vas -tu vérifier par toi-même ? De même, avant d'accuser les pansemiotix et autres tango de crédules, vas donc expérimenter leur vécu par les techniques appropriées. Cf mon post l'objectivité
Geveil
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Ma courte réponse à La fameuse question de Leibniz - Page 23 Empty Re: Ma courte réponse à La fameuse question de Leibniz

Message par Jipé le Ven 29 Juin 2012 - 8:46

Geveil a écrit:
Jipé a écrit:
Ah ?! Parce qu'il suffit de le dire pour que tu le croies ? rire Mais quelle crédulité quand même, tu me fais peur...
Et toi, il suffit qu'un chercheur te dises que l'ADN existe pour que tu le croies ? Vas -tu vérifier par toi-même ? De même, avant d'accuser les pansemiotix et autres tango de crédules, vas donc expérimenter leur vécu par les techniques appropriées. Cf mon post l'objectivité
A croire que nous n'avons pas les mêmes références et valeurs...Je garde les miennes!

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
Jipé
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 27454
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2020 que ma volonté soit faite...
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Ma courte réponse à La fameuse question de Leibniz - Page 23 Empty Re: Ma courte réponse à La fameuse question de Leibniz

Message par Geveil le Ven 29 Juin 2012 - 9:10

Et quelles sont-elles, il faut que tu nous le dises si tu souhaites les partager, à moins que tu tiennes jalousement à les garder secrètes ? rire
Geveil
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Ma courte réponse à La fameuse question de Leibniz - Page 23 Empty Re: Ma courte réponse à La fameuse question de Leibniz

Message par Jipé le Ven 29 Juin 2012 - 9:12

Geveil a écrit:Et quelles sont-elles, il faut que tu nous le dises si tu souhaites les partager, à moins que tu tiennes jalousement à les garder secrètes ? rire
fatigué ou marre de

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
Jipé
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 27454
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2020 que ma volonté soit faite...
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Ma courte réponse à La fameuse question de Leibniz - Page 23 Empty Re: Ma courte réponse à La fameuse question de Leibniz

Message par Bulle le Ven 29 Juin 2012 - 9:40

Geveil a écrit:
Jipé a écrit:
Ah ?! Parce qu'il suffit de le dire pour que tu le croies ? rire Mais quelle crédulité quand même, tu me fais peur...
Et toi, il suffit qu'un chercheur te dises que l'ADN existe pour que tu le croies ? Vas -tu vérifier par toi-même ?
Tout à fait et pour plusieurs raisons dont une essentielle à mes yeux, sorte de degré de crédibilité : un chercheur ne fait ce genre d'affirmation qu'à la suite de recherches encadrées par un protocole précis, éprouvé et reconnu par l'ensemble de la communauté habilitée à le faire.
Quant au vécu des autres, ce n'est pas le vécu qui est remis en question, ce sont les déductions qui en résultent lorsqu'elles sont posées en explication "bouche trou".

_________________
Hello Invité !  Le Ma courte réponse à La fameuse question de Leibniz - Page 23 Quizzv10 du 01 avril 2020 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
Bulle
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 45850
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Ma courte réponse à La fameuse question de Leibniz - Page 23 Empty Re: Ma courte réponse à La fameuse question de Leibniz

Message par JO le Ven 29 Juin 2012 - 9:45

Le pourquoi reste donc sans réponse , à plus forte raison si on pose la question : y a-t-il quelque chose ?
JO
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22786
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 23 sur 38 Précédent  1 ... 13 ... 22, 23, 24 ... 30 ... 38  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum