Pourquoi vivre si on est athée ?

Page 1 sur 14 1, 2, 3 ... 7 ... 14  Suivant

Aller en bas

Pourquoi vivre si on est athée ? Empty Pourquoi vivre si on est athée ?

Message par mikomasr le Dim 27 Jan 2013 - 19:38

Bonjour,

Comme je l'expliquais dans ma présentation, j'aimerais mieux comprendre le raisonnement des athées, j'entends par là ceux qui croient que la mort est la fin de tout, qu'il n'y a pas d'âme qui y survive.
Pour moi, cette position est comparable aux rêves : nous rêvons tous chaque nuit, pourtant beaucoup d'entre nous avons l'impression de ne jamais rêver, alors qu'en fait on ne se souvient tout simplement pas de la plupart de nos rêves.
De même, d'après mon raisonnement, si la mort est la fin de tout, alors un mort ne peut même pas se rappeler sa propre vie : à la manière des rêves, c'est donc comme s'il n'avait jamais vécu.
Il en découle que la vie n'a plus aucune importance, puisque nous sommes voués à n'en garder aucun souvenir, aucune trace. Nous sommes voués à "ne pas avoir vécu". A quoi bon vivre, alors ? Pourquoi ne pas se donner la mort tout de suite, puisque ça ne fera aucune différence au final ?

Merci d'avance pour vos réflexions.

mikomasr
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 698
Localisation : France
Identité métaphysique : Musulman
Humeur : Curieuse
Date d'inscription : 27/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Pourquoi vivre si on est athée ? Empty Re: Pourquoi vivre si on est athée ?

Message par Jipé le Dim 27 Jan 2013 - 19:54

Si, la vie a une importance, ne serait-ce que d'avoir des enfants et ainsi donc transmettre des souvenirs, qui eux-mêmes seront transmis et ainsi de suite...

_________________
- Méfie-toi du boeuf par devant, de la mule par derrière et du moine de tous les côtés.
Cervantes
Jipé
Jipé
Aka TopTrique

Masculin Nombre de messages : 26934
Localisation : Lacobrigens
Identité métaphysique : Athée, Anticlérical et pour 2019: Heureux comme en 2018 !
Humeur : Zen mais faut pas m'emmerder!
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.forum-metaphysique.fr

Revenir en haut Aller en bas

Pourquoi vivre si on est athée ? Empty Re: Pourquoi vivre si on est athée ?

Message par petit chaperon rouge le Dim 27 Jan 2013 - 20:02

Si les athées ne devraient plus vivre parce que tout cela est inutile, alors les gens comme vous devraient mourir pour arriver plus vite alors au paradis ? C'est insensé ce que vous dites !
petit chaperon rouge
petit chaperon rouge
Affranchi des Paradoxes

Féminin Nombre de messages : 451
Localisation : Forêt
Identité métaphysique : a-solipsiste...
Humeur : c'est quoi ?
Date d'inscription : 16/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Pourquoi vivre si on est athée ? Empty Re: Pourquoi vivre si on est athée ?

Message par Ling le Dim 27 Jan 2013 - 20:10

Comme je l'expliquais dans ma présentation, j'aimerais mieux comprendre le raisonnement des athées, j'entends par là ceux qui croient que la mort est la fin de tout, qu'il n'y a pas d'âme qui y survive.

Je ne suis pas athée et pourtant je pense que la mort est la fin, qu'il n'y a pas de survie de l'âme. Me classeriez-vous athée?

Ling
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 21694
Localisation : .
Identité métaphysique : .
Humeur : .
Date d'inscription : 09/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Pourquoi vivre si on est athée ? Empty Re: Pourquoi vivre si on est athée ?

Message par Bulle le Dim 27 Jan 2013 - 20:21

mikomasr a écrit:Il en découle que la vie n'a plus aucune importance.
Il en découle au contraire que seule la vie a une importance : la sienne et celle des autres... L'importance se décline en qualité plus qu'en quantité.
si la mort est la fin de tout, alors un mort ne peut même pas se rappeler sa propre vie :
Et où serait le problème d'après toi ?

"Accoutume-toi sur ce point à penser que pour nous la mort n'est rien, puisque tout bien et tout mal résident dans la sensation, et que la mort est privation de nos sensations. Dès lors la juste prise de conscience que la mort ne nous est rien autorise à jouir du caractère mortel de la vie: non pas en lui conférant une durée infinie, mais en l'amputant du désir d'immortalité. Il s'ensuit qu'il n'y a rien d'effrayant dans le fait de vivre, pour qui est radicalement conscient qu'il n'existe rien d'effrayant non plus dans le fait de ne pas vivre.
Stupide est donc celui qui dit avoir peur de la mort non parce qu'il souffrira en mourant, mais parce qu'il souffre à l'idée qu'elle approche. Ce dont l'existence ne gêne point, c'est vraiment pour rien qu'on souffre de l'attendre ! Le plus effrayant des maux, la mort, ne nous est rien, disais-je : quand nous sommes, la mort n'est pas là, et quand la mort est là, c'est nous qui ne sommes pas ! Elle ne concerne donc ni les vivants ni les trépassés, étant donné que pour les uns, elle n'est point, et que les autres ne sont plus."
Epicure

_________________
Hello Invité !  Le Pourquoi vivre si on est athée ? Quizzv10 du 01 juillet 2019 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
Bulle
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 44497
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Pourquoi vivre si on est athée ? Empty Re: Pourquoi vivre si on est athée ?

Message par Théo le Dim 27 Jan 2013 - 21:02

Si jamais personne n'a su qu'il était mort, comment savons-nous que nous sommes vivant ?
Théo
Théo
Jeune Padawan

Masculin Nombre de messages : 95
Localisation : Forêt de la Double
Identité métaphysique : néant
Humeur : néant
Date d'inscription : 22/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Pourquoi vivre si on est athée ? Empty Re: Pourquoi vivre si on est athée ?

Message par _dede 95 le Dim 27 Jan 2013 - 21:05

Parce que nous existons et que nous savons ce que sont les morts....des cendres!
_dede 95
_dede 95
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 7119
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 10/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Pourquoi vivre si on est athée ? Empty Re: Pourquoi vivre si on est athée ?

Message par Théo le Dim 27 Jan 2013 - 21:08

dede 95 a écrit:Parce que nous existons et que nous savons ce que sont les morts....des cendres!

Qui ça "nous" ?
Théo
Théo
Jeune Padawan

Masculin Nombre de messages : 95
Localisation : Forêt de la Double
Identité métaphysique : néant
Humeur : néant
Date d'inscription : 22/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Pourquoi vivre si on est athée ? Empty Re: Pourquoi vivre si on est athée ?

Message par mikomasr le Dim 27 Jan 2013 - 21:09

Jipé a écrit:Si, la vie a une importance, ne serait-ce que d'avoir des enfants et ainsi donc transmettre des souvenirs, qui eux-mêmes seront transmis et ainsi de suite...
Mais en quoi cela, à son tour, a-t-il une importance ? Pourquoi transmettre des souvenirs ou une expérience que TOUS, sans exception, sont condamnés à perdre par la mort ? Et même, plus généralement, à quoi bon exister, en tant que race humaine, si nous sommes tous voués à ce même sort ?

Si les athées ne devraient plus vivre parce que tout cela est inutile, alors les gens comme vous devraient mourir pour arriver plus vite alors au paradis ? C'est insensé ce que vous dites !
Oui c'est insensé, et justement, c'est pour ça que je voulais en parler avec des personnes tenant pour vrai que la mort détruit tout.
La question, en revanche, ne se pose pas pour les croyants, puisqu'ils croient en la survie de l'âme, et donc que l'âme portera éternellement les traces de la vie qu'elle a vécu, et qui sera d'ailleurs le seul témoin du passage d'un individu sur terre. Témoin que n'ont pas les athées ; d'où mes questionnements.

Je ne suis pas athée et pourtant je pense que la mort est la fin, qu'il n'y a pas de survie de l'âme. Me classeriez-vous athée?
Désolé pour le vocabulaire, je me suis rendu compte en rédigeant mon premier post que la terminologie poserait problème, mais je suis sûr que vous avez saisi mon questionnement, car j'ai bien précisé à qui je faisais référence, et oui vous êtes visée, peu importe votre "classification officielle".

Il en découle au contraire que seule la vie a une importance : la sienne et celle des autres... L'importance se décline en qualité plus qu'en quantité.
En quoi a-t-elle une importance ? Sachant que quoi qu'on fasse dans la vie, qu'on soit riche ou pauvre, célèbre ou inconnu, bon ou méchant, intelligent ou idiot, beau ou moche, rien de cela ne comptera pour nous une fois morts, puisqu'on ne pourra même plus y penser ? et que ceux qui nous auront connus, même morts après nous, ne pourront pas s'en souvenir d'avantage que nous-mêmes ?

Dès lors la juste prise de conscience que la mort ne nous est rien autorise à jouir du caractère mortel de la vie: non pas en lui conférant une durée infinie, mais en l'amputant du désir d'immortalité. Il s'ensuit qu'il n'y a rien d'effrayant dans le fait de vivre, pour qui est radicalement conscient qu'il n'existe rien d'effrayant non plus dans le fait de ne pas vivre.
Je trouve que cette citation présente bien le fond du problème à mes yeux : l'auteur ici se contente uniquement de dire que la vie, ce n'est pas si terrible que ça.

Moi, je trouve que dans cette optique, la vie vaudrait la peine d'être vécue si elle occasionnait beaucoup plus de plaisirs que de souffrances, beaucoup plus de bonheur que de malheur. Dans ce cas, même si la mort nous efface tous ces bons souvenirs, alors au moins on aura pu jouir de l'instant (ce qui en soi est toujours sans importance, une fois que cet instant s'est évanoui).
Or, si les philosophes se sont succédés pour nous apprendre à être heureux dans la vie, c'est bien parce que ce n'est pas tâche aisée, et que la vaste majorité des humains ont beaucoup de mal à être vraiment heureux et à ne pas connaître la souffrance. Au mieux, ils s'accommodent de leur condition. Et dans ce cas, il me semble que si l'on met dans la balance la mort sans souffrance d'un côté, et la vie faite de hauts et de bas de l'autre, alors la mort semble une option quand même plus avantageuse et en tout cas bien moins embarrassante.
En espérant être clair...

mikomasr
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 698
Localisation : France
Identité métaphysique : Musulman
Humeur : Curieuse
Date d'inscription : 27/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Pourquoi vivre si on est athée ? Empty Re: Pourquoi vivre si on est athée ?

Message par mikomasr le Dim 27 Jan 2013 - 21:14

Théo a écrit:Si jamais personne n'a su qu'il était mort, comment savons-nous que nous sommes vivant ?
Parce que nous sommes des êtres conscients... c'est justement cet arrêt de la conscience qui comporte des implications dérangeantes par rapport à l'utilité d'une vie aussi évanescente qu'un mirage. Or ces implications ne semblent pas déranger les athées, et je me demandais comment ils résolvaient ce problème.


Dernière édition par mikomasr le Dim 27 Jan 2013 - 21:27, édité 1 fois

mikomasr
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 698
Localisation : France
Identité métaphysique : Musulman
Humeur : Curieuse
Date d'inscription : 27/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Pourquoi vivre si on est athée ? Empty Re: Pourquoi vivre si on est athée ?

Message par Théo le Dim 27 Jan 2013 - 21:27

mikomasr a écrit:
Théo a écrit:Si jamais personne n'a su qu'il était mort, comment savons-nous que nous sommes vivant ?
Parce que nous sommes des êtres conscients... c'est justement cet arrêt de la conscience qui comporte des implications dérangeantes par rapport à l'utilité d'une vie aussi volatile qu'un mirage. Or ces implications ne semblent pas déranger les athées, et je me demandais comment ils résolvaient ce problème.

Qui est conscient ?

Il me semble, pour ma part que ce qui meurt( en autre la conscience) n'a jamais été vivant.
Théo
Théo
Jeune Padawan

Masculin Nombre de messages : 95
Localisation : Forêt de la Double
Identité métaphysique : néant
Humeur : néant
Date d'inscription : 22/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Pourquoi vivre si on est athée ? Empty Re: Pourquoi vivre si on est athée ?

Message par mikomasr le Dim 27 Jan 2013 - 21:31

Théo a écrit:

Qui est conscient ?

Il me semble, pour ma part que ce qui meurt( en autre la conscience) n'a jamais été vivant.
Ce point de vue ne me dérange pas, mais déconstruire l'entité "consciente" ne résout pas le problème de l'inutilité de la vie...
Mais abordé sous un autre angle (car je ne pense pas que le tien soit majoritaire), on pourrait simplement dire que celui qui est conscient est celui qui souffre. La mort met un terme à cette souffrance. Alors qu'est-ce que "le conscient" attend, au lieu de continuer à souffrir ?

mikomasr
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 698
Localisation : France
Identité métaphysique : Musulman
Humeur : Curieuse
Date d'inscription : 27/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Pourquoi vivre si on est athée ? Empty Re: Pourquoi vivre si on est athée ?

Message par Théo le Dim 27 Jan 2013 - 21:45

mikomasr a écrit:
Théo a écrit:

Qui est conscient ?

Il me semble, pour ma part que ce qui meurt( en autre la conscience) n'a jamais été vivant.
Ce point de vue ne me dérange pas, mais déconstruire l'entité "consciente" ne résout pas le problème de l'inutilité de la vie...
Mais abordé sous un autre angle (car je ne pense pas que le tien soit majoritaire), on pourrait simplement dire que celui qui est conscient est celui qui souffre. La mort met un terme à cette souffrance. Alors qu'est-ce que "le conscient" attend, au lieu de continuer à souffrir ?


Celui-qui-est-conscient, la souffrance, la valeur d'usage (quel usage? usage de quoi? à quelle fin?) , tout cela me parait faire partie du même "problème". Un problème d'autant plus difficile à résoudre qu'il est peut-être illusoire, pure auto-construction subjective sans la moindre réalité pour le soutenir.
Théo
Théo
Jeune Padawan

Masculin Nombre de messages : 95
Localisation : Forêt de la Double
Identité métaphysique : néant
Humeur : néant
Date d'inscription : 22/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Pourquoi vivre si on est athée ? Empty Re: Pourquoi vivre si on est athée ?

Message par mikomasr le Dim 27 Jan 2013 - 21:57

Théo a écrit:Un problème d'autant plus difficile à résoudre
Je ne trouve pas. La mort le résout très bien et très facilement. Pourquoi ne la considérez-vous pas comme une option ? Pourquoi devrait-on "éviter" de mourir ?

D'autre part, c'est presque hors-sujet mais je le dis quand même : vos idées d'apparence très bouddhiques sont loin d'être applicables/appliquées par le commun des "mortels" si vous me passez l'expression. Si elles recèlent une solution, alors cette dernière n'est accessible qu'au prix d'un parcours long et fastidieux, au même titre que la sagesse à laquelle nous appellent les philosophes, et dont on ne profite au mieux que pendant les quelques années de vie qui nous restent, au terme d'un parcours semé de souffrances, réelles ou non, mais en tout cas réellement ressenties. La mort immédiate nous amène au même résultat mais sans avoir à traverser les mêmes épreuves. Non ?

mikomasr
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 698
Localisation : France
Identité métaphysique : Musulman
Humeur : Curieuse
Date d'inscription : 27/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Pourquoi vivre si on est athée ? Empty Re: Pourquoi vivre si on est athée ?

Message par Anthyme le Dim 27 Jan 2013 - 22:36

Si vos écrits sont sincères, vous me paraissez habité par d’envahissantes angoisses.

Il me semble étrange que vous qui, si j’ai bien compris, n’êtes pas athée, alliez chercher chez « eux » les réponses à vos tourments.

Pourquoi ne pas tenter de vous en sortir par vous-même ?

... … … …

J’ai une suggestion à vous faire, mais il faudra commencer par vous faire mal.

En effet, le « nous » que vous utilisez vous procure un recul rassurant, j’en conviens ; mais vous ferme également à toute délivrance :
Il est impératif de vous impliquer en vous plaçant « en première ligne ».

Réécrivez les parties « tourmentées » de vos textes à la première personne du singulier (en écrivant « je ») ; puis relisez-les à voix haute.

... … … …

Je pense qu’aucune voie de libération ne peut contourner sa peur.

C’est pourquoi aucun de ceux qui la cachent dans une croyance ne peut la trouver.


Bonne recherche.

Anthyme
Anthyme
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 896
Localisation : Entre deux mondes
Identité métaphysique : Libre
Humeur : À l’écoute du silence …
Date d'inscription : 23/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Pourquoi vivre si on est athée ? Empty Re: Pourquoi vivre si on est athée ?

Message par mikomasr le Dim 27 Jan 2013 - 23:05

Merci Anthyme, mais comme je l'ai expliqué (peut-être un peu trop vite) dans mon post d'ouverture, ces questionnements ne me concernent absolument pas, puisque je suis musulman et que mes croyances m'apportent une perspective dans laquelle ce genre d'interrogations ne se pose pas.

Il n'empêche qu'une très grande partie de la population française se déclare athée... ma démarche a pour unique but de comprendre le cheminement intellectuel qui les amène à une interprétation "satisfaisante" de la vie.

Cela dit, je me demande où vous avez identifié des angoisses ? Il me semble que je retrace simplement le parcours mental de tout athée, car les questions que j'ai posées me paraissent quand même assez inévitables pour qui pousse la réflexion un minimum.

mikomasr
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 698
Localisation : France
Identité métaphysique : Musulman
Humeur : Curieuse
Date d'inscription : 27/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Pourquoi vivre si on est athée ? Empty Re: Pourquoi vivre si on est athée ?

Message par rêve ayez le Dim 27 Jan 2013 - 23:29

Il peut y avoir de la poésie chez l'athée car pour lui, il n'y pas de limite.
Un jour, je sais que les atomes qui me compose se trouveront à l'oeuvre dans un soleil, qu'ils illumineront un autre monde et peut-être serais je alors l'objet de croyances d'être vivants en quêtes de réponse. C'est pour moi bien plus profond que de croire en un dieu qui serait tout ce que je ne suis pas.

rêve ayez
Jeune Padawan

Masculin Nombre de messages : 76
Localisation : France
Identité métaphysique : Athée consciencieux
Humeur : sage
Date d'inscription : 15/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Pourquoi vivre si on est athée ? Empty Re: Pourquoi vivre si on est athée ?

Message par Anthyme le Lun 28 Jan 2013 - 0:18

mikomasr a écrit:… / …ces questionnements ne me concernent absolument pas … / …
Soit … Soit …

Mais alors, au moins auprès de moi, vous perdez toute crédibilité :
En effet, si vous les formulez une question hors de tout questionnement, c’est que vous ne « cherchez » pas ; mais abordez ce forum pour y prêcher.
__________________________
mikomasr a écrit:… / …puisque je suis musulman
Non …
Pas pour moi.

Si je fais l’effort de concéder l’attribut d’« être » ; vous prêchez car vous êtes un islamiste.
__________________________
mikomasr a écrit:… / …mes croyances m'apportent une perspective dans laquelle ce genre d'interrogations ne se pose pas.
Ça, ce ne sont que les termes de votre prédication avec lesquels vous voulez vous rassurer.
Or un prédicateur est en recherche, pour lui-même, de l’accréditation par son « public » de la validité de sa croyance.

La présente « déclaration de foi » ne fait que mettre votre angoisse en exergue.

La phraséologie qui suit ne servant qu’à délayer la sauce.

… … … …

Mon premier texte commençait par ces mots :
« Si vos écrits son sincères … »

Sachez que je n’ai jamais cru à votre sincérité …
mikomasr a écrit: … / … comme je l'ai expliqué (peut-être un peu trop vite) dans mon post d'ouverture … / …
… en partie à cause de votre attitude dissimulatrice.


_____________________________
Le moteur des fanatismes … :
« Ma qualité singulière s’acquiert en participant aux attributs du groupe dont je brandis l’étendard ! »
Son fruit : « À chacun son coutelas, et en avant pour le Saint Jihad ! »
Anthyme
Anthyme
Maître du Temps

Masculin Nombre de messages : 896
Localisation : Entre deux mondes
Identité métaphysique : Libre
Humeur : À l’écoute du silence …
Date d'inscription : 23/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Pourquoi vivre si on est athée ? Empty Re: Pourquoi vivre si on est athée ?

Message par Théo le Lun 28 Jan 2013 - 1:21

mikomasr a écrit:
Théo a écrit:Un problème d'autant plus difficile à résoudre
Je ne trouve pas. La mort le résout très bien et très facilement. Pourquoi ne la considérez-vous pas comme une option ? Pourquoi devrait-on "éviter" de mourir ?

Parce que c'est déjà fait !


mikomasr a écrit:D'autre part, c'est presque hors-sujet mais je le dis quand même : vos idées d'apparence très bouddhiques sont loin d'être applicables/appliquées par le commun des "mortels" si vous me passez l'expression.Si elles recèlent une solution, alors cette dernière n'est accessible qu'au prix d'un parcours long et fastidieux, au même titre que la sagesse à laquelle nous appellent les philosophes, et dont on ne profite au mieux que pendant les quelques années de vie qui nous restent, au terme d'un parcours semé de souffrances, réelles ou non, mais en tout cas réellement ressenties.

Il ne s'agit pas d'"appliquer une idée" mais de commencer par vérifier que les présupposés de son questionnement. Cela n'a rien d'un parcours du combattant. ce serait plutôt, même, l'inverse.

mikomasr a écrit:La mort immédiate nous amène au même résultat mais sans avoir à traverser les mêmes épreuves. Non ?
La mort vraiment "immédiate" est encore plus radicale et plus économique puisqu'elle soustrait toute victime possible et nous dispense de tout sacrifice.
Théo
Théo
Jeune Padawan

Masculin Nombre de messages : 95
Localisation : Forêt de la Double
Identité métaphysique : néant
Humeur : néant
Date d'inscription : 22/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Pourquoi vivre si on est athée ? Empty Re: Pourquoi vivre si on est athée ?

Message par Ahmed Ibn Majid le Lun 28 Jan 2013 - 6:10

Anthyme a écrit:
mikomasr a écrit:… / …ces questionnements ne me concernent absolument pas … / …
Soit … Soit …

Mais alors, au moins auprès de moi, vous perdez toute crédibilité :
En effet, si vous les formulez une question hors de tout questionnement, c’est que vous ne « cherchez » pas ; mais abordez ce forum pour y prêcher.
__________________________
mikomasr a écrit:… / …puisque je suis musulman
Non …
Pas pour moi.

Si je fais l’effort de concéder l’attribut d’« être » ; vous prêchez car vous êtes un islamiste.
__________________________
mikomasr a écrit:… / …mes croyances m'apportent une perspective dans laquelle ce genre d'interrogations ne se pose pas.
Ça, ce ne sont que les termes de votre prédication avec lesquels vous voulez vous rassurer.
Or un prédicateur est en recherche, pour lui-même, de l’accréditation par son « public » de la validité de sa croyance.

La présente « déclaration de foi » ne fait que mettre votre angoisse en exergue.

La phraséologie qui suit ne servant qu’à délayer la sauce.

… … … …

Mon premier texte commençait par ces mots :
« Si vos écrits son sincères … »

Sachez que je n’ai jamais cru à votre sincérité …
mikomasr a écrit: … / … comme je l'ai expliqué (peut-être un peu trop vite) dans mon post d'ouverture … / …
… en partie à cause de votre attitude dissimulatrice.


_____________________________
Le moteur des fanatismes … :
« Ma qualité singulière s’acquiert en participant aux attributs du groupe dont je brandis l’étendard ! »
Son fruit : « À chacun son coutelas, et en avant pour le Saint Jihad ! »

Anthyme, je te trouve un peu dur. Je pense qu'il y a de la part mikosmar un vrai questionnement, même s'il ne se l'avoue pas complètement lui-même.

Car je trouve vrai de dire que le fait de penser que "la vie s'arrête à la mort" amène à penser que "la vie est inutile". Le fait de vivre bien ou mal, peu ou longtemps, ne changera rien à notre situation future, si on pense que nous ne serons que poussière. Effectivement la vie n'a alors plus de finalité.

Donc mikomasr, je comprend très bien ta question, et je la trouve très pertinente : Si la vie n'a pas de finalité, alors vaut-elle le coup d'être vécue?

"Il n'y a qu'un problème philosophique vraiment sérieux : c'est le suicide" (Camus, Le mythe de Sisyphe) On en parlait justement dans un autre sujet. Dans ce livre, Camus nomme absurde, cette non-finalité de la vie que tu soulignais. Il explique alors en quoi le suicide est une solution à l'absurde. car tu as raison de le dire c'en est une. Mais, pour Camus (et pour d'autres heureusement) ce n'est pas la seule solution! Il explique qu'il ne faut pas résoudre l'absurde mais l'affronter (voir L'homme révolté).

Je pense que dans cette position de Camus, il y a, malgré sa révolte, une part de soumission à sa condition humaine. Condition humaine qui se définit par une volonté naturelle de vivre. Il fait donc confiance à cette volonté, plus qu'à la nécessité de l'intellect humain de trouver une finalité à la vie. Et c'est justement, pour moi, le sens de sa révolte.

Ahmed Ibn Majid
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 103
Localisation : En mer
Identité métaphysique : En quète de sens
Humeur : Bonne
Date d'inscription : 10/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Pourquoi vivre si on est athée ? Empty Re: Pourquoi vivre si on est athée ?

Message par JO le Lun 28 Jan 2013 - 6:18

Volonté de vivre, instinctive, naturelle, raison même de la vie .Affronter l'absurde n'est pas dans le suicide, remarque juste à mon sens . Mais où est la limite de cette volonté ? Vouloir vivre demande une motivation, et, tant qu'il y a à vivre, il faudrait donc affronter l'absurde .
JO
JO
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 22786
Localisation : france du sud
Identité métaphysique : ailleurs
Humeur : paisiblement réactive
Date d'inscription : 23/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Pourquoi vivre si on est athée ? Empty Re: Pourquoi vivre si on est athée ?

Message par Théo le Lun 28 Jan 2013 - 7:49

Ahmed Ibn Majid a écrit:... Car je trouve vrai de dire que le fait de penser que "la vie s'arrête à la mort" amène à penser que "la vie est inutile". Le fait de vivre bien ou mal, peu ou longtemps, ne changera rien à notre situation future, si on pense que nous ne serons que poussière. Effectivement la vie n'a alors plus de finalité. Donc mikomasr, je comprend très bien ta question, et je la trouve très pertinente : Si la vie n'a pas de finalité, alors vaut-elle le coup d'être vécue?

En quoi la vie aurait-elle besoin d'une finalité ? En quoi, même, aurait-elle besoin d'un sens?
Ces besoins de finalité et sens sont des fruits de notre subjectivité, pas de notre existence et encore moins de notre réalité!



Ahmed Ibn Majid a écrit:"...(Camus, Le mythe de Sisyphe) On en parlait justement dans un autre sujet. Dans ce livre, Camus nomme absurde, cette non-finalité de la vie que tu soulignais. Il explique alors en quoi le suicide est une solution à l'absurde. car tu as raison de le dire c'en est une. Mais, pour Camus (et pour d'autres heureusement) ce n'est pas la seule solution! Il explique qu'il ne faut pas résoudre l'absurde mais l'affronter (voir L'homme révolté).

L'absurdité réside pour moi dans la projection de notre recherche d'une finalité et de sens sur la vie en elle-même qui n'en a cure ! Et le suicide, pour être radical, n'est pas une solution au problème mais une élimination de celui qui le pose. Je suggère plutôt, à nouveau, de commencer par examiner les présupposés de ce fameux "problème". Ce qui nous demande effectivement de commencer par accepter son "absurdité"et de considérer en quoi elle consiste.

Ahmed Ibn Majid a écrit:"Je pense que dans cette position de Camus, il y a, malgré sa révolte, une part de soumission à sa condition humaine. Condition humaine qui se définit par une volonté naturelle de vivre. Il fait donc confiance à cette volonté, plus qu'à la nécessité de l'intellect humain de trouver une finalité à la vie. Et c'est justement, pour moi, le sens de sa révolte.

Pourquoi "soumission" ? L'acceptation suffit.

Cette "nécessité" de trouver une finalité à la vie n'est pas celle de l'intellect qui, en lui-même, n'a aucun besoin d'ordre subjectif. Il n'est qu'une capacité de notre organisme.
Théo
Théo
Jeune Padawan

Masculin Nombre de messages : 95
Localisation : Forêt de la Double
Identité métaphysique : néant
Humeur : néant
Date d'inscription : 22/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Pourquoi vivre si on est athée ? Empty Re: Pourquoi vivre si on est athée ?

Message par Ahmed Ibn Majid le Lun 28 Jan 2013 - 8:53

Théo a écrit:
Ahmed Ibn Majid a écrit:... Car je trouve vrai de dire que le fait de penser que "la vie s'arrête à la mort" amène à penser que "la vie est inutile". Le fait de vivre bien ou mal, peu ou longtemps, ne changera rien à notre situation future, si on pense que nous ne serons que poussière. Effectivement la vie n'a alors plus de finalité. Donc mikomasr, je comprend très bien ta question, et je la trouve très pertinente : Si la vie n'a pas de finalité, alors vaut-elle le coup d'être vécue?

En quoi la vie aurait-elle besoin d'une finalité ? En quoi, même, aurait-elle besoin d'un sens?
Ces besoins de finalité et sens sont des fruits de notre subjectivité, pas de notre existence et encore moins de notre réalité!
Tout à fait. C'est un besoin de notre conscience uniquement.

Ahmed Ibn Majid a écrit:"...(Camus, Le mythe de Sisyphe) On en parlait justement dans un autre sujet. Dans ce livre, Camus nomme absurde, cette non-finalité de la vie que tu soulignais. Il explique alors en quoi le suicide est une solution à l'absurde. car tu as raison de le dire c'en est une. Mais, pour Camus (et pour d'autres heureusement) ce n'est pas la seule solution! Il explique qu'il ne faut pas résoudre l'absurde mais l'affronter (voir L'homme révolté).

L'absurdité réside pour moi dans la projection de notre recherche d'une finalité et de sens sur la vie en elle-même qui n'en a cure !
Exactement. La vie est absurde pour l'esprit humain.

Et le suicide, pour être radical, n'est pas une solution au problème mais une élimination de celui qui le pose. Je suggère plutôt, à nouveau, de commencer par examiner les présupposés de ce fameux "problème". Ce qui nous demande effectivement de commencer par accepter son "absurdité"et de considérer en quoi elle consiste.
Éliminer un problème reste cependant une façon de le résoudre du point de vue de celui qui fait face à ce problème. Pour Camus, le suicide n'est pas forcément physique, il peut être intellectuel. En effet pour lui croire est une forme de suicide.

Ahmed Ibn Majid a écrit:"Je pense que dans cette position de Camus, il y a, malgré sa révolte, une part de soumission à sa condition humaine. Condition humaine qui se définit par une volonté naturelle de vivre. Il fait donc confiance à cette volonté, plus qu'à la nécessité de l'intellect humain de trouver une finalité à la vie. Et c'est justement, pour moi, le sens de sa révolte.

Pourquoi "soumission" ? L'acceptation suffit.
Oui, merci. L'acceptation convient mieux ici.

Cette "nécessité" de trouver une finalité à la vie n'est pas celle de l'intellect qui, en lui-même, n'a aucun besoin d'ordre subjectif. Il n'est qu'une capacité de notre organisme.
Ah bon? Alors pourquoi toutes les civilisations, sans exception, ont développé une spiritualité (religieuse ou philosophique)? N'y a t'il pas dans la recherche du sens de la vie, un dénominateur commun à l'hummanité?

Et qu'entends tu par ordre subjectif?

Ahmed Ibn Majid
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 103
Localisation : En mer
Identité métaphysique : En quète de sens
Humeur : Bonne
Date d'inscription : 10/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Pourquoi vivre si on est athée ? Empty Re: Pourquoi vivre si on est athée ?

Message par Théo le Lun 28 Jan 2013 - 9:33

Ahmed Ibn Majid a écrit:

Cette "nécessité" de trouver une finalité à la vie n'est pas celle de l'intellect qui, en lui-même, n'a aucun besoin d'ordre subjectif. Il n'est qu'une capacité de notre organisme.
Ah bon? Alors pourquoi toutes les civilisations, sans exception, ont développé une spiritualité (religieuse ou philosophique)? N'y a t'il pas dans la recherche du sens de la vie, un dénominateur commun à l'humanité?
La recherche de sens est prométhéenne, revendication de toute puissance, palliative à l'humiliation ressentie face à ce qui déborde de toutes parts notre petite et prétentieuse conscience individuelle. Mais cette prétention n'est pas le fait de l'intellect qui peut tout aussi bien être utiliser à reconnaître et accepter les choses telles sont.
Par ailleurs ce que j'appelle "spiritualité" ne se confond pas avec la recherche de sens. Elle serait plutôt une déchirure dans la toile de nos vaines explications. On peut en trouver la trace chez les contemplatifs des diverses traditions et chez certains athées tout autant.

Ahmed Ibn Majid a écrit:Et qu'entends tu par ordre subjectif?
Pour être plus précis, je dirais d'ordre "subjectif-affectif". C'est à dire tout ce qui dans notre expérience relève de la perception, ou croyance, d'être non seulement "quelqu'un" (créature littéralement fabuleuse et monstrueuse en ce qu'elle associe absolu inconditionné et personne conditionnée) mais encore en opposition à tout ce qui est perçu comme étant autre que lui.
Théo
Théo
Jeune Padawan

Masculin Nombre de messages : 95
Localisation : Forêt de la Double
Identité métaphysique : néant
Humeur : néant
Date d'inscription : 22/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Pourquoi vivre si on est athée ? Empty Re: Pourquoi vivre si on est athée ?

Message par Bulle le Lun 28 Jan 2013 - 9:40

Ahmed Ibn Majid a écrit:Car je trouve vrai de dire que le fait de penser que "la vie s'arrête à la mort" amène à penser que "la vie est inutile".
Et la réponse serait que la vie doive servir à préparer sa mort.
Mais, il n'est, à mon sens, nul besoin de croire à un arrière monde pour préparer sa mort. Nul besoin de croire en un arrière monde pour prendre conscience que le bilan final d'un humain face à sa fin (qu'il l'avoue ou pas), s'il est fait de regrets, de remords est à lui seul un enfer.

La question que l'on peut poser à mikomasr est de savoir de quoi serait faite, pour lui, cette vie après la mort ...
Parce que la vie éternelle peut tout à fait être altruiste, posée donc du point de vue de celui qui reste (un je ne l'oublierai jamais en quelque sorte) ; se composer donc des effets, du souvenir que laissent les bienfaits d'un humain dans le coeur de ceux qu'il a cotoyés ; ou encore de la beauté de ses écrits, de sa musique non ?

_________________
Hello Invité !  Le Pourquoi vivre si on est athée ? Quizzv10 du 01 juillet 2019 est en ligne et accessible directement en cliquant sur "Meta-Quizz" .
Vous pouvez choisir le thème du prochain quizz en cliquant : ICI pour participer au sondage ! sourire
Bulle
Bulle
Aka Lamité

Féminin Nombre de messages : 44497
Localisation : Algarve
Identité métaphysique : athée, grâce à Dieu
Humeur : .. trière !
Date d'inscription : 09/05/2008

http://www.forum-metaphysique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 14 1, 2, 3 ... 7 ... 14  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum