La patience.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La patience.

Message par nawel le Sam 31 Oct 2015 - 13:47

La patience est une vertu essentielle.

Elle est le pilier de toutes les autres vertus, mais aussi des sentiments et émotions.

Les quatre vertus cardinales (du latin cardo, pivot) elles sont  la prudence, la tempérance, la force d'âme et la justice.

Si l'on veut faire preuve de prudence, ne faut il pas cultiver la patience car  l'expression étant la formulation de la pensée, il faut pouvoir maitriser sa pensée pour pouvoir exprimer correctement celle-ci en contrôlant son impétuosité. Rapidité et réflexion ne font pas bon ménage. Etre patient sous entend par conséquent un "self control" une maitrise de soi. Que ce soit dans l'action ou la parole la patience est une vertu qui mène à une grande prudence.

La tempérance est l'expression. Elle découle de la patience conduisant à la prudence et se matérialisant. Tempérer ses propos.

La force de l'âme est une vertu. Elle est la noblesse de l'homme, elle est tout naturellement le fruit de la prudence, de la tempérance, celles-ci possible que grâce à la patience, elle est naturelle dans le sens où si ces trois autres vertus sont atteintes, elle surgit sans effort.

La justice elle représente l'ultime réflexion, celle qui n'a pas besoin de peser sur quelque balance que ce soit, tout aussi naturelle, la force de l'âme l'ayant amenée encore plus naturellement. Elle s'appuie sur la patience directement car sans cette seule vertu, prudence, tempérance , force d'âme, elle ne peut être sachant qu'il faut à chaque instant cultiver  la patience.

La patience est une vertu à cultiver, dans tous les domaines de la vie, nos relations avec les autres, notre travail, les passions artistiques etc....

Il est dit sur le net que la patience est "une qualité essentielle requise pour celui qui aspire à la sagesse"(Wikipédia).

Je suis bien entendu d'accord, son lien avec les quatre autres vertus étant évident, pour moi quoi qu'il en soit.
avatar
nawel
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4501
Localisation : Sud
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 19/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: La patience.

Message par M'enfin le Sam 31 Oct 2015 - 15:24

Selon Platon qui a défini ces quatre vertus, être vertueux c'est faire le bien. Selon moi, il est complètement dans le champs parce que, depuis Einstein, le bien est complètement relatif. Mais la patience, ça, je suis bien obligé d'y croire parce que j'en ai. Est-ce inné ou acquis, ça, c'est une autre histoire. Si elle est innée, pas nécessaire d'en faire une vertu: certains le sont d'autres pas et il faut des deux pour faire un monde. Si elle s'acquiert, dites-moi si vous en voulez parce que j'en ai de trop! rire
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La patience.

Message par nawel le Sam 31 Oct 2015 - 15:39

M'enfin a écrit:Selon Platon qui a défini ces quatre vertus, être vertueux c'est faire le bien. Selon moi, il est complètement dans le champs parce que, depuis Einstein, le bien est complètement relatif. Mais la patience, ça, je suis bien obligé d'y croire parce que j'en ai. Est-ce inné ou acquis, ça, c'est une autre histoire. Si elle est innée, pas nécessaire d'en faire une vertu: certains le sont d'autres pas et il faut des deux pour faire un monde. Si elle s'acquiert, dites-moi si vous en voulez parce que j'en ai de trop! rire

Le bien est relatif, de quelle façon m'enfin ?

Quant à la patience, elle s'acquiert.

Il y a des personnes qui en manquent car la nervosité est un facteur qui ne joue pas en sa faveur. La nervosité dont les causes peuvent être diverses, des tempéraments nerveux sont observables, ils sont caractéristiques chez des personnes de corpulence "sèche" alors que l'on peut tout à fait s'apercevoir d'une manière générale que les personnes de corpulence dite commune font preuve de moins de nervosité. La patience sera plus représentative chez certaines personnes présentant ces caractéristiques. Et chez ces personnes là, la nervosité n'est pas à exclure non plus, l'éducation, l'alimentation, le lieu de résidence, l'activité professionnelle, les accoutumances, et tout autre facteur peut conduire à la nervosité.

Il faut toutefois se mettre à l'évidence que des personnes ayant une vie entrant dans ce cadre là peuvent faire preuve de patience, et je dirais que bien au contraire car être confrontés à ces aléas qui ne jouent pas en faveur d'une patience apporte à une personne un soutien dans le sens où force de lutter la patience s'obtient avec insistance et elle en sera que mieux installée.


Il y a de toute évidence  certaines personnes atteintes de tocs ou bégaiement qui auront le plus de mal possible à être patients.

Si tu penses qu'elle soit innée cela voudrait dire qu'elle est dans les gênes, est ce que les qualité et défaut sont dans les gênes ? Je ne crois pas.

Je ne crois pas que le monde ait besoin de gens patients et d'autres dépourvus de patience, bien au contraire, si tout le monde était patient, nous serions plus réfléchis, et dans ce cas, imagines ......
avatar
nawel
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4501
Localisation : Sud
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 19/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: La patience.

Message par stana le Sam 31 Oct 2015 - 16:17

La patience est utile dans tous les domaines de la vie. Sans la patience, on ne pourrait pas, par exemple, venir à bout d'un projet, d'un travail long et délicat à accomplir. L'impatience donne envie d'abandonner en cours de route, le côté ardu de l'apprentissage-par exemple pour ce qui est d'apprendre un art-la lenteur de la progression, les petits échecs aussi découragent, et la personne risque de passer à côté d'un bel accomplissement. Elle abandonne ou essaie de brûler les étapes, ce qui est le plus souvent voué à l'echec. Elle s'en prends alors à la Terre entière, alors que son impatience est seule en cause.

Si quelqu'un, même doué, veut apprendre le piano mais que la pratique l'impatiente-l'apprentissage du solfège et tout le temps et la concentration que ça demande-n'ira pas bien loin s'il n'arrive pas à vaincre ladite impatience.
Les artistes, sportifs...n'arriveraient à rien s'ils ne respectaient pas chaque étape, aussi difficile ou longue soit-elle sourire

Si on n'apprenait pas à l'enfant à être patient-si on ne l'y obligeait pas dans un premier temps lol avant q'il comprenne comben cette vertu est uile, indispensable en l'occurrence-jamais il ne saurait lire, écrire, compter..

La patience est la base de tout. Souvent, l'amour lui-même demande de la patience. Il est conseillé de ne pas brûler certaines étapes-si on désire vivre quelque chose de sérieux lol si on souhaite une simple aventure, évidement...bien que l'aventure puisse aussi déboucher, de manière inatendue, sur l'amour sourire je parle d'un point de vue général.
Ca demande aussi de la patience de faire des compromis pour l'autre, de l'accepter tel qu'il est, de pardonner certaines erreurs demande aussi de la patience, en amour comme en amitié. L'écoute exige de la patience.
Le pardon est peut-être ce qui en demande le plus, de part et d'autre. Là encore, inutile de se mentir à sois-même: il y a des ètapes, au risque de tout gâcher.
Vaincre une maladie, une dépendance...en demande également.

D'ailleurs, mieux connaître une religion, une spiritualité...ses ramifications, ses subtilités permet d'avoir une foi plus solide mais doit faire appel à cette vertu.

La résistance passive est à mon avis la plus efficace par sa ténacité aussi patiente qu'infatigable sourire ceux qui usent de violence n'ont rien compris^^

Il faut du temps pour surmonter une souffrance morale quelconque; l'impatience peut même être cause de suicide dans ces cas-là, je pense même que cet acte est presque toujours, d'une manière ou d'une autre, liée à l'impatience...


stana
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 7151
Age : 43
Localisation : Epinal, Vosges
Identité métaphysique : sataniste pratiquante
Humeur : mystique
Date d'inscription : 25/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La patience.

Message par M'enfin le Sam 31 Oct 2015 - 16:36

Nawel a écrit:Le bien est relatif, de quelle façon m'enfin ? Quant à la patience, elle s'acquiert.
Les défauts et les qualités aussi sont relatifs: on voit les défauts des autres mais pas les nôtres. Ce sont nos caractéristiques élémentaires qui sont innées. À la naissance, pour une même stimulation, certains sont plus réactifs d'autres moins, certains sont plus curieux d'autres moins, certains sont plus sensibles d'autres moins. Nous sommes tous différents, c'est essentiel à l'évolution. Si le milieu change, certains seront ainsi plus résistants d'autres moins. Pour l'instant c'est la seule explication plausible du bien: ce qui est bien, c'est ce qui, par hasard, survit lors d'un changement. Impossible donc de prévoir ce qui sera bien, on ne peut que le constater. Qu'elle soit innée ou qu'elle s'acquière, la patience n'est un avantage que si elle est utile à la survie, donc s'il faut réagir promptement, c'est un défaut.
avatar
M'enfin
Le Repteux

Masculin Nombre de messages : 10570
Localisation : Val David, Québec
Identité métaphysique : M'enfin...
Humeur : ...qui sait?
Date d'inscription : 24/02/2013

http://la-reptation.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La patience.

Message par stana le Jeu 26 Nov 2015 - 9:28

Tout le monde a ses caractèristiques, ses qualités et défauts, dont la patience et l'impatience plus ou moins dosés sourire notre nature nous prédispose à la patience ou à l'impatience, mais notre vécu, notre évolution personnelle entrent en ligne de compte au fil du temps, de notre histoire individuelle, toujours plus ou moins différente de celle des autres.
Une personne impatiente à l'origine peux domestiquer autant que possible cette faiblesse si le fait de brûler certaines ètapes, d'avoir dit trop vite le fond de leur pensée etc et en ont subis les conséquences; on apprends de nos erreurs, et bien sûr, si on les oublie ou rejette toujours la responsabilité sur quelqu'un d'autre (lorsque ça vient de nous), on les reproduit encore et encore.
Mais même sachant ça, la patient n'est pas facile à acquérir si elle n'est pas innée, mais tout le monde est capable de faire des choix, de prendre un peu de recul. C'est notre vécu qui nous modèle, nous permettant, si nous prenons la peine de réflechir, de nous amèliorer peu à peu-en faisant preuve de patience justement.

stana
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 7151
Age : 43
Localisation : Epinal, Vosges
Identité métaphysique : sataniste pratiquante
Humeur : mystique
Date d'inscription : 25/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La patience.

Message par nawel le Jeu 26 Nov 2015 - 10:43

La patience est une vertu Stana, la Justice en est une autre.

Faire preuve de patience est aussi faire preuve de ses sentiments devant la pluralité des avis qui divergent convergent et l'argument, jusqu'à ce qu'il soit dénoncé par une justification valable, est toujours en suspens, et là, on peut parler d'une patience raisonné, exempt de tourments d'un côté et/ou de l'autre et d'un véritable dialogue constructif, évolutif.
avatar
nawel
Seigneur de la Métaphysique

Féminin Nombre de messages : 4501
Localisation : Sud
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 19/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: La patience.

Message par pierre_b le Jeu 26 Nov 2015 - 12:35

La patience est un jeu.
Pourtant certains disent: la patience c'est "je", comme Flaubert parlant de Mme Bovary, c'est une façon de parler.
L'inverse de la patience, c'est l'impatience, une fleur. L'inverse du jeu est donc la fleur.
Ce qui fait que pour ceux qui disent que la patience est "je" ils laissent entendre que madame Bovary est l'inverse d'une fleur. Si je ne me suis pas trompé dans ce raisonnement, je leur donne tort. Madame Bovary est une fleur, ça ne se discute pas.

Pour la vertu qu'est la tempérance, elle me fait penser au tempérament de la gamme, mais bon c'est une autre histoire. Bach s'y est attelé en son temps et je pense qu'il a eu beaucoup de patience.

J'espère n'avoir pas été trop hors sujet.

nawel a écrit:
Il est dit sur le net que la patience est "une qualité essentielle requise pour celui qui aspire à la sagesse"(Wikipédia).
Je suis bien entendu d'accord, son lien avec les quatre autres vertus étant évident, pour moi quoi qu'il en soit.
Nawel, si je peux me permettre, pourquoi évoquer le sujet si tu penses ce que tu écris là?
avatar
pierre_b
Maître du Relatif et de l'Absolu

Masculin Nombre de messages : 1214
Localisation : nord du lot
Identité métaphysique : c'est à dire?
Humeur : c'est suivant
Date d'inscription : 09/07/2014

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum