Entre les murs.

Aller en bas

Entre les murs.

Message par Geveil le Mer 5 Nov 2008 - 19:14

Avez-vous vu ce film et si oui, qu'en pensez-vous ?
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entre les murs.

Message par Invité le Jeu 6 Nov 2008 - 18:06

Non, je ne l'ai pas vu (pas beaucoup de cinémas dans ma campagne), et pourtant c'est un film qui devrait m'intéresser... quoique, d'après ce que j'ai entendu, ça n'est pas un film pour remonter le moral quand on est prof...

Tu pourrais nous dire ce que tu en penses, déjà ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Entre les murs.

Message par Geveil le Lun 10 Nov 2008 - 13:31

C'est un film qui ressemble à du cinéma réalité, plutôt neutre et qui montre un prof de français tentant avec beaucoup de patience et d'humour d'intéresser les élèves à notre belle langue.
Mais les élèves pour la plupart, n'en ont rien à cirer, étalés sur leur table, ils mâchent leur chewing-gum, se poussent du coude et ricanent.

Mon sentiment est que les programmes de l'EN ne sont pas du tout, mais alors pas du tout adaptés à ce milieu scolaire. Essayer d'enseigner l'imparfait du subjonctif à des gens qui ne savent même pas ce que signifie le mot " désormais" relève de mission impossible.

Ceci étant, il y a une scène ( Sans jugement de la part ni du prof ni du réalisateur ) montrant que des élèves d'origine asiatique font beaucoup d 'efforts pour apprendre et y réussissent ( Des chinois sont arrivés en France sans connaître un mot de français ) alors que des élèves d'origine maghrébine ou africaine ne foutent rien et disent clairement qu'ils méprisent la France.
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entre les murs.

Message par Invité le Lun 10 Nov 2008 - 17:00

Ayant été prof d'anglais en établissement, je n'ai pas eu trop envie de me précipiter sur ce film... Maintenant, j'enseigne par correspondance, et plusieurs personnes du bahut où j'étais m'ont dit que j'étais partie à temps !

Pour ta dernière remarque -tant pis, mais c'est la vérité-, j'avais le même problème avec un majorité d'élèves maghrébains : mépris de la culture et de la langue anglaise surtout. Mais pas tous, bien sûr! J'ai même vu une situation inverse : me faire traiter de "chouchouteuse" de maghrébains parce que dans une très mauvaise classe, les deux élèves qui faisaient le plus d'efforts étaient d'origine nord-africaine.

Et aussi: les élèves les pires, ceux qui reviennent dans mes cauchemars... c'étaient des français pur jus (en classes technologiques).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Entre les murs.

Message par Geveil le Mar 11 Nov 2008 - 11:15

Passons sur l'origine des élèves, comme tu le dis, des français de souche peuvent être très désagréables.
Mais parlons des programmes, des méthodes et de la formation des prof de l'E.N. dans le secondaire.
Je les trouve complètement inadaptées.
Mais comme nous sommes dans la section "cinéma" , peut-être faudrait-il ouvrir un débat dans la section " sociologie".
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entre les murs.

Message par Invité le Dim 27 Déc 2009 - 13:58

Ce n'est pas là que se situe le problème. C'est dans l'accueil de l'immigré qu'il faut "innover".

En Belgique, il y a des classes de F.L.E. (Français Langue Étrangère) où sont envoyés les enfants des immigrés. Après quelques mois, alors qu'ils connaissent à peine les couleurs, savent à peine compter et réciter l'alphabet en langue française, ils intègrent des classes traditionnelles, avec des francophones. C'est là que réside essentiellement le problème.

La solution n'appartient donc pas aux Écoles normales mais bien aux décideurs politiques. Il faut prévoir des instruments pour accueillir efficacement les immigrés afin de leur donner toutes les chances de s'insérer dans la société qu'ils ont choisie.

En Finlande, ils ont tout compris. Dans un premier temps, ils sont pris en charge par des professeurs parlant la même langue qu'eux et qui leur apprennent leur propre langue. Une fois cette langue maîtrisée, ils apprennent le finnois. Quand ils connaissent bien la langue nationale, ils intègrent l'enseignement traditionnel. Et pour pratiquer parfaitement une langue, il peut suffire de quelques mois (4 maximum). Du moins, si on se donne les moyens d'y parvenir.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Entre les murs.

Message par jawaybuker le Mer 30 Déc 2009 - 0:24

Dans les pays asiatiques on leur fout vachement plus la pression. M'étonne pas que ce soit des bosseurs (des robots même). En cours de gestion d'entreprise à la fac, quand on a parlé de syndicat, c'était surréaliste. Pour les vietnamiens de la classe faire grève était quelque chose d'impossible. C'est la compète là bas. Alors oui, ils bossent dur, ils sont bons en classe, mais la méthode pour y arriver ne donne pas envie.

jawaybuker
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 302
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 12/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entre les murs.

Message par Geveil le Mer 30 Déc 2009 - 0:41

D'accord avec toi, Jaw et avec toi , invité.

Mais en admettant que les politiques donnent les mêmes moyens qu'en Finlande, je persiste à penser que les méthodes pédagogiques françaises sont inadaptées à l'épanouissement des enfants.
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entre les murs.

Message par jawaybuker le Mer 30 Déc 2009 - 1:06

Gereve a écrit:je persiste à penser que les méthodes pédagogiques françaises sont inadaptées à l'épanouissement des enfants.
peux tu développer? je présume que ce n'est pas qu'une question d'argent pour toi? Et qu'est ce que "faire réussir" les élèves? Les intégrer dans le monde du travail ou en faire des libres penseurs (ou autre)?

jawaybuker
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 302
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 12/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entre les murs.

Message par Geveil le Mer 30 Déc 2009 - 1:14

On en a discuté ICI
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entre les murs.

Message par chomsky le Sam 2 Jan 2010 - 10:40

Que penses-tu du socioconstructivisme, Gereve ?
avatar
chomsky
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 428
Localisation : Belgique
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 29/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entre les murs.

Message par _athéesouhaits le Sam 2 Jan 2010 - 10:47

j'ai vu le film en bouillant sur mon siège....
que de pieds au cul qui se perdent!!
j'aurais viré la moitié de la classe...
ce prof a droit à la médaille du mérite...
j'etais outré du comportement des ados et de la patience du prof..
Ayant eu affaire a des ados en tant qu'educateur je peux vous dire qu'ils n'avaient pas interet a me parler comme cela...

_athéesouhaits
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 6507
Date d'inscription : 22/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entre les murs.

Message par Geveil le Sam 2 Jan 2010 - 10:57

chomsky a écrit:Que penses-tu du socioconstructivisme, Gereve ?
Première fois que je vois ce mot, peux-tu en dire plus ?
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entre les murs.

Message par chomsky le Sam 2 Jan 2010 - 11:57

C'est un modèle pédagogique selon lequel l'élève doit non seulement être au coeur de l'apprentissage et le rôle du professeur consiste à lui "apprendre à apprendre" mais en plus confronter ses savoirs à ceux des autres élèves de sa classe.
avatar
chomsky
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 428
Localisation : Belgique
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 29/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entre les murs.

Message par Geveil le Sam 2 Jan 2010 - 12:20

Dans ce cas, je suis pour, totalement pour.
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entre les murs.

Message par chomsky le Sam 2 Jan 2010 - 12:31

De l'extérieur, je conçois que l'on soit pour. Mais une fois à l'intérieur, c'est impossible à mettre en pratique. Ne trouves-tu pas que les élèves d'aujourd'hui en savent moins que ceux d'il y a 30 ans ?

Il fallait remettre en cause certaines pratiques, notamment le despotisme des "maîtres". Mais il fallait garder le cours magistral.
avatar
chomsky
EXCLU DU FORUM

Masculin Nombre de messages : 428
Localisation : Belgique
Identité métaphysique : Catholique
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 29/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entre les murs.

Message par Invité le Sam 2 Jan 2010 - 12:57

l'un n'empêche pas l'autre. J'ai adoré les "travaux personnels" ou "travaux de groupe" à l'école, en fait c'est la seule chose que j'aimais et que j'ai retenu. Cela n'est pas possible dans toutes les banches, mais un mix des deux techniques me semble bon.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Entre les murs.

Message par jawaybuker le Sam 2 Jan 2010 - 13:01

chomsky a écrit:De l'extérieur, je conçois que l'on soit pour. Mais une fois à l'intérieur, c'est impossible à mettre en pratique. Ne trouves-tu pas que les élèves d'aujourd'hui en savent moins que ceux d'il y a 30 ans ?

Il fallait remettre en cause certaines pratiques, notamment le despotisme des "maîtres". Mais il fallait garder le cours magistral.
on s'adresse pas non plus à la même qualité des élèves. Avant il y avait un certain élitisme, seul les meilleurs continuaient leurs études, donc les cours magistraux pouvaient être efficaces avec eux. Maintenant, le niveau d'entrée est plus bas, il me semble donc normal de changer les méthodes d'enseignement.

jawaybuker
Affranchi des Paradoxes

Masculin Nombre de messages : 302
Localisation : -
Identité métaphysique : -
Humeur : -
Date d'inscription : 12/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entre les murs.

Message par Geveil le Sam 2 Jan 2010 - 13:46

chomsky a écrit:De l'extérieur, je conçois que l'on soit pour. Mais une fois à l'intérieur, c'est impossible à mettre en pratique. Ne trouves-tu pas que les élèves d'aujourd'hui en savent moins que ceux d'il y a 30 ans ?
Bien sûr, il suffit de voir la syntaxe et l'orthographe des jeunes sur ce forum.
Mais je l'ai pratiqué de l'intérieur et ça marchait très bien. Cela suppose de sortir de la routine ( Exposé au tableau noir ) et de faire preuve de créativité, qualité dont sont dépourvus nombre de profs, ou en tous cas, s'ils en ont, ils ne la mettent pas au service de leurs cours.

Il fallait remettre en cause certaines pratiques, notamment le despotisme des "maîtres". Mais il fallait garder le cours magistral.
Tout à fait pour ce qui est du despotisme, je l'ai subi. Mais d'accord avec Leela, je suis pour un mix, où les cours magistraux viennent apporter des informations pour résoudre des problèmes qui se sont levés lors d'expériences ou de recherches personnelles.
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum