le samsara

Aller en bas

le samsara

Message par Invité le Dim 25 Jan - 22:11

Le mot samsara est commun à toute les religions indiennes avec des nuances : hindouisme, bouddhisme, jainisme et shikisme. Il signifie le cycle des renaissances et par extension l'attachement au monde multiple, la réincarnation, la condition humaine, un état de souffrances, ou un monde d'illusions dont il faut se libérer.

Pour simplifier à l'extrême, et pour rester dans les généralités, il y a l'état conditionné qu'est le Samsara et l'état libéré le Nirvana pour les bouddhistes, Moksha ou la libération pour les hindouistes.

Le Samsara représente donc la roue des existences. L'âme, l'esprit ou la conscience (selon les religions) passe d'un corps à un autre, grossier, astral ou mental, dans les trois mondes qui constituent le samsara. Nous sommes ainsi prisonniers d'une ronde des existences qui est la conséquences du karma, attachement à l'action. (Bien entendu la libération du seul corps physique ne signifie pas la libération du samsara, ce serait trop facile)

Les trois plans dans lesquels la conscience se réincarne sont les mondes physiques (rupaloka), les mondes intermédiaires, mondes de la matière subtile ou encore mondes des désirs, (kamaloka) et les mondes célestes ou de la pure pensée (devaloka). Ces mondes sont innombrables. Quand l'âme abandonne son corps physique, elle utilise son corps astral pour vivre sur le plan astral, puis elle meurt sur le plan astral et entre sur le plan céleste, avec le corps de ses pensées. Les mondes célestes qui sont assimilés au paradis des religions font toujours partie du samsara, ce n'est que le plan le plus élevé de la roue des existences, l'âme qui séjourne dans ce monde n'est pas pour autant libérée, elle est sujet à un retour dans les mondes physiques jusqu'à ce qu'elle ait épuisé son karma. C'est pourquoi on parle de roue ou de ronde.

L'esprit ou la conscience individuelle qui se libère du Samsara, de la ronde infernale à travers les trois mondes, atteint le Nirvana, extinction au monde multiple de la forme, entrée dans le monde de l'Esprit, de l'Eveil, toutefois cela ne signifie pas encore la pure vacuité, à moins d'être un bouddha. Pour l'hindouisme c'est Moksha, la libération.

(Personnellement je fais le parallèle avec le Royaume des cieux, l'état christique, qui est au-delà du paradis des dieux psychiques, mais c'est une vision toute personnelle, on va m'accuser de synchrétisme)

Pour le bouddhisme tibétain, il existe en Nirvana plusieurs niveaux de l'éveil que le bouddhisme appelle les champs purs des Bouddhas, avant d'atteindre la pure vacuité. Dans l'hindouisme on conçoit aussi plusieurs états ascendants dans le monde spirituel, c'est à dire qu'après la libération du cycle des réincarnations, l'âme ou la conscience peut encore s'élever (c'est une image) ; l'état ultime étant pour certains hindouistes la fusion avec le Brahman impersonnel, pour d'autres l'union avec le Dieu personnel.

Il y a cependant bien des nuances, pour entrer dans le détail, il faudrait étudier chaque courant séparement.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: le samsara

Message par ElBilqîs le Dim 8 Fév - 2:35

rapprochement n'est pas syncrétisme!
avatar
ElBilqîs
Aka Peace & Love

Féminin Nombre de messages : 4073
Localisation : là haut dans les étoiles
Identité métaphysique : qu'importe
Humeur : douce et calme
Date d'inscription : 12/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: le samsara

Message par Invité le Dim 8 Fév - 15:44

Alors disons rapprochement. Le Royaume des cieux, qui n'est pas de ce monde, annoncé par Jésus, ressemble pour moi à Moksha, la libération de ce monde.
Il est indescriptible justement parce qu'il n'appartient pas au monde de la dualité.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: le samsara

Message par boubou le Dim 8 Fév - 19:21

Personnellement je fais le parallèle avec le Royaume des cieux, l'état christique, qui est au-delà du paradis des dieux psychiques, mais c'est une vision toute personnelle, on va m'accuser de synchrétisme)

Je partage cet avis et au delà des différences dues au milieu d'ou sontissus les textes ou les philosophies je crois qu'il ay énormément de poitn commun entre le christianisme d'origine et les courants de pensée des l'asie. Et l'onpeut en trouver aussi avec le nagualisme du mexique ou le chamanisme amérindien quand on creuse en profondeur au delà des apparences.

J'ai beaucoup apprécié ton message. à bientot.

boubou
Jeune Padawan

Masculin Nombre de messages : 83
Localisation : in the room
Identité métaphysique : le fils à son père
Humeur : ça déménage
Date d'inscription : 04/02/2009

http://www.cercle-histoire-et-spiritualite.net/le.forum/portal.p

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum