Ou est l'intolérance ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ou est l'intolérance ?

Message par JR le Lun 13 Juil 2009 - 13:38

J'ai retrouvé cet article que je m'étais promis de vous soumettre avant de partir. Difficile débat ou chacun se rejette le titre d'intolérant ! ou quand les intolérants ne tolèrent pas les tolérants sous prétexte que les tolérants sont intolérants en ne tolérant pas leur intolérance... dubitatif si ça peut vous inspirer des réflexions

J'ai décidé d'aller voir un peu au dehors s'il fait beau.
Bonne continuation.

citation :

"La tolérance n’est pas une vertu, puisqu’elle ne vise pas un bien, mais un mal. Plus précisément : la tolérance est l’acte de celui qui n’empêche pas un mal, afin de promouvoir un plus grand bien ou d’éviter un plus grand mal.

La parabole de l’ivraie et du bon grain (Mt 13, 24-30) nous rappelle que Dieu tolère le mal dans nos vies : il refuse que les serviteurs arrachent l’ivraie uniquement pour éviter d’abîmer le bon grain, car la suppression du mal causerait des maux supérieurs à la tolérance dont il peut faire l’objet.

Tolérer un mal n’est pas l’approuver ou y consentir ; c’est la désapprouver et vouloir y mettre fin dès que possible. Il est parfaitement intolérant d’accuser d’intolérance celui qui proclame avec conviction ce qu’il considère correspondre au vrai et au bien. En général une telle position trahit une position relativiste, doctrine selon laquelle il n’y aurait aucune vérité qui puisse s’imposer universellement. Mais le relativiste tolérant devrait « tolérer » que d’autres ne partagent pas sa conviction, et admettre qu’ils proclament ce qu’ils considèrent comme vrai et bien pour tout homme. L’accusation d’intolérance formulée par le relativiste, [ou l'athée ou l'agnostique]est une projection sur son interlocuteur de sa propre intolérance inavouable." (Père Verlinde, auteur de "les impostures anti-chrétiennes")


JR
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ou est l'intolérance ?

Message par Invité le Lun 13 Juil 2009 - 13:59

Le problème se situe clairement au niveau de la signification accordée au mot tolérance. L'utilisation la plus courante donne

tolérer (plutôt utilsé comme verbe): "supporter" (c'est la signification utilisée pour "tolérance" ci-dessus)

tolérance (comme nom) : acceptation, respect...

On peut mettre en rapport avec la notion mécanique de tolérance: l'objectif est 5, avec une tolérance de +/- 1, par exemple. Cela se rapproche de la seconde définition.

Par rapport aux discussions, il y a un autre facteur: c'est la susceptibilité épidermique du lecteur. Il suffit parfois de dire "je ne crois pas en ceci" pour déclencher chez lui une crise d'urticaire, qu'il se sente agressé, accuse qu'on "croit détenir la Vérité" et se plaint qu'on essaie de le convertir, que sur le forum règne la pensée unique et bien sûr, de l'intolérance. Je n'exagère absolument pas, ces réactions sont fréquentes et même, chez certains: systématiques.

Il y a aussi les faux tolérants, qui affirment qu'ils ne sont pas contre les croyants, mais passent leur temps à prouver qu'ils ne sont que des angoissés qui se soignent avec un placebo qui serait même une nuisance.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum