Le raisonnement ou la poésie ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le raisonnement ou la poésie ?

Message par Geveil le Ven 4 Mar 2011 - 16:04

Je viens de comprendre après une longue discussion avec Escape, que de nos jours, la logique et les raisonnements ne peuvent plus toucher nos contemporains, hormis peut-être ceux dont c'est le métier, mathématiciens, informaticiens et autres chercheurs, et que la poésie est peut-être plus efficace pour ouvrir la conscience.

Alors, longue vie à Cochonfucius ! bravo cheers
avatar
Geveil
Akafer

Masculin Nombre de messages : 8776
Localisation : Auvergne
Identité métaphysique : universelle
Humeur : changeante
Date d'inscription : 18/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Ah, merci...

Message par Cochonfucius le Ven 4 Mar 2011 - 16:20

Je m'efforcerai d'être à la hauteur de ces encouragements.
avatar
Cochonfucius
Seigneur de la Métaphysique

Masculin Nombre de messages : 23226
Age : 63
Localisation : taverne de Cluny au quartier latin
Identité métaphysique : vieux porc
Humeur : paisible
Date d'inscription : 08/01/2009

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le raisonnement ou la poésie ?

Message par _miamol le Mer 25 Jan 2012 - 1:26

Cochonfucius. lol! j'adore le pseudo, j'ai du mal à le penser sans sourire.^^

Sinon ce que tu dis là Geveil ça me fait penser au texte; le pouvoir des fables de La Fontaine; voilà l'extrait:

Dans Athène autrefois, peuple vain et léger,
Un orateur , voyant sa patrie en danger,
Courut à la tribune; et d'un art tyrannique,
Voulant forcer les coeurs dans une république,
Il parla fortement sur le commun salut.
On ne l'écoutait pas. L'orateur recourut
A ces figures violentes
Qui savent exciter les âmes les plus lentes:
Il fit parler les morts, tonna, dit ce qu'il put.
Le vent emporta tout, personne ne s'émut;
L'animal aux têtes frivoles,
Etant fait à ces traits, ne daignait l'écouter;
Tous regardaient ailleurs; il en vit s'arrêter
A des combats d'enfants et point à ses paroles.
Que fit le harangueur? Il prit un autre tour.
« Céres , commença-t-il, faisait voyage un jour
Avec l'anguille et l'hirondelle;
Un fleuve les arrête, et l'anguille en nageant,
Comme l'hirondelle en volant,
Le traversa bientôt.» L'assemblée à l'instant
Cria tout d'une voix: « Et Céres, que fit-elle?
- Ce qu'elle fit? Un prompt courroux
L'anima d'abord contre vous.
Quoi? de contes d'enfants son peuple s'embarrasse!
Et du péril qui la menace
Lui seul entre les Grecs il néglige l'effet!
Que ne demandez-vous ce que Philippe fait?»
A ce reproche l'assemblée,
Par l'apologue réveillée,
Se donne entière à l'orateur:
Un trait de fable en eut l'honneur.

Nous sommes tous d'Athènes en ce point, et moi-même,
Au moment que je fais cette moralité,
Si Peau d'Ane m'était conté,
J'y prendrais un plaisir extrême.
Le monde est vieux, dit-on: je le crois; cependant
Il le faut amuser encor comme un enfant.


Cela rejoint les travaux de Antonio Damasio (neurologue) qui montrent que dans le cerveau ce sont les émotions qui commandent les actes et non la raison.

_miamol
EXCLUE DU FORUM

Féminin Nombre de messages : 463
Date d'inscription : 21/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum